Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 32ème dimanche du temps ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 32ème dimanche du temps ordinaire   Lun 5 Nov - 15:23

32ème dimanche du temps ordinaire

http://missel.free.fr/Annee_C/TO/3/32.html

Tout au long de ce mois de novembre, nous prions pour nos défunts. Nous sommes nombreux à avoir fait une visite au cimetière. Nous avons également l'habitude de faire célébrer des messes pour ceux et celles qui nous ont quittés, les membres de nos familles et nos amis. Et en ce jour, où la France commémore l'armistice, nous pensons à toutes les victimes de toutes les guerres. Nous prions pour notre monde si douloureusement éprouvé par la violence, le terrorisme et les catastrophes en tous genres dont nous parlent les médias.

Or voilà que les textes bibliques de ce dimanche nous parlent de résurrection et de vie en Dieu. La première lecture nous décrit une scène horrible : Une mère et ses enfants sont mis à mort de la manière la plus cruelle parce qu'ils ont refusé de désobéir à la loi de Moïse. Ce qui les motive c'est leur foi en la résurrection. Ils nous font penser à tous ces martyrs de tous les temps qui ont préféré mourir plutôt que de renier leur foi au Christ. Cette leçon de courage vaut aussi pour nous aujourd'hui. Nous sommes affrontés à l'incroyance, l'indifférence. Notre foi est souvent tournée en dérision. Mais le Seigneur nous recommande de tenir fermes et de nous appuyer sur lui. Il est le fondement solide sur lequel nous pouvons nous appuyer pour construire notre vie. Quoiqu'il nous arrive, rien ne peut nous sépare de son amour.

L'évangile de ce dimanche va encore plus loin. Il nous parle de la résurrection. Tous les juifs n'y adhéraient pas. D'un côté, il y avait les pharisiens qui y croyaient fermement puis les sadducéens qui refusaient d'y croire. Ces derniers viennent poser une question à Jésus pour ridiculiser cette croyance. Nous leur devons un grand merci car ils nous ont obtenu de Jésus des éclaircissements majeurs sur la révélation des splendeurs de l'au-delà.

Il n'a jamais été évident pour les humains de croire en l'immortalité de l'homme et à sa survie après la mort. Le piège que les sadducéens tendent à Jésus est un peu gros et plutôt déplaisant. Une femme qui a eu plusieurs maris, avec qui sera-t-elle en ménage dans l'éternité ? Le problème des sadducéens, c'est qu'ils se laissent enfermer dans leurs raisonnements. Au lieu de se laisser interroger par la Bible, ils s'en servent pour prouver qu'ils ont raison. Les textes bibliques ne sont pas destinés à démontrer que nos idées sont justes. Ils sont là pour nous aider à nous convertir, à changer notre regard sur Dieu, sur les autres et sur notre vie. Nous sommes invités à faire chaque jour un pas de plus vers le Seigneur.

Concernant le Vie éternelle, le Christ nous apporte une réponse lumineuse. Nous ne devons pas imaginer le monde à venir sur le modèle du monde présent où l'on se marie et où on meurt. Dans le monde que Jésus appelle le Royaume de Dieu, on ne se marie pas et on ne peut plus mourir. Notre pauvre langage humain est incapable de dire ce que sera notre vie de ressuscité. Le monde de la résurrection n'est pas la continuation de celui dans lequel nous vivons actuellement. Il est tout autre. Les corps échapperont aux conditions qui leur sont faites ici-bas. L'amour subsistera au-delà de la mort mais il sera purifié.

Il nous faut accueillir cette bonne nouvelle que Jésus nous annonce : le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob n'est pas le Dieu des morts mais des vivants car tous vivent par lui. La mort ne peut pas faire échec aux engagements que Dieu a pris envers les patriarches d'autrefois. Son alliance est définitive et elle traverse la mort. Voilà un message d'espérance qui nous rejoint dans nos deuils. L'important c'est que nous ne cessions de faire confiance en celui qui a dit : "Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra éternellement."

En ce jour d'armistice, nous nous souvenons de toutes les victimes de toutes les guerres. Et nous entendons Jésus nous dire que notre Dieu est "le Dieu des vivants". En ressuscitant, le Christ nous a ouvert un passage. Il veut nous faire partager sa plénitude de vie et d'amour. Pour le moment, nous sommes en période d'apprentissage de notre vie de ressuscités. Nous sommes en train de ressusciter en nous laissant transformer par Jésus au plus profond de nous-mêmes. La Vie Eternelle, nous l'avons reçue en germe au jour de notre baptême. Elle est appelée à se développer et à tendre vers son plein accomplissement.

C'est en nous rappelant cette bonne nouvelle que nous prions le Seigneur pour toutes les victimes des guerres et pour les défunts. Nous nous tournons avec confiance vers le Dieu des vivants. Son amour est plus fort que la mort. L'Eucharistie que nous célébrons chaque dimanche nous donne puiser à la Source et de raviver en nous cet amour qui vient de Dieu. Pour cette vie nouvelle, nous pouvons chanter notre louange à Dieu.

D'après diverses sources
Revenir en haut Aller en bas
 
32ème dimanche du temps ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le temps ordinaire "un temps de grâces"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: