Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

 

 Fête du Saint Sacrement

Aller en bas 
AuteurMessage
jonathan

jonathan


Nombre de messages : 172
Age : 78
Localisation : Aveyron (France)
Date d'inscription : 13/11/2008

Fête du Saint Sacrement Empty
MessageSujet: Fête du Saint Sacrement   Fête du Saint Sacrement EmptyLun 31 Mai - 17:38


Fête du Saint Sacrement


Fête du Saint Sacrement Euchar20Textes bibliques : Lire


Jésus parlait à la foule du Royaume de Dieu. Il le comparait à une graine de moutarde, du levain, un trésor, une perle, un filet, des invités au festin. A travers ces diverses images, il cherche à donner une idée de ce qu’est le Royaume de Dieu. Il le fait avec des mots humains que tout le monde peut comprendre. Mais il ne se contente pas d’en parler. Il donne aussi à la foule des signes de sa réalisation : "Les aveugles voient, les boiteux marchent, les morts ressuscitent et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres."


Arrivés au terme d'une journée harassante, les disciples se rendent bien compte que la foule a faim et qu'il vaudrait mieux la renvoyer. Mais Jésus ne l'entend pas ainsi ; s'adressant aux douze, il leur dit : "Donnez-leur vous-mêmes à manger." Et c'est le récit de la multiplication des pains. Nous le connaissons bien parce que nous l'avons entendu souvent. Mais nous ne devons pas nous contenter de regarder le côté merveilleux de cet événement. Le Seigneur a mieux à faire que de nous en mettre plein la vue ; il a un message de la plus haute importance à nous transmettre.


"Donnez-leur vous-mêmes à manger." Jésus sait très bien qu'ils n'en sont pas capables. Mais il veut leur faire partager son attention aux autres, son souci de tous. Il est saisi de pitié devant ces foules affamées, pas seulement celles qui sont là, devant lui, mais aussi celles de tous les temps. Les disciples sont prêts à partir pour acheter ce qu'il faut. Mais cela ne convient pas à Jésus. Il a une autre solution, celle du partage. C'était déjà la consigne du prophète Isaïe : "Partage ton pain avec celui qui a faim, Et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile"


Dans l'évangile de ce jour, tout commence par un temps d'organisation : "Faites-les asseoir par groupe de cinquante." Ce sera sans doute plus commode pour le service mais le plus important est ailleurs. Jésus veut former les disciples à leur mission. C'est à eux de rassembler les foules. Le Royaume de Dieu n'est pas une foule indistincte mais un rassemblement organisé, une "communauté de communautés". C'est aussi ce qui se passe chaque dimanche dans nos églises. Nous sommes, nous aussi, une communauté organisée et c'est le Seigneur qui nous accueille en sa maison et nous invite à son festin.


Dans le récit de la multiplication des pains, nous retrouvons les mêmes gestes que Jésus au soir du Jeudi Saint : "Il prit les pains et les poissons, et, levant les yeux au ciel, il les bénit, les rompit et les donna. Voilà quatre verbes que nous retrouvons dans chacune de nos eucharisties. Nous apportons le pain et le vin, fruit de la terre et du travail des hommes. Nous reconnaissons que tout vient de Dieu. Nous n'en sommes pas les propriétaires mais les intendants. Ce geste répété à chaque eucharistie va peu à peu nous transformer et faire de nous des intendants de nos richesses pour le bien de tous. En demandant à ses disciples de donner à manger à la foule, il voulait leur faire découvrir qu'ils ont des richesses insoupçonnées mais à condition de tout reconnaître comme un don de Dieu.


Il importe que nous en tirions les conclusions : nous ne pouvons pas nous contenter de recevoir le pain de l'Eucharistie et de nous en nourrir. Nous devons aussi le donner à ceux et celles qui nous entourent comme les apôtres l'ont fait. Nous ne pouvons pas nous contenter de prier le Christ pour qu'il donne à manger à ceux qui ont faim. Lui-même nous renvoie à notre mission : prendre ce que nous possédons, même si c'est peu de chose et le partager avec ceux qui ont faim. Une pauvre femme répondait un jour à Saint Vincent de Paul : "Si les pauvres ne partagent pas entre eux, qui le fera ?"


Si nous allons à l'Eucharistie, ce n'est pas seulement pour nous-mêmes mais aussi en portant la préoccupation de tous les autres, de tous ceux et celles qui ont faim, faim de pain, de tendresse, d'amour et de liberté. Le Seigneur ne cesse de nous renvoyer à eux car il ne veut qu'aucun ne se perde : "Donnez-leur vous-mêmes à manger". Donnez ce qu'il faut de votre temps, de vous-mêmes, de vos disponibilités. Faites tout pour que l'autre vive. On ne peut pas séparer l'Eucharistie de toute cette vie des hommes. L'important c’est que nous lui donnions la petite part de nous-même. Puis quand le repas est terminé, vient un autre service : ramasser soigneusement ce qui reste. En effet, il y aura encore d’autres foules à nourrir. Tout au long des siècles, il faudra continuer à distribuer les dons de Dieu.


En célébrant cette Eucharistie, nous nous tournons vers toi Seigneur. Aide-nous à entrer plus pleinement dans ce mouvement de don total de nous-mêmes avec toi et par toi. Que notre don soit de plus en plus à la mesure du tien, toi qui as tout donné de lui-même pour notre vie et pour la gloire du Père.


D'après diverses sources






Revenir en haut Aller en bas
http://dimancheprochain.org
 
Fête du Saint Sacrement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Saint Sacrement
» 14 juin Fête du Saint Sacrement
» Dictionnaire d'Exemples, "Fête du Saint-Sacrement"
» Frère Augustin Marie du Très Saint Sacrement (Herman Cohen)
» Madagascar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Echanges et discussions amicales-
Sauter vers: