Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Neuvaine à N.D. de l'ASSOMPTION

Aller en bas 
AuteurMessage
Fanny

Fanny

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Neuvaine à N.D. de l'ASSOMPTION Empty
MessageSujet: Neuvaine à N.D. de l'ASSOMPTION   Neuvaine à N.D. de l'ASSOMPTION EmptyLun 6 Aoû - 10:50

Afin de nous préparer à cette si belle fête de l'Assomption, Like a Star @ heaven sunny chers frères et soeurs dans le Christ, je vous propose cette Neuvaine à la gloire de la Mère de Dieu.
Nous la dirons du 6 août au 14 août , donc à compter de ce lundi 6 août ; ceux qui la commenceront plus tard la diront simplement en décalage, l'important étant de prier... Smile I love you

Je vais placer le texte intégral de la Neuvaine sur le forum "Liens et textes de prières", dans la rubrique "Neuvaines".
En voici le début, pour ce 6 août, ou demain... :



Like a Star @ heaven Neuvaine pour l'Assomption de Marie Like a Star @ heaven



(Neuvaine pour l’Assomption de la Très Sainte Vierge, fête de la paroisse de la Cathédrale de Clermont.
- Clermont, impr. de Ferdinand Thibaud, 1861.)

Approuvé par Mgr l’Evêque de Clermont.



Prière.
Pour tous les jours de la Neuvaine à Marie, patronne de paroisse. sunny



Je serai à l’égard d’Israël comme une rosée (Osée, 14, 6), disait le Seigneur par un prophète, en parlant du peuple chéri : cette prédilection qu’il lui assurait, n’avons-nous pas lieu de l’attendre de vous, ô Marie ! et si les Israélites furent proclamés heureux d’avoir Salomon pour roi, combien devons-nous nous estimer fortunés de vous avoir pour patronne ? Lorsque les anciens justes tendaient des mains suppliantes vers Dieu, quelqu’irrité qu’il fût contre le peuple, il s’apaisait ; et dès qu’un prophète se mettait au-devant comme une haie, les coupables étaient épargnés : les coups de la justice du Seigneur pourraient-ils nous atteindre, vous ayant pour rempart, ô vous qui êtes sa Mère ! et n’avons-nous pas en vous le gage des plus abondantes bénédictions ? Arche précieuse de la nouvelle alliance, ne soyez point parmi nous comme chez des infidèles et des étrangers, et ne nous traitez point comme l’arche d’Israël traitait autrefois les Philistins et les incirconcis. Vous êtes après Dieu toute notre espérance ; c’est à vous que nous avons recours dans nos tentations, nos maladies, nos dangers, nos afflictions, nos entreprises, dans toutes nos nécessités ; justes et pécheurs, grands et petits, savants et ignorants, tous nous allons à vous ; ne cessez point d’attirer sur nous les bienfaits du Seigneur ; faites-y descendre la rosée de la grâce, qu’elle amollisse les pécheurs, qu’elle donne de la vigueur aux tièdes, qu’elle fasse croître et persévérer les justes.
Les grands de la terre accordent toujours des grâces spéciales aux jours où l’on célèbre la mémoire de leur naissance ou de leurs triomphes ; pourquoi n’espérerions-nous pas de vous la même faveur, sainte Mère de Dieu, en ce jour où l’Eglise célèbre la mémoire de votre glorieuse assomption, et remercie le ciel de la gloire et des honneurs qu’il vous a prodigués pour prix de vos incomparables vertus. C’est bien aujourd’hui que toutes les nations doivent vous appeler bienheureuse, parce que le Seigneur a fait en vous de grandes choses (Luc, 1, 48, 49), et qu’il est convenable de vous saluer avec l’ange : pleine de grâces et bénie entre toutes les femmes (Luc, 1, 28).
Laissez-nous donc, ô Marie ! unir nos hommages à ceux de l’Eglise ; acceptez notre amour avec le sien, et comme elle, permettez-nous de nous jeter avec confiance à vos pieds, et de vous adresser nos demandes et nos prières. O Vierge glorieuse, notre bonne patronne ! conservez et augmentez la foi parmi nous, détruisez-y l’incrédulité ; obtenez-nous les dons d’espérance et de charité ; faites-nous aimer Dieu de tout notre cœur et observer sa loi avec courage ; répandez sur cette paroisse l’esprit d’union et d’amour mutuel ; animez-nous tous du zèle de notre sanctification, et du désir d’imiter vos vertus ; soutenez-nous dans les tentations, consolez-nous dans nos peines ; ne cessez de veiller sur nous, pour détourner de dessus nos têtes les châtiments du Seigneur, et écarter de nous les dangers du salut ; assistez-nous enfin à l’heure de notre mort, et soyez notre avocate auprès du juge éternel, afin qu’après vous avoir honorée sur la terre, nous puissions aller chanter vos louanges dans le ciel. Ainsi soit-il.




Premier jour

Mort de la Sainte Vierge sunny


Les âmes des justes sont dans la main de Dieu, et le tourment de la mort ne les touchera point. (Sag., 1, 3)

C’est à Marie que convient pleinement cet oracle de l’Esprit-Saint : Les justes meurent en paix, mais en eux la nature ne laisse pas de souffrir, ayant été dégradée par la chute d’Adam. Dans Marie, il règne un accord que le péché n’a jamais troublé ; et sa mort est en conséquence de sa naissance toute pure et de sa vie sans tache ; elle a accompli sa haute destinée avec une perfection sublime ; sa vie a été un acte continuel de charité ; et au plus fort de sa véhémence son âme sainte est passée dans le ciel pour y consommer cet acte pur, et y jouir éternellement des délices de l’amour divin.
Depuis l’ascension de son adorable Fils, elle n’avait cessé de soupirer après le moment qui devait la réunir à lui ; les désirs que les Juifs captifs à Babylone avaient de retourner à Jérusalem, les langueurs de l’épouse des cantiques en l’absence de l’époux, les souhaits ardents que les patriarches et les prophètes avaient de voir le Messie, et les désirs embrasés de tous les saints de la nouvelle loi pour Dieu et pour le ciel, ne sont que de faibles images de ceux de cette véritable Israélite, de l’épouse du Saint-Esprit, de la Mère de Jésus-Christ !...
O Marie ! maintenant que vous régnez dans la vraie Jérusalem, ô vous qui avez si bien compris et la grandeur du ciel, et la petitesse de la terre, la plénitude de l’amour de Dieu et le vide de l’amour des créatures, obtenez-nous de comprendre enfin que notre destinée sur la terre est de vivre dans l’amour de Dieu, et d’y mourir pour l’aimer à jamais.
Faites, ô notre sainte Patronne ! que nos regards se portent sans cesse vers le ciel ; que s’ils retombent sur la terre, ce ne soit que pour la considérer, comme les Israélites exilés considéraient Babylone. Ne nous laissez point faire ici-bas notre trésor, avilir nos cœurs, oublier notre patrie et redouter l’instant qui doit nous y porter. Il est dit de la femme forte qu’elle rira au dernier jour (Prov., 31, 35). Puissions-nous, ô Marie ! par votre intercession, éprouver comme vous la vérité de ces paroles, et passer de la paix des justes à la joie éternelle des saints !



Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
 
Neuvaine à N.D. de l'ASSOMPTION
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neuvaine pour l'Assomption de Marie
» Neuvaine à Marie qui défait les noeuds
» Neuvaine en novembre
» l' assomption
» Neuvaine demandée par Marie 3 mai 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: