Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fête de la Sainte Trinité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Fête de la Sainte Trinité   Dim 11 Mai - 20:31

Fête de la Sainte Trinité

Lectures : http://missel.free.fr/Annee_A/paques/trinite.html

Nous célébrons aujourd'hui la fête de la Sainte Trinité. Si on s'en tient à cette formule abstraite, on a du mal à imaginer que cela puisse être une fête. Dans notre calendrier chrétien, il y a des fêtes qui nous parlent davantage, Noël, Pâques, la Pentecôte… Mais comment comprendre la Trinité ? A catéchisme, on nous a appris "un seul Dieu en trois personnes." C'était une approche, mais il faut savoir que notre Dieu ne se laisse pas enfermer dans une définition. Il sera toujours bien au-delà de tout ce que nous pourrons imaginer ou dire à son sujet.

Alors comment comprendre la Trinité ? Pour nous y aider, il faut d'abord savoir ceci : Avant d'être un dogme, c'est d'abord une expérience, l'expérience des apôtres, celle des chrétiens d'autrefois et d'aujourd'hui. La Trinité c'est notre expérience vécue. Les apôtres étaient des juifs fervents. Ils n'étaient pas du tout disposés à croire en Dieu Trinité. Pour eux ce n'était pas imaginable. Il a fallu qu'ils soient obligés de confesser que Jésus est le Fils unique de Dieu, participant à sa divinité avec le Père et l'Esprit Saint.

Ils y ont été obligés par ses paroles et ses actes. Son discours sur les béatitudes et bien d'autres ne pouvaient venir que de quelqu'un qui connaît bien le Créateur de l'homme. Dans sa prière, Jésus appelait Dieu "Mon Père", un mot que personne n'osait employer. Et quand il lisait les Ecritures, il ne se contentait pas de les commenter ; il parlait comme quelqu'un qui savait d'où elles viennent et où elles vont. Il se permettait de dire des mots qui les dépassent : "On vous a dit… Moi je vous dis…" Certaines de ses paroles étaient insupportables pour ceux qui les entendaient, comme par exemple : "Mon Père et moi, nous sommes Un". On comprend que certains l'aient traité de fou ou de blasphémateur. Mais d'autres ont finalement reconnu qu'il venait de Dieu.

En fait, c'est la résurrection de Jésus qui a provoqué les disciples à comprendre qu'il disait vrai, qu'il n'était ni fou, ni menteur ni blasphémateur. Et c'est surtout le don de l'Esprit Saint, le jour de la Pentecôte, qui les a ouverts de l'intérieur. D'ailleurs, Jésus lui-même les avait avertis : "Quand viendra l'Esprit de Vérité, il vous fera comprendre tout ce que je vous ai dit." Et c'est ce qui est arrivé. Ce jour-là, ils ont cru ; ils ont proclamé avec assurance : "Jésus est Seigneur… Il est le Fils de Dieu. Il nous fait participants de sa vie…"

Les disciples ont relu les Ecritures. Ils ont compris des choses qu'ils étaient loin d'imaginer. Pour eux, maintenant, tout est devenu lumineux : Depuis toujours, Dieu est Père, Fils et Saint Esprit. Par amour, il nous crée. Le Fils unique s'est fait notre frère. Et l'Esprit Saint nous a été donnés pour nous rendre participants à la vie divine. Dans la foi, ceux qui se livrent à Jésus sont ses frères. Ils sont habités par l'Esprit Saint. Ils sont les enfants bien-aimés du Père. Nous chrétiens, au jour de notre baptême, nous avons été plongés dans cet océan d'amour qui est en Dieu Père, Fils et Saint Esprit. Ce grand mystère est proclamé au début de chaque messe, à chaque signe de croix et dans chaque Credo.

Voici le témoignage d'une petite fille de 11 ans ; c'était la veille de sa première communion ; sa catéchiste lui demande : Dans ta vie chrétienne, qu'est ce qui est le plus important pour toi ?" La petite fille se lève et trace un grand signe de croix sur son corps en disant bien fort : "Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit." - "C'est tout ?" lui demande la catéchiste. – "Oui, c'est tout" dit la fille. La catéchiste était un peu déçue car il lui semblait lui avoir appris autre chose. Et pourtant, sans en être bien consciente, cette petite fille avait dit l'essentiel de l'expérience chrétienne.
En faisant le signe de croix, nous affirmons notre foi en Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit, Dieu qui est amour et qui nous demande de vivre dans son amour. Nous nous rappelons que Jésus fait de nous des enfants bien-aimés du Père. La Fête de la Sainte Trinité voudrait donc nous inviter à entrer dans cette communion d’amour qui unit le Père, le Fils et le Saint Esprit. Elle nous dit que nous sommes tous membres de cette famille de Dieu. Cela implique que nous sommes appelés à vivre ensemble comme des frères.

Cet amour que nous recevons de Dieu Père, Fils et Saint Esprit, c’est comme une lumière qu’il nous faut transmettre à tous ceux qui nous entourent, dans nos familles, nos quartiers et nos villages, nos divers lieux de vie et de travail. Et surtout n’oublions pas les malades, les exclus, tous ceux et celles qui sont douloureusement marqués par les épreuves de la vie. Ils font tous partie de cette famille de Dieu qui est amour. Nous sommes tous envoyés pour mettre plus d'amour dans ce monde qui en a bien besoin. Et nous-mêmes, nous sentons bien le décalage qu'il y a entre notre foi et la manière dont nous vivons. Aujourd'hui, l'Evangile nous annonce cette bonne nouvelle : Dieu n'a pas envoyé son Fils pour condamner le monde mais pour le sauver.

Avec Marie et à la suite de tous les saints du ciel, accueillons cet amour qui vient du Père, du Fils et du Saint Esprit. Et soyons-en les témoins émerveillés dans toute notre vie.
D'après diverses sources
Revenir en haut Aller en bas
 
Fête de la Sainte Trinité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Deo Gratias-
Sauter vers: