Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 responsable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mandonnaud



Nombre de messages : 241
Age : 74
Localisation : 105 rue eugéne varlin 87000 LIMOGES
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: responsable?   Dim 7 Sep - 20:12

23eme du temps ordinaire



Ezékiel 33,7-9 Ps 94 Romains 13,8-10 Matthieu 18,15-20

Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église; et s'il refuse aussi d'écouter l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain. Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux.



Dans la communauté de Dieu, l'Église, je suis coresponsable du péché publique de mon frères, je dois, avec courage et discrétion le rappeler a l'ordre, mais Jésus nous promet que alors il est la pour nous aider et ratifier devant le Père nos décisions.

Mais lisons se beau temoignage sur la présence de Jésus entre frere...

Texte de l'Association Pierre Valdès. Rédacteur principal: Eric.

Voici deux lettres, toutes deux authentiques.
L’une a été écrite par une moniale visitandine à Nantes.
La réponse est signée Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT.

Lettre adressée par Soeur M. au siège national de la CGT.
« Madame, Monsieur,
Religieuse cloîtrée au monastère de la Visitation de Nantes, je suis sortie, cependant, le 19 juin, pour un examen médical. Vous organisiez, une manifestation. Je tiens à vous féliciter pour l’esprit bon enfant qui y régnait. D’autant qu’un jeune membre de votre syndicat m’y a fait participer ! En effet, a mon insu, il a collé par derrière sur mon voile l’autocollant ci-joint après m’avoir fait signe par une légère tape dans le dos pour m’indiquer le chemin.
C’est donc en faisant de la publicité pour votre manifestation que j’ai effectué mon trajet. La plaisanterie ne me fut révélée qu’à mon retour au monastère. En communauté, le soir, nous avons ri de bon coeur pour cette anecdote inédite dans les annales de la Visitation de Nantes.
Je me suis permis de retraduire les initiales de votre syndicat (CGT = Christ, Gloire à Toi). Que voulez-vous, on ne se refait pas. Merci encore pour la joie partagée. Je prie pour vous.
Au revoir, peut-être, à l’occasion d’une autre manifestation.
Soeur M. »

Réponse du secrétaire général de la CGT.
« Ma soeur,
Je suis persuadé que notre jeune camarade, celui qui vous a indiqué le chemin, avait lu dans vos yeux l’humanité pure et joyeuse que nous avons retrouvée dans chacune des lignes de votre lettre. Sans nul doute il s’est agi d’un geste inspiré, avec la conviction que cette pointe d’humour " bon enfant " serait vécue comme l’expression d’une complicité éphémère et pourtant profonde.
Je vous pardonne volontiers votre interprétation originale du sigle de notre confédération, car nous ne pouvons avoir que de la considération pour un charpentier qui a révolutionné le monde.
Avec tous mes sentiments fraternels et chaleureux,
Bernard Thibault, Secrétaire général de la CGT »

Je ne sais si Bernard Thibault est croyant. Mais je sais que Jésus Christ était, par courrier interposé, entre lui et cette moniale, plus généralement entre les travailleurs de la CGT et les moniales de ce cloître.
Il suffit en effet de voir la délicatesse avec laquelle tous les deux s’expriment pour en être persuadé.
Ainsi le Christ se glisse entre les prières des unes et les actions des autres, du moment que ces actions soient au service des plus pauvres, de ceux qui sont exploités.
Je ne veux pas dire par là que les actions et les revendications de la CGT soient toujours et uniquement guidées par le souci des petits. Mais que si leur chef peut aussi bien comprendre cette servante de Jésus-Christ, c’est que son cœur a assez de pureté et de désintéressement pour que le Christ parvienne à se mettre entre son action et la prière de la moniale. Et que donc la cause qu’il défend est certainement juste.
Beaucoup de « chrétiens » ricaneront en lisant ma prose et en voyant comment Thibault définit le Christ : « un charpentier qui a révolutionné le monde ». Que c’est ringard, que c’est inexact, penseront-ils ! On sait depuis longtemps qu’il était fils de bonne famille, avait pu faire de solides études, etc… Alors dire de lui que c’était un simple charpentier révolutionnaire, c’est tout simplement hilarant !
Et pourtant le Christ est venu entre cette moniale et ce chef syndicaliste, ne trouvant ce dernier ni ringard ni hilarant.
Voilà la vérité, celle qui apparait clairement à travers ce petit fait de vie.

« En vérité, je vous le déclare : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait. »

Texte de l'Association Pierre Valdès. Rédacteur principal: Eric.

réponse paul;

Il est vraie que Jésus a dit "qui n'est pas contre vous et pour vous"et que dans se temoignage il y a de l'humour et beaucoup de charité,

Il est vraie et je l'ai veccu dans le monde ouvrier pauvre,e comme dans la vie religieuse autenthique , on s'est porté sa croix du labeur quotidien et on sait aussi trouver la joie dans les fetes revendicativs et fraternelles.

Mais le coeur de l'évangile de se jours et notre responsabilité devant la faute des freres chrétiens.

Dans la communauté de Dieu, l'Église, je suis coresponsable du péché publique de mon frères chrétiens individuellement et devant la communauté de l'église.

je dois, avec courage et discrétion, rappeler à l'ordre mon frere...

Mais Jésus nous promet que alors il est la au milieux de nous pour nous aider et ratifier devant le Père nos décisions.

Quel humilité de Dieu que se soit les hommes qui lient et délient,...et que Dieu confirme d'avence...

Quel délicatesse de jésus d'etre présent la ou il y a deux freres....

Et sommes nous assez attentif et pure pour le reconnaitre , le remercier et l'adorer quand nous sommes deux freres ensemble???

Car jésus tiens parole et soufre souvent de notre indifference à sa présence...

amitiés

paul de LIMOGES
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
 
responsable?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Deo Gratias-
Sauter vers: