Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Homélie de Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Homélie de Noël   Ven 21 Déc - 22:21

Messe de Noël
Lectures de Noël : http://missel.free.fr/Annee_A/noel/noel.html

Chaque année, nous nous retrouvons dans la joie pour fêter Noël. Dans les églises, nous nous rassemblons plus nombreux que d'habitude. En effet, Noël est une grande fête. Et nous avons voulu que les chants, la musique et les décorations autour de la crèche respirent un air de fête. Dans nos maisons, la présence de parents et amis montre que nous voulons partager notre joie. Malgré les soucis et les inquiétudes de la vie actuelle, nous faisons tout notre possible pour que Noël apporte du bonheur à ceux que nous aimons, en particulier les enfants.

En venant ici dans cette église, nous entendons une bonne nouvelle : Celui dont nous fêtons la naissance aujourd'hui accueille tous ceux et celles qui viennent à lui. Comme les bergers la nuit de Noël, nous avons quitté nos occupations pour nous rendre jusqu'à la crèche. A travers ce petit enfant qui vient de naître, c'est Dieu lui-même qui se rend visible ; c'est Dieu qui vient habiter notre terre. Le Dieu lointain que les hommes cherchaient à tâtons s'est fait tout proche. C'est ce Dieu que accueillons en Jésus Christ. Comme les bergers, nous sommes invités à entrer dans le silence pour contempler Dieu lui-même sur les genoux d'une femme appelée Marie. Dieu n'est pas quelque part au-dessus de nous. Il n'est pas ailleurs. Il est "Emmanuel" ce qui signifie "Dieu avec nous."

Ce Dieu que nous fêtons aujourd'hui est venu pour une mission bien précise. C'est lui-même qui nous le dit dans son Evangile : "Je suis la Lumière, du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres."… "Je suis le chemin…" ou encore "Je suis la porte. C'est cette image de la porte que nous allons retenir. En effet, le Christ est venu ouvrir la porte de la vraie Vie. En cette fête de Noël, nous pensons à tous ceux et celles à qui il a ouvert une porte.

Quand Jésus est né, il a ouvert la porte aux bergers. Ces bergers faisaient partie d'une catégorie vraiment méprisée. C'étaient des hommes rustres et pauvres qui n'avaient pas l'habitude de fréquenter les lieux de culte. Avec eux c'est une annonce de la bonne nouvelle aux pauvres. Et cela, nous le retrouverons tout au long des évangiles. Cette annonce a commencé avec les bergers dès la naissance de Jésus. On peut dire qu'il est né en poussant la porte du mépris qui les entourait.

Tout au long de sa vie, Jésus a ouvert de nombreuses portes. Nous pensons à ceux et celles qui étaient accablés par la souffrance et la maladie, ceux et celles qui étaient enfermés et enfoncés dans leur culpabilité et leur péché. Il a ouvert la porte le la Lumière à Marie Madeleine, Zachée, Matthieu, la Samaritaine et bien d'autres qui étaient rejetés par la société des bien pensants. Et lorsqu'il est mort sur la croix, Jésus a ouvert une autre porte, celle de la Vie au-delà de la mort. Désormais la mort n'est plus une fin mais un passage vers une vie nouvelle.

Cette bonne nouvelle n'est pas seulement pour autrefois. Elle est pour tous les hommes de tous les temps et de tous les pays. Et elle continue à se réaliser aujourd'hui en 2007. Nous connaissons tous des témoignages d'hommes et de femmes qui ont redécouvert la foi. Il y a eu dans leur vie un événement déclencheur, une rencontre, une lecture qui les a marqués, un rassemblement, un pèlerinage… Le Seigneur s'arrange toujours pour mettre sur notre route les personnes qu'il faut pour nous sortir de notre enfermement. Cet événement c'est comme une porte qui s'est ouverte, une lumière nouvelle, une nouvelle manière de regarder la vie.

Aujourd'hui, le Christ rejoint tous ceux et celles qui sont éprouvés par la souffrance, la maladie, le deuil, le chômage, les conflits familiaux… il ne va pas faire un miracle pour résoudre tous ces problèmes. Mais il va nous ouvrir la porte de l'espoir et du courage pour chercher encore. Notre Dieu est un compagnon qui marche avec nous. Parfois même, il nous porte. Et ce qui est extraordinaire c'est que nous pouvons toujours le rejoindre dans la prière. Il est toujours là pour nous aider et nous encourager à pousser des portes entrouvertes.

Nous vivons dans un monde enfermé à double tours, enfermé dans les murs de l'égoïsme, de l'indifférence, du racisme, de la rancune. Mais Noël nous apporte un message d'espérance offert à tous. Nous accueillons dans la joie la visite de Dieu. Elle est pour nous. Accueillons son message d'espérance. Accueillons son message d'espérance. Laissons-nous faire par lui. Nous ne le regretterons pas. C'est à ce prix que nous pourrons vivre un bon Noël.

D'après diverses sources
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: La Sainte Famille   Dim 23 Déc - 21:13

Fête de la Sainte Famille

Lectures bibliques : http://missel.free.fr/Annee_A/noel/ste_famille.html

Nous venons de célébrer Noël, la naissance de Jésus dans des conditions misérables. Et aujourd'hui, c'est la fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph, une famille parfaitement unie et solidaire autour de l'enfant qu'il faut protéger à tout prix. En effet, nous dit l'évangile, "Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr." Joseph part donc en pleine nuit avec Jésus et Marie et se retire en Egypte pour fuir la folie meurtrière du roi. La naissance du Christ Sauveur n'a donc rien d'une entrée triomphale. S'il est venu dans le monde, c'est pour participer totalement à notre condition humaine avec tout ce qu'elle implique d'incertitudes, de souffrances et d'insécurité.

Ceux qui connaissent un peu la Bible pensent spontanément à la folie meurtrière d'un autre roi. C'était douze siècles auparavant. Le peuple d'Israël était en esclavage en Egypte. Le roi de ce pays avait ordonné le massacre de tous les garçons à la naissance. Un seul avait échappé à cette violence car sa mère l'avait déposé dans une corbeille au bord du Nil. Cet enfant, sauvé de la cruauté du tyran, allait devenir le sauveur de son peuple. Avec l'évangile de ce jour, c'est la même histoire qui est en train de se renouveler. Jésus a échappé au massacre. Il est devenu le nouveau Moïse, celui qui deviendra le libérateur et le sauveur de toute l'humanité.

Ces deux événements importants dans la vie de Moïse et celle de Jésus ont plusieurs points communs. A douze siècles d'intervalle, nous y voyons deux enfants qui échappent à un massacre. Tous deux nous font surtout découvrir que l'exode est un chemin de libération. Moïse a libéré les Hébreux de l'esclavage. Jésus est venu pour toute l'humanité. Contrairement à celle de Moïse, sa mission concerne tous les hommes du monde entier et de tous les temps.

En évoquant ces deux événements, l'exode de Moïse et celui de Jésus, nous sommes renvoyés à ce qui se passe actuellement dans notre monde. Des familles ont tout quitté pour fuir les conflits de leur pays en guerre. Nous en avons de nombreux exemples dans les divers continents du monde. Ils ont cherché à échapper à la folie meurtrière des régimes tyranniques. Plus près de nous, de nombreuses familles sont réduites à la misère et se retrouvent à la rue parce qu'elles n'ont pas pu payer les factures qui se sont accumulées. C'est de toute cette humanité que le Christ se fait solidaire en ce temps de Noël. Plus tard, il se présentera comme celui qui vient annoncer la bonne nouvelle aux pauvres.

Plus concrètement, cette fête de la Sainte Famille nous renvoie à la nécessité de tout faire pour protéger la vie. L'évangile nous montre un enfant qui est en danger. Comment ne pas penser à tous ces enfants d'aujourd'hui dont la vie est menacée ? Ceux qui sont menacés par les guerres et la famine… ceux qui sont victimes de la maltraitance et de la violence… ceux qui sont menacés par l'indifférence, le manque de soins, le manque d'amour et d'affection… En nous révélant la grandeur et la fragilité de l'Enfant Jésus, Noël nous invite à nous soucier de chaque enfant. Nous sommes appelés à tout faire pour que chacun puisse grandir sans danger et s'épanouir dans la joie. A travers ces enfants qui subissent toutes sortes d'épreuves douloureuses, c'est le Christ qui est là et qui attend notre amour. Il a toujours été du côté des exclus et des plus pauvres.

Voilà cette famille de Jésus, Marie et Joseph, une famille unie et solidaire qui est proposée comme exemple à nos familles de la terre. Mais ce Jésus, qui a vécu dans une famille humaine, nous révèlera un jour qu'il fait aussi partie de la grande Famille de Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit. Sous sa conduite, c'est un nouvel exode qui se prépare. Plus tard, il dira : "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va au Père sans passer par moi." Au jour de notre baptême, nous sommes entrés dans cette Famille de Dieu et nous sommes invités à marcher à la suite du Christ vers ce Monde nouveau qu'il appelle le Royaume de Dieu. Tout cela pour dire que cette fête de la Sainte Famille, c'est aussi la nôtre puisque nous en faisons partie.

Nous allons entrer dans une nouvelle année. Nous échangerons des vœux à l'intérieur de nos familles et de nos diverses relations. Ne vivons pas cela comme une simple formalité mais comme une occasion de faire un pas en direction des autres, en particulier vers les personnes seules, celles qui souffrent physiquement et moralement. C'est là que le Christ nous attend et c'est avec lui et avec tous nos frères et sœurs que 2008 sera une bonne année. Il compte sur nous pour que nous soyons partout des artisans de paix, de fraternité et de réconciliation. Demandons-lui qu'il nous donne force et courage pour rester fidèles à cette mission qu'il nous confie. Que toute notre vie soit habitée par la présence du Seigneur ; qu'elle soit imprégnée de sa Parole et de son amour pour que nous puissions en témoigner auprès de tous ceux et celles que nous croisons sur notre route.

D'après diverses sources


Revenir en haut Aller en bas
 
Homélie de Noël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Deo Gratias-
Sauter vers: