Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -21%
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Homélies du Dimanche par Normandt

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 9 Aoû - 2:14


A Dimanche 9 août 2020 19e TO
Mt 14, 22-33 Rm 9, 1-5 1 R 19, 9a.11-13a

La première lecture tirée du premier livre des Rois nous parle d’Élie qui a dormi dans une caverne au mon Horeb. Au matin, le Seigneur dit : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. »

Dieu parle à Élie et c’est déjà assez impressionnant comme ça. Mais en plus, Dieu lui dit qu’il va passer devant lui. Alors là, Élie doit être très attentif, afin de ne pas manquer la présence de Dieu devant lui.

Imaginons maintenant que nous aimerions que Dieu nous parle. Nous souhaiterions qu’il nous dise quelque chose. Et que réellement Dieu nous parlerait. Que pensons-nous qu’il nous dirait?
Imaginons que par la suite, nous savons que Dieu va passer devant nous. Comment imaginer Dieu, s’il passe devant nous? L’histoire d’Élie nous donne la réponse. Dieu ne passe pas dans quelque chose de très remarquable. Il passe comme un souffle ténu, une brise légère. Dieu est très discret.
Nous devons aussi entrer de plus en plus dans le silence pour entendre Dieu dans notre cœur? Il est chaque jour en nous. Il passe chaque jour devant nous. Plus nous allons observer la présence de Dieu en nous et autour de nous, plus il y aura des miracles. C’est ça entrer de plus en plus dans l’Alliance avec Dieu, entrer dans l’Amour de Dieu.

Pour les Apôtres, Jésus est réellement avec eux, en chair et en os. Ça fait un bon nombre de mois qu’ils sont avec Jésus. Mais ils s’étaient éloignés de Jésus pour aller à la pêche. Le soir venu, leur barque est : « battue par les vagues. »

Homélies du Dimanche par Normandt Homzol10


« Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C'est un fantôme. Pris de peur, ils se mirent à crier. » Les Apôtres avaient déjà peur, à cause des vents contraires sur leur barque. Et cette peur, ils la déposent sur Jésus, sans trop réfléchir. La peur ne vient pas de Dieu. Et très souvent les humains vont placer leur peur sur Dieu, cela les empêchent de trouver Jésus, même si Jésus est près d’eux.

Avant que Pierre marche sur l’eau, il dit à Jésus : « Seigneur, si c'est bien toi. » Après la peur, vient l’interrogation. Si c’est bien toi, Jésus. Nous voyons comment la peur et les situations négatives nous éloignent de Jésus. Pierre connaît Jésus en plus en chair et en os et encore, sa peur le paralyse et il perd ses moyens et ses sens. C’est nécessaire de comprendre avec quelle rapidité nous pouvons facilement nous éloigner de Jésus et voguer dans une déroute.

Nous sommes invités à placer plus de confiance en Jésus. Si nous pouvions lui remettre nos peurs, toutes nos inquiétudes, nos lamentations, nos discordes et surtout, tout ce qui est négatif, si nous pouvions tout remettre cela à Jésus et entrer dans un état de confiance avec lui, notre vie ferait un bond dans la foi et nous en ressentirions rapidement les effets. Ce dont je suis persuadé, nous le faisons déjà.

Demandons à Jésus de nous aider à demeurer avec lui. Quoique nous fassions, quoique nous pensions, quoique nous disions, que ce soit toujours avec la présence de Dieu dans notre vie.
Comme à Saint Pierre, Jésus nous dit : « Viens ». Ce « Viens » de Jésus a conduit Pierre, en premier, à reconnaitre sa faiblesse et ensuite, à avoir confiance en son Seigneur et à devenir le premier Pape.

Normand Thomas


Dernière édition par Normandt le Dim 16 Aoû - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 16 Aoû - 1:03

A Dimanche 16 août 2020 20e TO
Mt 15, 21-28 Rm 11, 13-15.29-32 Is 56, 1.6-7

Dieu accueille tout le monde. Il n’est pas étranger de personne. Il nous dit que son Église est : « Maison de prière pour tous les peuples ». Même si nous pensons que des personnes ne devraient pas venir communier parce que nous ne les voyons pas à la messe, Jésus les accueille à son repas. Il ne pose même pas de question. Il ne cherche même pas à savoir si la personne est fautive ou non.

Il accueille comme sur le mont des Béatitudes où plus de 5000 personnes se sont rassemblées pour l’entendre et manger avec lui. Il n’a pas demandé aux Apôtres de vérifier si telle est divorcée, si tel autre a des boudins dans les cheveux. Il a dit aux Apôtres : « Nourrissez-les! » C’est tout ce qu’il a dit : « Nourrissez-les! »

Chaque personne sur la terre est aimée de Dieu. Personne n’a plus ou moins que les autres la présence de Dieu. Nous sommes égaux sous le regard de Dieu. Nous n’avons qu’à leur dire qu’ils sont Aimés de Dieu.

Nous entendons parfois des personnes demander quelle est la meilleure religion dans le monde. Avec tout ce que nous entendons dans les médias, il est très facile de nous faire une idée de quelle religion est meilleure qu’une autre. Et en même temps nous ne pouvons pas placer toutes les religions au même niveau, même si nous le voulions.

Dieu est toujours égal à lui-même et il aime tous les humains sans distinction. Mais pour les religions, il y a différentes manières de concevoir Dieu. Or, concevoir qui est Dieu en dehors de l’Amour, c’est nous assurer à faire fausse route et sortir de la balise de la réalité. Dieu ne peut pas être autre qu’Amour.

Chaque religion devrait vérifier si elle annonce un Dieu d’Amour ou un Dieu qui n’est pas en connexion avec les humains. Et c’est là que nous devons être prudents. Par exemple, Jésus nous a transmis l’Eucharistie au moment de la Cène avec les Apôtres. Il leur a demandé de vivre le repas Eucharistique avec Dieu continuellement. Dieu ne vit pas dans le temps, or le repas Eucharistique est toujours le même et c’est toujours les mêmes paroles de Jésus : « Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang. Faites cela en mémoire de moi. » Faire mémoire c’est nous rappeler la vie de quelqu’un. C’est ce que nous réalisons avec Jésus. Nous nous souvenons des parties de sa vie qui nous conduisent au salut.

Nous vivons exactement le même repas que Jésus a vécu avec ses Apôtres. Pour nous, ça semble un nouveau repas, mais pour Dieu c’est le même, puisqu’il est éternel, puisqu’il ne vit pas dans le temps comme nous. C’est le même Jésus, c’est le même repas qu’avec ses Apôtres, dans le moment présent.

Dans l’Évangile, Jésus exauce la prière d'une étrangère. Les disciples veulent que Jésus la « renvoie ». Mais, les étrangers sont aussi invités à s’approcher de Jésus. Une cananéenne, une étrangère qui a la foi cri qu’elle veut que son enfant soit libéré d’un démon. Et Jésus exauce sa prière. Il n’a pas vérifié si elle était catholique ou d’une autre religion. Il s’est occupé d’elle.

Ce qui conduit au mal, c’est l’éloignement de l’Amour de Dieu, c’est l’éloignement des sacrements, de Jésus. Mais, cela ne veut pas dire qu’une personne qui est éloigné de nos rassemblements eucharistiques n’est pas en cheminement. Et une étrangère cri à l’aide pour la guérison de sa fille. Tout le monde, sans exception cherche la paix, la joie, l’amour. Nous n’avons qu’à leur dire que Dieu les Aime.

Que notre prière personnelle et communautaire continue de s’ouvrir à toute l’humanité. Que notre accueil des personnes se fasse de plus en plus en lien avec la volonté de Dieu. Lorsque nous accueillons une personne, pensons que c’est Jésus qui accueille par nous la personne. Et imaginons aussi que la personne que nous accueillons, c’est Jésus. Continuons de bien accueillir les personnes… et nourrissons-les, au nom de Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Espérance

Espérance

Nombre de messages : 3941
Age : 75
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 16 Aoû - 18:50

Merci pour cette homélie pleine d'amour de Dieu et de tolérance.

_________________
La foi que j'aime le mieux, dit Dieu, c'est l'Espérance.
Charles Péguy
Revenir en haut Aller en bas
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 16 Aoû - 19:23

Gloire à Jésus, Espérance
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 22 Aoû - 23:57

A Dimanche 23 août 2020 21e TO
Mt 16, 13-20 Rm 11, 33-36 Is 22, 19-23

Le premier moyen pour évangéliser est notre conversion personnelle. Le premier moyen de porter Jésus dans notre vie, c’est notre conversion à Jésus. C’est la clef qui nous permettra d’obtenir une foi encore plus riche de sens, une foi qui progressivement deviendra inébranlable, en toute simplicité, en tout humilité.

Saint Paul nous dit : « Quelle profondeur dans la richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu ! Ses décisions sont insondables, ses chemins sont impénétrables ! »

La richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu sont à découvrir et à approfondir chaque jour, chaque fois que nous le pouvons. Lorsque nous laissons à Dieu le soin de nous transformer, nous offrons à notre existence les meilleures conditions qui soient. Plus Dieu est notre Maître, plus nous pouvons observer des changements positifs en nous.

Sa lumière éclaire les situations qui ne cessent de se présenter à nous, sa sagesse nous aide à bien choisir entre le bien et le mal et sa connaissance nous aide à progresser et à construire de réelles bases de foi qui deviennent des piliers sur lesquels nous pouvons nous appuyer.

Lorsque nous lisons la Bible, nous découvrons une bibliothèque précieuse qui nous donne de multiples moyens pour nous aider à grandir dans la foi. Nous pouvons suivre Jésus comme les Apôtres l’ont suivi. Nous pouvons nous tenir avec Jésus de la même manière que les Apôtres ont vécu avec lui. L’histoire des Apôtres avec Jésus est un plan de réussite lorsque nous marchons aussi avec Jésus. Jésus n’a pas cessé de les instruire, de les nourrir, de les questionner. Imaginons tout ce que Jésus peut aussi réaliser avec nous!

Homélies du Dimanche par Normandt Goblwhkhsfdb3l334emkg91qk8t8dublx9lz48t

Jésus leur pose deux questions. La première est pour l’humanité. La deuxième est un appel à se centrer sur Jésus. Observons bien la différence entre les deux questions, la première réponse vient de plusieurs disciples selon ce qu’ils observent dans le monde. La deuxième question est répondue par le futur Pape, seulement.

Il demande à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Comme réponse, ils disent : Tu es Jean-Baptiste, Élie, Jérémie ou un autre prophète. Nous observons que lorsque des personnes ne cheminent pas avec Jésus, de manière égale, elles ont des réponses peu claires, voire même évasives.

Nous entendons aussi des réponses évasives ou des questions qui sont plus ou moins contre l’Église ou Jésus. Nous en avons entendu : Jésus est pécheur, il a fait un péché, Jésus est un homme, il n’est pas Dieu, Jésus ne peut pas nous aimer avec le mal qu’il y a dans le monde, et ça continue. Et ils nous coincent souvent avec de telles réparties et en même temps ils nous encouragent à mieux connaitre notre Église et ses réelles missions.

Ensuite, après que Jésus a sa réponse sur ce que les humains pensent de lui, il demande à ses disciples qui le suivent : « Vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » C’est un moment de vérité à réaliser pour chaque disciple. Pour moi, pour nous, qui est Jésus? Et Pierre, notre premier Pape répond la vérité : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Pierre a puisé au fond de son cœur et il vit la conversion à la réalité de Jésus. Le Seigneur creuse un chemin de foi en lui.

Jésus envoie alors Pierre en mission : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle. »

Nous sommes en mission dès que nous accueillons Jésus en nous et que nous reconnaissons qu’il est Seigneur. En même temps et c’est souvent ce qui est le plus difficile, c’est de reconnaitre que Jésus a fondé son Église. L’Église est là pour nous aider à suivre Jésus.

Si nous voulons une église plus profonde et en marche, prions-le en plaçant toute notre confiance dans le Saint Esprit. Il va nous conduire comme Dieu le veut et non pas comme nous le voulons. L’Esprit Saint nous unit à Jésus, il nous montre le chemin à suivre, pour sa gloire et pour l’humanité. Continuons d’être dociles à la Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 29 Aoû - 20:58

A Dimanche 30 août 2020 22e TO
Mt 16, 21-27 Rm 12, 1-2 Jr 20, 7-9

Nous entrons dans une nouvelle année pastorale. Nous avons vu les défis du passé et nous entrons dans les défis du présent. Qu’allons-nous faire, qu’allons-nous dire, comment allons-nous améliorer la situation de la foi des personnes dans notre paroisse?

Jérémie parle de la difficulté de faire connaître la parole de Dieu. Il a essayé toutes sortes d’initiatives, il y a déployé beaucoup d’énergie et de temps. Mais il a ressenti un moment donné qu’il n’y a plus rien à faire, que tous ses efforts semblent inutiles. Et dans un dernier cri, il se dit à lui-même : « Je ne penserai plus à [Dieu], je ne parlerai plus en son nom. »

Il semble abandonner. Et à ce moment précis, comme une ouverture dans son cœur, il reconnait que Dieu est toujours présent en lui : « La parole était comme un feu brûlant dans mon cœur », le feu au plus profond de son être. Il essai de maitriser ce feu jusqu’à l’éteindre, mais il ne réussit pas.

Toutes les personnes, jusqu’en périphérie de notre paroisse, sans exception, ont ce feu en elles. Souvent ces personnes combattent l’Amour de Dieu en elles et cherchent à le rendre silencieux. Mais Dieu est dans leur cœur et Dieu ne cesse de les inviter à son Amour. Nous sommes invités à leur faire découvrir l’Amour de Dieu en eux.

Saint Paul ne se complique pas la vie. Il sait que si nous cherchons Jésus, nous allons le trouver. Si nous demandons à Jésus de toucher les cœurs, il va le faire.

Saint Paul dit : « Transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait. » Saint Paul nous invite à renouveler le mariage de notre âme avec Dieu. Imbibons notre vie de l’Amour de Dieu et si quelqu’un nous presse comme un citron, il recevra de l’Amour de Dieu.

Renouvelons notre manière de penser et de vivre. Vivons notre conversion chaque jour. Reconnaissons quelle est la volonté de Dieu. Si nous voulons une évolution dans l’église, par exemple, prions l’Esprit Saint. Et il nous guidera dans ce qu’il y a de meilleur pour notre vie et pour le monde. Il va éclairer notre route afin de témoigner de la Bonne Nouvelle aux autres de manière adaptée à leur vie de tous les jours. Nous allons avoir des surprises. Nous allons voir l’action de l’Esprit Saint un peu partout dans le cœur et la vie des personnes autour de nous.

Saint Pierre veut suivre Jésus, il vient de le reconnaitre Messie et Seigneur et il veut faire sa volonté. Mais il a beaucoup de difficulté à accepter la volonté de Dieu. Dès que l’occasion se présente, il refuse la Mission de Jésus.

Comme nous, Pierre ne comprend pas tout ce que Jésus lui demande. Nous aussi, nous aurions tendance à construire une église à notre goût tout en refusant l’Église de Jésus. C’est le danger constant qui nous guette. Vouloir une Église autre que celle voulue de Jésus.

Continuons de prier le Saint Esprit, afin qu’il nous guide dans notre mission à faire connaître Jésus, comme l’Amour de Dieu qui est venu nous surprendre.

Je nous propose en ce début d’année d’être près des gens et d’essayer d’amener une seule personne à la messe. Nous ne forçons personne. Nous y allons avec toute la douceur et la simplicité possible.

Nous pouvons le prier et le Seigneur va nous ouvrir des options d’évangélisation pour les personnes qui ne savent pas à quel point elles sont aimées de Dieu.

Je vous invite à choisir une personne de la paroisse pour laquelle vous allez prier pendant un an. Ce n’est pas pour une personne qui vient à l’église ni de notre famille ou nos amis. Prions pour une personne, surtout un jeune de cette paroisse que nous voyons et que nous ne connaissons pas, afin que le Seigneur touche son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 5 Sep - 22:43

Dimanche 6 septembre 2020 23e Dim TO Mt 18, 15-20

Nous avons lu dans le livre d’Ézékiel : « Si tu avertis le méchant d'abandonner sa conduite (…) tu auras sauvé ta vie. » Imaginons comment cela doit être difficile pour Ézékiel de réussir à avertir quelqu’un de sa conduite et l’inviter à se convertir. C’est presqu’impossible.
Situons-nous dans le contexte d’aujourd’hui et imaginons que nous devons dire aux personnes autour de nous qui « semblent méchantes », de changer de voie, se convertir à Dieu, à son Amour.

Premièrement, comment juger qu’une personne est méchante? C’est certain que ces personnes vont nous regarder d’un drôle d’air et elles vont possiblement nous demander de quoi nous parlons. Ça c’est si ces personnes-là nous écoutent vraiment. Or, nous sommes dans un dilemme. Nous ne pourrons peut-être jamais aller vers une personne de cette manière. []
Jésus l’a dit qu’il y a beaucoup de joie dans le ciel lorsqu’une personne se convertit. Cette joie retombe sur la personne qui a aidé à convertir et sur celle qui se convertit. Ce que Dieu nous dit est totalement vrai.

Saint Paul nous rappelle la base de l’évangélisation : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L'amour ne fait rien de mal au prochain. » Aimer, et se laisser aimer, l’amour, et toujours l’amour, est la base des commandements. Il n’y a rien de plus beau, de plus vrai, de plus simple et en même temps cela semble tellement difficile à appliquer autant dans notre vie que dans ce que nous observons autour de nous.

Jésus ne rend pas les choses plus simples : « Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. » Il nous invite, tout comme Ézékiel, à aller vers la personne fautive et l’inviter à changer de manières.

Or, avant d’aller vers une personne, il est convenable que nous observions notre propre personne. Sommes-nous aussi fautifs dans notre manière de faire avec les autres? Est-ce que nous faisons notre possible pour apporter le réconfort, la joie, la paix dans nos relations avec les autres?

De l’expérience acquise à vérifier la foi en nous, nous pouvons aussi aider un frère, une sœur à améliorer leur vie.

C’est sûr qu’il y a des personnes qui ont gravement péchées et qui vont se retrouver sur les nouvelles, par exemple. Plus le péché devient grave, plus il y a de risques que plusieurs personnes soient atteintes par le mal. C’est le cas avec les différentes guerres dans le monde présentement. Des innocentes victimes paient la note de la folie devant ces guerres.
Avec le virus du covid19 aussi. Nous portons un masque, nous gardons notre distance par charité fraternelle, parce que nous nous aimons. Pendant un certain temps, au lieu de nous rapprocher comme l’Église nous le demande, habituellement, nous devons nous éloigner les uns des autres. « On s’aime d’même! »

N’attendons pas d’être parfaits, n’attendons pas la fin de cette pandémie pour aider quelqu’un dans la foi.

Jésus nous dit : « Tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel. » Nous délions les personnes du mal, quand nous sommes attentifs à leurs besoins de base, dont la foi fait aussi partie. Nous lions les talents, les dons et charismes pour les offrir en gerbes de grâces à l’Esprit Saint. Nous délions les personnes du mal et nous lions la beauté de Dieu dans chaque personne. Nous relions (religion), nous créons des liens d’amour, de joie et de paix entre nous.

En vivant dans la paix, nous savons que Jésus est avec nous. En portant la paix dans nos différents milieux, Jésus nous aide à toucher le cœur des personnes autour de nous et cela peut conduire des personnes à vouloir connaitre Jésus davantage. Jésus nous le dit que lorsque nous devenons unis en son Nom qui est Amour, il est au milieu de nous. Il agit.

Continuons de garder Jésus au milieu de nous. Laissons Jésus nous le redire : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d'eux. »
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 12 Sep - 20:47

A Dimanche 13 septembre 2020
Ec 27, 30 Rm 14, 7-9 Mt 18, 21

Dans le livre de Ben Sirac le Sage ou l’Ecclésiastiques, nous lisons se passage qui nous fait penser à cette partie de la prière du Notre Père : « Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ».
Ben Sirac le mentionne comme ceci : « Pardonne à ton prochain le tort qu’il t’a fait ; alors, à ta prière, tes péchés seront remis. »

Ça nous fait penser à Saint Maximilien Kolbe, dont sa fête est le 14 août, la veille de l’Assomption de Marie.
Saint Maximilien Kolbe semble avoir compris ce que Jésus demande à Pierre. Il pardonne à tous les bourreaux dans son cœur. Pendant qu’il est captif dans un camp de concentration Nazi, il demande à l’un des bourreaux d’épargner un père de famille et de mourir à sa place.

Maximilien n’aurait jamais pu faire un tel geste s’il ne comprenait pas la loi du pardon de Jésus, s’il ne le vivait pas totalement.

Il a réalisé un acte de charité qui nous dépasse. Essayons de nous imaginer être à sa place. Qu’est-ce que nous aurions fait? Maximilien a offert sa vie pour qu’une famille soit réunie.

Jésus a offert sa vie sur la croix afin que la famille humaine soit complètement réunie. Rendons grâce à Jésus pour toutes les personnes dans le monde qui font des actes de charités et que notre cœur devienne de plus en plus semblable à celui de Jésus.

Souvent, nous portons en nous des blessures, des tristesses, de la haine aussi parfois, de la rancune et de la colère contre des personnes.

Pierre l’Apôtre ressentait déjà que le mal était présent : « Pierre s'approche de Jésus pour lui demander : « Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu'à sept fois ? » Jésus lui répond : « Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois. »

C’est comme si Jésus lui disait : « Continue de pardonner Pierre, c’est la voie du salut et de la sainteté. »
Il est nécessaire de pardonner. Mais souvent nous entendons ici et là : « Pourquoi je lui pardonnerais, après ce que cette personne m’a fait?

Et c’est là que nous nous coinçons dans des murs. Nous ne l’avons pas digéré. Nous demeurons dans le passé. Nous sommes liés à un fil qui n’existe pas. Juste de refuser de pardonner un petit peu et nous portons le poids de ce refus sur nos épaules.

C’est fatiguant. Ça nous épuise, ça peut même nous conduire à un ‘burnout’. Nous ne sommes pas libres. Quand nous nous disons, je suis tanné, fatigué, c’est un bon signe que nous avons à remettre quelque chose à Jésus. Et même si nous ne savons pas c’est quoi, Jésus le sait lui. Nous lui remettons même ce dont nous ne savons pas quoi : « Je ne sais pas c’est quoi Jésus que j’ai, ce malaise que j’ai en ce moment, je te le remets. Merci Jésus de le prendre et que ton Amour passe dans ma vie, jusqu’au cœur de la vie des autres. »
Jésus a la solution : Pardonne. Lâche prise de ce qui est inutile du passé.

Apprenons à tout remettre à Jésus. Pendant que nous lui offrons tout ce qui est contraire à l’Amour de la Trinité, Jésus nous remplis de son Amour. Chaque fois.

Chaque fois que nous remettons à Jésus ce qui nous remonte de négatif dans la pensée, offrons-lui et remercions-le de nous guérir et de guérir la ou les personnes de ma fermeture qui s’est graduellement formée pour devenir un mur. Oui, guérir aussi la ou les personnes, puisque je leur ai envoyé des regards négatifs pendant des semaines, voire des années.
Quelle que soit la raison de notre malaise, de notre mal, remettons tout à Jésus. Soyons libres maintenant. Laissons-nous Aimer de la Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 19 Sep - 23:15

A Dimanche 20 septembre 2020 25e TO Mt 20, 1-16 Ph 1, 20c-24.27a Is 55, 6-9


Dans le livre d’Isaïe, nous avons lu: « Cherchez le Seigneur tant qu'il se laisse trouver. » C’est très vrai que nous sommes appelés à nous joindre à Dieu. Lorsque nous sommes en marche avec Jésus, notre existence devient plus simple, nous entrons dans une plus grande paix et nous devenons comblés, parce que l’Amour de Dieu est toujours au rendez-vous.

La deuxième partie de cette phrase est moins évidente : « Cherchez le Seigneur tant qu'il se laisse trouver. » « Tant qu’il se laisse trouver » ce qui veut dire : ‘Jusqu’au moment où il se laissera trouver, où il se laissera toucher le Cœur.’ C’était une manière de comprendre Dieu. Et encore aujourd’hui, nous pensons que Dieu est souvent éloigné de nous. Nous pensons que nous devons le chercher parce que, des fois, il ne semble pas b’en b’en présent.

Au fond de notre coeur, nous savons que Dieu est là, mais c’est nous, qui souvent, nous ne sommes pas au rendez-vous. Nous pensons que nous devons chercher constamment Dieu que nous pensons absent, mais c’est nous qui sommes occupés ailleurs.
Nous nous laissons aller à toutes sortes de pensée, d’activités qui nous gardent éloignées d’une relation véritable avec Dieu. Or, c’est nous qui sommes éloignés. Mais, le Seigneur se laisse trouver chaque fois que nous y sommes attentifs, puisqu’il est toujours avec nous.

Saint Paul a une phrase clef à nous partager : « Vivre, c'est le Christ. » Cette affirmation est majeure. Nous pourrions dire : ‘vivre c’est respirer’. C’est la réalité. Nous respirons, parce que notre corps s’est habitué à respirer. Nous n’avons qu’à laisser nos poumons continuer à respirer.

Mais c’est encore plus vrai de dire : « Vivre, c’est le Christ. » C’est Dieu qui nous a donné la vie et la possibilité de respirer. Notre vie s’épanouira, dans la foi, dans la mesure où nous serons de plus en plus en relation de cœur avec Jésus. Respirer est devenu simple pour nous, être en relation avec Jésus est encore à améliorer.

Continuons de nous rapprocher de Jésus au point de vivre de son Esprit Saint sur nous et dans notre corps, dans notre vie. Nous sommes invités à faire confiance, à accueillir l’Esprit du Père et du Fils plutôt que de le chercher.

Un simple exemple : nous devons chercher nos produits au magasin, si nous voulons survivre. Chercher pour nous, est devenue une habitude. Mais se laisser trouver par Dieu et l’accueillir est une œuvre dont nous ne terminerons pas de pratiquer et nous améliorer, parce que nous savons que Jésus est le seul chemin du salut.

Communier à l’Eucharistie devrait être chaque fois un rappel pour nous à laisser Dieu prendre sa place dans notre vie, un rappel à nous recentrer sur Dieu et l’accueillir encore davantage. Après avoir reçu Jésus dans l’Eucharistie, nous pouvons dire : « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. (Voir Galates 2, 20) » « Vivre, c’est le Christ, nous dit saint Paul ».


Homélies du Dimanche par Normandt 5o5cbnkl92apxi3k52rzeni9tpq8uvzqc7zgnha

Ce qui est merveilleux avec la parabole dont Jésus nous partage, c’est que, pour une rare fois, ce n’est pas Dieu qui doit partir à la recherche des ouvriers, ce sont les ouvriers qui s’approchent de Jésus pour avoir une « job », du travail. Encore une fois, l’importance de nous rapprocher de plus en plus de Jésus est de première importance. Nous ne serons jamais assez près de Jésus, nous n’arriverons jamais assez tôt pour nous offrir à lui et à sa mission... et l’accueillir, le recevoir.

Et Jésus ne nous parle pas de n’importe quel travail. Il nous envoie à un seul endroit : « Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste. » Jésus nous envoie à la vigne pour y œuvrer. Dans la vigne, nous sommes invités à placer les branches sur la vigne, sur le Cœur de Dieu. Et le plant, ou plutôt la personne, commencera à recevoir la sève de Dieu.

Nous sommes des bâtisseurs, des bâtisseuses de ponts entre les personnes et Dieu. Permettre à Dieu de nous trouver et inviter les personnes à trouver Dieu, c’est la plus belle des missions qui existe dans le monde entier. Nous sommes des privilégiés de savoir que nous sommes invités à œuvrer dans la vigne de Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 26 Sep - 23:40

A Dimanche 27 septembre 2020 26e TO Mt 21, 28-32 Ph 2, 1-11 Ez 18, 25-28

Le but premier de notre existence de chaque jour est de nous convertir à Jésus. Et Ézékiel nous invite simplement à changer les mauvaises habitudes que nous avons prises au cours de la dernière année ou au cours de notre vie et de les transformer en des efforts positifs de changement.

Le Psaume nous propose de toujours revenir à Dieu. Que ce soit le matin, l’après-midi, le soir et la nuit, et quand nous nous réveillons la nuit, de profiter de chaque occasion pour replacer notre cœur en union avec le Cœur de Jésus.

Dans le Psaume, nous avons lu : « Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. » Seul Dieu me sauve. Et nous savons que Dieu est le Dieu qui sauve toute l’humanité. Tout le monde sur la terre a le même Dieu.

Le début de la phrase est : « Seigneur, enseigne-moi tes voies ». La route que tu me montres est facile à suivre, le sentier est très étroit, donc je ne peux pas me perdre ni d’un bord ni de l’autre. Fais que je demeure dans ton sentier, fais que je suive ta lumière dans la nuit et dans le jour et que ton soleil m’éclaire dans les multiples décisions que je dois prendre, fais que je puisse toujours choir le vrai du faux, le bon du mauvais, le bien du mal.

En ce sens, la prochaine phrase du Psaume vient appuyer nos demandes : « Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. » Fais que je reçoive ta vérité et que je laisse de côté tous les mensonges qui me parviennent de partout.

Homélies du Dimanche par Normandt 1frjpb6g3er159n3kjl4f1ye0dhsdagkh8dwsoy

Jésus nous offre, par cette parabole, à prendre le temps de bien peser ce qu’il nous demande et ce qu’il nous invite à réaliser pour le salut du monde : « 'Mon enfant, va travailler aujourd'hui à ma vigne.' Celui-ci répondit : 'Je ne veux pas.' Mais ensuite, s'étant repenti, il y alla.’ » Parfois, nous sommes sur les breaks, mais le discernement et la sagesse de Dieu fait son chemin dans notre cœur. Puis, après plusieurs hésitations, nous décidons que la meilleure mission est d’aller à la vigne du Seigneur. Cette vigne est l’invitation à la plus grande récolte, éternelle. Le soin et la récolte des âmes, chaque jour.

Laissons la parole à saint Paul : « S'il est vrai que, dans le Christ, on se réconforte les uns les autres, si l'on s'encourage dans l'amour, si l'on est en communion dans l'Esprit, si l'on a de la tendresse et de la compassion, alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l'unité. »

Après avoir constamment travaillé à la conversion chaque jour, nous sommes invités à partager notre foi avec les autres. Nous devenons de plus en plus de véritables militants joyeux de la propagation de l’Amour de Dieu lorsque nous pouvons partager son Amour sans retenue.

Et seul l’Amour de Dieu accueilli, offert et reçu entre nous, nous conduira à davantage d’unité dans la foi. Tant que c’est Jésus qui nous rassemble dans son Amour, nous avons la garantie que nous aurons tout ce dont nous avons besoin pour continuer ensemble, la mission d’Amour tellement nécessaire pour notre monde aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 4 Oct - 0:00

Homélie du Dimanche 4 octobre 2020 A 27 TO Mt21,33-43 Ph4,6-9 Is5,1-7

Tous les services qui sont dans l'Église sont des œuvres d’un seul maître, Jésus. Et, nous sommes libres d’aller à la vigne de Dieu.
Il y a deux réalités desquelles nous pouvons méditer. La première réalité, c'est le Seigneur qui guide son Église. La deuxième réalité, c'est que nous sommes invités à œuvrer dans son Église.

Commençons avec la deuxième réalité; Dans l'Évangile, Jésus est assez précis quant aux intentions qu'auront les personnes contre ceux et celles qui ont décidés d'œuvrer dans l'Église: « Quand arriva le moment de la vendange, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de la vigne. Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l'un, tuèrent l'autre, lapidèrent le troisième. »

Pour attirer des personnes dans notre église, il est nécessaire d’avoir un discours attirant sur la réalité de l’Église. Permettons à Jésus de parler à travers nous, aux autres. Si nous voulons du changement, avançons avec Jésus et prions-le. Comme promis par Jésus, l’Esprit Saint va guider l'Église et nous qui sommes dedans.

La partie la plus importante de la parabole et qui nous réconforte, c'est Dieu qui veille sur sa vigne. Sauf que, parfois, Jésus n’est pas le bienvenu: « « Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : ‘Ils respecteront mon fils.’ Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : ‘Voici l'héritier : venez ! tuons-le, nous aurons l'héritage !’ »

L’Église ressemble à l’Héritier, l’Église est à l’image de Jésus, mais des personnes risquent de perdre la lumière et peuvent sortir du plan de la Trinité.

Jésus nous dit : « N'avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire. C'est là l'œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux ! Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit. »

La pierre angulaire ne changera jamais. Jésus reste le même. La Sainte Église ne tombera jamais puisqu'elle sera donnée: « à un peuple qui lui fera produire son fruit. » Ceux et celles qui produisent du fruit dans l'Église sont sous l'ombre de l'Esprit Saint. Être missionnaires, c’est offrir l’Amour de Dieu et le recevoir.

Le premier octobre, c'était la fête de la petite Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face. Elle est docteure et patronne des missions. Et nous sommes dans le mois de la mission. Je nous laisse méditer sur des extraits qu'elle nous a laissée:
« Ô Face Adorable de Jésus, seule Beauté qui ravit mon coeur, daigne imprimer en moi ta Divine Ressemblance, afin que tu ne puisses regarder l'âme de ta petite épouse sans te contempler Toi-même. »

Homélies du Dimanche par Normandt C9z5kikrks8hlranj1qza9r39fzfx9ypc3lphx0

« Je veux passer mon Ciel à faire du bien sur la terre. Après ma mort je ferai tomber une pluie de roses. »

« Toi seul, ô Jésus, peux contenter mon âme, car jusqu'à l'infini, j'ai besoin d'aimer. »

« Mon ciel est de rester toujours en sa présence, de l'appeler mon Père et d'être son enfant. »

« Pour moi, la prière, c’est un élan du cœur, c’est un simple regard jeté vers le Ciel, c’est un cri de reconnaissance et d’amour au sein de l’épreuve comme au sein de la joie ; enfin c’est quelque chose de grand, de surnaturel, qui me dilate l’âme et m’unit à Jésus. »

« Je te ressemblerai, Jésus... Laisse en moi la Divine empreinte de tes Fruits remplis de douceurs et bientôt, je deviendrai sainte. Vers toi j'attirerai les cœurs. »

Pendant cette Eucharistie, remettons nos inquiétudes à Jésus, et Dieu nous aidera à trouver les solutions. Que Dieu continue de nous guider pour savoir ce qui lui plaît, ce qui est juste, ce qui est réalisable afin que son Église soit toujours à son image et à sa ressemblance.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 10 Oct - 20:20

Homélie A Dimanche 11 octobre 2020
27e TO Mt 22, 1-14 Ph 4, 12-14.19-20 Is 25, 6-10a

Nous savons que nous sommes en paix lorsque l’équilibre se réalise entre notre vie et Dieu. Mais lorsque nous n’avons pas la paix, nous avons un signe que quelque chose perturbe cette paix.

Lorsque nous regardons les champs en octobre, nous observons un champ qui est en paix. C’est le silence, c’est un retour à la paix. Ce champ a passé plusieurs mois à vivre plusieurs transformations. Au début du printemps, les semences vivent une transformation radicale. Au cœur de ces semences, il y a une pression immense à briser la coquille qui est demeurée captive pendant l’hiver.

Puis, nous pouvons voir les petites pousses commencer à poindre et cela nous remplis d’espérance. Bien sûr, le temps qu’il fera, la quantité de pluie auront leur rôle à jouer pour la qualité des tiges qui poussent. À ce moment, l’humain est complètement à la merci des éléments de la nature.

Plus ça va, plus il y a du mouvement. La petite semence se montre dans le champ. Ensuite, elle découvre qu’elle n’est pas la seule à grandir. Lorsque nous regardons un champ d’avoine, les pousses deviennent légions. Toujours dans la paix, ce travail se fait silencieux entre la terre et le ciel.

Ensuite, vient le temps de la moisson qui servira à nous nourrir. Les arbres donneront de leurs fruits, les champs nous offrira la nourriture. Nous recevons en abondance.

Homélies du Dimanche par Normandt Vouunvi5cqmzjjwtf1uf5jvmw6r135ytsyvt0kr

Vous avez sûrement deviné qu’il y a un rapport à faire entre le champ qui nourrit une multitude de personnes et les efforts que nous réalisons de notre côté, afin d’améliorer le monde autour de nous en leur proposant des valeurs et la foi en Jésus.

Avec la conversion de notre vie chaque jour et ensemble, nous sommes en mission pour l’évangélisation, que nous réalisons très souvent à l’insu des autres. Nous sommes en mouvement dans le monde et nous apportons beaucoup autour de nous.

Ce que nous offrons aux autres est une nourriture qui est de la plus grande qualité, lorsqu’elle est directement reçue du Cœur de Dieu. Et c’est une beauté de voir tous les efforts que nous déployons, à distribuer ce que nous recevons chaque dimanche et chaque jour par nos prières, notre relation avec Jésus.

Cela n’est pas écrit dans les livres. Nous ne voyons pas tout ce que nous réalisons au jour le jour, nous ne voyons pas tout ce que les autres ici font dans leur réalité quotidienne, mais comme le champ remplis d’avoine, ensemble, nous sommes une présence d’Amour dans le monde.

Comme le champ qui vit ses transformations et dont nous recueillons ses produits, nous rendons grâce à Dieu pour tout ce que nous recevons. C’est aussi le moment de nous féliciter d’être en marche avec Jésus et d’offrir ce que nous recevons de meilleur aux autres.

Rendons grâce à Dieu pour la confiance qu’il nous fait et tout ce qu’il nous offre à partager aux autres. Je remercie Dieu avec vous et Dieu nous le rendra au centuple. Nous sommes en mission avec Jésus. Continuons avec Jésus.

Ce que Jésus nous demande, c’est de l’accueillir dans notre vigne et dans notre champ, de l’inviter avec nous partout où nous allons. Laissons-le nous convertir et convertir le cœur des personnes. Invitons les personnes autour de nous au banquet de Dieu, à son Eucharistie. Permettons à Jésus de nous aider, puisque c’est sa Mission.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 17 Oct - 21:48

A dimanche 18 octobre 2020 Mt 22, 15-21 1Th 1, 1-5b Is 45, 1.4-6a

Souvent, nous entendons aujourd’hui que toutes les religions sont semblables. Pas nécessairement. Parce que s’il y a des différences entre les personnes et qu’elles forment une religion, les religions sont aussi différentes.

D’ailleurs, nous choisissons souvent les personnes avec qui nous aimons être en relation, c’est vrai aussi pour la religion que les gens choisissent.

Cependant, il y a un seul Dieu pour l’humanité, comme c’est écrit dans le livre d’Isaïe : « Je suis le Seigneur, il n'y en a pas d'autre : en dehors de moi, il n'y a pas de Dieu. » Un Dieu, plusieurs religions, une multitude de personnes.

Dieu est le même pour le monde entier, il ne change pas, mais nous pouvons le voir ou le penser de manière différente. C’est bien et en même temps, ça peut causer des difficultés dans notre manière de comprendre Dieu.

Souvent, j’aime dire : « Si les zèbres avaient à peinturer Dieu, ils le peintureraient avec des lignes noires et blanches ».

Nous avons la tendance à peindre Dieu comme nous pensons qu’il est et non pas comme il est. Discernons entre ce qui vient de Dieu de ce qui n’est pas de lui. Et cela est vrai aussi pour toutes les religions, les personnes.

Saint Paul parle de l’importance de connaître le vrai Dieu, afin de transmettre la vérité sur lui :
« En effet, notre annonce de l'Évangile chez vous n'a pas été simple parole, mais puissance, action de l'Esprit Saint, certitude absolue. »

Homélies du Dimanche par Normandt 8okf9su529yanwjyjkdt31ie7q4o89hc6wdgsvb

La transmission de la Parole de Dieu et la connaissance de Jésus passe par le Saint Esprit, puisque seul le Saint Esprit connait réellement Dieu.
Assurons-nous d’être certain que lorsque nous parlons de Dieu que nous sachions de qui nous parlons et non pas simplement de ce que nous avons entendu. Osons revisiter notre apprentissage.

Posons-nous cette question, par exemple. Puisque Dieu est Amour, et nous le croyons, est-ce que Dieu nous ferait du mal? Faisons le tri de ce qui est bon et de ce qui est moins bon, le vrai du faux, la vérité du mensonge. Rendons à Dieu ce qui est à Dieu.

Pour l’argent, cela va à César lorsque nous payons les impôts, par exemple. C’est le côté pratique. Nous rendons au policer notre permis de conduire. Nous transmettons aux enfants notre connaissance.

Rendons à Dieu notre action de grâce pour son Amour et pour tout le bon et le bien qui vient de lui. Et c’est de ça que nous devrions parler lorsque nous parlons de Dieu. À la banque nous parlons d’argent, avec Dieu et de Dieu, nous parlons d’Amour infini, d’Amour vrai, réel, pur.

Les disciples des pharisiens et les sympathisants d’Hérode viennent poser une question à Jésus. Leur question est remplie de vérité sur Jésus. Mais, c’est étrange qu’ils ne se rendent pas compte de la vérité dans leur question. Ils disent à Jésus : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le vrai chemin de Dieu ; tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne fais pas de différence entre les gens. »

Jésus est vrai et il enseigne le vrai chemin de Dieu. Il ne se laisse influencer par personne, car il ne fait pas de différence entre les gens. C’est impressionnant que des personnes comprennent les vérités sur Jésus et ils cherchent quand même à tromper Jésus en lui posant la question sur les impôts.

Jésus les invite à se questionner sur la question qu’ils lui posent. Jésus est vrai et l’impôt est à César. Jésus enseigne le chemin de Dieu. Jésus est juste avec tout le monde. Remettons ce qui est de Dieu à Dieu et rendons lui grâce pour son Amour que nous recevons gratuitement, sans payer.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 25 Oct - 0:33

A dimanche 25 octobre 2020 30e Dim TO
Mt 22, 34-40 1Th 1, 5-10 Ex 22, 20-26

Lorsque nous sommes devant le Saint Sacrement, il y a des bougies qui sont près de Jésus. La flamme des bougies se balancent au gré des brises de vent. C’est la danse entre la brise du vent et la bougie. Et nous savons que ces bougies sont très faciles à éteindre.

S’il y a quelque chose dont nous devons être très prudent, c’est de ne pas brimer l’élan de la foi des personnes. La foi est comme une petite bougie, avec une petite flamme.

Dieu nous offre la lumière de la foi. Mais quelqu’un peut brusquement passer près de nous ou souffler sur notre flamme et l’éteindre. Nous-mêmes, nous pouvons l’éteindre si nous ne sommes pas prudents. La foi que nous portons comme une flamme est fragile. Nous devons la protéger, nous devons veiller sur elle.

Parfois quelqu’un va l’éteindre ou nous allons l’éteindre. À ce moment, qui pourra nous l’allumer à nouveau sinon l’Esprit Saint? Qui nous a donné la foi au départ, sinon Dieu? Revenons continuellement à la source, revenons constamment à l’Eucharistie, afin de nous assurer que notre foi ne s’éteigne pas.

Ce passage du Psaume est à point venu : « Je t'aime, Seigneur, ma force : Seigneur, mon roc, ma forteresse, Dieu mon libérateur, le rocher qui m'abrite, mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire ! »
Seigneur, ma force, qui garde ma foi solide, / Seigneur, mon roc sur lequel ma foi s’appuie, / Seigneur, ma forteresse, toi qui entoure ma foi, / Seigneur Jésus, mon libérateur de tout ce qui veut éloigner ma foi de toi, / Seigneur le rocher qui m’abrite, comme une grotte contre les tornades, les tempêtes de neige, / Seigneur, mon bouclier contre mes ennemis intérieurs et extérieurs, / Seigneur, tu es ma brise de victoire, grâce à ton Amour. Jésus, nous voulons garder notre foi dans ton Amour.

Homélies du Dimanche par Normandt Abco83mq4tuun1fkofksmxs8j39kuecj5f9qm7o

Saint Paul donne un moyen pour nous protéger contre n’importe quoi qui peut nous sortir du bon sentier vers Dieu, afin de garder notre foi vivante : « Vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable ». Il n’y a qu’un seul Dieu véritable pour l’humanité. Pour garder notre foi vivante, nous suivons Jésus, nous nous unissons à sa pensée, à sa volonté, à sa personne.

Nous sommes aussi en mission, afin de partager la flamme de notre foi. Nous voulons que Jésus soit notre flamme, pour qu’il la transmette par notre personne aux autres. Nous voulons garder la flamme de Jésus dans notre vie et nous voulons que d’autres deviennent enflammées de la même flamme. C’est ce que Jésus souhaite que nous accomplissions.

Saint Jean écrit : « Celui qui aime est né de Dieu : il connait Dieu. » (Bis) C’est beau et bien. Dès que nous aimons, dès que nous laissons passer l’Amour de Dieu par notre vie, nous connaissons Dieu. C’est trop simple ce que saint Jean nous dit. Aimer, c’est connaitre Dieu. Aimer, c’est permettre à la flamme de la foi de briller.

Puis, Jésus pourra nous dire à la fin de nos jours : « Tu as aimé le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit et tu t’es laissé aimer de lui. Tu as aussi aimé ton prochain comme toi-même et tu t’es laissé aimer des autres. Aimer et se laisser aimer c’est connaitre Dieu. Tu as aussi appris à t’aimer avec mon Amour.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 1 Nov - 0:55

Dimanche 1 novembre 2020 Toussaint

Mt 5, 1-12a 1 Jn 3, 1-3 Ap 7, 2-4.9-14
La première lecture est tirée du livre de l’Apocalypse. Saint Jean nous dit : « J'ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer. » Jean nous parle de la quantité de saintes et de saints qu’il perçoit dans la vision reçue de Dieu.

Saint Jean doit certainement vivre un sentiment de béatitude en voyant autant de personnes qui sont rendues dans le royaume de Dieu. Ces personnes sont déjà au ciel. Et beaucoup se joindront à eux. Ce qui nous échappe, c’est de connaitre la quantité totale de personnes. Dieu le sait et il a de la place pour tout le monde. Monseigneur Hamelin nous rappelait de prier avec les saints et saintes du diocèse.

Beaucoup de personnes simples, qui vivaient comme ils le pouvaient chaque jour, qui n’ont pas fait beaucoup de bruit et qui vivait une foi dont Dieu seul sait, sont aussi au ciel dans le Cœur de Dieu.

Remercions le Seigneur dans notre cœur, pendant une minute, et louons-le pour tout ce que nous avons vécu de beau, de bien, de bon, de vrai, de réel, avec les personnes qui nous ont précédés dans le Cœur de Dieu.

Une mère, un père, un enfant, nos grands-parents, une tante un oncle, un ami, une amie, une connaissance, des gens aussi qui ont la foi, et des personnes que nous ne connaissons pas et qui ont servi à améliorer notre existence. Merci Seigneur pour toutes ces personnes qui ont passé dans notre vie.

Nous prions pour ces personnes et celles qui sont décédées aux suites de maladies comme le covid19, victimes de la guerre aussi. Nous prions pour ceux et celles qui ont perdu un être cher.

Homélies du Dimanche par Normandt 7l5058u7gmb4rhku9s9zi03ve0pp4zp8cbc192l

Saint Paul a une très bonne idée de notre rencontre avec Jésus. Cela est très rassurant : « Lorsque le Fils de Dieu paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. » Nous serons semblables à Jésus, parce que nous aurons conformés notre vie à sa volonté.

Dans l’Évangile, quelle est le mot qui revient constamment : « Heureux », heureuse. C’est la béatitude. Mais nous pouvons vivre la béatitude dès maintenant. Juste à penser à la joie dans notre cœur et nous avons la béatitude, reçue de la joie éternelle. Quand on ressent la joie, c’est Dieu qui est dans notre cœur.

Le fait d’être heureux, heureuse, cette joie éternelle, c’est parce que l’Amour de Dieu est dès maintenant et il sera notre demeure dans l’éternité aussi. Continuons de marcher dans la voie du salut, ensemble. Préparons notre cœur, dès maintenant, à recevoir tout l’Amour de Dieu.

Heureux sommes-nous si tout ce que nous recevons vient de Dieu. Nous pourrons, par la suite, le partager et le recevoir des autres. C’est le seul moyen pour que le bonheur grandisse dans le monde, de nous convertir et accepter chaque jour de recevoir le bonheur de Dieu. C’est si simple.
Heureuses les personnes qui laissent l’amour passer dans leur vie et qui la reçoivent, heureuses les personnes qui se laissent aimer, qui s’aiment, qui aiment aussi leur famille et amis!

Souhaitons de goûter, des maintenant, à la fidélité, la paix, la confiance, la douceur, le partage et au royaume de Dieu. Souhaitons de vivre dans l’Amour maintenant et pour la vie éternelle. C’est ce que Dieu nous accorde.

Jésus nous dit : « Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 7 Nov - 15:44

Homélie du Dimanche 8 novembre 2020
A 32 TO 8no20 Mt 25, 1-13 1Th 4, 13-18 Sg 6, 12-16

Il y a des choses dans la vie qui ne se partagent pas. Dans l’Évangile, ce sont les vierges sages qui ne peuvent pas partager leur huile pour ajouter de la lumière aux autres filles, qui souhaitent aller aux noces et voir l’époux.
« Au milieu de la nuit, il y eut un cri : ‘Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’ Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe. Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : ‘Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ Les prévoyantes leur répondirent : ‘Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.’ »

Comment concilier la sagesse et décider de ne pas partager ce que nous avons aux autres. Pourquoi, lorsque Jésus n’a pas cessé de nous parler et de nous vanter la justice et la charité, fait-il volte-face et semble-t-il nous inviter à ne pas partager de l’huile avec d’autres?

Jésus, nous le savons, ne peut pas nous demander quelque chose contraire à sa volonté. L’Amour de Dieu est unique et sera toujours donné à tous et toutes. Donc, Jésus, comme nous le connaissons, essaie de nous dire autre chose. Nous ne pouvons pas tout partager. Il y a de ces choses qui ne se partagent pas.

L’attention constante à Jésus et le suivre pendant notre vie est sûrement dans l’intention de Jésus. Lorsque nous tenons notre cœur uni au Cœur Sacré de Jésus, c’est quelque chose que nous ne pouvons pas donner aux autres, nous le vivons.

Homélies du Dimanche par Normandt ?url=https%3A%2F%2Fseed-us2.gloria.tv%2FFH1AFqwCGATb4aNv9QSRL3f3H%2F4phxhzifzb1gvilo5b2nou9tz7qqyv810h677ns

Chaque personne est unique et leur relation avec Dieu est aussi unique. Si les autres recherchent Dieu et le reçoivent, ils vont aussi saisir que c’est le seul passage, afin d’entrer dans le Royaume de Dieu. Mais si les personnes sont insouciantes, elles ne verront pas, pire encore, elles ne comprendront pas qu’elles puissent être sauvés par le Christ. Et lorsque l’Époux arrivera, elles seront ailleurs.

Les 7 péchés capitaux : L’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, l’impureté, la gourmandise, la paresse nous gardent éloignés de l’Époux. Lorsque nous sommes attirés par le péché, nous nous éloignons de la vérité et de Dieu. Enfin, ce qui rend insouciants ce sont les éloignements de l’Amour de Dieu.

Au contraire, l’effort et la constance par nos pratiques de foi, de dévotion et de vie dans le Christ nous aideront à remplir notre lampe d’huile. L’huile est le symbole de ce qui demeure.

Veiller par la prière, n’est pas quelque chose qu’on peut donner à une autre personne. Elle devra elle aussi veiller et prier. La prière est unique à la personne qui la pratique. Lorsque nous prions pour les autres, lorsque nous récitons le chapelet, par exemple, pour les autres, nous les aidons à remplir leur lampe à l’huile. Chaque bille du Rosaire est une goutte d’huile dans les lampes de ceux et celles pour qui nous prions.

Cependant ce qui nous torture le plus, ce qui tord le plus notre cœur, c’est de prier pour des personnes qui ne se laissent pas toucher le cœur. Même Jésus ne peut pas aller contre le désir d’un cœur fermé.

Mais la persévérance dans la prière, toutes les prières que nous offrons pour les âmes peuvent faire la différence. Beaucoup de personnes insouciantes sont devenus sages par la prière de parents, d’amis et souvent d’inconnus qui ont priés pour eux.

Donc, comme dans la parabole, à la dernière minute, tous les priants et même les vierges sages, ne peuvent rien pour la personne au cœur fermé, sauf prier.

Chaque personne peut décider de se placer en face de l’Amour du Christ Ressuscité et d’entrer dans la noce éternelle ou le refuser. Et comment refuser, car : « La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. »

Soyons vigilants dans la prière et demeurons prêts, par un cœur renouvelé et resplendissant, lavé dans le Sang de l’Agneau.

Pendant cette communion au Corps et au Sang de Jésus, demandons-lui de nous aider à toucher le cœur de toutes les personnes qui se tiennent éloignées de lui, de l’Époux, afin qu’ils découvrent l’Amour qui conduit dans la maison du Père sous la Présence de l’Esprit Saint.

Que Marie et Joseph voyagent avec nous pendant notre pèlerinage, afin de toucher le cœur des distants et de les ramener à l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde et redonne l’éclat à l’âme, guérie de toute maladie, l’âme qui est remise à neuf, sans tache, pour la gloire de Dieu et le salut du monde.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 14 Nov - 18:27

Homélie du Dimanche 15 novembre 2020

A Dimanche 15 novembre 2020
Mt 25, 14-30 1Th 5, 1-6 Pr 31, 10-13.19-20.30-31

Aujourd’hui, il est question des efforts que nous déployons pour demeurer solides dans la foi. Dans la lecture des Proverbes, nous lisons : « Une femme parfaite, qui la trouvera ? Elle est précieuse plus que les perles ! » La vaillance chez la femme et chez l’homme, c’est une grâce dont nous avons la chance d’observer. Nous louons ces personnes pour le travail et le bien qu’elles font.

Il y a une différence entre une personne qui se donne avec équilibre et une personne qui se donne jusqu’à l’épuisement. Si l’équilibre d’une personne est loué, l’épuisement d’une personne fait craindre pour la santé.

Nous savons que nous pouvons faire fructifier nos talents un jour à la fois et progressivement. Lorsque nous pensons à sainte Thérèse de Lisieux dans son cloître, nous savons qu’elle n’était pas appelée à faire les milles pas chaque jour pour rejoindre des personnes sur les routes de la vie. Par contre, elle portait au Seigneur toutes les personnes à qui elle pouvait penser.

Elle priait constamment pour le bien de l’Église et pour les prêtres. C’était sa mission. En plus, pour la garder occupée, elle avait ses tâches quotidiennes. Si ce n’était pas pour le froid cuisant de l’hiver dans un cloître sans chauffage, en Europe, la petite Thérèse aurait vécue plus longtemps. Elle est décédée de tuberculose.

Homélies du Dimanche par Normandt Uqi1o6zehmrbtk1wccd9llo227s6629cmexmgqs

Si ce n’était de la reconnaissance des sœurs à son endroit, sa vie aurait été autant sainte mais non connue de millions de personnes. Combien de personnes autour de nous dont nous pouvons dire avec beaucoup de justesse qu’elles sont saintes. Ces personnes avaient un but particulier qui très souvent a échappé à beaucoup de personnes.

Quel est ce but si particulier que les saintes personnes ont? Ce n’est pas tant le travail qu’elles font que de la manière qu’elles le font. Ce n’est pas tant la quantité de travail qui est remarqué.

C’est surtout le talent qui est déployé. Or, une personne peut faire beaucoup de choses, mais le plus important est sa relation à Dieu. Parce que Dieu est celui qui nous offre les talents et il est le seul qui peut les faire fructifier en nous.

Ce que les saintes et les saints ont de si remarquable est leur relation à Jésus. Avant tout le talent qu’une personne peut disposer, c’est la relation à Jésus qui domine. Placer notre confiance en Jésus nous permet de recevoir exactement ce dont nous avons besoin pour la mission.

Nous n’avons pas à tous faire pareil, nous sommes en mission lorsque notre mission vient de Jésus et que nous déployons les talents que Jésus nous offre pour la mission. Quelle que soit la mission. Thérèse était réservée à Dieu dans une clôture, dont elle ne sortirait jamais.

Elle vivait dans un lieu de prière et d’adoration. Elle vivait déjà la béatitude qu’elle retrouverait à son entrée au ciel. Elle vivait des moments uniques avec Dieu dans le silence. Quelle grâce de se laisser aller à la bienveillance de Dieu et de placer toute sa confiance en lui. Ça c’est du talent.

Cela dit, nous avons tous et toutes du talent lorsque nous laissons à Jésus le soin de guider notre journée, chaque journée.
Remarquons dans ce qui suit que Jésus dit que la personne a reçu ses 5 talents. Elle n’a rien fait pour recevoir ses talents, mais c’est avec Jésus qu’elle les a faits fructifier : « Celui qui avait reçu les cinq talents s'avança en apportant cinq autres talents et dit : ‘Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.’ Son maître lui déclara : ‘Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.’ »

Cette personne était déjà dans la joie de son maître. Et le Seigneur vient lui confirmer que la joie va demeurer éternellement. Demandons encore à Jésus de nous dévoiler nos talents et entrons dès maintenant dans la joie de notre Roi.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 21 Nov - 19:41

Homélie, Dimanche Christ Roi
A dimanche 22 novembre 2020 Mt 25, 31-46 1Co 15, 20-26.28 Ez 34, 11-12.15-17 Christ Roi


La première lecture tirée du livre d’Ézéchiel est très réconfortante. Dieu dit qu’il va s’occuper lui-même de ses brebis. Dieu s’occupe lui-même de nous. Il nous dit : « C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer, – oracle du Seigneur Dieu. La brebis perdue, je la chercherai ; l’égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la panserai. Celle qui est malade, je lui rendrai des forces. »


Dieu s’occupe de nous. Il n’a que ça à faire, s’occuper de nous. Et c’est à nous de lui permettre de veiller sur nous, de chercher à nous retrouver, à nous sortir des endroits où nous avons possiblement errés, où nous avons possiblement sorti de la route qui mène à notre salut. Parfois, nous nous égarons dans des sentiers qui nous éloignent de l’Amour de Dieu, mais Dieu fait tout pour nous ramener à sa suite.


Quelle chance que nous avons de savoir que Dieu est constamment à notre recherche. Il aime nous chercher. Et il va chercher chaque personne sans distinction, de la plus pauvre à la plus à l’aise. Nous n’avons qu’à nous rendre disponible et à le laisser nous rejoindre, puis nous transformer, puis nous laisser aimer. Plus nous laissons à Dieu le soin de nous prendre en main, de nous aimer, plus nous allons être transformés pour ressembler à son Amour.


Je relis le Psaume sans le répond : « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom.


Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.



Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours. »


Homélies du Dimanche par Normandt 4rii72ycvbay94lyeh4tdjg73dcq84e366velry

Plus nous allons nous approcher de Jésus, mieux notre vie va se transformer.

Beaucoup de personnes partent vers le sud pour l’hiver et souhaitent s’approcher du soleil et en profiter. Jésus est notre soleil dont nous pouvons nous approcher sans voyager et sans payer. Nous laisser illuminer par Jésus va nous permettre de voir mieux dans notre vie et dans ce qui nous entoure. De toute manière nous sommes toujours devant Jésus. Il ne suffit que de l’accueillir.


Voici ce qui est dit dans l’Évangile : « Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui. » Le mal qui peut se trouver caché dans notre vie, nous pouvons le remettre à Jésus et il nous éclairera de sa lumière. Comme ça nous deviendrons de plus en plus libres, de plus en plus joyeux, sachant que Jésus transforme notre vie. Avec cette transformation et à laisser Jésus être le Roi de notre vie, cela nous permettra de le porter aux autres, par nos actions, par nos paroles et par notre prière et notre confiance en Jésus.


Lorsque Jésus passe dans notre vie, il y a une transformation évidente. Et les personnes autour de nous pourrons reconnaître ce que Jésus dit : « J'avais faim, et vous m'avez donné à manger ; j'avais soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez accueilli ; j'étais nu, et vous m'avez habillé ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus jusqu'à moi !' »


Continuons de servir Jésus en nos sœurs et frères même si parfois nous pensons que ça ne donne rien. Et à notre grande surprise nous entendrons Jésus nous dire à la fin de notre vie : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume. »
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 28 Nov - 20:52

Homélie, 1er Dimanche de l'Avent


B Dimanche 30 novembre 2020 1er Avent
Mc 13, 33-37 1Co 1, 3-9 Is 63, 16b-17.19b; 64, 2b-7
Quel parent n’a pas veillé sur ses enfants? Spécialement, quand celui-ci est malade. Le parent va passer sa main sur son front pour vérifier la chaleur. S’il y a une possibilité de fièvre, il va sortir le thermomètre. Ensuite, si effectivement il y a trop de fièvre, le parent va se lever, même si c’est la nuit et conduire l’enfant à l’hôpital. Le parent va garder un œil sur son enfant tant qu’il ne sera pas vu par le médecin. Puis, le parent va attendre le résultat et la solution avec patience. Veiller, un parent connaît ça.

Pour la mère qui est enceinte, elle vit aussi un temps de veille. Elle veille sur ce qu’elle ressent et par ce qui se produit à l’intérieur d’elle. Dès le moindre mouvement de la petite personne en elle, elle va toucher son ventre. Elle va devenir particulièrement attentive et d’une manière toute spéciale.

Marie reçoit le plus bel enfant que nous pouvons imaginer. Dès que l’Ange Gabriel lui confirme qu’elle portera le Fils de Dieu, Marie veille et elle devient toute attentive à sa nouvelle mission. Marie, qui est l’ouvrage des mains de Dieu, devient elle-même porteuse de celui qui est le potier.

Nous pouvons prendre exemple sur Marie pour notre propre attente du messie dans notre vie. Nous pouvons ouvrir notre cœur, notre conscience, tout notre être à l’approche du plus grand miracle que nous pouvons imaginer. Comment préparer notre cœur et notre être entier à recevoir Dieu dans notre vie? Comment veiller chaque jour et nuit jusqu’au jour de la naissance de Jésus non pas seulement dans une crèche, mais dans notre cœur? Et continuer de veiller pendant l’année qui vient, veiller comme si nous pourrions perdre Jésus, veiller à ne pas le laisser partir.

Homélies du Dimanche par Normandt 0o1864h63onsz6pa7kvwfetc69eukxhu98qrquu

Il est écrit dans le Psaume : « Jamais plus nous n'irons loin de toi. » Nous voulons toujours demeurer près de toi, notre Dieu, notre Seigneur.
Accueillons la bienveillance de Dieu de prendre place en notre monde, d’être fragile et digne de toute notre attention : « Dieu est fidèle, nous dit saint Paul, lui qui vous a appelés à vivre en communion avec son Fils, Jésus Christ notre Seigneur. » Quelle grâce d’être en communion avec Dieu qui se rend présent pour nous. Nous pouvons aussi porter Jésus avec Marie, parce que nous voulons que le monde prenne connaissance de plus en plus de sa présence dans notre vie. Que le monde puisse dire à Dieu : « Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde : fais-nous voir le jour de ton salut. » (cf. Ps 84, Cool

Comme pour son enfant malade, comme pour Marie qui veille en elle sur la présence de Dieu, nous sommes invités à ne pas perdre un instant pour reprendre conscience de la présence de Dieu en nous.

Jésus qui parle de sa venue, nous dit : « Prenez garde, restez éveillés, veillez donc, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. » Jésus parle de manière claire. Il nous dit de ne pas nous éloigner de la présence de Dieu, d’en faire notre ami le plus proche, d’y penser chaque jour, de laisser son Amour nous envahir.

Prenons garde, ce qui veut dire : devenons attentifs au point que nous vivons totalement de la présence de Dieu dans notre vie.

Soyons aussi attentifs au besoin de nos sœurs et frères de notre entourage. Bientôt, il y aura la guignolée qui permettra de nourrir les personnes qui vivent des moments difficiles. Cela est aussi une occasion de garder Jésus avec nous et de le porter aux autres. Les autres personnes qui reçoivent de nos dons nous permettent de nous transformer de plus en plus à l’image de Dieu.

Pendant cette descente jusqu’au berceau de Jésus, demandons au Seigneur de quelle manière il veut être présent par notre vie, en nous, au cœur du monde.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 5 Déc - 15:48

2e Dimanche de l'Avent

B Dimanche 6 décembre 2020 2e Avent Mc 1, 1-8 2P 3, 8-14 Is 40, 1-5.9-11

Ce deuxième dimanche de l’Avent nous invite à préparer notre cœur. Mais comment? Comment préparer notre cœur? Comment nous préparons-nous pour recevoir Dieu?

Imaginons que nous attendons un enfant. Toute notre attention se porte sur l’être qui va venir. C’est spécial, parce que nous ne le voyons pas, mais nous sommes conscients qu’il est dans le ventre de maman. Même si nous ne le voyons pas, nous vivons une grande joie. Nous imaginons bien à quel point les parents sont dans la joie.

Notre cœur se prépare à recevoir cet enfant. Nous continuons à réaliser ce que nous faisons, mais notre attention est différente, nous vivons quelque chose de plus, de remarquable. Ce petit enfant retient notre attention. Il devient notre préoccupation principale.

De la même manière, notre être est tourné vers Dieu. Mais est-ce que nous attendons Dieu autant qu’un bébé? Peut-être que oui, peut-être que non. Et c’est en ce moment que nous sommes invités à nouveau à nous recentrer sur la naissance prochaine de Dieu au cœur de notre monde. Non seulement il est Dieu qui est au-dessus de nous, mais notre Dieu est un Dieu au milieu de nous. Présentement, il est au milieu de nous dans le ventre de Marie.

Prenons souvent le temps d’ici la naissance de Jésus, de nous recentrer sur le ventre de Marie et entrons dans sa joie et dans la joie des anges et des saintes et saints au ciel comme des personnes attentives à Dieu, ici sur terre.

Écoutons dans notre cœur ce que Dieu nous dit déjà. Prenons un exemple dans le Psaume suggéré aujourd’hui : « Ce qu'il dit, c'est la paix pour son peuple. » Ce que Dieu nous dit, c’est la paix pour nos familles. Dieu veut la paix dans le monde pour toutes les familles, pour chacun de nous.
Saint Pierre ajoute : « C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant cela, faites tout pour qu’on vous trouve sans tache ni défaut, dans la paix. »

Homélies du Dimanche par Normandt 7aaip56l54a7ctkij5a84be7g41ps929lxncl4p

« Sans tache ni défaut. » Laissons-nous nettoyer par le Saint Esprit. Trouvons des manières de laisser aller certaines choses conscientes ou inconscientes qui nous gardent enchainées. Devenons plus libres pour le jour ou le Seigneur viendra tout refaire en neuf, en nous. Ouvrons-nous à la Lumière de Dieu. Ouvrons-nous à la joie de Dieu. Ouvrons-nous à la vie et à l’Amour de Dieu. Revenons de tout cœur pour entrer dans le Cœur de Dieu.

Saint Marc nous rappelle ce passage du prophète Isaïe. « Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. » Préparons le chemin du Seigneur dans notre cœur, dans notre être. Offrons à Dieu tous les moyens de trouver sa place dans notre cœur.

Cela veut aussi dire de trouver Dieu dans le cœur de nos frères et sœurs que nous rencontrons chaque jour sur le chemin. Nous sommes invités à offrir la joie et la paix à tout le monde et à le recevoir pleinement.

Nous avons besoin de tous les éléments de l’Amour de Dieu pour continuer à espérer contre toute espérance dans notre monde. La paix, la joie, l’Amour, l’espérance, nous avons besoin de tout cela pour continuer sur une route aplanie avec nos sœurs et frères, avec Dieu.

En ce temps de l’Avent, continuons d’accepter que Dieu trouve sa place dans notre vie, chaque jour, comme des parents qui attende joyeusement l’arrivé de leur bébé.

Accueillons en nous Jésus comme Marie l’a accueilli en elle.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 26 Déc - 21:07

Homélies du Dimanche 27 Décembre 2020

Lc 2,22-40 Hé 11,8.11-12.17-19 Gn 15,1-6.21,1-3


Aujourd’hui, c’est la fête de la Sainte Famille. Et l’Église nous propose Marie, Joseph et Jésus comme modèles. Nous pouvons imaginer comment la Sainte Famille a vécu. Joseph est charpentier. Il travaille le bois et il est très gentil. Il est un homme qui est présent à Marie et à Jésus. Il aime tellement Marie. Joseph veille sur la famille et il lui offre sécurité et soutien.


Marie, Mère de Dieu, veille sur Jésus et Joseph. Elle a porté Jésus et elle l’a offert au monde, aussi aux Roi Mages et aux Bergers, à ses amis et à ses voisins, voisines. Marie préparait la nourriture simplement, du pain, de l’huile, du lait et de la viande. Et elle présentait une belle table à Jésus et Joseph.


Ensemble, Marie et Joseph, ont vu grandir Jésus. Ils lui ont enseigné comme à tous les enfants de son âge. Jésus a appris et il a continué à grandir en sagesse et en grâce.


Jésus, dans la Sainte Famille a apporté avec lui la douceur. Il devait aussi être espiègle et il devait courir et chanter. Comme tous les enfants, il a fait des découvertes intéressantes. J’aurais aimé être là pour voir Jésus grandir.


La Sainte Famille est la famille exemplaire. L’Église nous l’offre aujourd’hui pour méditer sur la sainteté familiale. Dans les situations les plus simples de la vie, la Sainte Famille était discrète et rendait service aux personnes de leur village. C’était une famille qui priait et qui était charitable.

Homélies du Dimanche par Normandt A8dhi7megub8ajvst7eiwzxgemr02j4dvpbvu27

Bon, on va dire que je peins la Sainte Famille avec un pinceau qui est trop beau et avec des couleurs qui sont trop belles. Mais en réalité, ce qui est beau dans une famille, c’est justement ce qui est simple, spécialement avec le cœur de personnes qui s’aiment.


C’est sûr que personnellement, ce n’est pas simple d’essayer d’être aussi bons que Marie, Joseph et surtout Jésus, mais nous avons besoins de modèles de foi. Ils sont des personnes que nous pouvons suivre comme exemple.


Comme pour Anne et Syméon de l’Évangile, nous continuons de vivre une vie bonne, vraie et réelle, afin que nous aussi nous soyons unis à la Sainte Famille et à tous les saintes et saints. Nous voulons être avec eux éternellement.


Demandons à Dieu en cette veille du jour de l’an d’entrer davantage dans l’élan de foi qui nous garde uni à lui, de laisser ce qui peut nous avoir blessé ou déçu et de vivre la nouvelle année remplis d’espérance pour un monde plus beau, unmonde plus en paix, un monde plus réel.


Pardonnons aux membres de nos familles et créons de nouveaux ponts entre nous. Devenons créatifs à répandre le bien et le bonheur en grande quantité. Devenons des êtres de lumières sous le regard bienveillant de Dieu et rendons-lui grâce pour tout ce qu’il fait et réalise pour nous.


Jésus est notre Consolateur. Il est la Bonne Nouvelle, il est Dieu et il est au milieu de nous.


Que Marie, Mère de Dieu, nous accompagne en cette nouvelle année, à la suite de Jésus.


Que Dieu vous bénisse, toutes les personnes de votre famille et vos amis, spécialement les personnes qui sont le plus éloignées…
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 2 Jan - 18:45

Homélie, Dimanche 3 Janvier 2021

B Mt 2, 1-12 Ep 3, 2-3a.5-6 Is 60, 1-6

« Debout, Jérusalem, resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. » Debout tous les humains, debout (paroisse), « Resplendis! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. » Notre Lumière brille en Jésus le Roi de notre coeur.

« Voici que les ténèbres couvrent la terre, et la nuée obscure couvre les peuples. Mais sur toi se lève le Seigneur, sur toi sa gloire apparaît. » Ce qui nous est offert dans le monde n’est pas si évident à discerner et choisir. C’est difficile de savoir ce qui est vrai et réel de ce qui ne l’est pas. Il y un manque de confiance accru dans le monde.

Pour voir clair, plongeons dans le Cœur de Jésus, si nous voulons échapper à la manière de penser des femmes et des hommes d’aujourd’hui qui prônent que la vie humaine n’est qu’un objet de science, réduit à être des humains de consommation et de compétition. Y’a de quoi avoir peur de la vérité et de la réalité quand il y a constamment des faussetés et des illusions. Ces faussetés, ces illusions, ces peurs ne sont pas de Dieu.

Aujourd’hui, nous sommes devant trois scènes importantes. La première, [[dans le coin gauche]], nous retrouvons Hérode le Grand qui est forcené, dans son monde sans valeurs humaines, qui ne pense qu’à lui; un roi qui vit dans son château et qui ose lancer une offensive contre des enfants de deux ans et moins. Nous voyons aussi que le monde dans lequel nous vivons est souvent aux prises avec de la violence et de l’orgueil. Hérode veut détruire la vie de Jésus, parce qu’il craint de perdre sa royauté sur un monde qu’il pense posséder.

Homélies du Dimanche par Normandt Rzwfv8t82vdcmra5go1tsy1o34zff6l06laz2rp

La deuxième scène se trouve [[au centre]] de l’arène de l’humanité. Saint Paul nous le déclare : Dieu « par révélation, il m'a fait connaître le mystère » du Christ. Connaître le Christ et demeurer dans le Christ, c’est la base de notre vie.

Jésus, qui est le centre, le cœur de l’humanité, est endormi dans sa mangeoire. Marie et Joseph sont près de lui et la chaleur des animaux le gardent au chaud. Jésus vient pour régner, avec Amour.

Dans la troisième scène, [[dans le coin droit]], des rois, ils sont dans un passage. Il est écrit qu’ils ont été guidés par une étoile, mais une étoile seule ne peut pas guider des personnes aussi clairement. Il doit y avoir plus. Les Rois Mages ont été guidé dans leur cœur. Ils devaient déjà être en recherche du Sauveur de l’humanité.

Normalement, l’or, l’encens et la myrrhe était des cadeaux offerts aux rois de la terre, par obligation. Le peuple n’a pas d’autre choix que de leur remettre. Ce qui est particulier avec Jésus, c’est qu’il n’a rien demandé et il les a reçus. Ces rois mages ont suivi le message dans leur cœur qui dit que Jésus est le Sauveur du monde. Tous les grands livres de science et les étoiles ne leur ont pas appris ça.

Les Rois Mages nous ressemblent. Ils choisissent dans leur cœur qui ils veulent servir. Ils sont premièrement confrontés à Hérode. Non seulement qu’Hérode ne connait pas les plans de Dieu, il essaie de passer par les Mages pour piéger Jésus. Les Mages continuent de chercher, ils trouvent Jésus et ils l’adorent. Ensuite : « avertis en songe », ils n’informent pas Hérode et : « ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. »

Si nous cherchons Jésus, il se laisse trouver. Lorsque nous trouvons Jésus, nous pouvons resplendir de sa Lumière, vibrer dans son Amour et demeurer avec Lui pour l’éternité. Comme pour les Rois Mages, nous décidons de choisir Jésus. Trouver Jésus c’est accueillir sa Lumière, son Amour et lui permettre de nous Aimer, c’est espérer un monde plus beau, une vie qui a du sens, une vie de confiance et de foi en Jésus.

Pendant cette Eucharistie, remettons à Jésus tout ce qui nous coupe de l’Amour et plongeons-nous dans le Cœur de Jésus-Enfant afin de grandir avec Lui en sagesse, en profondeur et en grâce.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 10 Jan - 19:21

Homélie Dimanche 10 janvier 2021 - Baptême du Seigneur
B Mc 1,7-11 1Jn 5,1-9 Is 55,1-11

Dans le livre d’Isaïe, Dieu nous offre à boire : « Vous tous qui avez soif, venez, voici de l'eau ! » Il ne dit pas que quelques-uns ont soif, mais tout le monde a soif. Dieu sait que nous avons soif, que nous devons être purifiés.


Ensuite, Dieu nous dit que c’est gratuit et que tout ce que nous recevons de lui a un prix infiniment plus grand que tout ce que nous trouverons de matériel sur la terre : « Même si vous n'avez pas d'argent, venez acheter et consommer, venez acheter du vin et du lait sans argent, sans rien payer. » Nous n’avons pas besoin d’argent pour recevoir l’Amour, la Parole et l’Eucharistie.


C’est la même réalité pour le Baptême. Nous n’avons pas besoin d’acheter le Baptême de Dieu. Il nous l’offre gratuitement. Cependant, nous pouvons aider l’église de notre paroisse à continuer à survivre par nos dons et nos talents.


Saint Paul nous partage ce que Dieu nous offre par le Baptême : « L'amour de Dieu, c'est: garder ses commandements. Ses commandements ne sont pas un fardeau, puisque tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Or la victoire remportée sur le monde, c’est notre foi. » Naitre de Dieu dans le Baptême, c’est recevoir ce dont nous avons besoin pour vaincre ce qui peut nous conduire au mal.


Il y a le monde dans lequel nous vivons et les personnes donc nous sommes invités à aimer dans le monde. Il y a aussi « le monde » dont parle saint Paul dont nous devrions plutôt dire « mondain ». Le mondain c’est ce qui rend malade dans le monde; la jalousie, la haine, l’orgueil d’être les meilleurs, l’égoïsme qui est la maladie de tout avoir pour soi, entre autres. Ce qui est mondain dans le monde est repoussé avec la force de notre Baptême.

Homélies du Dimanche par Normandt Y7z618radlu0lrlgmo6d345nxxzqqcl5qwg31li

Le Baptême est l’union entre Dieu et nous qui nous donne courage, espoir, force dans l’Amour de Dieu pour vivre en ce monde.


Saint Jean Baptiste nous montre l’Agneau de Dieu. Jésus est venu pour nous montrer comment recevoir le Baptême et entrer dans la grande famille de Dieu.

Nous demandons à Dieu de veiller sur nous par le Baptême. Nous disons à Dieu que nous lui faisons confiance, que nous voulons que son Amour soit totalement sur nous et en nous.


Saint Jean Baptiste aussi nous dit, Jésus : « vous baptisera dans l'Esprit Saint. » Être Baptisés dans le Saint Esprit, c’est ce que Dieu nous offre.


Lisons un peu du Catéchisme de l’Église Catholique, avec le Père, le Fils et le Saint Esprit : « La Très Sainte Trinité donne au baptisé la grâce qui sanctifiante, la grâce de la justification

– [nous] rend capable de croire en Dieu, d’espérer en Lui et de l’aimer par les vertus théologales ;

– [nous] donne de pouvoir vivre et agir sous la motion mouvance de l’Esprit Saint par les dons du Saint-Esprit ;

– [nous] permet de croître dans le bien par les vertus morales, »

… par de bonnes valeurs, par la charité.


Recevoir le Baptême nous ouvre à vivre une relation intime totale avec Dieu. C’est la bonne nourriture pour notre âme et pour le bien des autres.


1267 « Le Baptême fait de nous des membres du Corps du Christ. » Le Baptême nous réunis dans une même famille, afin de grandir de manière plus solide dans la foi. Nous apprenons vite avec des chrétiens et des chrétiennes, comme nous, qui vivent du don de la foi.


Continuons de nous encourager, d’être créatifs avec le Saint Esprit et de grandir dans la foi, ensemble. C’est le moyen de garder les familles unies, de vivre en vrais chrétiens, chrétiennes au cœur du monde.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptyDim 17 Jan - 12:00

Homélie, Dimanche 17 janvier 2021
B Jn 1,35-42 1Co 6,13c-15a.17-20 1Sa 3,3b-10.19

André et Jean l’Apôtre posent une question à Jésus dont il vaut la joie de continuer à approfondir. Jésus : « se retourne, il voit qu'ils le suivent, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondent : « Rabbi (c'est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. »

Il y a cinq mouvements dans cette petite séquence. Le premier pas est que André et Jean suivent Jésus. Le deuxième pas est que Jésus se retourne et il voit que ces futurs Apôtres le suivent. En troisième position, Jésus leur pose une question : « Que cherchez-vous ? ». [Quatrième,] Jean et André lui répondent : « Rabbi (c'est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? » Puis en cinquième place, Jésus leur répond : « Venez, et vous verrez. »

Jean et André, d’un pas décidé, commencent à suivre Jésus. C’est un commencement. Ils ont bien entendu la voix de Jean le Baptiste qui criait dans leur désert : « Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, Jean le Baptiste dit : « Voici l'Agneau de Dieu. » Ces quelques mots du Baptiste : « Voici l'Agneau de Dieu », et les deux hommes commencent à marcher derrière Jésus.

« Voici l'Agneau de Dieu ». Sûrement que cette phrase du Baptiste et son attitude aura saisi les deux hommes, afin qu’ils posent leur regard sur Jésus, l’observer et le trouver spécial, tandis que le reste du monde autour d’eux continue leur chemin, continue de vivre normalement leur journée.

Homélies du Dimanche par Normandt Ztkgnzdep7ymhnk53dup36te67vpftat2wirsus

Jésus les a invités simplement par qui il est. Rien de compliqué. Il leur a donné le goût de le suivre. L’élan du cœur d’André et de Jean l’Évangéliste les conduit à Jésus.

Le deuxième mouvement est que Jésus : « se retourne, [il] voit qu'ils le suivent. » À ce moment, Jésus ne voit pas seulement ces deux hommes, il voit le désir de leur cœur. Jésus sait que Jean et André sont en mouvement dans leur cœur et par leur corps. Pour suivre Jésus, il est nécessaire d’être en mouvement.

Jésus : « leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ça c’est toute une question : « Que cherchez-vous ? » La question de Jésus ne peut pas avoir de réponse immédiate ni de Jean, ni d’André. Comment ces deux hommes peuvent-ils savoir ce qu’ils veulent. C’est Jésus qui a la réponse. Mais il est très pédagogue, puisqu’il pose la question pour démarrer leur réflexion. Ils vont se poser cette question toute leur vie. C’est la même question pour nous : ‘Que cherchons-nous ?’ Ou plutôt : ‘qui cherchons-nous ?’.

Ils répondent : « Maître, où demeures-tu ? » Preuve qu’ils ne savent pas répondre à la question de Jésus. Mais, ils s’en sortent bien : « Maître, où demeures-tu ? » Où demeures-tu Jésus? Et Jésus ne leur répond rien de concret. Ils n’ont pas de place où poser les pieds, ils n’auront pas plus de place où poser leur question et même où poser leur tête.

Ils aimeraient avoir une réponse et Jésus leur offre, tout simplement, un cheminement, un chemin à suivre et il leur répond pour clore cette étape : « Venez, et vous verrez. » ooook « Venez, et vous verrez. » Aucune réponse de Jésus. Et Jésus sait en même temps que ces deux futurs Apôtres, André et Jean, vont le suivre pareil, parce qu’ils ont vu et ressenti quelque chose chez Jésus qui les interpellent. Mais, ils n’ont aucune réponse précise et Jésus ne leur offre rien qui peut satisfaire leur question à savoir où Jésus demeure.

C’est certain que Jésus ne peut pas leur répondre puisqu’il n’a pas son Royaume dans notre monde. C’est là qu’il demeure, dans son Royaume. Il est venu instaurer le Royaume de Dieu dans notre cœur et dans notre vie. Les Apôtres vont découvrir où Jésus vit, non pas en un jour, mais au fil des années avec Jésus.

Alors, nous aussi, nous sommes en cheminement et nous cherchons à comprendre qui est Jésus et surtout comment le trouver. Et Jésus nous offre la même réponse qu’à Jean et André : « Venez, et vous verrez. » C’est à nous de suivre Jésus de près, de le laisser nous interpeller et de le suivre, même si le monde nous offre d’autres possibilités qui pourrait nous éloigner de Jésus, suivons Jésus, avec Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Normandt

Normandt

Nombre de messages : 606
Date d'inscription : 28/07/2020

Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt EmptySam 23 Jan - 23:23

Homélie Dimanche 24 janvier 2020

B Mc 1,14-20 1Co 7,29-31 Jo 3,1-5.10

Lorsque nous regardons le monde, il est encore difficile de croire que si peu de personnes suivent réellement Jésus, autant en dehors de l’Église que même à l’intérieur de l’Église. Nous avons tellement de choses à réaliser, de choses à faire, qu’il serait très facile de sortir de la route et de ne pas suivre Jésus. Nous devons être très prudents pour ne pas nous égarer.

Saint Paul nous offre une option, mais encore là, il n’est pas simple de bien le saisir : « Je dois vous le dire, dit-il : le temps est limité. Dès lors, que ceux qui ont une femme soient comme s’ils n’avaient pas de femme, ceux qui pleurent, comme s’ils ne pleuraient pas, ceux qui ont de la joie, comme s’ils n’en avaient pas, ceux qui font des achats, comme s’ils ne possédaient rien,
ceux qui profitent de ce monde, comme s’ils n’en profitaient pas vraiment.
Car il passe, ce monde tel que nous le voyons. »

Ce que nous pouvons ressortir de l’invitation de saint Paul est que : « le temps est limité ». Pensons que le temps est court et la vie passe très vite.

Puis, ces phrases de saint Paul sont encore plus difficiles à comprendre. Nous en choisissons une seule. Que : « ceux qui sont heureux, comme s'ils n'étaient pas heureux. » Nous cherchons à être heureux, mais saint Paul nous invite à faire comme si nous n’étions pas heureux. Cette subtilité de Paul nous invite à être nous-mêmes, tout simplement. Nous pourrions le rephraser de cette manière : ‘Être heureux ou pas heureux, ce n’est pas ça l’essentiel, c’est d’être soi-même qui compte.’ Être nous-mêmes et nous fier sur Jésus va nous rendre heureux, heureuse. Vivons la joie plutôt que de la chercher. La joie est en nous, en ce moment.

Rien de matériel dans ce monde ne peut nous rendre heureuse ou heureux. Seul Jésus peut nous donner le bonheur et la joie.

Ce texte de saint Paul va très bien avec ce que saint Jean Baptiste nous dit maintenant : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. » Saint Jean Baptiste nous dit que : « Les temps sont accomplis, » ce qui veut dire que le bon moment est en ce moment. Et il continue : « le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. » Nous devons nous convertir chaque jour, sinon nous ne nous convertissons pas. La conversion humaine doit être répétée chaque jour et plus encore en ce moment. Il est impérieux de demander à Jésus, en ce moment, de nous convertir pour de vrai, de vouloir être avec Jésus et que Jésus soit en nous.

Homélies du Dimanche par Normandt Gehlcyaiwqi0rlbrid5rju2lritg18a44c60zf3

Nous voulons nous redire, comme pour saint Paul, nous voulons nous redire de nous convertir à la volonté de Dieu, à l’Amour de Dieu. Croyons à la Bonne Nouvelle de Dieu, parce que c’est juste ça qui restera, le reste passe très vite. La vie comme nous la connaissons sur terre passe très vite. Tout ce que nous voyons va disparaitre, mais Jésus est Éternel et notre vie est en Lui. L’Amour, la paix, la joie, la vie, demeurent, en Dieu.

Avec cette conversion de chaque instant, Jésus va nous dire : « Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » Continuons de marcher derrière Jésus et juste parce que nous osons le suivre, d’autres voudront suivre Jésus. L’important est que nous soyons en marche, en mouvement avec Jésus.

6 paroisses pour un prêtre, c’est beaucoup et ça risque de devenir plus difficile encore. Heureusement, des personnes aident à rendre la foi présente dans leur milieu.

Nous avons la responsabilité de notre foi, de vouloir suivre Jésus. Que chaque personne trouve des moyens pour que d’autres découvre la foi qu’ils ont en eux et l’Amour de Dieu qui est toujours avec eux. Puissions-nous dire aux gens qu’ils sont aimés, qu’ils n’ont qu’à puiser la Parole qui est Amour du Cœur de Dieu. Nous retrouvons l’Amour de Dieu dans notre cœur.

Les Apôtres suivent Jésus et Jésus n’avait pas beaucoup de confort terrestre à leur offrir. Jésus leur offre pourtant ce qu’il y a de meilleur, la vie éternelle, comme il nous l’offre à nous. Acceptons que Jésus nous convertisse, encore aujourd’hui, et continuons notre route dans la foi.
Revenir en haut Aller en bas
https://gloria.tv/Normandt
Contenu sponsorisé




Homélies du Dimanche par Normandt Empty
MessageSujet: Re: Homélies du Dimanche par Normandt   Homélies du Dimanche par Normandt Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Homélies du Dimanche par Normandt
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Rosaires, neuvaines, textes de prières, audios, vidéos...-
Sauter vers: