Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

 

 Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? EmptyMer 20 Juin - 15:30

Dites-moi, Sweet Dreams, êtes-vous d'accord avec moi pour dire qu'en général, un enfant apprend à parler à la maison grâce à ses parents, ses frères et sœurs, etc. ? Ici je parle pour les enfants qui ont de vrais parents qui assument leur responsabilité parentale et qui ont des enfants par désir, non par accident.

Mais un enfant comme moi qui a vécu sa vie d'enfance dans une violence extrême et sans aucun droit de s'exprimer, au point que j'en fus traumatisé, et quand j'arrivais à l'école je n'ouvrais pas la bouche pour répondre aux élèves ou aux professeurs. Pas capable de sortir un seul petit mot. Que voulez-vous qu'un enfant dise quand les excès de la violence ont brisé son corps d'enfant de sa naissance jusqu'à ses 15 ans 1 /2, qui fut le jour de mon départ de chez moi ? Autrement dit, j'ai rencontré Dieu, que je ne voulais pas rencontrer pour la raison que mon professeur avait dit devant les autres élèves que Dieu ressemblait à notre père.

Pensez-y comme il faut, Sweet Dreams, un enfant qui se fait casser les deux cuisses, une jambe, un bras et le nez par son père, sans oublier la perte d'audition ; il ne me reste qu'un petit 35% d'une oreille et l'autre oreille est finie. Puis un jour vous entendez une personne vous dire que le Bon Dieu ressemble à votre père. Croyez-vous que j'avais le goût de rencontrer ce Dieu qui ressemblait à mon père? Non, jamais au grand jamais je n'aurais voulu le rencontrer. Même si l’on m'avait dit qu'Il était gentil, aimable et bon, etc. Car les voisins disaient que mon père était gentil, aimable et bon pour ses enfants. Pourtant en me lisant, vous vous apercevez que la gentillesse vue par les voisins est très différente de ce que nous vivions entre les quatre murs de la maison.

Pourtant le jour de mon départ, j'étais loin de savoir que je rencontrerais Dieu que je ne voulais pas rencontrer. À peine une demi-heure après mon départ, la peur et la panique sont venues s'installer en moi et je me suis mis à pleurer, et une phrase est sortie de ma bouche : Mon Dieu, je ne te demande ni or ni argent mais si Tu existes, fais-moi sentir la joie de ta Présence. Je pleurais trop pour faire de l'auto-stop et j'avais peur. Mais à peu près une demi-heure après ma demande, j'ai senti une joie intérieure tellement forte qu'un frisson m’a parcouru le corps et j'étais convaincu qu'il y avait quelqu'un autour de moi. Oui, pour la première fois depuis ma naissance je sentais une joie à l'intérieur de moi qui ne me quitterait jamais plus. Dire qu'il m’a fallu plusieurs mois pour m'apprivoiser à cette joie étrange, inconnue, cette joie que je n'avais aucune raison de ressentir dans un tel moment de désespoir ! Comme nous n'avions pas le droit de parler ni de bouger dans notre famille, pas le droit de regarder les voisins en sortant dehors, à 15 ans 1/2, je ne savais pas encore faire des phrases avec des mots. C'est pour cette raison que je fus surpris de m'entendre dire : Mon Dieu, je ne te demande ni or ni argent mais si Tu existes, fais-moi sentir la joie de ta Présence.

Qui plus est, quand cette phrase est sortie de ma bouche, je ne comprenais pas qu'il soit possible qu'une telle phrase en sorte, car j'avais peur de Dieu. Comment un enfant battu peut-il demander à Dieu de le rencontrer si on lui a dit que ce Dieu est comme son père, surtout quand son père a massacré toute sa vie ? Pas facile à comprendre, mais moi coeurtendre, j'accepte qu'il en soit ainsi. Pourquoi chercher à comprendre l'incompréhensible? Pourquoi vouloir comprendre l’inaccessible et l'invisible, quand on a déjà de la difficulté à comprendre ce qui est compréhensible et visible ? Accueillir une joie inconnue à l'intérieur de soi, sans avoir les mots pour en donner une explication, c'est difficile à accepter, mais il faut accepter qu'il en soit ainsi.

La deuxième chose qui s'est produite dans ma vie, c'est que je ne savais pas comment faire pour m'exprimer car je ne connaissais pas assez les sens des mots pour en faire des phrases complètes. Mais pendant une soirée à laquelle m’avait invité une religieuse, dans un groupe de prière, pour la première fois de ma vie, voici qu'à la fin elle demande aux gens s'ils voulaient s'avancer pour témoigner de leur foi.
Deux personnes sont venues, et j'ai senti une voix intérieure me dire : Le prochain, c'est toi. En entendant cette voix inhabituelle à l' intérieur de moi, une peur terrible est venue prendre toute la place en moi, et en quelques minutes je me suis rappelé la fois où l’un de mes professeurs m'avais obligé de force à venir en avant, devant les élèves, pour m'apprendre à ouvrir la bouche afin de parler. J'ai eu tellement peur que je me suis sauvé de la classe.

Mais j'ai réentendu cette voix intérieure qui me disait toujours : Le prochain , c'est toi ; sans tout vous raconter, j'ai regardé la personne qui avait donné la conférence et j'étais attiré vers cette personne car elle avait parlé avec tellement de douceur que je ne pouvais me détacher de son regard qui exprimait la tendresse, que je n'avais jamais connue de ma vie. En suivant son regard je me suis avancé, et plus j'avançais, plus je la regardais, et plus je sentais une paix intérieure. Une autre chose qui m'est incompréhensible, c'est que j'ai parlé au groupe mais je ne sais pas ce que je leur ai dit ; une seule chose est restée gravée dans ma mémoire, c'est la question des gens qui me demandaient : Qui t'a appris à parler ainsi? J'ai répondu : Je ne le sais pas. Mais j'en suis tellement resté surpris que je me suis toujours souvenu de cette phrase qui me disait "le prochain, c'est toi".

Chaque fois que je me retrouvais devant un groupe, cette phrase me revenait : "Le prochain, c'est toi". J'ai essayé une deuxième fois, dans un nouveau groupe, juste pour voir si je réussirais encore à bien m'exprimer en parlant de Dieu, sans trop savoir ce que je disais. Comme toujours, les gens me demandaient qui m'avait appris à m'exprimer ainsi. Je répondais toujours que je ne savais pas, c'était comme ça. Lentement et doucement, de jour en jour, j'ai fini par comprendre que c'était Dieu et que Dieu n'était pas comme mon père. Avec les années j'ai compris ce que mon professeur avait voulu faire comprendre aux élèves. Il est vrai que Dieu pouvait ressembler à notre père, mais pour celles et ceux qui en avaient un vrai.Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?
Revenir en haut Aller en bas
Sweet Dreams

Sweet Dreams


Nombre de messages : 69
Age : 32
Localisation : 77
Date d'inscription : 11/06/2007

Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Re: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? EmptyMer 20 Juin - 17:34

Votre expérience est très touchante, merci pour ce très beau témoignage Smile
Revenir en haut Aller en bas
rectomite




Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 17/06/2007

Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Re: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? EmptyVen 29 Juin - 16:26

Trés difficile à croire aussi Confused Desolé mais pour moi le fait qu' à deux reprises un groupe de gens te demande qui tas appris à parler si bien alors que tu avais de gros problèmes de langages auparavant me dérange un peu... Neutral Bien entendu je ne doute pas de ta sincerité mais j'ai dû mal à gober quand même Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Re: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? EmptyVen 29 Juin - 22:16

Vous savez, cher rectomite, il peut s'en passer "de drôles", dans la vie d'un chrétien, et même d'un non chrétien!
Dieu Se manifeste à Sa manière, par des moyens qui ne sont pas nos moyens, et Il le fait pour nous attirer à Lui - mais sans contrainte ; Il veut nous sensibiliser à Sa Présence.

C'est pourquoi un Dieu qui est Amour est aussi la délicatesse même : I love you dans Sa générosité, Il ponctue notre vie de nombreux signes de Sa Présence, mais Il ne S'impose jamais...
Il en est d'ailleurs ainsi dans une histoire d'amour authentique : celui qui aime ne contraint jamais l'être aimé : il espère ardemment être aimé en retour, mais il attend patiemment que l'autre se tourne vers lui et lui accorde ce que son coeur attend...

Il serait parfaitement erroné de croire que Dieu Se détourne de Sa créature : Il attend chaque homme, dans un grand, un immense désir d'être Aimé de lui :

"J'ai soif d'être aimé des hommes au Saint-Sacrement, mais d'une soif si ardente!" I love you sunny

Paroles de Jésus à sainte Marguerite-Marie, à Paray-le-Monial.



Dieu nous "dérange", oui, Il nous "bouscule", nous déstabilise, dans nos certitudes et nos conforts sans lendemain..., pour que notre Joie soit, et qu'elle soit complète! cheers

Dieu n'oublie pas l'homme, ne s'en désintéresse jamais, Il n'abandonne jamais aucune de Ses créatures. I love you C'est l'homme qui se montre oublieux et qui se détourne souvent de Lui, jusqu'à Le rejeter, comme le Christ sur Sa Croix! silent Sad I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Re: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? EmptyMer 4 Juil - 0:42

sunny Cher ami rectomite, chose certaine je ne demanderai jamais à personne de croire à cette manifestation de Dieu dans ma vie, quand moi même j'ai pris plusieurs mois à comprendre cette forme de manifestation pour y croire, mais il faut réellement le vivre pour le croire. Cette forme de rencontre avec Dieu n'est pas facile à expliquer avec notre propre langage si limité qu'il est. Mais aujourd'hui je sais par ces expériences, que Dieu peut déjouer parfaitement les barrières du langage humain. Je ne sais pas si votre famille est proche de vous ou si un jour vous avez eu l'occasion de rencontrer un(e) ami(e) qui a marqué votre vie en profondeur, mais en général quand nous vivons une telle rencontre nous sommes heureux et très souvent nous pensons à cet(te) ami(e) et nous avons toujours hâte de nous retrouver en sa présence.

Avant ma première rencontre avec Dieu, je n'avais jamais eu la chance de parler avec aucune personne car je ne savais pas parler, outre le fait d'être paralysé par la peur. Plusieurs années après j'ai eu l'occasion de vivre avec des frères enseignants et ce fut très difficile pour moi, car je savais que Dieu m'avait donné le don de la parole pour proclamer la Bonne Nouvelle, mais à partir de la prière, sinon je risquais de me retrouver devant un groupe sans trop savoir quoi lui dire. Quand vous vous présentez devant un groupe depuis longtemps et qu'une bonne soirée vous arrivez devant ce même groupe et ne savez plus quoi lui dire, je vous assure que c'est loin d'être drôle. Je l'ai vécu une seule fois et je n'ai pas eu besoin de le vivre une deuxième fois pour comprendre.

Ensuite ce fut très difficile pour moi d'expliquer à des frères enseignants que j'avais reçu de Dieu le don de la parole, et que ce don dépendait de ma vie avec Dieu. Après cinq ans avec ces frères, un jour je demande au supérieur de donner une conférence à la communauté des frères enseignants. Cela a pris un mois et plus avant d'avoir une réponse, et savez-vous pourquoi?

Certains disaient : Qu'est-ce qu'un jeune non scolarisé va nous apprendre, à nous? D'autres, sans donner aucune raison, ne voulaient rien savoir d'un laïc susceptible d'adresser la parole aux frères de la communauté. Les plus priants disaient : Il faut lui donner sa chance. Comme le supérieur avait eu l'occasion de m'entendre dans d'autres groupes, il a fini par convaincre toute la communauté excepté un frère excessivement jaloux à mon égard. J'avais choisi comme thème, "les pauvres nous évangélisent".

Ce fut une des plus belles rencontres que j'aie jamais vécues avec ces frères, où je ne me suis jamais senti aussi analysé et observé à la loupe par plusieurs d'entre eux. La première question fut invariablement la même que lors de ma première expérience devant le premier groupe que j'avais rencontré.

La question a été celle-ci : Qui t'a appris à t'exprimer ainsi?Certains disaient : Il y a eu un commencement, une première fois? Il y avait 30 religieux dans cette maison et je peux vous dire, rectomite, que cela faisait bien longtemps que j'attendais cette rencontre avec eux, pour que certains comprennent que ce n'est pas avec nos connaissances à nous qu'il nous est possible d'acquérir la connaissance de Dieu, mais par notre foi et notre amour envers Dieu qui Est le Seul à pouvoir transmettre Sa connaissance à qui Il veut et quand Il le veut.

À partir de cette merveilleuse rencontre ou j'ai attendue cinq longues années avant d'en faire la demande au suppérieur,mais après bien des frères ont changé d'attitude à mon égard, les faux jugements sont tombés, certains me taquinaient en m'appellant le curé, en disant : Tu devrais demander au curé de faire l'homélie dimanche prochain. Un mois après un prêtre me demandait si j'acceptais de venir adresser la parole aux jeunes et à ses paroissiens. Ce fut un grand plaisir pour moi de dire oui, et les frères sont venus, et comme d'habitude ils étaient tout heureux de mon approche autant avec les jeunes qu'avec les adultes.

Mais il y a un certain nombre de frères qui sont restés distants avec moi, car il n'acceptaient pas que je sois capable de réussir là où eux n'avaient pas réussi, surtout qu'eux avaient pris des années et des années pour étudier alors que moi je n'avais que la prière, la foi et ma confiance en Dieu. Ce n'était pas facile pour eux de se réjouir avec moi d'avoir reçu la gratuité du don de Dieu.

Dieu m'a fait comprendre que si je ne prie pas, il vaut mieux pour moi ne pas parler de Lui sans Lui, sinon cela ne marchera pas, car mes paroles seront vides de Sa Présence. Autant c'est difficile pour toi et pour tant d'autres d'y croire, autant il m'est impossible pour moi d'expliquer l'Agir de Dieu dans ma pauvre vie qui dépend des richesses de Dieu.

Je termine en écrivant que pour avoir de l'argent il faut se rendre présent à la banque, pour avoir un don il faut se rendre présent à la Présence de Dieu.Ne soyez pas surpris sa marche mais il faut prendre le temps car Dieu fontionne sur la basse vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
andree1221




Nombre de messages : 21
Age : 77
Localisation : LYON
Date d'inscription : 29/04/2007

Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Re: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? EmptyMer 4 Juil - 11:47

à une echelle beaucoup plus petite
je comprends ce que vous avez pu ressentir coeur tendre
il y a un peu plus de 3 ans un pretre cocélèbrait la messe de quarantaine de sa maman c'était le prétre aumonier diocésain de la mission ouvrière et je le conaissait un petit peu
la coordinatrice (qui est une amie)me demande si je veux bien faire une lecture!!!!à moi qui bégayait en public et ne peut décrocher une parole
timide etc

je n'ose refuser je ne connais meme pas les lieux(l'eglise n'est pas celle de ma paroisse)mais tout va bien se passer
et depuis le père est devenu un excellent ami,j'ai commencé à préparer des messes ,je suis devenue membre du groupe liturgique et miracle je commence à regarder l'assisance quand je lis(ce qui arrive de plus en plus souvent et au pied levé quelquefois
cet été une première j'ai la responsabilité entière d'une préparation
voilà comment l'esprit de DIEU agit il nous insuffle le courage l'envie de se dépasser dans le grand comme dans le petit.

quelle joie de pouvoir lire la Parole et de la lire de façon que tous ai envie de l'écouter encore

quelquefois quand on me demande un service d'Eglise j'ai tendance à dire je ne saurais pas (faire agir ) et toujours on me dis mais DIEU t'aidera et c'est vrai il nous aide à chaque minute chaque seconde de notre vie


fanny je te parlais de ma fille ainée et bien elle va me confier les petits du
le week end du 21 juillet (c'est la premiere fois que je les garderai hors de chez eux)et c'est merveilleux!!!!!
Merci mon Dieu pour tous ces signes de votre grand amour

amitiés à vous tous
andrée
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Re: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? EmptyMer 4 Juil - 22:44

Comme je comprends ta joie et comme je la partage, chère Andrée!! I love you cheers
Quelle merveille, en effet, que de pouvoir garder ses petits-enfants... drunken ostie sunny


Merci pour ton si beau témoignage, sincère et plein de foi ; flower l'Esprit Saint nous assiste toujours, sunny quand notre personne est défaillante, et aussi quand nous écrivons sur ces forums... Very Happy

Tous ceux et toutes celles qui lisent la Parole ou - et - qui distribuent les Hosties pendant la Communion disent combien ils se sentent "portés" par la Présence vivifiante de l'Amour! Béni soit Dieu! ostie
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Contenu sponsorisé





Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty
MessageSujet: Re: Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?   Qu'en pensez-vous Sweet Dreams? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'en pensez-vous Sweet Dreams?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez-vous de mon message Père Jean?
» Bonjour, ma chère amie, Sweet Dreams...
» QUAND VOUS PENSEZ QUE DIEU VOUS A ABANDONNÉ...
» Qu'en pensez-vous ?
» que pensez vous de l'évangile de judas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Echanges et discussions amicales-
Sauter vers: