Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

 

 Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020

Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Empty
MessageSujet: Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020   Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 EmptyDim 6 Déc - 20:08

Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020


Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 6 Décembre 2020




Durant ce temps de l’Avent, nous prenons le temps de contempler comment se comportent diverses personnes à l’annonce du surgissement de la nouveauté en leur vie, à ce moment du basculement de l’histoire de l’humanité. L‘occasion pour nous de comprendre la manière  dont nous attendons nous-mêmes en nos existences. Le maître mot de l’Avent n’est-il pas attente ? Cette semaine considérons Marie

Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Image%2F0931903%2F20201206%2Fob_a92c8b_servante-seigneurMerci à l'auteur de cette image




Luc 1, 26-38 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »  À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.  L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;  il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.
 
Tu as trouvé grâce auprès de Dieu Marie vit à partir de sa relation avec le Seigneur, le reste (son habitat, sa situation) constitue des points d’appui pour laisser être sa relation fondamentale avec Dieu. Elle vit simplement de la bénédiction qui lui a été accordée, au rythme des jours, au sein du Peuple de l’Alliance, ouverte à ce qui peut advenir. Elle sait que tout viendra de Lui, le Maître de l’histoire.


Je considère Marie, son attitude de vie. J’essaie de me souvenir de quand je vivais ainsi, sans me soucier de rien d’autre que de laisser couler la joie de la vie en moi, recevant tout, à vrai dire, comme une opportunité pour exprimer la joie reçue, lui donner de se révéler. Les choses de ma vie étaient fluides, légères... Je goûte cette vivacité.

Comment cela va-t-il se faire. Dans son ouverture existentielle, Marie reçoit la promesse de la venue de Jésus en son sein. Elle se demande la manière dont cette promesse va se réaliser. Elle accueille ce que l’Ange rajoute à sa première salutation. Elle perçoit le nouveau monde qui s’offre à elle. Elle reçoit le signe tangible de la maternité d’Elisabeth. Tout son être est confirmé dans sa disponibilité à la nouveauté.


Je considère Marie, son attitude de vie. J’essaie de me souvenir où j’ai attendu une réalisation dont j’avais la conviction qu’elle devait se réaliser mais pour laquelle je ne savais pas comment faire. Et la solution est venue à moi. Je goûte la manière dont les choses se sont disposées.


Que tout m’advienne selon ta parole. Marie connaît la force de la parole, aussi bien la parole divine que la parole humaine. Toutes les deux sont créatrices. Toutes les deux donnent de nouer alliance. Elle donne son assentiment à Dieu par sa réponse. Elle lui dit sa manière : tout faire avec lui, à son rythme. Le serviteur est celui qui est avec son maître et Marie ne précédera jamais le Seigneur. Elle vivra au pas de la Parole révélée en elle, dans toutes les situations, se fiant sans cesse à son interpellation..


Je considère Marie, son attitude de vie. J’essaie de me souvenir de projets, de réalisations où je me suis contenté d’aller au simple rythme du projet lui-même, en répondant seulement mais promptement à son développement, en le laissant s’épanouir, comme dans le jardinage c’est la nature qui donne le rythme... Je goûte cette consistance de vie que je ressens en cheminant  avec l’autre.


A la fin de ce temps de prière, je fais mémoire du chemin de Marie, je présente au Seigneur ce que cela a réveillé en moi de ma propre existence. Je m’adresse à lui comme un ami parle à son ami. Je lui manifeste ma gratitude, je lui demande son aide pour vivre ainsi, ouvert, disponible...


A partir de la contemplation de la figure de Marie, vous pourrez tirer profit de l'article suivant « demeurer dans la vocation ordinaire» Christus N°266 | Avril 2020 Appelés à vivre !


Vincent Calliger y montre combien aucune vocation ne peut se déployer sans d’abord se recevoir comme la vocation d’un homme ordinaire, loin de toute attitude héroïque. Marie n’est-elle pas cette femme dont on a rien dit...
Bonne lecture, bonne méditation. Belle avancée en Avent. 
A la semaine prochaine avec Elisabeth


Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 - Jardinier de Dieu

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Empty
MessageSujet: Re: Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020   Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 EmptyDim 13 Déc - 20:01

Avec Elisabeth - Figures de l'attente de l'Avent 2020


Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 13 Décembre 2020, 19:26pm


Durant ce temps de l’Avent, nous prenons le temps de contempler comment se comportent diverses personnes à l’annonce du surgissement de la nouveauté en leur vie, à ce moment du basculement de l’histoire de l’humanité. L‘occasion pour nous de comprendre la manière  dont nous attendons nous-mêmes en nos existences. Le maître mot de l’Avent n’est-il pas attente ? Cette semaine considérons Elisabeth.

Luc 1, 39-46


En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi. Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »
Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !...

Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Image%2F0931903%2F20201213%2Fob_af8ce4_marie-elizabethMerci à l'auteur de cette image

 
Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint 

L’envoyé de Dieu n’est plus un ange, mais sa cousine selon la chair, Marie. Elisabeth sait, depuis la perte de parole de Zacharie, que le Seigneur agit de nouveau dans l’histoire, de manière repérable. Elle peut alors pleinement accueillir l’Esprit qui se manifeste, à ce moment précis, par le mouvement de l’enfant en son sein.
Je considère Elisabeth, son attitude de vie. N’ai-je pas moi aussi vécu des échanges, des rencontres qui m’ont profondément, touché, éclairé, guidé ? Je me souviens de ce que j’ai vécu, je laisse revenir à ma mémoire tout ce que j’ai ressenti de paix, d’ouverture, de dynamisme en moi à ce moment. Je note aussi qu’il est remarquable que le souvenir en soit si net encore en moi aujourd’hui. Je me laisse toucher par cet élargissement de mon vécu.



« Tu es bénie entre toutes les femmes »

 Elisabeth accueille Marie en sa maison, et la considère. Elle reconnait et honore la personne qui lui apporte cette joie, cette consolation, cette manifestation de l’Esprit. Ce qu’elle reçoit lui est donné. Et cela a du prix pour Elisabeth.

Je considère Elisabeth, son attitude de vie. Je fais mémoire de celui ou celle par qui j’ai été touché. Je prends la mesure de comment le Seigneur s’y prend, je réalise qu’il tisse dans l’humanité des réseaux multiples  de libertés pour rejoindre chacun en son quotidien.


« Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles »


 Elisabeth expérimente la justesse de cette béatitude à travers le chemin de Marie, celui de Zacharie et le sien propre.  Elle peut alors énoncer cette affirmation générale. Elle renoue avec la promesse de la création divine : vivre à partir de la Parole reçue, qu’elle soit directement transmise par Dieu ou par ses envoyés.


Je considère Elisabeth, son attitude de vie. Je considère ce que cette parole, reçue par moi parce que donnée par une autre personne, a produit en moi depuis. Je prends conscience de combien elle a orienté mon existence. Je puis relire d’autres moments de mon existence en lien avec cette nouveauté reçue ce jour-là.


A la fin de ce temps de prière, je fais mémoire du chemin d’Elisabeth qui reçoit, redonne et s’assimile la Parole. Je présente au Seigneur ce que ce cheminement vécu par Elisabeth a réveillé en moi de ma propre existence. Je m’adresse à lui comme un ami parle à son ami. Je lui manifeste ma gratitude, je lui demande son aide pour vivre ainsi, ouvert, disponible à toute rencontre, soucieux aussi de laisser toutes ces rencontres porter leurs fruits de bénédiction dans ma vie...

A partir de la contemplation de la figure d’Elisabeth, vous pourrez tirer profit de l'article d’Anne Lecu :«Va vers tes frères et dis-leurs...» Christus N°255 28-35 | Juillet 2017 une spiritualité au féminin
Semaine après semaine, nous voyons la diversité des manières de s'ouvrir et de recevoir la nouveauté... 


Dans cette dernière  scène évangélique nous avons perçu quelque chose de l'identité d'Élisabeth : empathique, réceptive, aidante. Pour aller plus loin l’article offert nous permet de percevoir quelques choses de la geste féminine de la quête du Seigneur, qui est aussi attente de sa venue.


Bonne lecture, bonne méditation. Belle avancée en Avent, déjà Noël se profile !

A la semaine prochaine avec Joseph ! Les hommes reviennent...

Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite




Avec Elisabeth - Figures de l'attente de l'Avent 2020 - Jardinier de Dieu

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Empty
MessageSujet: Re: Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020   Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 EmptyLun 21 Déc - 19:48

Avec Joseph - Figures de l'attente de l'Avent 2020


Publié par Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite sur 20 Décembre 2020, 16:59pm



Durant ce temps de l’Avent, nous prenons le temps de contempler comment se comportent diverses personnes à l’annonce du surgissement de la nouveauté en leur vie, à ce moment du basculement de l’histoire de l’humanité. L‘occasion pour nous de comprendre la manière  dont nous attendons nous-mêmes en nos existences. Le maître mot de l’Avent n’est-il pas attente ? Cette semaine considérons Joseph et avec lui faisons mémoire d’une décision importante que j’ai posé.

 
Matthieu 1, 18-25.

Or, voici comment fut engendré JESUS Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;   elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de JESUS (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »  Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous » Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,  mais il ne s’unit pas à elle, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de JESUS.

 
Joseph, son époux, un homme juste Joseph a une manière rationnelle de vivre, de poser les choses, il est attentif au contexte qu’il connaît et il arrête une décision qui lui permet de concilier les différents principes et valeurs qui comptent pour lui, ici respecter la coutume et respecter Marie. Une fois ce travail d’ajustement  réalisé, il est dans la paix de la décision prise, qu’il va exécuter ensuite.

 
Je considère Joseph, son attitude de vie Puis, je considère une réflexion assez poussée que j’ai pu mener  pour prendre une décision qui comptait pour moi et qui devait déboucher sur une action significative (par exemple que faire d’un bien important). Je me souviens de comment j’ai posé les choses, demandé des avis, cheminé dans ma réflexion. Je me souviens d’un moment où j’étais arrivé à une conclusion, une décision.

 
Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Image%2F0931903%2F20201220%2Fob_30688e_songe-josephMerci à l'auteur de cette image




L’ange du Seigneur lui apparut en songe. Dans le rêve, l’ange apporte à Joseph plein de nouveaux éléments qui l’amènent à pouvoir considérer autrement la situation. Il lui donne aussi des consignes précises à mettre en œuvre. L’ange s’adresse à Joseph en respectant le tempérament de celui-ci. Joseph se laisse déplacer, tout ce qui lui est demandé est raisonnable selon lui. Il peut dire « oui », vivre cela avec l’assentiment plénier de son cœur.

 
Je considère Joseph, son attitude de vie. Pour moi, dans mon cheminement de prise de décision, ai-je été déplacé par des échanges, des éléments nouveaux en cours de réflexion. Comment ai-je reçu cette nouveauté, comment m’a-t-elle déplacé, conduit à changer mon orientation première ou non, mieux comprendre la situation, mieux assumer la décision que j’ai prise. Qu’est-ce que j’ai alors ressenti en moi ? Comment mon être s’est-il déployé  dans toutes ses dimensions ? Comment ai-je compris plus amplement les choses depuis ?
 


Il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit Joseph parle peu, mais pose des actes. Il s’exprime à travers ce qu’il fait. Il assume sa mission, il protège. Il accepte pleinement de prendre part à un projet qui le dépasse. Il vit et agit dans la foi.

 
Je considère Joseph, son attitude de vie Pour moi la mise en œuvre de la décision ainsi arrêtée m’a fait grandir, comment ? En quoi est-ce que je considère différemment la réalité et j’agis autrement ? De quelle unification, paix, ouverture puis-je rendre témoignage ? Je suis ainsi riche d’une vision plus profonde aussi bien de moi-même que des autres. Je perçois combien mon action s’inscrit dans un cadre plus vaste. Je suis appelé à collaborer avec d’autres, avec Dieu. J’éprouve aussi la valeur de ma liberté et le respect que je lui dois.

 
A la fin de ce temps de prière, je fais mémoire du chemin de Joseph qui laisse exister en lui plus que sa simple raison. Je présente au Seigneur ce que ce cheminement vécu par Joseph a réveillé en moi de ma propre existence. Je m’adresse à lui comme un ami parle à son ami. Je lui manifeste ma gratitude, je lui demande son aide pour vivre ainsi, ouvert à toute inspiration qui me déplace dans ma vie...

 
A partir de la contemplation de la figure de Joseph, vous pourrez tirer profit de l'article d’Odile Leclerq : «Présence de Dieu, présence à Dieu » Christus N°263 | Juillet 2019 la présence de Dieu
 
Semaine après semaine, nous voyons la diversité des manières de s'ouvrir et de recevoir la nouveauté... 

Dans cette dernière scène évangélique nous avons perçu quelque chose de l'identité de Joseph : raisonnable, actif, protecteur. Pour aller plus loin l’article offert nous permet de percevoir comment nous pouvons mieux nous disposer à la rencontre de Dieu dans notre quotidien, à partir de notre propre manière d’être.

 
Bonne lecture, bonne méditation. Noël est là !

 
A la semaine prochaine avec les bergers qui viennent adorer !

 
PS nous pourrons lire et méditer avec profit la lettre apostolique « Patris corde »  du Pape François à l’occasion du 150ième anniversaire de la déclaration de Saint Joseph comme patron de l’Eglise universelle.



Jean-Luc Fabre, compagnon jésuite

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Empty
MessageSujet: Re: Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020   Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Avec Marie - Figures de l'attente Avent 2020
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Rosaires, neuvaines, textes de prières, audios, vidéos...-
Sauter vers: