Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
Lit cabane enfant ELIAH – 90 x 190 cm – Bois pin massif
69.99 € 119.99 €
Voir le deal

 

 pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire Empty
MessageSujet: pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire   pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire EmptyLun 11 Juin - 11:48

Je vous propose une méditation pour préparer dimanche prochain

11ème dimanche du temps ordinaire


Lectures du jour : http://cnpl.cef.fr/Bible/lectures_jour_get.php?20070617


pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire Bonber10Les lectures de ce dimanche sont une invitation pressante à croire au pardon de Dieu. Certaines personnes sont tellement désespérées qu'elles disent : "Dieu ne me pardonnera jamais." Ce cri désespéré éloigne du sacrement du pardon. Or Jésus ne met aucune limite au pardon de Dieu vis-à-vis de celui ou celle qui se repent.

Mais comment montrer son péché à quelqu'un sans l'humilier et l'enfoncer. Le prophète Nathan (1ère lecture) a cette redoutable mission de la part de Dieu. Le roi David s'était montré coupable d'adultère et de meurtre. Plutôt que de l'accuser, Nathan lui raconte une parabole pour l'amener à prendre conscience de son péché. Et il lui dit : "Cet homme qui a tué l'unique brebis de son voisin pour faire la fête, c'est toi. David se repentit alors amèrement et Dieu lui pardonna son péché.

L'Evangile nous montre Jésus invité chez un personnage important, chef des pharisiens. En tant qu'invité, il doit se comporter comme un invité sérieux, reconnaissant et poli. C'est une question de savoir vivre. Mais il est témoin du regard méprisant de son hôte sur cette femme venue à ses pieds. Pour lui, c'est clair, sa place n'est pas dans cette maison. Elle est classée au rang des pécheurs infréquentables.

Ce que voit Simon, c'est d'abord le péché de cette femme. Elle est enfermée et enfoncée dans sa réputation. Elle est définitivement classée. Simon ne comprend pas que Jésus puisse accepter le contact avec une pécheresse bien connue. Mais le Christ reste libre. Il n'a pas peur de renverser les barrières des coutumes, des préjugés et même des interdits faussement religieux. Il accueille cette femme. Il accepte ses marques de tendresse, de respect et de regret. Il va même jusqu'à lui parler et lui pardonner. En plus, il met en évidence son exemple d'amour et de foi face à des convives imbus de leur bonne conscience et qui s'estiment au dessus de tout soupçon.

Cette pécheresse se sait spirituellement malade. Elle va au devant de Jésus comme on va chez le médecin. Tout comme le roi David, ses larmes témoignent de la sincérité de son repentir. C'est d'abord cela que Jésus voit chez cette femme. C'est vrai pour nous aussi. Son pardon ne peut nous atteindre que si nous acceptons dans la confiance et sous son regard de reconnaître notre péché. Alors, la miséricorde de Dieu pourra nous libérer et nous sauver.

Pour mieux se faire comprendre, Jésus raconte une petite parabole. Deux hommes avaient des dettes à l'égard d'un créancier. Celle de l'un était dix fois plus importante que celle de l'autre. Ne pensons pas nécessairement que la moins importante c'était celle du pharisien. Ce dernier n'a peut-être rien à se reprocher au niveau des mœurs. Mais pour ce qui concerne ses sentiments et son accueil à l'égard du Christ, il est loin du compte. Son attitude se concrétise dans la négligence des règles les plus élémentaires de l'hospitalité.

Cet évangile nous interpelle sur le regard que nous portons vis-à-vis de ceux qui nous entourent. Trop souvent, nous avons un classeur dans notre tête et notre cœur. Nous avons plus ou moins tendance à classer les gens sur des apparences ou à partir des rumeurs. Quand nous portons des jugements négatifs sur telle ou telle personne, nous la classons et nous l'enfonçons. Et quand nous la rencontrons, nous n'avons plus un regard qui accueille mais un regard qui met une distance. Le problème c'est que nous avons la fâcheuse tendance à confondre la personne coupable avec l'acte qu'elle a commis. Nathan et Jésus condamnent des actes inacceptables, mais pour eux, le pécheur est une personne qu'il faut sauver. Ce n'est pas parce qu'un acte est mauvais que la personne est entièrement mauvaise. Si Jésus nous montre notre péché ce n'est pas pour nous enfoncer mais pour nous aider à en prendre conscience. Le pardon qu'il nous donne nous permet de renaître.

Devant Dieu nous sommes tous des pécheurs. Comme David, nous pouvons dire : "Cet homme c'est moi !" Mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé. C'est de cela que nous avons à témoigner dans notre monde impitoyable pour ceux qui ont fauté. Celui qui a bénéficié du pardon de Dieu devient un témoin de son amour auprès de ses frères. Nous n'oublions pas que les grands témoins de la foi sont des pécheurs pardonnés. Pensons à saint Pierre, saint Augustin, Charles de Foucauld et bien d'autres.

Nos intransigeances et nos jugements sans appel nous empêchent de comprendre tout l'amour gratuit de Dieu dont nous sommes les bénéficiaires. Nous sommes tellement aveuglés que nous n'avons pas conscience de notre état de pécheurs et surtout de l'amour miséricordieux du Seigneur pour nous. En ce dimanche, accueillons son appel à entrer dans la grande aventure du pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Fanny

Fanny


Nombre de messages : 1546
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 04/12/2005

pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire Empty
MessageSujet: Re: pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire   pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire EmptyDim 17 Juin - 18:00

"Si tu savais le Don de Dieu...!"

Merci, mon Père, c'est là une bien belle homélie, sur l'un des "sommets" de l'Evangile : le sommet de l'Amour qui fait Miséricorde...

Celui qui n'a pas connu la faim du pardon, ni la soif d'Amour, celui-là ne peut pas savoir jusqu'à quel abysse le Christ-Jésus est descendu pour nous rejoindre, et pour nous arracher à la mort!
Un abysse est un lieu qui paraît sans fond, tant sa profondeur est vertigineuse! Il en va ainsi de l'Amour de notre Père, de l'Incarnation à la Croix. I love you sunny

Le Bienheureux Charles de Foucauld disait que le Christ avait tellement pris la dernière place, que personne ne pouvait plus la lui voler... I love you ostie

Les plus grandes profondeurs de notre être, Il les a visitées ; or plus notre péché est "noir", plus nous sommes comblés de pardon, et plus nous sommes touchés par l'Amour qui fait Miséricorde sans compter..., et nous sommes brûlés du désir de faire connaître la bonne nouvelle d'un tel Amour!
Dieu sauve, Dieu donne Sa Vie!! sunny cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://ecoutepartageparole.niceboard.com/
 
pour préparer le 11ème dimanche du temps ordinaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 23ème dimanche du temps ordinaire
» 33ème dimanche du temps ordinaire
» 24ème dimanche du temps ordinaire
» 28ème dimanche du temps ordinaire
» 18ème dimanche du temps ordinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: