Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 J'ai perdu ma foi et je le vis mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
madeinheaven



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Mar 30 Mar - 23:52

Bonsoir,
suite à beaucoup de probleme dans ma mp, j'ai perdu ma foi. Je suis actuellement en questionnement mais sans reponse. Je compare Dieu, l'ame et pleins d'autres choses pas la science.
Cela me ruine le moral et me rend dépressif d'etre dans le doute:
Dieu existe il? Et comment?
Ya t il une vie après la vie???? quelles sont les preuves ( a part les livres eso)?
Le sens de la vie, car si on doit mourrir a quoi bon??
Bref c'est toute les questions que je me pose
Merci pour votore aide.
Si je viens sur ce forum c'est qu'il me reste une lueur de foi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Mer 31 Mar - 0:55

Bonsoir et bienvenue à vous sur ce forum sunny
je vais tenter de vous apporter ma modeste contribution à vos interrogation ... Ne prennez pas ce que je vais vous dire pour paroles d'évangiles sagesse mais plutot comme une aide à votre réflection boulot

1. Est ce que Dieu existe ou pas ?


Pour un croyant, Dieu existe. C'est un dogme qui ne peut être remis en question => Dieu existe si vous croyez en Dieu.

2. Est ce que Dieu existe, au sens où nous pouvons le voir, le toucher, l'approcher, ... En un mot, peut il se matérialiser devant nous, dans nos vies, ... ?

Là encore, tout dépend si vous avez la foi ou pas. Il jesus peut se matérialiser par nos actes, nos gestes, nos paroles (rappellez vous: "Dieu est amour" ou "Il nous a fait à son image" ...). Il peut aussi nous mettre à l'épreuve, non pas par sadisme mais pour qu'au Royaume des Cieux nous y soyons nommés "bienheureux".

3. Y a t il une vie après la mort ?

Toujours d'un point de vue chrétien, mais d'autres religions en parlent aussi, OUI. Néanmoins, (et là j'ai un peu de mal avec le concept de vie après la mort, en bonne "hyper"rationnelle que je suis lol! ), je vous invite à vous tourner vers les vivants et à vivre chaque instant comme si c'était le dernier sans vous préoccuper de ce que demain vous réserve ! La vie terrestre est bien trop courte que pour s'immobiliser au fait qu'un jour nous ne puissions plus profiter pleinement des personnes, des biens matériels et spirituels que nous avions en notre possession. (Attention : on ne possède pas des gens !!! mais bien des choses - mettez y le bon verbe Wink ).
Ceci va me permettre de répondre à votre 4° question ...

4. C'est quoi le sens de la vie ?

j'ai envie de vous dire que c'est le sens que vous avez envie de lui donner (arf, ma conscience d'humaniste et de Lumières reprend une fois de plus le dessus, désolée Boulet lol! ). En gros, vous décidez vous-même de ce que vous voulez comme vie. Personnellement, j'ai toujorus opté pour la liberté, une vie libre sans pour autant en oublier les obligations légales (arf, Kant reste dans ma tête et mon corps Mr.Red ). Vous pouvez ainsi choisir librement de croire ou non en Dieu, de faire le tour du monde, de venir en aide aux plus démunis, de venir poser vos questions sur ce forum Wink, ... (j'espère que vous m'aurez comprise parce que parfois, je suis un vrai boulet Shit ) ... mais qui dit "vous prennez des décisions, dit aussi (heureusement ou non) contraintes en échange! Ainsi, personnellement, j'ai choisi de vivre libre ce qui implique que je n'ai personne avec qui faire ma vie (à mon grand regret), par exemple ! que j'ai du mal à garder un boulot (y a toujours bien quelqu'un pour me rabaisser ou mal me concidérer => frustration énorme - quoi que sur ce point d'autres facteurs rentrent en ligne de compte aussi ...).
voilà, j'espère au moins pour cette question 4 vous avoir apporté un point de vue compréhensible ...

5. à quoi bon vivre ?

... faire un pied de nez à tous vos détracteurs, à tous ceux qui vous ont mal jugé(e), et faire un pied de nez magistral à la vie elle-même qui parfois voire bien souvent vous en a fait voir de toutes les couleurs (par contre, si je la croise un de ces 4, je lui ferai volontier subir le même sort qu'à Voltaire ... lui casser le nez à la récrée nan mais pfff

et puis pour pouvoir vous poser toutes ses questions et en discuter avec tout le monde Wink

vous cherchez un sens à votre vie actuellement ... chercher l'origine de ce questionnement sur l'existence de Dieu et si l'envie de passer à l'acte vous prennait ... fuiez à toutes jambes l'endroit où vous êtes et jetez vous sur les urgences les plus proches en leur décarant dés votre arrivée que vous avez envie d'en finir avec la vie ! De grâce, soyez plus futée que ma copine (la mort) et faites lui un magnifique pied de nez, tirez lui la langue et laissez vous aider par quelqu'un qui vous prendra en charge (famille, ami(e)s, psy, ...).

voilà, j'espère avoir pu vous soulager et vous faire rire aussi tout en étant constructif ^^

bien à vous,
soyez de nouveau la ou le bienvenue parmi nous

Ludmilla jocolor ou geek ou Boulet ( à vous de choisir Razz )
Revenir en haut Aller en bas
cébé
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3758
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Mer 31 Mar - 17:32

Bienvenue sur AGAPE!

Pour en savoir plus sur la Foi catholique :

http://eschatologie.free.fr/fichiers/video.htm



Cher ami, laissez donc Marie vous prendre par la main, en toute simplicité.
Demain, dans notre liturgie, nous nous rappelons ce que Jésus a dit à ses apôtres :

St Jean, chap 13

12 Après qu'il leur eut lavé les pieds, et qu'il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait ?
13 Vous m'appelez Maître et Seigneur ; et vous dites bien, car je le suis.
14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ;
15 car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait.
16 En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé.
17 Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.


Simple, n'est-ce pas, la combine ?! Servir

D'accord, plus vite dit que fait, mais pensez-y comme à un challenge autrement plus important que de savoir comment où pourquoi le monde est monde et où vais-je, où cours-je et dans quel état j'erre .



En union de prière, sous le regard miséricordieux de Marie

Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Ven 2 Avr - 9:19

Citation :
Pour un croyant, Dieu existe. C'est un dogme qui ne peut être remis en question => Dieu existe si vous croyez en Dieu.

NON ! Ce n'est pas la foi catholique ça. Dieu existe ou n'existe pas, indépendamment que vous y croyez ou que vous n'y croyez pas. Une idée de Dieu pour construire une morale (Kant) et donner un sens à sa vie ne présente aucun intérêt pour le chrétien : l'idée de Dieu du crédule n'a d'intérêt qu'en psychologie pour révèler l'homme. Or l'existence de Dieu est bien évidemment au delà de cette connaissance psychologique. L'existence de Dieu est un dogme qui n'est pas spécifiquement catholique d'ailleurs, elle ne relève pas seulement de la foi mais aussi de l'étude des diverses traditions religieuses, et ce problème peut même être posé en philosophie (en fait presque tous les philosophes en parlent).

Citation :
2. Est ce que Dieu existe, au sens où nous pouvons le voir, le toucher, l'approcher, ... En un mot, peut il se matérialiser devant nous, dans nos vies, ... ?

Non, on ne peut jamais le percevoir avec les sens (si ce n'est certains effets de la grâce qui sont sensibles). Dieu est Esprit. Même l'expression voir Dieu est allégorique et elle désigne une opération de l'intelligence et non de la vision par les yeux du corps. Par contre, Dieu s'est incarné.

Pour le reste, le lien du message de Cébé me parait pertinent.
Revenir en haut Aller en bas
Caroline-Marie

avatar

Nombre de messages : 332
Age : 55
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Sam 3 Avr - 0:17

Bonsoir Madeinheaven, et bienvenue sur ce forum! sunny

Je ne me sens pas habilitée pour faire du catéchisme ou pour vous "expliquer" des choses! Mais je voudrais vous faire un petit témoignage; cela peut peut-être vous être utile.

Toutes vos questions me rappellent moi-même à l'age de 20, 22 ans - j'en ai 48 maintenant. J'ai été élevée dans une famille athée, je n'étais pas baptisée. Et pourtant je me posais toutes ces questions, les mêmes que vous posez en ce moment.

Et puis, lentement, tout doucement, j'ai découvert en moi cette "lueur de foi". Malgré tout ce que je pouvais dire à mes amis (que la science et le rationalisme apportaient la réponse à tout...) je n'y croyais pas à 100% et quelque part, je réfléchissais. Jusqu'au jour où une amie très proche et très croyante m'a dit qu'elle avait perdu sa foi. Et là, pour l'aider, pour la ramener à la foi - la sienne, pas la mienne à l'époque - j'ai essayé de la convaincre. Dans nos discussions, il fallait que je me mette à la place d'une croyante et que je parle comme si j'en étais une... et figurez-vous que non seulement mon amie a retrouvé la foi, mais cela m'a convertie aussi! lol!

J'ai demandé le baptême, que j'ai reçu à l'age de 24 ans.

Donc, si j'ai un conseil à vous donner, ce sera celui-ci, basé sur ma propre expérience: ne regardez pas les raisons pour ne pas avoir la foi mais, au contraire, cherchez les raisons pour l'avoir! Pensez à l'amour - l'amour de Dieu qui a tant aimé le monde qu'il nous a donné son fils; l'amour de Jésus qui nous a aimés jusqu'à mourir sur la croix; l'amour de Marie pour son fils mais aussi pour nous tous, puisque Jésus lui a demandé d'être notre mère à tous... et voyez ce que cet amour peut faire dans le monde. Il fait des merveilles tout autour de nous - regardez seulement, et vous verrez!

Je prie souvent pour les gens dans mon entourage qui n'ont pas la foi. J'aimerais tellement qu'ils connaissent la joie et la sérénité que Jésus m'a apportées!

Je serai donc en union de prières pour vous, pour que vous retrouviez votre foi.

Bien à vous,

Caroline-Marie

Revenir en haut Aller en bas
cébé
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 3758
Date d'inscription : 15/09/2007

MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Dim 4 Avr - 19:45

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Luce

avatar

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Sam 10 Avr - 0:27

Caroline-Marie,

Votre témoignage est MAGNIFIQUE. Merci I love you .

En union de prières.

Luce
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Nombre de messages : 44
Age : 27
Date d'inscription : 20/03/2010

MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   Sam 10 Avr - 9:17

Bon, je recommence avec mon petit témoignage de Franck Breido, mais il vaut vraiment la peine si on perd la foi;

Voici l'histoire de Frank Breido, un Allemand d''Osnabrück qui est mort quelques courts instants d'une leucémie en 1992 et peu après est sorti
complètement guéri de l'hôpital à la stupéfaction des médecins de la clinique universitaire de Essen dans la Ruhr.

Le cas est parfaitement documenté: seul commentaire d'un professeur de médecine incroyant: "oui, il est vrai que d'être entouré de pensées positives aide à la guérison..."

Comme on me demande toujours ce que je fais, pourquoi je voyage tant et pourquoi on en parle dans les médias, je voudrais évoquer cette portion de mon histoire médicale. Je l'ai vécue ainsi et je crois en un DIEU vivant.

Bien sûr, l'histoire de ma vie est aussi excitante qu'un titre de film. Pourtant cela décrit difficilement ce que j'ai vraiment expérimenté. Trouveriez-vous les mots adéquats décrivant votre mort, ou bien encore vivant, de vous voir pourrir pour ensuite pouvoir jeter un regard dans l'au-delà après avoir quitté votre corps? Que peut-on exprimer lorsque tant de personnes luttent pour votre vie?

Et il y a aussi cette extraordinaire femme... ma mère.

Je me sentais mal, comme terrassé: Toux, rhume, douleurs dans la jambe droite. "Quelle mauvaise mine!" s'était exclamée ma doctoresse effrayée. Elle fit une prise de sang. Le 20 janvier 1992, lorsque je suis venu pour les résultats, elle me dit avec un regard de compassion: "Leucémie aiguë, cancer du sang. Vous avez une forme fulgurante, à ma connaissance, je vous donne au plus trois semaines, c'est fatal."

Coup de téléphone à la maison: "Maman, c'est fichu." Je ne lui ai même pas dit: "Prie pour moi". Pour moi, c'en
était fini de ma vie. Ce que le sang n'irrigue pas meurt, pourrit, mais dans des souffrances indicibles. Cela avait
commencé avec la jambe droite. La leucémie détruit la moelle osseuse. Pas de moelle osseuse, pas de
fabrication sanguine. Déliquescence des protéines. Effondrement du système immunitaire.
Boire un verre, lire un journal peuvent être source d'infection avec 20 maladies ou plus à la fois, toutes
potentiellement mortelles car mon corps n'avait plus de défense.

A la Clinique Universitaire de Essen (Ruhr), chaque jour à mon chevet, ma mère priait et me lisait continuellement
les promesses de Dieu dans la Bible: "Tu ne mourras pas, mais tu proclameras mon Nom... Ce que vous
demanderez en mon Nom, Je le ferai afin que le Père soit glorifié en Son Fils." Une mère se battant pour la vie de son fils. Les médecins, eux, disaient: "Cela n'a pas de sens, elle va craquer". Le journal chrétien pour la jeunesse CHAMP fit paraître cette annonce: "Important!!! Nous vous invitons instamment à prier tous pour notre Franky, le moniteur Frank Breido. Il est hospitalisé depuis lundi à Essen, victime d'une leucémie!!! Nous comptons sur vos prières. Signé: Les «Rangers» d'Osnabrück." La chaîne de prière ainsi déclenchée a soutenu ma mère qui en avait bien besoin: En effet, mon activité pulmonaire s'était effondrée. Envoi en réanimation au service des soins intensifs où toute la violence de cette sournoise maladie déferlait sur moi. Un rapport médical complet serait trop long, aussi voici juste quelques points de repère: Plus de respiration autonome. Seuls divers appareils branchés sur ordinateur me maintiennent encore en vie.
Perfusions et chimiothérapie administrées à un rythme soutenu. Déliquescence des reins et d'autres organes.
Hémorragie pulmonaire aiguë. Mycose (champignon) dans la trachée et les poumons. Herpès généralisé. Les
transfusions sanguines aboutissent dans l'intestin d'où elles sont expulsées. Le corps suinte car les artères ne
peuvent plus retenir le sang qui ainsi remonte à la surface de la peau. Des ampoules noirâtres éclatent sur mon cou. Les 2 jambes inertes. Allergie médicamenteuse. Finalement ils me laissent macérer dans mon jus.

Indescriptible. Mes amis sont encore aujourd'hui choqués de ce qu'ils ont vu à cette époque. Et ma mère prie. Dix heures, douze heures par jour, elle lit les promesses de la Bible. Cela pendant 10, 14, 18 jours. Pas d'amélioration.

Le 12 février 1992, j'ai des hémorragies jusque dans les yeux. Le sang coule par toutes les issues de mon corps.

Les médecins sont au bout de leurs capacités. Des groupes de prière se forment spontanément. Ma mère
remarque que je deviens froid.

Moi... Je me redresse, je me sens bien. Pas de douleur. Pas de tuyau dans les poumons. Je me sens libre et me
vois là étendu en dessous et ma mère qui prie. Je passe à travers le plafond et remarque que je suis dans une tout autre dimension. Je suis mort. Je me dirige vers une montagne et vois sur un sommet la ville d'or, comme
elle est décrite dans la Bible (chapitre 21 de l'Apocalypse). Je suis enthousiasmé. Aujourd'hui encore, c'est comme si je pouvais sentir la bonne odeur qui émanait de la "mer de verre". Je me disais: "J'y suis arrivé". Si à ce moment là, j'avais su que je devais repartir de là-haut, j'aurais essayé d'accéder à la ville par derrière. Mais là, je me suis dirigé vers la porte semblable à une énorme perle s'ouvrant en deux et Jésus m'est apparu. "Me voilà", m'écriai-je, mais Il me sourit seulement et dit: "Quelqu'un ne te laisse pas partir, tu dois retourner". Je me suis tourné mécaniquement. Je n'aurais pas voulu m'en aller de là-haut. Juste à ce moment-là, c'est de nouveau à
travers mes yeux malades, pleins de sang que je voyais à nouveau. Mon corps était tout aussi malade qu'avant.

"Oh, pourquoi?" Ma mère avait prié: "Au Nom de Jésus tu reviens, tu ne mourras pas, mais tu proclameras les
oeuvres du Seigneur" (Psaumes 118, 17). J'ai donc dû revenir.

Plus tard, vers 3 h 1/2 du matin (13 février 1992), l'infirmière de nuit a jeté un coup d'oeil dans ma chambre et n'a pas pu en croire ses propres yeux. Elle a frappé sur le signal d'alarme. "Il est mort?" "Allez voir!" dit-elle au médecin.

J'étais là dans mon lit, le corps entièrement recouvert d'une peau neuve et rosée. Pas d'herpès, pas d'ampoules pleines de sang, pas d'inflammations aux emplacements des piqûres. En faisant une radio, on a constaté: "Il produit de l'urine". "Mais pourtant, il n'a plus de reins!" Ils étaient là et voyaient la guérison et cependant, seul le spécialiste des reins, un Arabe, a murmuré: "S' il y a un Dieu, Il doit être vivant". Le jour suivant (vendredi 14 février 1992), les bonnes nouvelles de guérison se sont accumulées: En l'espace de 36 heures, mon corps avait fabriqué 5 litres de bon sang, cela sans l'aide de la moelle osseuse. Le système immunitaire fonctionnait de nouveau, les reins s'étaient régénérés. Plus d'hémorragie pulmonaire, les poumons fonctionnaient à 100 %. On a débranché l'assistance respiratoire, on a enlevé les tuyaux. Oui, je suis complètement guéri...


Peut-être avez-vous une vision sombre de la vie car vous ne vivez pas assez les choses essentielles, comme l'amour, le partage, etc. Il y a plein de personnes qui retrouvent espoir dans des associations charicatives (il faut toutefois avoir un peu de temps à y consacrer.)
Bref, donnez, et vous reçevrez! thumright


Dernière édition par Raphaël le Sam 10 Avr - 9:28, édité 1 fois (Raison : Fotes aurtograffiques)
Revenir en haut Aller en bas
jacques de Moissac



Nombre de messages : 239
Localisation : france sud
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: pour la perte de Foi   Dim 11 Avr - 1:18

A tu perdus la Foi ! mais non puisque tu écris sur ce site, un mauvais passage, un coup de migraine.
Prends la Bible et tu auras toutes les réponses aux questions que tu te pose.
On a tous de moment a vide, c'est tout, j'ai connu ça aussi et combien de nos frères seurs, pareillement.

Et ça va passer et aprés tu veras, un soleil nouveau se lèvera et ta nouvelle vie Chrétienne, se remplira de la grâce de Dieu! et tu trouveras ton plaisir devant le Trés Saint Sacrement!

Va lLui rendre visite déjas pour commencer et après Tu le remercieras de t'avoir si fortement épprouvé.
Tu sais dans le temps, quand les paysants labouraient les champs avec les bêtes, toute la journée, se n'était que des blasphémes.

Et un jour aprés eu avoir envie de confession,........ rose rouge ostie ostie rose rouge
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai perdu ma foi et je le vis mal   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai perdu ma foi et je le vis mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La météo à temps perdu
» J'ai perdu le gout
» J'ai perdu ma foi et je le vis mal
» je suis totalement perdu
» pour mon fils de 22 ans, perdu dans la vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: