Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-34%
Le deal à ne pas rater :
Ordinateur Apple Mac mini ( modèle 2020) avec puce M1
679.99 € 1029.99 €
Voir le deal

 

 Liturgie des Heures

Aller en bas 
4 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyVen 18 Oct - 0:18

18 octobre 2019
S. Luc, évangéliste —
Fête

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Les voici rassemblés
CFC — CNPL

Les voici rassemblés
Dans la maison du Père,
Les compagnons d'épreuve
Qui t'ont vu crucifié.
Tu ouvrais le passage,
Ils marchaient sur tes traces,
Ô Seigneur des Vivants.

Ils portaient dans leur cœur
Pour éclairer le monde
La mystérieuse image
De ta gloire humiliée.
Messagers d'espérance,
Ils semaient ta parole
Et c'est toi leur moisson.

Ils ont place au festin
Dans le Royaume en fête,
Pour avoir bu la coupe
De l'amour partagé.
Tu leur montres le Père
Et ta joie les habite,
Ô Jésus, Fils de Dieu !

Antienne
La parole de vérité retentit dans le monde entier : Christ est ressuscité !

Psaume : 18a
2 Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l'ouvrage de ses mains.
3 Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.

4 Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s'entende ;
5 mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde.

Là, se trouve la demeure du soleil : +
6 tel un époux, il paraît hors de sa tente,
il s'élance en conquérant joyeux.

7 Il paraît où commence le ciel, +
il s'en va jusqu'où le ciel s'achève :
rien n'échappe à son ardeur.

Antienne
Le juste trouve sa joie dans le Seigneur et proclame ce que Dieu a fait.

Psaume : 63
2 Écoute, ô mon Dieu, le cri de ma plainte ;
face à l’ennemi redoutable, protège ma vie.
3 Garde-moi du complot des méchants,
à l’abri de cette meute criminelle.

4 Ils affûtent leur langue comme une épée,
ils ajustent leur flèche, parole empoisonnée,
5 pour tirer en cachette sur l’innocent ;
ils tirent soudain, sans rien craindre.

6 Ils se forgent des formules maléfiques, +
ils dissimulent avec soin leurs pièges ;
ils disent : « Qui les verra ? »

7 Ils machinent leur crime : +
Notre machination est parfaite ;
le cœur de chacun demeure impénétrable !

8 Mais c’est Dieu qui leur tire une flèche, +
soudain, ils en ressentent la blessure,
9 ils sont les victimes de leur langue.

Tous ceux qui les voient hochent la tête ;
10 tout homme est saisi de crainte :
il proclame ce que Dieu a fait,
il comprend ses actions.

11 Le juste trouvera dans le Seigneur
joie et refuge, *
et tous les hommes au cœur droit,
leur louange.

Antienne
Ils ont proclamé la justice de Dieu, et tous les peuples ont vu sa gloire.

Psaume : 96
1 Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !

2 Ténèbre et nuée l'entourent,
justice et droit sont l'appui de son trône.
3 Devant lui s'avance un feu
qui consume alentour ses ennemis.

4 Quand ses éclairs illuminèrent le monde,
la terre le vit et s'affola ;
5 les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.

6 Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
7 Honte aux serviteurs d'idoles qui se vantent de vanités !
À genoux devant lui, tous les dieux !

8 Pour Sion qui entend, grande joie ! *
Les villes de Juda exultent
devant tes jugements, Seigneur !

9 Tu es, Seigneur, le Très-Haut
sur toute la terre : *
tu domines de haut tous les dieux.

10 Haïssez le mal, vous qui aimez le Seigneur, +
car il garde la vie de ses fidèles *
et les arrache aux mains des impies.

11 Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
12 Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

Verset
V/ Ils ont publié l'œuvre de Dieu,
ils ont compris ses merveilles.

Lecture : Une Église animée par l'Esprit (Ac 9, 27-31 ; 11, 19-26)
9.27 Alors Barnabé le prit avec lui et le présenta aux Apôtres ; il leur raconta comment, sur le chemin, Saul avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé, et comment, à Damas, il s’était exprimé avec assurance au nom de Jésus.
9.28 Dès lors, Saul allait et venait dans Jérusalem avec eux, s’exprimant avec assurance au nom du Seigneur.
9.29 Il parlait aux Juifs de langue grecque, et discutait avec eux. Mais ceux-ci cherchaient à le supprimer.
9.30 Mis au courant, les frères l’accompagnèrent jusqu’à Césarée et le firent partir pour Tarse.
9.31 L’Église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie ; elle se construisait et elle marchait dans la crainte du Seigneur ; réconfortée par l’Esprit Saint, elle se multipliait.
11.19 Les frères dispersés par la tourmente qui se produisit lors de l’affaire d’Étienne allèrent jusqu’en Phénicie, puis à Chypre et Antioche, sans annoncer la Parole à personne d’autre qu’aux Juifs.
11.20 Parmi eux, il y en avait qui étaient originaires de Chypre et de Cyrène, et qui, en arrivant à Antioche, s’adressaient aussi aux gens de langue grecque pour leur annoncer la Bonne Nouvelle : Jésus est le Seigneur.
11.21 La main du Seigneur était avec eux : un grand nombre de gens devinrent croyants et se tournèrent vers le Seigneur.
11.22 La nouvelle parvint aux oreilles de l’Église de Jérusalem, et l’on envoya Barnabé jusqu’à Antioche.
11.23 À son arrivée, voyant la grâce de Dieu à l’œuvre, il fut dans la joie. Il les exhortait tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur.
11.24 C’était en effet un homme de bien, rempli d’Esprit Saint et de foi. Une foule considérable s’attacha au Seigneur.
11.25 Barnabé partit alors à Tarse chercher Saul.
11.26 L’ayant trouvé, il l’amena à Antioche. Pendant toute une année, ils participèrent aux assemblées de l’Église, ils instruisirent une foule considérable. Et c’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ».

Répons
R/ Heureux qui tient son nom
Du seul Nom de Jésus,

Heureux qui est heureux
Du bonheur de son Dieu.

Heureux qui met son pas
Dans les pas de Jésus :

Des chemins s’ouvrent dans son cœur,
Il détiendra Pouvoir sur les nations.
Au Paradis de Dieu,
Vainqueur, il recevra l’Étoile du matin.



HOMÉLIE DE S. GRÉGOIRE LE GRAND
SUR L'ÉVANGILE
Le Seigneur envoie ses disciples

Notre Seigneur et Sauveur, frères très chers, nous instruit tantôt par ses paroles, tantôt par ses actions. Ses actions elles-mêmes sont des commandements, parce que, lorsqu'il fait quelque chose sans rien dire, il nous montre comment nous devons agir. Voici donc qu'il envoie ses disciples en prédication deux par deux, parce que les commandements de la charité sont deux : l'amour de Dieu et du prochain.

Le Seigneur envoie prêcher ses disciples deux par deux pour nous suggérer, sans le dire, que celui qui n'a pas la charité envers autrui ne doit absolument pas entreprendre le ministère de la prédication.

Il est fort bien dit qu'il les envoya devant lui dans toutes les villes et les localités où lui-même devait aller. En effet, le Seigneur vient après ses prédicateurs, parce que la prédication est un préalable : le Seigneur vient habiter notre âme lorsque les paroles d'exhortation sont venues en avant-coureur et font accueillir la vérité dans l'âme. C'est pourquoi Isaïe dit aux prédicateurs : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez les sentiers de notre Dieu. Et le Psalmiste leur dit aussi : Frayez la route à celui qui monte au couchant. Le Seigneur monte au couchant parce que, s'étant couché par sa passion, il s'est manifesté avec une plus grande gloire dans sa résurrection. Il est monté au couchant, parce que, en ressuscitant, il a foulé aux pieds la mort qu'il avait subie. Nous frayons donc la route à celui qui monte au couchant lorsque nous prêchons sa gloire à vos âmes, afin que, venant ensuite, il les éclaire par la présence de son amour.

Écoutons maintenant ce qu'il dit aux prédicateurs qu'il envoie : La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. Les ouvriers sont peu nombreux pour une moisson abondante ; nous ne pouvons pas le répéter sans une grande tristesse. Il y a des gens pour entendre de bonnes choses, il n'y en a pas pour les dire. Le monde est rempli de prêtres, mais on rencontre rarement un ouvrier dans la moisson de Dieu ; nous acceptons bien la fonction sacerdotale, mais nous ne faisons pas le travail de cette fonction.

Considérez, frères très chers, considérez le poids de cette parole : Priez le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. Vous-mêmes, priez pour nous, afin que nous puissions faire le travail auquel vous avez droit : que notre langue ne soit pas engourdie, quand il faut exhorter ; une fois que nous avons accepté la charge de la prédication, que notre silence ne nous assigne pas devant le juste Juge !

Répons
R/ Le fruit de l'Esprit est amour, joie et paix.

Si nous vivons par l'Esprit,
marchons aussi dans l'Esprit.

Si vous êtes conduits par l'Esprit,
vous n'êtes plus soumis à la Loi.

Te Deum
À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison
Dieu qui as choisi saint Luc pour révéler, par sa parole et ses écrits, le mystère de ton amour envers les pauvres ; accorde à ceux qui se réclament de ton nom d'être un seul cœur et une seule âme, et à tous les peuples du monde la grâce de voir ton salut
.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyVen 18 Oct - 17:27

19 octobre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Écoutons la voix de notre Dieu, entrons dans le repos qu'il a promis.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Nuée de feu



D. Rimaud — CNPL
Nuée de feu
Sur ceux qui marchent dans la nuit,
Tu es venu
pour montrer le chemin vers Dieu,
Et ton calvaire ouvrit le ciel.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Présence de ton Père ;
Que nous chantions pour ton retour :

R/ Béni soit au nom du Seigneur,
Celui qui vient sauver son peuple.

Royal époux
Promis aux noces de la croix,
Tu es venu
réjouir les enfants de Dieu,
Et tu changeas notre eau en vin.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Tendresse pour la terre ;
Que nous chantions pour ton retour : R/

Ô Fils de Dieu
Sur qui repose l’Esprit-Saint,
Tu es venu
comme un feu qui consume tout,
Et l’univers s’embrase en toi.
Ô viens, Seigneur Jésus !
Demeure de la Gloire ;
Que nous chantions pour ton retour : R/


Antienne



Il est bon de rendre grâce au Seigneur, d'annoncer dès le matin son amour.


Psaume : 91



2 Qu'il est bon de rendre grâce au Seigneur,
de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
3 d'annoncer dès le matin ton amour,
ta fidélité, au long des nuits,
4 sur la lyre à dix cordes et sur la harpe,
sur un murmure de cithare.

5 Tes œuvres me comblent de joie ;
devant l'ouvrage de tes mains, je m'écrie :
6 « Que tes œuvres sont grandes, Seigneur !
Combien sont profondes tes pensées ! »

7 L'homme borné ne le sait pas,
l'insensé ne peut le comprendre :
8 les impies croissent comme l'herbe, *
ils fleurissent, ceux qui font le mal,
mais pour disparaître à tout jamais.

9 Toi, qui habites là-haut,
tu es pour toujours le Seigneur.
10 Vois tes ennemis, Seigneur,
   vois tes ennemis qui périssent, *
et la déroute de ceux qui font le mal.

11 Tu me donnes la fougue du taureau,
tu me baignes d'huile nouvelle ;
12 j'ai vu, j'ai repéré mes espions,
j'entends ceux qui viennent m'attaquer.

13 Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;
14 planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

15 Vieillissant, il fructifie encore,
il garde sa sève et sa verdeur
16 pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »



Antienne



Donne-nous, Seigneur, un cœur nouveau, mets en nous, Seigneur, un esprit nouveau.


Psaume : CANTIQUE d'Ezékiel (Ez 36)



24 Je vous prendrai du milieu des nations, +
je vous rassemblerai de tous les pays,
je vous conduirai dans votre terre.

25 Je répandrai sur vous une eau pure,
   et vous serez purifiés ; *
de toutes vos souillures, de toutes vos idoles,
   je vous purifierai.

26 Je vous donnerai un cœur nouveau,
je mettrai en vous un esprit nouveau.

J'ôterai de votre chair le cœur de pierre,
je vous donnerai un cœur de chair.

27 Je mettrai en vous mon esprit, +
je ferai que vous marchiez selon mes lois, *
que vous gardiez mes préceptes
   et leur soyez fidèles.

28 Vous habiterez le pays
   que j'ai donné à vos pères : +
vous, vous serez mon peuple, *
et moi, je serai votre Dieu.



Psaume : 8



R/ 2 Ô Seigneur, notre Dieu,
   qu'il est grand ton nom
   par toute la terre !

Jusqu'aux cieux, ta splendeur est chantée
3 par la bouche des enfants, des tout-petits :
rempart que tu opposes à l'adversaire,
où l'ennemi se brise en sa révolte.

4 À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu fixas,
5 qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui,
le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

6 Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
le couronnant de gloire et d'honneur ;
7 tu l'établis sur les œuvres de tes mains,
tu mets toute chose à ses pieds :

8 les troupeaux de bœufs et de brebis,
et même les bêtes sauvages,
9 les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.

R/ 10 Ô Seigneur, notre Dieu,
   qu'il est grand ton nom
   par toute la terre !



Parole de Dieu : (2 P 3, 13-14)



Ce que nous attendons, selon la promesse du Seigneur, c’est un ciel nouveau et une terre nouvelle où résidera la justice. Dans l’attente de ce jour, frères bien-aimés, faites donc tout pour que le Christ vous trouve nets et irréprochables, dans la paix. 


Répons



R/ Christ est notre lumière, notre soleil levant !

V/ Qui regarde vers lui resplendira
sans ombre ni trouble au visage. R/


V/ Il vient nous visiter,
en lui la joie de notre cœur. R/


Antienne de Zacharie



Sur nous se lèvera le Soleil de justice, le Christ notre Dieu.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



En union avec Marie, Mère de Dieu, et tous les saints, nous supplions le Seigneur :

R/

Délivre-nous, Seigneur.

Par le mystère de ta sainte incarnation,

Par ta venue en ce monde,


Par ta naissance et ton épiphanie,

Par ton baptême et ton jeûne au désert,


Par ta croix et ta passion,

Par ta mort et ta mise au tombeau,


Par ta résurrection du séjour des morts,

Par ton admirable ascension,


Par la venue du Saint-Esprit consolateur,

Au jour du jugement,


Notre Père



Oraison



Dieu éternel et tout-puissant, tu es la lumière de toutes les lumières, et le jour qui ne finit pas ; dès le matin de ce jour nouveau nous te prions : que la clarté de ta présence, en chassant la nuit du péché, illumine nos cœurs.



OFFICE DES VEPRES 

Veille du 29ème dimanche du temps ordinaire



Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)




Hymne : Il viendra



CFC — CNPL
Il viendra,
Un soir
Où nul ne l’attend plus,
Peut-être.
Appelé par son nom,
Quelqu’un tressaillira.
   Au cœur sans mémoire,
   Qu’un temps soit accordé
   Pour qu’il se souvienne !

Il viendra,
Un soir
Pareil à celui-ci,
Peut-être.
À l’orient, devant lui,
Le ciel s’embrasera.
   Au pauvre, allez dire
   Que tout s’accomplira
   Selon la promesse.

Il viendra,
Un soir
Où rôde le malheur,
Peut-être.
Ce soir-là, sur nos peurs,
L’amour l’emportera.
   Criez à tous les hommes
   Que rien n’est compromis
   De leur espérance.

Il viendra
Un soir
Sera le dernier soir
Du monde.
Un silence d’abord,
Et l’hymne éclatera.
   Un chant de louange
   Sera le premier mot
   Dans l’aube nouvelle.




Antienne



Que ma prière devant toi s’élève comme un encens ; et mes mains, comme l’offrande du soir.


Psaume : 140



1 Seigneur, je t’appelle : accours vers moi !
Écoute mon appel quand je crie vers toi !
2 Que ma prière devant toi s’élève comme un encens,
et mes mains, comme l’offrande du soir.

3 Mets une garde à mes lèvres, Seigneur,
veille au seuil de ma bouche.
4 Ne laisse pas mon cœur pencher vers le mal
ni devenir complice des hommes malfaisants.

Jamais je ne goûterai leurs plaisirs :
5 que le juste me reprenne et me corrige avec bonté.
Que leurs parfums, ni leurs poisons, ne touchent ma tête !
Ils font du mal : je me tiens en prière.

6 Voici leurs juges précipités contre le roc,
eux qui prenaient plaisir à m’entendre dire :
7 « Comme un sol qu’on retourne et défonce,
nos os sont dispersés à la gueule des enfers ! »

8 Je regarde vers toi, Seigneur, mon Maître ;
tu es mon refuge : épargne ma vie !
9 Garde-moi du filet qui m’est tendu,
des embûches qu’ont dressées les malfaisants.
[10]



Antienne



Tu es ma part, ô Seigneur, sur la terre des vivants.


Psaume : 141



2 À pleine voix, je crie vers le Seigneur !
À pleine voix, je supplie le Seigneur !
3 Je répands devant lui ma plainte,
devant lui, je dis ma détresse.

4 Lorsque le souffle me manque,
toi, tu sais mon chemin. *
Sur le sentier où j’avance,
un piège m’est tendu.

5 Regarde à mes côtés, et vois :
personne qui me connaisse ! *
Pour moi, il n’est plus de refuge :
personne qui pense à moi !

6 J’ai crié vers toi, Seigneur ! *
J’ai dit : « Tu es mon abri,
ma part, sur la terre des vivants. »

7 Sois attentif à mes appels :
je suis réduit à rien ; *
délivre-moi de ceux qui me poursuivent :
ils sont plus forts que moi.

8 Tire-moi de la prison où je suis,
que je rende grâce à ton nom. *
Autour de moi, les justes feront cercle
pour le bien que tu m’as fait.




Antienne



Jésus Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père !


Psaume : CANTIQUE (Ph 2)



6 Le Christ Jésus, +
ayant la condition de Dieu, *
ne retint pas jalousement
le rang qui l'égalait à Dieu.
7 Mais il s'est anéanti, *
prenant la condition de serviteur.

Devenu semblable aux hommes, +
reconnu homme à son aspect, *
8 il s'est abaissé,
devenant obéissant jusqu'à la mort, *
et la mort de la croix.

9 C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
il l'a doté du Nom
qui est au-dessus de tout nom,

10 afin qu'au nom de Jésus
tout genou fléchisse *
au ciel, sur terre et aux enfers,

11  et que toute langue proclame :
« Jésus Christ est Seigneur » *
à la gloire de Dieu le Père.



Parole de Dieu : Rm 11, 33-36



Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la science de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables ! Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ? Qui lui a donné en premier et mériterait de recevoir en retour ? Car tout est de lui, et par lui, et pour lui. À lui la gloire pour l’éternité ! Amen. 


Répons



R/ Louez le Seigneur du haut des cieux !

* Louez-le, tous les univers !

V/ Louez-le aux profondeurs des abîmes ! *

V/ Louez-le, tous les peuples de la terre ! *

V/ Louez-le, tous ses fidèles ! *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/ *


Antienne



Pâque nouvelle, ô Christ ressuscité, tu as vaincu la mort, tu nous donnes la vie, alléluia.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.




Intercession



Pour rendre gloire au Père, au Fils et à l’Esprit, prions et supplions :

R/ Sauve-nous, Dieu de l’univers !

Béni sois-tu, Seigneur, pour le monde et ses merveilles : 
— que ta justice et ton amour emplissent la terre.


Béni sois-tu, Seigneur, Parole vivante du Père : 
— que ton Évangile parvienne à toutes les nations.


Béni sois-tu, Seigneur, Esprit de vie : 
— que ton souffle renouvelle la face de la terre.


Béni sois-tu, Seigneur de ton peuple : 
— que ton Église témoigne pour l’espérance.


Béni sois-tu, Seigneur des vivants : 
— fais entrer les défunts dans l’éternelle joie.


Notre Père


Oraison


Père éternel et tout-puissant, fais-nous toujours vouloir ce que tu veux et servir ta gloire d'un cœur sans partage.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction


V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : Ferme mes yeux pour revoir tes merveilles

J.F Frié — Chalet
Ferme mes yeux pour revoir tes merveilles
en ce moment que le jour fuit !
Allume dans la nuit
une clarté nouvelle !

Que le silence alentour me console
de la faiblesse de ma foi,
puisque j'écoute en moi
résonner ta parole !

Jusqu'à demain, si se lève l'aurore,
je t'abandonne mon esprit !
Ta grâce me suffit,
c'est elle que j'implore.


Antienne


Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage !

Psaume : 4


2 Quand je crie, réponds-moi,
Dieu, ma justice !

Toi qui me libères dans la détresse,
pitié pour moi, écoute ma prière !

3 Fils des hommes,
jusqu'où irez-vous dans l'insulte à ma gloire, *
l'amour du néant et la course au mensonge ?

4 Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle,
le Seigneur entend quand je crie vers lui.

5 Mais vous, tremblez, ne péchez pas ;
réfléchissez dans le secret, faites silence.

6 Offrez les offrandes justes
et faites confiance au Seigneur.

7 Beaucoup demandent :
« Qui nous fera voir le bonheur ? » *
Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage !

8 Tu mets dans mon cœur plus de joie
que toutes leurs vendanges et leurs moissons.

9 Dans la paix moi aussi, je me couche et je dors, *
car tu me donnes d'habiter, Seigneur,
seul, dans la confiance.



Antienne

Au long des nuits, bénissez le Seigneur !

Psaume : 133


1 Vous tous, bénissez le Seigneur,
vous qui servez le Seigneur,
qui veillez dans la maison du Seigneur
au long des nuits.

2 Levez les mains vers le sanctuaire,
et bénissez le Seigneur.
3 Que le Seigneur te bénisse de Sion,
lui qui a fait le ciel et la terre !


Parole de Dieu : Dt 6, 4-8a


Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces commandements que je te donne aujourd’hui resteront gravés dans ton cœur. Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse, à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé.


Répons



R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.


V/ Tu es le Dieu fidèle qui garde son Alliance. R/


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon


Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons ; nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)


29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Dieu éternel, tu as écouté la prière de ton Christ, et tu l’as délivré de la mort ; ne permets pas que nos cœurs se troublent, rassure-nous dans notre nuit, comble-nous de ta joie, et nous attendrons dans le silence et la paix que se lève sur nous la lumière de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction


Que le Seigneur nous bénisse,
qu’il nous accorde une nuit tranquille
et nous garde dans la paix. Amen.

Hymne : Sainte Mère de notre Rédempteur


Sainte Mère de notre Rédempteur
Porte du ciel, toujours ouverte,
Étoile de la mer,
Viens au secours du peuple qui tombe
et qui cherche à se relever.
Tu as enfanté, ô merveille !
celui qui t'a créée,
et tu demeures toujours vierge.
Accueille le salut de l'ange Gabriel
et prends pitié de nous, pécheurs.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptySam 19 Oct - 21:36

20 octobre 2019
Liturgie des Heures - Page 2 1f0a6110

"Jésus leur disait une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, sans se lasser."Parce que Dieu son Père est bon ; et parce que lui, le Christ, nous rejoint en chaque instant en notre vie pour nous faire passer par sa mort vers la vie.

29ème dimanche du Temps Ordinaire — Année C
de la Férie
Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Au commencement
J.F Frié — CNPL

Au commencement
Etait le Verbe !
Il était en Dieu !
Il était Dieu !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Il était la Vie,
Notre lumière.
La lumière luit
Dans notre nuit !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Qui croit en son nom
A Dieu pour Père !
Qui l'aura reçu
Ne mourra plus !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Le Verbe fait chair,
Parmi les hommes
A manifesté
La vérité !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Nous tenons de Lui
Grâce sur grâce !
Il a révélé
Le Dieu caché !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Et par Jésus Christ,
Le Fils unique,
Un jour, de nos yeux,
Nous verrons Dieu !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Antienne
L'arbre de vie, c'est ta croix, Seigneur, alléluia.

Psaume : 1



1 Heureux est l'homme
  qui n'entre pas au conseil des méchants, +
qui ne suit pas le chemin des pécheurs, *
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
2 mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !

3 Il est comme un arbre
  planté près d'un ruisseau, +
qui donne du fruit en son temps, *
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu'il entreprend réussira,
4 tel n'est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille
  balayée par le vent : +
5 au jugement, les méchants ne se lèveront pas, *
ni les pécheurs au rassemblement des justes.
6 Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.

Antienne
Voici le roi que j'établis sur ma sainte montagne : c'est mon Fils bien-aimé. Alléluia.

Psaume : 2
1 Pourquoi ce tumulte des nations,
ce vain murmure des peuples ?
2 Les rois de la terre se dressent,
les grands se liguent entre eux
  contre le Seigneur et son messie :
3 « Faisons sauter nos chaînes,
rejetons ces entraves ! »

4 Celui qui règne dans les cieux s'en amuse,
le Seigneur les tourne en dérision ;
5 puis il leur parle avec fureur
et sa colère les épouvante :
6 « Moi, j'ai sacré mon roi
sur Sion, ma sainte montagne. »

7 Je proclame le décret du Seigneur !

Il m'a dit : « Tu es mon fils ;
moi, aujourd'hui, je t'ai engendré.
8 Demande, et je te donne en héritage les nations,
pour domaine la terre tout entière.
9 Tu les détruiras de ton sceptre de fer,
tu les briseras comme un vase de potier. »

10 Maintenant, rois, comprenez,
reprenez-vous, juges de la terre.
11 Servez le Seigneur avec crainte,
rendez-lui votre hommage en tremblant.
12 Qu'il s'irrite et vous êtes perdus :
soudain sa colère éclatera.

Heureux qui trouve en lui son refuge !

Antienne
Tu es pour moi un bouclier, Seigneur, la gloire qui me tient la tête haute.

Psaume : 3
2 Seigneur, qu'ils sont nombreux mes adversaires,
nombreux à se lever contre moi,
3 nombreux à déclarer à mon sujet :
« Pour lui, pas de salut auprès de Dieu ! »

4 Mais toi, Seigneur, mon bouclier,
ma gloire, tu tiens haute ma tête.
5 À pleine voix je crie vers le Seigneur ;
il me répond de sa montagne sainte.

6 Et moi, je me couche et je dors ;
je m'éveille : le Seigneur est mon soutien.
7 Je ne crains pas ce peuple nombreux
qui me cerne et s'avance contre moi.

8 Lève-toi, Seigneur !
Sauve-moi, mon Dieu !
Tous mes ennemis, tu les frappes à la mâchoire ;
les méchants, tu leur brises les dents.

9 Du Seigneur vient le salut ;
vienne ta bénédiction sur ton peuple !

Verset
V/ Que la parole du Christ habite en vous dans sa richesse.
Instruisons-nous les uns les autres en toute sagesse.

Lecture : Esther occupe la place de Vasti (Est 1,1-22; 2, 1-17)
1.01 C’ETAIT AU TEMPS D’ASSUERUS – cet Assuérus qui régnait sur cent vingt-sept provinces, depuis l’Inde jusqu’à l’Éthiopie.
1.02 En ces jours-là, comme le roi Assuérus siégeait sur son trône royal, qui est à Suse-la-Citadelle,
1.03 la troisième année de son règne, il donna en sa présence un banquet pour tous ses princes et ses serviteurs, les chefs de l’armée de Perse et de Médie, les nobles et les gouverneurs des provinces.
1.04 Il voulait leur montrer la richesse de sa gloire royale et la splendeur de sa grande magnificence, pendant de longs jours – cent quatre-vingts jours durant.
1.05 Après cette période, pour toute la population de Suse-la-Citadelle, pour les gens importants comme pour les humbles, le roi donna un banquet de sept jours dans la cour du jardin du palais royal.
1.06 Des tentures blanches et violettes étaient attachées par des cordelières de lin et de pourpre à des anneaux d’argent et à des colonnes de marbre blanc. Pour le banquet, des lits d’or et d’argent étaient posés sur un pavement de porphyre, de marbre blanc, de nacre et de marbre noir.
1.07 On servait à boire dans des vases d’or de différentes formes, et le vin du roi était versé avec une libéralité royale.
1.08 La règle était de boire sans contrainte, car le roi avait ordonné à tous les maîtres d’hôtel de servir selon le bon plaisir de chacun.
1.09 La reine Vasti avait également organisé un banquet pour les femmes dans le palais du roi Assuérus.
1.10 Le septième jour, alors que le roi avait le cœur joyeux sous l’effet du vin, il donna l’ordre à Mehoumane, à Bizzeta, à Harbona, à Bigta, à Abagta, à Zétar, à Karkas – les sept eunuques qui étaient au service du roi Assuérus –
1.11 de faire venir devant le roi la reine Vasti, portant sa couronne royale, pour montrer sa beauté aux peuples et aux princes, car elle était agréable à voir.
1.12 Mais la reine Vasti refusa de venir selon l’ordre du roi transmis par les eunuques. Le roi en fut très irrité et sa colère s’enflamma.
1.13 Le roi s’adressa alors aux sages qui avaient la connaissance des temps, – car toute affaire royale devait aller devant les spécialistes de la loi et du droit.
1.14 Les plus proches étaient Karshena, Shétar, Admata, Tarshish, Mérès, Marsena, Memoukane, les sept chefs de Perse et de Médie qui voyaient la face du roi et siégeaient au premier rang du royaume. Il leur dit :
1.15 « Que faire, conformément à la loi, pour punir la reine Vasti de n’avoir pas obéi à l’ordre d’Assuérus transmis par les eunuques ? »
1.16 Memoukane prit la parole en présence du roi et de ses princes : « Ce n’est pas seulement contre le roi que la reine Vasti a mal agi, mais contre tous les princes et contre tous les peuples dans toutes les provinces du roi Assuérus.
1.17 Car son attitude sera connue de toutes les femmes et leur fera mépriser leurs maris, quand on leur dira : “Le roi Assuérus avait ordonné de faire venir la reine Vasti en sa présence, et elle n’est pas venue !”
1.18 Et dès aujourd’hui, les princesses de Perse et de Médie qui auront entendu parler de l’attitude de la reine vont se mettre à répliquer à tous les princes du roi. Ce ne seront que mépris et colère !
1.19 Si le roi le trouve bon, qu’il publie une ordonnance royale qui sera inscrite dans les lois de Perse et de Médie, et sera irrévocable : selon cette ordonnance, Vasti ne paraîtra plus en présence du roi Assuérus qui donnera son titre de reine à une autre, meilleure qu’elle.
1.20 Et le décret que le roi aura publié sera connu dans tout son royaume – et il est grand ! Alors, toutes les femmes auront du respect pour leurs maris, du plus important au plus humble. »
1.21 La proposition plut au roi et aux princes, et le roi agit selon les conseils de Memoukane.
1.22 Il envoya des lettres dans toutes ses provinces, pour chaque province selon son écriture, et pour chaque peuple selon sa langue, afin que tout homme, parlant la langue de son peuple, fût maître dans sa maison.
2.01 Après ces événements, quand la colère du roi Assuérus se fut apaisée, il se souvint de Vasti, de sa conduite et des décisions prises à son sujet.
2.02 Les gens qui étaient au service du roi dirent alors : « Qu’on cherche pour le roi des jeunes filles vierges, agréables à voir ;
2.03 qu’il établisse dans toutes les provinces de son royaume des commissaires, pour rassembler à Suse-la-Citadelle, dans la maison des femmes, toutes les jeunes filles vierges et agréables à voir, sous l’autorité de Hégué, eunuque du roi, gardien des femmes, qui leur donnera ce qui est nécessaire à leur toilette.
2.04 La jeune fille qui plaira au roi deviendra reine à la place de Vasti. » Le conseil plut au roi, et il le suivit.
2.05 Or il y avait dans Suse-la-Citadelle un Juif du nom de Mardochée, fils de Jaïre, fils de Shiméï, fils de Qish, homme de Benjamin ;
2.06 il avait été emmené de Jérusalem par le roi de Babylone Nabucodonosor, parmi les captifs déportés avec Jékonias, roi de Juda.
2.07 Il élevait alors Hadassa – c’est Esther –, fille de son oncle, qui était orpheline de père et de mère. La jeune fille avait belle prestance et elle était agréable à voir. À la mort de son père et de sa mère, Mardochée l’avait adoptée comme fille.
2.08 Lorsque furent connus l’ordre du roi et son édit, de nombreuses jeunes filles furent rassemblées à Suse-la-Citadelle, sous l’autorité de Hégué. Esther fut choisie parmi elles et conduite dans la maison du roi, sous l’autorité de Hégué, gardien des femmes.
2.09 La jeune fille lui plut et gagna sa faveur. Il se hâta de lui donner ce qui était nécessaire à sa toilette et à sa subsistance, il lui attribua sept suivantes, venant de la maison du roi, et l’installa avec ses suivantes dans le meilleur appartement de la maison des femmes.
2.10 Esther n’avait révélé ni son peuple ni son origine, car Mardochée le lui avait interdit.
2.11 Chaque jour, Mardochée passait devant la cour de la maison des femmes, pour savoir comment allait Esther et comment on la traitait.
2.12 Chaque jeune fille devait se présenter à son tour au roi Assuérus, au terme d’une année, où elle avait accompli son temps réglementaire de préparation : pendant six mois, elle usait d’huile de myrrhe, et, pendant six mois, de baumes et de crèmes de beauté pour les femmes.
2.13 Quand elle se présentait au roi, chaque jeune fille obtenait tout ce qu’elle demandait pour l’emporter avec elle en passant de la maison des femmes au palais royal.
2.14 Elle s’y rendait le soir et, le lendemain matin, elle passait dans la seconde maison des femmes, sous l’autorité de Shaashgaz, l’eunuque royal chargé des concubines. Elle ne revenait pas chez le roi, à moins que le roi ne la désire et ne la rappelle nommément.
2.15 Pour Esther, fille d’Abihaïl, l’oncle de ce Mardochée qui l’avait adoptée comme fille, quand vint le tour de se rendre chez le roi, elle ne demanda rien d’autre que ce qu’avait indiqué Hégué, l’eunuque du roi, gardien des femmes. Et Esther gagnait la bienveillance de tous ceux qui la voyaient.
2.16 Esther fut amenée au roi Assuérus, au palais royal, au dixième mois, qui est le mois de Téveth, la septième année de son règne.
2.17 Et le roi la préféra à toutes les autres femmes. Elle gagna sa bienveillance et sa faveur plus que toutes les autres jeunes filles. Il mit sur sa tête la couronne royale et la fit reine à la place de Vasti.

Répons
R/ Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
les projets de son coeur subsistent d'âge en âge.

Du ciel le Seigneur regarde,
il voit la race des hommes.
Du lieu où il se tient, il observe
tous les habitants de la terre.

Le Seigneur veille sur ceux qui l'adorent,
sur ceux qui espèrent son amour,
pour les préserver de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.



LETTRE DE SAINT AUGUSTIN À PROBA SUR LA PRIÈRE
Le désir est l'âme de la prière.

À quoi bon nous disperser de tous côtés et chercher ce que devons demander dans la prière ? Disons plutôt avec psaume : La seule chose que je demande au Seigneur, que je cherche, c'est d'habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour savourer la douceur du Seigneur et fréquenter son temple. Là, en effet, tous les désirs ne passent pas en arrivant et en disparaissant, et l'un ne commence pas quand l'autre finit : ils existent tous ensemble, ils n'ont pas de fin, car la vie elle-même, dont ils sont les jours, n'a pas de fin.

Pour nous faire obtenir cette vie bienheureuse, celui qui en personne est la Vie véritable nous a enseigné à prier, non pas avec un flot de paroles comme si nous devions exaucés du fait de notre bavardage : en effet, comme dit le Seigneur lui-même, nous prions celui qui sait, avant que nous le lui demandions, ce qui nous est nécessaire.

Il sait ce qui nous est nécessaire avant que nous le lui demandions ? Alors, pourquoi nous exhorte-t-il à la prière continuelle ? Cela pourrait nous étonner, mais nous devons comprendre que Dieu notre Seigneur ne veut pas être informé de notre désir, qu'il ne peut ignorer. Mais il veut que notre désir s'excite par la prière, afin que nous soyons capables d'accueillir ce qu'il s'apprête à nous donner. Car cela est très grand, tandis que nous sommes petits et de pauvre capacité ! C'est pourquoi on nous dit : Ouvrez tout grand votre cœur. Ne formez pas d'attelage disparate avec les incrédules.

Certes, c'est quelque chose de très grand : l'œil ne l'a pas vu, car ce n'est pas une couleur ; l'oreille ne l'a pas entendu, car ce n'est pas un son ; et ce n'est pas monté au cœur de l'homme, car le cœur de l'homme doit y monter. Nous serons d'autant plus capables de le recevoir que nous y croyons avec plus de foi, nous l'espérons avec plus d'assurance, nous le désirons avec plus d'ardeur.

C'est donc dans la foi, l'espérance et l'amour, par la continuité du désir, que nous prions toujours. Mais nous adressons aussi nos demandes à Dieu par des paroles, à intervalles déterminés selon les heures et les époques : c'est pour nous avertir nous-mêmes par ces signes concrets, pour faire connaître à nous-mêmes combien nous avons progressé dans ce désir, afin de nous stimuler nous-mêmes à l'accroître encore. Un sentiment plus vif est suivi d'un progrès plus marqué. Ainsi, l'ordre de l'Apôtre : Priez sans cesse, signifie tout simplement : La vie bienheureuse, qui n'est autre que la vie éternelle auprès de Celui qui est seul à pouvoir la donner, désirez-la sans cesse.

Répons
R/ Justifiés par la foi,
nous avons la paix avec Dieu,
en Jésus, notre Seigneur.

Mon dessein pour vous, oracle du Seigneur,
est un dessein de paix,
un avenir d'espérance.

Quand vous me chercherez,
vous me trouverez,
pour m'avoir cherché de tout votre cœur.



Te Deum
À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison
Dieu éternel et tout-puissant, fais-nous toujours vouloir ce que tu veux et servir ta gloire d'un cœur sans partage.de la Férie

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Au commencement
J.F Frié — CNPL

Au commencement
Etait le Verbe !
Il était en Dieu !
Il était Dieu !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Il était la Vie,
Notre lumière.
La lumière luit
Dans notre nuit !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Qui croit en son nom
A Dieu pour Père !
Qui l'aura reçu
Ne mourra plus !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Le Verbe fait chair,
Parmi les hommes
A manifesté
La vérité !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Nous tenons de Lui
Grâce sur grâce !
Il a révélé
Le Dieu caché !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Et par Jésus Christ,
Le Fils unique,
Un jour, de nos yeux,
Nous verrons Dieu !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Antienne
L'arbre de vie, c'est ta croix, Seigneur, alléluia.



Psaume : 1
1 Heureux est l'homme
  qui n'entre pas au conseil des méchants, +
qui ne suit pas le chemin des pécheurs, *
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
2 mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !

3 Il est comme un arbre
  planté près d'un ruisseau, +
qui donne du fruit en son temps, *
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu'il entreprend réussira,
4 tel n'est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille
  balayée par le vent : +
5 au jugement, les méchants ne se lèveront pas, *
ni les pécheurs au rassemblement des justes.
6 Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.

Antienne
Voici le roi que j'établis sur ma sainte montagne : c'est mon Fils bien-aimé. Alléluia.

Psaume : 2
1 Pourquoi ce tumulte des nations,
ce vain murmure des peuples ?
2 Les rois de la terre se dressent,
les grands se liguent entre eux
  contre le Seigneur et son messie :
3 « Faisons sauter nos chaînes,
rejetons ces entraves ! »

4 Celui qui règne dans les cieux s'en amuse,
le Seigneur les tourne en dérision ;
5 puis il leur parle avec fureur
et sa colère les épouvante :
6 « Moi, j'ai sacré mon roi
sur Sion, ma sainte montagne. »

7 Je proclame le décret du Seigneur !

Il m'a dit : « Tu es mon fils ;
moi, aujourd'hui, je t'ai engendré.
8 Demande, et je te donne en héritage les nations,
pour domaine la terre tout entière.
9 Tu les détruiras de ton sceptre de fer,
tu les briseras comme un vase de potier. »

10 Maintenant, rois, comprenez,
reprenez-vous, juges de la terre.
11 Servez le Seigneur avec crainte,
rendez-lui votre hommage en tremblant.
12 Qu'il s'irrite et vous êtes perdus :
soudain sa colère éclatera.

Heureux qui trouve en lui son refuge !

Antienne
Tu es pour moi un bouclier, Seigneur, la gloire qui me tient la tête haute.

Psaume : 3
2 Seigneur, qu'ils sont nombreux mes adversaires,
nombreux à se lever contre moi,
3 nombreux à déclarer à mon sujet :
« Pour lui, pas de salut auprès de Dieu ! »

4 Mais toi, Seigneur, mon bouclier,
ma gloire, tu tiens haute ma tête.
5 À pleine voix je crie vers le Seigneur ;
il me répond de sa montagne sainte.

6 Et moi, je me couche et je dors ;
je m'éveille : le Seigneur est mon soutien.
7 Je ne crains pas ce peuple nombreux
qui me cerne et s'avance contre moi.

8 Lève-toi, Seigneur !
Sauve-moi, mon Dieu !
Tous mes ennemis, tu les frappes à la mâchoire ;
les méchants, tu leur brises les dents.

9 Du Seigneur vient le salut ;
vienne ta bénédiction sur ton peuple !

Verset
V/ Que la parole du Christ habite en vous dans sa richesse.
Instruisons-nous les uns les autres en toute sagesse.

Lecture : Esther occupe la place de Vasti (Est 1,1-22; 2, 1-17)
1.01 C’ETAIT AU TEMPS D’ASSUERUS – cet Assuérus qui régnait sur cent vingt-sept provinces, depuis l’Inde jusqu’à l’Éthiopie.
1.02 En ces jours-là, comme le roi Assuérus siégeait sur son trône royal, qui est à Suse-la-Citadelle,
1.03 la troisième année de son règne, il donna en sa présence un banquet pour tous ses princes et ses serviteurs, les chefs de l’armée de Perse et de Médie, les nobles et les gouverneurs des provinces.
1.04 Il voulait leur montrer la richesse de sa gloire royale et la splendeur de sa grande magnificence, pendant de longs jours – cent quatre-vingts jours durant.
1.05 Après cette période, pour toute la population de Suse-la-Citadelle, pour les gens importants comme pour les humbles, le roi donna un banquet de sept jours dans la cour du jardin du palais royal.
1.06 Des tentures blanches et violettes étaient attachées par des cordelières de lin et de pourpre à des anneaux d’argent et à des colonnes de marbre blanc. Pour le banquet, des lits d’or et d’argent étaient posés sur un pavement de porphyre, de marbre blanc, de nacre et de marbre noir.
1.07 On servait à boire dans des vases d’or de différentes formes, et le vin du roi était versé avec une libéralité royale.
1.08 La règle était de boire sans contrainte, car le roi avait ordonné à tous les maîtres d’hôtel de servir selon le bon plaisir de chacun.
1.09 La reine Vasti avait également organisé un banquet pour les femmes dans le palais du roi Assuérus.
1.10 Le septième jour, alors que le roi avait le cœur joyeux sous l’effet du vin, il donna l’ordre à Mehoumane, à Bizzeta, à Harbona, à Bigta, à Abagta, à Zétar, à Karkas – les sept eunuques qui étaient au service du roi Assuérus –
1.11 de faire venir devant le roi la reine Vasti, portant sa couronne royale, pour montrer sa beauté aux peuples et aux princes, car elle était agréable à voir.
1.12 Mais la reine Vasti refusa de venir selon l’ordre du roi transmis par les eunuques. Le roi en fut très irrité et sa colère s’enflamma.
1.13 Le roi s’adressa alors aux sages qui avaient la connaissance des temps, – car toute affaire royale devait aller devant les spécialistes de la loi et du droit.
1.14 Les plus proches étaient Karshena, Shétar, Admata, Tarshish, Mérès, Marsena, Memoukane, les sept chefs de Perse et de Médie qui voyaient la face du roi et siégeaient au premier rang du royaume. Il leur dit :
1.15 « Que faire, conformément à la loi, pour punir la reine Vasti de n’avoir pas obéi à l’ordre d’Assuérus transmis par les eunuques ? »
1.16 Memoukane prit la parole en présence du roi et de ses princes : « Ce n’est pas seulement contre le roi que la reine Vasti a mal agi, mais contre tous les princes et contre tous les peuples dans toutes les provinces du roi Assuérus.
1.17 Car son attitude sera connue de toutes les femmes et leur fera mépriser leurs maris, quand on leur dira : “Le roi Assuérus avait ordonné de faire venir la reine Vasti en sa présence, et elle n’est pas venue !”
1.18 Et dès aujourd’hui, les princesses de Perse et de Médie qui auront entendu parler de l’attitude de la reine vont se mettre à répliquer à tous les princes du roi. Ce ne seront que mépris et colère !
1.19 Si le roi le trouve bon, qu’il publie une ordonnance royale qui sera inscrite dans les lois de Perse et de Médie, et sera irrévocable : selon cette ordonnance, Vasti ne paraîtra plus en présence du roi Assuérus qui donnera son titre de reine à une autre, meilleure qu’elle.
1.20 Et le décret que le roi aura publié sera connu dans tout son royaume – et il est grand ! Alors, toutes les femmes auront du respect pour leurs maris, du plus important au plus humble. »
1.21 La proposition plut au roi et aux princes, et le roi agit selon les conseils de Memoukane.
1.22 Il envoya des lettres dans toutes ses provinces, pour chaque province selon son écriture, et pour chaque peuple selon sa langue, afin que tout homme, parlant la langue de son peuple, fût maître dans sa maison.
2.01 Après ces événements, quand la colère du roi Assuérus se fut apaisée, il se souvint de Vasti, de sa conduite et des décisions prises à son sujet.
2.02 Les gens qui étaient au service du roi dirent alors : « Qu’on cherche pour le roi des jeunes filles vierges, agréables à voir ;
2.03 qu’il établisse dans toutes les provinces de son royaume des commissaires, pour rassembler à Suse-la-Citadelle, dans la maison des femmes, toutes les jeunes filles vierges et agréables à voir, sous l’autorité de Hégué, eunuque du roi, gardien des femmes, qui leur donnera ce qui est nécessaire à leur toilette.
2.04 La jeune fille qui plaira au roi deviendra reine à la place de Vasti. » Le conseil plut au roi, et il le suivit.
2.05 Or il y avait dans Suse-la-Citadelle un Juif du nom de Mardochée, fils de Jaïre, fils de Shiméï, fils de Qish, homme de Benjamin ;
2.06 il avait été emmené de Jérusalem par le roi de Babylone Nabucodonosor, parmi les captifs déportés avec Jékonias, roi de Juda.
2.07 Il élevait alors Hadassa – c’est Esther –, fille de son oncle, qui était orpheline de père et de mère. La jeune fille avait belle prestance et elle était agréable à voir. À la mort de son père et de sa mère, Mardochée l’avait adoptée comme fille.
2.08 Lorsque furent connus l’ordre du roi et son édit, de nombreuses jeunes filles furent rassemblées à Suse-la-Citadelle, sous l’autorité de Hégué. Esther fut choisie parmi elles et conduite dans la maison du roi, sous l’autorité de Hégué, gardien des femmes.
2.09 La jeune fille lui plut et gagna sa faveur. Il se hâta de lui donner ce qui était nécessaire à sa toilette et à sa subsistance, il lui attribua sept suivantes, venant de la maison du roi, et l’installa avec ses suivantes dans le meilleur appartement de la maison des femmes.
2.10 Esther n’avait révélé ni son peuple ni son origine, car Mardochée le lui avait interdit.
2.11 Chaque jour, Mardochée passait devant la cour de la maison des femmes, pour savoir comment allait Esther et comment on la traitait.
2.12 Chaque jeune fille devait se présenter à son tour au roi Assuérus, au terme d’une année, où elle avait accompli son temps réglementaire de préparation : pendant six mois, elle usait d’huile de myrrhe, et, pendant six mois, de baumes et de crèmes de beauté pour les femmes.
2.13 Quand elle se présentait au roi, chaque jeune fille obtenait tout ce qu’elle demandait pour l’emporter avec elle en passant de la maison des femmes au palais royal.
2.14 Elle s’y rendait le soir et, le lendemain matin, elle passait dans la seconde maison des femmes, sous l’autorité de Shaashgaz, l’eunuque royal chargé des concubines. Elle ne revenait pas chez le roi, à moins que le roi ne la désire et ne la rappelle nommément.
2.15 Pour Esther, fille d’Abihaïl, l’oncle de ce Mardochée qui l’avait adoptée comme fille, quand vint le tour de se rendre chez le roi, elle ne demanda rien d’autre que ce qu’avait indiqué Hégué, l’eunuque du roi, gardien des femmes. Et Esther gagnait la bienveillance de tous ceux qui la voyaient.
2.16 Esther fut amenée au roi Assuérus, au palais royal, au dixième mois, qui est le mois de Téveth, la septième année de son règne.
2.17 Et le roi la préféra à toutes les autres femmes. Elle gagna sa bienveillance et sa faveur plus que toutes les autres jeunes filles. Il mit sur sa tête la couronne royale et la fit reine à la place de Vasti.

Répons
R/ Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
les projets de son coeur subsistent d'âge en âge.

Du ciel le Seigneur regarde,
il voit la race des hommes.
Du lieu où il se tient, il observe
tous les habitants de la terre.

Le Seigneur veille sur ceux qui l'adorent,
sur ceux qui espèrent son amour,
pour les préserver de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.



LETTRE DE SAINT AUGUSTIN À PROBA SUR LA PRIÈRE
Le désir est l'âme de la prière.

À quoi bon nous disperser de tous côtés et chercher ce que devons demander dans la prière ? Disons plutôt avec psaume : La seule chose que je demande au Seigneur, que je cherche, c'est d'habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour savourer la douceur du Seigneur et fréquenter son temple. Là, en effet, tous les désirs ne passent pas en arrivant et en disparaissant, et l'un ne commence pas quand l'autre finit : ils existent tous ensemble, ils n'ont pas de fin, car la vie elle-même, dont ils sont les jours, n'a pas de fin.

Pour nous faire obtenir cette vie bienheureuse, celui qui en personne est la Vie véritable nous a enseigné à prier, non pas avec un flot de paroles comme si nous devions exaucés du fait de notre bavardage : en effet, comme dit le Seigneur lui-même, nous prions celui qui sait, avant que nous le lui demandions, ce qui nous est nécessaire.

Il sait ce qui nous est nécessaire avant que nous le lui demandions ? Alors, pourquoi nous exhorte-t-il à la prière continuelle ? Cela pourrait nous étonner, mais nous devons comprendre que Dieu notre Seigneur ne veut pas être informé de notre désir, qu'il ne peut ignorer. Mais il veut que notre désir s'excite par la prière, afin que nous soyons capables d'accueillir ce qu'il s'apprête à nous donner. Car cela est très grand, tandis que nous sommes petits et de pauvre capacité ! C'est pourquoi on nous dit : Ouvrez tout grand votre cœur. Ne formez pas d'attelage disparate avec les incrédules.

Certes, c'est quelque chose de très grand : l'œil ne l'a pas vu, car ce n'est pas une couleur ; l'oreille ne l'a pas entendu, car ce n'est pas un son ; et ce n'est pas monté au cœur de l'homme, car le cœur de l'homme doit y monter. Nous serons d'autant plus capables de le recevoir que nous y croyons avec plus de foi, nous l'espérons avec plus d'assurance, nous le désirons avec plus d'ardeur.

C'est donc dans la foi, l'espérance et l'amour, par la continuité du désir, que nous prions toujours. Mais nous adressons aussi nos demandes à Dieu par des paroles, à intervalles déterminés selon les heures et les époques : c'est pour nous avertir nous-mêmes par ces signes concrets, pour faire connaître à nous-mêmes combien nous avons progressé dans ce désir, afin de nous stimuler nous-mêmes à l'accroître encore. Un sentiment plus vif est suivi d'un progrès plus marqué. Ainsi, l'ordre de l'Apôtre : Priez sans cesse, signifie tout simplement : La vie bienheureuse, qui n'est autre que la vie éternelle auprès de Celui qui est seul à pouvoir la donner, désirez-la sans cesse.

Répons
R/ Justifiés par la foi,
nous avons la paix avec Dieu,
en Jésus, notre Seigneur.

Mon dessein pour vous, oracle du Seigneur,
est un dessein de paix,
un avenir d'espérance.

Quand vous me chercherez,
vous me trouverez,
pour m'avoir cherché de tout votre cœur.



Te Deum
À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison
Dieu éternel et tout-puissant, fais-nous toujours vouloir ce que tu veux et servir ta gloire d'un cœur sans partage
.

Liturgie des Heures - Page 2 7beb3610
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyDim 20 Oct - 19:18

21 octobre 2019

OFFICE DES LAUDES


Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Approchons-nous de Dieu en rendant grâce.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Splendeur jaillie du sein de Dieu



A. Rivière — CNPL
Splendeur jaillie du sein de Dieu,
Lumière née de la lumière,
Avant que naisse l’univers
Tu resplendis dans les ténèbres.

Nous t’adorons, Fils bien-aimé,
Objet de toute complaisance ;
Le Père qui t’a envoyé
Sur toi fait reposer sa grâce.

Tu viens au fond de notre nuit
Pour tous les hommes de ce monde ;
Tu es la source de la vie
Et la lumière véritable.

À toi, la gloire, ô Père saint,
À toi, la gloire, ô Fils unique,
Avec l’Esprit consolateur,
Dès maintenant et pour les siècles. 


Antienne



Je me tourne vers toi, Seigneur, au matin tu écoutes ma voix.


Psaume : 5



2 Écoute mes paroles, Seigneur,
comprends ma plainte ; *
3 entends ma voix qui t'appelle,
ô mon Roi et mon Dieu !

4 Je me tourne vers toi, Seigneur,
au matin, tu écoutes ma voix ; *
au matin, je me prépare pour toi
et je reste en éveil.

5 Tu n'es pas un Dieu ami du mal,
chez toi, le méchant n'est pas reçu. *
6 Non, l'insensé ne tient pas
devant ton regard.

Tu détestes tous les malfaisants,
7 tu extermines les menteurs ; *
l'homme de ruse et de sang,
le Seigneur le hait.

8 Pour moi, grâce à ton amour,
j'accède à ta maison ; *
vers ton temple saint, je me prosterne,
saisi de crainte.

9 Seigneur, que ta justice me conduise ; *
des ennemis me guettent :
aplanis devant moi ton chemin.

10 Rien n'est vrai dans leur bouche,
ils sont remplis de malveillance ; *
leur gosier est un sépulcre béant,
et leur langue, un piège.

12 Allégresse pour qui s'abrite en toi,
joie éternelle ! *
Tu les protèges, pour toi ils exultent,
ceux qui aiment ton nom.

13 Toi, Seigneur, tu bénis le juste ;
du bouclier de ta faveur, tu le couvres.


Antienne



Nous acclamons, Seigneur, la splendeur de ta gloire éternelle.


Psaume : CANTIQUE de David (1 Ch 29)



10 Béni sois-tu, Seigneur, +
Dieu de notre père Israël,
depuis les siècles et pour les siècles !

11 À toi, Seigneur, force et grandeur, +
éclat, victoire, majesté,
tout, dans les cieux et sur la terre !

À toi, Seigneur, le règne, +
la primauté sur l'univers :
12 la richesse et la gloire viennent de ta face !

C'est toi, le Maître de tout : +
dans ta main, force et puissance ;
tout, par ta main, grandit et s'affermit.

13 Et maintenant, ô notre Dieu, +
nous voici pour te rendre grâce,
pour célébrer l'éclat de ton nom !



Antienne



Rendez au Seigneur la gloire de son nom !


Psaume : 28



1 Rendez au Seigneur, vous, les dieux,
rendez au Seigneur gloire et puissance.

2 Rendez au Seigneur la gloire de son nom,
adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.

3 La voix du Seigneur domine les eaux, +
le Dieu de la gloire déchaîne le tonnerre,
le Seigneur domine la masse des eaux.

4 Voix du Seigneur dans sa force, +
voix du Seigneur qui éblouit,
5 voix du Seigneur : elle casse les cèdres.

Le Seigneur fracasse les cèdres du Liban ; +
6 il fait bondir comme un poulain le Liban,
le Sirion, comme un jeune taureau.

7 Voix du Seigneur : elle taille des lames de feu ; +
8 voix du Seigneur : elle épouvante le désert ;
le Seigneur épouvante le désert de Cadès.

9 Voix du Seigneur qui affole les biches en travail,
qui ravage les forêts. *
Et tous dans son temple s'écrient : « Gloire ! »

10 Au déluge le Seigneur a siégé ;
il siège, le Seigneur, il est roi pour toujours !

11 Le Seigneur accorde à son peuple la puissance,
le Seigneur bénit son peuple
en lui donnant la paix.


Parole de Dieu : (2 Th 3, 10b-13)



Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus ! Or, nous apprenons que certains parmi vous vivent dans l’oisiveté, affairés sans rien faire. À ceux-là, nous adressons dans le Seigneur Jésus Christ cet ordre et cet appel : qu’ils travaillent dans le calme pour manger le pain qu’ils auront gagné. Quant à vous, frères, ne vous lassez pas de faire le bien. 


Répons



R/ De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce.

* Seigneur, éternel est ton amour !

V/ Le Seigneur fait tout pour moi. *

V/ N’arrête pas l’œuvre de tes mains. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie



Bénis ton peuple, Seigneur, et donne-lui la paix.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Jésus, tendresse de Dieu pour la terre,

R/

Donne-nous l'Esprit de vie.

Dieu fidèle, ton alliance continue ses merveilles ;
— pour que nous sachions les voir, ouvre nos cœurs.


Ta présence en nous est source vivifiante ; 
— qu’elle fertilise nos actions en ce jour.


Regarde ceux qui nous sont proches par la vie et le travail :
— que leurs œuvres manifestent ta sagesse et ta bonté.


Ta volonté, Seigneur, est lumière sur le chemin ; 
— que les jeunes découvrent la joie de te servir.


Notre Père



Oraison



Que ta grâce inspire notre action, Seigneur, et la soutienne jusqu'au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en toi et reçoivent de toi leur achèvement. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : Ô Dieu qui fis jaillir de l'ombre



A. Rivière — CNPL
Ô Dieu qui fis jaillir de l'ombre
Le monde en son premier matin,
Tu fais briller dans notre nuit
La connaissance de ta gloire.

Tu es l’image de ton Père
Et la splendeur de sa beauté.
Sur ton visage, ô Jésus Christ,
Brille à jamais la joie du monde.

Tu es toi-même la lumière
Qui luit au fond d’un lieu obscur.
Tu es la lampe de nos pas
Sur une route de ténèbres.

Quand tout décline, tu demeures,
Quand tout s’efface, tu es là !
Le soir descend, tu resplendis
Au cœur de toute créature.

Et quand l’aurore qui s’annonce
Se lèvera sur l’univers,
Tu régneras dans la cité
Où disparaissent les ténèbres.



Antienne



Tu es juste, Seigneur, et rien n'échappe à ton regard.


Psaume : 10



1 Auprès du Seigneur j'ai mon refuge.+
Comment pouvez-vous me dire :
oiseaux, fuyez à la montagne !

2 Voici que les méchants tendent l'arc : +
ils ajustent leur flèche à la corde
pour viser dans l'ombre l'homme au cœur droit.

3 Quand sont ruinées les fondations,
que peut faire le juste ?

4 Mais le Seigneur, dans son temple saint, +
le Seigneur, dans les cieux où il trône,
garde les yeux ouverts sur le monde.

Il voit, il scrute les hommes ; +
5 le Seigneur a scruté le juste et le méchant :
l'ami de la violence, il le hait.

6 Il fera pleuvoir ses fléaux sur les méchants, +
feu et soufre et vent de tempête ;
c'est la coupe qu'ils auront en partage.

7 Vraiment, le Seigneur est juste ; +
il aime toute justice :
les hommes droits le verront face à face.



Antienne



R/ Qui fait ainsi demeure inébranlable.


Psaume : 14



1 Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?
Qui habitera ta sainte montagne ?

2 Celui qui se conduit parfaitement, +
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur. R/

3 Il met un frein à sa langue, +
ne fait pas de tort à son frère
et n'outrage pas son prochain. R/

4 À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur. R/

S'il a juré à ses dépens,
il ne reprend pas sa parole. R/

5 Il prête son argent sans intérêt, +
n'accepte rien qui nuise à l'innocent.

R/ Qui fait ainsi demeure inébranlable.



Antienne



Béni sois-tu, notre Père, qui nous as bénis dans le Christ !

Psaume : CANTIQUE (Ep 1).



3 Qu'il soit béni, le Dieu et Père
de notre Seigneur, Jésus, le Christ !

Il nous a bénis et comblés
   des bénédictions de l'Esprit, *
au ciel, dans le Christ.

4 Il nous a choisis, dans le Christ,
   avant que le monde fût créé, *
pour être saints et sans péchés devant sa face
   grâce à son amour.

5 Il nous a prédestinés
   à être, pour lui, des fils adoptifs *
par Jésus, le Christ.

Ainsi l'a voulu sa bonté,
6  à la louange de gloire de sa grâce, *
la grâce qu'il nous a faite
   dans le Fils bien-aimé.

7 En lui, par son sang, *
nous avons le rachat,
   le pardon des péchés.

8 C'est la richesse de sa grâce
   dont il déborde jusqu'à nous *
en toute intelligence et sagesse.

9 Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, *
selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ :

10 pour mener les temps à leur plénitude, +

récapituler toutes choses dans le Christ, *
celles du ciel et celles de la terre.


Parole de Dieu : Col 1, 9b-11



Nous demandons à Dieu de vous combler de la vraie connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle. Ainsi votre conduite sera digne du Seigneur, et capable de toujours lui plaire ; par tout ce que vous ferez de bien, vous porterez du fruit et vous progresserez dans la vraie connaissance de Dieu. Vous serez puissamment fortifiés par la puissance de sa gloire, qui vous donnera la persévérance et la patience. 


Répons



R/ J'ai fait de ton commandement mon cantique :

* La nuit, je me rappelle ton nom

V/ Rappelle-toi ta parole à ton serviteur. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne



Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



Père, tu as multiplié les alliances avec les hommes, et tu ne cesses de leur venir en aide. Nous te rendons grâce et, d'un cœur confiant, nous te supplions :

R/ Dieu, viens à notre aide.

Sauve ton peuple, bénis ton héritage,
— veille sur lui et guide-le vers toi.


Rassemble ceux qui portent le nom de chrétiens, 
— afin que le monde croie en celui que tu as envoyé.


Souviens-toi des hommes accablés par les détresses de l’âme et du corps :
— qu’ils rencontrent des témoins de ta lumière.


Manifeste ton amour à ceux qui vont mourir, 
— soutiens-les dans le dernier combat.


Révèle ta miséricorde à ceux qui ont franchi la mort,
— accueille-les dans ton repos éternel.


Notre Père



Oraison



Que nos voix te magnifient, Seigneur : par amour pour nous, tu t'es penché sur Marie, ton humble servante ; fais-nous connaître toutes les joies de ton salut. Par Jésus Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.





OFFICE DES COMPLIES

Introduction


V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)





Hymne : En toi Seigneur, nos vies reposent

CFC — CNPL
En toi Seigneur, nos vies reposent
Et prennent force dans la nuit ;
Tu nous prépares à ton aurore
Et tu nous gardes dans l'Esprit.

Déjà levé sur d'autres terres,
Le jour éveille les cités ;
Ami des hommes, vois leur peine
Et donne-leur la joie d'aimer.

Vainqueur du mal et des ténèbres,
Ô Fils de Dieu ressuscité,
Délivre-nous de l'adversaire
Et conduis-nous vers ta clarté !





Antienne


Toi qui es bon et qui pardonnes, écoute ma prière !

Psaume : 85


1 Écoute, Seigneur, réponds-moi,
car je suis pauvre et malheureux.
2 Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu,
sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi.

3 Prends pitié de moi, Seigneur,
toi que j’appelle chaque jour.
4 Seigneur, réjouis ton serviteur :
vers toi, j’élève mon âme !

5 Toi qui es bon et qui pardonnes,
plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent,
6 écoute ma prière, Seigneur,
entends ma voix qui te supplie.

7 Je t’appelle au jour de ma détresse,
et toi, Seigneur, tu me réponds.
8 Aucun parmi les dieux n’est comme toi,
et rien n’égale tes œuvres.

9 Toutes les nations, que tu as faites,
   viendront se prosterner devant toi *
et rendre gloire à ton nom, Seigneur,
10 car tu es grand et tu fais des merveilles,
toi, Dieu, le seul.

11 Montre-moi ton chemin, Seigneur, +
que je marche suivant ta vérité ;
unifie mon cœur pour qu’il craigne ton nom.

12 Je te rends grâce de tout mon cœur,
Seigneur mon Dieu,
toujours je rendrai gloire à ton nom ;
13 il est grand, ton amour pour moi :
tu m’as tiré de l’abîme des morts.

14 Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, +
des puissants se sont ligués pour me perdre :
ils n’ont pas souci de toi.

15 Toi, Seigneur,
   Dieu de tendresse et de pitié, *
lent à la colère,
   plein d’amour et de vérité !

16 Regarde vers moi,
prends pitié de moi.
Donne à ton serviteur ta force,
et sauve le fils de ta servante.

17 Accomplis un signe en ma faveur ; +
alors mes ennemis, humiliés, *
verront que toi, Seigneur,
   tu m’aides et me consoles.





Parole de Dieu : 1 Th 5, 9b-10


Dieu nous a destinés à entrer en possession du salut par notre Seigneur Jésus Christ, mort pour nous afin de nous faire vivre avec lui, que nous soyons encore éveillés ou déjà endormis dans la mort.




Répons




R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
V/ C’est toi qui nous rachètes, Seigneur, Dieu de vérité. R/
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/



Antienne de Syméon


Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons ; nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)


29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.




Oraison

Seigneur, tandis que nous dormirons en paix, fais germer et grandir jusqu’à la moisson la semence du Royaume des cieux que nous avons jetée en terre par le travail de cette journée. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction


Que le Seigneur fasse resplendir sur nous son visage et nous accorde sa grâce. Amen. 



Hymne : Salut, Reine des cieux ! Salut, Reine des anges !


Salut, Reine des cieux ! Salut, Reine des anges !
Salut, Tige féconde ! Salut, Porte du ciel !
Par toi, la lumière s'est levée sur le monde.

Réjouis-toi, Vierge glorieuse,
belle entre toutes les femmes !
Salut, splendeur radieuse :
implore le Christ pour nous.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyLun 21 Oct - 22:15

22 octobre 2019
mardi, 29ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
S. Jean-Paul II, pape
Mémoire facultative

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Un chant rassemble dans la nuit
CFC — CNPL

Un chant rassemble dans la nuit
Les voix dispersées :
L’Église a devancé l’aurore
Et fait monter vers le Seigneur
L’espoir du monde.

L’hymne de joie et de douleurs
Qui naît aujourd’hui
Rejoint la mystérieuse offrande
Où Jésus Christ veut, de sa croix,
Signer l’alliance.

C’est dans le Fils que nous pouvons,
Marqués par l’Esprit,
Donner notre parole au Père,
Et c’est en lui que Dieu répond
Au cri des hommes.

Nous attendons face à l’Orient
Les signes du Jour :
Jésus doit revenir en gloire,
Et l’amour seul peut dans nos vies
Gagner sa Pâque.

Antienne
C'est lui qui délivrera le pauvre aux abois.

Psaume : 9 B - I
1 Pourquoi, Seigneur, es-tu si loin ?
Pourquoi te cacher aux jours d'angoisse ?
2 L'impie, dans son orgueil, poursuit les malheureux :
ils se font prendre aux ruses qu'il invente.

3 L'impie se glorifie du désir de son âme,
l'arrogant blasphème, il brave le Seigneur ;
4 plein de suffisance, l'impie ne cherche plus :
« Dieu n'est rien », voilà toute sa ruse.

5 À tout moment, ce qu'il fait réussit ; +
tes sentences le dominent de très haut. *
(Tous ses adversaires, il les méprise.)
6 Il s'est dit : « Rien ne peut m'ébranler,
je suis pour longtemps à l'abri du malheur. »

7 Sa bouche qui maudit n'est que fraude et violence,
sa langue, mensonge et blessure.
8 Il se tient à l'affût près des villages,
il se cache pour tuer l'innocent.

Des yeux, il épie le faible,
9 il se cache à l'affût, comme un lion dans son fourré ;
il se tient à l'affût pour surprendre le pauvre,
il attire le pauvre, il le prend dans son filet.

10 Il se baisse, il se tapit ;
de tout son poids, il tombe sur le faible.
11 Il dit en lui-même : « Dieu oublie !
il couvre sa face, jamais il ne verra ! »

Antienne
Dresse-toi, Seigneur ! Dieu, étends la main !

Psaume : 9 B - II
12 Lève-toi, Seigneur ! Dieu, étends la main !
N'oublie pas le pauvre !
13 Pourquoi l'impie brave-t-il le Seigneur
en lui disant : « Viendras-tu me chercher ? »

14 Mais tu as vu : tu regardes le mal et la souffrance,
tu les prends dans ta main ;
sur toi repose le faible,
c'est toi qui viens en aide à l'orphelin.

15 Brise le bras de l'impie, du méchant ;
alors tu chercheras son impiété sans la trouver.
16 À tout jamais, le Seigneur est roi :
les païens ont péri sur sa terre.

17 Tu entends, Seigneur, le désir des pauvres,
tu rassures leur cœur, tu les écoutes.
18 Que justice soit rendue à l'orphelin,
  qu'il n'y ait plus d'opprimé, *
et que tremble le mortel, né de la terre !

Antienne
Les paroles du Seigneur sont véridiques.

Psaume : 11
2 Seigneur, au secours ! Il n'y a plus de fidèle !
La loyauté a disparu chez les hommes.
3 Entre eux la parole est mensonge,
cœur double, lèvres menteuses.

4 Que le Seigneur supprime ces lèvres menteuses,
cette langue qui parle insolemment,
5 ceux-là qui disent : « Armons notre langue !
À nous la parole ! Qui sera notre maître ? »

6 – « Pour le pauvre qui gémit,
le malheureux que l'on dépouille, +
maintenant je me lève, dit le Seigneur ; *
à celui qu'on méprise, je porte secours. »

7 Les paroles du Seigneur sont des paroles pures,
argent passé au feu, affiné sept fois.
8 Toi, Seigneur, tu tiens parole,
tu nous gardes pour toujours de cette engeance.

9 De tous côtés, s'agitent les impies :
la corruption gagne chez les hommes.

Verset
V/ Il dirige les humbles dans la justice,
il enseigne aux malheureux ses chemins.

Lecture : Haman projette la perte des juifs (Est 4,1-8.8ab (latin 15,2-3) ; 4,9-17)
4.01 Dès qu’il apprit tout ce qui venait d’arriver, Mardochée déchira ses vêtements, se couvrit de cendre et d’une toile à sac. Il parcourut la ville en poussant un grand cri de douleur.
4.02 Il alla jusqu’en face de la porte du roi, que nul ne pouvait franchir revêtu d’une toile à sac.
4.03 Dans toutes les provinces, partout où étaient parvenus l’ordre du roi et son édit, ce fut parmi les Juifs un grand deuil : jeûne, larmes, lamentations ; beaucoup se couchèrent sur le sac et la cendre.
4.04 Les servantes d’Esther, ainsi que ses eunuques, l’avertirent, et la reine en fut toute bouleversée. Elle fit envoyer des vêtements à Mardochée, pour qu’il les mette et enlève son sac, mais il refusa.
4.05 Esther appela Hatak, l’un des eunuques que le roi avait placés auprès d’elle, et lui donna l’ordre d’aller trouver Mardochée pour savoir ce qui se passait, et les raisons de sa conduite.
4.06 Hatak se rendit auprès de Mardochée, sur la place de la ville, en face de la porte du roi.
4.07 Mardochée l’informa de tout ce qui lui était arrivé, et du montant de la somme d’argent qu’Amane avait proposé de verser au trésor royal, en échange de l’extermination des Juifs.
4.08 Il lui remit une copie de l’édit promulgué à Suse pour les anéantir. Il chargea Hatak de le montrer à Esther, pour qu’elle soit informée. Il enjoignait à la reine d’aller chez le roi pour implorer sa grâce et plaider devant lui la cause de son peuple.
8a Souviens-toi des jours où tu n’étais rien, où je te nourrissais de ma main ! Car Amane, le second personnage du royaume, nous a accusés pour nous faire mourir.
8b Invoque le Seigneur, parle de nous au roi, délivre-nous de la mort.
4.09 Hatak revint et rapporta à Esther les paroles de Mardochée.
4.10 Elle ordonna à Hatak de lui répondre :
4.11 « Tous les serviteurs du roi et les habitants des provinces royales savent bien que, pour quiconque, homme ou femme, qui se rend auprès du roi dans la cour intérieure sans avoir été convoqué, il n’y a qu’une seule loi : la mort. Sauf celui auquel le roi tend son sceptre d’or : il a la vie sauve. Moi-même, cela fait trente jours que je n’ai pas été convoquée chez le roi. »
4.12 Les paroles d’Esther furent transmises à Mardochée
4.13 qui lui fit répondre à son tour : « Ne t’imagine pas que, parce que tu es dans la maison du roi, tu en réchapperas, seule parmi les Juifs.
4.14 Car si tu persistes à te taire aujourd’hui, c’est d’un autre lieu que viendront pour les Juifs soulagement et délivrance, et toi et la maison de ton père, vous périrez. Qui sait si ce n’est pas en vue d’une circonstance comme celle-ci que tu as accédé à la royauté ? »
4.15 Esther fit répondre à Mardochée :
4.16 « Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse. Jeûnez pour moi, ne mangez pas, ne buvez pas pendant trois jours, nuit et jour. Moi, je jeûnerai aussi avec mes servantes. C’est alors que j’irai chez le roi, en dépit de la loi, et s’il faut périr, je périrai. »
4.17 Mardochée se retira et fit tout ce qu’Esther lui avait ordonné.

Répons
R/ Maintenant que puis-je attendre, Seigneur ?
En toi tout mon espoir.

C'est ton peuple, Seigneur, qu'on piétine,
ton héritage qu'on opprime.

L'impie, dans son orgueil, poursuit les malheureux,
ils se font prendre aux ruses qu'il invente.

Rappelle-toi : l'ennemi a profané ton nom,
un peuple de fous a blasphémé le Seigneur.

Ne livre pas à la Bête le sort de la tourterelle,
n'oublie pas plus longtemps les malheurs des tiens.

LETTRE DE SAINT AUGUSTIN À PROBA SUR LA PRIÈRE
La prière du Seigneur.

Les paroles nous sont nécessaires, à nous, afin de nous rappeler et de nous faire voir ce que nous devons demander. Ne croyons pas que ce soit afin de renseigner le Seigneur ou de le fléchir.

Aussi, lorsque nous disons : Que ton nom soit sanctifié, c'est nous-mêmes que nous exhortons à désirer que son nom, qui est toujours saint, soit tenu pour saint chez les hommes aussi, c'est-à-dire ne soit pas méprisé, ce qui profite aux hommes et non pas à Dieu.

Et lorsque nous disons : Que ton règne vienne, alors qu'il viendra certainement, que nous le voulions ou non, nous excitons notre désir de ce règne, afin qu'il vienne pour nous, et que nous obtenions d'y régner.

Quand nous disons : Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel, c'est pour nous que nous demandons une telle obéissance, afin que sa volonté soit faite en nous comme elle est faite au ciel par ses anges.

Quand nous disons : Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour, aujourd'hui signifie « dans le temps présent », nous demandons d'avoir ce qu'il nous faut en désignant le tout par la partie la meilleure, qui est le pain ; ou nous demandons le sacrement des croyants qui nous est nécessaire dans le temps présent pour obtenir non pas bonheur dans ce temps, mais le bonheur éternel.

Quand nous disons : Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, nous rappelons à nous-mêmes et ce que nous demandons et ce nous devons faire pour être exaucés.

Quand nous disons : Ne nous soumets pas à la tentation, nous rappelons à nous-mêmes ce qu'il faut demander : que nous ne consentions pas à une tentation trompeuse, ou que nous ne fléchissions pas sous une tentation accablante, parce que nous serions privés du secours divin.

Lorsque nous disons : Délivre-nous du Mal, nous rappelons à nous-mêmes qu'il ne faut pas nous croire établis dans ce lieu où nous n'aurons plus à souffrir aucun mal. Et cette demande placée en dernier lieu dans la prière du Seigneur a une telle ampleur que le chrétien soumis à n'importe quelle épreuve exprime sa plainte par elle, verse des larmes par elle, commence par elle, s'y attarde, et termine par elle sa prière. Nous avions besoin de ces paroles pour confier les réalités elles-mêmes à notre mémoire.

Car lorsque nous disons n'importe quelles autres paroles, soit que le cœur de l'homme en prière les forme d'abord pour voir clair en lui, soit qu'il s'y attache en conclusion pour s'épancher, nous ne disons rien d'autre que ce qui se trouve déjà dans cette prière du Seigneur, du moins si nous prions de façon juste et appropriée. Si l'on dit quelque chose qui ne puisse pas se rattacher à cette prière évangélique, même si la prière n'est pas illicite, elle est charnelle. Et je ne sais pas comment on pourrait ne pas l'appeler illicite, puisque la prière spirituelle est la seule qui convienne à des hommes qui ont reçu du Saint-Esprit la nouvelle naissance.

Répons
R/ L'Esprit de Dieu témoigne dans nos cœurs
que nous sommes ses enfants.

L'Esprit du Fils qui s'écrie :
Abba, notre Père, alléluia, alléluia !

Dieu ne donne pas un esprit de crainte,
mais l'Esprit de force et d'amour.



Oraison
Réveille, Seigneur, le courage de tes fidèles : qu'ils soient plus ardents à profiter de tes grâces, pour obtenir de toi de plus puissants secours
.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyMar 22 Oct - 17:52

23 octobre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Adorons le Seigneur, c'est lui qui nous a faits.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Ô Fils unique, Jésus Christ



A. Rivière — CNPL
Ô Fils unique, Jésus Christ,
Nous contemplons en ton visage
La gloire dont tu resplendis
Auprès de Dieu avant les siècles.

Les tiens ne t’ont pas reconnu,
Et les ténèbres te repoussent ;
Mais donne à ceux qui t’ont reçu
De partager ta plénitude.

Toi qui habites parmi nous,
Ô Verbe plein de toute grâce,
Enseigne nous la vérité,
Transforme-nous en ton image.

À toi la gloire, ô Père saint,
À toi, la gloire, ô Fils unique,
Avec l’Esprit consolateur,
Dès maintenant et pour les siècles. Amen. 


Antienne



Seigneur, qu'il est précieux, ton amour !


Psaume : 35



2 C'est le péché qui parle
au cœur de l'impie ; *
ses yeux ne voient pas
que Dieu est terrible.

3 Il se voit d'un œil trop flatteur
pour trouver et haïr sa faute ; *
4 il n'a que ruse et fraude à la bouche,
il a perdu le sens du bien.

5 Il prépare en secret ses mauvais coups. +
La route qu'il suit n'est pas celle du bien ; *
il ne renonce pas au mal.

6 Dans les cieux, Seigneur, ton amour ;
jusqu'aux nues, ta vérité ! *
7 Ta justice, une haute montagne ;
tes jugements, le grand abîme !

Tu sauves, Seigneur, l'homme et les bêtes :
8 qu'il est précieux ton amour, ô mon Dieu !

À l'ombre de tes ailes, tu abrites les hommes : +
9 ils savourent les festins de ta maison ; *
aux torrents du paradis, tu les abreuves.

10  En toi est la source de vie ;
par ta lumière nous voyons la lumière.

11  Garde ton amour à ceux qui t'ont connu,
ta justice à tous les hommes droits.

12  Que l'orgueilleux n'entre pas chez moi,
que l'impie ne me jette pas dehors !

13 Voyez : ils sont tombés, les malfaisants ;
abattus, ils ne pourront se relever.



Antienne



Je chanterai pour mon Dieu un chant nouveau.


Psaume : CANTIQUE de Judith (Jdt 16)



1 Chantez pour mon Dieu sur les tambourins.
Jouez pour le Seigneur sur les cymbales !
Joignez pour lui l'hymne à la louange.

Exaltez-le ! Invoquez son nom !
2 Le Seigneur est un Dieu briseur de guerres ;
son nom est « Le Seigneur ».

13 Je chanterai pour mon Dieu un chant nouveau.
Seigneur, tu es glorieux, tu es grand,
admirable de force, invincible.

14 Que ta création, tout entière, te serve !
Tu dis, et elle existe. *
Tu envoies ton souffle : elle est créée.
Nul ne résiste à ta voix.

15 Si les bases des montagnes croulent dans les eaux,
si les rochers, devant ta face, fondent comme cire,
tu feras grâce à ceux qui te craignent.



Antienne



Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie !


Psaume : 46



2 Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !

3 Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre,
4 celui qui nous soumet des nations,
qui tient des peuples sous nos pieds ;
5 il choisit pour nous l'héritage,
fierté de Jacob, son bien-aimé.

6 Dieu s'élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
7 Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
sonnez pour notre roi, sonnez !
8 Car Dieu est le roi de la terre :
que vos musiques l'annoncent !

9 Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.
10 Les chefs des peuples se sont rassemblés :
c'est le peuple du Dieu d'Abraham.
Les princes de la terre sont à Dieu
qui s'élève au-dessus de tous.



Parole de Dieu : (Tb 4,15a.16a.18a.19a.c)



Ce que tu n’aimes pas, ne le fais à personne. Donne de ton pain à celui qui a faim et des vêtements à ceux qui sont nus. Prends conseil de toute personne avisée. En toute occasion, bénis le Seigneur ton Dieu et demande-lui de rendre droits tes chemins. Garde en mémoire ces instructions et qu’elles ne s’effacent pas de ton cœur. 


Répons



R/ Dieu, tu es mon Dieu,

* Je te cherche dès l'aube.

V/ Comment découvrir ta lumière ? *

V/ Où saisir un reflet de ta gloire ? *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie



Le Seigneur fera briller la justice comme la lumière.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Rendons grâce au Christ, premier-né avant toute créature. Bénissons-le et demandons-lui :

R/

Jésus, Fils de Dieu, sanctifie tes frères !

Tout au long de ce jour, garde-nous en ta présence,
— et rends-nous forts contre le mal.


Que ta sagesse nous tienne dans la vérité, 
— qu’elle éclaire nos projets et nos actes.


Ouvre nos yeux : qu’ils voient le pauvre et le malheureux,
— que nous puissions te reconnaître en eux.


Accorde-nous la grâce
— de ne faire à personne ce que nous redoutons pour nous.


Notre Père



Oraison



Dieu qui nous as sauvés, exauce-nous ; transforme-nous en disciples de la lumière et en artisans de la vérité ; puisque en naissant de toi nous sommes devenus des fils de lumière, fais que nous sachions te rendre témoignage devant les hommes. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : À la mesure sans mesure

CFC — CNPL


À la mesure sans mesure
De ton immensité,
Tu nous manques, Seigneur.
Dans le tréfonds de notre cœur
Ta place reste marquée
Comme un grand vide, une blessure.

À l’infini de ta présence
Le monde est allusion,
Car tes mains l’ont formé.
Mais il gémit, en exilé,
Et crie sa désolation
De n’éprouver que ton silence.

Dans le tourment de ton absence,
C’est toi déjà, Seigneur,
Qui nous as rencontrés.
Tu n’es jamais un étranger,
Mais l’hôte plus intérieur
Qui se révèle en transparence.

Cachés au creux de ton mystère,
Nous te reconnaissons
Sans jamais te saisir.
Le pauvre seul peut t’accueillir,
D’un cœur brûlé d’attention,
Les yeux tournés vers ta lumière.


Antienne



Le Seigneur est ma lumière et mon salut : de qui aurais-je crainte ?


Psaume : 26 - I



1 Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
   de qui aurais-je crainte ? *
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
   devant qui tremblerais-je ?

2 Si des méchants s'avancent contre moi
   pour me déchirer, +
ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, *
   qui perdent pied et succombent.

3 Qu'une armée se déploie devant moi,
   mon cœur est sans crainte ; *
que la bataille s'engage contre moi,
   je garde confiance.

4 J'ai demandé une chose au Seigneur,
   la seule que je cherche : +
habiter la maison du Seigneur
   tous les jours de ma vie, *
pour admirer le Seigneur dans sa beauté
   et m'attacher à son temple.

5 Oui, il me réserve un lieu sûr
   au jour du malheur ; +
il me cache au plus secret de sa tente,
   il m'élève sur le roc. *
6 Maintenant je relève la tête
   devant mes ennemis.

J'irai célébrer dans sa tente
   le sacrifice d'ovation ; *
je chanterai, je fêterai le Seigneur.



Antienne



Écoute, Seigneur, mon cri d’appel : c’est ta face que je cherche.


Psaume : 26 - II



7 Écoute, Seigneur, je t'appelle ! *
   Pitié ! Réponds-moi !
8 Mon cœur m'a redit ta parole :
   « Cherchez ma face. » *
9 C'est ta face, Seigneur, que je cherche :
   ne me cache pas ta face.

N'écarte pas ton serviteur avec colère : *
   tu restes mon secours.
Ne me laisse pas, ne m'abandonne pas,
   Dieu, mon salut ! *
10 Mon père et ma mère m'abandonnent ;
   le Seigneur me reçoit.

11 Enseigne-moi ton chemin, Seigneur, *
conduis-moi par des routes sûres,
   malgré ceux qui me guettent.

12 Ne me livre pas à la merci de l'adversaire : *
contre moi se sont levés de faux témoins
   qui soufflent la violence.

13 Mais j'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
   sur la terre des vivants. *
14 « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
   espère le Seigneur. »



Antienne



Tout vient de lui, tout est pour lui, tout est en lui : gloire à Dieu dans les siècles !


Psaume : CANTIQUE (Col 1)



12 Rendons grâce à Dieu le Père, +
lui qui nous a donné
   d'avoir part à l'héritage des saints, *
dans la lumière.

13 Nous arrachant à la puissance des ténèbres, +
il nous a placés
   dans le Royaume de son Fils bien-aimé : *
14 en lui nous avons le rachat,
le pardon des péchés.

15 Il est l'image du Dieu invisible, +
le premier-né, avant toute créature : *
16 en lui, tout fut créé,
   dans le ciel et sur la terre.

Les êtres visibles et invisibles, +
puissances, principautés,
   souverainetés, dominations, *
tout est créé par lui et pour lui.

17 Il est avant toute chose,
et tout subsiste en lui.

18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église : +
c'est lui le commencement,
   le premier-né d'entre les morts, *
afin qu'il ait en tout la primauté.

19 Car Dieu a jugé bon
   qu'habite en lui toute plénitude *
20 et que tout, par le Christ,
   lui soit enfin réconcilié,

faisant la paix par le sang de sa Croix, *
la paix pour tous les êtres
   sur la terre et dans le ciel.



Parole de Dieu : Jc 1, 22.25



Mettez la Parole en application, ne vous contentez pas de l’écouter : ce serait vous faire illusion. Au contraire, l’homme qui se penche sur la loi parfaite, celle de la liberté, et qui s’y tient, celui qui ne l’écoute pas pour l’oublier mais l’applique dans ses actes, heureux sera-t-il d’agir ainsi. 


Répons



R/ Lumière sur nos pas, Jésus Christ, chemin de vérité !

V/ Celui qui fait la vérité vient à la lumière. R/

V/ Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu.R/

Antienne



L'amour du Seigneur s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



Dans la paix de l’Esprit Saint, prions le Seigneur Dieu :

R/ Kyrie eleison.

Pour les peuples de la terre
et pour ceux qui les gouvernent.


Pour ceux qui ont mis leur foi dans le Christ
et pour nos frères chrétiens les plus proches.


Pour ceux qui nous ont fait du bien
et pour ceux qui nous haïssent.


Pour ceux qui sont en danger,
pour les prisonniers, les affamés, les malades.


Pour ceux qui comptent sur nos prières
malgré notre faiblesse.

Pour nous-mêmes
et pour ceux qui reposent dans la paix.


Notre Père



Oraison



Seigneur, garde-nous ce soir comme tu nous as gardés tout le jour et fais grandir notre espérance de vivre avec toi dans la lumière sans fin. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : Avant la fin de la lumière

DP — AELF
Avant la fin de la lumière,
Nous te prions, Dieu créateur,
Pour que, fidèle à ta bonté,
Tu nous protèges, tu nous gardes.

Que loin de nous s'enfuient les songes,
Et les angoisses de la nuit.
Préserve-nous de l'ennemi :
Que ton amour sans fin nous garde.

Exauce-nous, Dieu, notre Père,
Par Jésus Christ, notre Seigneur,
Dans l'unité du Saint-Esprit,
Régnant sans fin dans tous les siècles.


Antienne

Dieu, ma forteresse et mon abri !

Psaume : 30 - I

2 En toi, Seigneur, j'ai mon refuge ;
garde-moi d'être humilié pour toujours.

Dans ta justice, libère-moi ;
3 écoute, et viens me délivrer.
Sois le rocher qui m'abrite,
la maison fortifiée qui me sauve.

4 Ma forteresse et mon roc, c'est toi :
pour l'honneur de ton nom, tu me guides et me conduis.
5 Tu m'arraches au filet qu'ils m'ont tendu ;
oui, c'est toi mon abri.

6 En tes mains je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.
7 Je hais les adorateurs de faux dieux,
et moi, je suis sûr du Seigneur.

8 Ton amour me fait danser de joie :
tu vois ma misère et tu sais ma détresse.
9 Tu ne m'as pas livré aux mains de l'ennemi ;
devant moi, tu as ouvert un passage.


Antienne

Près de toi se trouve le pardon.

Psaume : 129

1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2 Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

3 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
4 Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

6 Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7 attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
8 C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.


Parole de Dieu : Ep 4, 30.32

En vue de votre délivrance, vous avez reçu en vous la marque du Saint-Esprit de Dieu : ne le contristez pas. Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.


Répons


R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.


V/ Tu vois ma misère, tu sais ma détresse. R/


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Seigneur Jésus Christ, dont le joug est facile et le fardeau léger, nous venons remettre en tes mains le fardeau de ce jour, accorde-nous de trouver près de toi le repos. Toi qui règnes pour les siècles des siècles.

Bénédiction

Que Dieu, dans sa toute-puissance,
éloigne de nous le mal,
et nous tienne en sa bénédiction. Amen.

Hymne : Heureuse es-tu, Vierge Marie !

Heureuse es-tu, Vierge Marie !
Par toi, le salut est entré dans le monde.
Comblée de gloire, tu te réjouis devant le Seigneur,
tu cries de joie à l'ombre de ses ailes.
Sainte Mère de Dieu,
prie pour nous, pauvres pécheurs.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyMer 23 Oct - 23:25

24 octobre 2019
jeudi, 29ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
S. Antoine-Marie Claret, évêque

Mémoire facultative
Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : En toute vie le silence dit Dieu
La Tour du Pin — CNPL

En toute vie le silence dit Dieu,
Tout ce qui est tressaille d'être à lui !
Soyez la voix du silence en travail,
Couvez la vie, c'est elle qui loue Dieu !

Pas un seul mot, et pourtant c'est son Nom
Que tout sécrète et presse de chanter :
N'avez-vous pas un monde immense en vous ?
Soyez son cri, et vous aurez tout dit.

Il suffit d'être, et vous vous entendrez
Rendre la grâce d'être et de bénir ;
Vous serez pris dans l'hymne d'univers,
Vous avez tout en vous pour adorer.

Car vous avez l'hiver et le printemps,
Vous êtes l'arbre en sommeil et en fleurs ;
Jouez pour Dieu des branches et du vent,
Jouez pour Dieu des racines cachées.

Arbres humains, jouez de vos oiseaux,
Jouez pour Lui des étoiles du ciel
Qui sans parole expriment la clarté ;
Jouez aussi des anges qui voient Dieu.

Antienne
Ta parole, Seigneur, protège ton fidèle.

Psaume : 17 - IV


31 Ce Dieu a des chemins sans reproche, +
la parole du Seigneur est sans alliage,
il est un bouclier pour qui s'abrite en lui.

32 Qui est Dieu, hormis le Seigneur ?
le Rocher, sinon notre Dieu ?
33 C'est le Dieu qui m'emplit de vaillance
et m'indique un chemin sans reproche.

34 Il me donne l'agilité du chamois,
il me tient debout sur les hauteurs,
35 il exerce mes mains à combattre
et mon bras, à tendre l'arc.

Antienne
Pour le combat, tu m'emplis de vaillance.

Psaume : 17 - V
36 Par ton bouclier tu m'assures la victoire,
ta droite me soutient, ta patience m'élève.
37 C'est toi qui allonges ma foulée
sans que faiblissent mes chevilles.

38 Je poursuis mes ennemis, je les rejoins,
je ne reviens qu'après leur défaite ;
39 je les abats : ils ne pourront se relever ;
ils tombent : les voilà sous mes pieds.

40 Pour le combat tu m'emplis de vaillance ;
devant moi tu fais plier mes agresseurs.
41 Tu me livres des ennemis en déroute ;
j'anéantis mes adversaires.

42 Ils appellent ? pas de sauveur !
le Seigneur ? pas de réponse !
43 J'en fais de la poussière pour le vent,
de la boue qu'on enlève des rues.

44 Tu me libères des querelles du peuple,
tu me places à la tête des nations.
Un peuple d'inconnus m'est asservi :
45 au premier mot, ils m'obéissent.

Ces fils d'étrangers se soumettent ; +
46 ces fils d'étrangers capitulent :
en tremblant ils quittent leurs bastions.

Antienne
Vive le Seigneur ! Béni soit le Dieu de ma victoire !

Psaume : 17 - VI
47 Vive le Seigneur ! Béni soit mon Rocher !
Qu'il triomphe, le Dieu de ma victoire,
48 ce Dieu qui m'accorde la revanche,
qui soumet à mon pouvoir les nations !

49 Tu me délivres de tous mes ennemis, +
tu me fais triompher de l'agresseur,
tu m'arraches à la violence de l'homme.

50 Aussi, je te rendrai grâce parmi les peuples,
Seigneur, je fêterai ton nom.
51 Il donne à son roi de grandes victoires, *
il se montre fidèle à son messie,
  à David et sa descendance, pour toujours.

Verset
V/ Ouvre mes yeux à tes merveilles,
aux splendeurs de ta loi.

Lecture : Après le banquet d'Esther, Haman est pendu (Est 5, 1-5; 7, 1-10)
5.01 Le troisième jour, Esther revêtit les vêtements royaux et se tint debout dans la cour intérieure du palais du roi, face au palais du roi. Celui-ci siégeait sur son trône royal, face à la porte d’entrée.
5.02 Dès qu’il vit la reine Esther debout dans la cour, elle trouva grâce à ses yeux. Il lui tendit le sceptre d’or qu’il tenait à la main. Esther s’approcha et toucha l’extrémité du sceptre.
5.03 Le roi lui demanda : « Qu’y a-t-il, reine Esther ? Quelle est ta requête ? Quand ce serait la moitié du royaume, cela te serait accordé. »
5.04 Esther dit : « S’il plaît au roi, que le roi vienne aujourd’hui avec Amane au banquet que je lui ai préparé. »
5.05 Le roi dit alors : « Allez vite chercher Amane, pour répondre à l’invitation d’Esther ! » Le roi et Amane vinrent au banquet préparé par Esther.
7.01 Le roi se rendit avec Amane au banquet de la reine Esther.
7.02 Le deuxième jour, au cours du banquet, le roi dit encore à Esther : « Quelle est ta demande, ô reine Esther ? Cela te sera accordé. Quelle est ta requête ? Quand ce serait la moitié du royaume, ce sera réalisé. »
7.03 La reine Esther répondit : « Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ô roi, et s’il plaît au roi, accorde-moi la vie – voilà ma demande. Accorde la vie à mon peuple – voilà ma requête.
7.04 Car nous avons été vendus, moi et mon peuple, pour être exterminés, tués, anéantis. Si nous avions été seulement vendus comme esclaves ou servantes, je me serais tue ; car ce mauvais traitement n’aurait pas justifié que l’on dérange le roi. »
7.05 Le roi Assuérus prit la parole et demanda à la reine Esther : « De qui s’agit-il ? Quel est l’homme qui a osé agir ainsi ? »
7.06 Esther répondit : « L’adversaire, l’ennemi, c’est Amane, c’est ce misérable. » Devant le roi et la reine, Amane fut terrifié.
7.07 Plein de fureur, le roi se leva, quitta la salle du banquet pour gagner le jardin du palais, tandis qu’Amane se tenait près de la reine Esther et lui demandait grâce pour sa vie, voyant bien que le roi avait décidé sa perte.
7.08 Quand le roi revint du jardin du palais dans la salle du banquet, Amane était effondré sur le divan où se trouvait Esther. « Quoi ! dit le roi. Va-t-il encore faire violence à la reine chez moi, dans ma maison ? » Le roi prononça un ordre, et on voila le visage d’Amane.
7.09 Harbona, l’un des eunuques, dit devant le roi : « Il y a justement, dans la maison d’Amane, une potence de cinquante coudées, qu’Amane avait dressée pour Mardochée, l’homme qui a parlé pour le bien du roi. » Le roi dit : « Qu’on l’y pende ! »
7.10 On pendit Amane à la potence qu’il avait préparée pour Mardochée, et la fureur du roi s’apaisa.

Répons
R/ Avec des cris de joie,
annoncez et proclamez :
le Seigneur a racheté ses serviteurs.

Oui, le Seigneur a sauvé son peuple,
il a accompli des prodiges et des merveilles,
comme jamais, pour nulle autre nation.

Dieu s'est souvenu de son peuple,
il a fait justice à son héritage :
joie devant Dieu pour toutes les générations.

LETTRE DE SAINT AUGUSTIN À PROBA SUR LA PRIÈRE
« Nous ne savons que demander... »

Peut-être allez-vous chercher pourquoi l'Apôtre a dit : Nous ne savons pas ce que nous devons demander pour prier comme il faut ? En effet, nous ne pouvons aucunement croire que lui-même ou ceux à qui il parlait ainsi ne connaissaient pas la prière du Seigneur. ~

L'Apôtre a montré qu'il ignorait, lui aussi, à quoi servent nos épreuves, car peut-être ne savait-il pas ce qu'il devait demander pour prier comme il faut, lorsque lui fut infligée une écharde dans sa chair, un envoyé de Satan pour le gifler, afin de lui éviter tout orgueil dans ses révélations exceptionnelles. À cause de cela, il a demandé trois fois au Seigneur d'écarter de lui cette épreuve : il ignorait évidemment ce qu'il fallait demander pour prier comme il faut. Finalement, il entendit la réponse de Dieu expliquant pourquoi la prière d'un tel homme n'obtenait pas de résultat, et pourquoi le résultat n'en aurait pas été avantageux : Ma grâce te suffit : ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse.

C'est donc dans ces épreuves qui peuvent nous être soit utiles soit nuisibles que nous ne savons pas ce que nous devons demander pour prier comme il faut. Cependant, parce qu'elles sont dures, pénibles, contraires au sentiment naturel de notre faiblesse, par un mouvement de volonté qui est commun à tous les hommes, nous prions pour qu'elles soient écartées. Mais si Dieu ne le fait pas, nous devons lui être assez attachés pour comprendre qu'il ne nous délaisse pas ; bien plus, nous devons espérer recevoir des biens plus grands pour cette religieuse acceptation de nos maux. Car c'est ainsi que la puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. ~ De telles paroles ont été écrites pour qu'on ne tire pas vanité de ce qu'on a été exaucé : peut-être avait-on demandé avec impatience quelque chose qu'il aurait mieux valu ne pas obtenir ? Et il faut pas non plus se décourager et désespérer de la pitié divine, si l'on n'est pas exaucé : car peut-être demandait-on quelque chose dont la possession apporterait une épreuve encore plus cruelle, ou bien qui amènerait, avec la prospérité, la corruption et la ruine définitive ? Dans de tels cas, nous ne savons donc pas ce qu'il faut demander pour prier comme il faut.

Par conséquent, si ce qui arrive contredit notre prière, en le supportant patiemment et en rendant grâce pour tout, nous ne devons aucunement douter que ce qui était conforme à la volonté de Dieu, et non à la nôtre, devait s'accomplir bien davantage. Le Médiateur nous a donné l'exemple sur ce point. Il avait dit : Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Mais, en sublimant la volonté humaine qu'il tenait de son incarnation, il ajouta aussitôt : cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux. Il est donc juste que tous deviennent justes parce qu'un seul a obéi.

Répons
R/ Dieu, toi mon Dieu, je te cherche dès l'aurore !

Comment découvrir ta lumière,
où saisir un reflet de ta gloire ?

Après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.



Oraison
Dieu éternel et tout-puissant, qui régis l'univers du ciel et de la terre : exauce, en ta bonté, les prières de ton peuple et fais à notre temps la grâce de la paix
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyJeu 24 Oct - 17:45

25 octobre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.

 

Antienne invitatoire



Rendons grâce à Dieu : éternel est son amour.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Puisqu’il est avec nous



D. Rimaud — CNPL
Puisqu’il est avec nous
Tant que dure cet âge,
N’attendons pas la fin des jours
Pour le trouver...
Ouvrons les yeux,
Cherchons sa trace et son visage,
Découvrons-le qui est caché
Au cœur du monde comme un feu !

Puisqu’il est avec nous
Pour ce temps de violence,
Ne rêvons pas qu’il est partout
Sauf où l’on meurt...
Pressons le pas,
Tournons vers lui notre patience,
Allons à l’homme des douleurs
Qui nous fait signe sur la croix !

Puisqu’il est avec nous
Dans nos jours de faiblesse,
N’espérons pas tenir debout
Sans l’appeler...
Tendons la main,
Crions vers lui notre détresse ;
Reconnaissons sur le chemin
Celui qui brûle nos péchés !

Puisqu’il est avec nous
Comme à l’aube de Pâques,
Ne manquons pas le rendez-vous
Du sang versé…
Prenons le pain,
Buvons la coupe du passage :
Accueillons-le qui s’est donné
En nous aimant jusqu’à la fin !


Antienne



De ma faute, Seigneur, purifie-moi.


Psaume : 50



3 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
4 Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

5 Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
6 Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
7 Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

8 Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
9 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

10 Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
11 Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

12 Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
13 Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

14 Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
15 Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

16 Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
17 Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

18 Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
19 Le sacrifice qui plaît à Dieu,
   c’est un esprit brisé ; *
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
   un cœur brisé et broyé.

20 Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
21 Alors tu accepteras de justes sacrifices,
   oblations et holocaustes ; *
alors on offrira des taureaux sur ton autel.



Antienne



Dieu juste et sauveur, pas d'autre Dieu que toi !


Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 45)



15 Vraiment tu es un Dieu qui se cache,
Dieu d'Israël, Sauveur !

16 Ils sont tous humiliés, déshonorés, *
ils s'en vont, couverts de honte,
   ceux qui fabriquent leurs idoles.

17 Israël est sauvé par le Seigneur,
   sauvé pour les siècles. *
Vous ne serez ni honteux ni humiliés
   pour la suite des siècles.

18 Ainsi parle le Seigneur, le Créateur des cieux, +
lui, le Dieu qui fit la terre et la forma,
   lui qui l'affermit, *
qui l'a créée, non pas comme un lieu vide,
   qui l'a faite pour être habitée :

« Je suis le Seigneur : *
il n'en est pas d'autre !

19 « Quand j'ai parlé, je ne me cachais pas
   quelque part dans l'obscurité de la terre ; *
je n'ai pas dit aux descendants de Jacob :
   Cherchez-moi dans le vide !

« Je suis le Seigneur qui profère la justice,
qui annonce la vérité !

20 « Rassemblez-vous, venez, approchez tous,
survivants des nations !

« Ils sont dans l'ignorance,
   ceux qui portent leurs idoles de bois, *
et qui adressent des prières
   à leur dieu qui ne sauve pas.

21 « Déclarez-vous, présentez vos preuves,
tenez conseil entre vous :
qui donc l'a d'avance révélé
et jadis annoncé ?

« N'est-ce pas moi, le Seigneur ?
Hors moi, pas de Dieu ;
de Dieu juste et sauveur,
pas d'autre que moi !


22 « Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, *
tous les lointains de la terre !

« Oui, je suis Dieu : il n'en est pas d'autre ! +
23
Je le jure par moi-même ! *
De ma bouche sort la justice,
   la parole que rien n'arrête.

« Devant moi, tout genou fléchira, +
toute langue en fera le serment ; *
24 Par le Seigneur seulement – dira-t-elle de moi –
   la justice et la force ! »

Jusqu'à lui viendront humiliés,
tous ceux qui s'enflammaient contre lui.
25 Elle obtiendra, par le Seigneur, justice et gloire,
toute la descendance d'Israël.



Antienne



Dieu nous a faits et nous sommes à lui.


Psaume : 99



1 Acclamez le Seigneur, terre entière,
2 servez le Seigneur dans l'allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

3 Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

4 Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

5 Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d'âge en âge.


Parole de Dieu : (Ep 4, 29-32)



Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche ; mais, s’il y en a besoin, dites une parole bonne et constructive, bienveillante pour ceux qui vous écoutent. En vue du jour de votre délivrance, vous avez reçu en vous la marque du Saint-Esprit de Dieu : ne le contristez pas. Faites disparaître de votre vie tout ce qui est amertume, emportement, colère, éclats de voix ou insultes, ainsi que toute espèce de méchanceté. Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ. 


Répons



R/ Celui qui aime son frère
demeure dans la lumière.


V/ Comme je vous ai aimés,
aimez-vous les uns les autres. R/


V/ Vous saurez que vous aimez le Père
si vous gardez ma Parole. R/


Antienne de Zacharie



La lumière a brillé dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas arrêtée.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Par sa mort sur la croix, le Christ a sauvé le genre humain. Bénissons-le :

R/

Béni sois-tu, ô Christ, notre Sauveur !

Du ciel, tu es descendu comme la lumière.

De Marie, tu es né comme le germe divin.

De la croix, tu es tombé comme le fruit.

Au ciel tu es monté, prémices des vivants.

Tu te présentes au Père comme l’offrande parfaite.

Notre Père



Oraison



Seigneur, tu demandes à ton Église d’être le lieu où l’Évangile est annoncé en contradiction avec l’esprit du monde. Donne à tes enfants assez de foi pour ne pas déserter mais témoigner de toi devant les hommes en prenant appui sur ta parole. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : Le soir peut revenir



P. Fertin — CNPL
R/Le soir peut revenir
Et la nuit,
Si Jésus nous redit
De quel Esprit nous sommes.

Vienne Jésus pour dissiper
Le brouillard et les doutes :
Sa parole donnée
Est soleil sans déclin.

Vienne Jésus pour surmonter
La fatigue des jours :
Il est l’eau de la source
Et le pain de la vie.

Vienne Jésus pour dominer
La frayeur du naufrage :
N’est-il pas le seul Maître
Du navire et des flots ?

Vienne Jésus pour consoler
De la mort implacable,
En frère premier-né
Relevé du tombeau !

R/Le soir peut revenir
Et la nuit,
Si Jésus nous redit
L’Amour qui nous fait vivre


Antienne



Guéris mon âme, Seigneur, et je saurai que tu m’aimes.


Psaume : 40



2 Heureux qui pense au pauvre et au faible :
le Seigneur le sauve au jour du malheur !
3 Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre.
Seigneur, ne le livre pas à la merci de l'ennemi !
4 Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrance :
si malade qu'il soit, tu le relèves.

5 J'avais dit : « Pitié pour moi, Seigneur,
guéris-moi, car j'ai péché contre toi ! »
6 Mes ennemis me condamnent déjà :
« Quand sera-t-il mort ? son nom, effacé ? »
7 Si quelqu'un vient me voir, ses propos sont vides ;
il emplit son cœur de pensées méchantes,
   il sort, et dans la rue il parle.

8 Unis contre moi, mes ennemis murmurent,
à mon sujet, ils présagent le pire :
9 « C'est un mal pernicieux qui le ronge ;
le voilà couché, il ne pourra plus se lever. »
10 Même l'ami, qui avait ma confiance
et partageait mon pain, m'a frappé du talon.

11 Mais toi, Seigneur, prends pitié de moi ;
relève-moi, je leur rendrai ce qu'ils méritent.
12 Oui, je saurai que tu m'aimes
si mes ennemis ne chantent pas victoire.
13 Dans mon innocence tu m'as soutenu
et rétabli pour toujours devant ta face.

14 Béni soit le Seigneur,
   Dieu d'Israël, *
depuis toujours et pour toujours !
   Amen ! Amen !



Psaume : 45



2 Dieu est pour nous refuge et force,
secours dans la détresse, toujours offert.
3 Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
si les montagnes s'effondrent au creux de la mer ;
4 ses flots peuvent mugir et s'enfler,
les montagnes, trembler dans la tempête :

(R/) (Il est avec nous,
le Seigneur de l'univers ;
citadelle pour nous,
le Dieu de Jacob !)

5 Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
la plus sainte des demeures du Très-Haut.
6 Dieu s'y tient : elle est inébranlable ;
quand renaît le matin, Dieu la secourt.
7 Des peuples mugissent, des règnes s'effondrent ;
quand sa voix retentit, la terre se défait.

(R/) 8 (Il est avec nous,
le Seigneur de l'univers ;
citadelle pour nous,
le Dieu de Jacob !)

9 Venez et voyez les actes du Seigneur,
comme il couvre de ruines la terre.
10 Il détruit la guerre jusqu'au bout du monde,
il casse les arcs, brise les lances, incendie les chars :
11 « Arrêtez ! Sachez que je suis Dieu.
Je domine les nations, je domine la terre. »

(R/) 12 (Il est avec nous,
le Seigneur de l'univers ;
citadelle pour nous,
le Dieu de Jacob !)


Antienne



Toi seul es saint, toi seul es le Seigneur !


Psaume : CANTIQUE (Ap 15)



3 Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
Seigneur, Dieu de l'univers !

Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
Roi des nations.

4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
À ton nom, qui ne rendrait gloire ?

Oui, toi seul es saint ! +
Oui, toutes les nations viendront
   et se prosterneront devant toi ; *
oui, ils sont manifestés, tes jugements.



Parole de Dieu : Rm 15, 1-3



C’est un devoir pour nous, les forts, de porter l’infirmité des faibles et de ne pas rechercher ce qui nous plaît. Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain, en vue du bien, pour édifier. Le Christ, en effet, n’a pas recherché ce qui lui plaisait mais, comme il est écrit : « Les insultes de tes insulteurs sont tombées sur moi. » 


Répons



R/ Qui perd sa vie la trouvera !

V/ Pas de plus grand amour que de donner sa vie
pour celui qu’on aime. R/


V/ Sans regarder à ce qui plaît,
le Christ s’est livré lui-même. R/


Antienne

Tu nous as sauvés, Seigneur, nous te rendons grâce à jamais.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

Intercession

À l’heure où le Christ souffrit sur la croix, nous prions pour les membres souffrants de son Corps :

R/ Kyrie eleison.

Libérateur des prisonniers,

Justice des condamnés,


Force des malades,

Espoir des mourants,


Lumière des aveugles,

Richesse des pauvres,


Pain des affamés,

Toi, l’ami des hommes.


Notre Père

Oraison

Seigneur notre Dieu, que la passion de ton Fils illumine nos esprits pour nous rendre prêts à porter le joug que son amour nous fera trouver léger. Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : L'heure s'avance : fais-nous grâce

C. Duchesneau — CNPL
L'heure s'avance : fais-nous grâce,
Toi dont le jour n'a pas de fin.
Reste avec nous quand tout s'efface,
Dieu des lumières sans déclin.

Tu sais toi-même où sont nos peines :
Porte au Royaume nos travaux.
Sans toi, notre œuvre serait vaine :
Viens préparer les temps nouveaux.

Comme un veilleur attend l'aurore,
Nous appelons le jour promis.
Mais si la nuit demeure encore,
Tiens-nous déjà pour tes amis.

Dieu qui sans cesse nous enfantes,
À toi ces derniers mots du jour !
L'Esprit du Christ en nous les chante
Et les confie à ton amour.


Antienne

Dans ma nuit, je crie vers toi, Seigneur.

Psaume : 87

2 Seigneur, mon Dieu et mon salut,
dans cette nuit où je crie en ta présence,
3 que ma prière parvienne jusqu’à toi,
ouvre l’oreille à ma plainte.

4 Car mon âme est rassasiée de malheur,
ma vie est au bord de l’abîme ;
5 on me voit déjà descendre à la fosse,*
je suis comme un homme fini.

6 Ma place est parmi les morts,
avec ceux que l’on a tués, enterrés,
ceux dont tu n’as plus souvenir,
qui sont exclus, et loin de ta main.

7 Tu m’as mis au plus profond de la fosse,
en des lieux engloutis, ténébreux ;
8 le poids de ta colère m’écrase,
tu déverses tes flots contre moi.

9 Tu éloignes de moi mes amis,
tu m’as rendu abominable pour eux ;
enfermé, je n’ai pas d’issue :
10 à force de souffrir, mes yeux s’éteignent.

Je t’appelle, Seigneur, tout le jour,
je tends les mains vers toi :
11 fais-tu des miracles pour les morts ?
leur ombre se dresse-t-elle pour t’acclamer ?

12 Qui parlera de ton amour dans la tombe,
de ta fidélité au royaume de la mort ?
13 Connaît-on dans les ténèbres tes miracles,
et ta justice, au pays de l’oubli ?

14 Moi, je crie vers toi, Seigneur ;
dès le matin, ma prière te cherche :
15 pourquoi me rejeter, Seigneur,
pourquoi me cacher ta face ?

16 Malheureux, frappé à mort depuis l’enfance,
je n’en peux plus d’endurer tes fléaux ;
17 sur moi, ont déferlé tes orages :
tes effrois m’ont réduit au silence.

18 Ils me cernent comme l’eau tout le jour,
ensemble ils se referment sur moi.
19 Tu éloignes de moi amis et familiers ;
ma compagne, c’est la ténèbre.


Parole de Dieu : Jr 14, 7-9b

Si nos fautes parlent contre nous, agis, Seigneur, pour l’honneur de ton nom ! Tu es au milieu de nous, et ton nom a été invoqué sur nous ; ne nous abandonne pas, Seigneur, notre Dieu.


Répons


R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.


V/ Mes jours sont dans ta main, sauve-moi. R/


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Seigneur notre Dieu, que la splendeur de la Résurrection nous illumine, pour que nous puissions échapper à l’ombre de la mort et parvenir à la lumière éternelle dans ton Royaume. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que le Seigneur qui nous a sauvés par sa croix
soit pour nous la résurrection et la vie. Amen.

Hymne : Nous te saluons, Vierge Marie



Nous te saluons, Vierge Marie,
servante du Seigneur.
Ta foi nous a donné
l'Enfant de la promesse,
la source de la vie.
Ève nouvelle,
montre-nous le Sauveur,
Jésus Christ, notre frère,
Sainte Mère de Dieu.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptySam 26 Oct - 0:02

26 octobre 2019
samedi, 29ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
de la Férie

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Le Seigneur passe
CFC — CNPL

Le Seigneur passe...
Ouvriras-tu,
Quand frappe l'inconnu ?
Peux-tu laisser mourir la voix
Qui réclame ta foi ?

Le Seigneur passe...
Entendras-tu
L'Esprit de Jésus Christ ?
Il creuse en toi la pauvreté
Pour t'apprendre à prier.

Le Seigneur passe...
Eteindras-tu
L'amour qui purifie ?
Vas-tu le fuir et refuser
D'être l'or au creuset ?

Le Seigneur passe...
Entreras-tu
Dans son eucharistie ?
Rappelle-toi que dans son corps
Il accueille ta mort.

Le Seigneur passe...
Oseras-tu
Lancer ton cri de joie ?
Christ est vivant, ressuscité.
Qui voudra l'héberger ?

Le Seigneur passe...
Attendras-tu
Un autre rendez-vous ?
Pourquoi tarder ? Prends avec lui
Le chemin de la vie.

Le Seigneur passe...

Antienne
Qui se fera petit comme un enfant sera le plus grand dans le Royaume des cieux.

Psaume : 130
1 Seigneur, je n’ai pas le cœur fier
  ni le regard ambitieux ; *
je ne poursuis ni grands desseins,
  ni merveilles qui me dépassent.

2 Non, mais je tiens mon âme
  égale et silencieuse ; *
mon âme est en moi comme un enfant,
  comme un petit enfant contre sa mère.

3 Attends le Seigneur, Israël, *
  maintenant et à jamais.

Antienne
D'un cœur simple et joyeux, Seigneur, j'ai tout donné.

Psaume : 131 - I
1 Souviens-toi, Seigneur, de David
et de sa grande soumission
2 quand il fit au Seigneur un serment,
une promesse au Puissant de Jacob :

3 « Jamais je n’entrerai sous ma tente,
et jamais ne m’étendrai sur mon lit,
4 j’interdirai tout sommeil à mes yeux
et tout répit à mes paupières,
5 avant d’avoir trouvé un lieu pour le Seigneur,
une demeure pour le Puissant de Jacob. »

6 Voici qu’on nous l’annonce à Éphrata,
nous l’avons trouvée près de Yagar.
7 Entrons dans la demeure de Dieu,
prosternons-nous aux pieds de son trône.

8 Monte, Seigneur, vers le lieu de ton repos,
toi, et l’arche de ta force !
9 Que tes prêtres soient vêtus de justice,
que tes fidèles crient de joie !

10 Pour l’amour de David, ton serviteur,
ne repousse pas la face de ton messie.

Antienne
Dieu lui donnera le trône de David et son règne n'aura pas de fin.

Psaume : 131 - II
11 Le Seigneur l’a juré à David,
et jamais il ne reprendra sa parole :
« C’est un homme issu de toi
que je placerai sur ton trône.

12 « Si tes fils gardent mon alliance,
les volontés que je leur fais connaître,
leurs fils, eux aussi, à tout jamais,
siègeront sur le trône dressé pour toi. »

13 Car le Seigneur a fait choix de Sion ;
elle est le séjour qu’il désire :
14 « Voilà mon repos à tout jamais,
c’est le séjour que j’avais désiré.

15 « Je bénirai, je bénirai ses récoltes
pour rassasier de pain ses pauvres.
16 Je vêtirai de gloire ses prêtres,
et ses fidèles crieront, crieront de joie.

17 « Là, je ferai germer la force de David ;
pour mon messie, j’ai allumé une lampe.
18 Je vêtirai ses ennemis de honte,
mais, sur lui, la couronne fleurira. »

Verset
V/ Venez, voyez l'œuvre de Dieu :
sur la terre, il fait des merveilles.

Lecture : La Sagesse, prérogative d'israël (Ba 3, 9-15.24; 4, 1-4)
3.09 Écoute, Israël, les commandements de vie, prête l’oreille pour acquérir la connaissance.
3.10 Pourquoi donc, Israël, pourquoi es-tu exilé chez tes ennemis, vieillissant sur une terre étrangère,
3.11 souillé par le contact des cadavres, inscrit parmi les habitants du séjour des morts ?
3.12 – Parce que tu as abandonné la Source de la Sagesse !
3.13 Si tu avais suivi les chemins de Dieu, tu vivrais dans la paix pour toujours.
3.14 Apprends où se trouvent et la connaissance, et la force, et l’intelligence ; pour savoir en même temps où se trouvent de longues années de vie, la lumière des yeux et la paix.
3.15 Mais qui donc a découvert la demeure de la Sagesse, qui a pénétré jusqu’à ses trésors ?
3.24 Ô Israël, comme elle est grande, la maison de Dieu, comme il est vaste, le domaine qui lui appartient !
4.01 Elle est le livre des préceptes de Dieu, la Loi qui demeure éternellement : tous ceux qui l’observent vivront, ceux qui l’abandonnent mourront.
4.02 Reviens, Jacob, saisis-la de nouveau ; à sa lumière, marche vers la splendeur :
4.03 ne laisse pas ta gloire à un autre, tes privilèges à un peuple étranger.
4.04 Heureux sommes-nous, Israël ! Car ce qui plaît à Dieu, nous le connaissons.

Répons
R/ Ô abîme de la sagesse
et de la science de Dieu,
insondables, ses décrets,
incompréhensibles, ses voies.

Mystère de Dieu, mystère du Christ,
où se trouvent cachés tous les trésors
de la sagesse et de la connaissance.

Dieu a voulu nous faire connaître
la gloire de ce mystère au milieu des nations :
le Christ parmi nous, l'espérance de la gloire.

HOMÉLIE DE SAINT PIERRE CHRYSOLOGUE SUR L'ANCIEN ET LE NOUVEL ADAM
Le premier et le dernier Adam

Saint Paul nous apprend que deux hommes sont à l'origine du genre humain : Adam et le Christ. Deux hommes égaux quant au corps, mais inégaux en mérite ; vraiment tout à fait semblables par l'agencement de leurs membres, mais vraiment tout à fait dissemblables par leur origine. Le premier Adam, dit-il, a été créé comme un être humain qui a reçu la vie ; le dernier est un être spirituel qui donne la vie.

Le premier a été créé par le dernier de qui il a reçu l'âme qui le ferait vivre ; il a été formé par son Créateur ; et celui-ci n'attendait pas que la vie lui soit donnée par un autre, puisque c'est lui seul qui donne la vie à tous. Le premier est modelé d'un limon très vil ; le dernier est né du sein très noble de la Vierge ; chez l'un, la terre se transforme en chair ; chez l'autre, la chair est élevée jusqu'à Dieu.

Que puis-je dire encore ? Le second Adam a établi son image dans le premier Adam, alors qu'il le modelait. De là vient qu'il en a endossé le rôle et reçu le nom, afin de ne pas laisser perdre ce qu'il avait fait à son image. Premier Adam, dernier Adam : le premier a commencé, le dernier ne finira pas. Car le dernier est véritablement le premier, comme il l'a dit lui-même : Je suis le Premier et le Dernier.

Je suis le Premier, c'est-à-dire sans commencement. Je suis le Dernier, c'est-à-dire sans fin. Mais, dit l'Apôtre, ce qui est apparu d'abord, ce n'est pas l'être spirituel, c'est l'être humain et, ensuite seulement, le spirituel. En effet, la terre précède le fruit ; mais la terre n'a pas autant de valeur que le fruit. Celle-là exige des gémissements et des travaux. Celui-ci donne la richesse et la vie. Le prophète a raison de tirer gloire d'un tel fruit lorsqu'il dit : Notre terre donnera son fruit. Quel fruit ? Celui dont il dit ailleurs : C'est un fruit de tes entrailles que je placerai sur ton trône. Comme dit encore saint Paul : Pétri de terre, le premier homme vient de la terre ; le second, lui, vient du ciel. Puisque Adam est pétri de terre, comme lui les hommes appartiennent à la terre ; puisque le Christ est venu du ciel, comme lui les hommes appartiennent au ciel. ~

Comment des hommes dont la naissance n'est pas céleste pourront-ils devenir célestes, en ne gardant pas la nature de leur naissance mais en persévérant dans celle de leur seconde naissance ? C'est pour cela, mes frères, que l'Esprit Saint féconde le sein de la source virginale du baptême, en y introduisant sa lumière : ainsi, des hommes terrestres, que leur extraction du limon de la terre avait introduits dans une condition misérable, sont enfantés à la vie du ciel et ramenés à la ressemblance de leur auteur. Puisque maintenant nous sommes renés, remodelés à l'image de notre Créateur, accomplissons le précepte de l'Apôtre : De même que nous avons porté l'image de celui qui est pétri de terre, portons aussi l'image de celui qui vient du ciel. ~

Maintenant renés à la ressemblance de notre Seigneur, comme nous l'avons dit, puisque Dieu nous a adoptés ~ pour ses fils, réalisons une image parfaite par une ressemblance parfaite avec notre Créateur : non par la gloire, qu'il est seul à posséder, mais par l'innocence, la simplicité, la douceur, la patience, l'humilité, la miséricorde, la concorde, puisque c'est par ces vertus qu'il a daigné venir et demeurer en communion avec nous.

Répons
R/ Gloire éternelle au Christ,
gloire au Vivant, alléluia !

Il est le commencement,
premier-né d'entre les morts.

Lui, le premier nous a aimés :
il nous a délivrés de nos péchés.

Il est le premier et le dernier.
Le voici qui vient, nous le verrons !



Oraison
Accorde-nous, Seigneur, de pouvoir t'adorer sans partage, et d'avoir pour tout homme une vraie charité
.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptySam 26 Oct - 18:32

27 octobre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Peuple choisi par Dieu, viens adorer ton chef et ton pasteur.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Ô Père des siècles du monde



La Tour du Pin — CNPL
Ô Père des siècles du monde,
Voici le dernier-né des jours
Qui monte
À travers nous, à la rencontre
Du Premier-né de ton amour.

C’est lui qui pour toi fit éclore,
C’est lui qui devant toi chantait
L’aurore,
Quand il n’était pas d’homme encore
Pour avoir part à sa beauté.

Par lui tout demeure en genèse,
Nos jours dans leur vieillissement
Se dressent
À leur éveil vers sa jeunesse,
Car il se lève à l’Orient.

C’est lui qui sans cesse ranime,
C’est lui qui sur les temps maintient
Cette hymne
Émerveillée dès l’origine
Devant l’ouvrage de tes mains.

Voici la nouvelle lumière
Montant au plus secret des corps ;
Ô Père,
Envoie le souffle sur la terre
Du Premier-né d’entre les morts. 



Antienne



Rendez grâce au Seigneur : éternel est son amour !


Psaume : 117



1 Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! *
Éternel est son amour !

2 Oui, que le dise Israël :
Éternel est son amour ! +
3 Que le dise la maison d'Aaron :
Éternel est son amour ! *
4 Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
Éternel est son amour !

5 Dans mon angoisse j'ai crié vers le Seigneur,
et lui m'a exaucé, mis au large.
6 Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas ;
que pourrait un homme contre moi ?
7 Le Seigneur est avec moi pour me défendre,
et moi, je braverai mes ennemis.

8 Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ; *
9 mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les puissants !

10 Toutes les nations m'ont encerclé :
au nom du Seigneur, je les détruis !
11 Elles m'ont cerné, encerclé :
au nom du Seigneur, je les détruis !
12 Elles m'ont cerné comme des guêpes : +
(– ce n'était qu'un feu de ronces –) *
au nom du Seigneur, je les détruis !

13 On m'a poussé, bousculé pour m'abattre ;
mais le Seigneur m'a défendu.
14 Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

15 Clameurs de joie et de victoire *
sous les tentes des justes :
« Le bras du Seigneur est fort,
16 le bras du Seigneur se lève, *
le bras du Seigneur est fort ! »

17 Non, je ne mourrai pas, je vivrai
pour annoncer les actions du Seigneur :
18 il m'a frappé, le Seigneur, il m'a frappé,
mais sans me livrer à la mort.

19 Ouvrez-moi les portes de justice :
j'entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
20 « C'est ici la porte du Seigneur :
qu'ils entrent, les justes ! »
21 Je te rends grâce car tu m'as exaucé :
tu es pour moi le salut.

22 La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d'angle :
23 c'est là l'œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.
24 Voici le jour que fit le Seigneur,
qu'il soit pour nous jour de fête et de joie !

25 Donne, Seigneur, donne le salut !
Donne, Seigneur, donne la victoire !

26 Béni soit au nom du Seigneur
celui qui vient ! *
De la maison du Seigneur,
nous vous bénissons !

27 Dieu, le Seigneur, nous illumine. *
Rameaux en main, formez vos cortèges
jusqu'auprès de l'autel.

28 Tu es mon Dieu, je te rends grâce, *
mon Dieu, je t'exalte !

29 Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !



Psaume : CANTIQUE des trois enfants (Dn 3)



52 Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
à toi, louange et gloire éternellement !

Béni soit le nom très saint de ta gloire :
à toi, louange et gloire éternellement !

53 Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
à toi, louange et gloire éternellement !

54 Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
à toi, louange et gloire éternellement !

55 Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
à toi, louange et gloire éternellement !

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
à toi, louange et gloire éternellement !

56 Béni sois-tu au firmament, dans le ciel,
à toi, louange et gloire éternellement !

57 Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le :
à toi, louange et gloire éternellement !



Antienne



Alléluia, louez le Seigneur, alléluia, alléluia !


Psaume : 150



1 Louez Dieu dans son temple saint,
louez-le au ciel de sa puissance ;
2 louez-le pour ses actions éclatantes,
louez-le selon sa grandeur !

3 Louez-le en sonnant du cor,
louez-le sur la harpe et la cithare ;
4 louez-le par les cordes et les flûtes,
louez-le par la danse et le tambour !

5 Louez-le par les cymbales sonores,
louez-le par les cymbales triomphantes !
6 Et que tout être vivant
chante louange au Seigneur !



Parole de Dieu : (Ez 36, 25-27)



Je verserai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés. De toutes vos souillures, de toutes vos idoles, je vous purifierai. Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon esprit : alors vous suivrez mes lois, vous observerez mes commandements et vous y serez fidèles.
 

Répons



R/ Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,

* Renouvelle mon esprit.

V/ Rends-moi la joie d'être sauvé. *

* Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie



Libre, tu t’éveilles, premier-né d’entre les morts ! De ton cœur naît l’Église à l’image de Dieu, car toi seul tu baptises dans l'Esprit et le feu, alléluia.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Jésus, Fils du Dieu vivant,

R/

De grâce, écoute-nous.

Accorde à tous les peuples la justice et la paix.

Rassemble en ton Corps ceux qui confessent ton nom.


Conduis tous les hommes à la lumière de l’Évangile.

Affermis-nous et garde-nous fidèles à ton service.


Élève nos désirs vers les biens éternels.

Sois bienfaisant pour nos bienfaiteurs.


Donne à chacun les fruits de la terre,
pour que nous puissions te rendre grâce.


Notre Père



Oraison



Dieu éternel et tout-puissant, augmente en nous la foi, l'espérance et la charité ; et pour que nous puissions obtenir ce que tu promets, fais-nous aimer ce que tu commandes.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : Peuples, criez de joie



D. Rimaud — CNPL
Peuples, criez de joie
Et bondissez d’allégresse :
Le Père envoie son Fils
Manifester sa tendresse ;
Ouvrons les yeux :
Il est l’image de Dieu
Pour que chacun le connaisse.

Loué soit notre Dieu,
Source et Parole fécondes :
Ses mains ont tout créé
Pour que nos cœurs lui répondent ;
Par Jésus Christ,
Il donne l’être et la vie :
En nous sa vie surabonde.

Loué soit notre Dieu
Qui ensemence la terre
D’un peuple où son Esprit
Est plus puissant que la guerre ;
En Jésus Christ,
La vigne porte du fruit
Quand tous les hommes sont frères.

Loué soit notre Dieu
Dont la splendeur se révèle
Quand nous buvons le vin
Pour une terre nouvelle ;
Par Jésus Christ,
Le monde passe aujourd’hui
Vers une gloire éternelle.

Peuples, battez des mains
Et proclamez votre fête :
Le Père accueille en lui
Ceux que son Verbe rachète ;
Dans l’Esprit Saint
Par qui vous n’êtes plus qu’un,
Que votre joie soit parfaite !


Antienne



Oracle du Seigneur à mon seigneur : Siège à ma droite.


Psaume : 109



1 Oracle du Seigneur à mon seigneur :
   « Siège à ma droite, *
et je ferai de tes ennemis
   le marchepied de ton trône. »

2 De Sion, le Seigneur te présente
   le sceptre de ta force : *
« Domine jusqu'au cœur de l'ennemi. »

3 Le jour où paraît ta puissance,
   tu es prince, éblouissant de sainteté : *
« Comme la rosée qui naît de l'aurore,
   je t'ai engendré. »

4 Le Seigneur l'a juré
   dans un serment irrévocable : *
« Tu es prêtre à jamais
   selon l'ordre du roi Melkisédek. »

5 À ta droite se tient le Seigneur : *
il brise les rois au jour de sa colère.

7 Au torrent il s'abreuve en chemin, *
c'est pourquoi il redresse la tête.



Antienne



Notre Dieu, il est au ciel ; tout ce qu’il veut, il le fait, alléluia !


Psaume : 113b



1 Non pas à nous, Seigneur, non pas à nous, *
mais à ton nom, donne la gloire,
pour ton amour et ta vérité.

2 Pourquoi les païens diraient-ils :
« Où donc est leur Dieu ? »

3 Notre Dieu, il est au ciel ;
tout ce qu'il veut, il le fait.
4 Leurs idoles : or et argent,
ouvrages de mains humaines.

5 Elles ont une bouche et ne parlent pas,
des yeux et ne voient pas,
6 des oreilles et n'entendent pas,
des narines et ne sentent pas.

7 Leurs mains ne peuvent toucher, +
leurs pieds ne peuvent marcher, *
pas un son ne sort de leur gosier !

8 Qu'ils deviennent comme elles,
tous ceux qui les font, *
ceux qui mettent leur foi en elles.

9 Israël, mets ta foi dans le Seigneur :
le secours, le bouclier, c'est lui !
10 Famille d'Aaron, mets ta foi dans le Seigneur :
le secours, le bouclier, c'est lui !
11 Vous qui le craignez, ayez foi dans le Seigneur :
le secours, le bouclier, c'est lui !

12 Le Seigneur se souvient de nous : il bénira ! *
Il bénira la famille d'Israël,
il bénira la famille d'Aaron ; *
13 il bénira tous ceux qui craignent le Seigneur,
du plus grand au plus petit.

14 Que le Seigneur multiplie ses bienfaits
pour vous et vos enfants !
15 Soyez bénis par le Seigneur
qui a fait le ciel et la terre !
16 Le ciel, c'est le ciel du Seigneur ;
aux hommes, il a donné la terre.

17 Les morts ne louent pas le Seigneur,
ni ceux qui descendent au silence.
18 Nous, les vivants, bénissons le Seigneur,
maintenant et pour les siècles des siècles !



Psaume : CANTIQUE (Ap 19)



1 Alléluia !

Le salut, la puissance,
la gloire à notre Dieu,
Alléluia !
2 Ils sont justes, ils sont vrais,
ses jugements.
Alléluia !

5 Célébrez notre Dieu,
serviteurs du Seigneur,
Alléluia !
vous tous qui le craignez,
les petits et les grands.
Alléluia !

6 Il règne, le Seigneur,
notre Dieu tout-puissant,
Alléluia !
7 Exultons, crions de joie,
et rendons-lui la gloire !
Alléluia !

Car elles sont venues,
les Noces de l'Agneau,
Alléluia !
Et pour lui son épouse
a revêtu sa parure.
Alléluia !


Parole de Dieu : 2 Th 2, 13-14



Nous devons continuellement rendre grâce à Dieu pour vous, frères aimés du Seigneur, car Dieu vous a choisis dès le commencement, pour être sauvés par l’Esprit qui sanctifie et par la foi en la vérité. C’est à cela qu’il vous a appelés par notre Évangile, à posséder la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. 


Répons



R/ Je bénirai le Seigneur,

* Toujours et partout.

V/ Sa louange sans cesse à mes lèvres. *

V/ Magnifiez avec moi le Seigneur. *

V/ Exaltons tous ensemble son nom. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne



Aujourd’hui, nous sommes le peuple de Dieu, il nous a montré son amour, dans le Christ il nous a fait renaître, alléluia.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



Avec les témoins du Christ ressuscité sur qui nous appuyons notre foi, rendons grâce à Dieu le Père :

R/ Loué sois-tu, Seigneur de gloire !

Loué sois-tu pour Jésus de Nazareth, le prophète puissant par la parole et par les actes :
il a été crucifié, il est à jamais vivant.


Pour le Messie que tu as envoyé :
en son nom, les boiteux marchent, les aveugles voient, les sourds entendent.


Pour ton Fils qui s’est fait obéissant jusqu’à mourir sur la croix :
il est exalté au-dessus de tout nom.


Pour le Christ ressuscité qui s’est fait reconnaître au partage du pain :
il est au milieu des siens pour la suite des jours.


Pour le premier-né d’entre les morts :
il entraîne vers toi tous ceux que la mort retenait captifs.


Notre Père



Oraison



Dieu éternel et tout-puissant, augmente en nous la foi, l'espérance et la charité ; et pour que nous puissions obtenir ce que tu promets, fais-nous aimer ce que tu commandes.

OFFICE DES COMPLIES

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : Avant la fin de la lumière

DP — AELF
Avant la fin de la lumière,
Nous te prions, Dieu créateur,
Pour que, fidèle à ta bonté,
Tu nous protèges, tu nous gardes.

Que loin de nous s'enfuient les songes,
Et les angoisses de la nuit.
Préserve-nous de l'ennemi :
Que ton amour sans fin nous garde.

Exauce-nous, Dieu, notre Père,
Par Jésus Christ, notre Seigneur,
Dans l'unité du Saint-Esprit,
Régnant sans fin dans tous les siècles.


Antienne

Le Seigneur te couvre de ses ailes, rien à craindre des terreurs de la nuit.

Psaume : 90

1 Quand je me tiens sous l'abri du Très-Haut
et repose à l'ombre du Puissant,
2 je dis au Seigneur : « Mon refuge,
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

3 C'est lui qui te sauve des filets du chasseur
et de la peste maléfique ; *
4 il te couvre et te protège.
Tu trouves sous son aile un refuge :
sa fidélité est une armure, un bouclier.

5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
ni la flèche qui vole au grand jour,
6 ni la peste qui rôde dans le noir,
ni le fléau qui frappe à midi.

7 Qu'il en tombe mille à tes côtés, +
qu'il en tombe dix mille à ta droite, *
toi, tu restes hors d'atteinte.

8 Il suffit que tu ouvres les yeux,
tu verras le salaire du méchant.
9 Oui, le Seigneur est ton refuge ;
tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

10 Le malheur ne pourra te toucher,
ni le danger, approcher de ta demeure :
11 il donne mission à ses anges
de te garder sur tous tes chemins.

12 Ils te porteront sur leurs mains
pour que ton pied ne heurte les pierres ;
13 tu marcheras sur la vipère et le scorpion,
tu écraseras le lion et le Dragon.

14 « Puisqu'il s'attache à moi, je le délivre ;
je le défends, car il connaît mon nom.
15 Il m'appelle, et moi, je lui réponds ;
je suis avec lui dans son épreuve.

« Je veux le libérer, le glorifier ; +
16 de longs jours, je veux le rassasier, *
et je ferai qu'il voie mon salut. »


Parole de Dieu : Ap 22, 4-5

Les serviteurs de Dieu verront son visage, et son nom sera écrit sur leur front. La nuit n’existera plus, ils n’auront plus besoin de la lumière d’une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera, et ils régneront pour les siècles des siècles.


Répons

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
V/ Sur ton serviteur, que s’illumine ta face. R/
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons ; nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Notre Seigneur et notre Dieu, tu nous as fait entendre ton amour au matin de la Résurrection ; quand viendra pour nous le moment de mourir, que ton souffle de vie nous conduise en ta présence. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde,
le Père, le Fils, et le Saint-Esprit. Amen.

Hymne : Nous te saluons, Vierge Marie

Nous te saluons, Vierge Marie,
servante du Seigneur.
Ta foi nous a donné
l'Enfant de la promesse,
la source de la vie.
Ève nouvelle,
montre-nous le Sauveur,
Jésus Christ, notre frère,
Sainte Mère de Dieu.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyDim 27 Oct - 21:14

28 octobre 2019
Saint Simon et Saint Jude, apôtres —

Liturgie des Heures - Page 2 Simon_10
Fête

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Les voici rassemblés
CFC — CNPL

Les voici rassemblés
Dans la maison du Père,
Les compagnons d'épreuve
Qui t'ont vu crucifié.
Tu ouvrais le passage,
Ils marchaient sur tes traces,
Ô Seigneur des Vivants.

Ils portaient dans leur cœur
Pour éclairer le monde
La mystérieuse image
De ta gloire humiliée.
Messagers d'espérance,
Ils semaient ta parole
Et c'est toi leur moisson.

Ils ont place au festin
Dans le Royaume en fête,
Pour avoir bu la coupe
De l'amour partagé.
Tu leur montres le Père
Et ta joie les habite,
Ô Jésus, Fils de Dieu !

Antienne
La parole de vérité retentit dans le monde entier : Christ est ressuscité !

Psaume : 18a



2 Les cieux proclament la gloire de Dieu,
le firmament raconte l'ouvrage de ses mains.
3 Le jour au jour en livre le récit
et la nuit à la nuit en donne connaissance.

4 Pas de paroles dans ce récit,
pas de voix qui s'entende ;
5 mais sur toute la terre en paraît le message
et la nouvelle, aux limites du monde.

Là, se trouve la demeure du soleil : +
6 tel un époux, il paraît hors de sa tente,
il s'élance en conquérant joyeux.

7 Il paraît où commence le ciel, +
il s'en va jusqu'où le ciel s'achève :
rien n'échappe à son ardeur.

Antienne
Le juste trouve sa joie dans le Seigneur et proclame ce que Dieu a fait.

Psaume : 63
2 Écoute, ô mon Dieu, le cri de ma plainte ;
face à l’ennemi redoutable, protège ma vie.
3 Garde-moi du complot des méchants,
à l’abri de cette meute criminelle.

4 Ils affûtent leur langue comme une épée,
ils ajustent leur flèche, parole empoisonnée,
5 pour tirer en cachette sur l’innocent ;
ils tirent soudain, sans rien craindre.

6 Ils se forgent des formules maléfiques, +
ils dissimulent avec soin leurs pièges ;
ils disent : « Qui les verra ? »

7 Ils machinent leur crime : +
Notre machination est parfaite ;
le cœur de chacun demeure impénétrable !

8 Mais c’est Dieu qui leur tire une flèche, +
soudain, ils en ressentent la blessure,
9 ils sont les victimes de leur langue.

Tous ceux qui les voient hochent la tête ;
10 tout homme est saisi de crainte :
il proclame ce que Dieu a fait,
il comprend ses actions.

11 Le juste trouvera dans le Seigneur
joie et refuge, *
et tous les hommes au cœur droit,
leur louange.

Antienne
Ils ont proclamé la justice de Dieu, et tous les peuples ont vu sa gloire.

Psaume : 96
1 Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !

2 Ténèbre et nuée l'entourent,
justice et droit sont l'appui de son trône.
3 Devant lui s'avance un feu
qui consume alentour ses ennemis.

4 Quand ses éclairs illuminèrent le monde,
la terre le vit et s'affola ;
5 les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.

6 Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.
7 Honte aux serviteurs d'idoles qui se vantent de vanités !
À genoux devant lui, tous les dieux !

8 Pour Sion qui entend, grande joie ! *
Les villes de Juda exultent
devant tes jugements, Seigneur !

9 Tu es, Seigneur, le Très-Haut
sur toute la terre : *
tu domines de haut tous les dieux.

10 Haïssez le mal, vous qui aimez le Seigneur, +
car il garde la vie de ses fidèles *
et les arrache aux mains des impies.

11 Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
12 Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

Verset
V/ Ils ont publié l'œuvre de Dieu,
ils ont compris ses merveilles.

Lecture : L'exemple des Apôtres (1Co 4, 1-16)
01 Que l’on nous regarde donc comme des auxiliaires du Christ et des intendants des mystères de Dieu.
02 Or, tout ce que l’on demande aux intendants, c’est d’être trouvés dignes de confiance.
03 Pour ma part, je me soucie fort peu d’être soumis à votre jugement, ou à celui d’une autorité humaine ; d’ailleurs, je ne me juge même pas moi-même.
04 Ma conscience ne me reproche rien, mais ce n’est pas pour cela que je suis juste : celui qui me soumet au jugement, c’est le Seigneur.
05 Ainsi, ne portez pas de jugement prématuré, mais attendez la venue du Seigneur, car il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et il rendra manifestes les intentions des cœurs. Alors, la louange qui revient à chacun lui sera donnée par Dieu.
06 Frères, j’ai pris pour vous ces comparaisons qui s’appliquent à Apollos et à moi-même ; ainsi, vous pourrez apprendre de nous à ne pas aller au-delà de ce qui est écrit, afin qu’aucun de vous n’aille se gonfler d’orgueil en prenant le parti de l’un contre l’autre.
07 Qui donc t’a mis à part ? As-tu quelque chose sans l’avoir reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te vanter comme si tu ne l’avais pas reçu ?
08 Vous voilà déjà comblés, vous voilà déjà riches, vous voilà devenus rois sans nous ! Ah ! si seulement vous étiez devenus rois, pour que nous aussi, nous le soyons avec vous !
09 Mais nous, les Apôtres, il me semble que Dieu nous a exposés en dernier comme en vue d’une mise à mort, car nous sommes donnés en spectacle au monde, aux anges et aux hommes.
10 Nous, nous sommes fous à cause du Christ, et vous, vous êtes raisonnables dans le Christ ; nous sommes faibles, et vous êtes forts ; vous êtes à l’honneur, et nous, dans le mépris.
11 Maintenant encore, nous avons faim, nous avons soif, nous sommes dans le dénuement, maltraités, nous n’avons pas de domicile,
12 nous travaillons péniblement de nos mains. On nous insulte, nous bénissons. On nous persécute, nous le supportons.
13 On nous calomnie, nous réconfortons. Jusqu’à présent, nous sommes pour ainsi dire l’ordure du monde, le rebut de l’humanité.
14 Je ne vous écris pas cela pour vous faire honte, mais pour vous reprendre comme mes enfants bien-aimés.
15 Car, dans le Christ, vous pourriez avoir dix mille guides, vous n’avez pas plusieurs pères : par l’annonce de l’Évangile, c’est moi qui vous ai donné la vie dans le Christ Jésus.
16 Aussi, je vous en prie : imitez-moi.

Répons
R/ Ton appel les a lancés        Stance
sur les chemins et les grand-routes.
Nourris de ta Parole
et riches de ton seul amour,
ils vont donner la joie
à ceux qui les écoutent et te reçoivent.

R/ Merveille de ta grâce !
tu confies à des hommes les secrets du Père.

Messagers de la Bonne Nouvelle,
ils annoncent la paix aux limites du monde.

Heureux le peuple où il en est ainsi,
heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu !



COMMENTAIRE DE S. CYRILLE D'ALEXANDRIE
SUR L'ÉVANGILE DE JEAN
Notre Seigneur Jésus Christ a institué des guides et des enseignants pour le monde entier, et des intendants de ses mystères divins. Il leur a prescrit de briller et d'éclairer comme des flambeaux non seulement dans le pays des Juifs, ~ mais partout sous le soleil, pour les hommes habitant sur toute la surface de la terre. Elle est donc vraie, cette parole de saint Paul : On ne s'attribue pas cet honneur à soi-même, on le reçoit par appel de Dieu. Notre Seigneur Jésus Christ, en effet, a appelé à ce très glorieux apostolat ses disciples avant tous les autres. ~

Les saints disciples ont donc été comme les colonnes et le soutien de la vérité. Le Seigneur dit qu'il les a envoyés comme le Père l'avait envoyé lui-même. Il montre ainsi quelle est la dignité de l'apostolat et la gloire incomparable du pouvoir qu'il leur a donné. En même temps, semble-t-il, il fait entrevoir la route de la fonction apostolique.

Car, s'il estimait devoir envoyer ainsi ses propres disciples comme le Père l'avait envoyé lui-même, comment n'était-il pas nécessaire que ceux-ci, destinés à être ses imitateurs, découvrent pour quelle tâche le Père avait envoyé son Fils ? Celui-ci nous a donc expliqué de diverses manières le caractère de sa mission. Il a dit un jour : Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs pour qu'ils se convertissent. Et encore : Je suis descendu du ciel non pas pour faire ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Et une autre fois : Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Il résumait en quelques paroles la fonction des Apôtres en disant qu'il les a envoyés comme le Père l'avait envoyé lui-même : ils sauraient par là qu'il leur incombe d'appeler les pécheurs à se convertir, de soigner les malades, corporellement et spirituellement ; dans leurs fonctions d'intendants, de ne chercher aucunement à faire leur propre volonté, mais la volonté de celui qui les a envoyés ; enfin de sauver le monde dans la mesure où il recevra les enseignements du Seigneur.

Nous pourrons facilement voir comment les saints disciples ont excellé dans toutes ces tâches ~ nous lisons les Actes des Apôtres et les écrits de saint Paul.

Répons
Tu révèles ta présence :              Stance
devant son pur éclat
notre vide nous saisit ;
nous confessons notre péché.
Mais toi, Dieu fort,
tu apaises la crainte
et nous envoies porter aux hommes
la confiance des sauvés.

R/Sur ton ordre, Seigneur, nous dirons ta parole.

Avance au large et ne crains pas ;
je suis avec vous tous les jours
jusqu'à la fin du monde.

Je vous donne ma paix :
comme mon Père m'a envoyé,
moi aussi je vous envoie.

Je vous baptiserai dans l'Esprit et le feu ;
vous serez mes témoins
jusqu'aux limites du monde.

Dans le monde vous aurez à souffrir,
mais gardez courage,
j'ai vaincu le monde.



Te Deum
À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison
Dieu qui nous as conduits à la connaissance de ton nom par la prédication des Apôtres, fais qu'à la prière des saints Simon et Jude, ton Église ne cesse de grandir en accueillant toujours de nouveaux croyants

Liturgie des Heures - Page 2 25420-10
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyMar 29 Oct - 19:18

29 octobre 2019
mardi, 30ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
de la Férie

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Pour que l'homme soit un fils
D. Rimaud — CNPL

Pour que l'homme soit un fils à son image,
Dieu l'a travaillé au souffle de l'Esprit :
Lorsque nous n'avions ni forme ni visage,
Son amour nous voyait libres comme lui.

Nous tenions de Dieu la grâce de la vie,
Nous l'avons tenue captive du péché :
Haine et mort se sont liguées pour l'injustice
Et la loi de tout amour fut délaissée.

Quand ce fut le jour, et l'heure favorable,
Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :
L'arbre de la croix indique le passage
Vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces ?
Qui prendra Jésus pour Maître et pour ami ?
L'humble serviteur a la plus belle place !
Servir Dieu rend l'homme libre comme lui.

Antienne
Remets ta vie au Seigneur, il la conduira.

Psaume : 36 - I
1 Ne t'indigne pas à la vue des méchants,
n'envie pas les gens malhonnêtes ;
2 aussi vite que l'herbe, ils se fanent ;
comme la verdure, ils se flétrissent.

3 Fais confiance au Seigneur, agis bien,
habite la terre et reste fidèle ;
4 mets ta joie dans le Seigneur :
il comblera les désirs de ton cœur.

5 Dirige ton chemin vers le Seigneur,
fais-lui confiance, et lui, il agira.
6 Il fera lever comme le jour ta justice,
et ton droit comme le plein midi.

7 Repose-toi sur le Seigneur
et compte sur lui.
Ne t'indigne pas devant celui qui réussit,
devant l'homme qui use d'intrigues.

8 Laisse ta colère, calme ta fièvre,
ne t'indigne pas : il n'en viendrait que du mal ;
9 les méchants seront déracinés,
mais qui espère le Seigneur possédera la terre.

10 Encore un peu de temps : plus d'impie ;
tu pénètres chez lui : il n'y est plus.
11 Les doux posséderont la terre
et jouiront d'une abondante paix.

Antienne
Évite le mal, agis bien : le Seigneur soutient les justes.

Psaume : 36 - II
12 L'impie peut intriguer contre le juste
et grincer des dents contre lui,
13 le Seigneur se moque du méchant
car il voit son jour qui arrive.

14 L'impie a tiré son épée, il a tendu son arc
pour abattre le pauvre et le faible,
  pour tuer l'homme droit.
15 Mais l'épée lui entrera dans le cœur,
et son arc se brisera.

16 Pour le juste, avoir peu de biens
vaut mieux que la fortune des impies.
17 Car le bras de l'impie sera brisé,
mais le Seigneur soutient les justes.

18 Il connaît les jours de l'homme intègre
qui recevra un héritage impérissable.
19 Pas de honte pour lui aux mauvais jours ;
aux temps de famine, il sera rassasié.

20 Mais oui, les impies disparaîtront
comme la parure des prés ;
c'en est fini des ennemis du Seigneur :
ils s'en vont en fumée.

21 L'impie emprunte et ne rend pas ;
le juste a pitié : il donne.
22 Ceux qu'il bénit posséderont la terre,
ceux qu'il maudit seront déracinés.

23 Quand le Seigneur conduit les pas de l'homme,
ils sont fermes et sa marche lui plaît.
24 S'il trébuche, il ne tombe pas
car le Seigneur le soutient de sa main.

25 Jamais, de ma jeunesse à mes vieux jours,
je n'ai vu le juste abandonné
  ni ses enfants mendier leur pain.
26 Chaque jour il a pitié, il prête ;
ses descendants seront bénis.

27 Évite le mal, fais ce qui est bien,
et tu auras une habitation pour toujours,
28 car le Seigneur aime le bon droit,
il n'abandonne pas ses amis.

Ceux-là seront préservés à jamais,
les descendants de l'impie seront déracinés.
29 Les justes posséderont la terre
et toujours l'habiteront.

Antienne
Espère en Dieu et garde sa route.

Psaume : 36 - III
30 Les lèvres du juste redisent la sagesse
et sa bouche énonce le droit.
31 La loi de son Dieu est dans son cœur ;
il va, sans craindre les faux pas.

32 Les impies guettent le juste,
ils cherchent à le faire mourir.
33 Mais le Seigneur ne saurait l'abandonner
ni le laisser condamner par ses juges.

34 Espère le Seigneur,
et garde son chemin :
il t'élèvera jusqu'à posséder la terre ;
tu verras les impies déracinés.

35 J'ai vu l'impie dans sa puissance
se déployer comme un cèdre vigoureux.
36 Il a passé, voici qu'il n'est plus ;
je l'ai cherché, il est introuvable.

37 Considère l'homme droit, vois l'homme intègre :
un avenir est promis aux pacifiques.
38 Les pécheurs seront tous déracinés,
et l'avenir des impies, anéanti.

39 Le Seigneur est le salut pour les justes,
leur abri au temps de la détresse.
40 Le Seigneur les aide et les délivre,
il les délivre de l'impie, il les sauve,
  car ils cherchent en lui leur refuge.

Verset
V/ Apprends-moi à bien saisir, à bien juger.
Je me fie à tes volontés.

Lecture : Une espérance pleine d'immortalité (Sg 3, 1-19)
01 Les âmes des justes sont dans la main de Dieu ;  aucun tourment n’a de prise sur eux.
02 Aux yeux de l’insensé, ils ont paru mourir ; + leur départ est compris comme un malheur,
03 et leur éloignement, comme une fin : mais ils sont dans la paix.
04 Au regard des hommes, ils ont subi un châtiment, mais l’espérance de l’immortalité les comblait.
05 Après de faibles peines, de grands bienfaits les attendent, car Dieu les a mis à l’épreuve et trouvés dignes de lui.
06 Comme l’or au creuset, il les a éprouvés ; comme une offrande parfaite, il les accueille.
07 Au temps de sa visite, ils resplendiront : comme l’étincelle qui court sur la paille, ils avancent.
08 Ils jugeront les nations, ils auront pouvoir sur les peuples, et le Seigneur régnera sur eux pour les siècles.
09 Qui met en lui sa foi comprendra la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront, dans l’amour, près de lui. Pour ses amis, grâce et miséricorde : il visitera ses élus.
10 Mais les impies subiront une peine à la mesure de leurs pensées, car ils ont méprisé le juste et abandonné le Seigneur.
11 Misérables, ceux qui tiennent pour rien la sagesse et sa discipline de vie : vide est leur espérance, vaines leurs fatigues, inutiles leurs œuvres,
12 folles leurs femmes, méchants leurs enfants, et leur descendance, maudite !
13 Heureuse la femme stérile, si elle est sans souillure et n’a pas connu d’union coupable ; elle aura son fruit lorsque les âmes seront visitées.
14 Heureux aussi l’eunuque dont la main n’a pas fait de mal, et qui n’a pas nourri de ressentiment contre le Seigneur : une faveur spéciale lui sera accordée pour sa fidélité, et, dans le temple du Seigneur, il aura une part très douce à son cœur.
15 Les efforts vertueux produisent un fruit de renommée ; ce qui s’enracine dans la sagesse ne peut manquer son but.
16 Mais les fruits de l’infidélité ne parviendront pas à maturité, la descendance d’une union illégitime disparaîtra.
17 Même s’ils vivent longtemps, ils seront comptés pour rien, et pour finir, on méprisera leur vieillesse ;
18 s’ils meurent tôt, ils n’auront ni espérance ni consolation au jour du verdict :
19 pénible est la destinée d’une génération injuste !

Répons
R/ Heureux les cœurs purs :
ils verront Dieu.

Les âmes des justes sont dans la main de Dieu,
nul tourment ne les atteindra.

Dieu les a soumis à l'épreuve
et les a trouvés dignes de lui.

Au jour de sa visite ils resplendiront,
le Seigneur régnera sur eux pour toujours.

LETTRE DE SAINT CLÉMENT DE ROME AUX CORINTHIENS
« Celui qui a ressuscité le Christ Jésus
donnera aussi la vie à vos corps mortels... »

Remarquons, mes bien-aimés, comment le Seigneur ne cesse de nous montrer la résurrection future dont il nous a fourni les prémices en ressuscitant d'entre les morts le Seigneur Jésus Christ. Observons, mes bien-aimés, la résurrection qui s'accomplit périodiquement. Le jour et la nuit nous font voir une résurrection. La nuit se couche, le jour se lève, le jour s'en va, la nuit survient. Prenons les fruits : comment se font les semailles, et de quelle manière ? Le semeur sort, jette dans la terre chacune des semences. Celles-ci, tombant, sèches et nues, sur la terre, se désagrègent. Puis, à partir de cette désagrégation même, la magnifique providence du Maître les fait ressusciter et un seul grain en fait pousser une quantité, qui portent du fruit. ~

Dans cette espérance de la résurrection, que nos âmes s'attachent donc à celui qui est fidèle à ses promesses et juste dans ses jugements. Lui, qui a prescrit de ne pas mentir, à plus forte raison ne ment pas lui-même. Rien n'est impossible à Dieu, sauf de mentir. Ravivons donc notre foi en lui et considérons que tout est à sa portée.

D'un mot de sa puissance, il a formé l'univers, et d'un mot il peut l'anéantir. Qui lui demandera : Qu'as-tu fait ? et qui résistera à la force de sa puissance ? Il fera toutes choses quand il voudra et comme il voudra, et rien ne disparaîtra jamais de ce qu'il a décidé. Tout est présent devant lui et rien n'échappe à son vouloir, puisque les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'œuvre de ses mains, le firmament l'annonce ; le jour au jour en publie le récit, la nuit à la nuit en transmet la connaissance. Ce ne sont point parole ou langage dont on n'entende pas la voix.

Puisque Dieu voit tout et entend tout, craignons-le, abandonnons les désirs impurs d'actions mauvaises, afin d'être protégés des jugements futurs par sa miséricorde. En effet, où fuir sa main puissante ? Quel univers accueillera ses transfuges ? Car l'Écriture dit quelque part : Où aller pour me dissimuler à ton visage ? Si je monte au ciel, tu es là ; si je m'en vais aux extrémités de la terre, ta main est là ; si je me couche dans les abîmes, là est ton esprit. Où donc partir, où s'enfuir pour échapper à celui qui contient toutes choses ?

Approchons-nous donc de lui avec une âme religieuse ; élevons vers lui des mains saintes et pures, aimons notre Père indulgent et miséricordieux qui a fait de nous son domaine d'élection.

Répons
R/ Le plan du Seigneur demeure pour toujours,
les projets de son cœur subsistent d'âge en âge.

Du ciel le Seigneur regarde,
il voit la race des hommes.
Du lieu où il se tient, il observe
tous les habitants de la terre.

Le Seigneur veille sur ceux qui l'adorent,
sur ceux qui espèrent son amour,
pour les préserver de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.



Oraison
Dieu qui veux habiter les cœurs droits et sincères, donne-nous de vivre selon ta grâce, alors tu pourras venir en nous pour y faire ta demeure
.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyMar 29 Oct - 19:21

30 octobre 2019
mercredi, 30ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
de la Férie



Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Dieu que nul œil de créature
La Tour du Pin — CNPL

Dieu que nul œil de créature
N'a jamais vu,
Nulle pensée jamais conçu,
Nulle parole ne peut dire,
C'est notre nuit qui t'a reçu :
Fais que son voile se déchire.

Fais que tressaille son silence
Sous ton Esprit ;
Dieu, fais en nous ce que tu dis,
Et les aveugles de naissance
Verront enfin le jour promis
Depuis la mort de ta semence.

Tu n'as pas dit que l'homme croisse
Vers son néant,
Mais tu as fait, en descendant,
Qu'il ne se heurte à son impasse :
Tu as frayé le beau tournant,
Où tout au monde n'est que grâce.

Dans le secret, tu nous prépares,
Ce qui pourra
Tenir ton jour quand tu viendras ;
C'est là, dans l'ombre de ta gloire.
Que ta clarté filtre déjà,
Et nous entrons dans ton histoire.

Sème les mots qui donnent vie,
Nous te dirons ;
Regarde-nous, et nous verrons ;
Entends Jésus qui te supplie.
Au dernier pas de création,
Viens faire l'homme eucharistie!

Antienne
Nous aussi, nous souffrons, attendant la rédemption de notre corps.


Psaume : 38 - I
2 J'ai dit : « Je garderai mon chemin
sans laisser ma langue s'égarer ;
je garderai un bâillon sur ma bouche,
tant que l'impie se tiendra devant moi. »

3 Je suis resté muet, silencieux ;
  je me taisais, mais sans profit. *
Mon tourment s'exaspérait,
4 mon cœur brûlait en moi.
Quand j'y pensais, je m'enflammais,
et j'ai laissé parler ma langue.

5 Seigneur, fais-moi connaître ma fin,
  quel est le nombre de mes jours :
je connaîtrai combien je suis fragile.
6 Vois le peu de jours que tu m'accordes :
ma durée n'est rien devant toi.

L'homme ici-bas n'est qu'un souffle ;
7 il va, il vient, il n'est qu'une image.
Rien qu'un souffle, tous ses tracas ;
il amasse, mais qui recueillera ?

Antienne
Écoute ma prière, Seigneur !

Psaume : 38 - II
8 Maintenant, que puis-je attendre, Seigneur ?
Elle est en toi, mon espérance.
9 Délivre-moi de tous mes péchés,
épargne-moi les injures des fous.

10 Je me suis tu, je n'ouvre pas la bouche,
car c'est toi qui es à l'œuvre.
11 Éloigne de moi tes coups :
je succombe sous ta main qui me frappe.

12 Tu redresses l'homme en corrigeant sa faute, +
tu ronges comme un ver son désir ; *
l'homme n'est qu'un souffle.

13 Entends ma prière, Seigneur, écoute mon cri ;
ne reste pas sourd à mes pleurs.
Je ne suis qu'un hôte chez toi,
un passant, comme tous mes pères.

14 Détourne de moi tes yeux, que je respire
avant que je m'en aille et ne sois plus.

Antienne
Pour l'éternité, j'espère en ta miséricorde.

Psaume : 51
3 Pourquoi te glorifier du mal,
  toi, l’homme fort ? *
Chaque jour, Dieu est fidèle.

4 De ta langue affilée comme un rasoir,
  tu prépares le crime, *
fourbe que tu es !

5 Tu aimes le mal plus que le bien,
  et plus que la vérité, le mensonge ; *
6 tu aimes les paroles qui tuent,
  langue perverse.

7 Mais Dieu va te ruiner pour toujours,
  t’écraser, t’arracher de ta demeure, *
t’extirper de la terre des vivants.

8 Les justes verront, ils craindront,
  ils riront de toi : +
9 « Le voilà donc cet homme
  qui n’a pas mis sa force en Dieu ! *
Il comptait sur ses grandes richesses,
  il se faisait fort de son crime ! »

10 Pour moi, comme un bel olivier
  dans la maison de Dieu, *
je compte sur la fidélité de mon Dieu,
  sans fin, à jamais !

11 Sans fin, je veux te rendre grâce,
  car tu as agi. *
J’espère en ton nom devant ceux qui t’aiment :
  oui, il est bon !

Verset
V/ Mon âme attend le Seigneur.
Je suis sûr de sa parole.

Lecture : Un roi sage fait la prospérité de son peuple (Sg 6, 1-25)
01 Écoutez donc, ô rois, et comprenez ; instruisez-vous, juges de toute la terre.
02 Soyez attentifs, vous qui dominez les foules, qui vous vantez de la multitude de vos peuples.
03 Car la domination vous a été donnée par le Seigneur, et le pouvoir, par le Très-Haut, lui qui examinera votre conduite et scrutera vos intentions.
04 En effet, vous êtes les ministres de sa royauté ; si donc vous n’avez pas rendu la justice avec droiture, ni observé la Loi, ni vécu selon les intentions de Dieu,
05 il fondra sur vous, terrifiant et rapide, car un jugement implacable s’exerce sur les grands ;
06 au petit, par pitié, on pardonne, mais les puissants seront jugés avec puissance.
07 Le Maître de l’univers ne reculera devant personne, la grandeur ne lui en impose pas ; car les petits comme les grands, c’est lui qui les a faits : il prend soin de tous pareillement.
08 Les puissants seront soumis à une enquête rigoureuse.
09 C’est donc pour vous, souverains, que je parle, afin que vous appreniez la sagesse et que vous évitiez la chute,
10 car ceux qui observent saintement les lois saintes seront reconnus saints, et ceux qui s’en instruisent y trouveront leur défense.
11 Recherchez mes paroles, désirez-les ; elles feront votre éducation.
12 La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent.
13 Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première.
14 Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte.
15 Penser à elle est la perfection du discernement, et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci.
16 Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre.
17 Le commencement de la Sagesse, c’est le désir vrai d’être instruit ; le souci de l’instruction, c’est l’amour ;
18 l’amour, c’est de garder ses lois ; observer les lois, c’est l’assurance de l’incorruptibilité,
19 et l’incorruptibilité rend proche de Dieu.
20 Ainsi le désir de la Sagesse élève à la royauté.
21 Si donc vous, souverains des peuples, vous prenez plaisir aux trônes et aux sceptres, rendez hommage à la Sagesse afin de régner pour toujours.
22 Mais qu’est-ce que la Sagesse et comment est-elle née ? Je vais l’exposer ; loin de vous en cacher les mystères, je suivrai ses traces depuis le principe de son origine et je mettrai en lumière ce que l’on connaît d’elle ; je n’écarterai pas mon chemin de la vérité,
23 et ne marcherai jamais avec l’esprit de jalousie, car cela n’a rien de commun avec la sagesse.
24 Au contraire, une multitude de sages est salut pour le monde, et un roi qui gouverne avec discernement, c’est le bien-être du peuple.
25 Aussi laissez-vous instruire par mes paroles : vous en tirerez profit.

Répons
R/ Esprit de vérité, tu nous conduis
dans la vérité tout entière.

La sagesse est brillante et ne se ternit pas ;
elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent.

La sagesse prévient ceux qui la désirent,
elle marche à leur rencontre.

Le désir de la sagesse conduit à la royauté,
et la fidélité donne place auprès de Dieu.

LETTRE DE SAINT CLÉMENT DE ROME AUX CORINTHIENS
Lutter, dans l'espérance de la gloire

Vivons toujours dans la concorde, en étant humbles et chastes, en nous tenant éloignés de toute récrimination et de toute médisance, en nous montrant justes par nos actes et non par des paroles. Il est dit en effet : Celui qui parle beaucoup devra écouter à son tour ; le beau parleur s'imagine-t-il qu'il est juste ? ~

Il faut que nous soyons toujours empressés à faire le bien, car c'est de Dieu que nous viennent toutes choses. Il nous en avertit : Voici le Seigneur, et le salaire est avec lui, afin de rendre à chacun selon ses œuvres. Il nous exhorte donc à croire en lui de tout notre cœur, à ne rester ni paresseux ni indolents devant toute œuvre bonne. Mettons en lui notre fierté et notre assurance ; soumettons-nous à sa volonté ; songeons à toute la multitude de ses anges, et comment ils se tiennent devant lui pour accomplir sa volonté. L'Écriture dit en effet : Des myriades de myriades se tenaient auprès de lui et mille milliers étaient à son service ; et ils criaient : Saint, saint, saint, le Seigneur Sabaoth ; toute la création est remplie de sa gloire.

Nous donc aussi, d'un seul cœur, réunis dans la concorde intérieure des consciences, crions vers lui instamment comme d'une seule bouche, afin de devenir participants de ses grandes et glorieuses promesses. Car il est dit : L'œil n'a pas vu, l'oreille n'a pas entendu, le cœur de l'homme ne peut concevoir tout ce qu'il a préparé pour ceux qui l'attendent.

Mes biens-aimés, comme les dons de Dieu sont bénis et admirables ! La vie dans l'immortalité, la splendeur dans la justice, la vérité dans la liberté de parole, la foi dans la confiance, la maîtrise de soi dans la sanctification et tout cela est mis à la portée de notre intelligence ! Quels sont donc les biens préparés pour ceux qui l'attendent ? Le Créateur et Père des siècles, le Très-Saint, en sait le nombre et la beauté.

Luttons donc pour être mis au nombre de ceux qui attendent, afin de participer aux dons qu'il a promis. Mais comment cela se fera-t-il, mes biens-aimés ? Si notre pensée s'attache à Dieu avec foi, si nous recherchons ce qui lui plaît et ce qu'il approuve, si nous accomplissons ce qui convient à sa volonté irréprochable, et si nous suivons le chemin de la vérité en rejetant loin de nous toute injustice.

Répons
R/ L'Esprit sonde tout,
jusqu'aux profondeurs divines.

Ouvrière de toutes choses, la sagesse m'a instruit ;
tout ce qui est caché, je l'ai appris.

Plus que le vent, la sagesse est mobile,
dans sa pureté elle pénètre tout.

Pure effusion de la gloire de Dieu,
la sagesse est le reflet de la lumière éternelle.



Oraison

Accorde-nous, Dieu tout-puissant, de conformer à ta volonté nos paroles et nos actes dans une inlassable recherche des biens spirituels
.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyMer 30 Oct - 18:37

31 octobre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Allez vers le Seigneur parmi les chants d'allégresse.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Père du premier mot



D. Rimaud — CNPL
Père du premier mot
Jailli dans le premier silence
Où l’homme a commencé,
Entends monter vers toi,
Comme en écho,
Nos voix
Mêlées aux chants que lance
Ton Bien-Aimé.

Père du premier jour
Levé sur les premières terres
Au souffle de l’Esprit,
Voici devant tes yeux,
Comme en retour,
Le feu
Qui prend au cœur les frères
De Jésus Christ.

Père du premier fruit
Gonflé de la première sève
Au monde ensemencé,
Reçois le sang des grains
Qui ont mûri,
Et viens
Remplir les mains qui cherchent
Ton Premier-Né. 


Antienne



Réveille, ô Dieu, ta vaillance, et viens à notre secours.


Psaume : 79



2 Berger d’Israël, écoute,
toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
resplendis au-dessus des Kéroubim,
3 devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

R/ 4 Dieu, fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés !

5 Seigneur, Dieu de l’univers, *
vas-tu longtemps encore
   opposer ta colère aux prières de ton peuple,
6 le nourrir du pain de ses larmes, *
l’abreuver de larmes sans mesure ?
7 Tu fais de nous la cible des voisins :
nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

R/ 8 Dieu, fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés !

9 La vigne que tu as prise à l’Égypte,
tu la replantes en chassant des nations.
10 Tu déblaies le sol devant elle,
tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

11 Son ombre couvrait les montagnes,
et son feuillage, les cèdres géants ;
12 elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
et ses rejets, jusqu’au Fleuve.

13 Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
Tous les passants y grappillent en chemin ;
14 le sanglier des forêts la ravage
et les bêtes des champs la broutent.

(R/) 15 Dieu de l’univers, reviens !

Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
16 celle qu’a plantée ta main puissante,
le rejeton qui te doit sa force.
17 La voici détruite, incendiée ;
que ton visage les menace, ils périront !

18 Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l’homme qui te doit sa force.
19 Jamais plus nous n’irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

R/ 20 Seigneur, Dieu de l’univers,
   fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés.



Antienne



Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut.


Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 12)



1 Seigneur, je te rends grâce : +
ta colère pesait sur moi, *
mais tu reviens de ta fureur
   et tu me consoles.

2 Voici le Dieu qui me sauve : *
j'ai confiance, je n'ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ; *
il est pour moi le salut.

3 Exultant de joie,
   vous puiserez les eaux *
aux sources du salut.

4 Ce jour-là, vous direz :
   « Rendez grâce au Seigneur, *
proclamez son nom,
   annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »

Redites-le : « Sublime est son nom ! »+
5 Jouez pour le Seigneur, *
car il a fait les prodiges
   que toute la terre connaît.

6 Jubilez, criez de joie,
   habitants de Sion, *
car il est grand au milieu de toi,
   le Saint d'Israël !



Antienne



Criez de joie pour Dieu, notre force ; acclamez le Dieu de Jacob.


Psaume : 80



2 Criez de joie pour Dieu, notre force,
acclamez le Dieu de Jacob.

3 Jouez, musiques, frappez le tambourin,
la harpe et la cithare mélodieuse.
4 Sonnez du cor pour le mois nouveau,
quand revient le jour de notre fête.

5 C’est là, pour Israël, une règle,
une ordonnance du Dieu de Jacob ;
6 Il en fit, pour Joseph, une loi
quand il marcha contre la terre d’Égypte.

J’entends des mots qui m’étaient inconnus : +
7 « J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;
ses mains ont déposé le fardeau.

8 « Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ; +
je répondais, caché dans l’orage,
je t’éprouvais près des eaux de Mériba.

9 « Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ;
vas-tu m’écouter, Israël ?
10 Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux,
tu ne serviras aucun dieu étranger.

11 « C’est moi, le Seigneur ton Dieu, +
qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte !
Ouvre ta bouche, moi, je l’emplirai.

12 « Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix,
Israël n’a pas voulu de moi.
13 Je l’ai livré à son cœur endurci :
qu’il aille et suive ses vues !

14 « Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
Israël, s’il allait sur mes chemins !
15 Aussitôt j’humilierais ses ennemis,
contre ses oppresseurs je tournerais ma main.

16 « Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ;
tel serait leur sort à jamais !
17 Je le nourrirais de la fleur du froment,
je le rassasierais avec le miel du rocher ! »



Parole de Dieu : (Rm 14, 17-19)



Le royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boisson ; il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint. Celui qui sert le Christ de cette manière-là plaît à Dieu, et il est approuvé par les hommes. Recherchons donc ce qui contribue à la paix, et ce qui nous associe les uns aux autres en vue de la même construction. 


Répons



R/ Que la paix de Dieu
garde nos pensées dans le Christ.


V/ Réjouissons-nous en tout temps. R/

V/ Tenons ferme dans la parole. R/

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie



Dieu nous apporte le salut, œuvre d'amour de son cœur.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Pour tous nos frères, prions le Maître de la vie :

Ceux qui s’éveillent, 
— qu’ils s’éveillent à toi.


Ceux qui vont au travail,
— qu’ils travaillent pour toi.


Ceux qui restent dans leur maison,
— qu’ils y restent avec toi.


Ceux qui rentrent du travail,
— qu’ils se reposent auprès de toi.


Ceux qui sont malades ou désespérés,
— qu’ils se tournent vers toi.

Ceux qui vont passer la mort,
— qu’ils meurent en toi.


Notre Père



Oraison



Nous te prions, Seigneur, toi qui es la vraie lumière et le créateur de la lumière : garde-nous attentifs à ta loi pour que nous vivions dans ta clarté.



OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : Ô Père, Source de l’amour



C. Tassin — SM
Ô Père,
Source de l’amour,
Tu nous as gardés en ce jour
Dans ta tendresse.
Si je n’ai pas compris ta voix,
Ce soir je rentre auprès de toi,
Et ton pardon me sauvera
De la tristesse.

Seigneur,
Étoile sans déclin,
Toi qui vis aux siècles sans fin,
Près de ton Père !
Ta main, ce jour, nous a conduits,
Ton corps, ton sang nous ont nourris :
Reste avec nous en cette nuit,
Sainte lumière.

Seigneur,
Esprit de vérité,
Ne refuse pas ta clarté
À tous les hommes.
Éteins la haine dans les cœurs,
Et que les pauvres qui ont peur
D’un lendemain sans vrai bonheur
En paix s’endorment.

Seigneur,
Reviendras-tu ce soir
Pour combler enfin notre espoir
Par ta présence ?
La table est mise en ta maison
Où près de toi nous mangerons.
Pour ton retour, nous veillerons
Pleins d’espérance. 



Antienne



Il aura souci du malheureux ; il sauvera le pauvre et le faible.


Psaume : 71 - I



1 Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
2 Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !

3 Montagnes, portez au peuple la paix,
collines, portez-lui la justice !
4 Qu’il fasse droit aux malheureux de son peuple,
qu’il sauve les pauvres gens, qu’il écrase l’oppresseur !

5 Qu’il dure sous le soleil et la lune
de génération en génération !
6 Qu’il descende comme la pluie sur les regains,
une pluie qui pénètre la terre.

7 En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des lunes !
8 Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

9 Des peuplades s’inclineront devant lui,
ses ennemis lècheront la poussière.
10 Les rois de Tarsis et des Iles
apporteront des présents.

Les rois de Saba et de Seba
feront leur offrande.
11 Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.



Antienne



J'ai fait de toi la lumière des peuples, mon salut jusqu'au bout du monde.


Psaume : 71 - II



12 Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
13 Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

14 Il les rachète à l’oppression, à la violence ;
leur sang est d’un grand prix à ses yeux.
15 Qu’il vive ! On lui donnera l’or de Saba. *
On priera sans relâche pour lui ;
   tous les jours, on le bénira.

16 Que la terre jusqu’au sommet des montagnes
   soit un champ de blé : *
et ses épis onduleront comme la forêt du Liban !
Que la ville devienne florissante
comme l’herbe sur la terre !

17 Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !

18 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
lui seul fait des merveilles !
19 Béni soit à jamais son nom glorieux,
toute la terre soit remplie de sa gloire !
   Amen ! Amen !



Antienne



Il a pris possession de son règne, le Seigneur Dieu, Maître de tout !


Psaume : CANTIQUE (Ap 11-12)



11.17 À toi, nous rendons grâce, +
Seigneur, Dieu de l'univers, *
toi qui es, toi qui étais !

Tu as saisi ta grande puissance
et pris possession de ton règne.

18 Les peuples s'étaient mis en colère, +
alors, ta colère est venue *
et le temps du jugement pour les morts,

le temps de récompenser tes serviteurs,
   les saints, les prophètes, *
ceux qui craignent ton nom,
   les petits et les grands.

12.10 Maintenant voici le salut +
et le règne et la puissance de notre Dieu, *
voici le pouvoir de son Christ !

L'accusateur de nos frères est rejeté, *
lui qui les accusait, jour et nuit,
   devant notre Dieu.

11 Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau, +
par la parole dont ils furent les témoins : *
renonçant à l'amour d'eux-mêmes,
   jusqu'à mourir.

12 Soyez donc dans la joie, *
cieux,
   et vous, habitants des cieux !



Parole de Dieu : 1 P 1, 22-23



En obéissant à la vérité, vous vous êtes purifiés pour vous aimer sincèrement comme des frères. D’un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres, car Dieu vous a fait renaître, non pas d’une semence périssable, mais d’une semence impérissable, sa parole vivante qui demeure. 


Répons



R/ Pour toujours, ta parole Seigneur,
se dresse dans les cieux !


V/ Ta fidélité demeure d'âge en âge. R

V/ Jamais je n'oublierai tes commandements. R/

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne



Exaltez le Seigneur : il comble de bien les affamés.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



Prions le Christ, lumière des nations et joie de tous les saints :

R/ La nuit, pour toi, n'est pas ténèbre.

Lumière de lumière et Verbe de Dieu, tu es venu sauver les hommes :
— conduis les catéchumènes à la connaissance de la vérité.


Tu veux nous délivrer de la puissance des ténèbres :
— chasse l'obscurité de nos cœurs.


Tu veux que l'intelligence de l'homme perce les secrets de la nature :
— fais que la science serve la vie pour l'éclat de ta gloire.


Tu veux que nous rendions la terre habitable à tous :
— que ta parole éclaire ceux qui travaillent à ta justice.


Toi qui ouvres aux croyants les portes que nul de peut fermer :
— mène nos frères défunts sur le chemin de la lumière.


Notre Père



Oraison



Dieu, qui accordes le ciel en récompense à ceux qui veillent au service de ta louange, nous t'en prions, enlève les ténèbres de nos cœurs pour que nous ayons la joie de contempler sans fin ta lumière.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : En toi Seigneur, nos vies reposent

CFC — CNPL
En toi Seigneur, nos vies reposent
Et prennent force dans la nuit ;
Tu nous prépares à ton aurore
Et tu nous gardes dans l'Esprit.

Déjà levé sur d'autres terres,
Le jour éveille les cités ;
Ami des hommes, vois leur peine
Et donne-leur la joie d'aimer.

Vainqueur du mal et des ténèbres,
Ô Fils de Dieu ressuscité,
Délivre-nous de l'adversaire
Et conduis-nous vers ta clarté !


Antienne

Garde-moi, mon Dieu, mon refuge est en toi.

Psaume : 15

1 Garde-moi, mon Dieu :
j'ai fait de toi mon refuge.
2 J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Je n'ai pas d'autre bonheur que toi. »

3 Toutes les idoles du pays,
   ces dieux que j'aimais, +
ne cessent d'étendre leurs ravages, *
et l'on se rue à leur suite.
4 Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

5 Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort.
6 La part qui me revient fait mes délices ;
j'ai même le plus bel héritage !

7 Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m'avertit.
8 Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

9 Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
10 tu ne peux m'abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

11 Tu m'apprends le chemin de la vie : +
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !


Parole de Dieu : 1 Th 5, 23

Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.


Répons

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
V/ Je suis sûr de toi, tu es mon Dieu. R/
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Seigneur, notre part d'héritage, donne-nous de ne chercher qu'en toi notre bonheur et d'attendre avec confiance, au-delà de la nuit de notre mort, la joie de vivre en ta présence. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que la paix de Dieu garde notre cœur et nos pensées dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Amen.

Hymne : Heureuse es-tu, Vierge Marie !

Heureuse es-tu, Vierge Marie !
Par toi, le salut est entré dans le monde.
Comblée de gloire, tu te réjouis devant le Seigneur,
tu cries de joie à l'ombre de ses ailes.
Sainte Mère de Dieu,
prie pour nous, pauvres pécheurs.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyJeu 31 Oct - 21:54

1 novembre 2019
Tous les Saints —

Liturgie des Heures - Page 2 Kl63nk10
Solennité

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Comme ils étaient baptisés sous ton Nom
La Tour du Pin — CNPL

Comme ils étaient baptisés sous ton Nom,
Qu'ils l'ont porté jusqu'à mort et passion,
Il t'a suffi de t'appeler en eux
Pour qu'ils revivent ! Alléluia !

Comme ils avaient reçu ton Esprit Saint,
Qu'ils ont pris souffle en lui jusqu'à la fin,
Il t'a suffi de le reprendre en eux
Pour qu'ils revivent ! Alléluia !

Et nous, Seigneur, de ton Nom aujourd'hui,
Du même sang baptisés par l'Esprit,
Tu es chez toi comme tu fus chez eux
Pour qu'ils revivent ! Alléluia !

Tout est en toi, comme tout t'appartient,
Tout est pour toi en communion des saints ;
Il nous est bon de l'apprendre par eux,
Puisqu'ils te vivent ! Alléluia !

Antienne
Qu'est-ce que l'homme, Seigneur, que tu partes à sa recherche ?

Psaume : 8


R/ 2 Ô Seigneur, notre Dieu,
  qu'il est grand ton nom
  par toute la terre !

Jusqu'aux cieux, ta splendeur est chantée
3 par la bouche des enfants, des tout-petits :
rempart que tu opposes à l'adversaire,
où l'ennemi se brise en sa révolte.

4 À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu fixas,
5 qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui,
le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

6 Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
le couronnant de gloire et d'honneur ;
7 tu l'établis sur les œuvres de tes mains,
tu mets toute chose à ses pieds :

8 les troupeaux de bœufs et de brebis,
et même les bêtes sauvages,
9 les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.

R/ 10 Ô Seigneur, notre Dieu,
  qu'il est grand ton nom
  par toute la terre !

Antienne
Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.

Psaume : 14
1 Seigneur, qui séjournera sous ta tente ?
Qui habitera ta sainte montagne ?

2 Celui qui se conduit parfaitement, +
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur. R/

3 Il met un frein à sa langue, +
ne fait pas de tort à son frère
et n'outrage pas son prochain. R/

4 À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur. R/

S'il a juré à ses dépens,
il ne reprend pas sa parole. R/

5 Il prête son argent sans intérêt, +
n'accepte rien qui nuise à l'innocent.

R/ Qui fait ainsi demeure inébranlable.

Antienne
En ta présence, la joie est sans mesure, à ta droite, le bonheur ne finit pas.

Psaume : 15
1 Garde-moi, mon Dieu :
j'ai fait de toi mon refuge.
2 J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Je n'ai pas d'autre bonheur que toi. »

3 Toutes les idoles du pays,
  ces dieux que j'aimais, +
ne cessent d'étendre leurs ravages, *
et l'on se rue à leur suite.
4 Je n'irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; *
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

5 Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort.
6 La part qui me revient fait mes délices ;
j'ai même le plus bel héritage !

7 Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m'avertit.
8 Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

9 Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
10 tu ne peux m'abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

11 Tu m'apprends le chemin de la vie : +
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

Verset
V/ Qui regarde vers Dieu resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.

Lecture : Des rachetés de toute tribu, langue, peuple et nation (Ap 5, 1-14)
01 J’ai vu, dans la main droite de celui qui siège sur le Trône, un livre en forme de rouleau, écrit au-dedans et à l’extérieur, scellé de sept sceaux.
02 Puis j’ai vu un ange plein de force, qui proclamait d’une voix puissante : « Qui donc est digne d’ouvrir le Livre et d’en briser les sceaux ? »
03 Mais personne, au ciel, sur terre ou sous la terre, ne pouvait ouvrir le Livre et regarder.
04 Je pleurais beaucoup, parce que personne n’avait été trouvé digne d’ouvrir le Livre et de regarder.
05 Mais l’un des Anciens me dit : « Ne pleure pas. Voilà qu’il a remporté la victoire, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David : il ouvrira le Livre aux sept sceaux. »
06 Et j’ai vu, entre le Trône, les quatre Vivants et les Anciens, un Agneau debout, comme égorgé ; ses cornes étaient au nombre de sept, ainsi que ses yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés sur toute la terre.
07 Il s’avança et prit le Livre dans la main droite de celui qui siégeait sur le Trône.
08 Quand l’Agneau eut pris le Livre, les quatre Vivants et les vingt-quatre Anciens se jetèrent à ses pieds. Ils tenaient chacun une cithare et des coupes d’or pleines de parfums qui sont les prières des saints.
09 Ils chantaient ce cantique nouveau : « Tu es digne, de prendre le Livre et d’en ouvrir les sceaux, car tu fus immolé, rachetant pour Dieu, par ton sang, des gens de toute tribu, langue, peuple et nation.
10 Pour notre Dieu, tu en as fait un royaume et des prêtres : ils régneront sur la terre. »
11 Alors j’ai vu : et j’entendis la voix d’une multitude d’anges qui entouraient le Trône, les Vivants et les Anciens ; ils étaient des myriades de myriades, par milliers de milliers.
12 Ils disaient d’une voix forte : « Il est digne, l’Agneau immolé, de recevoir puissance et richesse, sagesse et force, honneur, gloire et louange. »
13 Toute créature dans le ciel et sur la terre, sous la terre et sur la mer, et tous les êtres qui s’y trouvent, je les entendis proclamer : « À celui qui siège sur le Trône, et à l’Agneau, la louange et l’honneur, la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. »
14 Et les quatre Vivants disaient : « Amen ! » ; et les Anciens, se jetant devant le Trône, se prosternèrent.

Répons
Il vient en chantant,             Stance
le peuple des sauvés :
immense fresque de joie,
amour aux cent visages
qui forment ensemble, dans la lumière,
la seule icône de gloire : Jésus Christ !

R/ Louange à toi,
Seigneur de tous les vivants !

Tu as partagé leur épreuve,
dans la puissance de ta résurrection, ils chanteront :
Tu les as purifiés par ton sang répandu,
ils sont enfants du Père, et te rendent grâce :
Tu les as nourris du pain de la vie,
vainqueur de la mort, ils t'acclament :

HOMÉLIE DE S. BERNARD POUR LA TOUSSAINT
Dans la communion des saints

Pourquoi notre louange à l'égard des saints, pourquoi notre chant à leur gloire, pourquoi cette fête même que nous célébrons ? Que leur font ces honneurs terrestres, alors que le Père du ciel, en réalisant la promesse du Fils, les honore lui-même ? De nos honneurs les saints n'ont pas besoin, et rien dans notre culte ne peut leur être utile. De fait, si nous vénérons leur mémoire, c'est pour nous que cela importe, non pour eux. ~ Pour ma part, je l'avoue, je sens que leur souvenir allume en moi un violent désir. ~

Le premier désir, en effet, que la mémoire des saints éveille, ou plus encore stimule en nous, le voici : nous réjouir dans leur communion tellement désirable et obtenir d'être concitoyens et compagnons des esprits bienheureux, d'être mêlés à l'assemblée des patriarches, à la troupe des prophètes, au groupe des Apôtres, à la foule immense des martyrs, à la communauté des confesseurs, au chœur des vierges, bref d'être associés à la joie et à la communion de tous les saints. Cette Église des premiers-nés nous attend, et nous n'en aurions cure ! Les saints nous désirent et nous n'en ferions aucun cas ! Les justes nous espèrent et nous nous déroberions !

Réveillons-nous enfin, frères ; ressuscitons avec le Christ, cherchons les réalités d'en haut ; ces réalités, savourons-les. Désirons ceux qui nous désirent, courons vers ceux qui nous attendent, et puisqu'ils comptent sur nous, accourons avec nos désirs spirituels. ~ Ce qu'il nous faut souhaiter, ce n'est pas seulement la compagnie des saints, mais leur bonheur, si bien qu'en désirant leur présence, nous ayons l'ambition aussi de partager leur gloire, avec toute l'ardeur et les efforts que cela suppose. Car cette ambition-là n'a rien de mauvais : nul danger à se passionner pour une telle gloire. ~

Et voici le second désir dont la commémoration des saints nous embrase : voir, comme eux, le Christ nous apparaître, lui qui est notre vie, et paraître, nous aussi, avec lui dans la gloire. Jusque-là, il ne se présente pas à nous comme il est en lui-même, mais tel qu'il s'est fait pour nous : notre Tête, non pas couronnée de gloire, mais ceinte par les épines de nos péchés. ~ Il serait honteux que, sous cette tête couronnée d'épines, un membre choisisse une vie facile, car toute la pourpre qui le couvre doit être encore non pas tant celle de l'honneur que celle de la dérision. Viendra le jour de l'avènement du Christ : alors on n'annoncera plus sa mort de manière à nous faire savoir que nous aussi sommes morts et que notre vie est cachée avec lui. La Tête apparaîtra dans la gloire, et avec elle les membres resplendiront de gloire, lorsque le Christ restaurera notre corps d'humilité pour le configurer à la gloire de la Tête, puisque c'est lui la Tête.

Cette gloire, il nous faut la convoiter d'une absolue et ferme ambition. ~ Et vraiment, pour qu'il nous soit permis de l'espérer, et d'aspirer à un tel bonheur, il nous faut rechercher aussi, avec le plus grand soin, l'aide et la prière des saints, afin que leur intercession nous obtienne ce qui demeure hors de nos propres possibilités.

Répons
Il vient en chantant,
le peuple des sauvés :
immense fresque de joie,
amour aux cent visages
qui forment ensemble, dans la lumière,
la seule icône de gloire : Jésus Christ !

R/ Louange à toi,
Seigneur de tous les vivants !



Te Deum
À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison
Dieu éternel et tout-puissant, tu nous donnes de célébrer dans une même fête la sainteté de tous les élus ; puisqu'une telle multitude intercède pour nous, réponds à nos désirs, accorde-nous largement tes grâces
.

Liturgie des Heures - Page 2 A75fea10
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyVen 1 Nov - 17:45

2 novembre 2019


Commémoration de tous les fidèles défunts, on peut choisir d’autres lectures dans le Lectionnaire III : Messe des défunts (adultes) 


OFFICE DES LAUDES


Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Maître et Seigneur de la vie, nous t'adorons.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Seigneur, tu as vaincu la mort,



L. Deiss — Levain
R/Seigneur, tu as vaincu la mort,
Seigneur, tu as fait briller la vie,
Pour l'éternité.

Le Christ est ressuscité d'entre les morts !
Prémices de ceux qui se sont endormis.
La mort est vaincue par la vie.

Le Christ est ressuscité d'entre les morts !
La mort a été engloutie par la vie !
Ô mort où donc est ta victoire ?

Le Christ est ressuscité d'entre les morts !
Au Dieu du salut rendons grâce à jamais
Par notre Seigneur Jésus Christ.


Antienne



Ils danseront pour toi, Seigneur, les os que tu broyas.


Psaume : 50



3 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
4 Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

5 Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
6 Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
7 Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

8 Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
9 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

10 Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
11 Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

12 Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
13 Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

14 Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
15 Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

16 Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
17 Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

18 Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
19 Le sacrifice qui plaît à Dieu,
   c’est un esprit brisé ; *
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
   un cœur brisé et broyé.

20 Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
21 Alors tu accepteras de justes sacrifices,
   oblations et holocaustes ; *
alors on offrira des taureaux sur ton autel.



Antienne



Des puissances de la mort, délivre-moi, Seigneur.


Psaume : CANTIQUE d'Ézékias (Is 38)



10 Je disais : Au milieu de mes jours,
   je m'en vais ; *
j'ai ma place entre les morts
   pour la fin de mes années.

11 Je disais : Je ne verrai pas le Seigneur
   sur la terre des vivants, *
plus un visage d'homme
   parmi les habitants du monde !

12 Ma demeure m'est enlevée, arrachée,
   comme une tente de berger. *
Tel un tisserand, j'ai dévidé ma vie :
   le fil est tranché.

Du jour à la nuit, tu m'achèves ;
13 j'ai crié jusqu'au matin. *
Comme un lion, il a broyé tous mes os.
   Du jour à la nuit, tu m'achèves.

14 Comme l'hirondelle, je crie ;
   je gémis comme la colombe. *
À regarder là-haut, mes yeux faiblissent :
   Seigneur, je défaille ! Sois mon soutien !

15 Que lui dirai-je pour qu'il me réponde,
   à lui qui agit ? *
J'irais, errant au long de mes années
   avec mon amertume ?

17 Oui, tu me guériras, tu me feras vivre : *
mon amertume amère me conduit à la paix.

Et toi, tu t'es attaché à mon âme,
   tu me tires du néant de l'abîme. *
Tu as jeté, loin derrière toi,
   tous mes péchés.

18 La mort ne peut te rendre grâce,
ni le séjour des morts, te louer, *
Ils n'espèrent plus ta fidélité,
ceux qui descendent dans la fosse.

19 Le vivant, le vivant, lui, te rend grâce,
   comme moi, aujourd'hui. *
Et le père à ses enfants
   montrera ta fidélité.

20 Seigneur, viens me sauver ! +
Et nous jouerons sur nos cithares,
   tous les jours de notre vie, *
auprès de la maison du Seigneur.



Antienne



Je veux jouer pour le Seigneur tant que je vis, chanter pour mon Dieu tant que je dure.


Psaume : 145



1 Chante, ô mon âme, la louange du Seigneur ! +
2 Je veux louer le Seigneur tant que je vis, *
chanter mes hymnes pour mon Dieu tant que je dure.

3 Ne comptez pas sur les puissants,
des fils d’homme qui ne peuvent sauver !
4 Leur souffle s’en va : ils retournent à la terre ;
et ce jour-là, périssent leurs projets.

5 Heureux qui s’appuie sur le Dieu de Jacob,
qui met son espoir dans le Seigneur son Dieu,
6 lui qui a fait le ciel et la terre
et la mer et tout ce qu’ils renferment !

Il garde à jamais sa fidélité,
7 il fait justice aux opprimés ;
aux affamés, il donne le pain ;
le Seigneur délie les enchaînés.

8 Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes,
9 le Seigneur protège l’étranger.

Il soutient la veuve et l’orphelin,
il égare les pas du méchant.
10 D’âge en âge, le Seigneur régnera :
ton Dieu, ô Sion, pour toujours !


Parole de Dieu : (1 Th 4, 14)



Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons, ceux qui se sont endormis, Dieu, à cause de Jésus, les emmènera avec son Fils. 


Répons



R/ Tu m'as relevé, tu m'as guéri :

* sans fin, Seigneur, je te rendrai grâce.

V/ Tu as changé mon deuil en allégresse. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie



Je suis la résurrection et la vie ; qui croit en moi, fût-il mort, vivra.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Prions Dieu le Père tout-puissant qui a ressuscité Jésus d'entre les morts
et qui donnera la vie à nos corps mortels :


R/

Seigneur, fais-nous vivre dans le Christ.

Père très saint, par le baptême nous avons été ensevelis avec ton Fils, et nous sommes ressuscités avec lui :
— fais-nous marcher dans une vie nouvelle pour qu'au-delà de la mort nous vivions toujours avec le Christ.


Tu nous as donné le pain vivant qui descend du ciel :
— fais que nous y trouvions la vie, et la résurrection au dernier jour.


Tu as envoyé un ange pour réconforter ton Fils dans son agonie,
— à l'heure de notre mort, soutiens notre espérance.


Tu as arraché les trois enfants aux flammes de la fournaise :
— délivre nos défunts du poids de leurs fautes.


Dieu des vivants et des morts, toi qui as ressuscité Jésus,
— ressuscite nos morts et place-nous avec eux près de lui.


Notre Père



Oraison



Écoute nos prières avec bonté, Seigneur : fais grandir notre foi en ton Fils ressuscité des morts, pour que soit plus vive aussi notre espérance en la résurrection de tous nos frères défunts.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : Dieu, tu révèles ta lumière



CFC — CNPL
Dieu, tu révèles ta lumière
à ceux qui passent par la nuit ;
béni sois-tu
pour les yeux qui s'ouvrent aujourd'hui
dans la terre nouvelle :
Ils te rencontrent, Dieu vivant !

R/Gloire à toi, Seigneur,
lumière du Royaume !

Tu leur dévoiles ton visage
après l'exode et la nuée ;
béni sois-tu
pour les yeux où danse un reflet
de l'aurore pascale :
Ils te contemplent, Dieu vivant !

Tu leur découvres ta présence
et l'allégresse des sauvés ;
béni sois-tu
pour les morts qui trouvent la paix
dans la joie de tes Noces :
Ils sont ta gloire, Dieu vivant !

Tu les attires en ton Mystère
avec la force de l'Esprit ;
béni sois-tu
pour les corps où monte la vie
jusqu'à l'aube éternelle :
Ils ressuscitent, Dieu vivant !


Antienne



Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ta vie.


Psaume : 120



1 Je lève les yeux vers les montagnes :
d’où le secours me viendra-t-il ?
2 Le secours me viendra du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.

3 Qu’il empêche ton pied de glisser,
qu’il ne dorme pas, ton gardien.
4 Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
le gardien d’Israël.

5 Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
se tient près de toi.
6 Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
ni la lune, durant la nuit.

7 Le Seigneur te gardera de tout mal,
il gardera ta vie.
8 Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
maintenant, à jamais.


Antienne



Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ?


Psaume : 129



1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2 Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

3 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
4 Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

6 Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7 attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
8 C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.


Antienne



Comme le Père éveille les morts, ainsi le Fils donne la vie.


Psaume : CANTIQUE (Ph 2)



6 Le Christ Jésus, +
ayant la condition de Dieu, *
ne retint pas jalousement
le rang qui l'égalait à Dieu.
7 Mais il s'est anéanti, *
prenant la condition de serviteur.

Devenu semblable aux hommes, +
reconnu homme à son aspect, *
8 il s'est abaissé,
devenant obéissant jusqu'à la mort, *
et la mort de la croix.

9 C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
il l'a doté du Nom
qui est au-dessus de tout nom,

10 afin qu'au nom de Jésus
tout genou fléchisse *
au ciel, sur terre et aux enfers,

11  et que toute langue proclame :
« Jésus Christ est Seigneur » *
à la gloire de Dieu le Père.


Parole de Dieu : 1 Co 15, 55-57



Ô Mort, où est ta victoire ? Ô Mort, où est ton dard venimeux ? Le dard de la mort, c'est le péché ; ce qui renforce le péché, c'est la Loi. Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire par Jésus Christ notre Seigneur. 


Répons



R/ Seigneur, mon Dieu, mon espérance,

* fais-moi vivre car je compte sur toi.

V/ Ton amour fait pour moi des merveilles. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne



Tous ceux que m'a donnés le Père viendront à moi, je les garderai près de moi, à jamais.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



Supplions le Seigneur Jésus qui transformera notre corps mortel à l'image de son corps de gloire :

R/ Tu es notre vie et notre résurrection !

Ô Christ, Fils du Dieu vivant, toi qui as ressuscité ton ami Lazare,
— conduis à la résurrection ceux que tu as rachetés par ton sang.


Ô Christ, consolateur des affligés, tu as essuyé les larmes de ceux qui avaient perdu l'un des leurs,
— soutiens aujourd'hui nos frères éprouvés par le deuil.


Ô Christ, vainqueur de la mort, tu as détruit en ton corps le pouvoir du péché,
— délivre-nous de la mort, fais-nous vivre avec toi.


Ô Christ, lumière du monde, tu as rendu la vue aux aveugles,
— révèle ton visage aux défunts.


Souviens-toi de ceux qui ne te connaissent pas encore et qui n'ont pas d'espérance,
— donne-leur de croire à ta résurrection et à la vie sans fin.

Quand nous devrons quitter ce monde qui passe,
— fais-nous entrer dans ta demeure éternelle.


Notre Père



Oraison



Écoute nos prières avec bonté, Seigneur : fais grandir notre foi en ton Fils ressuscité des morts, pour que soit plus vive aussi notre espérance en la résurrection de tous nos frères défunts.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Répons


R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons ; nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Bénédiction

Hymne : Salve, Regina, mater misericordiæ

Salve, Regina, mater misericordiæ ;
vita dulcedo et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exsules filii Evæ.
Ad te suspiramus, gementes et flentes
in hac lacrimarum valle.

Eia ergo, advocata nostra,
illos tuos misericordes oculos
ad nos converte.
Et Iesum, benedictum fructum ventris tui,
nobis post hoc exsilium ostende.
Ô clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptySam 2 Nov - 22:52

3 novembre 2019
dimanche, 31ème Semaine du Temps Ordinaire — Année C
de la Férie

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Au commencement
J.F Frié — CNPL

Au commencement
Etait le Verbe !
Il était en Dieu !
Il était Dieu !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Il était la Vie,
Notre lumière.
La lumière luit
Dans notre nuit !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Qui croit en son nom
A Dieu pour Père !
Qui l'aura reçu
Ne mourra plus !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Le Verbe fait chair,
Parmi les hommes
A manifesté
La vérité !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Nous tenons de Lui
Grâce sur grâce !
Il a révélé
Le Dieu caché !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Et par Jésus Christ,
Le Fils unique,
Un jour, de nos yeux,
Nous verrons Dieu !
Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

Antienne
Je veux te bénir chaque jour, alléluia.

Psaume : 144 - I



1 Je t’exalterai, mon Dieu, mon Roi,
je bénirai ton nom toujours et à jamais !

2 Chaque jour je te bénirai,
je louerai ton nom toujours et à jamais.
3 Il est grand, le Seigneur, hautement loué ;
à sa grandeur, il n’est pas de limite.

4 D’âge en âge, on vantera tes œuvres,
on proclamera tes exploits.
5 Je redirai le récit de tes merveilles,
ton éclat, ta gloire et ta splendeur.

6 On dira ta force redoutable ;
je raconterai ta grandeur.
7 On rappellera tes immenses bontés ;
tous acclameront ta justice.

8 Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
9 la bonté du Seigneur est pour tous,
sa tendresse, pour toutes ses œuvres.

Antienne
Ton règne est un règne éternel, alléluia.

Psaume : 144 - II
10 Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce
et que tes fidèles te bénissent !
11 Ils diront la gloire de ton règne,
ils parleront de tes exploits,

12 annonçant aux hommes tes exploits,
la gloire et l’éclat de ton règne :
13 ton règne, un règne éternel,
ton empire, pour les âges des âges.

Le Seigneur est vrai en tout ce qu’il dit,
fidèle en tout ce qu’il fait.
14 Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent,
il redresse tous les accablés.

Antienne
Tout pouvoir lui a été donné au ciel et sur la terre, alléluia.

Psaume : 144 - III
15 Les yeux sur toi, tous, ils espèrent :
tu leur donnes la nourriture au temps voulu ;
16 tu ouvres ta main :
tu rassasies avec bonté tout ce qui vit.

17 Le Seigneur est juste en toutes ses voies,
fidèle en tout ce qu’il fait.
18 Il est proche de ceux qui l’invoquent,
de tous ceux qui l’invoquent en vérité.

19 Il répond au désir de ceux qui le craignent ;
il écoute leur cri : il les sauve.
20 Le Seigneur gardera tous ceux qui l’aiment,
mais il détruira tous les impies.

21 Que ma bouche proclame
les louanges du Seigneur ! *
Son nom très saint, que toute chair le bénisse
toujours et à jamais !

Verset
V/ Si vous gardez ma parole,
vous saurez que vous êtes mes disciples.

Lecture : 1er livre des martyrs d'Israël (1M 1, 1-25)
01 ALEXANDRE, fils de Philippe, de Macédoine, quitta le pays des Grecs pour affronter Darius, le roi des Perses et des Mèdes. Après l’avoir vaincu, il régna à sa place ; auparavant il régnait déjà sur le monde grec.
02 Il livra de multiples batailles, s’empara de nombreuses forteresses et fit périr les rois de la région.
03 Il poussa jusqu’aux extrémités de la terre et ramassa le butin d’une multitude de nations. Devant lui, la terre resta muette. Son cœur s’exalta à l’extrême.
04 Il rassembla une armée très puissante, soumit des provinces, des nations et des souverains, qui durent lui payer l’impôt.
05 Après quoi, il fut contraint de s’aliter et comprit qu’il allait mourir.
06 Il convoqua ses auxiliaires les plus illustres, élevés avec lui depuis le jeune âge et, de son vivant, il partagea entre eux son royaume.
07 Alexandre avait régné douze ans quand il mourut.
08 Alors, ceux qu’il avait mis en fonction exercèrent le pouvoir, chacun dans sa région.
09 Après sa mort, ils portèrent tous le diadème, et leurs fils après eux, durant de longues années. Et ils multiplièrent les malheurs sur la terre.
10 De leur descendance surgit un homme de péché, Antiocos Épiphane, fils du roi Antiocos le Grand. Il avait séjourné à Rome comme otage, et il devint roi en l’année 137 de l’empire grec.
11 À cette époque, surgirent en Israël des hommes infidèles à la Loi, et ils séduisirent beaucoup de gens, car ils disaient : « Allons, faisons alliance avec les nations qui nous entourent. En effet, depuis que nous avons rompu avec elles, il nous est arrivé beaucoup de malheurs. »
12 Ce langage parut judicieux,
13 et quelques-uns, dans le peuple, s’empressèrent d’aller trouver le roi. Celui-ci leur permit d’adopter les usages des nations.
14 Ils construisirent un gymnase à Jérusalem, selon la coutume des nations ;
15 ils effacèrent les traces de leur circoncision, renièrent l’Alliance sainte, s’associèrent aux gens des nations, et se vendirent pour faire le mal.
16 Quand Antiocos vit son pouvoir bien établi, il projeta de devenir aussi roi d’Égypte et de régner sur les deux royaumes.
17 Il entra en Égypte avec une armée imposante, des chars, des éléphants, des cavaliers ainsi qu’une grande flotte.
18 Il livra bataille à Ptolémée, le roi d’Égypte, qui battit en retraite et s’enfuit ; il y eut beaucoup de victimes.
19 Antiocos s’empara des villes fortes d’Égypte et ramassa le butin du pays.
20 Après sa victoire sur l’Égypte, en l’an 143 de l’empire grec, Antiocos s’en retourna et monta contre Israël et Jérusalem avec une armée imposante.
21 Il entra dans le sanctuaire avec arrogance et fit main basse sur l’autel d’or, le chandelier de lumière avec tous ses accessoires,
22 la table des offrandes, les coupes à libation, les vases, les encensoirs d’or, le voile et les couronnes. Même le revêtement doré de la façade du Temple, il l’arracha en entier.
23 Il prit aussi l’argent, l’or et les objets précieux, ainsi que les trésors cachés qu’il découvrait.
24 Avec tout cela, il retourna dans son pays. Comme il avait fait un carnage et proféré des paroles d’une extrême arrogance,
25 il y eut un grand deuil dans tout Israël.

Répons
R/ Lève-toi Seigneur défends ta cause.

Seigneur, on a brûlé ton sanctuaire,
profané la demeure de ton nom.

Dirige tes pas vers ses ruines sans fin.
L'ennemi dans le sanctuaire a tout saccagé.

Rappelle-toi, l'ennemi a profané ton nom,
n'oublie pas plus longtemps les malheurs des tiens.

ACTES DU IIe CONCILE VATICAN : l'Église dans le monde de ce temps
La véritable paix.

La paix n'est pas simplement une absence de guerre, elle ne se réduit pas à l'établissement d'un équilibre entre forces adverses, elle ne provient pas d'une domination despotique, mais il est tout à fait exact et approprié de l'appeler l'œuvre de la justice. Elle est le fruit d'un ordre inscrit dans la société humaine par son divin Fondateur, ordre à réaliser par les hommes qui aspirent toujours à une justice plus parfaite. Il est vrai que le bien commun de l'humanité est dirigé, dans son plan fondamental, par la loi éternelle ; mais, dans ses exigences concrètes, ce bien commun, avec la marche du temps, est soumis à de perpétuels changements. La paix n'est donc jamais acquise une fois pour toutes : elle est sans cesse à construire. En outre, comme la volonté humaine est faillible et qu'elle est blessée par le péché, la réalisation de la paix exige que chacun sache toujours dominer ses passions et que l'autorité légitime demeure vigilante.

Mais cela ne suffit pas. Pour que la paix sur cette terre soit obtenue, il faut que le bien des personnes soit en sûreté ; il faut que les hommes se communiquent spontanément, dans la confiance, les richesses de leur esprit et de leur génie créateur. La ferme volonté de respecter les autres hommes et les autres peuples ainsi que leur dignité, la recherche effective de la fraternité sont absolument nécessaires pour la construction de la paix. C'est ainsi que la paix est encore le fruit de l'amour qui va bien plus loin que les avantages procurés par la justice.

La paix terrestre, qui naît de l'amour du prochain, est l'image et l'effet de la paix du Christ, laquelle découle de Dieu le Père. Car le Fils incarné en personne, Prince de la Paix, a réconcilié tous les hommes avec Dieu par sa croix. Il a rétabli l'unité de tous en un seul peuple et un seul corps. Dans sa propre chair, il a tué la haine et, une fois glorifié par sa résurrection, il a répandu l'Esprit d'amour dans le cœur des hommes.

C'est pourquoi tous les chrétiens sont appelés de façon pressante à vivre dans la vérité de l'amour pour s'unir aux hommes vraiment pacifiques afin d'implorer et de construire la paix.

Poussés par le même esprit, nous sommes tenus de louer ceux qui renoncent à l'action violente pour revendiquer leurs droits et qui recourent à des moyens de défense accessibles même aux plus faibles, pourvu que cela puisse se faire sans léser les droits et les obligations des autres ou de la communauté.

Répons
R/ Dirige nos cœurs Seigneur vers l'amour
de Dieu et la constance du Christ.

Qua la Parole du Seigneur
accomplisse sa course
et soit glorifiée.

Que le Seigneur de la paix
vous donne lui-même la paix,
en tout temps, de toute manière.

Te Deum
À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison
Dieu de puissance et de miséricorde, c'est ta grâce qui donne à tes fidèles de pouvoir dignement te servir ; accorde-nous de progresser sans que rien nous arrête vers les biens que tu promets
.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyDim 3 Nov - 23:22

4 novembre 2019
lundi, 31ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
S. Charles Borromée, évêque
Mémoire

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Dieu, ce monde était encore absent
D. Hameline — CNPL

Dieu, ce monde était encore absent
Que déjà, depuis toujours,
Toi, Parole en nos commencements,
Tu portais le poids des choses.
Toi qui penses, toi qui crées,
L'univers en toi repose.

Dieu, quand l'homme eut habité le temps,
Y jetant ses propres cris,
Toi, Parole en nos événements,
Tu déroules notre histoire.
Toi qui juges, toi qui sauves,
Jésus Christ nous dit ta gloire.

Dieu, nos fleuves vont charriant leurs eaux,
Ignorant des lendemains,
Toi qui tiens déjà le dernier mot,
Tu connais le Jour et l'Heure.
Toi qui aimes, qui accueilles,
Tu prépares la Demeure.

Antienne
Les cieux proclament ta justice, Seigneur mon Dieu.

Psaume : 49 - I
1 Le Dieu des dieux, le Seigneur,
parle et convoque la terre *
du soleil levant
jusqu'au soleil couchant.

2 De Sion, belle entre toutes,
Dieu resplendit. *
3 Qu'il vienne, notre Dieu,
qu'il rompe son silence !

Devant lui, un feu qui dévore ;
autour de lui, éclate un ouragan.
4 Il convoque les hauteurs des cieux
et la terre au jugement de son peuple :

5 « Assemblez, devant moi, mes fidèles,
eux qui scellent d'un sacrifice mon alliance. »
6 Et les cieux proclament sa justice :
oui, le juge c'est Dieu !

Antienne
Offrez à Dieu un sacrifice de louange.

Psaume : 49 - II
7 « Écoute, mon peuple, je parle ; +
Israël, je te prends à témoin. *
Moi, Dieu, je suis ton Dieu !

8 « Je ne t'accuse pas pour tes sacrifices ;
tes holocaustes sont toujours devant moi.
9 Je ne prendrai pas un seul taureau de ton domaine,
pas un bélier de tes enclos.

10 « Tout le gibier des forêts m'appartient
et le bétail des hauts pâturages.
11 Je connais tous les oiseaux des montagnes ;
les bêtes des champs sont à moi.

12 « Si j'ai faim, irai-je te le dire ?
Le monde et sa richesse m'appartiennent.
13 Vais-je manger la chair des taureaux
et boire le sang des béliers ?

14 « Offre à Dieu le sacrifice d'action de grâce,
accomplis tes vœux envers le Très-Haut.
15 Invoque-moi au jour de détresse :
je te délivrerai, et tu me rendras gloire. »

Antienne
C'est la miséricorde que je veux, et non les sacrifices.

Psaume : 49 - III
16 Mais à l'impie, Dieu déclare : +

« Qu'as-tu à réciter mes lois, *
à garder mon alliance à la bouche,
17 toi qui n'aimes pas les reproches
et rejettes loin de toi mes paroles ?

18 « Si tu vois un voleur, tu fraternises,
tu es chez toi parmi les adultères ;
19 tu livres ta bouche au mal,
ta langue trame des mensonges.

20 « Tu t'assieds, tu diffames ton frère,
tu flétris le fils de ta mère.
21 Voilà ce que tu fais ;
garderai-je le silence ?

« Penses-tu que je suis comme toi ?
Je mets cela sous tes yeux, et je t'accuse.
22 Comprenez donc, vous qui oubliez Dieu :
sinon je frappe, et pas de recours !

23 « Qui offre le sacrifice d'action de grâce,
celui-là me rend gloire :
sur le chemin qu'il aura pris,
je lui ferai voir le salut de Dieu. »

Verset
V/ Écoute ma loi, ô mon peuple.
Je suis le Seigneur, ton Dieu.

Lecture : Antiochus le persécuteur (1M 1, 41-64)
41 Le roi Antiocos prescrivit à tous les habitants de son royaume de ne faire désormais qu’un seul peuple,
42 et d’abandonner leurs coutumes particulières. Toutes les nations païennes se conformèrent à cet ordre.
43 En Israël, beaucoup suivirent volontiers la religion du roi, offrirent des sacrifices aux idoles, et profanèrent le sabbat.
44 Le roi envoya également à Jérusalem et aux villes de Juda des émissaires, avec des lettres qui leur prescrivaient de suivre des coutumes étrangères à leur pays.
45 Ils devaient bannir du sanctuaire holocaustes, sacrifice et libation, profaner les sabbats et les fêtes,
46 souiller le sanctuaire et les fidèles,
47 élever des autels, des lieux de culte et des idoles, offrir en sacrifice des porcs et d’autres animaux impurs.
48 Ils devaient laisser leurs fils incirconcis et se rendre eux-mêmes abominables par toutes sortes de pratiques impures et de profanations,
49 de manière à oublier la Loi et à changer toutes les observances.
50 Quiconque n’agirait pas selon l’ordre du roi serait mis à mort.
51 C’est en ces termes que le roi écrivit à tous ses sujets. Il établit des inspecteurs pour tout le peuple et ordonna aux villes de Juda d’offrir des sacrifices dans chaque ville.
52 Beaucoup de gens du peuple, tous ceux qui délaissaient la Loi, se rallièrent à eux et firent du mal dans le pays.
53 Ils obligèrent Israël à se cacher dans tous ses lieux de refuge.
54 Le quinzième jour du neuvième mois, en l’année 145, Antiocos éleva sur l’autel des sacrifices l’Abomination de la désolation, et, dans les villes de Juda autour de Jérusalem, ses partisans élevèrent des autels païens.
55 Ils brûlèrent de l’encens aux portes des maisons et sur les places.
56 Tous les livres de la Loi qu’ils découvraient, ils les jetaient au feu après les avoir lacérés.
57 Si l’on découvrait chez quelqu’un un livre de l’Alliance, si quelqu’un se conformait à la Loi, le décret du roi le faisait mettre à mort.
58 Mois après mois, dans les villes, on sévissait durement contre ceux d’Israël qui étaient pris en infraction.
59 Le vingt-cinq de chaque mois, on sacrifiait sur l’autel dressé sur l’autel des sacrifices.
60 Selon l’ordre du roi, les femmes qui avaient fait circoncire leurs enfants, on les mettait à mort,
61 avec leurs nourrissons suspendus à leur cou. On exécutait aussi les membres de leurs familles, et ceux qui avaient opéré la circoncision.
62 Cependant, beaucoup en Israël résistèrent et eurent le courage de ne manger aucun aliment impur.
63 Ils acceptèrent de mourir pour ne pas être souillés par ce qu’ils mangeaient, et pour ne pas profaner l’Alliance sainte ; et de fait, ils moururent.
64 C’est ainsi que s’abattit sur Israël une grande colère.

Répons
R/ Ma part, et l'espoir de mon coeur,
c'est Dieu pour toujours.

Jusqu'à leur mort les impies ne manquent de rien,
avec les autres ils ne sont point frappés.

Tous les gens de mon peuple
courent derrière les infidèles,
puisqu'il y pleut une abondance de biens.

Qui s'éloigne de toi périra, Seigneur,
pour moi, j'ai mon refuge auprès de toi.

HOMÉLIE DE S. CHARLES BORROMÉE PRONONCÉE À SON DERNIER SYNODE
Nous sommes tous faibles, je le reconnais, mais le Seigneur Dieu nous a donné des moyens où nous pouvons facilement trouver du secours si nous le voulons. Voici un prêtre qui voudrait mener la vie irréprochable à laquelle il se sait obligé, qui voudrait être chaste et avoir la conduite digne des anges qui lui convient ; mais il ne décide pas d'employer les moyens voulus : le jeûne, la prière, la fuite des relations mauvaises, des familiarités nuisibles et dangereuses.

Cet autre, lorsqu'il entre au chœur pour la psalmodie ou lorsqu'il va célébrer la messe, se plaint de ce que mille pensées se présentent aussitôt à son esprit et le distraient de Dieu. Mais avant d'aller au chœur ou de célébrer la messe, qu’a-t-il fait à la sacristie, comment s'est-il préparé, quels moyens a-t-il pris pour maîtriser son attention ?

Veux-tu que je t'enseigne comment progresser sans cesse de vertu en vertu et, si déjà tu étais attentif au chœur, comment tu pourras l'être davantage une autre fois pour que tes hommages plaisent à Dieu encore plus ? Écoute-moi bien. Si un petit feu d'amour divin est déjà allumé en toi, ne le montre pas tout de suite, ne l'expose pas au vent ; garde fermée la porte du four, pour ne pas laisser perdre la chaleur. Cela veut dire : fuis, autant que possible, les distractions, demeure recueilli en Dieu, évite les conversations frivoles.

Tu as la charge de la prédication et de l'enseignement ? Étudie, applique-toi à tout ce qui est nécessaire pour bien exercer cette charge. Soucie-toi d'abord de prêcher par ta vie et tes mœurs ; évite qu'en te voyant dire une chose et en faire une autre, les gens ne se moquent de tes paroles en hochant la tête.

Tu as charge d'âmes ? Ce n'est pas une raison pour négliger la charge de toi-même et pour te donner si généreusement aux autres qu'il ne reste plus rien de toi-même pour toi. Tu dois te souvenir des âmes dont tu es le supérieur, sans t'oublier toi-même.

Comprenez, mes frères, que rien n'est aussi nécessaire, pour des hommes d'Église, que l'oraison mentale qui doit précéder toutes nos actions, les accompagner et les suivre. Je chanterai, dit le Prophète, et je serai attentif. Si tu administres les sacrements, mon frère, pense à ce que tu fais ; si tu célèbres la messe, pense à ce que tu offres ; si tu psalmodies au chœur, réfléchis à qui tu parles et à ce que tu dis ; si tu diriges les âmes, songe au sang qui les a lavées ; ainsi faites tout avec amour. C'est ainsi que nous pourrons vaincre facilement les innombrables difficultés que nous rencontrons nécessairement chaque jour, du fait de notre position. C'est ainsi que nous aurons la force d'engendrer le Christ en nous et chez les autres.

Répons
R/ Ceux qui sèment dans les larmes,
moissonnent en chantant.

Qui sème dans sa chair
moissonnera de sa chair la destruction.

Qui sème dans l'Esprit
moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.

La chair ne sert de rien,
c'est l'Esprit qui vivifie.

Oraison
Maintiens dans ton peuple, Seigneur, l’esprit qui animait saint Charles Borromée ; ainsi ton Église, sans cesse renouvelée et toujours plus fidèle à l’Évangile, pourra montrer au monde le vrai visage du Christ. Lui qui règne
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyLun 4 Nov - 10:13

MERCI Gwenda d'avoir posté, je l'avais fait mais pas dû cliquer sur "envoyé".

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyLun 4 Nov - 22:46

5 novembre 2019
mardi, 31ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
de la Férie

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Un chant rassemble dans la nuit
CFC — CNPL

Un chant rassemble dans la nuit
Les voix dispersées :
L'Église a devancé l'aurore
Et fait monter vers le Seigneur
L'espoir du monde.

L'hymne de joie et de douleurs,
Qui naît aujourd'hui
Rejoint la mystérieuse offrande,
Où Jésus Christ veut, de sa croix,
Signer l'alliance.

C'est dans le Fils que nous pouvons,
Marqués par l'Esprit,
Donner notre parole au Père,
Et c'est en lui que Dieu répond
Au cri des hommes.

Nous attendons face à l'Orient
Les signes du Jour:
Jésus doit revenir en gloire,
Et l'amour seul peut dans nos vies
Gagner sa Pâque.

Antienne
Que Dieu se lève, et ses ennemis se dispersent.

Psaume : 67 - I



2 Dieu se lève et ses ennemis se dispersent,
ses adversaires fuient devant sa face.
3 Comme on dissipe une fumée, tu les dissipes ; +
comme on voit fondre la cire en face du feu,
les impies disparaissent devant la face de Dieu.

4 Mais les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
5 Chantez pour Dieu, jouez pour son nom, +
frayez la route à celui qui chevauche les nuées.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

6 Père des orphelins, défenseur des veuves,
tel est Dieu dans sa sainte demeure.
7 À l’isolé, Dieu accorde une maison ; +
aux captifs, il rend la liberté ;
mais les rebelles vont habiter les lieux arides.

8 Dieu, quand tu sortis en avant de ton peuple,
quand tu marchas dans le désert, la terre trembla ;
9 les cieux mêmes fondirent +
devant la face de Dieu, le Dieu du Sinaï,
devant la face de Dieu, le Dieu d’Israël.

10 Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
11 Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

Antienne
Notre Dieu est un Dieu de délivrance : au Seigneur, les issues de la mort.

Psaume : 67 - II
12 Le Seigneur prononce un oracle,
une armée de messagères le répand :
13 « Rois en déroute, armées en déroute !
On reçoit en partage les trésors du pays.

14 « Resterez-vous au repos derrière vos murs +
quand les ailes de la Colombe se couvrent d’argent,
et son plumage, de flammes d’or,
15 quand le Puissant, là-bas, pulvérise des rois
et qu’il neige au Mont-Sombre ? »

16 Mont de Basan, divine montagne,
mont de Basan, fière montagne !
17 Pourquoi jalouser, fière montagne, +
la montagne que Dieu s’est choisie pour demeure ?
Là, le Seigneur habitera jusqu’à la fin.

18 Les chars de Dieu sont des milliers de myriades ;
au milieu, le Seigneur ; au sanctuaire, le Sinaï.
19 Tu es monté sur la hauteur, capturant des captifs, +
recevant un tribut, même de rebelles,
pour avoir une demeure, Seigneur notre Dieu.

20 Que le Seigneur soit béni !
Jour après jour, ce Dieu nous accorde la victoire.

21 Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires,
et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur.
22 À qui le hait, Dieu fracasse la tête ;
à qui vit dans le crime, il défonce le crâne.

23 Le Seigneur a dit : « Je les ramène de Basan,
je les ramène des abîmes de la mer,
24 afin que tu enfonces ton pied dans leur sang,
que la langue de tes chiens ait sa pâture d’ennemis. »

Antienne
Royaumes de la terre, chantez au Seigneur !

Psaume : 67 - III
25 Dieu, on a vu ton cortège,
le cortège de mon Dieu, de mon roi dans le Temple :
26 en tête les chantres, les musiciens derrière,
parmi les jeunes filles frappant le tambourin.

27 Rassemblez-vous, bénissez Dieu ;
aux sources d’Israël, il y a le Seigneur !
28 Voici Benjamin, le plus jeune, ouvrant la marche, +
les princes de Juda et leur suite,
les princes de Zabulon, les princes de Nephtali.

29 Ton Dieu l’a commandé : « Sois fort ! »
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
30 De ton palais, qui domine Jérusalem,
on voit des rois t’apporter leurs présents.

31 Menace la Bête des marais,
la bande de fauves, la meute des peuples :
qu’ils se prosternent avec leurs pièces d’argent ;
désunis les peuples qui aiment la guerre.

32 De l’Égypte arriveront des étoffes somptueuses ;
l’Éthiopie viendra vers Dieu les mains pleines.
33 Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
jouez pour le Seigneur,*
34 celui qui chevauche au plus haut des cieux,
les cieux antiques.

Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
35 rendez la puissance à Dieu.
Sur Israël, sa splendeur !
Dans la nuée, sa puissance !

36 Redoutable est Dieu dans son temple saint,
le Dieu d’Israël ; *
c’est lui qui donne à son peuple force et puissance.
Béni soit Dieu !

Verset
V/ J'écoute : Que dira le Seigneur Dieu ?
Ce qu'il dit, c'est la paix pour ses fidèles.

Lecture : Révolte et mort de Mattathias (1M 2, 1.15-28.42-50.65-70)
01 En ces jours-là se leva Mattathias, fils de Jean, fils de Syméon, prêtre de la descendance de Joarib. Il quitta Jérusalem et s’établit à Modine.
15 Les hommes envoyés par le roi pour contraindre les gens à l’apostasie arrivèrent dans la ville de Modine pour y organiser des sacrifices.
16 Beaucoup en Israël allèrent à eux ; Mattathias et ses fils vinrent à la réunion.
17 Les envoyés du roi prirent la parole pour dire à Mattathias : « Tu es un chef honoré et puissant dans cette ville, soutenu par des fils et des frères.
18 Avance donc le premier, et exécute l’ordre du roi, comme l’ont fait toutes les nations, les hommes de Juda et ceux qui sont restés à Jérusalem. Alors, toi et tes fils, vous serez les amis du roi. Toi et tes fils, vous serez comblés d’argent, d’or et de cadeaux nombreux. »
19 Mattathias répondit d’une voix forte : « Toutes les nations qui appartiennent aux États du roi peuvent bien lui obéir en rejetant chacune la religion de ses pères, et se conformer à ses commandements ;
20 mais moi, mes fils et mes frères, nous suivrons l’Alliance de nos pères.
21 Que le Ciel nous préserve d’abandonner la Loi et ses préceptes !
22 Nous n’obéirons pas aux ordres du roi, nous ne dévierons pas de notre religion, ni à droite ni à gauche. »
23 Dès qu’il eut fini de prononcer ces paroles, un Juif s’avança en présence de tout le monde pour offrir le sacrifice, selon l’ordre du roi, sur cet autel de Modine.
24 À cette vue, Mattathias s’enflamma d’indignation et frémit jusqu’au fond de lui-même ; il laissa monter en lui une légitime colère, courut à l’homme et l’égorgea sur l’autel.
25 Quant à l’envoyé du roi, qui voulait contraindre à offrir le sacrifice, Mattathias le tua à l’instant même, et il renversa l’autel.
26 Il s’enflamma d’ardeur pour la Loi comme jadis Pinhas contre Zimri.
27 Alors Mattathias se mit à crier d’une voix forte à travers la ville : « Ceux qui sont enflammés d’une ardeur jalouse pour la Loi, et qui soutiennent l’Alliance, qu’ils sortent tous de la ville à ma suite. »
28 Il s’enfuit dans la montagne avec ses fils, en abandonnant tout ce qu’ils avaient dans la ville.
42 Alors, la communauté des Assidéens se joignit à eux. C’étaient de vaillants guerriers d’Israël, tous profondément attachés à la Loi.
43 Tous ceux qui fuyaient le malheur vinrent également grossir leurs rangs et les soutenir.
44 Ils constituèrent une armée. Dans leur colère, ils frappèrent les pécheurs et, dans leur fureur, les hommes infidèles à la Loi. Ceux qui restaient s’enfuirent auprès des païens pour trouver le salut.
45 En circulant dans le pays, Mattathias et ses amis renversèrent les autels païens.
46 À tous les jeunes enfants incirconcis qu’ils trouvaient sur le territoire d’Israël, ils imposèrent de force la circoncision.
47 Ils chassèrent les fils d’arrogance, et tout ce qu’ils entreprenaient réussissait.
48 Ils arrachèrent la Loi de la main des païens et des rois. Ils ne laissèrent pas triompher le pécheur.
49 Mattathias, sentant que la mort approchait, dit à ses fils : « Voici maintenant le règne de l’arrogance et du mépris, le temps du bouleversement, l’explosion de la colère.
50 Maintenant, mes enfants, défendez la Loi avec ardeur, et donnez votre vie pour l’Alliance de nos pères.
65 « Voici votre frère Syméon, je sais qu’il est de bon conseil. Écoutez-le toujours, et il sera pour vous comme un père.
66 Judas Maccabée est un homme vaillant depuis sa jeunesse. C’est lui qui commandera votre armée et mènera le combat contre les peuples.
67 Quant à vous, rassemblez tous ceux qui observent la Loi, et vengez votre peuple.
68 Rendez aux nations païennes le mal qu’elles vous ont fait et attachez-vous aux préceptes de la Loi. »
69 Puis, Mattathias leur donna sa bénédiction, et il fut réuni à ses pères.
70 Il mourut en l’an 146 de l’empire grec. Il fut enseveli dans le tombeau de famille à Modine, et tout Israël se lamenta en se frappant la poitrine.

Répons
R/ Voici, je viens, Seigneur :
tes ordres, je les suis.

Souvenez-vous des actions de nos pères,
vous gagnerez la gloire et l'immortatlité.

Ayez le zèle de la Loi, mes enfants,
et donnez vos vies pour l'alliance de vos pères.

Soyez vaillants pour défendre la Loi,
c'est elle qui vous comblera de gloire.

ACTES DU II° CONCILE DU VATICAN
L'Église dans le monde de ce temps.
« Partage ton pain avec celui qui a faim ».
Les chrétiens collaboreront de bon gré et de tout leur cœur à la construction de l'ordre international. Cela doit se faire dans le respect loyal des libertés légitimes et une amicale fraternité avec tous. On le fera d'autant plus que la majeure partie du globe souffre encore d'une telle indigence que le Christ lui-même, dans la personne des pauvres, implore pour ainsi dire à haute voix la charité de ses disciples. On doit épargner aux hommes ce scandale tandis que certaines nations jouissent d'une grande abondance, et que la majorité de leurs citoyens arborent l'étiquette chrétienne, d'autres nations sont privées du nécessaire et tourmentées par la faim, la maladie et toutes sortes de misères. L'esprit de pauvreté et de charité est en effet la gloire et le signe distinctif de l'Église du Christ.

Il faut donc louer et aider ces chrétiens, en particulier les jeunes, qui s'offrent spontanément à porter leur assistance aux autres hommes et aux autres peuples. Et même, il revient à tout le peuple de Dieu, entraîné par la parole et l'exemple des évêques, de soulager, dans toute la mesure de ses forces, les misères de ce temps et cela, comme c'était l'antique usage de l'Église, en prenant non seulement sur le superflu, mais aussi sur le nécessaire.

Sans être réglée d'une manière rigide et uniforme, la manière de collecter et de distribuer les secours doit cependant être bien organisée dans les diocèses, dans les nations, et au plan mondial. Partout où cela semble opportun, l'action des catholiques s'associera à celle des autres frères chrétiens. En effet, l'esprit de charité ne doit pas empêcher l'exercice prévoyant et ordonné de l'action sociale et caritative, il l'exige plutôt. Il est donc nécessaire que les hommes qui veulent se consacrer au service des nations en voie de développement reçoivent une formation dans des instituts appropriés. ~

Pour encourager et stimuler la coopération entre les hommes, l'Église doit absolument être présente à la communauté des nations ; et cela aussi bien par des organes officiels que par l'entière et loyale collaboration de tous les chrétiens, collaboration inspirée uniquement par le désir d'être au service de tous.

Ce résultat sera plus efficacement atteint, si les fidèles eux-mêmes, conscients de leur propre responsabilité humaine et chrétienne, s'efforcent déjà dans leur propre milieu de susciter le désir d'une généreuse coopération avec la communauté internationale. À cet égard, dans l'éducation religieuse comme dans l'éducation civique, on sera particulièrement attentif à la formation des jeunes. ~

Enfin, il faut souhaiter que les catholiques, pour bien remplir leur rôle dans la communauté internationale, recherchent une coopération active et positive soit avec les frères séparés qui professent la même charité évangélique, soit avec tous les hommes désireux d'une paix véritable.



Répons
R/ Voyez quel grand amour nous est donné !

Enfants de Dieu, nous le sommes,
discernés par avance dans le Fils unique.

Au prix du sang qu'il a versé,
Jésus nous conduit vers le Père.

Nos yeux sont fixés sur la cité de fête
où nous verrons le visage de Dieu.

Au-delà de toute souffrance,
une joie éternelle nous attend.



Oraison
Fais-nous vivre à tout moment, Seigneur, dans l'amour et le respect de ton saint nom, toi qui ne cesses jamais de guider ceux que tu enracines solidement dans ton amour
.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyMar 5 Nov - 17:35

6 novembre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Adorons le Seigneur, c'est lui qui nous a faits.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Ô Fils unique, Jésus Christ



A. Rivière — CNPL
Ô Fils unique, Jésus Christ,
Nous contemplons en ton visage
La gloire dont tu resplendis
Auprès de Dieu avant les siècles.

Les tiens ne t’ont pas reconnu,
Et les ténèbres te repoussent ;
Mais donne à ceux qui t’ont reçu
De partager ta plénitude.

Toi qui habites parmi nous,
Ô Verbe plein de toute grâce,
Enseigne nous la vérité,
Transforme-nous en ton image.

À toi la gloire, ô Père saint,
À toi, la gloire, ô Fils unique,
Avec l’Esprit consolateur,
Dès maintenant et pour les siècles. Amen. 


Antienne



Dieu qui es bon, Dieu qui pardonnes, prends pitié de nous, sauve-nous !


Psaume : 85



1 Écoute, Seigneur, réponds-moi,
car je suis pauvre et malheureux.
2 Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu,
sauve ton serviteur qui s’appuie sur toi.

3 Prends pitié de moi, Seigneur,
toi que j’appelle chaque jour.
4 Seigneur, réjouis ton serviteur :
vers toi, j’élève mon âme !

5 Toi qui es bon et qui pardonnes,
plein d’amour pour tous ceux qui t’appellent,
6 écoute ma prière, Seigneur,
entends ma voix qui te supplie.

7 Je t’appelle au jour de ma détresse,
et toi, Seigneur, tu me réponds.
8 Aucun parmi les dieux n’est comme toi,
et rien n’égale tes œuvres.

9 Toutes les nations, que tu as faites,
   viendront se prosterner devant toi *
et rendre gloire à ton nom, Seigneur,
10 car tu es grand et tu fais des merveilles,
toi, Dieu, le seul.

11 Montre-moi ton chemin, Seigneur, +
que je marche suivant ta vérité ;
unifie mon cœur pour qu’il craigne ton nom.

12 Je te rends grâce de tout mon cœur,
Seigneur mon Dieu,
toujours je rendrai gloire à ton nom ;
13 il est grand, ton amour pour moi :
tu m’as tiré de l’abîme des morts.

14 Mon Dieu, des orgueilleux se lèvent contre moi, +
des puissants se sont ligués pour me perdre :
ils n’ont pas souci de toi.

15 Toi, Seigneur,
   Dieu de tendresse et de pitié, *
lent à la colère,
   plein d’amour et de vérité !

16 Regarde vers moi,
prends pitié de moi.
Donne à ton serviteur ta force,
et sauve le fils de ta servante.

17 Accomplis un signe en ma faveur ; +
alors mes ennemis, humiliés, *
verront que toi, Seigneur,
   tu m’aides et me consoles.



Antienne



Qui demeure dans l'amour ne craindra pas au jour du jugement.


Psaume : CANTIQUE d'Isaïe (Is 33)



13 Écoutez ce que j'ai fait, gens des lointains ;
gens d'alentour, sachez quelle est ma force !

14 Dans Sion, les pécheurs sont terrifiés ;
un tremblement saisit les pervers :
« Qui de nous résistera ? c'est un feu dévorant !
Qui de nous résistera ? c'est une fournaise sans fin ! »

15 Celui qui va selon la justice et parle avec droiture, +
qui méprise un gain frauduleux,
   détourne sa main d'un profit malhonnête, *
qui ferme son oreille aux propos sanguinaires
   et baisse les yeux pour ne pas voir le mal,

16 Celui-là habitera les hauteurs, *
hors d'atteinte, à l'abri des rochers.
Le pain lui sera donné ;
les eaux lui seront fidèles.



Antienne



Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles !


Psaume : 97



1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
car il a fait des merveilles ;
par son bras très saint, par sa main puissante,
il s'est assuré la victoire.

2 Le Seigneur a fait connaître sa victoire
et révélé sa justice aux nations ;
3 il s'est rappelé sa fidélité, son amour,
en faveur de la maison d'Israël ;
la terre tout entière a vu
la victoire de notre Dieu.

4 Acclamez le Seigneur, terre entière,
sonnez, chantez, jouez ;
5 jouez pour le Seigneur sur la cithare,
sur la cithare et tous les instruments ;
6 au son de la trompette et du cor,
acclamez votre roi, le Seigneur !

7 Que résonnent la mer et sa richesse,
le monde et tous ses habitants ;
8 que les fleuves battent des mains,
que les montagnes chantent leur joie,
9 à la face du Seigneur, car il vient
   pour gouverner la terre, *
pour gouverner le monde avec justice
   et les peuples avec droiture !



Parole de Dieu : (Jb 1, 21; 2, 10b)



Sorti nu du ventre de ma mère, nu j’y retournerai. Le Seigneur a donné, le Seigneur a ôté : que le nom du Seigneur soit béni. Nous acceptons le bonheur comme un don de Dieu. Et le malheur, pourquoi ne l’accepterions-nous pas aussi ? 


Répons



R/ Rassasie-nous de ton amour au matin,

* Que nos jours s'emplissent de joie.

V/ Rends-nous en joie tes jours de châtiment. *

V/ Vienne sur nous la douceur du Seigneur. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie



Bénissez le Seigneur : il se souvient de son amour en faveur de son peuple.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Bénissons le Christ qui aime l'Église et s'est livré pour elle :

R/

Regarde ton peuple, Seigneur.

Béni sois-tu, Pasteur de ton Église, pour la vie que tu lui donnes :
— que cette grâce soit notre joie.


Béni sois-tu, Gardien du troupeau : 
— garde tes disciples dans la fidélité à ton nom.


Béni sois-tu, Chef du peuple choisi : 
— entraîne-le dans l’amour de ta loi.


Béni sois-tu, Pain de la vie :
— rends-nous forts pour accomplir l’œuvre du Père.


Notre Père



Oraison



Seigneur, répands ta lumière dans nos esprits, pour que nous soyons toujours fidèles à te servir, puisque c'est toi qui nous as créés dans ta sagesse et qui nous diriges avec amour.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : À la mesure sans mesure



CFC — CNPL
À la mesure sans mesure
De ton immensité,
Tu nous manques, Seigneur.
Dans le tréfonds de notre cœur
Ta place reste marquée
Comme un grand vide, une blessure.

À l’infini de ta présence
Le monde est allusion,
Car tes mains l’ont formé.
Mais il gémit, en exilé,
Et crie sa désolation
De n’éprouver que ton silence.

Dans le tourment de ton absence,
C’est toi déjà, Seigneur,
Qui nous as rencontrés.
Tu n’es jamais un étranger,
Mais l’hôte plus intérieur
Qui se révèle en transparence.

Cachés au creux de ton mystère,
Nous te reconnaissons
Sans jamais te saisir.
Le pauvre seul peut t’accueillir,
D’un cœur brûlé d’attention,
Les yeux tournés vers ta lumière.


Antienne



Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie.


Psaume : 125



1 Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,*
nous étions comme en rêve !

2 Alors notre bouche était pleine de rires,
   nous poussions des cris de joie ; +
alors on disait parmi les nations :
   « Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! » *
3 Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
   nous étions en grande fête !

4 Ramène, Seigneur, nos captifs,
comme les torrents au désert.

5 Qui sème dans les larmes
   moissonne dans la joie : +
6 il s’en va, il s’en va en pleurant,
   il jette la semence ; *
il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
   il rapporte les gerbes.



Antienne



Que le Seigneur nous bâtisse la maison et garde la ville.


Psaume : 126



1 Si le Seigneur ne bâtit la maison,
les bâtisseurs travaillent en vain ; *
si le Seigneur ne garde la ville,
c’est en vain que veillent les gardes.

2 En vain tu devances le jour,
tu retardes le moment de ton repos, +
tu manges un pain de douleur : *
Dieu comble son bien-aimé quand il dort.

3 Des fils, voilà ce que donne le Seigneur,
des enfants, la récompense qu’il accorde ; *
4 comme des flèches aux mains d’un guerrier,
ainsi les fils de la jeunesse.

5 Heureux l’homme vaillant
qui a garni son carquois de telles armes ! *
S’ils affrontent leurs ennemis sur la place,
ils ne seront pas humiliés.


Antienne



Tout vient de lui, tout est pour lui, tout est en lui ! Gloire à Dieu dans les siècles !


Psaume : CANTIQUE (Col 1)



12 Rendons grâce à Dieu le Père, +
lui qui nous a donné
   d'avoir part à l'héritage des saints, *
dans la lumière.

13 Nous arrachant à la puissance des ténèbres, +
il nous a placés
   dans le Royaume de son Fils bien-aimé : *
14 en lui nous avons le rachat,
le pardon des péchés.

15 Il est l'image du Dieu invisible, +
le premier-né, avant toute créature : *
16 en lui, tout fut créé,
   dans le ciel et sur la terre.

Les êtres visibles et invisibles, +
puissances, principautés,
   souverainetés, dominations, *
tout est créé par lui et pour lui.

17 Il est avant toute chose,
et tout subsiste en lui.

18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église : +
c'est lui le commencement,
   le premier-né d'entre les morts, *
afin qu'il ait en tout la primauté.

19 Car Dieu a jugé bon
   qu'habite en lui toute plénitude *
20 et que tout, par le Christ,
   lui soit enfin réconcilié,

faisant la paix par le sang de sa Croix, *
la paix pour tous les êtres
   sur la terre et dans le ciel.



Parole de Dieu : Ep 3, 20-21



Gloire à celui qui a le pouvoir de réaliser en nous par sa puissance infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même imaginer, gloire à lui dans l’Église et dans le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles. Amen. 


Répons



R/ Gloire au Père de Jésus :

* Gloire à notre Dieu !

V/ Lui, le premier, nous a aimés. *

V/ Il nous a délivrés de nos péchés.*

V/ Il nous offre l’héritage des fils. *

Gloire au Père de Jésus. *

Antienne



Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



En proclamant Jésus « Seigneur », adressons-lui nos demandes :
Ô Christ, tu nous appelles à combattre pour ton règne,
— arme-nous de patience et de douceur,


R/ Par la force de ton Esprit.

Tu envoies des disciples préparer la route devant toi ;
— donne-leur d’annoncer l’Évangile avec assurance,


Toi qui inspires à tant d’hommes et de femmes de te consacrer leur vie,
— accorde-leur de te suivre jusqu’au bout,


Maître et Seigneur, tu as lavé les pieds de tes disciples ;
— révèle-toi en ceux qui servent leurs frères,


Fils du Dieu vivant, nous confions à ta miséricorde ceux que nous pleurons ;
— toi qui as fait sortir Lazare de son tombeau,


Notre Père



Oraison



Écoute, Seigneur, la voix de ton Église en prière, pardonne-lui, crée en elle un cœur pur : qu'elle soit généreuse à te servir et toujours plus sûre de toi.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction


V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : Avant la fin de la lumière

DP — AELF
Avant la fin de la lumière,
Nous te prions, Dieu créateur,
Pour que, fidèle à ta bonté,
Tu nous protèges, tu nous gardes.

Que loin de nous s'enfuient les songes,
Et les angoisses de la nuit.
Préserve-nous de l'ennemi :
Que ton amour sans fin nous garde.

Exauce-nous, Dieu, notre Père,
Par Jésus Christ, notre Seigneur,
Dans l'unité du Saint-Esprit,
Régnant sans fin dans tous les siècles.


Antienne

Dieu, ma forteresse et mon abri !

Psaume : 30 - I

2 En toi, Seigneur, j'ai mon refuge ;
garde-moi d'être humilié pour toujours.

Dans ta justice, libère-moi ;
3 écoute, et viens me délivrer.
Sois le rocher qui m'abrite,
la maison fortifiée qui me sauve.

4 Ma forteresse et mon roc, c'est toi :
pour l'honneur de ton nom, tu me guides et me conduis.
5 Tu m'arraches au filet qu'ils m'ont tendu ;
oui, c'est toi mon abri.

6 En tes mains je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.
7 Je hais les adorateurs de faux dieux,
et moi, je suis sûr du Seigneur.

8 Ton amour me fait danser de joie :
tu vois ma misère et tu sais ma détresse.
9 Tu ne m'as pas livré aux mains de l'ennemi ;
devant moi, tu as ouvert un passage.


Antienne

Près de toi se trouve le pardon.

Psaume : 129

1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2 Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

3 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
4 Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

6 Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7 attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
8 C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.


Parole de Dieu : Ep 4, 30.32

En vue de votre délivrance, vous avez reçu en vous la marque du Saint-Esprit de Dieu : ne le contristez pas. Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse. Pardonnez-vous les uns aux autres, comme Dieu vous a pardonné dans le Christ.


Répons


R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.


V/ Tu vois ma misère, tu sais ma détresse. R/


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Seigneur Jésus Christ, dont le joug est facile et le fardeau léger, nous venons remettre en tes mains le fardeau de ce jour, accorde-nous de trouver près de toi le repos. Toi qui règnes pour les siècles des siècles.

Bénédiction

Que Dieu, dans sa toute-puissance,
éloigne de nous le mal,
et nous tienne en sa bénédiction. Amen.

Hymne : Alma Redemptoris Mater,

Alma Redemptoris Mater,
quæ pervia cæli porta manes, et stella maris,
succurre cadenti, surgere qui curat, populo :
tu quæ genuisti, natura mirante,
tuum sanctum Genitorem,
Virgo prius ac posterius,
Gabrielis ab ore sumens illud Ave,
peccatorum miserere.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyMer 6 Nov - 21:31

7 novembre 2019
Saints Karine, Mélassippe et Antoine

Liturgie des Heures - Page 2 Karine10
Martyrs à Ankara (IVe siècle)


jeudi, 31ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Impaire
de la Férie

Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : En toute vie le silence dit Dieu
La Tour du Pin — CNPL

En toute vie le silence dit Dieu,
Tout ce qui est tressaille d'être à lui !
Soyez la voix du silence en travail,
Couvez la vie, c'est elle qui loue Dieu !

Pas un seul mot, et pourtant c'est son Nom
Que tout sécrète et presse de chanter :
N'avez-vous pas un monde immense en vous ?
Soyez son cri, et vous aurez tout dit.

Il suffit d'être, et vous vous entendrez
Rendre la grâce d'être et de bénir ;
Vous serez pris dans l'hymne d'univers,
Vous avez tout en vous pour adorer.

Car vous avez l'hiver et le printemps,
Vous êtes l'arbre en sommeil et en fleurs ;
Jouez pour Dieu des branches et du vent,
Jouez pour Dieu des racines cachées.

Arbres humains, jouez de vos oiseaux,
Jouez pour Lui des étoiles du ciel
Qui sans parole expriment la clarté ;
Jouez aussi des anges qui voient Dieu.

Antienne
Regarde, Seigneur, vois notre détresse.

Psaume : 88 - IV



20 (Autrefois, tu as parlé à tes amis,
dans une vision tu leur as dit :

21 « J’ai trouvé David, mon serviteur,
je l’ai sacré avec mon huile sainte ;
22 et ma main sera pour toujours avec lui,
mon bras fortifiera son courage.)

39 Pourtant tu l’as méprisé, rejeté ;
tu t’es emporté contre ton messie.
40 Tu as brisé l’alliance avec ton serviteur,
jeté à terre et profané sa couronne.

41 Tu as percé toutes ses murailles,
tu as démantelé ses forteresses ;
42 tous les passants du chemin l’ont pillé :
le voilà outragé par ses voisins.

43 Tu as accru le pouvoir de l’adversaire,
tu as mis en joie tous ses ennemis ;
44 tu as émoussé le tranchant de son épée,
tu ne l’as pas épaulé dans le combat.

45 Tu as mis fin à sa splendeur,
jeté à terre son trône ;
46 tu as écourté le temps de sa jeunesse
et déversé sur lui la honte.

Antienne
Je suis le rejeton de la race de David, l'étoile radieuse du matin.

Psaume : 88 - V
47 Combien de temps, Seigneur, resteras-tu caché,
laisseras-tu flamber le feu de ta colère ?

48 Rappelle-toi le peu que dure ma vie,
pour quel néant tu as créé chacun des hommes !
49 Qui donc peut vivre et ne pas voir la mort ?
Qui s’arracherait à l’emprise des enfers ?

50 Où donc, Seigneur, est ton premier amour,
celui que tu jurais à David sur ta foi ?

51 Rappelle-toi, Seigneur, tes serviteurs outragés,
tous ces peuples dont j’ai reçu la charge.
52 Oui, tes ennemis ont outragé, Seigneur,
poursuivi de leurs outrages ton messie.

53 Béni soit le Seigneur pour toujours !
Amen ! Amen !

Antienne
Nos années passent comme l'herbe qui pousse ; toi, tu es Dieu d'âge en âge.

Psaume : 89
1 D’âge en âge, Seigneur,
tu as été notre refuge.

2 Avant que naissent les montagnes, +
que tu enfantes la terre et le monde, *
de toujours à toujours,
toi, tu es Dieu.

3 Tu fais retourner l’homme à la poussière ;
tu as dit  : « Retournez, fils d’Adam ! »
4 À tes yeux, mille ans sont comme hier,
c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit.

5 Tu les as balayés : ce n’est qu’un songe ;
dès le matin, c’est une herbe changeante :
6 elle fleurit le matin, elle change ;
le soir, elle est fanée, desséchée.

7 Nous voici anéantis par ta colère ;
ta fureur nous épouvante :
8 tu étales nos fautes devant toi,
nos secrets à la lumière de ta face.

9 Sous tes fureurs tous nos jours s’enfuient,
nos années s’évanouissent dans un souffle.
10 Le nombre de nos années ? soixante-dix,
quatre-vingts pour les plus vigoureux !
Leur plus grand nombre n’est que peine et misère ;
elles s’enfuient, nous nous envolons.

11 Qui comprendra la force de ta colère ?
Qui peut t’adorer dans tes fureurs ?
12 Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
que nos cœurs pénètrent la sagesse.

13 Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.
14 Rassasie-nous de ton amour au matin,
que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
15 Rends-nous en joies tes jours de châtiment
et les années où nous connaissions le malheur.

16 Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs
et ta splendeur à leurs fils.
17 Que vienne sur nous
la douceur du Seigneur notre Dieu !
Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
oui, consolide l’ouvrage de nos mains.

Verset
V/ Seigneur, en toi est la source de vie.
En ta lumière, nous voyons la lumière.

Lecture : Le Temple purifié et consacré (1M 4, 36-59)
36 Judas et ses frères déclarèrent : « Voilà nos ennemis écrasés, montons purifier le Lieu saint et en faire la dédicace. »
37 Toute l’armée se rassembla, et ils montèrent à la montagne de Sion.
38 Là, ils virent le sanctuaire dévasté, l’autel profané, les portes complètement brûlées. Dans les parvis, la végétation avait poussé comme dans un bois ou sur une montagne, et les salles des prêtres étaient détruites.
39 Ils déchirèrent leurs tuniques, se frappèrent la poitrine, répandirent de la cendre sur leur tête
40 et tombèrent, la face contre terre. Au signal donné par les trompettes, ils poussèrent des cris vers le Ciel.
41 Alors, Judas donna l’ordre à quelques hommes de combattre les occupants de la citadelle, pendant la purification du Lieu saint.
42 Il choisit des prêtres irréprochables et très attachés à la Loi.
43 Ceux-ci purifièrent le Lieu saint et emportèrent les pierres souillées dans un endroit impur.
44 Ils se demandèrent ce qu’il fallait faire de l’autel des holocaustes, qui avait été profané.
45 Ils eurent la bonne idée de le démolir, pour écarter tout reproche, du fait que les païens l’avaient souillé. Ils démolirent donc l’autel,
46 et transportèrent les pierres sur la montagne de la Demeure, dans un endroit approprié, en attendant la venue d’un prophète qui se prononcerait à leur sujet.
47 Conformément à la Loi, ils prirent des pierres non taillées et bâtirent un autel nouveau, sur le modèle du précédent.
48 Ils restaurèrent aussi le Lieu saint et l’intérieur de la Demeure ; ils sanctifièrent les parvis.
49 Ils introduisirent au cœur du sanctuaire les nouveaux ustensiles sacrés qu’ils avaient fabriqués, le chandelier, l’autel des parfums et la table des offrandes.
50 Ils firent brûler de l’encens sur l’autel et allumèrent les lampes du chandelier, qui illuminèrent le sanctuaire.
51 Ils placèrent les pains de l’offrande sur la table et tendirent les rideaux. Ils achevèrent ainsi tous les travaux qu’ils avaient entrepris.
52 Le vingt-cinquième jour du neuvième mois, c’est-à-dire le mois de Kisléou, en l’année 148, de grand matin,
53 les prêtres offrirent le sacrifice prescrit par la Loi sur le nouvel autel qu’ils avaient construit.
54 On fit la dédicace de l’autel au chant des hymnes, au son des cithares, des harpes et des cymbales. C’était juste l’anniversaire du jour où les païens l’avaient profané.
55 Le peuple entier se prosterna la face contre terre pour adorer, puis ils bénirent le Ciel qui avait fait aboutir leur effort.
56 Pendant huit jours, ils célébrèrent la dédicace de l’autel, en offrant, dans l’allégresse, des holocaustes, des sacrifices de communion et d’action de grâce.
57 Ils ornèrent la façade du Temple de couronnes d’or et de boucliers, ils en restaurèrent les entrées et les salles et y replacèrent des portes.
58 Il y eut une grande allégresse dans le peuple, et l’humiliation infligée par les païens fut effacée.
59 Judas Maccabée décida, avec ses frères et toute l’assemblée d’Israël, que l’anniversaire de la dédicace de l’autel serait célébré pendant huit jours chaque année à cette date, dans la joie et l’allégresse.

Répons
R/ Nous sommes le Temple de Dieu,
habités par son Esprit.

Si quelqu'un détruit le Temple de Dieu,
Dieu le détruira, car son Temple est saint;
et ce temple, c'est vous.

Jésus chassa tous les marchands du temple :
Ne faites pas de la maison de mon Père,
un repère de voleurs.

Détruisez ce sanctuaire, disait Jésus,
en trois jours je le relèverai.
Il parlait du temple de son corps.

CATÉCHÈSE BAPTISMALE DE SAINT CYRILLE DE JÉRUSALEM
La transmission du Symbole

Qu'il s'agisse d'étudier la foi ou de la confesser, acquiers et retiens seulement celle qui t'est transmise à présent par l'Église, celle qui a toutes les Écritures pour remparts. Or, tous ne peuvent lire les Écritures ; les uns à cause de leur ignorance, les autres parce que leurs occupations les éloignent de la connaissance. Pour que cette ignorance n'entraîne pas la perte de l'âme, nous renfermons dans un petit nombre de versets toute la doctrine de la foi. ~

Il faut que vous reteniez cette foi comme un viatique pendant toute votre vie et n'en acceptiez aucune autre. Même pas, si nous-mêmes, ayant changé, venions à dire le contraire de ce que nous enseignons maintenant ; même si encore, un autre venait, transfiguré en ange de lumière, tentait de vous égarer. Si quelqu'un, même nous, même un ange du ciel, vient annoncer un Évangile différent de celui que vous avez reçu maintenant, qu'il soit pour vous un maudit.

La foi dont tu viens maintenant d'entendre le texte, garde-la dans ta mémoire. Reçois aussi, quand le moment sera venu, sur chacun de ses articles, le témoignage des divines Écritures. Car ce n'est pas le caprice des hommes qui a composé ce résumé de la foi ; on a choisi les points les plus importants, à travers toute l'Écriture, pour récapituler l'ensemble de la foi. Et de même que la semence de moutarde renferme dans une petite graine de nombreux rameaux, de même ce symbole de la foi, en peu de mots, enveloppe toute la science de la piété contenue dans l'Ancien et le Nouveau Testament.

Faites donc attention, mes frères, gardez l'enseignement qui vous est transmis maintenant, et gravez-le sur les tables de vos cœurs.

Veillez religieusement à ce que l'ennemi ne vienne vous dépouiller dans un moment de négligence, à ce qu'un hérétique ne déforme pas une des vérités qui vous ont été transmises. Car la foi est comparable à de l'argent que l'on doit mettre à la banque, comme nous venons de le faire (en vous transmettant le symbole). Dieu vous demandera compte de ce qu'on vous a confié. Comme dit l'Apôtre : Je vous en adjure, devant Dieu, qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus Christ qui a rendu témoignage devant Ponce Pilate dans une belle profession de foi : gardez sans tache cette foi qui vous a été transmise, jusqu'à la manifestation de notre Seigneur Jésus Christ.

Un trésor de vie vient de t'être livré. Le Maître réclamera le dépôt qui lui appartient, au temps de sa manifestation que fera paraître aux temps fixés le bienheureux et Unique Souverain, le Roi des rois et Seigneur des Seigneurs, le seul qui possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir. À lui, gloire, honneur et puissance pour les siècles des siècles. Amen.

Répons
R/ Le juste par la foi vivra.

Approchons-nous de Dieu avec un cœur droit,
dans la plénitude de la foi.

Ne soyons pas des hommes à faire défection,
mais des hommes de foi
pour le salut de notre âme.

Qui persévère jusqu'à la fin,
celui-là sera sauvé.



Oraison
Dieu qui as relevé le monde par les abaissements de ton Fils ; donne à tes fidèles une joie sainte : tu les as tirés de l'esclavage du péché ; fais-leur connaître le bonheur impérissable
.


Liturgie des Heures - Page 2 Qvhpvo10
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyJeu 7 Nov - 22:06

8 novembre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Rendons grâce à Dieu, éternel est son amour.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Puisqu’il est avec nous



D. Rimaud — CNPL
Puisqu’il est avec nous
Tant que dure cet âge,
N’attendons pas la fin des jours
Pour le trouver...
Ouvrons les yeux,
Cherchons sa trace et son visage,
Découvrons-le qui est caché
Au cœur du monde comme un feu !

Puisqu’il est avec nous
Pour ce temps de violence,
Ne rêvons pas qu’il est partout
Sauf où l’on meurt...
Pressons le pas,
Tournons vers lui notre patience,
Allons à l’homme des douleurs
Qui nous fait signe sur la croix !

Puisqu’il est avec nous
Dans nos jours de faiblesse,
N’espérons pas tenir debout
Sans l’appeler...
Tendons la main,
Crions vers lui notre détresse ;
Reconnaissons sur le chemin
Celui qui brûle nos péchés !

Puisqu’il est avec nous
Comme à l’aube de Pâques,
Ne manquons pas le rendez-vous
Du sang versé…
Prenons le pain,
Buvons la coupe du passage :
Accueillons-le qui s’est donné
En nous aimant jusqu’à la fin !


Antienne



Mon Dieu, tu ne rejettes pas le cœur qui se tourne vers toi.


Psaume : 50



3 Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
4 Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

5 Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
6 Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
7 Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

8 Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
9 Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

10 Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
11 Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

12 Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
13 Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

14 Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
15 Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

16 Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
17 Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

18 Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
19 Le sacrifice qui plaît à Dieu,
   c’est un esprit brisé ; *
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
   un cœur brisé et broyé.

20 Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
21 Alors tu accepteras de justes sacrifices,
   oblations et holocaustes ; *
alors on offrira des taureaux sur ton autel.



Antienne



Seigneur, nous connaissons notre mal : nous avons péché contre toi !


Psaume : CANTIQUE de Jérémie (Jr 14)



17 Que tombent, de mes yeux, mes larmes,
sans arrêter ni le jour ni la nuit !

Elle est blessée d'une grande blessure,
la vierge, la fille de mon peuple, *
meurtrie d'une plaie profonde.

18 Si je sors dans la campagne,
voici les victimes du glaive ; *
si j'entre dans la ville,
voici les souffrants de la faim.

Même le prêtre, même le prophète
qui parcourt le pays, ne comprend pas.

19 As-tu donc rejeté Juda ? +
Es-tu pris de dégoût pour Sion ? *
Pourquoi nous frapper sans remède ?

Nous attendions la paix, et rien de bon ! *
le temps du remède, et voici l'épouvante !

20 Seigneur, nous connaissons le mal,
la faute de nos pères : *
oui, nous avons péché contre toi !

21 Ne nous méprise pas,
à cause de ton nom ; *
n'humilie pas le trône de ta gloire !

Rappelle-toi : *
ne romps pas ton alliance avec nous !


Antienne



Le Seigneur est bon ; éternel est son amour.


Psaume : 99



1 Acclamez le Seigneur, terre entière,
2 servez le Seigneur dans l'allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

3 Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

4 Venez dans sa maison lui rendre grâce,
dans sa demeure chanter ses louanges ;
rendez-lui grâce et bénissez son nom !

5 Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d'âge en âge.


Parole de Dieu : (2 Co 12, 9b-10)



Je n’hésiterai pas à mettre mon orgueil dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ habite en moi. C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort. 


Répons



R/ Le Seigneur défend les petits ;

* J'étais faible, il m'a sauvé.

V/ J’ai invoqué le nom du Seigneur. *

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne de Zacharie



Pour la gloire de ton nom, Seigneur, souviens-toi de ton alliance.


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Supplions le Christ qui nous a aimés jusqu'à la mort :

R/

Sauve-nous par ton amour.

Jésus, que l’on a bafoué sans raison, 
— prends pitié de ceux dont l’amour est trahi.


Jésus, que l’amour du Royaume a perdu, 
— prends pitié de ceux que l’on met en prison.


Jésus, qui n’as pas trouvé de consolateur, 
— prends pitié de ceux qui sont affligés.


Jésus, que l’on abreuva de vinaigre,
— prends pitié de ceux qui souffrent pour la justice.


Jésus, humilié par les hommes, sauvé par Dieu, 
— sois la joie et la fête des pauvres.


Notre Père



Oraison



Seigneur, Père très saint, tu as voulu que ton propre Fils soit la rançon de notre salut ; accorde-nous de vivre avec lui si bien que notre communion à ses souffrances nous fasse ressentir les effets de sa résurrection. Lui qui règne.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : Le soir peut revenir



P. Fertin — CNPL
R/Le soir peut revenir
Et la nuit,
Si Jésus nous redit
De quel Esprit nous sommes.

Vienne Jésus pour dissiper
Le brouillard et les doutes :
Sa parole donnée
Est soleil sans déclin.

Vienne Jésus pour surmonter
La fatigue des jours :
Il est l’eau de la source
Et le pain de la vie.

Vienne Jésus pour dominer
La frayeur du naufrage :
N’est-il pas le seul Maître
Du navire et des flots ?

Vienne Jésus pour consoler
De la mort implacable,
En frère premier-né
Relevé du tombeau !

R/Le soir peut revenir
Et la nuit,
Si Jésus nous redit
L’Amour qui nous fait vivre


Antienne



Tout ce que veut le Seigneur, il le fait, au ciel et sur la terre.


Psaume : 134 - I



1 Louez le nom du Seigneur,
louez-le, serviteurs du Seigneur
2 qui veillez dans la maison du Seigneur,
dans les parvis de la maison de notre Dieu.

3 Louez la bonté du Seigneur,
célébrez la douceur de son nom.
4 C’est Jacob que le Seigneur a choisi,
Israël dont il a fait son bien.

5 Je le sais, le Seigneur est grand :
notre Maître est plus grand que tous les dieux.
6 Tout ce que veut le Seigneur, il le fait *
au ciel et sur la terre,
dans les mers et jusqu’au fond des abîmes.

7 De l’horizon, il fait monter les nuages ; +
il lance des éclairs, et la pluie ruisselle ; *
il libère le vent qu’il tenait en réserve.

8 Il a frappé les aînés de l’Égypte,
les premiers-nés de l’homme et du bétail.
9 Il envoya des signes et des prodiges,
chez toi, terre d’Égypte, *
sur Pharaon et tous ses serviteurs.

10 Il a frappé des nations en grand nombre
et fait périr des rois valeureux :
11 (Séhon, le roi des Amorites, Og, le roi de Basan,
et tous les royaumes de Canaan Wink
12 il a donné leur pays en héritage,
en héritage à Israël, son peuple.


Antienne



Louez la bonté du Seigneur, célébrez la douceur de son nom.


Psaume : 134 - II



13 Pour toujours, Seigneur, ton nom !
D’âge en âge, Seigneur, ton mémorial !
14 Car le Seigneur rend justice à son peuple :
par égard pour ses serviteurs, il se reprend.

15 Les idoles des nations : or et argent,
ouvrage de mains humaines.
16 Elles ont une bouche et ne parlent pas,
des yeux et ne voient pas.

17 Leurs oreilles n’entendent pas,
et dans leur bouche, pas le moindre souffle.
18 Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font,
ceux qui mettent leur foi en elles.

19 Maison d’Israël, bénis le Seigneur,
maison d’Aaron, bénis le Seigneur,
20 maison de Lévi, bénis le Seigneur,
et vous qui le craignez, bénissez le Seigneur !

21 Béni soit le Seigneur depuis Sion,
lui qui habite Jérusalem !


Antienne



Toi seul es saint, toi seul es le Seigneur !


Psaume : CANTIQUE (Ap 15)



3 Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
Seigneur, Dieu de l'univers !

Ils sont justes, ils sont vrais, tes chemins,
Roi des nations.

4 Qui ne te craindrait, Seigneur ?
À ton nom, qui ne rendrait gloire ?

Oui, toi seul es saint ! +
Oui, toutes les nations viendront
   et se prosterneront devant toi ; *
oui, ils sont manifestés, tes jugements.



Parole de Dieu : Jc 1, 2-4



Quand vous butez sur toute sorte d’épreuves, pensez que c’est une grande joie. Car l’épreuve, qui vérifie la qualité de votre foi, produit en vous la persévérance, et la persévérance doit vous amener à une conduite parfaite ; ainsi vous serez vraiment parfaits, il ne vous manquera rien. 


Répons



R/ Le Seigneur est mon berger :
Je ne manque de rien.


* Je ne manque de rien.

V/ Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal.
*Je ne crains aucun mal.


V/ Grâce et bonheur m’accompagnent
car tu es avec moi.
*Car tu es avec moi.


Antienne



Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux !


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



En contemplant la passion de Jésus, notre Sauveur, nous supplions :
Pour ceux que la tristesse accable
— souviens-toi de ton agonie,


R/ Ô Jésus, notre Sauveur !

Pour ceux qui sont blessés dans leur chair, 
— souviens-toi de tes tortures.


Pour ceux qui souffrent la dérision,
— souviens-toi de la couronne d’épines.


Pour ceux qui désespèrent de la vie,
— souviens-toi de ton cri vers le Père.


Pour ceux qui meurent aujourd’hui,
— souviens-toi de ta mort sur la croix.


Pour ceux qui espèrent contre toute espérance,
— que resplendisse ta résurrection.


Notre Père



Oraison



Béni sois-tu, Père : tu as exaucé le cri de ton Fils aux jours de sa chair ; tu exauceras aussi l'immense clameur de ceux qui souffrent et que Jésus te présente aujourd'hui par nos lèvres ; tous les hommes alors te glorifieront dans les siècles.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : L'heure s'avance : fais-nous grâce

C. Duchesneau — CNPL
L'heure s'avance : fais-nous grâce,
Toi dont le jour n'a pas de fin.
Reste avec nous quand tout s'efface,
Dieu des lumières sans déclin.
Tu sais toi-même où sont nos peines :
Porte au Royaume nos travaux.
Sans toi, notre œuvre serait vaine :
Viens préparer les temps nouveaux.
Comme un veilleur attend l'aurore,
Nous appelons le jour promis.
Mais si la nuit demeure encore,
Tiens-nous déjà pour tes amis.
Dieu qui sans cesse nous enfantes,
À toi ces derniers mots du jour !
L'Esprit du Christ en nous les chante
Et les confie à ton amour.


Antienne

Dans ma nuit, je crie vers toi, Seigneur.

Psaume : 87

2 Seigneur, mon Dieu et mon salut,
dans cette nuit où je crie en ta présence,
3 que ma prière parvienne jusqu’à toi,
ouvre l’oreille à ma plainte.

4 Car mon âme est rassasiée de malheur,
ma vie est au bord de l’abîme ;
5 on me voit déjà descendre à la fosse,*
je suis comme un homme fini.

6 Ma place est parmi les morts,
avec ceux que l’on a tués, enterrés,
ceux dont tu n’as plus souvenir,
qui sont exclus, et loin de ta main.

7 Tu m’as mis au plus profond de la fosse,
en des lieux engloutis, ténébreux ;
8 le poids de ta colère m’écrase,
tu déverses tes flots contre moi.

9 Tu éloignes de moi mes amis,
tu m’as rendu abominable pour eux ;
enfermé, je n’ai pas d’issue :
10 à force de souffrir, mes yeux s’éteignent.

Je t’appelle, Seigneur, tout le jour,
je tends les mains vers toi :
11 fais-tu des miracles pour les morts ?
leur ombre se dresse-t-elle pour t’acclamer ?

12 Qui parlera de ton amour dans la tombe,
de ta fidélité au royaume de la mort ?
13 Connaît-on dans les ténèbres tes miracles,
et ta justice, au pays de l’oubli ?

14 Moi, je crie vers toi, Seigneur ;
dès le matin, ma prière te cherche :
15 pourquoi me rejeter, Seigneur,
pourquoi me cacher ta face ?

16 Malheureux, frappé à mort depuis l’enfance,
je n’en peux plus d’endurer tes fléaux ;
17 sur moi, ont déferlé tes orages :
tes effrois m’ont réduit au silence.

18 Ils me cernent comme l’eau tout le jour,
ensemble ils se referment sur moi.
19 Tu éloignes de moi amis et familiers ;
ma compagne, c’est la ténèbre.


Parole de Dieu : Jr 14, 7-9b

Si nos fautes parlent contre nous, agis, Seigneur, pour l’honneur de ton nom ! Tu es au milieu de nous, et ton nom a été invoqué sur nous ; ne nous abandonne pas, Seigneur, notre Dieu.


Répons


R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.


V/ Mes jours sont dans ta main, sauve-moi. R/


Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons : nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

2[size=16]9
Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.
[/size]

Oraison

Seigneur notre Dieu, que la splendeur de la Résurrection nous illumine, pour que nous puissions échapper à l’ombre de la mort et parvenir à la lumière éternelle dans ton Royaume. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que le Seigneur qui nous a sauvés par sa croix
soit pour nous la résurrection et la vie. Amen.

Hymne : Nous te saluons, Vierge Marie

Nous te saluons, Vierge Marie,
servante du Seigneur.
Ta foi nous a donné
l'Enfant de la promesse,
la source de la vie.
Ève nouvelle,
montre-nous le Sauveur,
Jésus Christ, notre frère,
Sainte Mère de Dieu.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Gwenda

Gwenda

Nombre de messages : 154
Localisation : Région de Québec
Date d'inscription : 30/09/2019

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptyVen 8 Nov - 19:55

https://www.aelf.org/2019-11-09/romain/lectures

9 novembre 2019
Dédicace de la Basilique du Latran —
Liturgie des Heures - Page 2 San_gi10



Office des lectures
Introduction
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Jésus Christ, pierre angulaire
CFC — CNPL

Jésus Christ, pierre angulaire
Méprisée des bâtisseurs,
Mais unique aux yeux du Père,
Nous chantons notre bonheur
D'être, en toi, pierres vivantes
Edifiées dans ta maison :
Mystérieuse communion,
Que l'amour fonde et cimente.

De ces vies que la souffrance
A taillées et martelées,
De ces pierres où l'espérance
A gravé sa nouveauté,
Tu construis le sanctuaire,
Où réside l'Esprit Saint,
Et l'Église est le témoin
Du salut pour notre terre.

Jésus Christ, pierre de faîte,
Où convergent à l'infini
Et s'embrassent tous les êtres,
Que déjà l'amour unit,
L'Esprit Saint à ta louange
De ces pierres tire un chant
Qui jaillit secrètement
Et s'accorde aux voix des anges.

Antienne
Portes, levez vos frontons, élevez-les, portes éternelles : qu'il entre, le Roi de gloire !

Psaume : 23



1 Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
2 C'est lui qui l'a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

3 Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
4 L'homme au cœur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles
  (et ne dit pas de faux serments).

5 Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
6 Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta face !

7 Portes, levez vos frontons, +
élevez-vous, portes éternelles :
qu'il entre, le roi de gloire !

8 Qui est ce roi de gloire ? +
C'est le Seigneur, le fort, le vaillant,
le Seigneur, le vaillant des combats.

9 Portes, levez vos frontons, +
levez-les, portes éternelles :
qu'il entre, le roi de gloire !

10 Qui donc est ce roi de gloire ? +
C'est le Seigneur, Dieu de l'univers ;
c'est lui, le roi de gloire.

Antienne
Heureux les habitants de ta maison, ils pourront te chanter encore.

Psaume : 83
2 De quel amour sont aimées tes demeures,
Seigneur, Dieu de l’univers !

3 Mon âme s’épuise à désirer
les parvis du Seigneur ; *
mon cœur et ma chair sont un cri
vers le Dieu vivant !

4 L’oiseau lui-même s’est trouvé une maison,
et l’hirondelle, un nid pour abriter sa couvée :
tes autels, Seigneur de l’univers,
mon Roi et mon Dieu !

5 Heureux les habitants de ta maison :
ils pourront te chanter encore !
6 Heureux les hommes dont tu es la force :
des chemins s’ouvrent dans leur cœur !

7 Quand ils traversent la vallée de la soif,
ils la changent en source ; *
de quelles bénédictions la revêtent
les pluies de printemps !

8 Ils vont de hauteur en hauteur,
ils se présentent devant Dieu à Sion.

9 Seigneur, Dieu de l’univers, entends ma prière ;
écoute, Dieu de Jacob.
10 Dieu, vois notre bouclier,
regarde le visage de ton messie.

11 Oui, un jour dans tes parvis
en vaut plus que mille.
J’ai choisi de me tenir sur le seuil,
dans la maison de mon Dieu, *
plutôt que d’habiter
parmi les infidèles.

12 Le Seigneur Dieu est un soleil,
il est un bouclier ; *
le Seigneur donne la grâce,
il donne la gloire.

Jamais il ne refuse le bonheur
à ceux qui vont sans reproche.

13 Seigneur, Dieu de l’univers,
heureux qui espère en toi !

Antienne
Cité sainte, notre Mère, tu descends du ciel et d'auprès de Dieu.

Psaume : 86
1 Elle est fondée sur les montagnes saintes. +

2 Le Seigneur aime les portes de Sion *
plus que toutes les demeures de Jacob.

3 Pour ta gloire on parle de toi,
ville de Dieu ! *
4 « Je cite l’Égypte et Babylone
entre celles qui me connaissent. »

Voyez Tyr, la Philistie, l’Éthiopie :
chacune est née là-bas. *
5 Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »
car en elle, tout homme est né.

C’est lui, le Très-Haut, qui la maintient. +

6 Au registre des peuples, le Seigneur écrit :
« Chacun est né là-bas. » *
7 Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :
« En toi, toutes nos sources ! »

Verset
V/ Vers ton temple saint, je me prosterne,
je crains et j'adore.

Lecture : La pierre vivante et la nation sainte (1P 2, 1-17)
Bien-aimés : 01 Rejetez donc toute méchanceté, toute ruse, les hypocrisies, les jalousies et toutes les médisances ;
02 comme des enfants nouveau-nés, soyez avides du lait non dénaturé de la Parole qui vous fera grandir pour arriver au salut,
03 puisque vous avez goûté combien le Seigneur est bon.
04 Approchez-vous de lui : il est la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu.
05 Vous aussi, comme pierres vivantes, entrez dans la construction de la demeure spirituelle, pour devenir le sacerdoce saint et présenter des sacrifices spirituels, agréables à Dieu, par Jésus Christ.
06 En effet, il y a ceci dans l’Écriture : Je vais poser en Sion une pierre angulaire, une pierre choisie, précieuse ; celui qui met en elle sa foi ne saurait connaître la honte.
07 Ainsi donc, honneur à vous les croyants, mais, pour ceux qui refusent de croire, il est écrit : La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle,
08 une pierre d’achoppement, un rocher sur lequel on trébuche. Ils achoppent, ceux qui refusent d’obéir à la Parole, et c’est bien ce qui devait leur arriver.
09 Mais vous, vous êtes une descendance choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple destiné au salut, pour que vous annonciez les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière.
10 Autrefois vous n’étiez pas un peuple, mais maintenant vous êtes le peuple de Dieu ; vous n’aviez pas obtenu miséricorde, mais maintenant vous avez obtenu miséricorde.
11 Bien-aimés, puisque vous êtes comme des étrangers résidents ou de passage, je vous exhorte à vous abstenir des convoitises nées de la chair, qui combattent contre l’âme.
12 Ayez une belle conduite parmi les gens des nations ; ainsi, sur le point même où ils disent du mal de vous en vous traitant de malfaiteurs, ils ouvriront les yeux devant vos belles actions et rendront gloire à Dieu, le jour de sa visite.
13 Soyez soumis à toute institution humaine à cause du Seigneur, soit à l’empereur, qui est le souverain,
14 soit aux gouverneurs, qui sont ses délégués pour punir les malfaiteurs et reconnaître les mérites des gens de bien.
15 Car la volonté de Dieu, c’est qu’en faisant le bien, vous fermiez la bouche aux insensés qui parlent sans savoir.
16 Soyez des hommes libres, sans toutefois utiliser la liberté pour voiler votre méchanceté : mais soyez plutôt les esclaves de Dieu.
17 Honorez tout le monde, aimez la communauté des frères, craignez Dieu, honorez l’empereur.

Répons
R/ De ta demeure de sainteté,
regarde et bénis ton peuple.

Vous êtes un peuple acquis pour annoncer les louanges
de celui qui vous a appelés des ténèbres
à son admirable lumière.

Jadis vous n'étiez pas un peuple,
vous êtes maintenant le peuple de Dieu.



HOMÉLIE DE S. CÉSAIRE D'ARLES POUR L'ANNIVERSAIRE D'UNE DÉDICACE
Nous célébrons aujourd’hui dans l’allégresse, frères bien-aimés, l’anniversaire de cette église, avec la grâce du Christ. Mais c’est nous qui devons être le temple de Dieu, son temple véritable et vivant. Les peuples chrétiens ont bien raison de célébrer avec foi cette solennité de la Mère Église, car ils savent qu’ils sont renés spirituellement par elle. Si, par notre première naissance, nous étions pour Dieu des objets de colère, par la seconde naissance, nous sommes devenus les objets de sa miséricorde. La première naissance nous a engendrés à la mort, la seconde nous a rappelés à la vie.

Tous, frères très chers, avant le baptême, nous avons été des temples du diable ; après le baptême, nous sommes devenus des temples de Dieu ; et si nous réfléchissons attentivement au salut de notre âme, nous savons que nous sommes le temple véritable et vivant de Dieu. Dieu n’habite pas seulement dans des temples faits de la main de l’homme, ni dans une demeure de bois et de pierres, mais principalement dans l’âme créée à l’image de Dieu, par la main du Créateur lui-même. C’est ainsi que saint Paul a dit : Le temple de Dieu est saint, et ce temple, c’est vous.

Et puisque le Christ est venu pour chasser le démon de nos cœurs, afin de se préparer un temple en nous, travaillons autant que nous le pouvons, avec son aide, à ce qu’il ne subisse pas en nous d’outrage, à cause de nos mauvaises actions. Car celui qui agit mal outrage le Christ. Comme je l’ai dit, avant que le Christ nous eût rachetés, nous étions la demeure du démon ; ensuite nous sommes devenus la demeure de Dieu : Dieu a daigné faire de nous sa demeure. Par conséquent, mes très chers, si nous voulons célébrer dans la joie l’anniversaire d’une église, nous ne devons pas détruire en nous, par de mauvaises actions, les temples vivants de Dieu. Et je dis cela pour que tous puissent comprendre : chaque fois que nous venons à l’église, nous devons préparer nos âmes pour qu’elles soient telles que nous voulons trouver cette église.

Tu veux trouver une basilique brillante ? Ne souille pas ton âme par la saleté des péchés. Si tu veux que la basilique soit éclairée, et Dieu aussi le veut, que la lumière des bonnes œuvres brille en nous, et celui qui est aux cieux sera glorifié. De même que tu entres dans cette église, c’est ainsi que Dieu veut entrer dans ton âme, comme lui-même l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux.

Répons
J’ai vu l’eau vive
jaillissant du cœur du Christ, alléluia !
Tous ceux que lave cette eau
seront sauvés et chanteront : alléluia !

R/ Alléluia, alléluia, alléluia !

J’ai vu le Temple
désormais s’ouvrir à tous, alléluia !
Le Christ revient victorieux,
montrant la plaie de son côté, alléluia !



Te Deum
À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison
Dieu qui choisis des pierres vivantes pour bâtir la demeure éternelle de ta gloire, fais abonder dans ton Église les fruits de l'Esprit que tu lui as donné : que le peuple qui t'appartient ne cesse pas de progresser pour l'édification de la Jérusalem céleste.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 EmptySam 9 Nov - 18:50

10 novembre 2019

OFFICE DES LAUDES

Introduction



V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange. 



Antienne invitatoire



Peuple choisi par Dieu, viens adorer ton chef et ton pasteur.


Psaume invitatoire : (94)



1 Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
2 Allons jusqu'à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

3 Oui, le grand Dieu, c'est le Seigneur,
le grand roi au-dessus de tous les dieux :
4 il tient en main les profondeurs de la terre,
et les sommets des montagnes sont à lui ;
5 à lui la mer, c'est lui qui l'a faite,
et les terres, car ses mains les ont pétries.

6 Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
7 Oui, il est notre Dieu ; +
nous sommes le peuple qu'il conduit,
le troupeau guidé par sa main.

Aujourd'hui écouterez-vous sa parole ? +
8 « Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
comme au jour de tentation et de défi,
9 où vos pères m'ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit.

10 « Quarante ans leur génération m'a déçu, +
et j'ai dit : Ce peuple a le cœur égaré,
il n'a pas connu mes chemins.
11 Dans ma colère, j'en ai fait le serment :
Jamais ils n'entreront dans mon repos. »



Hymne : Ô Père des siècles du monde



La Tour du Pin — CNPL
Ô Père des siècles du monde,
Voici le dernier-né des jours
Qui monte
À travers nous, à la rencontre
Du Premier-né de ton amour.

C’est lui qui pour toi fit éclore,
C’est lui qui devant toi chantait
L’aurore,
Quand il n’était pas d’homme encore
Pour avoir part à sa beauté.

Par lui tout demeure en genèse,
Nos jours dans leur vieillissement
Se dressent
À leur éveil vers sa jeunesse,
Car il se lève à l’Orient.

C’est lui qui sans cesse ranime,
C’est lui qui sur les temps maintient
Cette hymne
Émerveillée dès l’origine
Devant l’ouvrage de tes mains.

Voici la nouvelle lumière
Montant au plus secret des corps ;
Ô Père,
Envoie le souffle sur la terre
Du Premier-né d’entre les morts. 



Antienne



Voici le jour que fit le Seigneur, jour de fête et de joie.


Psaume : 117



1 Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! *
Éternel est son amour !

2 Oui, que le dise Israël :
Éternel est son amour ! +
3 Que le dise la maison d'Aaron :
Éternel est son amour ! *
4 Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
Éternel est son amour !

5 Dans mon angoisse j'ai crié vers le Seigneur,
et lui m'a exaucé, mis au large.
6 Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas ;
que pourrait un homme contre moi ?
7 Le Seigneur est avec moi pour me défendre,
et moi, je braverai mes ennemis.

8 Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ; *
9 mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les puissants !

10 Toutes les nations m'ont encerclé :
au nom du Seigneur, je les détruis !
11 Elles m'ont cerné, encerclé :
au nom du Seigneur, je les détruis !
12 Elles m'ont cerné comme des guêpes : +
(– ce n'était qu'un feu de ronces –) *
au nom du Seigneur, je les détruis !

13 On m'a poussé, bousculé pour m'abattre ;
mais le Seigneur m'a défendu.
14 Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.

15 Clameurs de joie et de victoire *
sous les tentes des justes :
« Le bras du Seigneur est fort,
16 le bras du Seigneur se lève, *
le bras du Seigneur est fort ! »

17 Non, je ne mourrai pas, je vivrai
pour annoncer les actions du Seigneur :
18 il m'a frappé, le Seigneur, il m'a frappé,
mais sans me livrer à la mort.

19 Ouvrez-moi les portes de justice :
j'entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
20 « C'est ici la porte du Seigneur :
qu'ils entrent, les justes ! »
21 Je te rends grâce car tu m'as exaucé :
tu es pour moi le salut.

22 La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d'angle :
23 c'est là l'œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.
24 Voici le jour que fit le Seigneur,
qu'il soit pour nous jour de fête et de joie !

25 Donne, Seigneur, donne le salut !
Donne, Seigneur, donne la victoire !

26 Béni soit au nom du Seigneur
celui qui vient ! *
De la maison du Seigneur,
nous vous bénissons !

27 Dieu, le Seigneur, nous illumine. *
Rameaux en main, formez vos cortèges
jusqu'auprès de l'autel.

28 Tu es mon Dieu, je te rends grâce, *
mon Dieu, je t'exalte !

29 Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !



Psaume : CANTIQUE des trois enfants (Dn 3)



52 Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
à toi, louange et gloire éternellement !

Béni soit le nom très saint de ta gloire :
à toi, louange et gloire éternellement !

53 Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
à toi, louange et gloire éternellement !

54 Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
à toi, louange et gloire éternellement !

55 Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
à toi, louange et gloire éternellement !

Toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
à toi, louange et gloire éternellement !

56 Béni sois-tu au firmament, dans le ciel,
à toi, louange et gloire éternellement !

57 Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le :
à toi, louange et gloire éternellement !



Antienne



Alléluia, louez le Seigneur, alléluia, alléluia !


Psaume : 150



1 Louez Dieu dans son temple saint,
louez-le au ciel de sa puissance ;
2 louez-le pour ses actions éclatantes,
louez-le selon sa grandeur !

3 Louez-le en sonnant du cor,
louez-le sur la harpe et la cithare ;
4 louez-le par les cordes et les flûtes,
louez-le par la danse et le tambour !

5 Louez-le par les cymbales sonores,
louez-le par les cymbales triomphantes !
6 Et que tout être vivant
chante louange au Seigneur !



Parole de Dieu : (2 Tm 2, 8.11-13)



Souviens-toi de Jésus Christ, le descendant de David : il est ressuscité d’entre les morts. Voici une parole sûre : si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons. Si nous supportons l’épreuve, avec lui nous régnerons. Si nous le rejetons, lui aussi nous rejettera. Si nous sommes infidèles, lui, il restera fidèle, car il ne peut se rejeter lui-même. 


Répons



R/ Il est notre salut, notre gloire éternelle !

V/ Si nous mourons avec lui, avec lui, nous vivrons. R/

V/ Si nous souffrons avec lui, avec lui nous régnerons. R/

Antienne de Zacharie



Pourquoi chercher parmi les morts celui qui est vivant ? Christ est vainqueur de la mort, alléluia ! Aux morts il a donné la vie, alléluia !


Cantique de Zacharie (Lc 1)



68 Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
qui visite et rachète son peuple.

69 Il a fait surgir la force qui nous sauve
dans la maison de David, son serviteur,

70 comme il l'avait dit par la bouche des saints,
par ses prophètes, depuis les temps anciens :

71 salut qui nous arrache à l'ennemi,
à la main de tous nos oppresseurs,

72 amour qu'il montre envers nos pères,
mémoire de son alliance sainte,

73 serment juré à notre père Abraham
   de nous rendre sans crainte,

74 afin que, délivrés de la main des ennemis, +
75 nous le servions dans la justice et la sainteté,
en sa présence, tout au long de nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins

77 pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés,

78 grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu,
quand nous visite l'astre d'en haut,

79 pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres
   et l'ombre de la mort, *
pour conduire nos pas
   au chemin de la paix.



Intercession



Nous levons nos mains et nos cœurs vers notre Dieu, Seigneur du ciel et de la terre :

R/

Dans le jour que tu as fait, béni sois-tu !

Père de l’univers, tu es Souverain de tout ce qui existe ;
— aujourd’hui ton peuple se rassemble pour reconnaître tes bienfaits.


Dieu Sauveur, tu as envoyé ton Fils relever l’homme déchu ;
— aujourd’hui ton peuple se rassemble pour faire mémoire de sa résurrection.


Père du Fils unique, tu appelles tous les hommes à renaître en lui ;
— aujourd’hui ton peuple se rassemble pour se nourrir de sa vie.


Toi qui habites la louange de ton peuple,
— aujourd’hui ton Église se rassemble pour te rendre grâce.


Notre Père



Oraison



Dieu qui es bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d'esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta volonté.


OFFICE DES VEPRES DU JOUR

Introduction



V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)



Hymne : Peuples, criez de joie



D. Rimaud — CNPL
Peuples, criez de joie
Et bondissez d’allégresse :
Le Père envoie son Fils
Manifester sa tendresse ;
Ouvrons les yeux :
Il est l’image de Dieu
Pour que chacun le connaisse.

Loué soit notre Dieu,
Source et Parole fécondes :
Ses mains ont tout créé
Pour que nos cœurs lui répondent ;
Par Jésus Christ,
Il donne l’être et la vie :
En nous sa vie surabonde.

Loué soit notre Dieu
Qui ensemence la terre
D’un peuple où son Esprit
Est plus puissant que la guerre ;
En Jésus Christ,
La vigne porte du fruit
Quand tous les hommes sont frères.

Loué soit notre Dieu
Dont la splendeur se révèle
Quand nous buvons le vin
Pour une terre nouvelle ;
Par Jésus Christ,
Le monde passe aujourd’hui
Vers une gloire éternelle.

Peuples, battez des mains
Et proclamez votre fête :
Le Père accueille en lui
Ceux que son Verbe rachète ;
Dans l’Esprit Saint
Par qui vous n’êtes plus qu’un,
Que votre joie soit parfaite !


Antienne



Oracle du Seigneur à mon seigneur : Siège à ma droite.


Psaume : 109



1 Oracle du Seigneur à mon seigneur :
   « Siège à ma droite, *
et je ferai de tes ennemis
   le marchepied de ton trône. »

2 De Sion, le Seigneur te présente
   le sceptre de ta force : *
« Domine jusqu'au cœur de l'ennemi. »

3 Le jour où paraît ta puissance,
   tu es prince, éblouissant de sainteté : *
« Comme la rosée qui naît de l'aurore,
   je t'ai engendré. »

4 Le Seigneur l'a juré
   dans un serment irrévocable : *
« Tu es prêtre à jamais
   selon l'ordre du roi Melkisédek. »

5 À ta droite se tient le Seigneur : *
il brise les rois au jour de sa colère.

7 Au torrent il s'abreuve en chemin, *
c'est pourquoi il redresse la tête.



Antienne



Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Alléluia !


Psaume : 111



1 Heureux qui craint le Seigneur,
qui aime entièrement sa volonté !
2 Sa lignée sera puissante sur la terre ;
la race des justes est bénie.

3 Les richesses affluent dans sa maison :
à jamais se maintiendra sa justice.
4 Lumière des cœurs droits, il s'est levé dans les ténèbres,
homme de justice, de tendresse et de pitié.

5 L'homme de bien a pitié, il partage ;
il mène ses affaires avec droiture.
6 Cet homme jamais ne tombera ;
toujours on fera mémoire du juste.

7 Il ne craint pas l'annonce d'un malheur :
le cœur ferme, il s'appuie sur le Seigneur.
8 Son cœur est confiant, il ne craint pas :
il verra ce que valaient ses oppresseurs.

9 À pleines mains, il donne au pauvre ; +
à jamais se maintiendra sa justice,
sa puissance grandira, et sa gloire !

10 L'impie le voit et s'irrite ; +
il grince des dents et se détruit.
L'ambition des impies se perdra.



Psaume : CANTIQUE (Ap 19)



1 Alléluia !

Le salut, la puissance,
la gloire à notre Dieu,
Alléluia !
2 Ils sont justes, ils sont vrais,
ses jugements.
Alléluia !

5 Célébrez notre Dieu,
serviteurs du Seigneur,
Alléluia !
vous tous qui le craignez,
les petits et les grands.
Alléluia !

6 Il règne, le Seigneur,
notre Dieu tout-puissant,
Alléluia !
7 Exultons, crions de joie,
et rendons-lui la gloire !
Alléluia !

Car elles sont venues,
les Noces de l'Agneau,
Alléluia !
Et pour lui son épouse
a revêtu sa parure.
Alléluia !


Parole de Dieu : He 12, 22-24



Vous êtes venus vers la montagne de Sion et vers la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, vers des milliers d’anges en fête, et vers l’assemblée des premiers-nés dont les noms sont inscrits dans les cieux. Vous êtes venus vers Dieu, le juge de tous les hommes, et vers les âmes des justes arrivés à la perfection. Vous êtes venus vers Jésus, le médiateur d’une Alliance nouvelle, et vers son sang répandu sur les hommes, son sang qui parle plus fort que celui d’Abel. 


Répons



R/ Béni soit Dieu, le Vivant !

* Alléluia, alléluia.

V/ Il est notre Dieu, notre Père. *

V/ Rendez-lui grâce à pleine voix. R/

Antienne



Le Seigneur est ressuscité, alléluia ! Il nous a rachetés par son sang ; il nous remplit de sa lumière, alléluia.


Cantique de Marie (Lc 1)



47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.



Intercession



Dans la joie du Seigneur, source de tout bien, prions d'un cœur confiant :

R/ Seigneur Dieu, exauce nos prières.

Père de Jésus Christ, pour que ton nom soit glorifié en tout lieu, tu as envoyé l’Esprit Saint :
— qu’il confirme ton Église au milieu des nations.


Tu nous rassembles aujourd’hui
pour que nous fassions mémoire de la résurrection de ton Fils : 
— que la foi de tes Églises en soit renouvelée.


Souviens-toi des croyants persécutés
qui n’ont pas la liberté de se rassembler en ton nom : 
— resserre le lien visible de leur communion.


Nous t’avons rendu grâce par le Christ,
pain rompu pour la vie du monde : 
— livre-nous en partage à ceux qui ont faim.


Comble l’espérance de ceux qui sont morts :
par le baptême de l’eau et du feu, 
— qu’ils parviennent aux rives de la vraie vie.


Notre Père



Oraison



Dieu qui es bon et tout-puissant, éloigne de nous tout ce qui nous arrête, afin que sans aucune entrave, ni d'esprit ni de corps, nous soyons libres pour accomplir ta volonté.


OFFICE DES COMPLIES

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)


Hymne : Avant la fin de la lumière

DP — AELF
Avant la fin de la lumière,
Nous te prions, Dieu créateur,
Pour que, fidèle à ta bonté,
Tu nous protèges, tu nous gardes.

Que loin de nous s'enfuient les songes,
Et les angoisses de la nuit.
Préserve-nous de l'ennemi :
Que ton amour sans fin nous garde.

Exauce-nous, Dieu, notre Père,
Par Jésus Christ, notre Seigneur,
Dans l'unité du Saint-Esprit,
Régnant sans fin dans tous les siècles.


Antienne

Le Seigneur te couvre de ses ailes, rien à craindre des terreurs de la nuit.

Psaume : 90

1 Quand je me tiens sous l'abri du Très-Haut
et repose à l'ombre du Puissant,
2 je dis au Seigneur : « Mon refuge,
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

3 C'est lui qui te sauve des filets du chasseur
et de la peste maléfique ; *
4 il te couvre et te protège.
Tu trouves sous son aile un refuge :
sa fidélité est une armure, un bouclier.

5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
ni la flèche qui vole au grand jour,
6 ni la peste qui rôde dans le noir,
ni le fléau qui frappe à midi.

7 Qu'il en tombe mille à tes côtés, +
qu'il en tombe dix mille à ta droite, *
toi, tu restes hors d'atteinte.

8 Il suffit que tu ouvres les yeux,
tu verras le salaire du méchant.
9 Oui, le Seigneur est ton refuge ;
tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

10 Le malheur ne pourra te toucher,
ni le danger, approcher de ta demeure :
11 il donne mission à ses anges
de te garder sur tous tes chemins.

12 Ils te porteront sur leurs mains
pour que ton pied ne heurte les pierres ;
13 tu marcheras sur la vipère et le scorpion,
tu écraseras le lion et le Dragon.

14 « Puisqu'il s'attache à moi, je le délivre ;
je le défends, car il connaît mon nom.
15 Il m'appelle, et moi, je lui réponds ;
je suis avec lui dans son épreuve.

« Je veux le libérer, le glorifier ; +
16 de longs jours, je veux le rassasier, *
et je ferai qu'il voie mon salut. »


Parole de Dieu : Ap 22, 4-5

Les serviteurs de Dieu verront son visage, et son nom sera écrit sur leur front. La nuit n’existera plus, ils n’auront plus besoin de la lumière d’une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera, et ils régneront pour les siècles des siècles.

Répons

R/ En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
V/ Sur ton serviteur, que s’illumine ta face. R/
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/


Antienne de Syméon

Sauve-nous, Seigneur, quand nous veillons ; garde-nous quand nous dormons ; nous veillerons avec le Christ et nous reposerons en paix.

Cantique de Syméon (Lc 2)

29 Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s'en aller
en paix, selon ta parole.

30 Car mes yeux ont vu le salut
31 que tu préparais à la face des peuples :

32 lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.


Oraison

Notre Seigneur et notre Dieu, tu nous as fait entendre ton amour au matin de la Résurrection ; quand viendra pour nous le moment de mourir, que ton souffle de vie nous conduise en ta présence. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Bénédiction

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde,
le Père, le Fils, et le Saint-Esprit. Amen.

Hymne : Salve, Regina, mater misericordiæ

Salve, Regina, mater misericordiæ ;
vita dulcedo et spes nostra, salve.
Ad te clamamus, exsules filii Evæ.
Ad te suspiramus, gementes et flentes
in hac lacrimarum valle.

Eia ergo, advocata nostra,
illos tuos misericordes oculos
ad nos converte.
Et Iesum, benedictum fructum ventris tui,
nobis post hoc exsilium ostende.
Ô clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Liturgie des Heures - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Liturgie des Heures   Liturgie des Heures - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Liturgie des Heures
Revenir en haut 
Page 2 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Rosaires, neuvaines, textes de prières, audios, vidéos...-
Sauter vers: