Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Manette sans fil PS5 DualSense (bleu, cosmic red,rose, violette) à ...
49.99 € 69.99 €
Voir le deal

 

 Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +

Aller en bas 
+2
Louis
gilabert jorge
6 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
gilabert jorge




Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 01/01/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMer 15 Mar - 19:24

Sentier du Mont Carmel esprit de perfection rien,rien,rien,rien,rien,rien,
et sur le Mont rien.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Administrateur
Louis


Nombre de messages : 1282
Age : 60
Localisation : Provence
Date d'inscription : 15/08/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Rien!   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMer 15 Mar - 20:05

gilabert jorge a écrit:
Sentier du Mont Carmel esprit de perfection rien,rien,rien,rien,rien,rien,
et sur le Mont rien.
Cher gilabert jorge

Je ne comprends pas bien!? Que voulez-vous dire en répétant "rien"?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyJeu 16 Mar - 13:42

Voulez-vous dire que la montée est aride, cher Gilabert? Très exigeante?

Oui, la vie est souvent très difficile à assumer, sutrtout au désert, mais le Christ nous a assuré qu'il ne nous sera pas demandé au-delà de nos forces...

Nous avons soif du Royaume!

Amitiés.
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Tourterelle

Tourterelle


Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 01/03/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyJeu 16 Mar - 16:09

Ce n'est pas très clair ce rien, rien, rien,... Faudrait préciser ta pensé Gilabert.

Mais bon... Moi j'appellerais ça le vide ou la nuit obscure. Sentir le vide est nécéssaire pour pouvoir faire de la place au "plein de Dieu" en toi. C'est très difficile parce que douloureux évidement... Et la douleur est à la mesure de ton désir de Dieu. C'est comme un crie du coeur qui appelle son Amour. Tu vois ce vide, si tu le regarde bien, il est plein de tes soupires amoureux qui aspirent à une plus grande présence de Dieu en toi. C'est la nuit avant le lever du soleil. Sans cette nuit jamais le soleil ne pourrait être si radieux (lumineux) à son lever. Ce rien c'est le rien de toi même. Ce rien est très réaliste, c'est l'humilité. Sans ce rien de toi-même, il n'y aurait pas la venue de ce "plein de Dieu" (lever du soleil) en toi. "Laissez venir à moi les petits enfants"


Alors tu vois ce rien, il n'est pas totalement le rien, il est plein de ton désir de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
gilabert jorge




Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 01/01/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyJeu 16 Mar - 17:34

Bravo a tous je suis dac. Avec vous il n y a rien a présiser pour moi c est ce que je pense nous somme sur le bon chemin.
C est Saint Jean de la Croix le Mont de Perfection.
Bravo Tourterelle!
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Les 5 riens sur le sentier qui mène à l'Union à Dieu   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptySam 18 Mar - 0:18

Les 5 "rien" sur le sentier qui mène à l'Union à Dieu

Il est bon de comprendre les 5 "rien" que l'on trouve sur le chemin de la Montée du Mont Carmel réalisé par saint Jean de la Croix.
D'abord le dessin du Mont a une forme bien spéciale.
Pour saint Jean de la Croix, le but de la vie spirituelle est d'arriver à l'Union à Dieu, et elle est symbolisée par le Sommet du Mont.
A partir de la vallée 3 voies s'offrent à nous. Une seule mène au sommet du Mont, et c'est un sentier bien étroit. Et deux autres chemins, sur les côtés (un à droite du dessin et un à gauche) sont offerts, mais aucun de ceux-ci ne mène au sommet.

Like a Star @ heaven Le Chemin de droite est un chemin qui mène vers les biens de la terre: 1- repos, 2- consolation, 3- savoir, 4- joie, 5- possession de la terre.

Like a Star @ heaven Le Chemin de gauche est un chemin plus délicat à discerner et Gilabert faisait allusion à cela dans un de ses messages. Ce chemin mène vers les biens du ciel: 1- repos, 2- consolation, 3- savoir, 4- joie, 5- possession du ciel.

Like a Star @ heaven Les 5 "rien" sur le sentier du milieu (un sentier est plus étroit qu'un chemin) renvoient aux 5 refus des 5 biens de la Terre et des 5 biens du Ciel.
En fait, pour aller à Dieu, nous ne pouvons pas être attachés à ces 10 biens. C'est l'attachement par la volonté qui est opposé au fait de chercher Dieu. C'est pour cela que nous avons les mots: "rien". Il ne s'agit pas de tout annuler! il s'agit de ne rien préférer à Dieu lui-même. Ou en d'autres termes de le vouloir Lui, et uniquement lui, pleinemnet. En fait l'autre face de ces 5 "rien" il faut voir: Dieu, Dieu, Dieu, Dieu, Dieu voulu purement pour lui-même.

Like a Star @ heaven Je fini par cette seconde remarque: un des gros avantages de cet enseignement est le "nouveau" discernement que Jean de la Croix apporte: il discerne bien entre "biens du Ciel" et Dieu lui-même. C'est comme le disait Gilabert et ce fut repris je crois par Tourterelle ou Fanny: il y a une différence entre aimer le Roi pour lui-même, et l'aimer pour ses biens ( il est évident que Jean de la Croix nous invite à l'aimer "pour lui-même" affraid). D'où l'expression sanjuaniste: chercher "le Christ tout nu" (en fait l'expression existait avant lui).

Voilà donc pour les 5 "rien" sur le sentier. Et, étant donné qu'ils visent le détachement par la volonté (et pas obligatoirement physiquement), nous comprenons qu'au sommet du Mont, là où seul Dieu règne, il est normal qu'étant unis à Lui, nous ne pouvons pas être attachés à autre chose!

Amitiés à tous Very Happy
jean
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptySam 18 Mar - 1:29

Voici le dessin du Mont de saint Jean de la Croix, transcrit du Français.

www.amorvincit.com/dessindumont.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptySam 18 Mar - 15:57

Eh bien..., j'ai toujours cru que le Ciel était plein de Dieu - si l'on peut dire -, que les biens du ciel et Dieu, c'était tout un! Car après tout, dans le Royaume, l'Amour, la charité, la beauté, l'harmonie, la paix, la justice... émanent de Dieu. Question

Cette "carte du tendre"-là, cher Jean, il ne suffit pas d'une vie pour en atteindre le sommet! Merci pour ce schéma traduit. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
gilabert jorge




Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 01/01/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptySam 18 Mar - 16:33

Pourquoi Jacob a inventé l échelle et sainte Thérèse de l E.J l assenceur
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptySam 18 Mar - 22:57

Fanny a écrit:
Eh bien..., j'ai toujours cru que le Ciel était plein de Dieu - si l'on peut dire -, que les biens du ciel et Dieu, c'était tout un! Car après tout, dans le Royaume, l'Amour, la charité, la beauté, l'harmonie, la paix, la justice... émanent de Dieu. Question

La nuance semble fine, délicate, mais elle est absolument réelle et importante. Notons, si vous le voulez bien, de plus près les 5 biens du ciel: "1- repos, 2- consolation, 3- savoir, 4- joie, 5- possession du ciel". Si vous regardez cela de près vous verrez que c'est une recherche de soi, bien cachée! Qui cherche le "repos", nous pouvons dire qu'il cherche la Paix Like a Star @ heaven , mais Dieu est un bien supérieur. Et derrière cette recherche du "repos" il peut se glisser une recherche de soi! Idem pour la "consolation". Chercher une consolation, c'est chercher un "bien de Dieu", mais en fait, c'est une recherche de soi qui s'y cache!

Nous avons en fait un bipolarité dans la vie spirituelle:
1- L'objet de notre quête qui est Dieu (l'objet).
2- La manière de le chercher qui peut être humaine ou divine (le sujet).

Il ne suffit pas que l'objet soit déterminé pour garantir la bonté de nos actes! Il est important de voir que nous sommes des humains et aller à Dieu par nos propres moyens humains, c'est comme vouloir aller à la Lune en vélo. Nous avons besoin que notre humanité soit elle aussi transformée, divinisée. (Et ce travail a surtout lieu durant l'action profonde que Dieu réalise dans la Prière du coeur. D'où sont importante capitale.)

Notez que le chemin de droite est appelé: "chemin d'esprit égaré" car le but est complètement faux: la terre. Notez par contre que le chemin de gauche est appelé: "chemin d'esprit imparfait", car le moyen est faux: il est humain! on ne va pas à la lune (Dieu) en bicylette. "esprit imparfait" pointe vers le sujet lui-même, et ses moyens! "esprit égaré" pointe sur l'objet. Dans ce sens pointer vers le ciel, c'est s'égarer! Car Dieu est une chose et le ciel (tel que nous le voyons et désirons) c'est autre chose!

Cette question est très important pour les personnes spirituelles. Et saint Jean de la Croix, dans son livre: La Nuit Obscure, livre I, passe en revue les 7 péchés capitaux, pour nous montrer qu'ils peuvent s'appliquer à la vie spirituelle: gourmandise spirituelle, avarice spirituelle, colère spirituelle, etc... Il nous soumet à une analyse fine, mais d'une telle perspicacité à faire blêmir... (à faire rougir plutôt)...


Fanny a écrit:
Cette "carte du tendre"-là, cher Jean, il ne suffit pas d'une vie pour en atteindre le sommet! Merci pour ce schéma traduit. Very Happy

Chère Fanny, une vie devrait suffire. Du moment que la "Bonne nouvelle" de l'Union à Dieu nous est parvenue, c'est la manière de Dieu de nous dire: "regarde sur la Croix, je t'ai uni à moi, veux-tu alors, recevoir tout moi-même?" Cette vie devrait nous suffire, surtout que l'Union à Dieu n'est que le "milieu" de la vie spirituelle, car une fois que l'Arbre est mûr... il doit ensuite donner des fruits!! "Je vous ai institutés et envoyés pour que vous alliez et portiez du fruit, un fruit qui demeure en vie éternelle"! ça serait dommage de perdre l'opportunité que nous offre cette vie afin d'y croire et d'y agir, et d'avancer afin de parvenir à la Fécondité à laquelle Dieu nous a destiné!
Ce serait faire de la peine au Christ Epoux - dit saint Jean de la Croix - que de ne pas lui demander d'arriver à cette perfection d'Amour (cf. Vive Flamme d'Amour). Vous comprenez que la manière de voir de ce saint Docteur est à l'opposé de la nôtre.
Je dirais tout simplement: c'est mieux de le croire lui.
Merci Fanny pour votre réaction.
Amitiés à tous
Jean

Like a Star @ heaven On peut objecter en disant: mais Dieu est la Paix! Jean de la Croix ne dit pas qu'il faut éviter Dieu en tant que Paix. Il dit: "qui cherche le repos". Donc "Paix" peut être perçue comme étant Dieu lui-même (pris purement), et "Paix" peut devenir une recherche d'un goût de paix, ou d'un repos (et là c'est une recherche de soi, bien cachée sous des alibis spirituels). Et là, il y a une différence quand même! Il ne nous dit pas de ne pas chercher Dieu! Il dit: cherchons Dieu purement, pour lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Tourterelle

Tourterelle


Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 01/03/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyDim 19 Mar - 15:07

Je résumerais par cette pensé: un ciel sans Dieu c'est bien triste ou qu'est-ce que le ciel sans Dieu? Ont aurait beau posséder tous les biens spirituels du ciel mais si Dieu y est absent, le ciel ne servirait à rien. Donc la relation avec Dieu est importante (la raison de l'existence du ciel c'est Dieu lui-même).

Je me dis que si je n'ais pas l'Amour, je n'ais rien... Et vouloir l'Amour c'est ce déposséder de soi-même pour ne posséder que l'Amour (Dieu). Donc il faut aimer Dieu plus que ces biens et plus que sois-même j'imagine. Il faut aimer Dieu pour lui-même. Finalement les biens du ciel ne me serviraient à rien si je n'ais pas Dieu. Mais Dieu lorsqu'il s'offre à une âme par amour, il la comble de ses biens spirituels à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyDim 19 Mar - 15:51

Tourterelle a écrit:
Mais Dieu lorsqu'il s'offre à une âme par amour, il la comble de ses biens spirituels à mon avis.

Tout ce que tu dis avant est beau, et juste.
Mais pour cette citation, je voudrais dire: Le plus grand bien que Dieu peut donner est LUI-MêME...! Le reste ce sont des miettes...
Amitiés à tous


PS C'est à cela que vise la discussion... et le discernement qu'opère Jean de la Croix dans ce tournant de la vie spirituelle entre "Dieu" et les "biens du ciel". Il est bon pour garder un minimum de cohérence dans notre discussion des 5 "rien" de comprendre les "biens du ciel" comme Jn de la + les entends! L'être humain cherche Dieu oui, et le désire oui, mais ily a encore de l'humain, qui se cherche lui-même ("égoïstement") tout en cherchant Dieu, tout en croyant chercher Dieu. Mais je suis sûr que tu as "vu" cela.
Que penses-tu de cela?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Louis
Administrateur
Louis


Nombre de messages : 1282
Age : 60
Localisation : Provence
Date d'inscription : 15/08/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyDim 19 Mar - 15:56

Tourterelle a écrit:
Donc il faut aimer Dieu plus que ces biens et plus que sois-même j'imagine. Il faut aimer Dieu pour lui-même.
Chère Tourterelle

Comment aime-t-on Dieu concrêtement? et avec quel amour? un amour humain ou un amour Agapé?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyDim 19 Mar - 17:33

Merci mille fois, cher Jean, Very Happy vous exprimez très clairement les choses. Si l'on se détache, par choix, des biens de ce monde, ce n'est donc pas parce qu'on ne les apprécie pas, mais parce que le Christ est "un plus grand bien" (de mémoire, dans saint Paul). De même pour les biens du Ciel. Vous le dites vous-même : "Dieu est un bien supérieur".

Ce qui m'ennuie, c'est que l'homme ne peut s'empêcher d'imaginer Dieu, ne serait-ce que parce qu'Il est un Dieu personnel ; de surcroît, Il s'est incarné! Alors, je me dis que peut-être, la meilleure manière d'"approcher" Dieu se trouve dans la relation d'amour que nous laissons naître entre nous et notre prochain, et à plus forte raison au sein de la vie conjugale... Le fait de se donner entièrement à l'autre n'est-il pas une amorce du Royaume? Le Christ ne l'a-t-Il pas entendu de cette façon, quand Il a affirmé que le Royaume de Son Père se trouvait au milieu de nous?

Voilà bien des réflexions et questions dont vous allez devoir vous dépêtrer What a Face , cher Jean. Merci d'avance! Smile


C'est en effet très vrai et très beau, ce que tu dis, Tourterelle, mais Jean a raison : le jeune homme riche et vertueux de l'Evangile qui n'arrive pas à suivre le Christ, est trop attaché aux biens de la terre, et aussi aux biens spirituels en eux-mêmes que la pratique de la Loi génère... Il passe à côté de l'essentiel : Celui qui est le centre de tout, le Christ... qui Se tient devant Lui et lui adresse un regard d'Amour...!

Voilà un regard qui, plus de 2000 ans après, devrait bouleverser tout homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyLun 20 Mar - 4:04

Fanny a écrit:
Ce qui m'ennuie, c'est que l'homme ne peut s'empêcher d'imaginer Dieu, ne serait-ce que parce qu'Il est un Dieu personnel; de surcroît, Il s'est incarné!
Alors, je me dis que peut-être, la meilleure manière d'"approcher" Dieu se trouve dans la relation d'amour que nous laissons naître entre nous et notre prochain, et à plus forte raison au sein de la vie conjugale... Le fait de se donner entièrement à l'autre n'est-il pas une amorce du Royaume? Le Christ ne l'a-t-Il pas entendu de cette façon, quand Il a affirmé que le Royaume de Son Père se trouvait au milieu de nous?
Voilà bien des réflexions et questions dont vous allez devoir vous dépêtrer What a Face , cher Jean. Merci d'avance! Smile

Chère Fanny,
Voilà bien des questions très importantes. (Entre-nous, c'est une merveille de voir tant d'importantes questions qui émergent si spontanément.)
Je distingue au moins deux questions importantes dans ce que vous dites:
1- La tendance à imaginer Dieu, chez tout être humain!
2- Est-ce que la meilleure manière d'approcher Dieu se trouve dans la relation avec le prochain?

1- Vous dites bien: "l'homme ne peut s'empêcher d'imaginer Dieu". C'est tout à fait vrai. "Ce qui est reçu, est reçu selon la capacité de celui qui le reçoit". C'est pour cela que le Christ nous dit: faites attention à la manière avec laquelle vous entendez. Votre manière de "mesurer" (nous pourrions dire: votre manière de "voir", de "regarder", de "juger") est décisive, car c'est selon elle qu'il vous sera mesuré (c'est selon elle qu'il vous sera donné). Ceci est valable pour une multitude infinie de choses! Et c'est surtout valable pour notre manière de voir (imaginer) Dieu. C'est un des points fondamentaux de la Mystique que de s'occuper de cette question. Saint Jean de la Croix, Docteur Mystique, traite de cette question. Il nous dit que la "modalité humaine" de percevoir Dieu se change en une "modalité divine", et que c'est Dieu lui-même qui se charge de cette transformation, et il le fait de manière directe en nous. Et si nous approfondissons cette question capitale pour la vie spirituelle, nous nous rendrons compte que, cette transformation radicale réalisée, le "Dieu" qu'on connaissait était comme une "idole" en nous! Nous nous faisions une image de Dieu dans notre imagination, mais qu'en fait le vrai Dieu est tout autre (il est le 3 fois "Saint", c'est à dire: 3 fois "Tout-autre")! C'est pour cela qu'on parle de "l'obscurité de la Contemplation" quand elle est élevée, et qu'on parle plutôt alors d' "Inconnaissance". C'est pour cela que l'Action transformante de Dieu en nous, surtout durant ces heures de silence qu'est la Prière du cœur, est capitale et décisive, elle réalise en nous une transformation radicale, et divine, elle nous fait passer des ombres à la Lumière qui dépasse toutes les lumières! "Par ta Lumière Ô Dieu, nous voyons la Lumière" dit le Psaume. Nous avons besoin de Dieu pour voir Dieu. L'abîme qui nous sépare de Dieu est tel que c'est Dieu qui le traverse, pour venir nous prendre et nous élever, et nous le faire passer! Symbolisé par cette barque (le Christ) qui nous fait passer la Mer obscure et agitée, pour nous faire arriver à l'autre Rive, Dieu lui-même! Rive de Silence!! Rive de l'épaisseur de l'Etre de Dieu. Mais ne l'oublions pas: c'est Dieu l'Auteur de cette transformation!
Cette expérience de transformation (de la modalité humaine de connaître et d'aimer Dieu à la modalité divine) est décrite par saint Jean de la Croix (voir surtout son livre Nuit Obscure Livre II). Nous ne soulignerons jamais suffisamment cette question!
Saint Paul n'a jamais connu le Christ de son vivant (avant sa Résurrection). Et pourtant il estime qu'il y a deux connaissances du Christ: une humaine et une divine! Il l'exprime en passant dans une de ses lettres: "Même si nous avons connu le Christ selon la chair, maintenant ce n'est plus ainsi que nous le connaissons" (2 Co 5,16).

2- Est-ce que la meilleure manière d'approcher Dieu se trouve dans la relation avec le prochain?
Les deux ne s'opposent pas et ne peuvent être séparés. Le Christ les a unifiés dans sa personne en un seul commandement, le Sien, le nouveau: aimez-vous comme je vous ai aimés: La barre horizontale de la Croix ("aimez-vous") est portée par la barre verticale: "comme je vous ai aimés" et non l'inverse. Tout le poids de ce commandement nouveau se trouve dans le "comme". Encore faut-il apprendre de Lui ce "comme".

Cela dit, si Dieu lui-même, en s'incarnant a fait l'effort de venir me chercher, me trouver, me toucher, pourquoi alors l'éviter? Pourquoi ne pas y voir son désir d'établir avec chacun de nous une relation personnelle et exclusive, unique, et vivante. Le Premier commandement ne laisse aucun doute à cet égard au sujet de "ce qu'est l'homme" et de "ce qu'est Dieu et son Désir". "Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée"! il n'a pas dit aux humains: exerce toi à l'Amour en aimant ton prochain (même s'il le fera, pour prouver au Christ qu'il l'aime, et l'amour du prochain sera un moteur de croissance de l'Amour du Christ)! Il a dit: "j'ai soif" de t'aimer Ô être humain, c'est moi qui ai créé ton cœur, et je l'ai fait selon mon image et ma ressemblance, capable de m'aimer pleinement. J'ai soif de t'aimer, donne-moi à boire de ton amour. (cf Jn 4)
Ainsi, de par sa "construction", le cœur humain est destiné à être pris complètement par l'Amour de Dieu. Cette intention divine, et la clarté qu'il y met est sans équivoque! Il n'a pas dit: donne-moi la moitié de ton cœur, et l'autre moitié donne-là au prochain. Il a dit: "tout" ton cœur!
Qui a compris la Soif d'aimer - qui est l'Etre-même de Dieu -, et qui a répondu pleinement à cet Amour divin, a pu se rendre compte de cette réalité!
Le Christ est le véritable Epoux, sur la Croix, il s'unit à chacun de nous, et donne son Corps, son Âme, son esprit et sa Divinité à chacun de nous! C'est sur cette "union" entre le Christ et chacun de nous que se construit le sacrement du mariage et non le contraire.
Dans son Encyclique, le Pape traite de cette question, en soulignant que cette soif d'aimer et d'être aimé qui habite chaque être humain, ce désir qu'il y a en nous, cet éros que Dieu a déposé dans chaque être humain est appelé à suivre le Christ, pleinement, afin d'être transformé et purifié par Lui. Il n'a pas dit: "laissons l'éros pour le conjoint", il a dit: "le Christ est l'objet de notre éros"!
C'est pour cela que la vie chrétienne est en fait un "s'énamourer du Christ"! Si on ne désire pas donner tout son cœur au Christ – même et surtout si nous aimons un être humain – alors on ne peut découvrir son Amour à Lui. Car en fait, "il se donne à nous dans la mesure même avec laquelle nous nous donnons à Lui"! C'est nous en fait qui ouvrons la Porte de notre cœur, en décidant de croire à cet Amour fou qu'il a pour nous, et en décidant de le mettre à la première place dans notre cœur.
Un jour où je racontais cela, une femme mariée m'a cru et l'a mis en pratique, et elle a expérimenté la différence! Vous savez ce qu'elle m'a dit? Elle m'a dit: "le Christ me fait la cour"! Mais elle a paniqué! "Au secours", m'appela-t-elle ensuite: "que dois-je faire, je suis troublée, qu'en est-il alors de mon mari?"!
La réponse est simple: le Christ est Dieu. Le mari ne l'est pas! Les deux amours ne s'opposent pas! Mais la totalité du cœur va au Christ. Et c'est l'Amour du Christ ensuite qui m'aide à aimer ma femme, mes enfants etc… et non l'inverse.
Le Christ est mort pour moi sur la Croix, non mon mari, et il n'est pas mort "à moitié" pour moi, il s'est donné totalement à moi sur la Croix!! Nous avons besoin de nous rendre compte que le "tout" de: "tu aimeras ton Dieu (Christ) de "tout" ton coeur" n'est pas une figure de style, mais le signe de Feu du Désir de Dieu, et de comment mon coeur est fait!

Pour conclure: La meilleure manière d'approcher Dieu, c'est bien l'approche directe: de laisser entrer Celui qui est déjà à la porte de mon coeur et qui frappe. Et pour lui ouvrir je peux lui avouer: j'ai tellement envie que tu sois le Premier dans mon coeur, dans ma soif d'aimer et d'être aimée!

Il y en aurait des choses à dire sur ce sujet. Et nous voilà, au cœur de l'Encyclique du Pape, qui est d'une audace inouïe!
Amitiés à tous
Jean
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyLun 20 Mar - 18:37

Cher Jean, béni soyez-vous de consacrer une partie de votre temps à nous expliquer des choses aussi importantes et profondes! Very Happy Merci à vous.

Vous avez raison d'insister sur la transformation que Dieu opère en nous grâce à ces moments de prière - des rendez-vous fidèles - où nous Lui laissons la possibilité de S'exprimer à Sa manière, dans le silence et la solitude... C'est la porte de notre coeur que nous acceptons d'ouvrir, comme vous le dites si joliment.

Après l'oraison, on se sent l'âme pacifiée et joyeuse, davantage en harmonie, semble-t-il, avec soi-même et les autres. De même après la messe ; j'aimerais que de tels instants se prolongent...

A propos de la messe, il y manque parfois ce silence dans lequel Dieu est présent, ce silence qui fait éclore l'être intérieur dans le recueillement : on dirait que notre époque - jusque dans les églises - ressent le besoin de "combler les vides", de ne laisser aucun instant à la gratuité... Et c'est bien dommage. Toutefois, je me souviens de quelques messes suivies à la Trappe de Notre Dame-des-Neiges, aux confins de la Lozère et de l'Ardèche, là où le saint Père Charles de Foucauld a séjourné : ce sont les moines qui officient, dans un silence recueilli et "palpable" (que c'est beau!), avec au-dessus d'eux, un Christ en croix dont la tête est inclinée au point qu'on devine plus qu'on ne voit Son visage... En ce lieu, tout prête à la méditation.

Il est un point sur lequel j'aimerais revenir : Aimer spirituellement son prochain, c'est aimer Dieu, il ne saurait y avoir de différence ; le Christ l'a dit : ce que vous faites au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous le faites... Je le prends à la lettre. D'ailleurs, quel chrétien ne voit pas le Christ dans ceux qu'il rencontre? c'est une expérience extraordinaire. sunny

Eh bien, heureusement que les questions vous ravissent, cher Jean, car ce n'est sûrement pas fini!

Bien amicalement à tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 3:50

gilabert jorge a écrit:
Pourquoi Jacob a inventé l'échelle et sainte Thérèse de l E.J l'assenceur

En relisant j'ai retrouvé cette question... à laquelle il faudra répondre, car ça aussi c'est important...
Amitiés à toutes et à tous
jean
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 4:14

Merci Fanny pour vos paroles.

Fanny a écrit:
De même après la messe ; j'aimerais que de tels instants se prolongent...
A propos de la messe, il y manque parfois ce silence dans lequel Dieu est présent, ce silence qui fait éclore l'être intérieur dans le recueillement
Vous n'êtes pas la seule à vouloir cela! Mais c'est une question de formation. Si on n'est pas formé à la vie spirituelle, comme c'est souvent le cas, on essaye d'y aller à "l'horizontale", et non à la verticale! alors on remplit, on varie, on fleuri les choses, ... il nous faut une formation à la Contemplation. Oui, il y a une manière de vivre la Messe de manière contemplative! Et du côté du Prêtre et du côté de fidèles! ça s'apprend! Et s'il n'y a pas de profondeur spirituelle, le silence (qui fait partie de la Liturgie, je peux vous l'assurer, du moins pour la liturgie Romaine) sera maltraité, sera traité comme une "perte", un "vide" et non un "gain en qualité".
Après l'homélie (ou s'il n'y en a pas, en semaine), silence - car il y a "Digestion" sacrée. Après la Communion silence - car il y a "Digestion" sacrée, assimilation (devenir semblable).
Sainte Thérèse d'Avila, qui a formé ses filles à la contemplation, eh bien, leur demande d'avoir 10-15 minutes après la Messe, d'action de grâce en silence! Elle sait très bien que cet instant de la Communion doit se prolonger... afin de laisser à l'Action Sacrée de Dieu en nous la possibilité de se prolonger et d'être efficace.
Elle sait cela, elle qui a reçu la majorité de ses grâces après la Communion! C'est en fait un moment d'Union avec le Seigneur! On ne viole pas l'intimité de l'Epoux dans un instant si Sacré! Mais qui sait comprendre ces choses?!
Oui, oui Fanny, "le Silence contemplatif" fait partie intégrante et nécessaire (car vitale) de la Célabration de la Messe!....

Fanny a écrit:
Il est un point sur lequel j'aimerais revenir : Aimer spirituellement son prochain, c'est aimer Dieu, il ne saurait y avoir de différence; le Christ l'a dit: ce que vous faites au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous le faites... Je le prends à la lettre. D'ailleurs, quel chrétien ne voit pas le Christ dans ceux qu'il rencontre? c'est une expérience extraordinaire. sunny.
Cela ne fait aucun doute qu'aimer son prochain c'est aimer Dieu. Mais aimer Dieu, c'est aimer Dieu (directement) - et c'est aussi aimer son prochain.
Revenons: "aimer son prochain" et "aimer Dieu", c'est avec quel "Amour" que nous aimons dans les deux cas? C'est avec l'Esprit Saint. C'est avec le même Esprit Saint, qui est Amour, que je peux aimer, et l'un et l'autre. Et l'Esprit Saint est Dieu. C'est avec l'Amour de Dieu que je peux aimer mon prochain "spirituellement", en Dieu. C'est une sorte d'expérience Trinitaire. Comme aussi celle du mariage, comme vous le souligniez avant. De fait, l'Amant, l'Amour et l'Aimée, voilà une des plus belles images de la Trinité sur terre!
"Qui est notre prochain?", comme vous le rappelez: c'est tout simplement le Christ, le Corps du Christ. Personne ne peut objecter à cela.
Merci encore chère Fanny pour vos paroles et
Amitiés à tous
Jean
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Tourterelle

Tourterelle


Nombre de messages : 110
Date d'inscription : 01/03/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 14:28

Citation :
Chère Tourterelle

Comment aime-t-on Dieu concrêtement? et avec quel amour? un amour humain ou un amour Agapé?
_________________

Bonjour Louis,

Je ne sais pas ce qu'est l'amour Agapé. En fait je ne commais pas la singification du mot Agapé.

Ont aime Dieu d'un amour humain (imparfait) parce que nous sommes des humains. Ont part de ce que nous somme, c'est à dire des humains, à mon avis. Heureusement Dieu transforme notre amour humain en un amour plus spirituel. Mais par nous même nous ne pouvons que offrir nos miettes d'amour à Dieu. Aimer Dieu parfaitement, se serait peut-être aimer Dieu à la manière de Dieu. Donc seul Dieu peut s'aimer parfaitement. Alors je pense que l'Esprit Saint qui est le souffle d'amour de Dieu, vient en aide (souffler) à notre amour limité pour le spiritualiser et l'offrir à Dieu.

Mais il faudrait que tu m'expliques ce qu'est cette amour Agapé Louis...
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Administrateur
Louis


Nombre de messages : 1282
Age : 60
Localisation : Provence
Date d'inscription : 15/08/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 16:13

Chère Tourterelle

Je ne suis pas spécialiste mais je pense que la traduction de la Bible du grec au latin a appauvri la notion d'amour et créé des confusions. Il faudrait poser la question à un Orthodoxe grec.

Les anciens grecs avaient trois mots pour désigner l'amour: eros, philia et agapè.
- Eros: c'est le désir du bien sensible, mais aussi de toute autre objet digne d'attachement, la beauté par exemple.
- Philia: c'est l'amour désintéressé qui prend soin de l'homme, de l'ami, de la patrie, en qui la volonté et la noblesse de coeur ont maîtrisé les passions humaines.
- Agapè: 1- Accueillir avec amitié, traiter amicalement, 2-se contenter de, être satisfait de, 3-Aimer, chérir.

Dans la Bible en français, nous ne trouvons plus que l' "amour" (caritas en latin, charité) pour décrire ces trois termes. Mais même Agapé est extrêmement limité pour traduire le véritable Amour de Dieu.

Ceci dit, ma question n'était pas une question de vocabulaire. Simplement, quand un Chrétien dit "j'aime Dieu", j'essaie de comprendre de quoi on parle. Amour et Dieu sont les deux mots les plus essentiels et en même temps les plus incompris. C'est un peu comme si on disait "j'aime l'amour qui m'aime". Mais comment aimer l'être infini qui dépasse toute compréhension humaine? On me répondra alors : "Dieu s'est incarné. On peut maintenant l'aimer sous sa forme humaine."
Mais encore une fois, c'est une projection de l'esprit humain. On aime le Dieu qu'on imagine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com
gilabert jorge




Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 01/01/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 16:59

Je suis pour le moment dans une nuit l inspiration ne me vient pas mais le Carme louis Van den Bossche lie a l histoire de l assenceur la montée d Elie au ciel .Tout ça por vous montrer que je suis avec vous et que ne suis pas encore monté!
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 17:48

gilabert jorge a écrit:
... le Carme Louis Van den Bossche lie a l'histoire de l'assenceur la montée d'Elie au ciel. Tout ça por vous montrer que je suis avec vous et que ne suis pas encore monté!

Si vous montez, dites-le nous quand même! Very Happy
En bonne "montée spirituelle", plus on monte dit saint Jean de la Croix, plus on est proche des autres! Donc, tâchez de monter et de monter vite. cheers
J'attend, si vous le voulez bien, de finir d'autres sujets déjà ouverts pour aborder celui de l'Echelle, de l'Escalier, de l'Ascenseur, etc...
Amitiés
Jean
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
gilabert jorge




Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 01/01/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 19:26

Je ne sais pas plus je lis moin j en sais on vas laisser faire Dieu il n y a que lui qui donne le meillreure!Je vais vous suivre sa avance vachement bien! Arrow Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Modérateurs
Jean


Nombre de messages : 575
Localisation : Londres
Date d'inscription : 27/02/2006

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMar 21 Mar - 23:26

J'ai hésité un peu avant de mettre ce dialogue réel qui suit (avec bien sûr l'accord de la personne). Cependant, je pense qu'il est important. Nous avons souvent évoqué différents aspects des thèmes qui y reviennent. Louis, récemment, a posé la question de l'Amour. J'espère donc, que le contenu saura pardonner la longueur. C'est toute la spontanéité d'un dialogue qui apparaît. Vous pardonnerez le ton parfois animé, mais qui finit quand même dans l'humour.

- N. dit :
J'ai lu "les riens", je comprend les "rien" du monde terrestre, mais les "rien" spirituels, je sais pas, je ne sais pas vraiment ce que sont les biens spirituels, moi je pense que les biens spirituelles conduisent à Dieu, évidement le bien visé c'est Dieu
- Jean dit :
le bien visé dans ce cas n'est pas Dieu, mais les biens de Dieu
- N. dit :
Etrange, nomme moi des biens spirituelles
- Jean dit :
La consolation, reçue de Dieu, le sentir, vouloir le sentir, vouloir se sentir "bercé", choyé par lui
- N. dit :
vouloir le sentir c'est le vouloir lui
- Jean dit :
Nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn, c'est une recherche de soi détournée. L'écouter est une chose, vouloir le sentir c'est une autre chose, une est une sortie de soi vers lui, l'autre est le mettre dans notre poche (en faire ce qu'on veut, l'utiliser à ses fins), mais c'est très subtil la distinction, mais elle est vraie.
- N. dit :
Une sortie de soi vers lui c'est aussi le sentir
- Jean dit :
Non, pas nécessairement, faire ce qu'il me demande de faire, n'est pas nécessairement le sentir, s'il veut se faire sentir, il est libre, ce n'est pas une nécessité, je ne pose pas de conditions.
- N. dit :
hé ben... ! Sentir son amour c'est important et l'aimer aussi, ça peut faire partie de l'oraison
- Jean dit :
L'aimer est une chose! sentir son amour c'est une autre chose! "Sentir ou pas sentir", c'est pas le cœur de l'amour! l'amour c'est "faire", "mettre en pratique"
- N. dit :
Moi je parle de "sentir son amour", quoi d'autre?
- Jean dit :
Oui "sentir son amour"! Pourtant tu le sais qu'il t'aime! Jean de la croix explique cela dans le livre I de la Nuit Obscure.
- N. dit :
On peut sentir sa présence comme un "bien de Dieu", ok. On peut sentir son amour... c'est autre chose.
- Jean dit :
Non c'est pareil. C'est pas nécessaire de sentir, il faut croire
- N. dit :
C'est quoi ce "sentir"?
- Jean dit :
éprouver, expérimenter, palper
- N. dit :
C'est comme quand on est enfant, "sentir Jésus"
- Jean dit :
Tu vois la différence?
- N. dit :
Pas encore. Aimer c'est sentir Dieu.
- Jean dit :
Non, qui a dit ça? Aimer est un acte de la volonté, pas du sentiment.
- N. dit :
Vouloir aimer n'est pas bien?! Dans une Union tu ressent de l'amour, ça fait partie d'aimer
- Jean dit :
Définissons aimer d'abord. Aimer est un acte de la volonté: si j'aime Dieu, je fais ce qu'il me demande de faire! voilà l'aimer. Jésus le dit très clairement: qui m'aime met en pratique ma parole! Ce n'est pas nécessaire de ressentir! l'acte d'aimer n'est pas un sentiment qu'on ressent, qu'on reçoit, ce n'est pas une partie essentielle si tu veux. Jésus n'a jamais parlé des sentiments! jamais! Il a parlé de foi, il a parlé de mettre en pratique sa Parole. Si on attend d'avoir les sentiments d'amour on ne fera jamais rien
- N. dit :
Aimer est un sentiment
- Jean dit :
Non aimer n'est pas un sentiment! Aimer est un acte de la volonté !
- N. dit :
Les deux
- Jean dit :
Non, car tu peux aimer sans avoir le sentiment
- N. dit :
ça arrive évidemment. Lorsque tu fais oraison tu es dans une relation amoureuse avec Dieu. On parle de "l'amour de Dieu".
- Jean dit :
Oui
- N. dit :
Et il ne faut pas vouloir cette amour?
- Jean dit :
Il ne faut pas chercher le sentiment, sinon on n'avance pas! le sentiment n'est pas Dieu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
- N. dit :
Ok, alors vaut mieux ne pas l'aimer!
- Jean dit :
Ce qui est ressenti est une chose qui tombe dans le corps ou dans l'âme et donc c'est quelque chose de créé, un bien que Dieu donne, mais ce n'est pas LUI, il est incréé. Dissocie "aimer" de "sentir".
- N. dit :
ok
- Jean dit :
Aimer c'est autre chose, c'est se donner! Il faut l'aimer. C'est si important tout cela!!!!!!!!!! Dieu est incréé, une seule région en nous le touche directement, c'est l'esprit, la fine pointe de l'âme.
- N. dit :
Ok, je crois que je comprend, mais je comprend que le sentiment n'est pas la personne.
- Jean dit :
Mais c'est pas tout à fait ça non plus, car il se donne à nous, mais on peut ne pas le sentir.
- N. dit :
ha?
- Jean dit :
Mon Dieu, il faut un Cours…. il faut la voix! C'est capital d'éclaircir cela.
- N. dit :
Je sais. Je crois que dans une extase ont ne ressens pas le sentiment d'aimer, mais c'est différent, c'est plus le sentiment humain...
- Jean dit :
Si si on sent. Je ne dis pas qu'on ne sent pas. Attention. Sentir existe, mais pas toujours. C'est comme les miettes à comparer avec le gros Pain. Il nous arrive de sentir au début du chemin mais il y a une période de purification qui enlève les sentiments, et il faut marcher dans l'obscurité.
- N. dit :
On sens la personne de Dieu
- Jean dit :
Tu sens son amour, mais c'est pas une nécessité.
- N. dit :
Ok. je vais y réfléchir. Mais je crois que j'ai compris. Lorsque l'amour est là ont aime c'est tout.
- Jean dit :
Très bien. Mais ça serait bien de lire jn +.
Mais aimer n'est pas un sentiment !!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est quoi aimer? Tu peux être dans la plus grande sècheresse et ne rien sentir et pourtant être en plein amour.
- N. dit :
Bien sur que c'est aussi un sentiment.
- Jean dit :
Non, non, non, non.
- N. dit :
Ce n'est pas que cela.
- Jean dit :
Tu peux avoir le sentiment opposé! Alors tu vas croire quoi? que Dieu ne t'aime plus? Sentiment OPPOSé.
- N. dit :
Non, non même sans le sentiment d'amour ont peut aimer, avec sa volonté, son intelligence
- Jean dit :
Voilà, tu y es.
- N. dit :
Je sais. Mais si il te donne à vivre ce sentiment d'amour, tu le vis c'est tout.
- Jean dit :
Car il y a un moment de purification qui suppose la disparition du sentiment et la présence d'un autre sentiment, terrible d'absence!
- N. dit :
Je sais
- Jean dit :
Oui, mais je ne dois pas y être attaché! voilà le point ! et ne pas conter dessus! alors "les biens du Ciel" ce sont ces sentiments!
- N. dit :
Ok, alors il sert à quoi ce sentiment d'aimer?
- Jean dit :
On ne peut aller à la lune en bicyclette! ce sentiment ne peut nous élever vers Dieu! il faut Dieu pour ça. Cependant, à certains moments dans les débuts, et à cause de notre faiblesse Dieu nous donne ces sentiments pour nous encourager,comme on donne à un enfant une récompense quand elle fait une bonne action.
- N. dit :
Ben .. Moi je demande à Dieu d,augmenter ma capacité de l'aimer, donc de l'aimer à "sa façon".
- Jean dit :
Donc aimer le Christ "tout nu" c'est l'aimer pour Lui-même et non pour les sentiments qu'il me donne! les biens (rires) "à sa façon", il faut alors te préparer !!
- N. dit :
C'est ce que je dis.
- Jean dit :
Alors c'est bien de lire Jn +
- N. dit :
Se préparer à quoi?
- Jean dit :
à la purification !! à l'action de son Amour
- N. dit :
... c'est bien ça.
- Jean dit :
mais son Amour c'est pas des sentiments, ça décape, ça enlève tout ce qui n'est pas Lui en nous
- N. dit :
C'est l'amour qui est purifié, ben... il y a une augmentation de la "capacité d'aimer"
- Jean dit :
oui, il crée la soif de Lui, il creuse notre puit, il l'élargit, pour Le contenir (l'Union), voilà la première action de l'Esprit en nous! Préparer la place que Dieu va occuper en nous!
- N. dit :
ont parle de la même chose
- Jean dit :
Je peux dormir en paix alors ! (rires)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.amorvincit.com
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + EmptyMer 22 Mar - 18:23

Superbe...! Heureusement que vous n'avez pas trop hésité, cher Jean : on comprend fort bien les nuances, ici, entre amour humain et amour pour Dieu. Quand vous évoquez le risque que nous mettions - même inconsciemment - Dieu "dans notre poche", cela me fait penser à ce que devrait être le véritable amour, déjà ici-bas : un respect total de l'autre, une distanciation qui est à l'opposé d'une appropriation, une main-mise... Il semble que sans cesse nous voulions exercer notre volonté de puissance, qui a causé notre chute au jardin d'Eden.

Le Tout-Autre qu'est Dieu ne peut souffrir que nous l'approchions de manière possessive ; Il ne Se donne que s'Il le veut bien, si notre coeur est prêt, comme vous le soulignez, à Le recevoir. Le véritable amour est désintéressé, je crois, et prêt à tout sacrifier pour l'objet aimé : pas de calcul! Cela ressemble au Dieu incarné, sur sa Croix de supplice... On pense aussi à l'infinie délicatesse de l'Amour de Dieu envers Marie : Il ne lui a pas imposé de porter Jésus, et Il a respecté son intégrité virginale ; on pourrait citer d'autres manifestations de l'Amour parfait dans les Evangiles, bien sûr.

Pas l'ombre d'un doute sur le rôle de la volonté dans l'acte d'aimer ; dans le couple, sur terre, elle permet d'entretenir le don de soi réciproque, et par là même, d'élever son esprit et tout son être! Je suis donc d'accord sur le caractère secondaire du ressenti, du sentiment (du moins, du sentiment humainement compris). Toutefois, je dirai que la joie a une grande place dans la relation amoureuse avec Dieu (comme dans le couple!) ; pas la joie-gaité, mais la joie plus profonde, plus silencieuse, et pourtant plus intense (?). Ce qui me dit qu'elle est importante, c'est qu'elle accompagne la foi, et qu'elle n'est pas recherchée : elle nous vient comme un don de l'Esprit Saint ; qu'en pensez-vous?

Peut-être que la louange - cet état constant de joie qui rend grâce au Seigneur pour tous Ses bienfaits (pour ce qu'Il est, tout simplement) - est encore le meilleur chemin pour dire son amour au Créateur?

Bien amicalement à tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Contenu sponsorisé





Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty
MessageSujet: Re: Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +   Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la + Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les "rien, rien, rien, rien, rien" de Jean de la +
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ""Vous cherchez la porte du ciel""
» "Seigneur,enfin fini l'homélie sur le poulet"&quot
» Dictionnaire d'Exemples, "Fête du Saint-Sacrement"
» "Jesus versus Terminator QU'EN PENSEZ-VOUS?"
» "Bienvenue Anna100 sur notre site Agape"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Vie spirituelle :: Apprendre à prier-
Sauter vers: