Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin Empty
MessageSujet: Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin   Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin EmptyMar 12 Juin - 8:53

Evangile du jour : http://levangileauquotidien.org/

« Vous êtes le sel de la terre ; vous êtes la lumière du monde » Comment, dans la situation où je me trouve, voué à des tâches souvent insignifiantes, puis-je dire que je suis le sel de la terre et la lumière du monde. Ce serait bien prétentieux. Personne d’entre nous ne peut dire qu’il a toute la vérité.

En fait, Jésus ne s’adresse pas à des individus, à chacun de nous individuellement, mais à un collectif, à des disciples rassemblés autour de lui sur la montagne. Saint Matthieu écrit son évangile pour des communautés chrétiennes qui sont des juifs convertis. Il leur fait comprendre que cette bonne nouvelle qu’ils ont reçue, elle n’est pas que pour eux. Il faut qu’elle transforme et qu’elle illumine le monde.

C’est parce qu’elles sont habitées par cette présence du Christ que des communautés sont le sel de la terre et la lumière du monde. C’est ensemble, les uns avec les autres que nous sommes chargés de le représenter aujourd’hui, de le rendre présent, lui et son message de lumière.

Mais le Christ n’est pas un gourou. Ce que proposent les gourous, c’est un salut individuel. Par contre le message chrétien c’est un message pour le salut du monde, pour l’humanité tout entière. Le Christ est mort pour la multitude. Il ne s’agit plus de faire notre propre salut individuel, mais de travailler à la suite du Christ au salut du monde. C’est cela être le sel de la terre et la lumière du monde.

Mais il y a une manière d’être sel qui risque d’écœurer le monde. Trop de sel, ce n’est jamais bon, c’est même répugnant. Trop de lumière, cela peut éblouir et provoquer des accidents. C’est ce qui se passe quand certains veulent imposer leur vérité sans respecter la liberté de l’autre.
Même dans les choses de Dieu, il faut de la mesure. On ne peut pas, on ne doit pas parler du Seigneur à tout bout de champ sous peine de les dégoûter. En toutes choses, un discernement s’impose.

Alors, comment nos communautés peuvent-elles être le sel de la terre ? Jésus le dit dans son évangile : « Il faut que les hommes voient ce que vous faites de bien. » C’est tout simple. Tout le message de l’évangile est ainsi vécu en termes de libération. Il s’agit de faire en sorte que l’homme puisse tenir debout, librement, qu’il puisse être en relation vraie et fraternelle, donc, être heureux. Alors les hommes pourront rendre gloire à Dieu.

Comment mettre son grain de sel en refusant tout ce qui aliène, ce qui avilit, ce qui asservit l’homme. Je pense qu’il s’agit de créer des types de relations qui libèrent, qui font qu’on est heureux de vivre ensemble dans un climat fraternel. Prenons le temps de nous rencontrer, de nous écouter, de créer des liens d’amitié fraternelle. C’est à travers tous ces petits gestes de la vie de tous les jours que nos communautés deviendront le sel de la terre et la lumière du monde.

Pour conclure, ne nous méprenons pas sur ces paroles de Jésus: nous sommes le sel de la terre... oui, mais pour donner du goût à la vie de tout homme et de toute femme. Nous sommes la lumière du monde... oui, mais pour en révéler toutes ses beautés insoupçonnées. Nous sommes le sel de la terre et la lumière du monde... oui, mais ensemble ! Nous sommes la lumière du monde... oui, mais pour que les hommes découvrent Celui qui est notre lumière.

Notre mission, elle est là. Lorsqu’il nous aura nourris de sa Parole et de son Pain, lorsqu’il aura refait nos forces, le Seigneur va nous renvoyer au beau milieu du monde comme ses témoins. Il va nous faire retrouver, sitôt cette messe terminée, nos parents, nos voisins, nos amis pour qu’auprès d’eux nous soyons les témoins d’une vie qui a du goût.

Remercions joyeusement le Seigneur pour la confiance qu’il nous fait. Et si nous nous trouvons bien peu nombreux et pas les plus performants pour changer la face du monde, gardons dans la tête et dans le cœur la parole encourageante entendue aujourd’hui. Après tout, il suffit d'une pincée de sel pour donner du goût à un plat... et pour un beau spectacle, il suffit parfois de quelques lampes bien placées!
Revenir en haut Aller en bas
Jacqueline

Jacqueline

Nombre de messages : 388
Date d'inscription : 23/07/2006

Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin Empty
MessageSujet: Re: Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin   Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin EmptyMer 13 Juin - 8:43

Comme votre méditation est nourrissante Merci , Père Jean de nous rappeler qu'un peu de sel suffit à rehausser le goût d'un plat mais que trop nuit ! Je dois bien m'en souvenir !!! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méditation sur l'évangile du mardi 12 juin
» Méditation sur l'évangile du samedi 9 juin
» Méditation sur l' évangile d' aujourd'hui
» Matthieu Ricard à Bruxelles !
» Commentaire de l'Evangile (vidéo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: