Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

 

 "Veux-tu guérir?"

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" EmptyMer 28 Mar - 21:58

« Il y avait là un homme qui était infirme depuis 38 ans.
Jésus, le voyant étendu et apprenant qu'il était dans cet état depuis longtemps déjà, lui dit: "Veux-tu guérir?" »

(Jean 5, 5-6)


Chers amis, je ne sais si ce passage d'Évangile vous interpelle, mais en ce qui me concerne, il me surprend beaucoup. Rolling Eyes Je vous invite vivement à le relire avec attention…
En effet, Jésus demande à une personne malade – depuis 38 ans ! - si elle veut guérir ; vous me direz qu'il est parfaitement inutile de lui poser une telle question, et je vous comprends.
Et pourtant... Est-ce qu'une personne malade, ou infirme, ou blessée au plus profond d'elle-même, veut vraiment guérir? Le souhaite-t-elle de toutes ses forces? Tout est là...

Vous noterez que Jésus ne demande pas à l'homme s'il veut être guéri, mais s'il veut guérir. Guérir est actif, et non passif : il faut absolument collaborer à sa propre guérison.

Si je propose ici ce sujet, c'est parce qu'il me tient à coeur. Je dois tout de suite préciser que je ne pense à personne en particulier en le proposant, et en même temps, je pense à tous ceux que je rencontre sur les forums, et qui souffrent pour une raison ou une autre. ostie I love you

J'aimerais mettre à votre service, et bien humblement, le petit peu de connaissances et d'expérience que j'ai pu acquérir dans le domaine de la prière dite de guérison spirituelle.
Mais j'aimerais aussi connaître vos avis, vos objections, vos expériences. Je vous en remercie de tout coeur. sunny

Souvent, Jésus dit aussi : "Va, ta foi t'a sauvé." sunny

Vous connaissez ce passage dans Matthieu 8, 5-10 : le centurion dit au Seigneur : « … je ne mérite pas que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement un mot et mon enfant sera guéri. »

Et Jésus affirme : «En vérité, je vous le dis, chez personne je n'ai trouvé une telle foi en Israël. »

Par conséquent, on peut dire que celui qui désire ardemment être guéri et qui croit en le Fils de Dieu, celui-là peut espérer fermement renaître à la Vie.

La prière de guérison spirituelle est le chemin de cette renaissance.

D’ailleurs, Jésus nous indique comment prier :

« Dans vos prières, ne rabâchez pas comme les païens: ils s'imaginent qu'en parlant beaucoup ils se feront mieux écouter.
N'allez pas faire comme eux; car votre Père sait bien ce qu'il vous faut, avant que vous le lui demandiez. »

(Matthieu 6, 7-Cool


Il s’agit donc de prier avec son cœur, et dans une totale confiance ; je dirai même, une confiance aveugle… C’est cette confiance dans la foi qui est source de guérison.

Avant de vous indiquer comment « diriger » nos prières, j’aimerais connaître votre sentiment à ce sujet. Merci à tous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
maurice
Invité




"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: veux tu guérir?   "Veux-tu guérir?" EmptyMer 28 Mar - 22:37

[Est-ce qu'une personne malade, ou infirme, ou blessée au plus profond d'elle-même, veut vraiment guérir? Le souhaite-t-elle de toutes ses forces? Tout est là...


Normalement une réponse positive devrait survenir « OUI, Je veux guérir »

J’avoue que pour ma pars, je partage cet envie profonde de guérir intérieurement et laisser libre court à la parole de dieu qui dort au plus profond de mon être.

Pourtant il y a ce blocage qui empêche cette guérison intérieure pour nous même ?

Un blocage de divers accident de la vie pour beaucoup ?

Une peur de se laisser envahir du renouveau qu’une guérison pourrait intervenir dans le « après »


« Après »

Après que vais-je devenir ?
Après saurais je encore me reconnaître et vivre différemment ?

Aurais je encore ma liberté de faire ce qu’il me plait comme actuellement ?
Aurais je le courage de laisser ma vieille carapace et de vivre l’homme nouveau que le seigneur veut prendre en moi-même : laver, arracher, décrépir ?

VOICI CE QUI RETIENT LA VRAIE RAISON DE NE PAS OPTER POUR LA GUERISON ;

LA PEUR DE PERDRE SA LIBERTE :

Une liberté apparente car en réalité nous nous emprisonnons nous même dans une carapace.



Alors je dis " OUI SEIGNEUR VIENS " "VIENS à MON SECOUR"

NON? Non, non, non & non
Non à cette peur du passé?
Non, à cette peur du seigneur.
Seigneur, je ne te veux pas?
Car est tu vraiment cet ami que l'on dit?
Es tu celui qui libéreras cette angoisse de l'amour toujours bafoué?
Es tu celui qui ne me tromperas jamais?
Es tu celui en qui je peux vraiment me reposer enfin et ne plus jamais fuir en me plongeant dans le péché pour être certain que tu me laisseras enfin avec moi-même ?

Ne plus perturber mes états de santé par cet état délabré :

Entre tout abandonner et venir me jeter dans tes bras.
Ou rester comme je suis et continuer à:
me tuer moi-même en te rejetant

Quitte à aggraver ma maladie qui est originaire du refus d’accepter ton amour et le mot aimer

Le mot aimer

Oui, j'ai besoin de découvrir à mon tour cette prière de la guérison intérieur.
Car "oui je serais enfin moi même"
Revenir en haut Aller en bas
maurice
Invité




"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: veux tu guérir?   "Veux-tu guérir?" EmptyJeu 29 Mar - 0:05

Je voudrais dire comme avis qu'il ne faut pas s'attendre dans la prière de guérison intérieur des signes particuliers.

Que si guérison il doit y avoir, ceci se fera ressentir en la personne désigné par le seigneur pour la recevoir par une parole propre à elle seul.

Même si des dizaines de milliers de personnes sont réunis en asemblé de prière, seul la "les"personne"s" touché par se don divin du seigneur recevrons ce merveilleu cadeau au fond de leur coeur où de leur coprs .

Donc dans la prière de guérison, il est totalement inutile de rechercher le merveilleux.

De ne pas tomber dans la psychose d'une guérison qui ne serais que le relachement psychologique d'un effet de perturbation antécédent.

Ce semblant de guérison et un pur fruit de l'imaginative perturbé et trompeur pour soi même et l'entourage pris dans ce tourbillon du collectif.

Donc:
- prudence
- parole dite de connaissance
- parole de discernement
- entretien avec des personnes stables et équilibrés
- un suivi médical antécédent et nouveau permettront de vérifier les dires
- attendre de voir si des séquelles ne peuvent survenir et entrainer une rechute éventuel.
Voici les conseils de prudence qu'il faut absolument entretenir pour les personnes qui ont le don d'intercession

Pour les personnes unis dans cette demande de prière de guérison demeurer détendu, calme.

Ne pas se plonger dans l'espectative de l'imaginatif et du merveilleux.

Avant tout début de réunion où d'assemblé de prière s'assuré d'un temps d'abandon dans la préparation spirituel et communautaire.

Que la guérison intérieure demandé ne sera perçue que réellement par les personnes dont le seigneur accordera sa divine grâce , certainement plusieurs jour,s mois , années aprês la prière pour beaucoup ?

Seul un minimum de personne pourront y recevoir le jour même cette perception de la guérison, mais devront attendre plusieurs, jours, mois avant d'en avertir le responsable de la réunion de prière et de s'assurer qu'effectivement il n y a pas de rechute de la maladie où des symptomes divers laissant entendre une éventuelle guérison qui n'en serais pas une, mais un effet pschologique due à un problême lié avec une perturbation personnel de l'intéréssé.

voci fanny mes conseils que je t'offre en toute fraternité dans le seigneur

donc : temps de prières, de louange, de silence pour s'imprégnier de la présence divine dans l'invocation à L'esprit Saint.
Revenir en haut Aller en bas
helenelydie

helenelydie


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 13/09/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: "Veux-tu guérir" ?   "Veux-tu guérir?" EmptyJeu 29 Mar - 9:42

Fanny a écrit :
Citation :
En effet, Jésus demande à une personne malade – depuis 38 ans ! - si elle veut guérir ; vous me direz qu'il est parfaitement inutile de lui poser une telle question, et je vous comprends.
Et pourtant... Est-ce qu'une personne malade, ou infirme, ou blessée au plus profond d'elle-même, veut vraiment guérir? Le souhaite-t-elle de toutes ses forces? Tout est là...


Citation :
Chère Fanny,
En te remerciant pour ce sujet que je trouve intéressant, je voudrais proposer ci-après ma contribution.
Comme l'affirme Saint Augustin "Dieu qui nous a créés sans nous, ne nous sauvera pas sans nous".
Tu as dit plus haut, et je suis de cet avis, que nous devons collaborer à notre guérison. Mais si au plus profond d'elle même une personne éprouve de la réticence à dire "oui" à Jésus, c'est certainement parcequ'elle redoute de s'entendre dire par Jésus, comme à cet infirme de la piscine de Bézatha : "Te voilà en bonne santé. Ne pèche plus, il pourrait t'arriver pire encore".
Alors, on n'ose pas. On s'accroche à de tas de petits riens dont on ne veut pas se séparer. Oui, c'est vrai, il y a de la crainte, parceque quand Jésus libère, Il demande de ne plus pécher : "Vas, et désormais, ne pèche plus" , a-t-Il dit à la femme adultère. Et C'est ici à mon avis,que prennent toute leur signification, les belles prières postées respectivement sur les fils "Pour Christine" par Somebody et " Prière de l'Ecole de Marie", par Jean-Cyrille
j'en cite ci-après, quelques passages :
- "Notre Dame qui par ton "oui" a changé la face du monde. Prends près de toi ceux qui veulent dire oui pour toujours. Tu sais le prix de ce mot. Fais que nous ne reculions pas devant ce qu'il exige de nous...."

- ".....Guide-moi, transforme ma vie, ma journée, mon travail, mes valeurs, mes relations. Libère-moi. A chaque jour sa libération...."




Tout vient de Lui, et c'est encore lui, le Seigneur qui nous dispose à accueillir sa grâce.

Hélène-Lydie
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Re: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" EmptyJeu 29 Mar - 22:42

Merci, cher Maurice et chère Hélène-Lydie, pour la richesse et la profondeur de vos réponses. I love you

Je reprendrai vos réponses l’une après l’autre, en les commentant à l’intérieur du texte.

Cher Maurice, vous écrivez :

« [Est-ce qu'une personne malade, ou infirme, ou blessée au plus profond d'elle-même, veut vraiment guérir? Le souhaite-t-elle de toutes ses forces? Tout est là...


Normalement une réponse positive devrait survenir « OUI, Je veux guérir »

J’avoue que pour ma pars, je partage cet envie profonde de guérir intérieurement et laisser libre court à la parole de dieu qui dort au plus profond de mon être.

Pourtant il y a ce blocage qui empêche cette guérison intérieure pour nous même ?

Là, cher Maurice, vous dites deux choses contradictoires : d’un côté vous affirmez en toute sincérité, votre « envie profonde de guérir intérieurement », et de l’autre, vous évoquez un blocage ; votre désir profond ne parvient pas à s’exprimer…

Un blocage de divers accident de la vie pour beaucoup ?

Une peur de se laisser envahir du renouveau qu’une guérison pourrait intervenir dans le « après »


« Après »

Après que vais-je devenir ?
Après saurais je encore me reconnaître et vivre différemment ?

Aurais je encore ma liberté de faire ce qu’il me plait comme actuellement ?
Aurais je le courage de laisser ma vieille carapace et de vivre l’homme nouveau que le seigneur veut prendre en moi-même : laver, arracher, décrépir ?


Vous évoquez la peur : c’est important, nous y reviendrons ; sommeil, blocage, rétention, libérer… choisir de guérir…

VOICI CE QUI RETIENT LA VRAIE RAISON DE NE PAS OPTER POUR LA GUERISON ;

LA PEUR DE PERDRE SA LIBERTE :

Une liberté apparente car en réalité nous nous emprisonnons nous même dans une carapace.


Vous analysez fort bien les choses : vous avez dit l’essentiel. La vraie liberté – celle des enfants de Dieu -, libère en nous des forces de vie, des énergies bienfaisantes, dont Dieu est le dispensateur…

Moi qui correspond avec des personnes en prison, j’ai écrit ainsi avec un monsieur qui s’est rendu compte, au bout de quelques années de correspondance, que sa vraie prison était intérieure…, et que l’on pouvait se sentir merveilleusement libre, même dans une cellule !
Vous comprendrez aisément que notre prison est mentale : nous sommes capables d’en sortir ; il suffit d’ouvrir la porte…

Seulement voilà, quand on a pris l’habitude des quatre murs de sa geôle, on a peur de l’inconnu, d’une autre façon d’embrasser le vie… Je vous comprends. Mon ami prisonnier, libéré il y a peu de mois, a peur de cet univers si différent, inadapté.



Alors je dis " OUI SEIGNEUR VIENS " "VIENS à MON SECOUR"

NON? Non, non, non & non
Non à cette peur du passé?
Non, à cette peur du seigneur.
Seigneur, je ne te veux pas?
Car est tu vraiment cet ami que l'on dit? OUI
Es tu celui qui libéreras cette angoisse de l'amour toujours bafoué? OUI
Es tu celui qui ne me tromperas jamais? OUI
Es tu celui en qui je peux vraiment me reposer enfin et ne plus jamais fuir en me plongeant dans le péché pour être certain que tu me laisseras enfin avec moi-même ? OUI !
Ne plus perturber mes états de santé par cet état délabré :

Entre tout abandonner et venir me jeter dans tes bras. Comme le fils prodigue : il a tout à y gagner.
Ou rester comme je suis et continuer à:
me tuer moi-même en te rejetant

Quitte à aggraver ma maladie qui est originaire du refus d’accepter ton amour et le mot aimer

Le mot aimer

Oui, j'ai besoin de découvrir à mon tour cette prière de la guérison intérieur.
Car "oui je serais enfin moi même"


Se tourner vers le Seigneur avec une énorme confiance est la clé de cette libération intérieure… Il vient au secours de ceux qui l’invoquent et le prient.

Souvenez-vous des Paroles dans saint Matthieu :


« Jésus leur répondit: "En vérité je vous le dis, si vous avez une foi qui n'hésite point, non seulement vous ferez ce que je viens de faire au figuier, mais même si vous dites à cette montagne : Soulève-toi et jette-toi dans la mer, cela se fera.
Et tout ce que vous demanderez dans une prière pleine de foi, vous l'obtiendrez." »
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Re: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" EmptyJeu 29 Mar - 23:02

Dans votre second message, cher Maurice, vous dites :

Je voudrais dire comme avis qu'il ne faut pas s'attendre dans la prière de guérison intérieur des signes particuliers.

Cela dépend : une personne qui parvient avec l'aide de la prière confiante, à faire reculer la peur, celle-là ressent bien la Présence de la Vie, qui est Seigneur, en elle-même.

Que si guérison il doit y avoir, ceci se fera ressentir en la personne désigné par le seigneur pour la recevoir par une parole propre à elle seul.

Même si des dizaines de milliers de personnes sont réunis en asemblé de prière, seul la "les"personne"s" touché par se don divin du seigneur recevrons ce merveilleu cadeau au fond de leur coeur où de leur coprs .

Je crois profondément, cher Maurice, que nous pouvons tous guérir, mais qu'il nous est donné selon notre foi : si nous maintenons la porte fermée, le Christ ne pourra pas entrer... Demandons-Lui, dans une fervente prière, de nous aider à nous tourner vers Lui, à faire confiance.

Donc dans la prière de guérison, il est totalement inutile de rechercher le merveilleux.

Question Je comprends bien, mais l'Amour de Dieu qui fait Sa Demeure dans un coeur, n'est-ce pas extraordinaire, surnaturel?? Very Happy cheers

De ne pas tomber dans la psychose d'une guérison qui ne serais que le relachement psychologique d'un effet de perturbation antécédent.

Là, j'ai du mal à saisir le sens de votre phrase ; merci de bien vouloir me l'expliquer. I love you

Ce semblant de guérison et un pur fruit de l'imaginative perturbé et trompeur pour soi même et l'entourage pris dans ce tourbillon du collectif.

Donc:
- prudence
- parole dite de connaissance
- parole de discernement
- entretien avec des personnes stables et équilibrés
- un suivi médical antécédent et nouveau permettront de vérifier les dires
- attendre de voir si des séquelles ne peuvent survenir et entrainer une rechute éventuel.
Voici les conseils de prudence qu'il faut absolument entretenir pour les personnes qui ont le don d'intercession

Pour les personnes unis dans cette demande de prière de guérison demeurer détendu, calme.

Toute prière doit être faite dans le silence et le calme (extérieur comme intérieur). Il est très important de détendre son esprit avant de dire la prière confiante en la Miséricorde.

Ne pas se plonger dans l'espectative de l'imaginatif et du merveilleux.

Ce genre de chose, j'oserai dire qu'elle est le fait de certaines communautés de renouveau - charismatiques : je désapprouve...

Avant tout début de réunion où d'assemblé de prière s'assuré d'un temps d'abandon dans la préparation spirituel et communautaire.

Que la guérison intérieure demandé ne sera perçue que réellement par les personnes dont le seigneur accordera sa divine grâce , certainement plusieurs jour,s mois , années aprês la prière pour beaucoup ?

Une prière bien "dirigée" donne des résultats en fonction de la foi que l'on y met. Il faut croire intérieurement, que le Père nous a déjà exaucé : les Evangiles le disent assez!

Seul un minimum de personne pourront y recevoir le jour même cette perception de la guérison, mais devront attendre plusieurs, jours, mois avant d'en avertir le responsable de la réunion de prière et de s'assurer qu'effectivement il n y a pas de rechute de la maladie où des symptomes divers laissant entendre une éventuelle guérison qui n'en serais pas une, mais un effet pschologique due à un problême lié avec une perturbation personnel de l'intéréssé.

voci fanny mes conseils que je t'offre en toute fraternité dans le seigneur

donc : temps de prières, de louange, de silence pour s'imprégnier de la présence divine dans l'invocation à L'esprit Saint.

Merci, cher Maurice, j'y reviendrai demain. Et je te répondrai, chère Hélène-Lydie. I love you

Dieu vous bénisse et vous garde en Son Amour! Amen.

Fanny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
maurice
Invité




"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: re:veux tu guérir?   "Veux-tu guérir?" EmptyVen 30 Mar - 0:48

De ne pas tomber dans la psychose d'une guérison qui ne serais que le relâchement psychologique d'un effet de perturbation antécédent.


Oui, il est souvent l’occasion de constater dans différente réunion d’assemblé de prière, l’effet pervers de l’utilisation de l’ambiance surchauffé pour hypnotiser les plus fragiles psychologiquement.

Ayant un état fragilisé, une attitude de personne en grande difficultés personnel.

Par Leur condition physique, leur état mental.
Ils sont souvent dans le quotidien de leur vie, pris par des blocages :
- De la parole,
- De surdité,
- De locution,
- De réclusion sur eux même.
Voici ce que je voulais dire par un relâchement psychologique momentané d’un effet perturbateur de l’état général précédent cet assemblé de prière.

D’où la constatation de soi dissent « guérison » publique, mais dont la plus grande prudence s’impose.
- Pour une reconnaissance de l’évolution de l’état général
- Pour une mise en marche d’un projet de vérification par des spécialistes, si effectivement il a eu constat d’amélioration de l’état de la personne.










Dans ce cas « Là, cher Maurice, vous dites deux choses contradictoires :
-d’un côté vous affirmez en toute sincérité, votre « envie profonde de guérir intérieurement »,
- et de l’autre, vous évoquez un blocage ; votre désir profond ne parvient pas à s’exprimer… »

Il n’y a pas de différence, ni de contradiction dans l’évolution de la description du choix.
Nous pouvons analyser le phénomène suivant qui se présente :
-« envie profonde de guérir intérieurement »,
- « votre désir profond ne parvient pas à s’exprimer… »
- un blocage.
Nous entrons dans cette libération de votre prisonnier :
-Déjà une mise en place d’une certaine hypothétique voie de cheminement intérieur.
-la joie de ressentir une paix intérieure lorsqu’il est encore prisonnier, dans sa cellule.
-Puis la solitude, l’angoisse, la peur une fois sortie de son cocon dit protecteur qu’il avait lors de son incarcération.

Ainsi vous avez de vous-même la preuve de mes sois disantes contradictions en votre propre témoignage.
Recevez l’assurance de mon entière fraternité Fanny
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Re: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" EmptyVen 30 Mar - 11:37

Bonjour à tous. I love you

Cher Maurice, qu'une chose soit claire : je désapprouve complètement ces assemblées religieuses où l'on prie en attendant la guérison spectaculaire de telle ou telle personne : c'est, selon moi, un comportement malsain : c'est de la "religion-spectacle" qui n'a rien à voir avec une réunion de prière, même si elle sollicite l'intercession du Ciel.
Vous ne me verrez jamais dans ce genre de réunion, que l'on retrouve chez les évangélistes et autres protestants de l'Eglise...

Vous avez donc parfaitement raison de souligner l'effet pervers de telles pratiques. Même dans l'Eglise catholique, une séance d'exorcisme évite ces débordements...

Merci de m'avoir expliqué ce qui me paraissait obscur, je vous en suis reconnaissante. I love you

Mon correspondant qui a connu la prison, cher Maurice, a tout de même vécu une évolution intérieure positive : si, une fois libéré, il redoute la vie en société, il a appris qu'en se tournant vers les autres, en leur tendant la main, on peut "sortir de soi-même" et être heureux dans l'entraide... Il a évolué : il s'est converti (j'ai encore reçu une lettre de lui, hier).

Je voulais seulement mettre l'accent, de manière imagée, sur la peur que l'on peut ressentir à se lancer dans l'inconnu, dans une conversion totale du coeur : cela demande une foi "à déplacer les montagnes"!


Une telle foi s'apprend. La première manière de prier est la louange, l'action de grâces si chère à saint Paul :

"Je rends grâces à mon Dieu chaque fois que je fais mémoire de vous,
en tout temps dans toutes mes prières pour vous tous, prières que je fais avec joie..."

(Philippiens 1, 3-4)


Et : "Vivez dans la prière et les supplications; priez en tout temps, dans l'Esprit; apportez-y une vigilance inlassable et intercédez pour tous les saints."

(Ephésiens 6, 18)


Cela demande de choisir un lieu calme, propice à la prière, de détendre son esprit en chassant tout souci, afin de louer Dieu dans la joie : cette prière est une méditation sur les attributs de Dieu : notre esprit considère avec joie la Beauté de Dieu, Son Amour infini et inlassable, plein de Tendresse, Sa Bonté sans borne qui comble nos désirs, Sa Miséricorde qui nous a valu l'Incarnation du Verbe..., Son extrême Compassion envers tous les hommes et leurs souffrances, Son amour qui donne et redonne sans cesse.

Saint Paul le recommande bien :

"N'entretenez aucun souci ; mais en tout besoin recourez à l'oraison et à la prière, pénétrées d'action de grâces, pour présenter vos requêtes à Dieu.
Alors la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, prendra sous sa garde vos coeurs et vos pensées, dans le Christ Jésus."

(Philippiens 4, 6-7)


Oui, c'est ainsi que l'on peut trouver la Paix du Christ : en se plaçant au-dessus des contingences terrestres, l'âme se plaçant au niveau le plus élevé, celui qui rencontre le Coeur de Dieu...

Il y a une grande joie et une grande paix à louer Celui qui est Tout-Amour.

La seconde manière de prier, et qui rejoint la première, consiste à bien comprendre la manière dont nous pensons :

Nos pensées sont vivantes ; par conséquent, elles agissent dans nos vies. "Dis-moi ce que tu penses, je te dirai quelle est ta vie"...
Il est ultra important de contrôler ses pensées : celui qui entretient des pensées de peur ou de pauvreté, connaîtra une vie de peur et de dénuement. En effet, les pensées que nous entretenons, notre esprit les accepte toujours pour vraies : il nous prend au mot. Notre subconscient (la partie inconsciente et incontrôlable de nous-mêmes) exécute sans sourciller, les pensées que nous affirmons.
Il faut donc entretenir en soi une croyance, une foi solide, que seule la prière de confiance peut nous apporter.

Comme le dit saint Jacques dans 5, 15 :

"La prière de la foi sauvera le patient et le Seigneur le relèvera. S'il a commis des péchés, ils lui seront remis."


La Bonté de Dieu n'a pas de limite :

"Demandez et l'on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l'on vous ouvrira.
Car quiconque demande reçoit; qui cherche trouve; et à qui frappe on ouvrira.
Quel est d'entre vous l'homme auquel son fils demandera du pain, et qui lui remettra une pierre?
Ou encore, s'il lui demande un poisson, lui remettra-t-il un serpent?
Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est dans les cieux en donnera-t-il de bonnes à ceux qui l'en prient!"

(Matthieu 7, 7-11)


Essayez, dans chacune de vos journées et à plusieurs reprises, de rendre grâces pour toutes les bénédictions du Seigneur, priez pour la paix, le bonheur et la prospérité de tous ceux que vous aimez, et de tous les peuples.

Désirez sincèrement être heureux : remettez cela entre les mains de Dieu, et par la puissante intercession de la Vierge Sainte : ayez-en le vif désir, et vous serez exaucé.
Le désir est un souhait dont les ailes sont l'imagination et la foi : imaginez l'accomplissement de votre désir profond, sentez-en la réalité et vous le verrez s'accomplir! Le bonheur vient en exaucement de la prière.

Par conséquent, dans la détente et l'attente confiante, entretenez sans cesse des pensées de joie, de confiance totale en Dieu qui est la Vie, de sérénité et d'amour. Le bonheur ne tient pas à l'argent, mais à votre Royaume intérieur : le bonheur est la moisson d'un esprit paisible. Ancrez vos pensées dans la paix, l'équilibre, la sécurité et les directives divines (docile à l'action de l'Esprit Saint), votre esprit produira le bonheur.

Il n'y a point de blocage à votre bonheur. Les faits extérieurs ne sont point une cause, ce ne sont que des effets. Suivez le seul Principe Créateur qui est en vous. Votre pensée est causale, et une nouvelle cause produit un nouvel effet. Choisissez le bonheur : le Dieu de la Bible le recommande...

L'homme le plus heureux est celui qui tire de lui-même ce qu'il a de plus haut et de meilleur. Dieu est le Meilleur et le plus Haut en lui, car le Royaume de Dieu est en nous.

Epictète, un philosophe stoïcien grec, écrivait :

"Il n'y a qu'une voie vers la tranquillité de l'esprit et le bonheur ; que ceci soit donc toujours présent à ta pensée, lorsque tu t'éveilles au matin, pendant toute la journée et lorsque tu t'endors tard, c'est de ne point compter les choses extérieures comme étant tiennes mais de les remettre toutes à Dieu."


Et saint Paul :

"Enfin, frères, tout ce qu'il y a de vrai, de noble, de juste, de pur, d'aimable, d'honorable, tout ce qu'il peut y avoir de bon dans la vertu et la louange humaines, voilà ce qui doit vous préoccuper.
Ce que vous avez appris, reçu, entendu de moi et constaté en moi, voilà ce que vous devez pratiquer. Alors le Dieu de la paix sera avec vous."

(Philippiens 4, 8-9)


Enfin, lisez les Psaumes qui réconfortent et chassent la peur, dans la confiance en Dieu, et en particulier celui-ci ; répétez-le dans votre journée :

"J’ai cherché l’Eternel, et il m’a répondu, Il m’a délivré de toutes mes frayeurs. » I love you

(Psaume 34, 4-5)

N'hésitez pas à me demander des éclaircissements. Merci.

Que Dieu soit votre seule Joie! sunny Amen.

Amitiés. Fanny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Re: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" EmptyVen 30 Mar - 13:29

Merci, chère Hélène-Lydie, de bien vouloir me pardonner ce délai à te répondre, I love you et merci pour tes remarques très judicieuses et pour ta belle citation de saint Augustin :

"Dieu qui nous a créés sans nous, ne nous sauvera pas sans nous".

En effet, Dieu nous a créés par pur Amour, de manière totalement désintéressée, pour nous-mêmes – pour notre propre bonheur -, et Il ne nous sauvera que si notre entière liberté acquiesce de toute la force de son désir, à ce que nous soyons sauvés !

Ta remarque est fine : nous sommes en effet ancrés dans le péché et dans ces « petits riens » que tu évoques et qui nous empêchent d’avancer (« en eaux profondes », aurait dit le Saint Père Jean-Paul II). La santé de l’âme exige de suivre « la voie étroite » : cela implique de renoncer à des plaisirs terrestres et à des conforts de toute sorte, par Amour pour Dieu. La pire mort est celle de l'âme... What a Face C'est bien pourquoi la foi sauve.

Tu as raison de citer ces belles prières qui sont l’apport de tous, sur ce forum : elles nous aident considérablement. Very Happy

De toute façon, Jésus a besoin de notre foi – celle qui est exigeante (radicale) – pour « guérir de toute maladie »…, de notre participation pleine et entière à notre renaissance qui est résurrection ; dès à présent !


Belle semaine Sainte à tous ! ostie Dieu vous bénisse en Marie au pied de la Croix ! Like a Star @ heaven sunny Amen.

Amitiés. Fanny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
helenelydie

helenelydie


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 13/09/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Veux-tu guérir ?   "Veux-tu guérir?" EmptyLun 2 Avr - 17:20

Fanny a écrit :
Citation :

Ta remarque est fine : nous sommes en effet ancrés dans le péché et dans ces « petits riens » que tu évoques et qui nous empêchent d’avancer (« en eaux profondes », aurait dit le Saint Père Jean-Paul II). La santé de l’âme exige de suivre « la voie étroite » : cela implique de renoncer à des plaisirs terrestres et à des conforts de toute sorte, par Amour pour Dieu. La pire mort est celle de l'âme... C'est bien pourquoi la foi sauve.
......

De toute façon, Jésus a besoin de notre foi – celle qui est exigeante (radicale) – pour « guérir de toute maladie »…, de notre participation
pleine et entière à notre renaissance qui est résurrection ; dès à présent !

Comme tu as raison chère Fanny! Et nous sommes là au coeur du combat spirituel. Et le Seigneur nous dit sans détour dans Matthieu 11, au douzième verset que ce sont les "violents" qui s'emparent du Royaume des Cieux. Se faire violence contre ses mauvaises passions. Pas facile !Mais heureusement que c'est encore Lui, le Seigneur plein de miséricorde, qui nous inspire le désir de nous ouvir à sa grâce. C'est pourquoi nous avons besoin de lui demander de "nous libérer. A chaque jour sa libération" comme le suggère la prière de Jean-Cyrille à l'Ecole de Marie.
Bonne Semaine Sainte à tous

helenelydie
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Re: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" EmptyMar 3 Avr - 14:38

Bien chère Hélène-Lydie,

Tu dis vrai : "...nous sommes là au coeur du combat spirituel." J'apprécie ta citation dans Mt 11 : Jésus évoque les prophètes et tous ceux qui ont dû combattre en se mettant au service de Dieu, ceux qui ont chaque jour affirmé leur foi en affrontant l'adversité (l'adversaire...)!

Tu connais sûrement cette affiche publicitaire, qui avait frappé un prêtre, un jour, à cause de son interprétation spirituelle possible : on y voit un immense troupeau de brebis blanches, allant irrésistiblement dans la même direction, et au milieu, une brebis brune allant à contre-courant... alien Le prêtre y voyait le symbole du chrétien qui s'efforce d'aller aussi, à contre-courant du monde et de ses tentations. sunny Quel défi... celui de la liberté des enfants de Dieu!

Il faut attiser en nous ce désir de Dieu, il faut Lui demander l'abondance de Ses bienfaits : Il nous les accordera. A l'aide de la prière confiante, notre esprit peut guérir de toute angoisse ou maladie ; et notre corps suivra : nous sommes tout un. sunny cheers


Je suis en train de (re)dire que seule la foi sauve - en vue du Salut éternel -, et par conséquent, et à plus forte raison, en vue de la guérison de notre corps... Nous sommes tout un. Une véritable libération, en effet !

J'avais abordé ce sujet sur le forum Docteur Angélique, à la suite du sujet proposé par "Fée Violine"-Dominique : "Oser demander", qui débattait d'un extrait de l'Evangile selon saint Marc 10, 46-52.
Je proposais alors un nouveau sujet : "La foi déplace les montagnes".

Pour ceux qui le désirent, il est possible de consulter ces archives. Smile


Sainte semaine à tous, dans l'Amour du Christ et de Marie! Amen.

Amitiés. Fanny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Re: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" EmptyVen 6 Avr - 14:49

Chers amis, je tiens beaucoup à ce sujet, comme vous le savez. C'est pourquoi je place ici un échange que j'ai eu sur un autre forum, avec une personne qui traitait ce problème de nos guérisons...
Quitte à ce que ces lignes recoupent un tant soit peu, le présent sujet.


"Quand Dieu le veut, il peut donner un signe de sa présence et de son action qui apporte toujours une libération, une vie meilleure. La plupart des miracles de Jésus ont été des guérisons, des gestes secourables envers des malades et surtout des signes de salut.

La guérison du corps est souvent le signe de la guérison du coeur, car en nous tout se tient, et bien des souffrances physiques ne sont que l'expression de souffrances psychiques ou affectives." PANORAMA

Depuis que je suis chrétienne, je n'ai plus de crises d'angoisse, phénomène très pénible qui se traduit par des palpitations et de la panique. Je suis beaucoup plus équilibrée et je peux même dire que je suis heureuse.

Et vous ?

PORTEZ-VOUS BIEN !!
Christiane




Bonjour, chère Christiane...

Merci pour cette belle réflexion, qui suscite en moi deux remarques.

La première consiste à se demander si l'on veut vraiment guérir spirituellement des blessures, parfois profondes, que l'on a en soi. Si on ne le désire pas de toute son âme, alors le Christ ne pourra rien pour nous. Jésus nous le demande : "Veux-tu guérir?" Si nous sommes affirmatifs, nous entendons le Christ dire : "Va, ta foi t'a sauvé." Dans les Evangiles, Jésus n'a pas pu guérir ceux qui ne croyaient pas en Lui.

Et le rédacteur du journal Panorama a raison : on ne peut guérir les maux du corps si l'on ne commence pas par les maux du coeur et de l'âme... Celui qui a la foi vive et qui veut vraiment guérir, celui-là Dieu le "guérit de toute maladie", comme l'affirme le Psaume! Quelle que soit la maladie.

Ce qui nous est demandé? une confiance totale en l'Amour Miséricordieux. Le Seigneur veut que nous vivions et il accède à nos demandes dans nos prières. Celui qui Lui demande de guérir, celui-là doit croire, dans la foi, qu'il est déjà exaucé : et il le sera. C'est un immense acte de confiance et d'Amour.

Cette prière d'abandon spirituelle doit se faire dans un état de calme et de relaxation (avant le sommeil ou avant une sieste), moment favorable où notre esprit est davantage prêt à croire que Dieu peut tout pour lui... I love you Il faut imaginer - se représenter concrètement, avec réalisme - le résultat désiré, et attiser, entretenir ce vif désir en soi.

Ce ne sont pas des mots, c'est une manière de prier extrêmement efficace. Le danger serait de croire que nous devons à tout prix souffrir (dolorisme morbide) ; Dieu n'a jamais voulu et aimé la souffrance, quoi qu'on en dise - et même pendant ce carême!

Si la souffrance survient dans nos vies, offrons-la dans la joie, par les mains de la Sainte Vierge ; mais faisons tout pour nous soigner, et demandons à Dieu de nous guérir, si tel est notre vif désir - car tous ne le désirent pas vraiment, pour mille et une raisons (?).

Jésus nous met simplement en garde : Tu souhaites guérir? Je ne demande pas mieux I love you , et je peux le faire, parce que tu fais preuve d'une grande foi (confiance et Amour) ; mais prends garde qu'il ne t'arrive pas pire que ta maladie : ton âme encourt de plus grands périls que ton corps... "Va, et ne pèche plus!"
La mort de l'âme (l'enfer) est ce qui peut arriver de pire à tout homme : c'est une faim incessante, un tourment qui n'est dû qu'à l'éloignement de l'âme de ce qui pourrait Seul la combler : Dieu Amour. I love you

C'est pourquoi, chère Christiane, en second lieu, je dirai qu'être heureux ne saurait nous suffire en ce monde, notre Béatitude ne sera complète que dans la Vie éternelle, que le Christ nous a acquise à si Haut Prix! Béni soit-Il! Amen.

Bien fraternellement, dans la Joie du Christ Ressuscité! sunny Amen.

Fanny
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
Contenu sponsorisé





"Veux-tu guérir?" Empty
MessageSujet: Re: "Veux-tu guérir?"   "Veux-tu guérir?" Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Veux-tu guérir?"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aujourd'hui, je veux "posséder" ma journée.
» ""Vous cherchez la porte du ciel""
» "Seigneur,enfin fini l'homélie sur le poulet"&quot
» "Bienvenue Anna100 sur notre site Agape"
» "s' AiMER" texte du Cardinal Billé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: