Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 2ème dimanche de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 2ème dimanche de Pâques   Lun 24 Mar - 9:18



Le dimanche de la Miséricorde

Lectures du jour : http://missel.free.fr/Annee_A/paques/2.html

Ce dimanche est appelé "dimanche da Divine miséricorde". Cette fête a été instituée pour toute l'Eglise par Jean-Paul II le 30 avril 2000, lors de la canonisation de Sœur Faustine. Chaque année, elle est célébrée le 2ème dimanche de Pâques. En ce jour, nous voyons bien combien cette miséricorde de Jésus est agissante. L'Evangile nous montre des disciples qui se cachent parce qu'ils ont peur. Jésus, leur Maître, vient d'être arrêté, torturé et mis à mort sur une croix. Pierre a eu tellement peur qu'il en est venu à renier le Christ.

Mais voilà qu'au jour de Pâques, Jésus ressuscité les rejoint. Il aurait pu leur reprocher leur abandon et leur refus de croire. En fait, c'est un message de paix qu'il leur adresse : "La paix soit avec vous" leur dit-il. Cette paix, c'est le pardon, la miséricorde, la joie retrouvée. Le Christ ressuscité nous ouvre un chemin d'espérance, même dans les situations qui peuvent nous paraître les plus désespérées.

Ce message de paix, nous devons l'accueillir et en témoigner dans notre monde d'aujourd'hui. Mais l'actualité nous ramène à des conflits douloureux qui n'en finissent pas. Un peu partout dans le monde, le bruit des armes ne cesse de se faire entendre. Les médias nous parlent régulièrement de massacres, de voitures piégées qui font chaque jour des dizaines de morts. Et comment ne pas penser à ces centaines d'otages qui sont retenus durant des mois et des années loin de chez eux, dans des conditions humiliantes ! D'autres sont exécutés comme Mgr Rallo en Irak. Au Tibet, les violences et les exécutions se multiplient. Le pays du Christ lui-même n'est pas le dernier dans cette escalade de la violence et des représailles insupportables.

Alors, on se dit : "Il faudra bien qu'un jour, tout cela s'arrête !" Nous chrétiens, nous savons que toutes ces œuvres de mort sont contraires au message de Pâques. Par sa résurrection, le Christ nous ouvre un chemin nouveau. Il nous donne accès à davantage de vie. Avec lui, nous ne pouvons plus vivre comme avant. Sur la croix, il a pardonné, il a fait miséricorde ; et il compte sur nous pour que nous fassions de même. Nous ne pouvons être ses disciples que si nous acceptons de faire des gestes de paix et de réconciliation auprès de ceux qui nous entourent. Dans certains cas, cela peut être difficile, surtout quand on a été douloureusement blessé. Alors, nous remettons tout cela entre les mains du Seigneur et nous lui demandons "d'accueillir notre désir de pardon." C'était la prière de parents devant le cercueil de leur fille morte de mort violente.

Après avoir subit sa passion et sa mort sur la croix, Jésus rejoint les siens pour ne leur parler que de paix. A plusieurs reprises, il leur dit : "La paix soit avec vous." Cette parole est répétée plusieurs fois. C'est une manière de montrer qu'il y attachait une importance majeure. Il voulait attirer notre attention sur un signe fort de fraternité pour l'humanité. Jésus ressuscité nous montre que nous pouvons surmonter toute mort, toute haine, toute guerre et toute destruction. En donnant sa vie sur la croix, "il a tué la haine."

Cette rancune et cette haine qui nous habitent souvent et qui nous font souffrir, nous sommes invités à les déposer au pied de la croix du Christ. Il veut nous en libérer. Le problème, c'est que bien souvent, nous ne voulons pas "lâcher le morceau". Alors, nous continuons à souffrir et à nous faire souffrir les uns les autres. Nous refusons cette paix que le Seigneur veut pour nous et pour notre monde. Mais là où le péché a abondé, la miséricorde a surabondé. Rien ne peut empêcher le Christ de vouloir nous libérer.

En ce temps de Pâques, le Seigneur ressuscité nous fait le don de sa paix. Nous la recevons comme un héritage mais aussi comme une mission à remplir. Un jour, Jésus a dit : "Heureux les artisans de paix " Il ne suffit pas de nous lamenter sur les dérives de notre monde. Certains ne peuvent pas se trouver dans un groupe sans dire du mal de quelqu'un. Etre artisan de paix, cela commence par une révision de nos comportements dans notre vie de tous les jours. Cela se continue par un changement et de nos paroles de notre regard sur ceux que nous avons du mal à accepter. Le mal que nous disons contre eux c'est comme une plante amère qui vient causer du trouble et infecter la communauté. En ce dimanche de la miséricorde, il nous appartient de veiller à tout ce qui peut faire grandir la paix dans nos communautés.

L'Eucharistie qui nous rassemble est par nature le "sacrement de la paix". Par le don de sa vie, Jésus nous réconcilie avec Dieu, avec nous frères et avec nous-mêmes. Nous continuons à prier inlassablement pour cette paix partout dans le monde, en particulier là où les tentatives humaines échouent. C'est auprès du Christ ressuscité que nous trouvons la véritable paix. Nous venons puiser auprès de lui la force nécessaire pour en être les témoins et les messagers tout au long de nos semaines. Qu'il ravive notre fidélité et notre amour.

D'après diverses sources
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Meri pour cette belle Homélie   Lun 24 Mar - 10:27

Merci Père Jean pour cette belle homélie...
Je vais seulement m'arrêter sur ce passage où tu dis :


Cette rancune et cette haine qui nous habitent souvent et qui nous font souffrir, nous sommes invités à les déposer au pied de la croix du Christ. Il veut nous en libérer. Le problème, c'est que bien souvent, nous ne voulons pas "lâcher le morceau". Alors, nous continuons à souffrir et à nous faire souffrir les uns les autres.

Pour ma part lors de conflits rien à voir avec la rancoeur ou la haine...seulement la souffrance ...l'insupportable devant autant de bêtises humaines...
Certains n'existent que s'ils ont griffé les autres ou étalent leurs méchancetés...ou entrent dans le jeu de la perversité de personnes plutôt dérangées !!! et donc à mon avis sont encore plus coupables que celui qui lance " des histoires "

Ce n'est pas pour moi un manque de PARDON mais il n'y a jamais REPARATIONS...
Dans la mesure où je n'en veux à personne c'est bien qu'il y a Pardon même si je n'aime pas ce mot seulement le Pardon n'est effectif qu'après réparations !!!

D'où ces dernières années il y eut tant de cérémonies pour faire " mémoire " des drames de notre histoire !!!

Marie de l'Espérance nous entoure de sa tendresse
renaitre " On ne voit bien qu'avec le I love you "
Revenir en haut Aller en bas
 
2ème dimanche de Pâques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Deo Gratias-
Sauter vers: