Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
Voir le deal

 

 Demande de neuvaine

Aller en bas 
+4
Jacqueline
Louis
Fanny
petero
8 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
petero




Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 14/01/2007

Demande de neuvaine - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Demande de neuvaine   Demande de neuvaine - Page 3 EmptyMer 24 Jan - 8:31

Chers frères et soeurs,

J'aimerai associer à l'intention de prière de ce jour pour ma famille et moi-même, tous les membres de nos familles et plus particulièrement tous mes frères et soeurs, beaux-frères et belles soeurs, neveux et nièces. De mon côté nous devons être à peu près 80, parce que j'ai dix frères et soeurs. Pas un seul n'est, à par moi, pratiquant. Je suis le seul de mes 10 frères et soeurs en qui la foi a pu s'enraciner. Pourquoi ? Grand mystère !! Nous avons pourtant reçu la même éducation.

Je les confie donc avec vous, au Seigneur par l'intercession de St François de Sales que l'Eglise fête en ce jour, Ste Thérèse de Lisieux qui m'accompagne et de Marie notre maman à tous. Puis-je, par toutes mes souffrances offertes aussi pour eux, les aider lorsqu'ils rencontreront le Seigneur et qu'il les appèlera à le suivre, à dire "oui".

Fraternellement en Christ

Petero
Revenir en haut Aller en bas
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 66
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

Demande de neuvaine - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Demande de neuvaine   Demande de neuvaine - Page 3 EmptyMer 24 Jan - 19:17

Arcanes a écrit : Je ne pense pas que cela aurait empêché Jésus d'aimer un individu même sachant sa nature.

Coeurtendre dit : Chère Arcanes, c'est bien vrai que le Seigneur aime tout les hommes sans exception, tu as raison. Aimer tous les hommes ne veut pas dire aimer les péchés des hommes. Nous chrétiens, nous devons suivre l'exemple du Seigneur. Le Seigneur est bon, il nous faut nous aussi être bons. Le Seigneur est doux, il nous faut nous aussi être doux. Le Seigneur a pour chaque pécheur(esse) un regard d'amour et de compassion. Alors nous aussi nous devons avoir un regard d'amour et de compassion envers les pauvres que le Seigneur met sur notre route, sans exception, quels que soient son ou ses péchés. Mais le Seigneur déteste le péché et ça non plus, il ne faut pas l'oublier.


Je pourrais poursuivre très longtemps, en disant ce que Dieu veut que l'on soit pour les pauvres et les malheureux que Lui-même met sur notre route. Pour qu'en son nom et en suivant son exemple, nous puissions conduire ces pauvres sur le chemin de la conversion qui est aussi chemin de vérité.


Coeurtendre dit : Pour qu'il y ait une conversion, il faut annoncer la Bonne Nouvelle avec amour et compassion, mais en étant toujours bien branché sur le coeur du Christ Sauveur et Rédempteur du monde. Quand nous annonçons la Bonne Nouvelle à ceux et celles qui n'ont jamais fait l'expérience de Dieu, ce n’est pas toujours évident pour nous, mais très souvent cela peut être très dérangeant pour ceux et celles qui doivent accueillir cette Bonne Nouvelle et qui pour mille et une raisons, la refusent parce qu'ils vivent à l'encontre<> de cette Bonne Nouvelle."Je ne peux être pour et contre le Christ".


Chère Arcanes, c'est toute une mission d'annoncer la Bonne Nouvelle dans notre monde trop modernisé et centré sur son petit moi. J'ai fait plusieurs années d'accompagnement auprès des hommes et des femmes violents(es), drogués(ées) et des personnes ayant plusieurs et différentes orientations sexuelles. C'est plus que vrai, qu'il ne faut pas juger, quelles que soient les situations que vivent les gens en général. Mais ne pas juger ne veut pas dire qu'il y aura absence de vérité.



PS: Ici je donne une exemple à partir d'un fait anecdotique, pour bien me faire comprendre.

L'avant-dernière rencontre que j'ai eue avec un internaute, c'était celle d’un homme qui m'avait donné rendez-vous dans un restaurant.
Il m'avait dit qu'il était en fauteuil roulant, mais il ne m'avait pas dit qu'il était un homosexuel. Vous savez sûrement que les personnes homosexuelles, hommes ou femmes, se reconnaissent très facilement entre elles, avec certaines expressions visuelles et certaines expressions au niveau du langage. Comme j'en ai rencontré beaucoup, je commence à m'y habituer. Alors quand je suis entré au restaurant, j'ai été certain que cet homme était un homosexuel. Mais je me donne toujours des chances de me tromper. Dès qu'il m’a aperçu, il m’a dit : Vous allez être déçu, car je suis un homosexuel ; ça, je ne vous l'avait pas dit.


D'une allure très souriante, je lui dis : Bonjour, mon ami, comment vas-tu ? Je suis heureux de te voir ! Il m’a regardé avec de gros yeux qui en disaient long, des yeux très interrogateurs. Nous sommes restés au restaurant de 17 heures p.m. à 23 heures 30 p.m., et nous avons partagé sur les sujets de l'homosexualité, la Parole de Dieu, et naturellement nous avons parlé du Pape.


Personnellement je suis très à l'aise pour partager sur tous les sujets percutants et dérangeants. Nous avons partagé dans la joie, dans l'amour avec un grand A, et dans l'amitié. Pendant un mois et plus, à plusieurs reprises, je suis allé le rencontrer chez lui.


Cet homme que j'ai rencontré au restaurant et ensuite chez lui, était prêt à accueillir la vérité Évangélique sur l'homosexualité et sur plein d'autres sujets. Mais je pense, je crois, et je suis plus que convaincu que toute vérité est bonne à dire, mais avec le langage et la compassion de Jésus. Avec les années, je me suis aperçu que ce n'est pas donné à tout le monde d'exprimer certaines vérités avec l’amour et la compassion qui permettent au Seigneur de conduire les coeurs blessés à Sa source de miséricorde.


Mais la plupart d'entre vous qui me lisez, vous savez qu'il y a une très grande différence entre croire en une vérité et l’accueillir, et vivre à la lumière de cette même vérité que nous avons choisi d'accueillir sans trop savoir où elle va nous conduire.


Coeurtendre dit : Mais attention, attention ! chacun de nous est appelé, selon le charisme qui lui est propre, à annoncer la Bonne Nouvelle, tout en demeurant un(e) chrétien(ne) responsable qui se doit d'annoncer la Bonne Nouvelle à l'exemple des disciples de Jésus.


Ni vous ni moi n'avons le droit de diluer la vérité avec des demi-vérités. C'est beaucoup plus compliqué que l'on ne pense, et très souvent nous l'oublions, parce que nous sommes des chrétiens(nes), comme le disait Jean Vanier dans une de ses conférences : Certains(es) chrétiens(nes), on dirait qu'ils (elles) ont des fourmis dans leur culotte, ils (elles) ont toujours la bougeotte. Restons tranquilles, arrêtons de bouger pour permettre au Seigneur d'entrer et d'agir dans nos vies afin de transformer nos coeurs de pauvres en coeurs de disciples silencieux, de nous apprivoiser à accueillir cette vérité percutante, dérangeante, transformatrice et libératrice ; pour que cette vérité devienne agissante, nous permettant ainsi de devenir de vrais disciples de Jésus-Christ donneurs(euses) de vie dans ce monde de déchristianisation.


Combien de personnes homosexuelles vont se confesser à un prêtre homosexuel, lequel prêtre déforme le message Évangélique avec plein de demi-vérités parce qu'il se trouve lui-même dans la situation des personnes qui sont en face de lui?


Ce n'est pas le péché qu'il faut accueillir, mais le pécheur. Prenons pour exemple la Parabole de l'enfant prodigue : Le Père de l'enfant prodigue avait hâte d'accueillir son enfant, mais il n'a pas accueilli les prostituées dans sa maison. L'enfant, avant de retourner vers son Père, a fait des choix imposés par sa propre misère, il a même réfléchi à ce qu'il dirait à son Père. Je suis certain que le plus surprenant, pour cet enfant qui quittait le péché à cause de la faim, a surtout résidé dans l'attitude, l'accueil compatissant de son Père qui a opéré le miracle de sa vraie conversion.

N'oublions pas que conversion rime avec compassion. Pour accueillir la compassion, il faut marcher sur le chemin de la Passion du Christ, pour que Sa Passion éveille en nous le don de Sa Compassion. Il a fallu que Jésus accueille très souvent Pierre et qu'il lui fasse vivre l'expérience de sa propre misère, pour que Pierre finisse par comprendre qu'il fallait qu'il se laisse accueillir et aimer par Jésus, afin ensuite d’accueillir et aimer comme Jésus et avec Jésus. Pierre ne savait pas pleurer, mais quand Jésus lui a demandé par trois fois : Pierre, m'aimes-tu? Pierre a compris, Pierre a pleuré, Pierre est devenu un adulte dans la foi capable de vivre à l'exemple du Sauveur.


Je termine en disant à chacun(e) de nous : Méfions-nous des demi-vérités et des doubles messages. Soyons des hommes et des femmes de prière, et confions-nous à Marie Mère de la Compassion, pour qu'Elle puisse enfanter en nous la Compassion du Seigneur qui nous conduira sur le chemin de la vérité vraie.

Revenir en haut Aller en bas
 
Demande de neuvaine
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Neuvaine (je cherche) - Neuvaine pour trouver un époux
» Demande d’entraide et de soutien pour une demande d’emploi.
» Neuvaine à N.D. de l'ASSOMPTION
» Neuvaine pour les Personnes malades
» Neuvaine à ND de Lourdes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Communion de prière :: Demande de prières d'intercession-
Sauter vers: