Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NEUVAINES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: NEUVAINES   Sam 10 Mar - 10:32

Deuxième neuvaine à Saint Joseph

Chaque jour de la neuvaine, on peut dire les très belles Salutations de Saint Jean Eudes à Saint Joseph :

Je vous salue, Joseph, Image de Dieu le Père.
Je vous salue, Joseph, Père de Dieu le Fils.
Je vous salue, Joseph, Sanctuaire du Saint-Esprit.
Je vous salue, Joseph, Bien-aimé de la Très Sainte Trinité.
Je vous salue, Joseph, très fidèle coadjuteur du Grand Conseil.
Je vous salue, Joseph, très digne Epoux de la Vierge Mère.
Je vous salue, Joseph, Père de tous les fidèles.
Je vous salue, Joseph, Gardien de tous ceux qui ont embrassé la
Sainte Virginité.
Je vous salue, Joseph, fidèle observateur du silence sacré.
Je vous salue, Joseph, Amant de la Sainte Pauvreté.
Je vous salue, Joseph, Modèle de douceur et de patience.
Je vous salue, Joseph, Miroir d’humilité et d’obéissance.

Vous êtes Béni entre tous les hommes.
Et Bénis soient vos yeux qui ont vu ce que vous avez vu.
Et Bénis soient vos oreilles qui ont entendu ce que vous avez entendu.
Et Bénis soient vos mains qui ont touché le Verbe fait chair.
Et Bénis soient vos bras qui ont porté Celui qui porte toutes choses.
Et Bénie soit votre poitrine, sur laquelle le Fils de Dieu a pris un doux repos.
Et Béni soit votre cœur embrasé pour Lui du plus ardent amour.
Et Béni soit le Père Eternel qui Vous a choisi.
Et Béni soit le Fils qui Vous a aimé.
Et Béni soit le Saint-Esprit qui Vous a sanctifié.
Et Bénie soit Marie Votre Epouse, qui vous a chéri comme un Epoux et comme un Frère.
Et Béni soit l’Ange qui Vous a servi de Gardien.
Et Bénis soient à jamais tous ceux qui Vous aiment et qui Vous bénissent.

Amen.



sunny


Saint Jean Eudes disait que Saint Joseph est le premier des Saints qui ait eu une dévotion particulière aux SACRES CŒURS de JESUS et de MARIE :

« En qualité d’Epoux de Marie, écrit-il, Joseph n’a eu qu’un cœur avec la Très Pure Vierge.
Et Marie n’ayant qu’un Cœur avec Jésus, Joseph par conséquent n’a qu’un Cœur avec Jésus et Marie.
De sorte que, comme dans la Trinité Adorable du Père, du Fils et du Saint-Esprit, il y a Trois Personnes qui n’ont qu’un Cœur, ainsi dans la Trinité de Jésus-Marie-Joseph, il y a Trois Cœurs qui ne sont qu’UN CŒUR.


Soyez Béni, ô Père Eternel, d’avoir uni si étroitement ce Grand Saint avec votre Fils Jésus et avec sa très digne Mère !

Soyez Béni, ô bon Jésus, de Lui avoir donné votre Cœur et le Cœur de votre Sainte Mère pour être son Cœur !

Soyez Béni, ô très aimable Cœur de Marie, pour toutes les affections que Vous avez pour ce Grand Saint!

Béni soit à jamais votre noble Cœur, ô Saint Joseph,
pour tout l’amour qu’Il a porté et portera éternellement à Jésus et à Marie,
pour tous les soins qu’Il a eus de pourvoir aux besoins du Fils et de la Mère, et,
pour toutes les douleurs et angoisses qu’Il a endurées à la vue de leurs souffrances et des mépris et mauvais traitements dont ils étaient l’objet de la part des hommes ingrats.

Ô Grand Saint, nous vous offrons nos Cœurs. Unissez-les au Vôtre et à Ceux de Jésus et de Marie, les priant de faire en sorte que cette union soit inviolable et éternelle. »



sunny


Il est conseillé de commencer la Neuvaine le 11 mars pour la terminer le 19 mars.

La neuvaine commence le premier jour (le 11 mars) par les Litanies de Saint Joseph et se terminera le dernier jour (le 19 mars) par ces mêmes Litanies.

Comme autres prières à Saint Joseph, il y a l’AVE JOSEPH qui, dans le CHAPELET de SAINT JOSEPH, sur les petits grains, remplace l’AVE MARIA.



AVE JOSEPH (JE VOUS SALUE, JOSEPH) :

Je vous salue Joseph,
Vous que la Grâce Divine a comblé,
le Sauveur a reposé dans vos bras
et grandi sous vos yeux ;
Vous êtes Béni entre tous les hommes,
et Jésus,
l’Enfant Divin de Marie,
Votre Virginale Epouse,
est béni.

Saint Joseph,
donné pour Père au Fils de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
dans nos soucis
de famille, de santé, de travail
jusqu’à nos derniers jours,
et daignez nous secourir
maintenant
et à l’heure de notre mort.
Amen.


LITANIES DE SAINT JOSEPH :

Seigneur, ayez pitié de nous.
Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus, écoutez-nous.
Jésus, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Saint Joseph, le plus illustre des Patriarches, priez pour nous.
Saint Joseph, père nourricier de l’Enfant Jésus, priez pour nous.
Saint Joseph, honoré de la présence du Verbe incarné, priez pour nous.
Saint Joseph, conducteur de la Sainte Famille, priez pour nous.
Saint Joseph, imitateur fidèle de Jésus et de Marie, priez pour nous.
Saint Joseph, comblé des dons de l’Esprit-Saint, priez pour nous.
Saint Joseph, émulateur de la pureté des Anges, priez pour nous.
Saint Joseph, modèle d’humilité et de patience, priez pour nous.
Saint Joseph, image parfaite de la vie intérieure, priez pour nous.
Saint Joseph, ministre des volontés du Très-Haut, priez pour nous.
Saint Joseph, l’époux de la plus pure des Vierges, priez pour nous.
Saint Joseph, qui portâtes dans vos bras le Fils de l’Eternel, priez pour nous.
Saint Joseph, qui partageâtes l’exil de Jésus et de Marie en Egypte, priez pour nous.
Saint Joseph, qui eûtes la joie de retrouver Jésus dans le temple, priez pour nous.
Saint Joseph, à qui le Roi de gloire et la Reine des cieux voulurent être soumis, priez pour nous.
Saint Joseph, qui fûtes admis à contempler la profondeur des conseils divins, priez pour nous.
Saint Joseph, qui eûtes le bonheur d’expirer entre les bras de Jésus et de Marie, priez pour nous.
Saint Joseph, le canal par où découlent sur nous les faveurs du ciel, priez pour nous.
Saint Joseph, soutien puissant de l’Eglise de Jésus-Christ, priez pour nous.
Saint Joseph, notre protecteur à l’heure de notre mort, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous Seigneur.

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Priez pour nous, ô bienheureux Joseph, afin que nous soyons dignes des promesses de Jésus-Christ.

Dieu des miséricordes, qui avez élevé le bienheureux Joseph à la gloire d’être le tuteur de votre divin Fils et l’époux de la très-sainte Vierge, accordez-nous, par l’intercession de ce grand saint, la grâce de conserver nos cœurs sans tache ; afin que nous puissions paraître un jour devant vous, revêtus de la robe d’innocence, et être admis au banquet céleste. Nous vous demandons ces grâces par Jésus-Christ Notre Seigneur.
Amen.
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Sam 10 Mar - 10:59

Texte de méditation pour chaque jour de la Neuvaine :

1er jour : Saint Joseph, modèle de foi.
« Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : Il prit chez lui son épouse » (Mt 1,24).

Avec Joseph, modèle de foi, Seigneur, nous t’en prions : que la force et le courage puissent abonder pour tous ceux qui travaillent à édifier un monde de sagesse selon ton Evangile.

Ô Saint Joseph, nous désirons, nous aussi, participer à ce mystère salvifique, pour que le Dieu de l’Incarnation puisse habiter aussi en nous et que nous puissions être fidèles à tous ses projets.

Prières à réciter chaque jour après la méditation :

Notre Père…
Je vous salue Marie…
Gloire au Père…

Ô Joseph, père virginal de Jésus, très pur époux
de la Vierge Marie, chaque jour, prie pour nous Jésus
lui-même, le Fils de Dieu, afin que, fortifié par sa grâce,
nous puissions lutter comme il convient dans la vie, et
être couronnés par lui dans la mort.

Jésus, Marie, Joseph, je vous confie mon cœur et
mon âme !
Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi jusqu’à mon dernier
soupir !
Jésus, Marie, Joseph, que mon âme puisse partir en paix
vers vous !


2ème jour : Saint Joseph, modèle d’espérance.

Avec Joseph, modèle d’espérance, Seigneur, nous t’en prions : laisse éclater en nous ta force et nous irons, comme Joseph, là où tu le désires, bâtir avec nos frères une cité plus humaine, et façonner le Royaume où règne ta justice.

Ô Saint Joseph, puissions-nous apprendre de toi à espérer, et que cette espérance puisse nous transformer et nous donner le goût du combat et de l’action !


3ème jour : Saint Joseph, modèle de charité.

Avec Joseph, modèle de charité, Seigneur, nous t’en prions : aide-nous à comprendre combien la vie chrétienne n’est rien d’autre que l’amour de Dieu et du prochain.

Ô Saint Joseph, en serviteur fidèle, tu as pris un soin affectueux de Marie et de Jésus, inspire-nous de toujours vouloir partager avec notre prochain ce même amour fidèle et généreux ainsi que les vertus vraies et authentiques.


4ème jour : Saint Joseph, modèle de chasteté.

Avec Joseph, modèle pour tous ceux qui cherchent la pureté d’âme, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous l’amour véritable, pour que nous puissions reconnaître ta présence dans la fidélité et le respect de nos promesses et de nos engagements.

Ô Saint Joseph, toi qui as ouvert la voie au salut du monde par la pureté de ton amour, rends-nous capables d’être de véritable témoins du Fils de Dieu dans le monde d’aujourd’hui.


5ème jour : Saint Joseph, modèle d’obéissance.

Avec Joseph, modèle d’obéissance, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous le partage, qui est une des formes de l’amour, pour que nous puissions faire avec joie la volonté de ton Père qui nous aime tellement.

Ô Saint Joseph, nous voulons passer tout le reste de notre vie en accord avec le projet du Créateur pour nous. Aide-nous, afin que chaque jour, nous soyons fidèles à son amour et à sa volonté.


6ème jour : Saint Joseph, modèle des priants.

Avec Joseph, modèle des priants, Seigneur, nous t’en prions : fais-nous découvrir les paroles de louange qui glorifient le seul vrai Dieu de qui viennent toute sagesse et toute sainteté.

Ô Saint Joseph, en dépit de tous les bruits de ce monde, apprends-nous à prier avec le cœur et donne-nous d’aimer les moments précieux où nous invitons Dieu à partager notre vie.


7ème jour : Saint Joseph, modèle des mourants.

Avec Joseph, modèle pour ceux qui souffrent, Seigneur, nous t’en prions : quand notre âme devra quitter ce monde, fais que nous puissions vaincre l’Ennemi et remettre notre âme, dans la paix la plus douce, entre les mains du Père.

Ô Saint Joseph, époux de la bienheureuse Vierge Marie, nous te recommandons notre dernière heure ici-bas. Au moment de notre trépas, augmente en nous le désir du Ciel.


8ème jour : Saint Joseph, modèle des travailleurs.

Avec Joseph, modèle des bons ouvriers, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous l’amour pour notre travail. Puissions-nous apprendre à l’accomplir avec justice et honnêteté.

Ô Saint Joseph, qu’à ton exemple nous sachions travailler avec reconnaissance, joie, ordre, paix, modération et patience. Par notre labeur, apprends-nous à utiliser tous les dons reçus de Dieu.


9ème jour : Saint Joseph, modèle de soutien parental.

Avec Joseph, modèle des soutiens de famille, Seigneur, nous t’en prions : donne à nos enfants une vision du monde qui les engage à te suivre dans le seul chemin qu’est la vérité.

Ô Saint Joseph, enseigne-nous à éduquer nos enfants dans la foi, la pureté, le dévouement et le respect de tout ce qui est beau.


sunny


Saint Jean Eudes, dans ses prières, bénit Joseph pour ses douleurs et souffrances. Voici les sept douleurs de Saint Joseph que l’on peut méditer dans la Neuvaine les sept premiers jours par exemple (ou sur un chapelet).


LES 7 DOULEURS ET LES 7 ALLEGRESSES DE SAINT JOSEPH :

1 – Les inquiétudes de Joseph lors de ses fiançailles.

« Joseph, son époux, qui était un homme droit et ne voulait pas la dénoncer publiquement, résolut de la répudier sans bruit. Il avait formé ce dessein, quand l’Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : Joseph, fils de David, ne crains point de prendre chez toi Marie, ton épouse : car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils auquel tu donneras le nom de Jésus : car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Mt 1, 18-25)

Ô très chaste époux de Marie, glorieux saint Joseph, autant furent terribles la douleur et l’angoisse de ton cœur, lorsque tu as cru devoir te séparer de ton épouse bien-aimée, autant fut vive l’allégresse que tu as éprouvée dans l’ange te révéla le mystère de l’Incarnation du Fils du Très-Haut en la Vierge Marie.

Nous te supplions, par cette douleur et cette allégresse, obtiens-nous de comprendre que dans nos vies, les grandes grâces peuvent souvent être précédées de grandes épreuves. Lorsque la douleur nous visite, fait-nous découvrir la bonté et la présence du Seigneur. Amen
(Pater, Ave et Gloria Patri)

2 – Naissance de Jésus et adoration des bergers.

« Elle mit au monde son fils premier-né, l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux à l’hôtellerie (…) les bergers se dirent entre eux : Allons donc à Bethléem et voyons ce qui est arrivé et que le Seigneur nous a fait connaître. (…) Puis les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient vu et entendu, en accord avec ce qui leur avait été annoncé. » (Lc 2, 1-20)

Ô très heureux Patriarche, glorieux saint Joseph, la douleur que tu as éprouvée en voyant naître l’Enfant Jésus dans une si grande pauvreté, se changea bientôt en une joie céleste, lorsque tu as entendu le concert des anges, et que tu as été témoin des merveilleux événements de cette Nuit resplendissante.

Nous te supplions, par cette douleur et cette allégresse, de nous faire comprendre que c’est dans le dénuement et l’humilité, plutôt que dans la richesse et l’apparat, que Dieu se communique aux hommes. Et si notre foi est souvent mise à rude épreuve, obtiens-nous la force et la persévérance. Amen.
(Pater, Ave et Gloria Patri)


3 – Présentation de Jésus au Temple.
« Quand vint le huitième jour, où l’on devait circoncire l’enfant, on lui donna le nom de Jésus, nom qu’avait indiqué l’ange avant sa conception. (…) Ils le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, ainsi qu’il est écrit dans la Loi du Seigneur : Tout garçon premier-né sera consacré au Seigneur, et pour offrir en sacrifice, suivant ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, un couple de tourterelles… » (Lc 2, 21-24)

Ô modèle parfait de soumission aux Lois divines, glorieux saint Joseph, ton pauvre cœur fut anéanti de douleur à la vue du Sang précieux que l’Enfant-Rédempteur répandit dans sa circoncision. Mais l’imposition du nom de Jésus le ranima, en te remplissant de consolation.

Obtiens-nous, par cette douleur et cette allégresse, qu’après avoir extirpé tous nos vices pendant cette vie, nous puissions mourir avec joie en invoquant du cœur et des lèvres le très Saint Nom de Jésus, car ce Nom représente le « oui » de toutes les anciennes promesses faites à nos Pères. Amen.
(Pater, Ave et Gloria Patri)


4 – Prophéties du saint vieillard Syméon.

« Vois ! cet enfant doit amener la chute et le relèvement d’un grand nombre en Israël : il doit être un signe en butte à la contradiction, et toi-même, un glaive te transpercera l’âme ! afin que se révèlent les pensées intimes d’un grand nombre. (Anne) survenant au même moment, elle se mit à louer Dieu et à parler de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. » (Lc 2, 25-38)

Ô saint très fidèle, à qui fut communiqués les mystères de notre Rédemption, glorieux saint Joseph, si les prophéties de Syméon te causent une douleur mortelle, en t’apprenant ce que Jésus et Marie devaient souffrir, elles te remplissent, en même temps, d’un saint contentement en t’annonçant que ces souffrances seraient suivies du salut d’une multitude innombrable d’âmes qui ressusciteraient à la vie.

Demande pour nous, par cette douleur et cette allégresse, que nous soyons du nombre de ceux qui, par les mérites de Jésus-Christ et par l’intercession de la Vierge Marie, ressusciteront dans la gloire avec Jésus, le « salut préparé par Dieu à la face de tous les peuples. » Amen.
(Pater, Ave et Gloria Patri)


5 – Visite des Mages et fuite en Egypte.

« (Les Mages) Après leur départ, l’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : Lève-toi, prends l’enfant et sa mère, et fuis en Egypte ; et reste-y jusqu’à ce que je t’avertisse. Car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit l’enfant et sa mère, et se retira en Egypte, où il demeura jusqu’à la mort d’Hérode. Ainsi devait s’accomplir cet oracle prophétique du Seigneur : d’Egypte j’ai appelé mon fils. »
(Mt 2, 1-18)

Ô très vigilant gardien du Fils de Dieu fait homme, glorieux saint Joseph, combien tu as dû souffrir pour servir le Fils du Très-Haut et pourvoir à sa subsistance, particulièrement pendant la fuite en Egypte ; mais aussi, combien tu as dû te réjouir d’avoir toujours près de toi le Fils de Dieu.

Obtiens-nous, par cette douleur et cette allégresse, qu’en tenant toujours le Tyran infernal éloigné de nous, surtout par la fuite des occasions dangereuses, nous puissions faire tomber de nos cœurs toutes les idoles et les affections terrestres. Ainsi libéré et entièrement consacrés au service de Jésus et de Marie, fait que nous ne vivrons plus que pour eux, leur offrant dès maintenant avec joie notre dernier soupir. Amen.
(Pater, Ave et Gloria Patri)

6 – Subsistance et éducation de Jésus à Nazareth.

« Lorsqu’ils eurent accompli tout ce qui était conforme à la Loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville. Cependant l’enfant grandissait, se développait et se remplissait de sagesse. Et la grâce de Dieu reposait sur lui. » (Lc 2, 39-40)

Ô glorieux saint Joseph, jusqu’à ton dernier repos, malgré les peines et les épreuves, tu as accompli, avec une grande générosité, tous les devoirs et les tâches de chef de la Sainte Famille. Tu as nourri celui que les fidèles devaient manger comme Pain de la Vie éternelle ! Quelle inexprimable consolation tu as éprouvé, dans le secret de ton cœur, à louer Dieu dans le Roi du Ciel tout soumis à tes ordres !

Obtiens-nous, par cette douleur et cette allégresse, et par les mérites de Jésus-Christ notre Sauveur, que nous jouissions saintement de ce Pain Eucharistique ; que nous vivions en sécurité dans l’union avec Jésus, Marie et toi-même, et que ce soit entre tes mains que nous remettions nos âmes au moment de la mort. Amen.
(Pater, Ave et Gloria Patri)


7 – Perte et recouvrement de Jésus au Temple.

« Mais ne l’ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem. Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs (…) A sa vue, ils furent saisis d’émotion et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi nous te cherchons angoissés. (…) Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Et sa mère gardait fidèlement tous ces souvenirs en son cœur. » (Lc 2, 41-52)

Ô Modèle de sainteté, glorieux saint Joseph, qui ayant perdu l’Enfant Jésus sans qu’il y eût de ta faute, l’as cherché pendant trois jours avec une grande douleur, jusqu’au moment où tu éprouvas la plus grande joie en le retrouvant dans le Temple au milieu des docteurs.

Nous te supplions du fond du cœur, par cette douleur et cette allégresse, de daigner intercéder auprès de Dieu, afin qu’il ne nous arrive jamais de perdre Jésus par le péché mortel. Mais si ce malheur extrême nous arrivait, aide nous à le rechercher de nouveau avec la plus profonde douleur, jusqu’à ce que nous retrouvions sa miséricorde, surtout au moment de la mort. Nous pourrons, ainsi, nous réjouir au Paradis en ta compagnie et celle de ta bien-aimée Epouse, pour glorifier éternellement la très Sainte Trinité. Amen.
(Pater, Ave et Gloria Patri)
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Ven 30 Mar - 13:56

Like a Star @ heaven





Neuvaine à la Miséricorde Divine


(À commencer le Vendredi Saint. Toutefois la récitation peut être entreprise à une autre période.)

Premier jour (vendredi) Demandons miséricorde pour toute l'humanité, particulièrement pour les pécheurs.
Paroles de Notre-Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi l'humanité entière, spécialement tous les pécheurs, et immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Tu adouciras ainsi l'amertume où Me plonge la perte des âmes. »

Très Miséricordieux Jésus, dont le propre est d'avoir pitié et de nous pardonner, ne regardez pas nos péchés, mais la confiance que nous mettons en votre Bonté infinie. Accueillez-nous tous dans la demeure de votre Cœur très Miséricordieux, et n'en repoussez jamais personne. Nous Vous en supplions par l'amour qui Vous unit au Père et au Saint-Esprit.

Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur l'humanité entière, et en particulier sur les pauvres pécheurs, dont l'unique espoir est le Cœur très Miséricordieux de votre Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Par sa douloureuse Passion, témoignez-nous votre Miséricorde, afin que nous puissions tous louer éternellement votre Puissance. Amen.

Deuxième jour (samedi) Prions pour les prêtres et les religieux, par lesquels la Divine Miséricorde se déverse sur l'humanité.
Paroles de Notre-Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes sacerdotales et religieuses : immerge-les dans mon insondable Miséricorde. Elles M'ont donné la force d'endurer ma douloureuse Passion ; c'est par elles, comme par des canaux, que ma Miséricorde se déverse sur l'humanité. »

Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la source de tout bien, multipliez les grâces dans l'âme de vos prêtres, religieux et religieuses, afin qu'ils accomplissent dignement et avec profit les actes de miséricorde, et que, par la parole et l'exemple, ils amènent leur prochain à rendre au Père de Miséricorde, qui est dans les cieux, la glorification qui Lui est due.

Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les élus de votre Vigne, les prêtres et les religieux, en les comblant de la plénitude de votre bénédiction. Par les mérites du Cœur de votre Fils, accordez-leur lumière et force, afin qu'ils conduisent les croyants sur le chemin du salut et glorifient avec eux votre Miséricorde infinie. Amen.

Troisième jour (dimanche) Prions pour tous les chrétiens fidèles.
Paroles de Notre Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi toutes les âmes pieuses et fidèles : immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Ces âmes M'ont réconforté sur le chemin du Calvaire : elles étaient cette goutte de consolation, au milieu d'un océan d'amertume. »

Très Miséricordieux Jésus, qui accordez surabondamment les grâces du trésor de votre Miséricorde, recevez tous les chrétiens fidèles dans la demeure de votre Cœur très Miséricordieux, et ne les en repoussez jamais. Nous Vous en supplions par l'Amour inconcevable dont brûle votre Cœur pour le Père Céleste.
Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes fidèles, héritage de votre Fils, et par les mérites de sa douloureuse Passion, accordez-leur votre bénédiction et enveloppez-les de votre protection perpétuelle, afin qu'elles ne perdent pas l'amour et le trésor de la Sainte Foi, mais qu'avec le chœur des Anges et des saints elles louent éternellement votre miséricorde infinie. Amen.

Quatrième jour (lundi) Prions pour les païens et les incroyants qui ne connaissent pas encore la Divine Miséricorde.
Paroles de Notre-Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi les païens et ceux qui ne Me connaissent pas encore. Dans mon amère Passion, J'ai également pensé à eux, et leur zèle futur consolait mon Cœur. Immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. »

Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la lumière du monde, accueillez dans la demeure de votre Cœur très Miséricordieux les âmes des païens et incroyants qui ne Vous connaissent pas encore. Que les rayons de votre Grâce les éclairent, afin qu'ils puissent, de concert avec nous, chanter éternellement les merveilles de votre Miséricorde. Amen.
Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes des païens et sur celles de tous ceux qui ne Vous connaissent pas encore. Elles aussi sont enfermées dans le Cœur très Miséricordieux de votre Fils, Notre Seigneur Jésus-Christ. Gagnez-les à la lumière de l'Évangile, afin qu'elles comprennent combien est grand le bonheur de Vous aimer. Faites qu'elles aussi glorifient dans les siècles l'étendue de votre Miséricorde. Amen.

Cinquième jour (mardi) Prions pour ceux qui errent dans la Foi.
Paroles de Notre-Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes des hérétiques et apostats : immerge-les dans l'océan de ma Miséricorde. Ce sont elles qui, dans mon amère agonie, Me déchiraient le Corps et le Cœur, c'est-à-dire l'Église. Mais lorsqu'elles s'unissent de nouveau à l'Église, mes blessures se cicatrisent et J'éprouve une consolation dans ma Passion.»

Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la bonté même et qui ne refusez pas la lumière à ceux qui Vous la demandent, recevez dans la demeure de votre Cœur très Miséricordieux les âmes des hérétiques, des apostats et de tous ceux qui errent dans la Foi. Que votre Lumière les attire à l'unité de l'Église. Ne les rejetez point de votre protection, mais faites qu'eux aussi glorifient votre Miséricorde.

Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes des hérétiques et apostats, qui, persistant obstinément dans leurs erreurs, ont gaspillé vos dons et abusé de vos grâces. Ne regardez pas leur méchanceté, mais l'Amour et la Passion amère de votre Fils, qui Vous priait avec tant de ferveur, «afin que tous soient un» (J. 17, 21). Faites qu'ils retrouvent au plus tôt cette unité, et que, de concert avec nous, ils glorifient votre Miséricorde dans les siècles des siècles. Amen.

Sixième jour (mercredi) Prions pour les petits enfants et pour les âmes qui leur sont devenues semblables.
Paroles de Notre Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants. Immerge-les toutes dans l'océan de ma Miséricorde. Elles ressemblent le plus à mon Cœur, et ce sont elles qui Me fortifiaient dans ma douloureuse agonie... »

Très Miséricordieux Jésus, qui avez dit : «Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de Cœur», recevez dans la demeure de votre Cœur très Miséricordieux les âmes douces et humbles, et celles des petits enfants. Ravissant les cieux entiers, elles sont comme un bouquet odoriférant devant le Trône divin, où Dieu se délecte du parfum de leurs vertus. Faites qu'elles demeurent constamment dans votre Cœur, chantant sans cesse l'hymne de l'Amour et de la Miséricorde de Dieu.

Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les petits enfants et sur toutes les âmes douces et humbles, qui sont devenues les plus semblables à votre Divin Fils, et qui Vous réjouissent, Vous le Père de la Miséricorde, en exhalant le parfum de leurs vertus au pied de votre Trône. Nous Vous le demandons, par la joie que Vous procurent ces âmes, bénissez-nous et bénissez le monde entier, afin que nous puissions honorer éternellement votre Divine Miséricorde. Amen.

Septième jour (jeudi) Prions pour ceux qui honorent la Divine Miséricorde et en propagent la dévotion.
Paroles de Notre Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement ma Miséricorde. Ces âmes ont le plus partagé ma Passion et le plus profondément pénétré dans mon esprit. Elles sont le reflet de mon Cœur Miséricordieux. Dans la vie future, ces âmes étincelleront d'un éclat particulier, et aucune d'elles n'ira en enfer. Chacune aura ma protection à l'heure de la mort. »

Très Miséricordieux Jésus, dont le Cœur est Amour, recevez dans votre Cœur plein de Miséricorde les âmes qui honorent et propagent d'une manière particulière votre Miséricorde. Dotées de la puissance même de Dieu, toujours confiantes en votre insondable Miséricorde, et répondant à la sainte volonté de Dieu, elles portent sur leurs épaules l'humanité entière, implorant sans cesse pour elle, du Père Céleste, pardon et grâces. Faites qu'elles persévèrent jusqu'à la fin dans leur zèle initial, et à l'heure de la mort ne venez pas à elles en Juge, mais en Sauveur Miséricordieux.

Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes qui vénèrent et glorifient spécialement votre plus grand attribut : votre insondable Miséricorde. Enfermées dans le Cœur très Miséricordieux de votre Fils, ces âmes sont comme un Évangile vivant : leurs mains sont pleines d'actes de miséricorde, et leur âme, comblée de joie, chante l'hymne de votre gloire. Nous Vous prions, Dieu clément, de leur manifester votre Miséricorde selon l'espérance et la confiance qu'elles ont en Vous, afin que s'accomplisse par là la promesse faite par le Sauveur, qu'Il protégera durant la vie et à l'heure du trépas quiconque honore et propage le mystère de votre Miséricorde. Amen.

Huitième jour (vendredi) Prions pour les pauvres âmes du Purgatoire.
Paroles de Notre Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes qui se trouvent au Purgatoire, et immerge-les dans l'abîme de ma Miséricorde, afin que les torrents de mon Sang soulagent leurs brûlures. Toutes ces âmes malheureuses Me sont très chères pendant qu'elles satisfont à la Justice Divine. Il est en votre pouvoir de leur apporter un adoucissement, en puisant dans le trésor de l'Église des indulgences et des offrandes expiatoires... »

Très Miséricordieux Jésus, qui avez dit : «Soyez compatissants comme votre Père est compatissant» (Luc 6, 36), recevez, nous Vous en prions, dans la demeure de votre Cœur
plein de Miséricorde, les âmes du Purgatoire, qui Vous sont si chères et qui satisfont à la Justice Divine. Que les flots de Sang et d'Eau, jaillis de votre Cœur, éteignent les flammes du feu du Purgatoire, afin que là aussi se manifeste la puissance de votre Miséricorde.

Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes qui souffrent au Purgatoire, et par les mérites de la douloureuse Passion de votre Fils, ainsi que par l'amertume dont fut rempli à ce moment son Sacré-Cœur, ayez pitié de ceux qui se trouvent déjà actuellement sous le regard de votre Justice. Nous Vous supplions de ne regarder ces âmes qu'à travers les Plaies de votre Fils Bien-Aimé, convaincus que votre Bonté et votre Miséricorde n'ont pas de bornes. Amen.

Neuvième jour (samedi) Prions pour les âmes tièdes.
Paroles de Notre Seigneur : «Aujourd'hui, amène-Moi les âmes tièdes et immerge-les dans le gouffre de ma Miséricorde. Ces âmes blessent le plus douloureusement mon Cœur.
Au Jardin des Oliviers, ce sont elles qui M'inspirèrent la plus grande aversion et qui
M'arrachèrent cette plainte : "Père, faites que ce calice s'éloigne de Moi! Cependant que Votre volonté soit faite et non la Mienne!" (Luc 22, 42). Pour elles, la dernière planche de salut est le recours à ma Miséricorde. »

Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la bonté même, accueillez dans la demeure de votre Cœur
les âmes tièdes. Que ces âmes glacées, qui vous ont rempli d'aversion durant votre agonie au Jardin des Oliviers, se réchauffent au Feu de votre pur Amour. Ô très compatissant Jésus, employez la toute puissance de votre Miséricorde et attirez-les, elles aussi, dans le foyer même de votre Amour, afin qu'enflammées d'un zèle nouveau, elles soient également à votre service.

Pater... Ave... Gloria...

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes tièdes, qui sont également l'objet d'amour du Cœur très Miséricordieux de votre Fils, Notre Seigneur Jésus-Christ. Dieu de Miséricorde et de toute consolation, nous Vous supplions par les mérites de la douloureuse Passion de votre Fils Bien-Aimé, et par son agonie de trois heures sur la Croix, faites qu'enflammées d'amour, elles glorifient sans cesse la grandeur de votre Miséricorde dans toute l'éternité. Amen.


Dernière édition par le Ven 27 Avr - 14:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Jeu 5 Avr - 13:26

Like a Star @ heaven ange Like a Star @ heaven



Sœur Faustine est venue au monde le 25 août 1905, troisième des dix enfants d'une famille paysanne, pauvre et pieuse, du village de Glogowiec, paroisse Swinice Warckie. Après quelques années de travail comme servante, elle entre à l'âge de vingt ans dans la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde, où elle travaille comme cuisinière, jardinière et à l'accueil dans les Maisons de la Congrégation. Ses plus longs séjours se déroulèrent à Wilno et à Plock
Dieu a choisi cette jeune fille qui vivait une vie intérieure très profonde, mais simple et sans instruction, comme l'apôtre de sa Miséricorde. Jésus lui a confié une mission adressée à toute l'humanité, consistant à rappeler les vérités de la foi sur la Miséricorde de Dieu pour chaque personne, à faire connaître de nouvelles formes du culte de la Miséricorde Divine et à inspirer un mouvement de renouveau religieux dans un esprit de confiance en Dieu et de miséricorde pour le prochain. Sœur Faustine est morte en odeur de sainteté le 5 octobre 1938 dans la maison de la Congrégation à Cracovie Lagiewniki. Elle était âgée de 33 ans.
Sa dépouille se trouve dans la chapelle, où est vénérée l'image miraculeuse de Jésus Miséricordieux.



Jésus, j'ai confiance en Toi!


Le 14 septembre 1935, Notre-Seigneur ostie enseigna à Sœur Faustine le «chapelet de la Miséricorde», I love you lui disant :

«Cette prière doit apaiser ma colère. Tu vas la réciter pendant neuf jours, sur un chapelet, de la manière suivante :

d'abord, tu diras un Pater, un Ave et le Je crois en Dieu.

Puis sur les grains du Pater, sunny tu vas dire les mots suivants: "Père éternel, je Vous offre le Corps, le Sang, l'âme et la Divinité de votre Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, pour implorer de Vous le pardon de nos péchés et de ceux du monde entier".

Sur les grains de l'Ave Maria, Like a Star @ heaven tu diras : "Par sa douloureuse Passion, ayez pitié de nous et du monde entier."
À la fin, tu réciteras trois fois ces paroles : "Dieu saint, Dieu fort, Dieu immortel, ayez pitié de nous et du monde entier".



Ma Miséricorde enveloppera les âmes qui réciteront ce chapelet pendant leur vie et surtout à l'heure de la mort... Les profondeurs de ma Miséricorde sont émues pour tous ceux qui récitent ce chapelet. Inscris ces mots, ma fille. Parle au monde de ma Miséricorde. Que l'humanité entière apprenne à connaître mon insondable Miséricorde sunny : c'est un signe pour les derniers temps. Après, viendra le jour de la Justice".
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Mer 18 Avr - 12:58

NOTRE-DAME DU PERPETUEL SECOURS

sunny


L’icône originale de Notre-Dame du Perpétuel Secours est l’une des nombreuses icônes attribuées à saint Luc. Cette image byzantine montre la Mère de Dieu tenant dans ses bras l’Enfant Jésus effrayé par les instruments de sa future passion que présentent les archanges Michel et Raphaël. Jésus se blottit contre sa Mère qui le presse sur son cœur et il perd sa sandale de frayeur.
Cette icône fut vénérée pendant des siècles sur l’île de Crète, en mer Méditerranée. Au 15e siècle, l’île étant envahie par les Turcs, un chrétien subtilisa l’image et s’enfuit. Quand il arriva à Rome, il tomba gravement malade et demanda à un ami de mettre l’icône dans une église, mais celui-ci la garda et sa femme l’accrocha dans leur chambre à coucher.
La Vierge apparut plusieurs fois au propriétaire pour lui dire qu’elle n’était pas contente, mais l’homme ne cédait pas. Elle apparut alors à sa fille et lui demanda que l’icône soit placée dans une église située entre les deux grandes basiliques de Sainte Marie Majeure et de Saint Jean du Latran. A la supplique de sa fille, le père se radoucit et l’icône fut installée en 1499 en l’église Saint Matthieu jusqu’à ce que l’armée de Napoléon détruise l’édifice 300 ans plus tard.
L’image fut cependant sauvée et le Pape Pie IX la remit le 26 avril 1866 aux Rédemptoristes qui avaient reconstruit l’église Saint-Alphonse là où se trouvait autrefois l’église Saint-Matthieu, en ajoutant solennellement : « Faites-la connaître ! Faites-la aimer ! Elle sauvera le monde ! ». Beaucoup de miracles sont attribués à cette image très célèbre, dont les copies se sont maintenant répandues dans le monde entier.



Le chiffre neuf est symbolique. Il exprime une plénitude (3x3), la continuité, la persévérance. Il montre notre confiance : Jésus n'a-t-il pas dit : "Demandez, vous recevrez ; frappez, l'on vous ouvrira…" Il n'a donc pas de caractère magique.
La neuvaine est la démarche d'un pauvre - ou plutôt d'un fils - qui s'adresse humblement à son Père pour lui exposer ses besoins ou lui exprimer son action de grâces. Le croyant peut-il trouver plus fidèle interprète que Marie pour présenter sa prière ?
Cet exercice peut revêtir diverses formes. Ce n'est pas la forme, mais le cœur qui en fait la valeur.

sunny




Prière "Souvenez-vous"


Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, I love you qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à vous, imploré votre protection ou réclamé votre secours, ait été abandonné.

Animé d'une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je cours, je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.

Ô Mère du Verbe incarné, ne rejetez pas mes humbles prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen.



sunny



Like a Star @ heaven Neuvaine à Notre-Dame du Perpétuel Secours Like a Star @ heaven


Premier jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, que j'aime à venir prier au pied de votre image miraculeuse ! Elle éveille en moi les sentiments de la confiance la plus vive et la plus filiale. Vous tenez entre vos bras Jésus, mon Sauveur et mon Dieu. Il est le Tout-Puissant, le Maître absolu de la vie et de la mort, le Dispensateur souverain de tout bien et de toute grâce. Et vous êtes sa Mère ! vous avez donc tout droit pour le prier et tout droit pour en être exaucée. Il a d'ailleurs souvent prouvé, à nous autres pécheurs, qu'il ne savait et ne voulait rien vous refuser.
Je m'adresse donc à votre toute-puissante intercession, ô Mère de Jésus, et vous supplie de m'accorder pendant cette neuvaine la grâce … [désigner ici l'intention de la neuvaine].
Je viens vous prier avec une confiance totale, persuadé que vous ne cessez jamais vous-même de prier pour vos enfants, et donc aussi pour moi.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Deuxième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, en cet enfant Jésus encore tout faible que vous serrez contre votre cœur, vous ne voyez pas seulement le Fils de Dieu, votre Fils, mais aussi tous les hommes devenus, par la volonté de Dieu et par votre acceptation à Nazareth et au Golgotha, vos véritables enfants. Vous n'oubliez pas la parole de votre Fils au Calvaire qui, considérant son disciple Jean et nous tous en lui, vous a dit : « Voici ton fils ! » (Jn 19, 26).
Ô ma Mère, avec cette simplicité d'un fils malheureux, je viens vous dire combien je souffre et suis tenté de désespérer. Cependant, je sais que je suis votre enfant et que vous écoutez toutes nos prières. Ô ma Mère, vous connaissez ma demande : exaucez-la pour la plus grande gloire de votre Fils, mon Seigneur !

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Troisième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, j'aime à contempler votre image bénie. Elle me parle ave éloquence de toutes vos grandeurs. A droite, j'y vois l'archange Gabriel, le divin Ambassadeur qui vous salua du titre absolument unique de « Pleine de grâce ». À gauche, j'y vois l'archange Michel dont la présence nous rappelle que vous commandez à toutes les milices célestes. En votre main droite, vous tenez les mains du Roi des rois. Tout cela me rappelle que vous êtes la Femme bénie entre toutes les femmes, le plus bel ornement de l'univers, la créature jugée seule digne de devenir la Mère du Verbe incarné. Vous êtes l'Immaculée, la Toute-Sainte, le chef-d'œuvre du Très-Haut. Vous êtes la Reine de la terre et des cieux, le grand honneur de notre humanité.
Ô Mère admirable, loin de m'effrayer, votre incomparable grandeur ne fait qu'augmenter ma confiance : si Dieu, dans sa bonté, vous a faite si sainte et si puissante, c'est pour notre salut, et si vous vous réjouissez de vos privilèges, c'est qu'ils vous permettent de mieux nous secourir. Ô Mère incomparable, accordez-moi la grâce que je sollicite de votre maternelle tendresse.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Quatrième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, votre maternel regard réconforte nos cœurs inquiets et blessés. Vous nous apparaissez comme la Tige sacrée sur laquelle s'épanouit la Fleur de toute pureté et de toute vertu, votre Jésus, notre Dieu. Nous L'offrant ainsi par vos mains maternelles, nos cœurs s'ouvrent plus largement à sa venue et à ses desseins sur nous. Sur votre front brille une étoile radieuse. N'êtes-vous pas, en effet, « L'Etoile du matin » qui nous annonce le jour du salut et de la rédemption ? N'êtes-vous pas celle qui nous rappelez la promesse évangélique du jour sans déclin et de l'éternité bienheureuse ? N'êtes-vous pas aussi « L'Etoile de la mer » qui fait rayonner l'espoir au sein des plus noires tempêtes ?
Ô Mère très aimable, comme vous nous rendez léger le fardeau du devoir, et doux le joug de Jésus-Christ ! Aussi, votre souvenir me met de la joie au cœur et l'évocation de votre nom ramène de la paix dans mon âme inquiète. Laissez-moi vous redire toujours : Ô Mère si digne d'être aimée, je vous aime ! Par vous et avec vous, j'aime votre divin Fils ! Ô sainte Mère d'espérance, exaucez-moi !

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Cinquième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, je trouve en votre sainte image un autre motif d'espérer en votre bonté. Vous vous y montrez aussi la Mère des douleurs. Celui que vous étreignez dans vos bras, c'est Jésus, crucifié dans son cœur avant de l'être dans sa chair. Déjà lui sont représentés les instruments de la passion et vous souffrez avec lui à cette vue prophétique.
Comme vous, ô Marie, je compatis aux souffrances de votre Fils et, comme lui, je compatis aux vôtres. Ma compassion est d'autant plus vive que ce sont nos péchés qui, en clouant Jésus à la croix, ont torturé votre âme si aimante. Aujourd'hui, c'est au nom de vos douleurs que je vous prie. Donnez-moi la contrition de tous mes péchés et le courage de les éviter désormais. Daignez aussi agréer favorablement la requête que je vous adresse dans cette neuvaine.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Sixième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, parce que vous êtes bonne et que vous êtes notre Mère, la souffrance vous a faite compatissante à nos peines. Cette compassion à notre égard, je la vois dans vos yeux empreints d'une pitié attendrie. Ils se fixent moins sur votre divin Fils que sur vos pauvres enfants de la terre. Qu'il est doux à l'âme accablée de rencontrer un cœur ami qui sache compatir ! mais quand ce cœur est celui d'une mère, et d'une mère telle que vous, c'est l'une des plus grandes consolations de la vie.
A vos pieds, je viens donc reprendre courage, ô Mère compatissante ! Je suis sûr que vous n'abandonnerez pas votre enfant. Ecoutez le cri de ma misère. Dites à mon âme la parole qui console et accordez-moi la faveur que j'implore de votre bonté.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Septième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, vous êtes la Médiatrice de toute grâce. Oui, vous êtes la trésorière du Bon Dieu qui veut que toute grâce passe par vos mains avant de nous être donnée. Votre image me rappelle que vous êtes la Mère de Jésus, la Mère des douleurs, et que vous êtes ma Mère. Mère de Jésus, vous êtes si intimement unie au Cœur de votre Fils. Mère des douleurs, vos souffrances, unies à celles de Jésus, ont coopéré à notre salut. Mère des hommes, vous avez accepté de nous venir en aide.
Oui, je le sais, une âme fidèle à vous invoquer est sûre de votre protection et une âme protégée par vous ne peut se perdre. C'est donc avec assurance que j'ai recours à vous. Obtenez-moi, à votre ressemblance, la fidélité dans le service des intérêts de Dieu. Obtenez-moi aussi la faveur que, durant cette neuvaine, je sollicite de votre maternelle tendresse.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Huitième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, un sentiment de crainte me serre parfois le cœur. En effet, lorsque je songe à ma misère, je me trouve audacieux d'oser m'adresser à vous et d'implorer vos faveurs. Cependant, votre douce image semble me dire : « Confiance, mon enfant ! Ne suis-je pas la Mère de la miséricorde qui cherche, non des mérites à récompenser, mais des maux à guérir ? Mon titre de Mère du Perpétuel Secours ne proclame-t-il pas que Dieu m'envoie vers vous pour vous soulager en son Nom de toutes vos misères ? »
C'est donc à votre clémence que je fais appel aujourd'hui, ô Marie. Ma confiance repose toute entière sur votre indulgente et compatissante bonté. A vous de me protéger, de me secourir, de me consoler de la manière que vous savez le mieux ;

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

Neuvième jour :

Like a Star @ heaven Ô Mère du Perpétuel Secours, me voici arrivé au terme de cette neuvaine où, chaque jour, je suis venu me prosterner à vos pieds. Aujourd'hui plus que jamais, ma supplication monte vers vous, ardente et confiante. Je ne puis en douter, vous avez entendu le cri de ma prière : vous m'accorderez ce que je sollicite, ou une grâce plus précieuse encore. Par votre Fils crucifié pour nous, par vos douleurs unies aux siennes, par votre amour miséricordieux, par votre titre de Mère du Perpétuel secours, exaucez-moi si telle est la volonté de Dieu !
Ô ma Mère, ma confiance est si grande que, dès à présent, je vous dis merci ! Merci pour les grâces du passé ; merci pour celles que j'attends de votre inépuisable amour ! Ô Mère secourable, comme Jésus vous a donnée à nous, maintenant donnez-nous Jésus pour toujours, car c'est Lui la Grâce des grâces ! Amen.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.





Dernière édition par le Lun 13 Aoû - 22:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Rita

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Sam 21 Avr - 23:35

Bonsoir Fanny et vous tous
N'oubliez pas que je suis avec vous tous pour cette neuvaine de Notre Dame du Perpétuel Secour. Union de prières
Rita
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Dim 22 Avr - 13:48

Nous n'oublions aucun(e) d'entre vous, chère Rita, et Notre-Seigneur n'oublie pas non plus combien vos coeurs sont généreux..., aimants et fraternels! I love you
Il vous bénit - Il nous bénit tous -, dans la prière, et accorde, par l'Intercession de Marie, beaucoup de grâces...! ostie sunny cheers Loué soit-Il à jamais! I love you Amen.

En communion de prière, dans cette Neuvaine à Notre-Dame Like a Star @ heaven I love you du Perpétuel Secours. sunny

Amitiés. Fanny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Sam 12 Mai - 22:23

Neuvaine à Notre Dame de Lourdes (3 au 11 février).

Dire chaque jour : une dizaine de chapelet et trois fois :

Notre Dame de Lourdes, priez pour nous.
Sainte Bernadette, priez pour nous.

Ensuite, la prière ci-dessous et la prière du jour.


I love you Notre Dame de Lourdes, tu as dit à Bernadette
d'aller boire à la fontaine et de s'y laver.
Nous entendons, nous aussi, cet appel aujourd'hui.
Nous avons été plongés dans l'eau du baptême
et la vie de ton Fils Jésus sunny s'est répandue en nos cœurs.
Mère immaculée, apprends-nous à rejeter le péché
et à nous laver dans l'infinie miséricorde de Dieu.
Marche avec nous sur les chemins de la foi
pour que nous puissions étancher notre soif
en buvant à la source d'eau vive jaillie du cœur transpercé de ton Fils.
Mère de tendresse, ô notre Mère, garde-nous sous ton regard et sous ta protection.
Prie pour nous le Seigneur : qu'il nous donne la force et la joie
d'aller partager avec tous ceux qui ont soif
l'eau pure de la foi, de l'espérance et de la charité. Amen.


Premier jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, dans ta tendresse maternelle, Tu as révélé à Sainte Bernadette ton nom : "Je suis l'Immaculée-Conception". ce doux nom, pour nous inviter à la confiance et nous apporter le réconfort. Marie, ma douce Mère, j'ai entière confiance en ta puissante intercession auprès du Seigneur. Sois mon secours, O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Deuxième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, Tu nous as communiqué, par la voix de Sainte Bernadette, de prier pour "la conversion des pécheurs". Tu connais ma faiblesse, ma lâcheté. Ô Marie viens m'aider à résister à toutes les tentations, moi qui suis pécheur. En ce jour, je te prie spécialement pour tous ceux qui souffrent dans leur esprit, leur coeur et leur corps. Ô Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Troisième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, Tu nous dis : "Pénitence ... pénitence ... pénitence". Marie, ô Mère, Tu nous assures ainsi de l'importance, de l'efficacité de la prière, du sacrifice. Tu nous confirmes la possibilité de contribuer à l'oeuvre du salut des âmes, Marie donne-moi une soif ardente de la prière, du sacrifice, par amour pour les âmes. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Quatrième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, O Mère, Tu nous indiques le moyen de purification : "Allez boire à la source et vous y laver". O Mère, prends-moi par la main, conduis-moi à cette source pour y découvrir, y entendre, y comprendre, sans déformation, en toute pureté, vérité, clarté, "la Parole du Royaume de Dieu", telle que Jésus l'a révélée. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ... Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Cinquième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, "qui guérissez les malades", prie pour eux, prie pour moi. O Mère Tu le sais, je trébuche et je tombe si souvent. Je t'appelle. Viens m'aider à me relever de mes chutes et à poursuivre ma route, confiant en ta maternelle sollicitude. Je te confie spécialement les malades, les désespérés. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Sixième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, Soutien de la Sainte Eglise, apprends-moi à vivre à tout moment en présence du Seigneur, à élever mes pensées, mon coeur, mon âme vers le Père, le Fils et l'Esprit d'amour. Je te prie spécialement d'intercéder de toute ta puissance et de tout ton amour maternel, pour la sainte Eglise, le Saint Père le Pape et tous les pasteurs. "Que tous soient UN" . O Marie, Notre-Dame de Lourdes, toi, l'Immaculée-conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Septième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, secours des chrétiens, je t'appelle, prie pour moi ton Fils miséricordieux , implore pour moi son Pardon, le pardon de mes fautes, le pardon de toutes les fautes de l'humanité. Vierge sainte, Vierge Marie, voici le moment d'implorer par Toi, avec Toi, l'infinie Miséricorde de Dieu. Là est la source de tout Bien. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Huitième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des Bienheureux, O Mère qui vois mes peines, mes douleurs. Sois celle qui reste auprès de moi et quand mes yeux se fermeront à cette terre, sois encore là pour me présenter à ton divin Fils. Sainte Marie, ma Mère, garde-moi toujours à Toi et serre-moi sur ton Coeur, puisqu'à l'ombre de la croix de ton Fils, je suis devenu "ton enfant". O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-Conception, obtiens-moi de Notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous.

Neuvième jour - Like a Star @ heaven Notre-Dame de Lourdes, qui as fait couler sur la terre la source qui guérit tous les maux, laisse parler mon coeur et te dire combien je t'aime. Vois, c'est ma façon de t'exprimer mon amour, de te dire MERCI. Vierge Marie, cet amour est bien peu de chose, bien insuffisant. Pour cela, fais grandir en moi mon amour pour Toi et pour ton Fils. O Marie, Notre-Dame de Lourdes, Toi, l'Immaculée-conception, obtiens-moi de notre Père des cieux, par les mérites de ton Fils, la grâce ...
Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.
Notre-Dame de Lourdes, Consolatrice des affligés, prie pour nous
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Jeu 17 Mai - 16:12

Comme les apôtres autour de Marie, Like a Star @ heaven prions chaque jour cette neuvaine. Elle commence le lendemain du jeudi de l’Ascension jusqu’au dimanche de la fête de Pentecôte. Préparons nos cœurs pour accueillir la Puissance du Saint-Esprit dans toute notre vie !

Crainte de Dieu, piété, science, force, conseil, intelligence, et sagesse sont les 7 dons de l’Esprit Saint que nous demandons avec Foi et confiance.



sunny Prière du Veni Creator sunny

Viens, Esprit Créateur, nous visiter
Viens éclairer l'âme de tes fils ;
Emplis nos cœurs de grâce et de lumière,
Toi qui créas toute chose avec amour
Toi le Don, l'envoyé du Dieu Très-Haut,
Tu t'es fait pour nous le Défenseur ;
Tu es l'Amour, le Feu, la source vive,
Force et douceur de la grâce du Seigneur.
Donne-nous les sept dons de ton amour,
Toi le doigt qui oeuvres au Nom du Père ;
Toi dont il nous promit le règne et la venue,
Toi qui inspires nos langues pour chanter
Mets en nous ta clarté, embrase-nous ;
En nos cœurs, répands l'amour du Père ;
Viens fortifier nos corps dans leur faiblesse,
Et donne-nous ta vigueur éternelle.
Chasse au loin l'ennemi qui nous menace,
Hâte-toi de nous donner la paix ;
Afin que nous marchions sous ta conduite,
Et que nos vies soient lavées de tout péché.
Fais-nous voir le visage du Très-Haut,
Et révèle-nous celui du Fils ;
Et toi l'Esprit commun qui les rassemble,
Viens en nos cœurs, qu'à jamais nous croyions en toi.
Gloire à Dieu notre Père dans les cieux,
Gloire au Fils qui monte des Enfers ;
Gloire à l'Esprit de Force et de Sagesse,
Dans tous les siècles des siècles. Amen.



Premier jour
Prière à l’Esprit sanctificateur

Ô Esprit sanctificateur, je me prosterne devant Vous et je Vous adore dans le plus profond anéantissement de mon âme. Je Vous remercie de toutes les grâces que Vous m’avez faites jusqu’à ce jour, et je Vous demande pardon d’y avoir si mal correspondu. Ô Esprit-Saint, n’ayez pas égard à mes péchés, mais seulement à Votre infinie miséricorde et à Votre désir si ardent de me sanctifier. Je veux désormais Vous contenter pleinement. Par le passé, j’ai été un pécheur ingrat, mais il n’en sera plus ainsi à l’avenir. Je renonce dès maintenant au péché et à toutes les affections terrestres, je veux me consacrer entièrement à Votre amour.
Mais je ne puis rien par moi-même. C’est à Vous, ô Esprit sanctificateur, d’opérer cette grande merveille de faire de moi un saint. Cela ne Vous est pas difficile. Vous avez fait dans le passé de si admirables chefs-d’oeuvre de sainteté. N’est-ce pas Vous qui avez formé le corps et l’âme adorables de Jésus-Christ, chef et modèle de tous les prédestinés ? N’est-ce pas Vous encore qui avez mis à l’abri de toute souillure l’âme de la très Sainte Vierge Marie, et L’avez élevée à la plus haute sainteté ? Et, dans le cours des siècles, combien d’âmes Vous avez préservées du péché, ou purifiées après leurs fautes, pour les conduire ensuite, par Vos dons divins, jusqu’au sommet de la perfection ! Ô Saint-Esprit, ce que Vous avez fait pour d’autres, Vous pouvez le faire aussi pour moi. Non seulement Vous le pouvez, mais Vous le voulez : c’est là Votre mission spéciale, faire de nous des saints.
Ayez donc pitié de moi, pauvre pécheur; ne me rejetez pas, quelque indigne que je sois de Vos bontés. Je ne veux plus mettre obstacle aux opérations de Votre grâce ; je me livre à elle sans réserve. Lavez-moi dans les larmes de la pénitence et dans le sang de Jésus-Christ. Éclairez-moi de Vos divines lumières. Embrasez-moi des saintes ardeurs de la charité. Donnez-moi l’amour de l’oraison et de toutes les vertus que Vous voulez voir en moi. Ô Père des pauvres, ô Dispensateur des dons célestes, exaucez mon humble prière ; je Vous en conjure, par les mérites du Rédempteur et par l’intercession de Votre chère Épouse, la Sainte Vierge Marie. Faites que je sois tout à Vous comme Vous voulez être tout à moi. Conduisez-moi Vous-même au séjour des bienheureux, afin qu’après Vous avoir beaucoup aimé sur la terre, je continue à Vous aimer dans le ciel, conjointement avec le Père et le Fils, pour les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.


Deuxième jour
Prière pour obtenir le don de Crainte

Ô Esprit-Saint, esprit d’amour et de vérité, source adorable de toute perfection, je Vous adore et Vous remercie de tous les bienfaits dont Vous m’avez comblé. Que de fois, par le passé, je Vous ai contristé et chassé de mon coeur ! j’ai mérité bien souvent d’être abandonné de Vous et précipité dans l’abîme éternel. Et pourquoi donc ce malheur m’est-il arrivé ? Parce que Votre sainte crainte n’était pas dans mon âme. Aujourd’hui, je le regrette sincèrement, je déteste tous mes péchés, j’en ressens la plus vive douleur. Je ne cesserai de les pleurer jusqu’à mon dernier soupir. Daignez, ô Esprit-Saint, oublier toutes mes ingratitudes. Accordez-moi, je Vous en supplie, cette crainte salutaire qui m’a tant manqué par le passé. Qu’elle m’entretienne tout le reste de ma vie dans l’esprit de componction, qu’elle m’inspire une telle haine du péché, que, plus jamais, je ne le laisse rentrer dans mon coeur. Donnez-moi la crainte filiale qui me pénètre d’un profond respect pour Dieu et pour les choses de Dieu, qui me fasse éviter les plus petites fautes de peur de Lui déplaire, qui me préserve de la tiédeur à Son service et de la routine dans mes exercices de piété. Grâce à ce don inestimable de Votre crainte, je serai dans l’abondance de tous les biens ; je mènerai une vie sainte, heureuse, pleine de vertus et de mérites ; je marcherai à grands pas dans le chemin de la perfection. J’obtiendrai, enfin, la grâce de mourir en prédestiné, et d’aller au ciel jouir des douceurs ineffables que Vous réservez à ceux qui Vous craignent.
Ô Esprit-Saint, je Vous en conjure, au nom et par les mérites de Jésus-Christ, par l’intercession de Votre Épouse sans tache, la très Sainte Vierge Marie, accordez-moi le don précieux de Crainte. Ainsi soit-il.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.


Troisième jour
Prière pour obtenir le don de Piété

Ô Esprit-Saint, abîme de bonté et de douceur, je Vous adore et Vous remercie de toutes les grâces que Vous m’avez accordées, spécialement de m’avoir revêtu de la sublime dignité d’enfant de Dieu. Malheureusement, je n’ai pas vécu d’une manière digne de ce grand privilège. Par mes innombrables péchés, je me suis révolté contre mon Père céleste, je Lui ai tourné le dos et me suis rangé parmi Ses pires ennemis. Mais Vous avez eu pitié de moi, ô Esprit-Saint, Vous m’avez excité au repentir et obtenu, je l’espère, mon pardon. Vous m’avez rendu ma dignité première, mon beau titre d’enfant de Dieu ; soyez-en béni à jamais !
Daignez mettre le comble à Vos bontés, en m’envoyant le véritable esprit des enfants de Dieu : l’esprit de Piété, qui me donne, pour Dieu, des sentiments de filial amour et de douce confiance, et, pour le prochain, un coeur tendre et compatissant.
Esprit-Saint, divin consolateur des âmes, je Vous supplie, par les mérites de Jésus-Christ et par l’intercession de la Vierge Marie, daignez attendrir mon coeur si dur et si insensible. Bannissez-en la défiance à l’égard de Dieu et ces craintes exagérées qui ôtent le courage et la ferveur ; chassez-en aussi l’envie et la rudesse pour le prochain, si contraires à l’amour qui doit régner entre frères. Alors, ô Esprit-Saint, le service de Dieu me sera agréable, son joug me paraîtra doux et léger, mes rapports avec le prochain seront empreints de la céleste suavité de Votre onction, je courrai dans la voie de Vos commandements, parce que Vous aurez dilaté mon coeur.
Ô Marie, tendre Épouse du Saint-Esprit, obtenez-moi le beau don de Piété. Ainsi soit-il.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.

Quatrième jour
Prière pour obtenir le don de Science

Ô Esprit-Saint, Dieu de lumière et d’amour, je Vous adore et Vous remercie de tous Vos bienfaits, spécialement de m’avoir donné une intelligence pour Vous connaître et un coeur pour Vous aimer. Du fond de l’abîme de ténèbres où je suis plongé, je crie vers Vous, Vous suppliant de projeter sur moi les rayons lumineux du don de Science. Sans cette divine clarté, je m’égarerai encore, comme je l’ai fait si souvent par le passé, et je me perdrai pour toute l’éternité, en cherchant mon bonheur dans les créatures et en mettant en elles ma fin dernière. Avec le don de Science, au contraire, je ne verrai dans les choses créées que des moyens d’aller à Dieu ; je n’en userai que pour autant qu’elles me conduiront à Lui, et je m’en abstiendrai, si elles doivent m’en détourner. Alors, je serai saintement indifférent à la richesse ou à la pauvreté, à l’honneur ou au mépris, à la santé ou à la maladie, à une vie longue ou à une vie courte ; je n’aimerai et ne chercherai en toute chose que l’adorable volonté de Dieu.
Et, quand il plaira à cette sainte volonté que je sois dans la douleur et l’humiliation, éclairé par le don de Science sur le prix des tribulations, je les embrasserai avec joie, comme des moyens de trouver Dieu plus sûrement et de Le posséder plus parfaitement. Ainsi, rien au monde ne me détournera plus de ma fin dernière ; tout, au contraire, servira à me faire avancer, à Le connaître plus clairement, à L’aimer plus ardemment, à Le servir plus fidèlement, en attendant que j’aille, enfin, Le posséder dans le ciel, et qu’à la lumière de la gloire, je Le contemple face à face et L’aime parfaitement pendant toute toute l’éternité. Ainsi soit-il.
Ô Marie, très digne Épouse du Saint-Esprit, obtenez-moi la Science qui fait les Saints.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.


sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Jeu 17 Mai - 17:15

sunny


Cinquième jour
Prière pour obtenir le don de Force

Ô Esprit-Saint, Dieu tout-puissant, qui avez si merveilleusement transformé les Apôtres en les rendant, de faibles et timides qu’ils étaient, tellement forts et intrépides qu’aucune puissance créée ne put jamais les ébranler ; Vous qui avez soutenu les martyrs dans leurs supplices, les saints confesseurs dans leurs travaux et leurs combats, et avez aidé tant d’âmes à boire au calice de la douleur ; voyez humblement prosternée devant Vous la plus faible et la plus misérable de Vos créatures. Ah ! si je Vous avais toujours invoqué dans le danger et dans la tentation, jamais je n’aurais eu le malheur de Vous offenser. Mais le mal est fait, je n’ai plus qu’à le regretter et à le pleurer. Je ne veux plus à l’avenir me fier à mes propres forces ; c’est pourquoi, j’implore Votre puissant secours.
Ô Esprit-Saint, c’est en Vous seul que j’espère, c’est de Vous seul que j’attends mon salut. Communiquez-moi, je Vous en conjure, Votre don de Force qui me rende invincible. Alors, je ne craindrai plus mes ennemis, Vous me ferez la grâce de les vaincre entièrement et toujours ; je ne craindrai plus les travaux, quelque pénibles qu’ils puissent être, Vous me donnerez le courage de m’y livrer avec une ardeur infatigable ; je ne craindrai plus les mépris et les souffrances, Votre divine onction me les fera endurer avec patience et avec joie ; je ne craindrai plus même la mort, Vous me soutiendrez à cette heure suprême, et je l’accepterai généreusement en union avec celle de mon Sauveur sur la croix. J’irai alors dans le ciel jouir des fruits glorieux de mes travaux, de mes souffrances et de mes combats. Tout l’honneur en reviendra à Vous, ô Esprit-Saint, ainsi qu’au Père et au Fils. Je Vous en bénirai éternellement avec la multitude des Anges et des Saints.
Ô Marie, Vous qui êtes la Femme forte et la chaste Épouse du Saint-Esprit, obtenez-moi le don de Force.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.


Sixième jour
Prière pour obtenir le don de Conseil

Ô Esprit-Saint, qui, dans Votre amour infini, voulez être notre guide dans les sentiers de cette misérable vie, afin de nous conduire sûrement à notre fin dernière, je Vous adore et Vous remercie des charitables conseils que Vous m’avez donnés jusqu’à ce jour. Que ne les ai-je toujours suivis ! Je n’aurais pas en ce moment tant de fautes à me reprocher. J’ai préféré trop souvent me laisser conduire par l’ange des ténèbres, par mes sens et mes passions. Je reconnais et je déplore amèrement les tristes écarts qui ont résulté de cette incroyable folie.
Esprit d’amour et de miséricorde, ayez pitié de moi et pardonnez-moi. Je reviens à Vous et je ne veux plus d’autre guide que Vous. Me voici, résolu de Vous suivre partout où il Vous plaira de me conduire. Parlez, Seigneur, Votre serviteur Vous écoute. Montrez-moi la voie dans laquelle Vous voulez que je marche, indiquez-moi Vos sentiers. Que Votre don de Conseil me dirige pas à pas, afin que je ne m’écarte jamais de la voie que Vous m’avez tracée. Qu’il m’inspire toujours ce qu’il y a de plus agréable à Vos yeux, me préserve de toute illusion et me fasse avancer rapidement dans la sainteté. Qu’il me mette, enfin, en possession de ma fin dernière, et que je repose en elle éternellement, dans la contemplation et l’amour du Père, du Fils et de Vous-même, ô Esprit-Saint, qui procédez de l’un et de l’autre. Ainsi soit-il.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.


Septième jour
Prière pour obtenir le don d’Intelligence

Ô Esprit-Saint, qui Vous plaisez à faire briller Votre lumière sur les âmes humbles, droites et pures, tandis que Vous la refusez aux orgueilleux, aux prudents du siècle et à tous ceux qui sont esclaves de leurs passions ; je ne mérite pas que Vous m’éclairiez, moi si orgueilleux, si misérable et si sensuel. Les péchés innombrables que j’ai commis, mes attaches aux créatures, mes passions immortifiées ont accumulé sur mon âme d’épais nuages que les rayons de Votre lumière ne peuvent pénétrer.
Oh ! je Vous en supplie, par les mérites de Jésus-Christ et par l’intercession toute-puissante de Votre chère Épouse, la très Sainte Vierge Marie, daignez dissiper ces nuages, en me pardonnant tous mes péchés, en détachant entièrement mon coeur des affections terrestres. Faites briller sur mon âme, malgré son indignité, les célestes rayons du don d’Intelligence, afin qu’elle découvre les beautés cachées des vérités de la foi et des mystères de la religion. À la vue de ces splendeurs, mon coeur s’enflammera d’amour pour Dieu et de zèle pour Le faire aimer aussi des autres ; il fera ses délices de la prière et de l’oraison, il soupirera sans cesse après la Beauté incréée, après le face à face divin. Ô Esprit-Saint, ne méprisez pas ma prière, ne me laissez pas plus longtemps dans l’obscurité. Accordez-moi le don d’Intelligence : alors, je vivrai d’une vie nouvelle, d’une vie d’amour et de ferveur, en attendant que j’aille vivre auprès de Vous dans le ciel de la vie des bienheureux.
Ô Marie, Épouse chérie de l’Esprit de vérité, obtenez-moi, je Vous prie, le don précieux d’Intelligence.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.


Huitième jour
Prière pour obtenir le don de Sagesse

Ô Esprit-Saint, qui, par Votre don admirable de Sagesse, élevez les âmes à la plus haute sainteté, en les unissant étroitement à leur fin suprême, j’ai honte de paraître devant Vous, moi, misérable pécheur. Que de fois, aveugle que j’ai été, n’ai-je pas mis ma fin dernière dans les créatures en cherchant en elles les satisfactions que désirait mon coeur ! J’ai été sage de cette sagesse diabolique et charnelle qui n’est à Vos yeux qu’abomination et folie. Aujourd’hui, éclairé de Votre divine lumière, je reconnais mes égarements, je les déplore du fond de mon coeur et les déteste sincèrement.
Quelle que soit mon indignité, envoyez-moi, s’il Vous plaît, la divine Sagessse. Elle seule m’apprendra à ne plus goûter que Dieu et les choses de Dieu, à juger toutes les choses d’après le rapport qu’elles ont avec Lui ; alors, tous les biens et tous les plaisirs de la terre ne m’inspireront plus que du dédain. Dieu seul sera l’objet de tous mes soupirs, de tout mon amour. Oui, je L’aimerai, ce seul et unique Bien, Bien suprême et éternel. Je m’unirai à Lui, je me transformerai en Lui, et, ne pouvant pas encore Le posséder et Lui ressembler dans la béatitude, je Le posséderai et Lui ressemblerai, du moins, dans la douleur. Que mon ambition soit, désormais, de reproduire en moi l’image de l’Homme-Dieu, en aimant et en recherchant le mépris et la souffrance. Je ne dirai plus alors : « Qui me donnera des ailes et je m’envolerai et je me reposerai, » car, ces ailes, Votre don de Sagesse me les aura données. Grâce à elles, j’arriverai au but de mes ardents désirs. Comme Votre épouse fidèle, je pourrai dire en toute vérité : « J’ai trouvé Celui que mon coeur aime, je Le tiendrai et ne Le quitterai pas. »
Ô Marie, Siège de la Sagesse, obtenez-moi ce don inestimable qui me fera trouver le ciel sur la terre.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.


Neuvième jour
Prière à Marie, Épouse chérie du Saint-Esprit

Ô Marie, très digne Épouse du Saint-Esprit et Mère bien-aimée de mon âme, Vous qui, dès le premier moment de Votre existence, avez été ornée des dons du Saint-Esprit et les avez fait admirablement fructifier par une fidélité constante et un amour toujours croissant, daignez jeter un regard de compassion sur Votre enfant si pauvre, si indigne, prosterné ici à Vos pieds. Je le confesse, à ma honte et à ma confusion, j’ai bien des fois, par mes péchés, contristé le Saint-Esprit et perdu le trésor de Ses dons; j’ai été cause de la Passion et de la mort de Votre divin Fils; j’ai abreuvé d’amertume Votre Coeur maternel. Ô Mère de miséricorde, je m’en repens de tout mon coeur, obtenez-moi le pardon, oubliez toutes les peines que je Vous ai faites. Je suis résolu de me donner à Dieu sans réserve.
Ô Marie, qui, par Vos ardents désirs et Vos prières ferventes, avez autrefois attiré le Saint-Esprit sur les Apôtres, priez-Le aussi pour moi. Par les mérites de Vos sept douleurs, obtenez-moi les sept dons du Saint-Esprit, ainsi que la grâce d’y correspondre fidèlement.
Obtenez-moi le don de Crainte, qui me fasse pleurer le reste de ma vie les péchés que j’ai commis, et éviter désormais tout ce qui déplaît à Dieu.
Obtenez-moi le don de Piété, qui me pénètre, à l’égard du Père céleste, d’une tendre confiance et d’un filial amour; qu’il me fasse trouver, par sa douce onction, le joug du Seigneur léger et suave.
Obtenez-moi le don de Science, qui m’élève vers Dieu par le moyen des créatures, et m’apprenne l’art difficile d’en user ou de m’en abstenir selon qu’elles me conduisent à ma fin dernière ou qu’elles m’en détournent.
Obtenez-moi le don de Force, qui me rende capable de vaincre toutes les tentations du démon, d’accomplir toujours parfaitement mes devoirs et de souffrir généreusement toutes les tribulations de cette vie.
Obtenez-moi le don de Conseil, qui me fasse choisir constamment les moyens les mieux appropriés à ma fin dernière et me fasse discerner, dans les occasions difficiles, ce qu’il faut faire pour plaire à Dieu.
Obtenez-moi le don d’Intelligence, qui me découvre la splendeur des vérités et des mystères de notre sainte religion.
Obtenez-moi, enfin, le don de Sagesse, qui me fasse connaître le vrai bonheur, porter sur toute chose un jugement sain, goûter Dieu et Sa très sainte volonté en tout. Ô Vierge fidèle, faites que je ne perde plus jamais ces dons si précieux; mais qu’à Votre exemple, je les conserve et les fasse fructifier jusqu’à la mort. Faites, enfin, ô douce Mère, qu’après m’être laissé diriger en cette vie par le Saint-Esprit, j’aie le bonheur d’être introduit par Lui dans le ciel, pour aimer et louer à jamais, en union avec Vous, l’adorable Trinité, à qui soient rendus tout honneur et toute gloire.

* Prions le Veni Creator + 1 Notre Père et 1 Je vous Salue Marie.
+ Prière personnelle finale.


Que Dieu vous bénisse ! sunny



Thierry Fourchaud

Cité de l'Immaculée - BP24 - 53170 Saint Denis du Maine (France)
Tel : 02.43.64.23.25. - site : www.mariereine.com
Site d'évangélisation : www.labonnenouvelle.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Ven 20 Juil - 10:17

Origines de la dévotion aux Trois AVE MARIA


Si l’on veut remonter à l’origine première de cette dévotion, à la fois simple et sublime, des Trois Ave Maria, il faut pénétrer jusques dans les profondeurs du mystère de l’adorable Trinité. sunny

C’est de toute éternité que les trois Personnes divines se sont complu à prédestiner Marie, leur chef-d’œuvre de prédilection.

Un pieux auteur nous représente ces trois Personnes adorables saluant, tour à tour, la divine Marie. Il s’exprime ainsi : « Ave, c’est le mot de Dieu le Père, étonné, pour ainsi dire, et ravi de la beauté de son ouvrage… — Ave, c’est le mot de Dieu le Fils, du Verbe éternel, sagesse et intelligence du Père, miroir parfait de sa parfaite beauté, splendeur éternelle de son éter­nelle lumière… Ave, c’est le mot de Dieu le Saint-Esprit : Ave, mon Epouse incomparable, mon unique, ma belle, choisie entre toutes les filles de l’homme, sanctifiée dans les desseins de l’éternelle miséricorde, préservée par la divine attention du Père et du Fils, et par mes jalouses préférences… »

Puis, le même auteur nous montre les choeurs angé­liques faisant écho à cette triple et divine salutation : « Et cet Ave parlé, modulé, chanté dans le sein de l’ado­rable et indivisible Trinité, a débordé de son sein, dans le ciel, comme les eaux surabondantes de Dieu, et tous les échos du paradis le répètent. »


Des hauteurs du ciel, ce triple Ave descend sur la terre, apporté par l’archange Gabriel, à la plus humble et à la plus parfaite des créatures. Saint Gabriel se présente à Marie comme l’ambassadeur, « l’envoyé de Dieu, missus a Deo ». Il parle donc au nom de Dieu, c’est-à-dire au nom des trois Personnes divines : Père, Fils et Saint-Esprit. Son salut, son Ave, équivaut ainsi à une triple salutation, à un triple Ave.

De plus, en étudiant la Salutation angélique, nous y trouvons une triple louange en l’honneur de Marie. Le céleste ambassadeur s’exprime en ces termes : « Je vous salue, PLEINE DE GRACE, — LE SEIGNEUR EST AVEC VOUS, — vous êtes BENIE ENTRE TOUTES LES FEMMES : Ave, gratia plena, — Dominus tecum, — benedicta tu in mulieribus. »

Dans chacune de ces trois louanges, nous pouvons découvrir un rapport plus spécial, plus immédiat, avec chacune des Personnes divines : avec Dieu le Père, qui a comblé sa Fille bien-aimée, de toutes grâces, dès l’instant de sa Conception Immaculée — avec Dieu le Fils, dont elle allait devenir la Mère : Dominus tecum ; — avec Dieu le Saint-Esprit, qui a enrichi sa divine Epouse des plus abondantes bénédictions, par lesquelles Marie est élevée au-dessus de toutes les femmes et de toutes les autres pures créatures.

On peut donc dire que l’Ave de Gabriel équivaut à trois, puisqu’il le prononça au nom de chacune des trois Personnes divines. I love you Voilà une des origines et un des premiers fondements de notre sainte pratique des Trois Ave Maria, qui nous montre la divine Marie dans ses rapports intimes avec chacune des trois Personnes de l’adorable Trinité.


Pour la suite :

http://www.salve-regina.com/Histoire/Les_trois_Ave_Maria.htm


Like a Star @ heaven



I love you Neuvaine Efficace I love you des Trois Ave Maria I love you



1 – Like a Star @ heaven Ô Marie, VIERGE PUISSANTE, Virgo potens, Vous à qui rien n'est impossible… par cette Puissance même dont vous a gratifiée le Père Tout Puissant, je vous en conjure, assistez-moi dans la nécessité où je me trouve. Puis donc que vous pouvez me secourir, ne m'abandonnez pas, ô vous qui êtes l'Avocate des causes les plus désespérées !

Il me semble que pour la gloire de Dieu, votre honneur et le bien de mon âme sont attachés à la concession de cette faveur.

Si donc, comme je le pense, elle est conforme à la très aimable et très sainte Volonté de Dieu, je vous en prie, ô TOUTE PUISSANCE SUPPLIANTE, Omnipotentia supplex, intercédez pour moi auprès de votre Fils, qui ne peut rien vous refuser.
Je vous le demande de nouveau, au nom de la Puissance sans bornes, que le Père céleste vous a communiquée, et en l'honneur de laquelle je vous dis, en union avec sainte Mechtilde, à qui vous avez révélé la salutaire pratique des Trois Ave Maria :
AVE MARIA…


2. – Like a Star @ heaven Divine Vierge, qui êtes appelée le TRÔNE DE LA SAGESSE, Sedes sapientiae, parce que la Sagesse incréée, le Verbe de Dieu, a résidé en vous… Vous à qui cet adorable Fils a communiqué toute l'étendue de sa science divine, dans la mesure où la créature la plus parfaite pouvait la recevoir… Vous connaissez la grandeur de ma misère et quel besoin j'ai de votre assistance.

Confiant dans votre divine Sagesse, je m'abandonne entièrement entre vos mains, afin que vous disposiez tout avec force et douceur, pour la plus grande gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme.

Daignez donc me venir en aide, par les moyens que vous savez être les plus propres à atteindre cette fin.

Ô Marie, Mère de la divine Sagesse, daignez, je vous en supplie, m'obtenir la grâce précieuse que je sollicite ; je vous la demande au nom même de cette Sagesse incomparable dont le Verbe, votre Fils, vous a illuminée, et en l'honneur de laquelle je vous dis, en union avec saint Antoine de Padoue et saint Léonard de Port-Maurice, les plus zélés prédicateurs de vos Trois Ave Maria :
AVE MARIA…


3 – Like a Star @ heaven Ô bonne et tendre Mère, vraie MÈRE DE MISÉRICORDE, Mater Misericordiae, qui, dans ces derniers temps, vous êtes appelée vous-même "Mère toute Miséricordieuse", je viens vous supplier d'user envers moi de votre bonté compatissante.

Plus ma misère est grande, plus elle doit exciter votre compassion.
Je le sais, je ne mérite aucunement la grâce précieuse que je désire, moi qui vous ai si souvent contristée en offensant votre divin Fils. Mais, si j'ai été coupable, très coupable, je me repens sincèrement d'avoir blessé le Cœur si tendre de Jésus et le vôtre.
D'ailleurs, n'êtes-vous pas, comme vous l'avez révélé à l'une de vos servantes, sainte Brigitte, "la Mère des pécheurs repentants" ? Pardonnez-moi donc mes ingratitudes passées, et, considérant uniquement votre Bonté miséricordieuse, ainsi que la gloire qui en reviendra à Dieu et à vous, obtenez-moi de la miséricorde divine la grâce que j'implore par votre intercession.

Ô vous qu'on n'a jamais invoquée en vain, "ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie : o clemens, o pia, o dulcis Virgo Maria !" daignez, daignez me secourir, je vous en conjure, par cette miséricordieuse bonté dont le Saint-Esprit vous a remplie pour nous, et en l'honneur de laquelle je vous dis, avec saint Alphonse de Liguori, l'apôtre de votre miséricorde et le docteur des Trois Ave Maria :
AVE MARIA…


Like a Star @ heaven



Indulgence plénière pour tous les fidèles faisant cette Neuvaine en préparation de l'Immaculée Conception, de la Nativité de Marie, de la Présentation, de l'Annonciation, de la Visitation, de la Purification, des Sept Douleurs, de l'Assomption, du Saint Cœur de Marie et de son Patronage, et du Saint Rosaire. Plus 300 jours d'indulgence chacun des jours de ces Neuvaines.
En outre, Sa Sainteté Pie X (4 mai 1910) et Sa Sainteté Benoît XV (24 mars 1916) ont daigné accorder à ceux qui feraient cette Neuvaine la Bénédiction Apostolique, demandant au Seigneur, par l'intercession de la Bienheureuse Vierge, toutes sortes de biens en leur faveur.


Like a Star @ heaven ange Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Mar 7 Aoû - 14:22

Like a Star @ heaven Neuvaine pour l'Assomption de Marie Like a Star @ heaven



(Neuvaine pour l’Assomption de la Très-Sainte Vierge, fête de la paroisse de la Cathédrale de Clermont.
- Clermont, impr. de Ferdinand Thibaud, 1861.)

Approuvé par Mgr l’Evêque de Clermont.



Prière
Pour tous les jours de la Neuvaine à Marie, patronne de paroisse.

Je serai à l’égard d’Israël comme une rosée (Osée, 14, 6), disait le Seigneur par un prophète, en parlant du peuple chéri : cette prédilection qu’il lui assurait, n’avons-nous pas lieu de l’attendre de vous, ô Marie ! et si les Israélites furent proclamés heureux d’avoir Salomon pour roi, combien devons-nous nous estimer fortunés de vous avoir pour patronne ? Lorsque les anciens justes tendaient des mains suppliantes vers Dieu, quelqu’irrité qu’il fût contre le peuple, il s’apaisait ; et dès qu’un prophète se mettait au-devant comme une haie, les coupables étaient épargnés : les coups de la justice du Seigneur pourraient-ils nous atteindre, vous ayant pour rempart, ô vous qui êtes sa Mère ! et n’avons-nous pas en vous le gage des plus abondantes bénédictions ? Arche précieuse de la nouvelle alliance, ne soyez point parmi nous comme chez des infidèles et des étrangers, et ne nous traitez point comme l’arche d’Israël traitait autrefois les Philistins et les incirconcis. Vous êtes après Dieu toute notre espérance ; c’est à vous que nous avons recours dans nos tentations, nos maladies, nos dangers, nos afflictions, nos entreprises, dans toutes nos nécessités ; justes et pécheurs, grands et petits, savants et ignorants, tous nous allons à vous ; ne cessez point d’attirer sur nous les bienfaits du Seigneur ; faites-y descendre la rosée de la grâce, qu’elle amollisse les pécheurs, qu’elle donne de la vigueur aux tièdes, qu’elle fasse croître et persévérer les justes.
Les grands de la terre accordent toujours des grâces spéciales aux jours où l’on célèbre la mémoire de leur naissance ou de leurs triomphes ; pourquoi n’espérerions-nous pas de vous la même faveur, sainte Mère de Dieu, en ce jour où l’Eglise célèbre la mémoire de votre glorieuse assomption, et remercie le ciel de la gloire et des honneurs qu’il vous a prodigués pour prix de vos incomparables vertus. C’est bien aujourd’hui que toutes les nations doivent vous appeler bienheureuse, parce que le Seigneur a fait en vous de grandes choses (Luc, 1, 48, 49), et qu’il est convenable de vous saluer avec l’ange : pleine de grâces et bénie entre toutes les femmes (Luc, 1, 28).
Laissez-nous donc, ô Marie ! unir nos hommages à ceux de l’Eglise ; acceptez notre amour avec le sien, et comme elle, permettez-nous de nous jeter avec confiance à vos pieds, et de vous adresser nos demandes et nos prières. O Vierge glorieuse, notre bonne patronne ! conservez et augmentez la foi parmi nous, détruisez-y l’incrédulité ; obtenez-nous les dons d’espérance et de charité ; faites-nous aimer Dieu de tout notre cœur et observer sa loi avec courage ; répandez sur cette paroisse l’esprit d’union et d’amour mutuel ; animez-nous tous du zèle de notre sanctification, et du désir d’imiter vos vertus ; soutenez-nous dans les tentations, consolez-nous dans nos peines ; ne cessez de veiller sur nous, pour détourner de dessus nos têtes les châtiments du Seigneur, et écarter de nous les dangers du salut ; assistez-nous enfin à l’heure de notre mort, et soyez notre avocate auprès du juge éternel, afin qu’après vous avoir honorée sur la terre, nous puissions aller chanter vos louanges dans le ciel. Ainsi soit-il.


sunny



Premier jour

Like a Star @ heaven Mort de la Sainte Vierge

Les âmes des justes sont dans la main de Dieu, sunny et le tourment de la mort ne les touchera point. (Sag., 1, 3)

C’est à Marie que convient pleinement cet oracle de l’Esprit-Saint : Les justes meurent en paix, mais en eux la nature ne laisse pas de souffrir, ayant été dégradée par la chute d’Adam. Dans Marie, il règne un accord que le péché n’a jamais troublé ; et sa mort est en conséquence de sa naissance toute pure et de sa vie sans tache ; elle a accompli sa haute destinée avec une perfection sublime ; sa vie a été un acte continuel de charité ; et au plus fort de sa véhémence son âme sainte est passée dans le ciel pour y consommer cet acte pur, et y jouir éternellement des délices de l’amour divin.
Depuis l’ascension de son adorable Fils, elle n’avait cessé de soupirer après le moment qui devait la réunir à lui ; les désirs que les Juifs captifs à Babylone avaient de retourner à Jérusalem, les langueurs de l’épouse des cantiques en l’absence de l’époux, les souhaits ardents que les patriarches et les prophètes avaient de voir le Messie, et les désirs embrasés de tous les saints de la nouvelle loi pour Dieu et pour le ciel, ne sont que de faibles images de ceux de cette véritable Israélite, de l’épouse du Saint-Esprit, de la Mère de Jésus-Christ !...
O Marie ! maintenant que vous régnez dans la vraie Jérusalem, ô vous qui avez si bien compris et la grandeur du ciel, et la petitesse de la terre, la plénitude de l’amour de Dieu et le vide de l’amour des créatures, obtenez-nous de comprendre enfin que notre destinée sur la terre est de vivre dans l’amour de Dieu, et d’y mourir pour l’aimer à jamais.
Faites, ô notre sainte Patronne ! que nos regards se portent sans cesse vers le ciel ; que s’ils retombent sur la terre, ce ne soit que pour la considérer, comme les Israélites exilés considéraient Babylone. Ne nous laissez point faire ici-bas notre trésor, avilir nos cœurs, oublier notre patrie et redouter l’instant qui doit nous y porter. Il est dit de la femme forte qu’elle rira au dernier jour (Prov., 31, 35). Puissions-nous, ô Marie ! par votre intercession, éprouver comme vous la vérité de ces paroles, et passer de la paix des justes à la joie éternelle des saints !


sunny



Deuxième jour

Like a Star @ heaven Assomption de la Sainte Vierge

Vous ne permettrez pas que votre saint éprouve la corruption. sunny (Ps 15, 10)

Si pour honorer la sainteté sur la terre, Dieu permet quelquefois que les corps des saints soient préservés de la corruption durant les siècles, que ne devait-il pas à la sainteté de Marie, dont la chair très pure a servi à la formation de l’agneau sans tache ? La mère de celui qui est la résurrection et la vie (Jean, 11, 25), pouvait-elle rester sous l’empire de la mort ?
Cette arche sainte, après avoir erré longtemps dans le désert, et sous des tentes pauvres, est introduite avec pompe dans la vraie Jérusalem, et reçue dans les tabernacles éternels : le prophète Elie, comme son précurseur, avait tracé sa route céleste avec son char de feu.
O Vierge triomphante ! tracez-nous la nôtre, et tendez-nous la main ; ne nous laissez point arrêter aux satisfactions basses et terrestres auxquelles notre misérable nature nous porte sans cesse ; ô vous qui, par un privilège spécial, ne vous êtes jamais ressentie de la chute d’Adam, secouez-nous dans la faiblesse qu’elle nous a laissée !...
C’est après avoir écrasé la tête du séducteur d’Eve, que vous avez été enlevée au ciel ; et ce n’est qu’après l’avoir foulé aux pieds que nous pouvons y être admis. C’est de votre main, très sainte Patronne, que nous attendons la palme de la victoire. C’est vous qui nous réveillerez au tombeau au jour de la résurrection générale, pour que nos corps entrent aussi en possession de la gloire éternelle.
Mère de miséricorde, daignez avoir pitié de ceux qui sont ensevelis dans le péché, et qui dorment dans sa corruption ; éveillez-les dès ce jour, afin que nous puissions tous ensemble, joignant nos acclamations à celles des esprits bienheureux, célébrer éternellement dans le ciel votre triomphe et vos grandeurs.

sunny



Troisième jour

Like a Star @ heaven Couronnement de la Sainte Vierge

La femme modeste sera élevée en gloire. (Prov., 11, 16)

C’est par une grande distinction pour Marie, que le Seigneur lui a donné pour partage en ce monde l’abaissement et la pauvreté : les grandeurs humaines étaient trop petites pour la Mère de Dieu… l’élévation de la terre trop basse pour la Reine du ciel. Il faut être grand pour obtenir les honneurs de la terre ; être petit est un titre pour avoir ceux du ciel ; plus on s’abaisse, plus on acquiert de faveurs célestes et de droits aux plus brillantes couronnes.
Marie entrant parfaitement dans les vues de Dieu, s’est humiliée très profondément ; aussi il a relevé la bassesse de sa servante (Luc, 1, 48) par un privilège unique et le plus glorieux qui fût jamais, la faisant mère du Sauveur.
O Vierge dont l’humilité égale la grandeur et le mérite ! présentez-vous au Roi des rois qui range des étoiles pour former votre diadème. Mais sur votre trône souvenez-vous de nous, dont l’orgueil surpasse la misère.
Courageuse Judith, donnez-nous la force d’abattre ce tyran qui nous ferme les voies du ciel. Ne nous abandonnez point à la séduction de la gloire de ce monde qui nous ravirait celle de l’éternité ; inspirez-nous des sentiments conformes à ceux qui vous animaient sur cette terre, Vierge sainte par excellence, chef-d’œuvre des mains de Dieu, qui ne vous êtes toujours considérée que comme la moindre de ses créatures.
Mère qui avez été humble de cœur comme votre divin Fils, transmettez-nous, à nous aussi vos enfants, cette précieuse hérédité qui nous acquerra le royaume céleste. Ainsi soit-il.

sunny



Quatrième jour

Like a Star @ heaven Marie, Reine des Patriarches et des Prophètes

Elle recevra des louanges parmi la multitude des élus, et sera bénie de ceux qui sont bénis de Dieu (Eccl., 24, 4)

Comme les justes d’Israël, Marie avait souvent conjuré les cieux de se changer en une douce rosée (Is., 45, Cool, et avait appelé de tous ses vœux le désiré des collines éternelles. Sa charité plus grande lui faisait souhaiter la venue du Messie bien plus ardemment encore et d’une manière plus parfaite que tous les patriarches et les prophètes.
Sa foi et sa sagesse ont surpassé celle de Sara, de Rebecca et de toutes les saintes femmes qui l’avaient précédée. La grande foi même d’Abraham n’a point égalé la sienne : s’il attendit une nombreuse postérité d’un fils qu’il allait immoler, Marie crut pleinement aux paroles de l’ange qui lui annonçait que vierge elle serait mère du Messie, et elle ne laissa jamais de le reconnaître dans un enfant faible et persécuté, dans un homme semblable aux autres hommes et mourant sur une croix.
Vous êtes bienheureuse, Marie, d’avoir cru (Luc, 1, 45), car de grandes choses ont été accomplies en vous.
O Reine des croyants, maîtresse de la foi ! enseignez-nous, à nous qui vous sommes spécialement confiés, une foi vive semblable à la vôtre ; éclairez tant d’aveugles qui s’obstinent à méconnaître Jésus et sa doctrine. Affermissez les chancelants, préservez-nous de l’erreur ; soyez notre soutien dans les épreuves, notre flambeau dans les ténèbres ; conduisez-nous, très Sainte Patronne, à la claire vision de ce que nous aurons cru, et à la possession de ce que nous aurons espéré. Ainsi soit-il.


sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Ven 10 Aoû - 11:08

Cinquième jour

Like a Star @ heaven Marie, Reine des Martyrs

Vos consolations ont rempli de joie mon âme à proportion du grand nombre de douleurs qui ont pénétré mon cœur. (Ps. 93, 19)

La plus belle palme du martyre était bien due à Marie, quoiqu’elle n’ait pas, comme les saints martyrs, perdu la vie pour confesser Jésus-Christ ; mais, mère du chef des martyrs, elle a vu ses tourments, ses opprobres ; elle l’a vu mourir, et un glaive l’a immolée elle-même intérieurement.
Le Seigneur n’exigea point de Sara qu’elle fût témoin du sacrifice d’Isaac ; Agar s’éloigna d’Ismaël lorsqu’elle crut qu’il allait mourir… Et les disciples abandonnèrent le Sauveur quand ils le virent aller au supplice… Mais Marie, cette femme forte, le suit au Calvaire, et y recueille avec ses derniers soupirs la palme glorieuse des confesseurs de la foi.
O Reine des martyrs, Mère plus généreuse encore que cette mère dont il est parlé au livre des Macchabées (2. Macch., 7, 20) ! encouragez vos enfants à être fidèles à la foi de Jésus-Christ. Encouragez-nous à tout souffrir plutôt que de l’abandonner ; aidez-nous à subir avec résignation les peines multipliées qui font de la vie un lent martyre ; soutenez-nous surtout dans le combat des passions, et faites que nous nous souvenions incessamment que la mesure de nos jouissances éternelles sera proportionnée à celle de nos douleurs bien endurées.
Oh ! aidez-nous encore, ô tendre Mère ! à l’heure de la consommation de notre martyre, afin que nous puissions être admis dans l’assemblée sainte de tous ceux qui auront souffert pour l’amour et dans l’amour de Jésus-Christ.


sunny



Sixième jour

Like a Star @ heaven Marie, Consolatrice des affligés

Dans leur affliction, ils se hâteront d’avoir recours à moi. (Osée, 6, 1)

C’est après avoir été plongée dans une mer de douleurs, que la très sainte Vierge prend le titre de consolatrice des affligés. Il semble qu’elle a fait l’expérience des différentes peines de la vie, afin d’être plus capable d’adoucir les nôtres, de quelque nature qu’elles soient.
Que n’a point éprouvé Marie depuis le doute de Joseph jusqu’au dernier cri de Jésus mourant !
Les rebuts de Bethléem, la pauvreté de l’étable, la persécution d’Hérode, l’absence de Jésus resté au temple, la privation de sa présence durant sa vie publique. Enfin, elle a été témoin de sa passion, de sa mort, et peu après sa résurrection, elle a été séparée de lui. Mère d’un Homme-Dieu, triste jusqu’à la mort, elle a bu la première à la coupe qu’il a épuisée jusqu’à la lie ; mais les afflictions du cœur de Marie semblent disparaître sous sa résignation ; elle souffre avec tant de charité, que son âme paraît exempte de peines comme elle est exempte de péché.
O cœur sacré de Marie, cœur le plus tendre et le plus affligé qui fût jamais ! vous êtes notre refuge et notre plus sûre ressource après Dieu. Dans les adversités, votre cœur nous est toujours ouvert, et c’est en faisant passer dans les nôtres quelque chose de vos saintes dispositions dans les souffrances, que vous nous consolez.
O Mère de douleur ! nous irons vers vous apprendre à nous tenir amoureusement au pied de la croix de notre divin Sauveur, jusqu’à ce qu’il nous appelle pour nous faire goûter dans son royaume des joies ineffables.


sunny



Septième jour

Like a Star @ heaven Marie, Refuge des pécheurs

Vous vous êtes approché de moi aux jours où je vous ai invoqué ; vous avez dit : Ne craignez point. (Lam., 3, 57)

Ces paroles d’espérance que le prophète Jérémie met dans la bouche des habitants de Jérusalem après sa désolation, les pécheurs peuvent se les appliquer lorsqu’après la ruine de leurs âmes ils recourent à la sainte Vierge, qui pour n’avoir jamais péché, n’en n’est pas moins disposée à les recevoir avec bonté. Mère du Dieu de miséricorde mort pour les péchés du monde, elle est aussi la mère des pécheurs ; le Sauveur lui a confié le soin de les recueillir comme un soin digne de son cœur très charitable.
Consolatrice des affligés, elle se plaît surtout à essuyer les larmes du repentir, ou plutôt elle les fait couler plus abondamment, et leur donne de la douceur par l’espérance.
Dieu dont la miséricorde est infinie, ne rejette aucun pécheur ; mais ceux qui lui sont présentés par sa sainte Mère doivent être plutôt pardonnés. Si le prodigue de l’Evangile hésita avant de retourner à la maison paternelle, sans doute il n’avait point sa mère.
O refuge des pécheurs ! nous nous jetons entre vos bras, misérables prodigues, qui nous sommes plus ou moins éloignés de la maison du Père céleste, et avons dissipé les biens de la grâce ; daignez nous présenter à lui, nous obtenir une nouvelle robe d’innocence, nous faire renouveler avec lui l’alliance de notre baptême, et que la réception de l’agneau sans tache soit le festin qui solennise notre retour pour jamais ; que le ciel se réjouisse à notre sujet, et que nous puissions par votre intercession y faire une fête éternelle.


sunny



Huitième jour

Like a Star @ heaven Marie, Reine des Vierges

Beaucoup de filles ont amassé des richesses, mais vous les avez toutes surpassées. (Prov., 31, 29)

Tandis que la stérilité était en opprobre dans Israël, Marie embrasse pour jamais la virginité ; elle est la première qui oublie son peuple et la maison de son père (Ps. 44, 11) pour gagner le cœur du Roi des rois, qui, pour prix de son sacrifice, la rend sa fille bien-aimée, l’épouse du Saint-Esprit, la mère de son divin Fils. Comment mieux exprimer la beauté de cette fleur de Jessé qu’en disant que l’esprit du Seigneur s’y est reposé (Is., 11, 1, 2) ! Dieu trois fois saint s’incarnant en Marie, fait tout l’éloge de son incomparable pureté ; elle doit être la première à la suite de l’Agneau, et placée bien haut au-dessus de toutes les vierges, elle qui eût préféré la virginité à la maternité divine, si vierge elle n’avait pu être Mère du Fils de Dieu.
O Reine des vierges, qui avez offert au Seigneur un si beau sacrifice en vous consacrant tout à lui ; si nous ne pouvons imiter votre dévouement de la même manière, faites que du moins nous pratiquions la chasteté selon notre état ; inspirez-nous une vive horreur du vice contraire, arrachez à l’esprit impur tant de malheureuses victimes de cette passion. Mère de la persévérance, assurez-la aux vierges dans leur saint état, et prenez soin de l’innocence de la jeunesse.
O Vierge très chaste ! obtenez-nous à tous la grâce de résister à la chair, de conserver nos cœurs purs, afin que nous puissions voir Dieu, et être associés aux anges, aux vierges et à tous les saints.


sunny



Neuvième jour

Like a Star @ heaven Marie, Reine de tous les saints

Elle sera élevée au milieu de son peuple, et elle sera admirée dans l’assemblée de tous les saints. (Eccl., 24, 3)

Marie est cette femme forte, dépeinte par l’Esprit Saint, et figurée ici dans cet éloge qu’il fait de la sagesse ; elle est admirée des justes sur la terre, et couronnée Reine des saints dans le ciel.
Il n’y a que la sainteté infinie de Dieu qui soit au-dessus de la sienne. Marie plus sainte que tous les saints, présente dans son humble vie le tableau de toutes les vertus qu’ils ont à jamais pratiquées : la foi des patriarches, la générosité des confesseurs, la patience et le courage des martyrs, le zèle des apôtres, la mortification des pénitents, la retraite des solitaires, la charité et la piété des âmes les plus embrasées de l’amour de Dieu.
Sa pureté et son humilité surtout sont incomparables ; toujours belle et sans tache, Marie a mérité le beau titre de lis d’Israël : elle a été comme le miroir de la justice de Dieu, et cependant il ne s’est jamais élevé dans son âme le plus petit sentiment d’orgueil, et aucun saint n’a reconnu autant qu’elle sa bassesse et son néant.
O Mère de la sainteté, qui avez donné tant d’âmes à Jésus-Christ ! obtenez-nous d’être vivement touchés de vos exemples et de ceux des saints, et de tendre de toutes nos forces à les imiter. Faites-nous considérer notre vocation au christianisme comme une obligation à la sainteté, et venez à notre aide tous les instants de notre vie, pour nous les faire tous sanctifier.
Reine des saints, soyez un jour la nôtre comme vous êtes maintenant notre patronne ; faites-nous marcher sur vos traces, nous qui sommes votre peuple (Eccl., 24, 3), afin que nous puissions vous admirer éternellement dans l’assemblée de tous les saints. Ainsi soit-il.



sunny



Pour diverses Neuvaines et prières, se reporter à :

www.spiritualite-chretienne.com
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Jean-Louis B

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 47
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Jeu 11 Oct - 16:03

NEUVAINE EXPRESS

Cette neuvaine vient principalement de Mère Térésa qui la conseillait lorsque, dans les cas d'urgence, on n'a pas 9 jours pour faire une neuvaine classique.

Cette neuvaine consiste donc à réciter neufs fois de suite le "Souvenez-vous" à Marie :

Citation :
Souvenez-vous, Ô très miséricordieuse Vierge Marie,
qu'on n'a jamais entendu dire, qu'aucun de ceux qui ont eux recours à vous,
imploré votre protection ou réclamé votre secours n'ait été abandonné.
Animé d'une pareille confiance, Ô Vierge des vierges, Ô ma Mère,
je cours, je viens à vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.
Ô Mère du verbe incarné, ne rejettez pas nos humbles prières,
mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.
Amen

Les franciscains dans le Bronx sont adeptes de cette neuvaine et en voient efficacement les fruits...
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Mer 24 Oct - 14:01

Merci, cher Jean-Louis, pour cette heureuse initiative, que j''apprécie hautement, et je ne suis pas la seule. I love you Very Happy

Le temps me manque, parfois, pour vous répondre, mais rien ne m'échappe vraiment... Smile

Bien fraternellement. ostie sunny

Fanny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

avatar

Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Mar 1 Jan - 22:20

sunny NEUVAINE à MARIE QUI DEFAIT LES NOEUDS sunny




Like a Star @ heaven C’est avec un amour infini de Mère et poussée par son extraordinaire pouvoir d’intercession auprès de son Fils Jésus, que Marie, Celle qui défait les nœuds de nos vies, s’approche de nous aujourd’hui. Elle est belle, triomphante, resplendissante et miséricordieuse. Elle se dirige vers nous, entourée de la cour céleste, pour défaire les nœuds de notre vie.

Son amour et l’amour infini de son Fils pour nous, sont immenses. En effet, Elle désire que nous découvrions cet amour qui séchera les larmes de nos yeux et, de ses mains miséricordieuses, Elle dénouera les nœuds de notre vie, sources de toutes nos angoisses !

Le Sauveur nous a été donné par Elle et par Elle tous les nœuds de nos vies peuvent être défaits. Et qui n’a pas de nœuds dans sa vie ?

Mais quels sont ces nœuds ? Ces problèmes que très souvent nous portons durant des années et pour lesquels nous ne voyons pas de solution : nœuds des disputes familiales, de l’incompréhension entre parents et enfants, du manque de respect, de la violence ; nœuds du ressentiment entre époux, du manque de paix et de joie au sein des familles, nœuds de l’angoisse, nœuds du désespoir entre époux qui se séparent, de la dissolution des familles, nœuds provoqués par la douleur d’un fils qui se drogue, qui est malade, qui est parti de la maison ou qui s’est éloigné de Dieu ; nœuds de l’alcoolisme, nœuds de nos vices et des vices de ceux que nous aimons ; nœuds des blessures physiques ou morales provoquées par les autres, de la rancœur qui nous torture si douloureusement, du sentiment de culpabilité, de l’avortement qui a été fait, des maladies qui ne guérissent pas, de la dépression, du chômage, de nos peurs, de la solitude, de l’incrédulité, de l’orgueil…, tous ces nœuds qui dans nos vies sont la conséquence du péché.

Ah, les nœuds de nos vies ! Comme ils étouffent notre âme, nous abattent, nous enlèvent la joie du cœur et même la volonté de continuer à vivre. Ces nœuds qui nous éloignent de Dieu, qui enchaînent nos bras, nos jambes, tout notre être et notre foi, qui nous empêchent de nous lancer dans Ses bras, comme des enfants, et de Lui rendre grâce.

La Vierge Marie veut que cela cesse. Elle vient à notre rencontre, aujourd’hui, pour que nous lui donnions tous ces nœuds.

Elle les dénouera l’un après l’autre. Pour ce nouveau millénaire, qui sera marial car il lui a été consacré par le Pape Jean-Paul II, la Sainte Mère de Dieu est, plus que jamais, prête à agir pour venir au secours de ceux qui appellent à Sa miséricorde.

Le monde attendit d’Elle un « oui » pour que nous soyons, par Elle, libérés, et que nous chantions avec Elle : « Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur, car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom . » (Saint Luc 1)


Prenons aujourd’hui possession de ce qui nous appartient. Découvrons la grandeur de notre Mère qui « défait les nœuds » et laissons-La nous conduire afin qu’Elle nous révèle les merveilles qu’Elle nous prépare. Là où Elle passe, Elle manifeste sa puissance en faveur de ceux qui ont recours à Elle et leur offre d’innombrables grâces.

Approchons-nous d’Elle maintenant. Comme Elle est belle ! Nous ne sommes plus seuls. Tout peut commence à changer.

Quelle Mère pleine d’amour ne vient pas aider son enfant en difficulté quand il L’appelle ?


Like a Star @ heaven colors sunny ostie sunny colors Like a Star @ heaven


Prière à « Marie qui défait les nœuds »



Vierge Marie, Mère du bel Amour, Mère qui n’avez jamais abandonné un enfant qui crie au secours, Mère dont les mains travaillent sans cesse pour vos enfants bien aimés, car elles sont poussées par l’Amour divin et l’infinie Miséricorde qui déborde de votre cœur, tournez votre regard plein de compassion vers moi. Voyez le paquet de « nœuds » qui étouffent ma vie.

Vous connaissez mon désespoir et ma douleur. Vous savez combien ces nœuds me paralysent.

Marie, Mère que Dieu a chargée de défaire les « nœuds » de la vie de vos enfants, je dépose le ruban de ma vie dans vos mains.

Personne, pas même le Malin, ne peut le soustraire à votre aide miséricordieuse.
Dans vos mains, il n’y a pas un seul nœud qui ne puisse être défait.

Mère toute puissante, par votre grâce et par votre pouvoir d’intercession auprès de votre Fils Jésus, Mon Libérateur, recevez aujourd’hui ce « nœud »…… (le nommer, si possible). Pour la gloire de Dieu, je vous demande de le défaire et de le défaire pour toujours. J’espère en Vous.

Vous êtes l’unique Consolatrice que Dieu m’a donnée, vous êtes la forteresse de mes forces fragiles, la richesse de mes misères, la délivrance de tout ce qui m ‘empêche d’être avec le Christ.

Accueillez mon appel.

Gardez-moi, guidez-moi, protégez-moi. Vous êtes mon refuge assuré.

Marie, Vous qui défaites les nœuds, priez pour nous.



Like a Star @ heaven colors sunny ostie sunny colors Like a Star @ heaven


Neuvaine à « Marie qui défait les nœuds »





Comment prier :

1) Faire le signe de croix.

2) Réciter l’acte de contrition. Demander pardon pour ses péchés et, surtout, prendre la ferme résolution de ne plus jamais les commettre.

3) Réciter les trois premières dizaines du chapelet.

4) Lire la méditation propre à chaque jour de neuvaine (du premier au neuvième jour).

5) Réciter ensuite les deux dernières dizaines de chapelet.

6) Terminer avec la « Prière à Marie qui défait les nœuds ».

7) Faire le signe de croix.



Méditation



Like a Star @ heaven Premier jour

Sainte Mère bien aimée, très Sainte Marie, Vous qui défaites les « nœuds » qui étouffent vos enfants, étendez vos mains miséricordieuses vers moi. Je vous remets aujourd’hui ce « nœud » … (le nommer, si possible) et toutes les conséquences négatives qu’il entraîne dans ma vie. Je vous donne ce « nœud » qui me tourmente, me rend malheureux(se) et m’empêche de m’unir à Vous et à Votre Fils Jésus, mon Sauveur.

J’ai recours à Vous, « Marie qui défaites les nœuds » car j’ai confiance en vous et je sais que vous n’avez jamais dédaigné un enfant pécheur qui vous supplie de l’aider. Je crois que vous pouvez défaire ce « nœud » car Jésus vous donne tout pouvoir.

J’ai confiance que vous accepterez de défaire ce nœud, car vous êtes ma Mère. Je sais que vous le ferez parce que vous m’aimez de l’amour même de Dieu.

Merci ma Mère bien-aimée.

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.

Qui recherche une grâce, la trouvera dans les mains de Marie.



Like a Star @ heaven Deuxième jour

Marie, Mère très aimée, source de toutes les grâces, mon cœur se tourne vers Vous aujourd’hui. Je reconnais que je suis pécheur (pécheresse) et que j’ai besoin de votre aide. A cause de mes égoïsmes, de mes rancunes, de mes manques de générosité et de mes manques d’humilité, j’ai négligé très souvent les grâces que vous m’obtenez.

Je me tourne vers Vous aujourd’hui, « Marie qui défaites les nœuds », afin que vous demandiez, pour moi, à votre Fils Jésus la pureté du cœur, le détachement, l’humilité et la confiance. Je vivrai cette journée en pratiquant ces vertus. Je vous les offrirai comme preuve de mon amour pour Vous. Je remets dans Vos mains ce « nœud »… (le nommer, si possible), qui m’empêche de refléter la gloire de Dieu.

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.

Marie offrit à Dieu chaque instant de sa journée.



Like a Star @ heaven Troisième jour

Mère médiatrice, Reine du Ciel, Vous dont les mains reçoivent et distribuent toutes les richesses du Roi, tournez vers moi vos yeux miséricordieux. Je dépose dans vos mains saintes ce « nœud » de ma vie …, toute la rancune, tout le ressentiment dont il est la source.

Je vous demande pardon, Dieu Père, pour mes fautes. Aidez-moi maintenant à pardonner à toutes les personnes qui, consciemment ou inconsciemment, ont provoqué ce « nœud ». C’et dans la mesure de mon abandon que Vous pourrez le défaire. Devant Vous, Mère bien-aimée, et au nom de Votre Fils Jésus, mon Sauveur, qui a été si offensé, et qui a su pardonner, je pardonne maintenant à ces personnes …, et je me pardonne aussi, pour toujours.

Merci, « Marie qui défaites les nœuds » de défaire dans mon cœur le nœud de la rancune et le nœud que je vous présente maintenant.

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.

Celui qui veut des grâces se tourne vers Marie.



Like a Star @ heaven Quatrième jour

Sainte Mère bien-aimée, accueillante pour tous ceux qui vous cherchent, ayez pitié de moi. Je dépose dans vos mains ce « nœud » … Il m’empêche d’être en paix, il paralyse mon âme, m’empêche de marcher jusqu’à mon Seigneur et de mettre ma vie à Son service.

Défaites ce « nœud » de ma vie, ô ma Mère. Demandez à Jésus la guérison de ma foi paralysée qui se laisse abattre par les pierres du chemin. Marchez avec moi, Mère bien-aimée, pour que je prenne conscience que ces pierres sont en fait des amies, que je cesse de murmurer et que j’apprenne à rendre grâce à tout instant et à sourire , confiant dans votre pouvoir.

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.

Marie est le soleil et tout le monde bénéficie de sa chaleur.



Like a Star @ heaven Cinquième jour

« Mère qui défaites les nœuds », généreuse et pleine de compassion, je me tourne vers vous pour remettre, une fois de plus, ce « nœud » entre vos mains… Je vous demande la sagesse de Dieu, pour que j’agisse sous la lumière du l’Esprit Saint pour dénouer toutes ces difficultés.

Personne ne vous a jamais vu en colère ; au contraire, vos paroles étaient tellement pleines de douceur que l’on voyait en vous le cœur de Dieu.

Délivrez-moi de l’amertume, de la colère et de la haine que ce « nœud » a fait naître en moi.

Mère bien-aimée, donnez-moi votre douceur et votre sagesse et que j’apprenne à tout méditer en silence dans mon cœur. Et, comme vous le fîtes à la Pentecôte, intercédez auprès de Jésus pour que je reçoive dans ma vie une nouvelle effusion de l’Esprit Saint. Esprit de Dieu, venez sur moi !

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.

Marie est riche en puissance auprès de Dieu.



Like a Star @ heaven Sixième jour

Reine de Miséricorde, je vous remets ce « nœud » de ma vie … et je vous demande de me donner un cœur qui sache être patient tandis que vous défaites ce « nœud »

Apprenez-moi à persévérer à l’écoute de la Parole de votre Fils, à me confesser, à communier, enfin, restez avec moi. Préparez mon cœur pour fêter avec les anges la grâce que vous êtes en train de m’obtenir.

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.

Vous êtes toute belle, Marie et aucune tache ne vous a souillée.


Like a Star @ heaven Septième jour

Mère très Pure, je me tourne vers vous aujourd’hui : je vous supplie de défaire ce « nœud » dans ma vie …… et de me libérer des emprises du Mal. Dieu vous a concédé un grand pouvoir sur tous les démons. Je renonce aujourd’hui aux démons et à tous les liens que j’ai eus avec eux. Je proclame que Jésus est mon unique Sauveur, mon unique Seigneur.

Ô « Marie qui défaites les nœuds », écrasez la tête du Malin. Détruisez les pièges qui ont provoqué ces nœuds dans ma vie. Merci, Mère très aimée. Saigneur, libérez-moi par votre précieux Sang !

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.

« Vous êtes la gloire de Jérusalem, vous êtes l’honneur de notre peuple »


Like a Star @ heaven Huitième jour

Vierge Mère de Dieu, riche en miséricorde, ayez pitié de votre enfant et défaites ce « nœud » …… dans ma vie.

J’ai besoin que vous me visitiez, tout comme vous avez visité Elisabeth. Apportez-moi Jésus pour qu’Il m’apporte l’Esprit Saint. Enseignez-moi à pratiquer les vertus de courage, de joie, d’humilité, de foi, et, comme Elisabeth, obtenez-moi d’être rempli de

l’ Esprit Saint. Je veux que vous soyez ma Mère, ma Reine et mon amie. Je vous donne mon cœur et tout ce qui m’appartient : ma maison, ma famille, mes biens extérieurs et intérieurs. Je vous appartiens pour toujours. Mettez en moi Votre cœur pour que je puisse faire tout ce que Jésus me dit de faire.

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour moi.
Marchons alors, pleins de confiance, vers le trône de la grâce.



Like a Star @ heaven Neuvième jour

Mère très Sainte, notre Avocate, Vous « qui défaites les nœuds », je viens aujourd’hui vous remercier de bien vouloir défaire ce « nœud » dans ma vie. Vous savez la douleur qu’il me cause. Merci, ô ma Mère, de sécher dans votre miséricorde, les larmes de mes yeux. Merci de m’accueillir dans vos bras et de me permettre de recevoir une autre grâce de Dieu .


« Marie qui défaites les nœuds », ô ma Mère bien aimée, je vous remercie de défaire les « nœuds » de ma vie. Enveloppez-moi de votre manteau d’amour, gardez-moi sous votre protection, illuminez-moi de votre paix.

« Marie qui défaites les nœuds », priez pour nous. ostie sunny




Like a Star @ heaven colors sunny ostie sunny colors Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
sym

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 15/12/2009

MessageSujet: Une neuvaine de mon enfance à St-Joseph   Dim 3 Jan - 21:11

O bon Saint Joseph,
ô mon tendre Père,
fidèle gardien de Jésus,
chaste Époux de la Mère de Dieu,
je vous supplie et vous conjure
de présenter à Dieu le Père,
son Fils ensanglanté sur la Croix
pour les pécheurs,
et au Nom trois fois saint de Jésus,
obtenez-nous du Père Éternel
la faveur que nous sollicitons...


Demandez-lui miséricorde pour vos enfants;
au milieu de vos splendeurs éternelles,
souvenez-vous des tristesses de la terre,
souvenez-vous de ceux qui souffrent,
de ceux qui prient,
de ceux qui pleurent;
et que, par vos prières
et celles de votre très sainte Épouse,
nous puissions être secouru dans notre nécessité.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
http://donnemoiaboirejn47.expressforum.org/partage-du-jour-f1/
LaDiVa



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: NEUVAINES   Jeu 16 Juin - 16:48

Fanny a écrit:





Comment prier :

1) Faire le signe de croix.

2) Réciter l’acte de contrition. Demander pardon pour ses péchés et, surtout, prendre la ferme résolution de ne plus jamais les commettre.

3) Réciter les trois premières dizaines du chapelet.

4) Lire la méditation propre à chaque jour de neuvaine (du premier au neuvième jour).

5) Réciter ensuite les deux dernières dizaines de chapelet.

6) Terminer avec la « Prière à Marie qui défait les nœuds ».

7) Faire le signe de croix.



Méditation






Like a Star @ heaven colors sunny ostie sunny colors Like a Star @ heaven

MERCI pour ce partage

Je suis sous la barre des novices Embarassed et je dois te demander de m'expliquer:

Question Ce qu'est l'act de CONTRITION
Question Comment & quel chaplet doit-on réciter


LAISSEZ TOMBER J'AI TOUT TROUVÉ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NEUVAINES   

Revenir en haut Aller en bas
 
NEUVAINES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Rosaires, neuvaines, textes de prières, audios, vidéos...-
Sauter vers: