Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -31%
PNY – CS900 – SSD – 1 To – ...
Voir le deal
56.99 €

 

 24ème dimanche du temps ordinaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




24ème dimanche du temps ordinaire Empty
MessageSujet: 24ème dimanche du temps ordinaire   24ème dimanche du temps ordinaire EmptyLun 10 Sep - 9:05

24ème dimanche du temps ordinaire

Lectures du jour : http://missel.free.fr/Annee_C/TO/2/24.html

Cet évangile, nous l'avons entendu et lu très souvent. Certains peuvent penser qu'il n'y a plus rien à en dire. Et pourtant, il nous laisse une bonne nouvelle que nous n'aurons jamais fini d'accueillir. Le plus urgent, c'est de changer, une fois pour toutes, l'image que nous nous faisons de notre Dieu. Trop souvent, nous nous le représentons comme un Dieu gendarme, menaçant et vengeur, toujours prêt à nous prendre en défaut et à sévir. Cette représentation, c'est exactement le contraire de ce que l'évangile nous annonce.

En effet, tout l'évangile de ce jour nous dit et nous redit que Dieu est amour. Et comme si une parabole ne suffisait pas, Jésus nous en raconte trois pour nous montrer combien Dieu est bon et miséricordieux. Sa capacité de pardon est infinie. Pour un peu, le pécheur serait préféré à l'innocent. Comprenons bien : Dieu n'aime pas le péché. Il l'a toujours combattu. Mais il aime tous les pécheurs. Jésus est venu chercher et sauver ceux qui étaient perdus. Il est comme le médecin qui n'est pas venu pour les bien portants mais pour les malades. Son grand souci c'est de les guérir et de les réintégrer dans la famille des chrétiens. Cette guérison et ces retrouvailles sont le point de départ d'une joie immense dans le cœur de Dieu.

Pour comprendre cela, il suffit de regarder ce qui se passe dans nos familles. Chaque enfant est unique. Il est aimé dans ce qu'il a d'original. Si l'un d'entre eux fait une fugue ou est enlevé, c'est le drame. Ses parents sont angoissés et mettent tout en œuvre pour le retrouver. A plus forte raison, le Père se fait un souci d'encre pour celui qui s'est éloigné de son amour. Comme le meilleur des pères, il aime chaque homme personnellement. Il nous aime chacun comme si nous étions seul au monde. Il tient à nous comme à son bien le plus précieux.

Aussi quand le Père envoie son Fils Jésus dans le monde, il lui donne pour consigne de ne perdre aucun de ses autres fils que sont les hommes. Sa grande hantise c'est qu'un seul manque à son appel. Dieu est terriblement malheureux quand il voit un de ses enfants s'éloigner de son amour. Alors il met tout en œuvre pour le retrouver. Il s'arrange toujours pour mettre sur sa route les personnes qu'il faut pour l'aider à prendre conscience et son amour et à revenir. Il suffit de lire ou d'écouter certains témoignages de conversion pour s'en rendre compte.

Le péché le plus grave n'est pas de partir ou de tomber. Le pire c'est de croire qu'à cause de nos fautes, nous ne sommes plus aimés de Dieu, c'est de penser qu'il ne s'intéresse plus à nous. Or c'est le moment même où nous l'intéressons au plus haut point. Notre lèpre, notre aveuglement sont des raisons supplémentaires de nous aimer encore plus. Le véritable péché serait de croire que nous sommes définitivement exclus. Or pour Dieu, il n'y a jamais de situation désespérée. C'est vrai que nos péchés nous salissent ; mais nous restons membres de la grande famille des chrétiens.

Le véritable péché c'est de nous replier sur nous-mêmes. Comme l'enfant prodigue, nous nous retrouvons dans un pays lointain. Nous nous enfonçons dans un pays perdu pour fuir le regard de Dieu. Celui qui s'installe dans cette situation a tendance à se considérer comme un minable et il en prend son parti. Il ne voit pas le merveilleux qui l'habite. Le véritable péché c'est le découragement parce qu'on désespère de soi et de Dieu. Un jour, sainte Thérèse disait : "Moi, si j'avais commis tous les crimes possibles, je garderais confiance car je sais bien que cette multitude d'offenses n'est qu'une goutte dans un brasier ardent.

Quand un enfant a fugué, on fait tout pour le retrouver. La police et la gendarmerie sont alertées. Des appels sont répercutés par les médias. Dans la famille de Dieu c'est le Père qui prend l'initiative. Il n'attend pas que les pécheurs donnent des signes de repentir pour les chercher. Il fait sans cesse le premier pas vers nous. Mais comme Adam dans son paradis terrestre, nous avons la tentation de fuir le regard du Père et de cacher notre honte. Là encore, le véritable péché c'est de fermer nos oreilles à l'appel de Dieu et au repentir, c'est encore de ne pas vouloir guérir et de ne pas nous remettre en question.

Or le fils prodigue est rentré en lui-même. Il a pris conscience de sa situation. Il a décidé de se lever et de revenir vers son Père. Ce retour a été provoqué par des motifs intéressés mais ce n'est pas grave. Au contraire, la souffrance ouvre les yeux de ceux qui ne veulent pas voir. A partir d'un mal, Dieu peut toujours faire surgir un bien. Le véritable péché c'est le refus de croire en l'amour, c'est de penser que nous sommes détruits irrémédiablement.

Le péché est un grand malheur. Mais tout l'Evangile de ce jour est éclairé par une joie extraordinaire. C'est la joie du berger qui retrouve sa brebis égarée ; c'est la joie de cette femme qui retrouve sa pièce d'argent perdue. C'est surtout la joie de Dieu quand il retrouve son fils difficile. Il est tellement heureux qu'il fait la fête. Voilà une bonne nouvelle pour les pécheurs que nous sommes. Parfois nous avons du mal à croire que nous n'aurons pas à payer la facture. C'est oublier que le Christ a pris sur lui toutes nos dettes. Il suffit de se lever et de se jeter dans les bras de Dieu. Remercions le Seigneur pour tant de pardons reçus et prions pour ceux qui en ont besoin ; qu'ils viennent l'implorer avec confiance auprès de celui qui ne demande qu'à le leur accorder.

D'après diverses sources

Une autre homélie pour ceux qui préfèrent :
http://preparonsdimanche.puiseralasource.org/?p=homelie&id=55
Revenir en haut Aller en bas
 
24ème dimanche du temps ordinaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 16ème dimanche du temps ordinaire
» 28ème dimanche du temps ordinaire
» 30ème dimanche du temps ordinaire
» 5ème dimanche du temps ordinaire
» 29ème dimanche du temps ordinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: