Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Va, ta foi t'a sauvé."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: "Va, ta foi t'a sauvé."   Jeu 13 Sep - 15:07

« Va, ta foi t’a sauvé »


C’est ainsi que S’exprime Jésus envers toutes les personnes malades, dans l’Evangile : Va, relève-toi, avance par toi-même, en homme libre, l’Amour te sauve !! Deviens un ressuscité !

Aie confiance, crois que Je suis Celui qui génère la Vie !

« La gloire de Dieu, c’est l’homme Vivant », dit Saint-Irénée.


Croire implique une totale confiance, qui dépend de la rencontre avec cette Personne sur Laquelle nous « misons » tout notre avenir…

La rencontre ne se veut pas forcément spectaculaire : elle peut se mettre doucement en place, au fil du temps, de manière impalpable ; Dieu est si discret… et si délicat…

Or qui dit rencontre personnelle dit expérience affective qui suscite des émotions ; lesquelles peuvent bouleverser notre vie. Rencontrer l’Amour, c’est comprendre de l’intérieur, de manière sensible, que Dieu est Présent en chacun de nous ; quand on L’a rencontré et appris à L’aimer, alors, on est capable de Le discerner en chacun…
« Dieu est Amour », dit saint Jean : si nous Lui rendons l’Amour sans limite qu’Il nous porte, nous ne pouvons plus douter de Sa Générosité : nous Lui faisons pleinement confiance !
Vous connaissez ce passage dans saint Luc :


Les apôtres dirent au Seigneur : "Augmente en nous la foi."
Le Seigneur dit : "Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous auriez dit au mûrier que voilà : Déracine-toi et va te planter dans la mer, et il vous aurait obéi!
"Qui d'entre vous, s'il a un serviteur qui laboure ou garde les bêtes, lui dira à son retour des champs : Vite, viens te mettre à table?
Ne lui dira-t-il pas au contraire : Prépare-moi de quoi dîner, ceins-toi pour me servir, jusqu'à ce que j'aie mangé et bu ; après quoi, tu mangeras et boiras à ton tour?
Sait-il gré à ce serviteur d'avoir fait ce qui lui a été prescrit?
Ainsi de vous ; lorsque vous aurez fait tout ce qui vous a été prescrit, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles; nous avons fait ce que nous devions faire."

Luc 17, 5-10



Il me semble que dans cette Parole, Jésus dit aux apôtres – à nous tous – que nous sommes au service les uns des autres, et que ce service dans la foi au Christ, nous le devons gratuitement et tout naturellement à nos frères…, par Amour.

…j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli,
nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir.

Matthieu 25, 35-36



Avoir la foi revient à aimer en vérité celui qui a faim et soif de Celui qui est Amour… C’est lui donner la Parole qui nourrit, la Communion qui rassasie, l’Eau de l’Esprit qui étanche toute soif !

…"Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, c'est toi qui l'aurais prié et il t'aurait donné de l'eau vive."

Jean 4, 10

…qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif; l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source d'eau jaillissant en vie éternelle."

Jean 4, 14



Bien sûr, comme le dit Jésus, la foi peut tout obtenir du Père éternel, puisqu’elle est Amour : des choses les plus futiles ou secondaires à celles qui sont importantes et vitales ; elle peut absolument tout. Mais l’Amour véritable va au cœur de l’essentiel, à l’urgence : nous ne demanderons à notre Père que ce qui touche à la conversion de l’âme, à la Grâce qui sanctifie et sauve, par la Croix du Christ. Qui sauve pour l’éternité. Tout le reste nous sera donné de surcroît.

Dans la mesure où cette conversion est essentielle à notre vie même, elle ne peut que retentir sur tous les éléments de notre personne : notre spiritualité, certes, mais aussi notre psychisme et notre physiologie (tout notre corps). Légèrement plus loin, dans saint Luc, dix lépreux sont guéris par l’Amour : un seul revient sur ses pas, sur lui-même, sur cet événement qui bouleverse sa vie : il sera le seul à être sauvé. A quoi bon la santé si c’est pour ne pas la recevoir de Dieu, de Celui qui guérit toute souffrance ?! A quoi bon guérir en son corps si c’est pour demeurer ingrat envers Celui qui donne sans compter et qui nous invite à faire de même, à nous faire les serviteurs des affamés, des prisonniers, des malades… ?

Reconnaître la Vie dans le don reçu de Dieu – la guérison ou la demande exaucée -, c’est pouvoir à son tour La transmettre : c’est cela, déplacer des montagnes ou transplanter un mûrier ! C’est collaborer à la résurrection des âmes sunny et, partant, à celle des esprits et des corps ; nous sommes tout un…

Nous croyons donc en Quelqu’un, qui donne la Vie, et la Vie en abondance – toujours au-delà de nos espérances. Nous croyons fermement que Dieu peut tout pour notre bonheur, pour notre salut : il suffit de nous tourner vers Lui, comme font les petits enfants vers leur Père, de Lui demander ce qui est le meilleur pour nous, le plus vital. Il nous exaucera tous, sans l’ombre d’un doute!

Et toi, dirait Jésus : « Veux-tu guérir » ? (Jean 5, 6).
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
spidle33

avatar

Nombre de messages : 192
Age : 33
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: "Va, ta foi t'a sauvé."   Mar 25 Sep - 14:04

Chere Fanny,

je vous avais promis de répondre, chose que je fais ici.

Vous soulevez ici une question qui vous le savez me touche particulièrement. Car elle est sous-jacente à : que pouvons-nous demander au Père ? Pouvons-nous tout demander ?

Bien sur, dans la vie de chacun, comme dans nos pensées, nos paroles et nos actes, il y a une hiérarchie, qui est celle qui s'oriente à l'Amour. Car en effet, au fur et à mesure que progresse notre foi, vient s'ajouter une conscience plus profonde de ce qui est bon pour l'autre. Or, nous devinons comment la découverte de Dieu, dans une rencontre personnelle, vient répondre aux attentes du coeur de l'homme.

Ainsi, nous pouvons dire que pour chacun, la conversion du coeur est le plus grand bien qui puisse être accordé.

Cependant, il est une générosité et une grande charité qui puisse s'exprimer par notre prière et notre supplication au Père.
Ainsi, quand nous nous trouvons face au pauvre, il est une urgence autre qui ne rassasie pas l'âme mais qui peut rassasier le corps ou l'esprit. l'Amour du prochain et la conscience de l'importance de la conversion ne doit pas nous écarter de ce qui est futile aux yeux de l'éternel, mais nécessaire au pauvre qui demande.
Je peux simplement prendre un exemple simple.
J'ai un jour trouvé un paquet de cigarette sur le rebord de la route, par terre. je l'ai ramassé car les cigarettes sont assez chères, et je m'étais dit que si qqn fumait je pourrais lui donner. Car je n'ai pas forcément les mùoyens de le faire arrêter, mais c'est tout de même une économie d'argent.
Puis, à Paris, j'ai vu un pauvre dans la rue qui réclamait des cigarettes.
je lui ai donné le paquet.

On pourra me reprocher d'avoir doné ce paquet. Quoi de plus futile qu'un paquet de cigarette ? Cela n'aide ni l'âme ni le corps.

Alors il m'est arrivé une certitude que je n'ai pas mal fait. car cela aide le pauvre !
Que ce pauvre ne fume plus ne dépend pas de moi. Si je n'avais pas filé ce paquet, il aurait trouvé une autre personne pour avoir des cigarettes. Par contre il m'a vu lui remettre ce paquet (soit 5 euros d'économie) et en a ressenti de la joie. Dieu seul juge, mais je crois qu'un tel acte peut être un acte de charité.


Alors je vous rejoins tout à fait Fanny, dans ce que vous avez dit. Mais j'invite aussi à éviter notre soif de "demandes parfaites", c'est-à-dire de demandes tout à fait conforme à la finalité de notre être. il est une charité du ciel, et une charité de la terre. La Charité englobe les deux et doit pénétrer notre âme.
Un jour j'ai donné de l'argent à un pauvre en disant : "No drugs, no alcohol !" (c'était à Toronto)
Puis j'ai réalisé par la suite que cela importait peu. On peut le dire, comme un témoignage, mais donner même s'il consomme de la drogue ou de l'alcool vaut mieux, aux yeux de Dieu, que de ne rien donné, car c'est cela la charité de la terre, face aux pauvres de la terre. C'est notre soif de perfection pour l'autre qui peut nous empêcher d'exercer cette charité à dimension chrétienne. Mais le Seigneur s'en occupe tout autant, et peut même se servir de nous comme un témoignage.


Mais si je reviens à la prière, je dirais ceci : notre foi doit réclamer la perfection pour nous-mêmes, et la compassion pour l'autre. Notre prière de compassion est une charité spirituelle qui doit dépasser la simple demande de conversion, même si elle doit être présente bien sûr (mais cette demande est telle une respiration : une nécéssité de charité chrétienne). Mais avoir l'audace de demander le rien vu de l'éternité est l'audace d'une foi au service de la charité terrestre. Elle est belle, vue par Dieu, effective.

Nous le savons maître de tout, Il se chargera d'accorder ce qui doit l'être. mais ne retirons pas des occasions au Seigneur d'accorder Ses bienfaits aux hommes.

J'aurais beaucoup encore à dire, mais je suis intéressé par vos réactions.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: "Va, ta foi t'a sauvé."   Mer 26 Sep - 15:56

Cher Spidle, vous faites plusieurs remarques intéressantes, dont je vous remercie vivement. sunny

Ma première réaction est que nous pouvons tout demander au Père, et nous devons tout demander : l'audace est la marque d'un grand Amour, d'une grande confiance... I love you Very Happy

L'important ne me semble pas résider dans la hiérarchie des biens que nous demandons, mais dans la manière de les demander, dans la qualité de la relation à Dieu au sein de la prière : cela rejoint ce que je vous ai confié, dans le fil où vous demandez de prier pour vous et avec vous.

S'il existe malgré tout une "hiérarchie", elle est commandée par la nature : donner à manger à celui qui a faim, le mettre à l'abri et au chaud, l'aider à se vêtir, etc. tombe sous le sens de l'élémentaire charité. Mais si l'Evangile selon saint Matthieu (25, 35-36) nous la rappelle, cette charité allant pourtant de soi, c'est parce que l'égoïsme de l'homme est tel, qu'il ne supplée même pas aux besoins vitaux de ses semblables...! Sad I love you

Egoïsme d'autant plus grave qu'il est manquement à l'Amour, le Christ Se manifestant particulièrement par les plus pauvres et les plus petits... ostie I love you

L'essentiel, par conséquent, réside dans le fait de donner, et dans la manière de donner - avec beaucoup d'Amour -, plutôt que dans le don considéré en lui-même... Je suis bien d'accord avec vous. I love you Very Happy

Si un homme pauvre demande l'aumône afin de s'acheter une bouteille de vin ou des cigarettes, nous n'avons pas à le juger ; je sais que certains refuseront de "lui faire la charité" parce qu'ils estimeront que ce ne serait pas bon pour lui (qu'en savent-ils?), pas pour son bien... (quel bien?)
Nous devons d'autant moins le juger que nous sommes tous responsables - solidaires - de ce qui lui arrive : cet état de misère, de déchéance ; certes, pas directement, mais au sein de l'Histoire humaine...

Ceci dit, ne donnons pas une corde au suicidaire... Ne tentons pas le diable, comme on dit! Evil or Very Mad Rien ne nous empêche, avec beaucoup de compassion, dans la charité, d'aider ceux qui souffrent de diverses addictions ou de désespérance...

Alors tout acte de charité est bon pourvu qu'il soit engendré dans l'Amour. ostie I love you il y a des gens qui donnent beaucoup, mais sans aimer. Sad I love you

Quand je distribuerais tous mes biens en aumônes, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.

1 Corinthiens 13, 3


Aimer consiste à ouvrir son coeur à l'autre, avec compassion ; comme Jésus l'a fait durant Sa vie. Vous avez raison, nous témoignons du grand Amour de Dieu envers tout homme, sunny quand nous donnons de nous-même sans calcul...

Les moyens qu'utilise Dieu - Ses "voies" - pour toucher et convertir sont multiples, variés... et souvent surprenants. Je rejoins votre point de vue. sunny

Simplement, je dirai que le seul fait de se tourner complètement vers Dieu représente un bouleversement en profondeur ; lequel ne peut être complet s'il ne concerne que le corps ou le psychisme... Pensez aux neuf lépreux non convertis.
C'est pourquoi j'affirme que demander la conversion pour une personne, revient à demander pour elle la santé en plénitude... I love you cheers

Comme le demande Jésus dans l'Evangile :

Quel est donc le plus facile, de dire : Tes péchés sont remis, ou de dire : Lève-toi et marche?

Matthieu 9, 5
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Va, ta foi t'a sauvé."   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Va, ta foi t'a sauvé."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: