Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €

 

 La sœur:Une question piège, coeurtendre, je vous vois venir.

Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

La sœur:Une question piège, coeurtendre, je vous vois venir. Empty
MessageSujet: La sœur:Une question piège, coeurtendre, je vous vois venir.   La sœur:Une question piège, coeurtendre, je vous vois venir. EmptyMar 19 Juin - 21:18

Un jour après une animation d'un groupe de prière chez les soeurs, une religieuse demande à me voir avant que je retourne chez les frères qui, en ce temps-là, était ma demeure. À peine entrée dans un parloir, la religieuse me dit avec beaucoup de tristesse qu'elle se sent très éprouvée et incomprise, et persécutée par plusieurs de ses consoeurs. Je la regarde et je lui dis que le Seigneur éprouve ceux et celles qu'Il aime, alors il faut qu'elle apprenne à se réjouir avec le Seigneur qui attend beaucoup d'elle.

Elle me disait que ces consoeurs étaient jalouses parce qu'elle avait été choisie comme responsable première du groupe de prières charismatique de sa communauté.

Coeurtendre : Dites-moi, ma sœur, connaissez-vous quelques-uns de vos dons ?

La sœur : J'ai le don de pardonner très facilement, j'ai le don de l'écoute et de l'accueil.

Coeurtendre : Je suis certain que vous êtes heureuse d'avoir ces dons.

La sœur : Oui, beaucoup.

Coeurtendre : Alors pourquoi être triste et surprise de ce qu'il vous arrive avec vos consoeurs?Dieu vous aime et il vous demande d'aimer d'avantage, pour faire grandir votre joie et que votre joie devienne Sa joie à Lui, pour que vos consoeurs Le reconnaissent en vous à travers les dons qu'IL vous a donnés.

Coeurtendre : Je peux vous poser une question?

La sœur : Oui.

Coeurtendre : Est-ce qu'il vous est déjà arrivé d'agir envers vos consoeurs comme elles agissent envers vous?

La sœur : Non, jamais, car pour moi agir ainsi me rendrait triste et malheureuse et j'irais à l'encontre de mes propres valeurs et celles de l'Évangile.

Coeurtendre : Je peux vous poser une dernière question, qui sûrement va faire renaître en vous une joie vous permettant de mieux comprendre l'attitude de vos consoeurs qui vous attristent tant, mais pour l'instant seulement, je peux, vous me permettez cette dernière question?

La sœur : Oui

Coeurtendre : Si vous aviez le choix entre éprouver vos consoeurs de la même façon qu'elles vous éprouvent ou accepter d'être éprouvée par elles, quelle place prendriez-vous?

La sœur : Une question piège, coeurtendre, je vous vois venir.

Coeurtendre : Non, ce n'est pas une question piège, c'est beaucoup plus une question-lumière qui devrait vous aider à comprendre que vous avez la meilleure place, comme Marie de Béthanie qui a choisi de se placer devant Jésus pour écouter Sa Parole.

Coeurtendre écrit : À supposer que vos consoeurs soient trop bonnes ou trop gentilles pour vous, peut-être que ce serait vous qui prendriez leur place sans même le vouloir, et vous agiriez envers les autres comme elles agissent envers vous. Sans que vous le sachiez, il y a tout une belle leçon à retirer de l'expérience que vous font vivre vos consoeurs.

Vous dites avoir reçu du Seigneur le don de l'écoute, le don de l'accueil et le don du pardon. Alors pour perfectionner votre don de l'écoute, le Seigneur peut se servir de vos consoeurs qui refusent de vous écouter, afin que vous puissiez vivre la douleur de ne pas être écoutée pour ensuite perfectionner votre écoute envers les pauvres qu'il mettra sur votre route. Les premiers pauvres qu'il vous faudra écouter, ce seront vos consoeurs car elles sont proches de vous, elles vivent avec vous. Voilà votre mission, celle que le Seigneur vous a confiée en tant que responsable de votre groupe de prière, au sein duquel vos consoeurs seront responsables de vous faire grandir. Qu'en pensez-vous, ma chère soeur?

La sœur : À bien réfléchir, je n'y avais pas pensé de la même façon que vous me l'avez si bien expliqué. Je peux vous dire que c'est incroyable et impensable tout ce que vous m'avez donné comme lumière en si peu de temps ; je n' y avais pas pensé du tout alors que j'aurais dû être la première à y penser.

Coeurtendre : Ne soyez pas surprise car moi, c'est le Seigneur qui me l’a appris par l'intermédiaire des pauvres. Ce soir c'est moi qui vous le partage à vous, et un autre jour, c'est vous qui serez une lumière pour d'autres que le Seigneur mettra sur votre route. Dieu Se sert des pauvres qui se rendent disponibles à Sa Présence pour ensuite les faire grandir, pour qu'à leur tour ils puissent en faire grandir d'autres. Qu'en pensez-vous, ma chère soeur?

La sœur : Je ne sais quoi vous répondre, mais je n'aurais jamais pensé qu'un jour vous seriez une lumière pour moi, je suis réellement plus que contente, je suis toute joie et j'ai hâte de revoir mes consoeurs demain. Merci infiniment, cher coeurtendre, et j'espère vous revoir la semaine prochaine.

Coeurtendre : C'est moi qui vous remercie de tout coeur, je suis certain que vous serez une bonne animatrice dans votre groupe de prière.

Que mes prières vous accompagnent, vous et votre communauté.
Revenir en haut Aller en bas
 
La sœur:Une question piège, coeurtendre, je vous vois venir.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pardon avec Jean Montbourquette.
» Une question de coeurtendre?
» Comment je vois mon avenir.
» PRIERE POUR MA PROTECTION
» Je vous pardonne car vous ne savez pas ce que vous faites ».

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Echanges et discussions amicales-
Sauter vers: