Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 de la souffrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mandonnaud



Nombre de messages : 241
Age : 74
Localisation : 105 rue eugéne varlin 87000 LIMOGES
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: de la souffrence   Dim 15 Fév - 13:34

DIMANCHE 8 FÉVRIER 2009

5ème du temps ordinaire.



JOB 7,1... 7 PS 146 1er Corinthiens 9,16... 23 MARC 1,29-39

29 En quittant la synagogue, Jésus, accompagné de Jacques et de Jean, alla chez Simon et André. 30 Or, la belle-mère de Simon était au lit avec de la fièvre. Sans plus attendre, on parle à Jésus de la malade. 31 Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et il la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.32 Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades, et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais. 33 La ville entière se pressait à la porte. 34 Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était.35 Le lendemain, bien avant l'aube, Jésus se leva. Il sortit et alla dans un endroit désert, et là il priait. 36 Simon et ses compagnons se mirent à sa recherche. 37 Quand ils l'ont trouvé, ils lui disent : « Tout le monde te cherche. » 38 Mais Jésus leur répond : « Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti. »39 Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais.

Pourquoi le CHRIST en Jésus est sorti de Dieu pour être homme en ce monde ?

C'est pour aller de village en village, former ses disciples à enseigner la bonne nouvelle de l'AMOUR de Dieu pour les hommes et les rétablir dans leurs dignités par la santé pour qu'ils puissent vivre ce qu'il avait enseigné.

paul

Texte de l'Association Pierre Valdès. Rédacteur principal: Eric

Jésus soulage la souffrance spirituelle comme la souffrance physique, cela montre que la souffrance de quelque ordre qu’elle soit n’est pas voulue par Dieu, cela montre que la souffrance est toujours un mal. Cela montre que toute une théologie de la souffrance qui veut nous expliquer que Dieu non seulement permet la souffrance mais nous frappe par elle afin de nous purifier n’est pas une théologie authentiquement chrétienne.
Ce n’est pas Dieu qui veut que nous souffrions, Dieu n’est pas sadique, jamais il n’a voulu que nous souffrions.
Les évangiles, comme d’ailleurs la référence en la matière dans l’AT, je veux parler du livre de JOB, ne donnent pas d'explication au problème de la souffrance ; si nous en attendions une, nous serons déçus ; mais il nous indique le chemin : ne pas retenir nos cris, mais garder confiance et tenir fort la main de Dieu : puisqu'Il est avec nous tous les jours jusqu'à la fin du monde. Comme dit Claudel, « Jésus n'est pas venu expliquer la souffrance mais l'habiter par sa présence ».
La souffrance est un mystère et il est vain d’en chercher une explication théologique : nous commettrions les mêmes erreurs que les « amis » de Job qui au lieu de compatir avec lui et de le soulager autant que faire se peut, lui proposaient toute sorte d’explications et lui assénaient des sermons insipides et qui le laissaient totalement dans sa détresse.
Réflexe qui est donc ancien et qu’on continue à voir, en partant de la « sagesse » la plus populaire (Qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu ? Il ne l’a pas volé, etc…) jusqu’à la pseudo-théologie chrétienne la plus savante et la plus alambiquée.
Tout cela n’est que perte de temps et alibis pour ne pas proclamer le vrai évangile et ainsi ne pas contribuer à la construction du Royaume.

Rédacteur principal: Eric.

de paul
Jésus en se mettant aux centre des lieux d'expretion du mal(chaque personne souffrente)au moment de sa passion, et restant héroiquement en attitude passiante d'amour et de pardon,jusqu'au don de sa vie et jusqu'a sa mort, sans a aucun moment réagire par de la haine ou vengence mais en aimant jusqu'au bout, permait a toute homme qui le rejoint et que LUI rejoint ,de trouver une sorti eternelle a sa souffrence et une presence divine dans sa soufrence qui se traduira dans l'eternité par de la gloire d'amour, ceci grace a sa résurection. La souffrence passe ainsi de l'impasse a rejeter,scandale et malheur, a dans l'amour chemin de communion a Dieu et avec Jésus en Dieu et moyen de purification pour le pécheur et dans le rejaissement de vie d'amour par le pardon de Jésus, le salut qu'il donne aux hommes par la foi.
amitiés paul mandonnaud.

de la part de paul venant du petit journal de soeur faustine Kowalska


275. Jésus aime les âmes cachées. La fleur cachée renferme le plus de parfum. M’efforcer de créer à l’intérieur de mon âme un endroit retiré pour le cœur de Jésus. Dans les moments pénibles et douloureux, je fredonnerai pour Vous, ô mon Créateur, un hymne de confiance. Car le gouffre de ma confiance envers Vous, envers Votre Miséricorde, est sans borne.
276. Depuis que je me suis mise à aimer la souffrance, elle a cessé d’être souffrance. C’est la nourriture quotidienne de mon âme.
277. Je n’irai pas parler avec telle personne, car je sais que cela déplaît à Jésus, et elle n’en tire aucun profit.
278. Aux pieds du Seigneur. Jésus caché, Amour éternel, notre vie, Vous oubliant Vous-même, Vous ne voyez que nous. Avant de créer le ciel et la terre, Vous nous portiez déjà dans Votre Cœur. O Amour, ô profondeur de Votre abaissement, ô mystère du bonheur, pourquoi si peu d’âmes Vous connaissent-elles ? Pourquoi ne trouvez-Vous pas de réciprocité ? O Divin Amour, pourquoi cachez-Vous votre beauté ? O Inconcevable et Infini, plus je Vous connais, moins je Vous comprends. Mais parce que je ne puis Vous comprendre, je conçois mieux Votre grandeur. Je n’envie pas leur feu aux Séraphins, car un don plus grand est déposé en mon cœur. En extase, eux Vous admirent, mais Votre Sang s’unit au mien. L’amour c’est le ciel qui nous est déjà donné ici sur la terre. Oh ! pourquoi Vous cachez-Vous dans la foi ? L’ Amour déchire le voile. Il n’y a pas de voile devant le regard de mon âme. Car Vous-même m’avez attirée au sein du mystérieux amour pour l’éternité. Gloire et louange à Vous, ô indivisible Trinité, Dieu unique pour tous les siècles !
279. Dieu m’a fait comprendre en quoi consiste l’amour et Il m’a accordé la lumière pour que je sache comment je dois Lui témoigner en pratique.

Le véritable amour de Dieu consiste à accomplir la volonté divine. Pour manifester l’amour de Dieu dans nos actions, il faut que toutes, même les plus petites, découlent de notre amour pour Dieu. Et le Seigneur me dit : " Mon enfant, tu Me plais davantage par la souffrance. Dans les souffrances physiques, comme dans les souffrances morales. Ne cherche pas, Ma fille, de compassion auprès des créatures. Je veux que le parfum de tes souffrances soit pur et sans mélange. J’exige que tu te détaches, non seulement des créatures, mais aussi de toi-même. Ma fille, Je veux Me désaltérer à l’amour de ton cœur, un amour pur, virginal, immaculé et sans aucune éclipse. Plus tu aimeras la souffrance, Ma fille, plus pur sera ton amour envers Moi. "
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
mandonnaud



Nombre de messages : 241
Age : 74
Localisation : 105 rue eugéne varlin 87000 LIMOGES
Date d'inscription : 26/12/2007

MessageSujet: parole de jésus   Sam 28 Fév - 16:13

du" petit journal de saint soeur faustine Kowalska


322 J’unissais mes souffrances aux souffrances de Jésus et je les offrais pour moi et pour la conversion des âmes qui ne croient pas à la bonté divine. Soudain ma cellule se remplit d’êtres noirs pleins de colère et de haine contre moi. L’un d’eux dit : « Soi maudite comme Celui qui est en toi, car tu nous tourmentes déjà en enfer. » J’ai dit : « Et le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous. Et ces êtres disparurent bruyamment sur le champ.



323. Le lendemain, je me sentais très faible, mais je ne souffrais plus. Après la Sainte Communion, j’aperçu Jésus sous le même aspect qu’Il avait lors d’une adoration. Le regard du Seigneur transperça mon âme : pas un grain de poussière n’échappait à Son attention. Et j’ai dit à Jésus : « Jésus, je pensais que Vous me prendriez. »

Et Jésus me répondit : « Ma volonté ne s’est pas encore totalement accomplie en toi, tu restera encore sur terre, mais pas longtemps .Ta confiance Me plait beaucoup, mais il faut que ton amour soit plus ardent!.
Le pur amour donne à l’âme de la force, même au moment de l’agonie. Quand J’agonisais sur la Crois, Je ne pensais pas à Moi, mais aux pauvres pécheurs et Je priais Mon Père pour eux. Je veux que tes derniers instants aussi soient semblables aux Miens sur la croix. Il n’y a qu’un prix, par lequel on rachète les âmes : c’est la souffrance, unie à Ma souffrance sur la Croix. L’amour pur comprend ces paroles, mais l’amour charnel ne les comprendra jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mandonnaud.net
 
de la souffrence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Deo Gratias-
Sauter vers: