Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 2ème dimanche de carême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 2ème dimanche de carême   Dim 10 Fév - 21:23

2ème dimanche de carême

Lectures du jour : http://missel.free.fr/Annee_A/careme/2.html

Les lectures de ce dimanche nous présentent la vie chrétienne comme un voyage : C'est d'abord l'appel que Dieu adresse à Abraham : "Pars de ton pays… Va vers le pays que je te montrerai." Nous avons là le point de départ de la grande aventure de la foi. Abraham se met en route. Il fait confiance à la parole de Dieu qui l'appelle. C'est pour cette raison qu'il est appelé père des croyants en un Dieu unique. Il est le père de tous ceux et celles qui écoutent l'appel de Dieu et marchent vers ses promesses.

Au départ de toute vie chrétienne, il y a toujours un appel du Seigneur. En ce temps du carême, nous pensons tous aux catéchumènes qui se préparent au baptême. Les uns et les autres expriment comment ils ont reçu cet appel. C'est un véritable bouleversement dans leur vie. Pour la majorité d'entre nous, ce choix n'a été ni personnel ni conscient. Nous nous sommes trouvés embarqués dans la caravane chrétienne et heureux de l'être. Il n'en reste pas moins que pour être de vrais disciples du Christ, nous avons à renouveler notre engagement et confirmer notre réponse. Nous avons besoin de refaire régulièrement le point : Ai-je vraiment entendu l'appel du Christ ? Est-ce que je me suis vraiment mis en route. Il arrive parfois qu'au lieu d'avancer, nous faisons du surplace.

Ce temps de carême qui nous conduit vers Pâques nous est offert comme une occasion pour un nouveau départ. Abraham a accepté de quitter sa terre, ses coutumes, la religion polythéiste du pays qui était le sien. Il a appris à faire confiance au Dieu unique et à le servir. C'était pour lui une rupture exigeante et difficile. En lisant les évangiles, nous découvrons le même appel à marcher à la suite du Christ et à nous attacher à lui. Si nous voulons vivre en chrétiens, il nous faut être déterminés, il nous faut renoncer à nous-mêmes. Ce qui est premier c'est notre amour pour le Seigneur et notre confiance en la Bonne Nouvelle.

Le temps du carême c'est celui des commencements ou des recommencements dans la foi. Cela change tout dans nos responsabilités humaines ou professionnelles, dans l'amour familial, dans le pardon à donner, la paix à découvrir, le bonheur à partager. Sur cette route du chrétien, il n'y a pas de "pilotage automatique". L'important pour chacun c'est de rester en état de veille et de tenir bon. Mais sur cette route, nous ne sommes pas seuls. "La grâce nous est donnée par le Christ Jésus" nous dit saint Paul. Il est là au cœur de nos vies et de nos épreuves. La Lumière de son Esprit est bien plus forte que tous nos doutes. Faisons-lui confiance comme Abraham. Sur cette route, nous avons une carte routière : c'est la Parole du Christ qui nous guide et nous nourrit. C'est en revenant à l'évangile que nous prenons conscience de nos égarements et retraçons notre itinéraire de vie.

L'évangile de la Transfiguration nous montre le point d'arrivée de notre route. Sur la montagne sainte, Jésus est transfiguré de lumière. Les trois disciples qui sont là avec lui sont habitués à son visage familier. Aujourd'hui, il leur révèle le visage de Dieu. Cette révélation se passe au cours d'un temps de prière. Ce moment d'intimité avec le Père est si fort que son visage devient tout autre. Cette manifestation de sa gloire est destinée à préparer les disciples à l'étape la plus difficile pour eux. Dans quelques jours, ils verront son visage défiguré. Et surtout, ils le verront mourir sur une croix. Aujourd'hui, il leur révèle la gloire qui sera la sienne le jour de Pâques. Il nous montre à tous, le but du voyage. Cette Transfiguration c'est comme une fenêtre sur la résurrection et la vie auprès du Père.

Cet évangile de la Transfiguration est une bonne nouvelle pour chacun de nous et pour notre monde. Cet événement donne sens à notre vie. Il nous révèle notre avenir. Dans notre nuit, c'est parfois la nuit et le brouillard. Mais en regardant vers le Christ, nous comprenons que nous sommes en voie de transfiguration. Il nous annonce qu'au terme de notre combat contre les forces du mal, nous ne sommes pas seuls ; Le Christ est là avec nous pour nous soutenir, nous porter ; nous sommes appelés à prendre part avec lui à la victoire de Pâques. Le plus important, c'est d'entendre cet appel du Père : "Ecoutez-le !" Vous pouvez vous fier à lui, je vous demande de l’écouter, de le suivre dans la foi, même si vous ne comprenez pas tout maintenant.

Cet appel à une vie transfiguré est offert à tous sans exception. Cela change tout dans le regard que nous portons sur les autres. Nous pensons en particulier à tous ces visages défigurés par la famine, les violences, la maladie, les méfaits de l'alcool. C'est aussi pour chacun d'eux que le Père nous dit : "Celui-ci est mon enfant bien-aimé en qui j'ai mis tout mon amour…" Nous voyons bien que ce monde est défiguré par tant et tant de souffrances, de mensonges et de mépris de la dignité des personnes. Mais nous sommes tirés par l'espérance de la Transfiguration finale. Rien ne pourra empêcher cette promesse du Christ de se réaliser. Alors oui, comme Abraham et bien d'autres, mettons-nous en route à la suite du Seigneur.

D'après diverses sources.
Revenir en haut Aller en bas
 
2ème dimanche de carême
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Deo Gratias-
Sauter vers: