Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 4ème dimanche du temps ordinaire : Les béatitudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 4ème dimanche du temps ordinaire : Les béatitudes   Lun 28 Jan - 9:03

[SIZE="4"][color:14a0="Blue"]4ème dimanche du temps ordinaire

Lectures du jour : http://missel.free.fr/Annee_A/TO/0/4.htm

Cet évangile nous transmet un message très important. Saint Matthieu l'a écrit en des termes très solennels. Douze siècles après Moïse, Jésus propose une nouvelle manière d'envisager les commandements. C'est le paradoxe dont parlait l'apôtre Paul dans la 2ème lecture : la sagesse de Dieu n'a rien à voir avec la sagesse humaine. Alors, prenons le temps de nous laisser guider par le Seigneur sur des chemins que nous n'avions pas prévus.

Chaque phrase de cet évangile commence par le mot "heureux". C'est un mot qui revient très souvent dans l'Ancien Testament. Il nous faut l'entendre comme un compliment. Une des manières de comprendre les béatitudes c'est de les envisager comme de multiples chemins vers le Royaume. Dans cette foule qui est là devant Jésus, il y a vraiment des pauvres, des assoiffés de justice, des cœurs purs, des artisans de paix, des persécutés. La situation des uns et des autres ne correspond guère à l'idée que nous nous faisons du bonheur. Mais tous ces gens sont mieux placés pour accueillir et construire le Royaume de Dieu.

Comprenons bien : il ne faut pas se tromper sur le message de cet évangile. Jésus n'a jamais voulu dire qu'on est heureux parce qu'on est pauvre ou parce qu'on pleure. Lui-même est venu vivre la pauvreté avec les pauvres, l'exclusion avec les exclus. Il a pleuré son ami Lazare au tombeau. Tout au long des évangiles, nous le voyons guérir des malades, purifier des lépreux, réintégrer des exclus dans leur communauté. Jésus c'est quelqu'un qui nous remet en marche. Quelqu'un a traduit ces béatitudes ainsi : "En marche vous les pauvres… vous les doux… vous qui pleurez… vous qui souffrez pour la paix et la justice…"

Ils sont nombreux dans le monde les pauvres qui ont tout perdu, ceux qui n'ont plus de travail, plus de domicile, ceux dont la vie est un échec, ceux qui finissent en prison. 815 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. L'abbé Pierre disait qu'il suffit de trois jours pour devenir SDF, trois jours pour briser son appartenance au genre humain. Tout ce qui faisait de lui un homme disparaît. Se retrouver à la rue sans un sou est une agression d'une violence extrême. Ce serait leur faire affront que de leur dire qu'ils sont heureux. Certaines paroles maladroites ne peuvent que les enfermer un peu plus dans leur malheur.

Mais ces pauvres peuvent vivre de vrais moments de joie : c'est ce qui arrive quand ils voient quelqu'un s'intéresser à eux. Il suffit de peu de chose : une lettre ou une visite à un prisonnier, c'est un vrai moment de bonheur. Prendre du temps pour parler à un SDF est une manière de lui montrer qu'il compte pour quelqu'un. Ecouter un malade sur son lit d'hôpital c'est comme un rayon de soleil qui marquera toute sa journée. Un jour, l'abbé Pierre a rencontré un homme qui voulait mettre fin à ses jours parce que sa vie n'avait plus aucun sens. L'abbé Pierre ne s'est pas apitoyé. Il lui a simplement proposé de venir travailler avec lui au service des plus pauvres. C'est en se mettant au service des autres que ce pauvre malheureux a retrouvé la joie de vivre. Sa rencontre avec l'abbé Pierre a été la chance de sa vie.

Dans l'évangile de ce dimanche, c'est Jésus lui-même qui s'approche des pauvres, des lépreux et de tous les exclus. Cette rencontre avec lui c'est LA chance de leur vie et de la nôtre. La source de notre bonheur c'est le Royaume de Dieu. Le dynamisme qui va nous faire reprendre notre route est là : "Le Royaume des cieux est à vous." C'est une autre manière de dire : "Je suis avec toi."

Nous sommes heureux parce que Dieu nous aime tels que nous sommes. Il est tellement avec nous qu'il est en nous. Si nous cherchons Dieu, s'il est tout pour nous, nous n'aurons pas envie de devenir multimilliardaires. Le vrai bonheur tient la plupart du temps dans les petites choses ; il est dans la simplicité de la vie, dans le regard pur des enfants, dans la droiture du cœur, et finalement dans la recherche paisible, quotidienne et constante du Seigneur. Ces jours-ci, nous avons eu un concert de chants Gospel. C'étaient des chants joyeux. Or ils ont été chantés en premier par des esclaves enchaînés. Ils témoignaient d'une liberté et d'une joie différentes de celle que nous pouvons imaginer.

Aujourd'hui c'est le Christ qui nous rassemble. Il vient nous habiter pour nous combler de sa joie. Nous nous efforcerons donc simplement de vivre en harmonie avec Lui. Il est le doux et humble de cœur, il lutte pour la justice et la paix. Sa présence et son amour nous rendent heureux. A force de trouver mon bonheur en Dieu qui s'est fait pauvre, qui nous a tout donné, qui s'est livré entre nos mains, je vais devenir moi aussi pauvre et doux, miséricordieux et artisan de paix.

Ce bonheur que nous trouvons en Dieu, il nous faut le communiquer à ceux qui nous entourent. Et pour cela le Christ a besoin de nous. L'évangile c'est comme une lumière qu'il nous faut transmettre autour de nous à tous ceux qui nous entourent, en particulier à tous les blessés de la vie. Le Seigneur nous envoie tous pour être les témoins de son amour partout dans le monde. C'est en vue de cette mission que nous nous sommes rassemblés pour nous nourrir de la Parole du Christ et de son Eucharistie. Soyons partout les témoins de la bonne nouvelle de ce dimanche.
D'après diverses sources
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
 
4ème dimanche du temps ordinaire : Les béatitudes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Deo Gratias-
Sauter vers: