Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

 

 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu

Aller en bas 
AuteurMessage
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty
MessageSujet: "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu   "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu EmptyMer 6 Juin - 23:34

Bonjour, chers(ères) amis(es) dans la foi au Christ Ressuscité pour chacun(e) de nous. Soyons dans la joie puisque le Christ est Ressuscité pour Se faire Présent en chacun de nous par son Esprit d'Amour et de Compassion. Par Sa Compassion et par Son Amour en nous, Il veut faire de chacun de nos coeurs un lieu de repère pour que Son Amour et Sa Compassion donnent transparence au Visage du Christ qui S'est fait Amour et Pardon pour nous sauver et nous conduire à la Maison de Son Père qui est Notre Père.

Cela fait 8 ans déjà que je suis sur certains sites, pour grandir un peu plus chaque jour en essayant de méditer sur des sujets qui me passionnent beaucoup. Le premier sujet, qui sûrement restera le numéro un, c'est le pardon, qui restera l’un de mes sujets de préférence. Oui le pardon a vraiment transformé toute ma vie.

Quand j'écris le mot pardon, je pense même avant de l'avoir écrit, je pense à tous les dons reçus de Dieu, et le premier don c'est le don de la joie que Dieu m'a manifestée lors de ma première rencontre avec Lui. Ne me demandez jamais de vous expliquer cette joie reçue gratuitement et directement de Dieu en Personne, qui S'est manifesté dans ma pauvre personne en passant par mon coeur d'enfant blessé, pour me guérir de toutes mes blessures du passé ; pour que mon coeur appauvri par les blessures du passé puisse renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu. Le trop de joie reçu de Dieu, Dieu me demande de l'exprimer en aimant les pauvres plus pauvres que moi, avec la même joie que celle avec laquelle Dieu Lui-Même S'est fait connaître à moi.

Cette joie de Dieu, elle fait des miracles dans le coeur des hommes et des femmes qui cherchent Dieu avec un coeur de pauvre et un coeur simple. Connaître le Pardon de Dieu, c'est aussi connaître la Joie de Dieu. Connaître la Joie de Dieu, c'est tellement grand et merveilleux que, sans nous en rendre compte, nous devenons Joie et pardon avec Dieu. Je ne peux peut-être pas expliquer avec mes propres mots la manifestation de la Sainte Joie de Dieu dans ma vie de pauvre, mais je sais d'expérience que si je m'éloigne de Sa Présence Amoureuse, la tristesse qui habite alors mon coeur.Cette immense tristesse, elle non plus je ne peux pas l'expliquer avec des mots. La tristesse, je l'ai tellement connue quand j'étais enfant, qu’aujourd'hui je préfère la joie de vivre en Présence de Dieu.

Je ne me souviens pas dans ma vie avoir refusé un pardon à qui que ce soit. Je ne sais pas encore l'expliquer avec mes propres mots, je ne sais pas où cela a commencé, mais je sais que dès que j'ai appris que Dieu nous pardonnait, j'ai compris que moi aussi je devais suivre l'exemple de Dieu qui est Notre Père, et qui nous offre de transmettre les dons reçus de Lui, par Lui et avec Lui, mais jamais sans Lui. Ha, Seigneur, comme j'ai lu sur le pardon ! Je me rends compte, au fil de mes nombreuses lectures sur le sujet du pardon, qu'il est possible de faire une homélie, de donner une conférence, ou de faire un copié-collé, ou même d’écrire un ou des livres sur le sujet du pardon, sans que cela concerne la vie de ceux et celles qui font le choix tout simplement de parler ou d'écrire sur le pardon.

"Pardonner, c'est ouvrir son coeur à Dieu pour accueillir les dons du Père, mais refuser de pardonner, c'est mourir à petit feu en s'éloignant de Dieu, l'empêchant de soulager notre misère."

"S'éloigner de Dieu sur terre en refusant de pardonner à nos frères et soeurs qui nous ont blessé et nous ont fait tant de misères, c'est nous préparer à refuser la communion avec Dieu qui nous attend dans son coeur de Père, où nous n'aurons plus besoin de comprendre les mystères qui était cachés derrière nos misères.

Les belles homélies ou les belles conférences que j'apprécie le plus, ce sont surtout celles où le prêtre ou le conférencier, fait son approche à partir de son expérience personnelle. Le témoignage sur le pardon, quel outil merveilleux pour faire connaître le Fils de Dieu mort sur la croix en disant : "Pardonne-leur, Père, car ils ne savent pas ce qu'il font". Dans la suite de mon message, je ne vais pas vous donner une conférence sur le pardon, non pas que je n’en serais pas capable, mais cette fois-ci je vais vous raconter le plus grand pardon que j’aie jamais raconté dans mes rencontres de groupe et même pas sur internet. Ce sera la première fois que je raconte ce pardon qui a failli me faire mourir sur le coup...

Arrow 1 Suite 2 Arrow


Dernière édition par le Mer 13 Juin - 3:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty
MessageSujet: Re: "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu   "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu EmptyMer 13 Juin - 2:48

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482
Chers(ères) amis(es), n'allez pas croire que le pauvre coeurtendre trouve cela toujours facile de rendre témoignage à la Lumière de la Parole de Dieu, surtout en vous racontant certain fait anecdotique que je n'ai jamais essayé d'écrire auparavant, parce que rien que d’y penser, cela me donne des frissons de savoir qu'il est possible qu'il y ait autant de méchanceté gratuite dans notre monde déchristianisé ; que des personnes agissent aussi durement les unes envers les autres. Ma démarche n’a qu'un seul et unique but, celui de témoigner du Pardon de Dieu, et par la suite nous devons chacun à notre tour, accorder ce même pardon aux pauvres, de la même façon que Dieu Lui-Même nous l'a accordé, à chacun de nous.

Ce que Dieu est pour nous, nous devons l'être nous aussi les uns pour les autres. Je suis en train d'écrire l'anecdote la plus difficile à écrire de toute ma vie, j'ai peine à croire que je suis encore de ce monde et que je suis capable de vivre et encore plus de donner la vie par don de Dieu.

Je pense que c'est un des plus gros sacrifices que Dieu me demande à l'instant présent, mais, je le fais en pensant faire Sa Sainte Volonté. Ce Dieu d'Amour que mon coeur aime tant, bien que mon pauvre coeur me dise que je ne l'aimerai jamais assez pour tous ceux et celles qui croient l'aimer, mais qui agissent comme s'ils ne l'aimaient pas, car qui dit aimer et ne pardonne pas n'aime pas. Dieu le Pardon, l'Amour, cela ne peut être séparé ; je vous le redis, (Dieu Pardon) et (Dieu Amour)> vont ensemble, oui, Dieu par Son pardon d'Amour, Se veut rassembleur de tous les pécheurs pour les conduire sur le chemin du vrai bonheur.

Le pardon que je vais vous raconter est très différent de celui que je n'ai pas eu besoin de donner à mon père, qui m’a pourtant cassé une jambe, deux cuisses, un bras, et qui m’a détruit l’audition en me frappant sur les oreilles pendant une bonne partie de ma pauvre vie d'enfance. Je ne me souviens pas de lui en avoir voulu pour la gravité de ses gestes, non, je ne m’en souviens vraiment pas du tout.


Chose certaine, c'est que sans en vouloir à mon père, il y avait plein d'interrogation en moi mais je n'avais personne pour y répondre. Cependant il n'y avait pas de violence en moi, je voulais une seule chose, je voulais en sortir vivant et sain d'esprit. D'ailleurs dès mon départ à 15 ans ½, j'avais déjà expliqué à mon père que si je partais, c'était surtout parce que je voulais sauver le peu qui me restait de ma pauvre vie d'enfant battu. Je lui avais même dit ceci : Papa, un jour je reviendrai te dire que je t'aime. Plus tard, j'ai eu une inspiration dans mon cœur, qui me disait que parfois il était plus difficile pour l'agresseur de se pardonner à lui-même que d'accueillir le pardon venant du coeur de la victime. Alors je suis allé revoir mon père pour m’assurer qu'il se pardonnait à lui-même, car j'étais inquiet pour lui, je ne voulais pas qu'il meure dans le refus de son propre pardon envers lui-même.

Je me suis rendu en Gaspésie pendant un mois et, presque tous les jours, je me rendais sur la montagne pour prier car mon père était très difficile à rencontrer ; j'ai eu trois rencontres en un mois et le dialogue était très difficile, mais je n'ai pas réussi comme mon coeur en avait le désir. Après un mois d'essai il fallait que je revienne chez moi. Le lendemain, avant mon départ, je reçois un appel de maman qui me dit que mon pauvre papa est mort en sortant d'un bar.

Cela a créé un immense vide dans ma vie, mais Dieu savait mon intention et mon désir le plus profond de lui venir en aide ; la seule explication, à savoir comment j'ai été capable de vivre l'acceptation de mon lourd passé, est que ce vide a été rempli par la Présence de Dieu. Sûrement que Dieu est entré dans ma vie comme quelqu'un de gentil, avec une extrême délicatesse à la basse vitesse, et qu'Il a su prendre Sa place en moi pour transformer ma vie en toute douceur, pour faire naître en moi Sa Source de Tendresse où Son Amour m’a guidé sur le chemin de Sa Parole Vivante, qui m'a permis de devenir source de vie avec Lui, mais jamais sans Lui. En un seul mot, Dieu m'a transmis un peu de Lui, pour me préparer à passer de ce monde du naturel au monde du surnaturel où Dieu nous attend à Son Banquet d'Amour.


Coeurtendre explique que quand nous avons vécu une vie d'enfance malheureuse et plus que difficile, nous devons toute notre vie bien nous préparer à comprendre et à accepter plusieurs nouveaux changements qui auront lieu en cours de route, à cause des conséquences du syndrome de l'enfant battu. C'est un combat pour la vie. Quand j'étais enfant, je pensais comme un enfant et je croyais qu'en passant de l'étape de jeune
adolescent à adulte, mon passé ne serait plus un obstacle pour mon avenir.


Mais aujourd'hui je suis un adulte et je pense différemment. Je sais que la seule chance que j'ai eue et que plusieurs autres n'ont pas eue, c'est la chance de rencontrer Dieu sur mon chemin, qui m'a donné le goût du divin ; mais pour diviniser notre vie, il nous faut rencontrer Dieu chaque matin, sans oublier de lui dire bonsoir chaque fin de journée, jusqu'au jour où il nous sera possible de Le Voir.

Je sais que si demain ou dans les jours à venir, je détournais le regard de mon coeur du regard de Dieu, ma vie deviendrait terrible, pour ne pas dire horrible. Les souffrances physiques du passé ont beaucoup d'influence sur la mémoire de notre corps qui nous rappelle les événements que nous avons vécus dans le passé. Qu’il s’agisse de coeurtendre ou de toute autre personne ayant vécu dans de telles conditions de vie, il n'y a que Dieu Seul qui peut nous venir en aide pour brancher notre vie brisée sur la vie du Christ Ressuscité. IL EST LE SEUL qui peut réparer toutes nos blessures et nos brisures, lesquelles, sans Lui, risquent de nous paralyser à vie, nous empêchant de connaître le vrai chemin du bonheur qui nous donnera accès au Trésor Infini de Son Coeur de Père.

Maintenant, après cette brève explication très difficile à formuler par écrit, le peu que je puisse ajouter, c'est que l'accueil inconditionnel envers mon pauvre père restera toujours pour moi un des petits mystères présents dans le grand mystère de notre Dieu d'Amour ; Dieu était là pour combler le vide en moi, que dire et que penser de plus?


Quand Dieu passe dans une vie, Il laisse toujours des traces de Son passage qu'Il imprime dans nos coeurs d'enfants, nous invitant en toute délicatesse à marcher avec le Christ et à le suivre pas à pas sur le chemin de Sa Parole qui donne un sens à notre vie. Mais Dieu nous laisse libres. Ci-dessous je commence mon récit anecdotique sur un pardon qui, sans Dieu, n'aurait jamais existé, et que serait alors devenu coeurtendre sans Dieu ? La réponse ne m'appartient pas, mais je peut vous dire que je suis plus heureux de croire en Dieu.

Arrow 3 Suite 4 Arrow


"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482


Dernière édition par le Mer 13 Juin - 4:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty
MessageSujet: Re: "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu   "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu EmptyMer 13 Juin - 2:49

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482
Ma rencontre avec la soeur responsable de la pastorale des écoles du diocèse.

Remarque : Dès que je suis revenu de cette rencontre, le curé en a été tellement surpris qu'il m'a demandé d’en écrire le compte- rendu car il ne comprenait pas du tout l'attitude de cette religieuse à mon égard.


De mois en mois nous nous sommes aperçu qu’une animatrice de pastorale avait peur que je prenne sa place auprès des jeunes. Je pense en connaître la raison. Pendant les six mois où je n'étais que de passage dans ce diocèse, cette animatrice m'avait fait des confidences sur sa vie privée. En temps normal, si j'avais été un mauvais confident, j'aurais pu glisser un mot de ces entretiens au curé et, chose certaine, cette pauvre femme perdait son travail de pastorale dans tout le diocèse.

Si cette femme avait su que coeurtendre reviendrait à temps plein dans le diocèse, sûrement qu'elle aurait mis un stop à sa confidence. Mais que voulez-vous, moi-même j’ignorais que je reviendrais. Je comprends que cette femme ait tout fait pour que la religieuse n'accepte pas de m’ouvrir les portes pour que je puisse rencontrer les jeunes dans les écoles. Voilà un peu de lumière sur le refus de cette religieuse à mon égard.

Maintenant regardons comment coeurtendre a été accueilli par cette religieuse.Je donne comme pseudo à cette religieuse SQ.

SQ : Assoyez-vous... Pourquoi êtes-vous venu dans le diocèse?

Coeurtendre : Pour venir en aide au curé qui m'a invité à y venir pendant plusieurs années. Je m’intéresse beaucoup
à certaines situations difficiles que vivent nos jeunes en général. Mon premier but est de permettre aux jeunes de découvrir
la foi. Et j’ai plusieurs sujets d'actualité pour essayer de capter leur attention ; par exemple, le pardon, la famille, la violence, le suicide,
ou le suicide auditif, et plein d'autres sujets qui, en général, attirent beaucoup l'attention des jeunes.

Dites-moi, ma sœur, quand je vous parle de suicide auditif, est-ce que vous savez ce que cela veut dire?

Coeurtendre écrit : Pas de réponse de la soeur, alors je lui tends un carton qui représente un tableau de l'échelle des niveaux
sonores et réactions humaines. Ce tableau a été créé par l'institut Raymond Deyar, spécialisé dans le domaine de la
surdité. Alors après lui avoir tendu ce petit tableau qui explique ce qu’est le suicide auditif, la religieuse me répond :

SQ : Je n'ai pas besoin de cela car je suis au courant de ce problème.

Coeurtendre écrit : Si vous êtes au courant, vous pouvez me donner des explications sur ce tableau.(pas de réponse, elle reste muette). Alors je change de sujet et je lui tends un très beau document des réactions des enfants dans la dernière école privée où j'ai eu l'occasion de rencontrer mon dernier groupe de jeunes, en lui expliquant que j'avais conservé les originaux.

SQ : Tant que je serai là, il est impossible que tu viennes, tu m'entends, pour l'éternité.

Coeurtendre : Je suis resté plus que surpris, car je me souvenais que le curé m’avait bien dit qu'elle était intéressée à me rencontrer.
Je pensais réellement m'être trompé de religieuse, à moins que ce soit une religieuse qui s’était trompée de bureau. Je fus tellement surpris de sa fermeture sur le sujet de l'évangélisation et de son trop grand manque d'accueil pour le poste qu'elle occupait, que je lui ai demandé poliment et délicatement : Pour me traiter ainsi, avez-vous quelque chose contre moi? Aucune réponse, et je voyais qu'elle devenait de plus en plus nerveuse.

Coeurtendre explique : J'ai remarqué qu'elle ne voulait jamais répondre à aucune de mes questions, mais elle avait plein de curiosité, cherchant à savoir quels étaient les projets du curé à mon égard. J'avais commencé à accueillir des jeunes avec des jeux éducatifs, et lentement ces jeunes venaient avec moi et mon équipe rendre visite à des personnes âgées, et c'était eux et moi qui faisions l'animation des loisirs ; une demi-heure avant la fin, les enfants animaient eux-mêmes le chapelet dans le groupe de personnes âgées que nous visitions.


La religieuse voulait savoir où je prenais l’argent pour subventionner l'achat des jeux éducatifs. Je lui expliquai que des artistes religieux me donnaient le droit de reproduire certaines cartes que je vendais pour l'achat du matériel éducatif. Ensuite je lui dis : Justement, celle-ci, je vous en fais cadeau, ma soeur.


SQ : Elle me répond, sur un ton très agressif : Tes cartes, je n'en veux pas, remporte-les avec toi car elles vont aller à la poubelle ! Et elle quitte le bureau et me laisse en disant : Appelle ton curé pour qu'il vienne te chercher.

Coeurtendre écrit : Quelle aventure, quand on sait d'avance que les personnes qui sont si peu accueillantes sont les mêmes que celles qui ont préparé un document de près de 40 pages sur l'accueil, où l'on retrouve 320 fois ce mot !

Le grand danger serait de se limiter à expliquer le sens de l'accueil avec seulement des mots, sans trop vouloir faire des efforts pour accueillir les personnes qui se présentent devant nous. Cela veut presque dire : Nous, nous préparons un document sur la théorie de l'accueil, vous, mettez-le en pratique. Je pense que réellement si certains se limitent à la présentation théorique soit du pardon, soit de l'accueil ou de la charité, tous ces mots vont perdre leur vrai sens profond et vont devenir vides des vraies valeurs évangéliques.

PS: Coeurtendre écrit : Pour moi qui étais si bien avec les frères, là où il m'était possible de faire une évangélisation sans avoir aucun problème en allant d'une ville à l'autre, me voilà dans un lieu où les gens ne s'accueillent pas, ne s'aiment pas et sont prêts à faire n'importe quoi pour se défaire d'une personne qu'il ne veulent pas accueillir comme nouvelle.


Mais heureusement que la secrétaire et le curé étaient des gens merveilleux et extraordinaires car je me demande si j'aurais tenu le coup dans cet endroit impossible. (4 Arrow SUITE Arrow 5).Une histoire qui a fait bien rire des gens. Elle avait pour titre : Je vais mettre une dame à la porte ; la connaissez-vous?

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 743646 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 242843 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 457230 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 683439 "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu 749482


Dernière édition par le Mer 13 Juin - 4:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty
MessageSujet: Re: "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu   "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu EmptyMer 13 Juin - 3:12

Chers(ères) amis(es), j'essaie le plus possible de faire suite d'un message à l'autre pour vous faire comprendre mon cheminement de disciple de Jésus qui, jour après jour, s’efforce d'aimer et de servir le Seigneur avec confiance et abandon, quelles que soient les situations qui se présentent à moi. J'allais pour écrire que dans chaque situation difficile, parfois dangereuse et bien des fois incompréhensible,malgré tout je présente à tous(tes) l'amour, le pardon, la compréhension et la compassion du Seigneur, et je sais que Dieu se chargera bien de l’impondérable.

Coeurtendre écrit : J'avais déjà travaillé auprès des personnes droguées, alcooliques, et des hommes excessivement violents et dangereux, mais les personnes avec qui je travaillais étaient de merveilleuses personnes, extraordinaires. Très différentes de ces personnes qui se servent de la charité comme d’un instrument de division en usant de violence les unes envers les autres. Si dans mon petit paradis chez les frères j'avais su le danger qui me guettait dans cette ville, je ne pense pas que j'aurais dit oui, mais les chemins de Dieu diffèrent beaucoup de nos chemins à nous.

À mon retour de l'Évêché, je finis par dire au curé qu'il me serait sûrement impossible d'aller rencontrer des jeunes dans les écoles, à cause de cette religieuse qui m’en refusait l’accès pour l'éternité.Je me suis dit intérieurement,j'espère qu'elle ne replacera pas Saint-Pierre quand le pauvre coeurtendre va se présenté à la porte du paradis.

Le curé m’a répondu : Ne t'inquiète pas, les marguilliers et moi, nous avons une proposition pour toi.

Coeurtendre dit : Quel genre de proposition?

Le curé : Nous aimerions te confier la soupe populaire, dont tu serais le président, et nous te donnerions comme mandat d'exclure la violence de ce milieu, afin que les vrais pauvres viennent manger en toute sécurité. Actuellement beaucoup se privent d'y venir à cause de l’excès de violence, et les responsables ont perdu tout contrôle ; il faut absolument que la paroisse prenne les choses en main. Les policiers sont fatigués d'intervenir plusieurs fois par semaine, et même, plusieurs fois par jour.

Coeurtendre répondit : Non, je ne peux pas prendre la responsabilité de cet organisme où règne autant de violence parmi les responsables ainsi que que parmis la clientèle qui fréquente le lieu. Dire oui serait presque un suicide. Je rappelle au curé que juste le fait de m'avoir écrit un mot de bienvenue dans le feuillet paroissial, cela m'a valu de recevoir une lettre d'une personne qui voulait faire croire que j'étais homosexuel, et une deuxième lettre avec menace de mort ; de plus, je ne suis même pas connu dans ce milieu. Vous et moi, nous savons bien que ces lettres on été voulues par les deux femmes qui ont une peur maladive que je prenne leur place. Essayez de vous imaginer maintenant, que si je prends réellement une place appartenant à l’une de ces deux personnes, il va me falloir un garde du corps pour circuler dans la ville.

Le curé dit : Écoute-moi, coeurtendre, si tu ne prends pas cette place, nous sommes presque obligés de fermer, faute de responsable, et les marguilliers et moi-même, nous sommes certains et convaincus que tu es la personne clef.

Coeurtendre : Non, réellement, je suis venu pour les jeunes et voilà que vous me proposez de m'occuper de personnes qui sont habituées à la violence, qui font rentrer de la drogue sur place ; il y a parmi les responsables des personnes qui prennent de la drogue ; non, je ne peux accepter, vraiment, impossible pour moi de dire oui à un projet aussi dangereux que celui-là.

Si les policiers sont fatigués d' intervenir dans ce milieu, eux au moins, ils se protègent entre eux. Vous voulez me faire croire que moi le petit coeurtendre, je vais arriver avec ma liste de règlements et qu’il vont m’applaudir,et me remercier en me sautant au cou,non moi je n'y crois pas.Si j’accepte de prendre en main cet organisme qui est demeuré 20 ans sans règlements?Je sais d'avance que je vais me faire attaquer dans les jours qui vont suivre mon mandat, dans le but de me faire peur. Je sais que dès que je vais dire oui à ce projet, ma vie de tous les jours va être en danger.

Le curé : Je sais, je comprends, mais ces pauvres, si on leur ferme les portes de la soupe populaire, où vont-ils aller manger?
Si Monseigneur apprend la fermeture de la soupe populaire, il va avoir beaucoup de peine. Les marguilliers et moi-même, nous te promettons d'être très proches de toi et, quoi qu'il arrive, nous serons là pour t’aider ; nous avons grandement confiance en toi et il ne peut y avoir une autre personne que toi qui puisse donner un nouveau souffle à cette oeuvre. Moi, je sais qu'il y a des femmes avec leurs enfants et des personnes handicapées et des personnes âgées, sans oublier des étudiants, qui ont peur d'y venir à cause de la violence.

Coeurtendre : Écoutez, je vais y réfléchir pendant trois mois, et je vais me rendre sur place pour me mêler aux pauvres afin de voir comment l'organisme fonctionne. La nuit, j’irai me promener en ville pour connaître les drogués et les alcooliques, surtout pour savoir quels sont ceux et celles qui font partie des ex-responsables. Ensuite on verra bien...Alors prions, et à la grâce de Dieu.

PS:Les ex-responsables sont ceux et celles que les marguillers de la paroisse et le conseil d'administration de cette oeuvre ont décidé de mettre à la porte tout simplement à cause des nombreuses plaintes venant de partout il fallait y mettre fin.

Coeurtendre écrit : Je me suis rendu dans cet organisme pendant trois mois et, en peu de temps, je savais qui faisait rentrer de la drogue et de la boisson en cachette, et j'ai découvert plusieurs personnes parmi les responsables, qui agissaient pire que les clients qui se présentaient à l'organisme pour y venir manger, en détenant des armes blanches, des chaînes, de la drogue, etc. Je comprends pourquoi la police était obligée de multiplier les interventions dans cet organisme dérèglementé et désorienté en tout.

Voici qu'après mes trois mois d'observation, le curé, les marguilliers et moi-même nous nous sommes rencontrés, afin que je reçoive mon pauvre mandat de la paroisse qui voulait me faire président de cet organisme, pour lui redonner un nouveau souffle, mais cette fois-ci avec une règle de vie pour que chaque personne respecte chaque personne.

Le curé dit : Cela nous ferait plaisir de te remettre la responsabilité de cet organisme à titre de président.

Coeurtendre écrit : Je dis oui mais avec quelques conditions, la première étant que je ne veux pas être président, je veux être responsable de cet organisme jusqu'au moment où la violence en sera exclue. Moi président, non, moi responsable en rendant les autres responsables, je dis oui, mais par la grâce de Dieu. Voilà, qu'en pensez-vous?

Curé : Je ne suis pas surpris que tu refuses le titre de président et que tu demandes de simplifier ce mot, cela, je m'en doutais d'avance, et c'est un peu la raison pour laquelle je pense que les marguilliers et moi-même nous ne regretterons pas notre choix, nous savons que c'est tout un défi pour toi, mais ensemble nous réussirons. En choisissant de prendre le chemin de la simplicité, tu prends le chemin de la réussite, j'en suis certain.

Ps:J'explique que avant moi,les gens responsables étaient des gens qui se montraient trop au-dessus des pauvres.Des personnes qui pense tout comprendre et tout savoir en restant assis derrière un bureau.Des personnes hautaines et dictatrices.Des personnes qui ne cessent et qui prenne un plaisirs fou de dire et de redire je suis le ou la présidente de t'el ou t'el organisme,c'est moi qui commande ici.Comme le savait le curé moi coeurtendre le titre cela ne m'intéraissait pas du tout,je voulais être petit avec les petits,simple avec les simples.Je ne voulais pas que les pauvre me serve mais je voulais servir avec eux,voilà mon explication.

Coeurtendre écrit : Le curé et les marguilliers avaient profité du moment de la fermeture habituelle pour annoncer aux ex-responsables que c'était le pauvre coeurtendre, qui après avoir refusé trois fois, avait accepté de prendre sa croix et de marcher derrière le Christ pour servir les pauvres avec les pauvres en se faisant pauvre parmis les pauvres.

La première journée d'ouverture, le pauvre coeurtendre a reçu une assiette de un demi pouce d'épaisseur en plein visage, et l'homme qui a fait cela a piqué une crise de colère en disant qu'il voulait me tuer. J'ai eu le temps de donner un coup sur l'assiette pour la diriger ailleurs, mais j'ai reçu le contenu en plein visage. Je me souviendrai toujours de ce contenu qui était de la sauce au boeuf avec des patates en purée. Si je n'avais pas été assez rapide pour donner un coup sur l'assiette, je me retrouvais à l'hôpital.

Les policiers sont venus le chercher et ils ont été obligés de se mettre à trois pour maîtriser le pauvre homme, afin de le conduire au poste de police où il a dormi en prison. Le lendemain nous avons appris que c'était l'ex-responsable qui lui avait demandé de venir sur place pour me faire peur, et comme le gars était drogué, pris de boisson, et d’un tempérament déjà hyper agressif de nature, il était réellement devenu un danger public pour lui et pour les autres.

Pour une première soirée, impossible d'en oublier le souvenir, mais je me suis mis dans l'esprit qu'il ne fallait pas avoir peur et je me suis dit qu'il fallait accueillir ceux et celles qui se montreraient méchants et dangereux, à mon égard,mais avec une certaine prudence improvisée par la Providence.

Pour que certains drogués et alcooliques mettent ma vie en danger, l'ex-responsable leur disaient que j'avais battu et violé des enfants et que, s'ils m'attaquaient gravement, elle leur donnerait de l'argent pour s'acheter de la drogue, etc. Le but était de me faire assez peur pour que je quitte les lieux le plus tôt possible, leur permettant de reprendre leur place comme responsables de cette organisme.La plupart de ces hommes avaient déjà fait de la prison.Vous qui me lisez vous savez surement qu'en prison les prisonniers font la vie très dur aux pédophiles et aux hommes qui ont battuent ou tuez des enfants.Cette ex-responsable savais comment s'y prendre pour mettre ma vie en danger.En plus elle leurs faisaient prendre de la boisson et de la drogue avant de me les envoyé dans le sous-sol de l'église.

Après 6 mois de présence et d'observation très minutieuse, je me suis dit que ma vie commençait à être en danger. J'ai eu droit à plusieurs attaques de la part des drogués et des alcooliques violents. Lors de la dernière attaque, j'ai eu trois doigts cassés et l'homme a porté sa main dans ma bouche et m’a brisé les gencives ; pendant presque un mois j'ai eu beaucoup de difficulté à manger à cause des douleurs excessives,
qui étaient contrôlées par des antibiotiques.Mais je me souviens très bien
que cette attaque est arrivé le vendredi Saint et j'ai passé toute l'après-midi à slle d'opération car un de mes trois doigts cassés a mal cassé il a fallut opéré et j'en suis sortie avec un plâtre.Le lendemain un homme se présente et il dit qu'il veut me voir seul.Je traverse dans une autre salle
et le gars se mete à rire au éclat en me demandant si je voulais qu'il me montre quelque chose d'intéressant.

J'ai répondu sa dépend,mais juste au moment ou j'ai dis sa dépend,il sorta
un long couteau et me le pointa sur le ventre,et avec mon platre j'ai donné un coup sur le couteau et le couteau est parti dans les airs et j'ai demandé à l'équipe de venir et les policiers sont venuent le chercher.

Celui qui m’avait lancé une assiette en me criant qu'il me tuerait un jour. Il est passé en cour de justice et, quelques semaines plus tard, je me retrouve face à face avec lui sur le trottoir. Je lui ai dit en lui mettant la main sur l'épaule : Bonjour, mon ami, comment ça va? Il m’a répondu : Ça va très mal, je n'ai pas d'argent, rien à manger ni où aller. Je lui ai donné le nom d'un autre endroit, mais les responsables ne voulaient plus le prendre.

Coeurtendre lui a dit : Va voir les policiers et dis-leur que moi coeurtendre, je te pardonne, mais je ne peux te reprendre sans consulter les bénéficiaires qui ont eu peur de toi. Il faudrait que tu leur écrives une lettre d'excuses et que tu promettes de suivre la règle de vie. Je suis certain que cela va bien fonctionner et tu pourras revenir manger. Il est revenu manger, et un mois après il a recommencé à consommer ; il est réapparu avec une grosse pelle pour m'attaquer une deuxième fois, et les policiers sont intervenus pour le remettre en prison.


5 Suite Arrow 6 (Il ne faut pas dire quelque chose mais il faut faire quelque chose)
Revenir en haut Aller en bas
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty
MessageSujet: Re: "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu   "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu EmptyLun 18 Juin - 19:46

5 Suite Arrow 6 (Il ne faut pas dire quelque chose mais il faut faire quelque chose)

Je me suis dit qu'il fallait vraiment faire quelque chose avant que le pire n’arrive. Une soirée, l'ex-responsable avait envoyé deux jeunes filles vers 17 heures 57, car elle savait que les portes fermaient à 18 heures p.m.. Les jeunes filles, mineures, venaient me demander si je voulais leur donner à manger. Elles étaient habillées genre petite jupe plus court que court, le ventre à l'air, cela ressemblait à un défilé de mode de lingerie érotique. Habituellement, comme je me faisais attaquer trop souvent, j'avais avec moi un petit magnétophone miniature et, quand j'avais un doute et que j'étais en situation incertaine, je mettais en route l'enregistrement pour ensuite le donner aux policiers, surtout si un événement s'était produit, comme preuve que j'étais innocent. Quand les deux jeunes filles se sont aperçu que je faisais appel au presbytère pour demander à la secrétaire de venir, elles sont parties et n’ont plus voulu manger. Sans qu'elles le sachent, je les ai suivies et elles se sont rendues chez l'ex-responsable.

Chers(ères) internautes, vous savez, vivre sur le qui-vive tous les jours, c'est très difficile, et à la longue cela devient presque insupportable. Je me demandais comment faire pour trouver une solution afin de mettre fin à cette forme de harcèlement que je vivais jour et nuit de la part de cette femme. Un jour en écoutant les informations à la télé, j’entendis qu’on expliquait que dans certains lieux publics, on était obligé de placer des caméras pour contrer la violence. Je me suis mis à rire en me disant : je crois avoir trouvé la solution. J'ai installé quatre caméras. Une dans la cuisine, une autre dans la grande salle d'accueil, et les deux autres sur les deux stationnements.

Pourquoi sur le stationnement?La raison est très importante.Nous avions une règle de vie qui interdisait de la drogue et des armes blanches sur les lieux,ou de la boissons.Alors quand quelqu'un essayait d'en vendre à l'intérieur du sous-sol de l'église, il y avait un équipe chargé de le rencontré et il avait le choix entre remettre sa drogue à l'équipe responsable ou de partir avec sa drogue.Certain mécontents(es) revenaient la nuit pour mettre du sucre blanc dans les moteurs des autos.

Le jour même,avant d'avertir les soixante personnes présentes de notre nouveau système de protection,j'ai raconté une petite histoire comme de quoi que moi coeurtendre, j'avais décidé de mettre une dame à la porte pour toujours, et j'ai demandé à tout le monde :Quelqu'un peut-il me dire quel est le nom de cette dame?

Coeurtendre écrit : C'était vraiment comique de voir les hommes qui demandaient aux femmes si elles connaissaient cette dame, mais personne ne la connaissait, alors, tous et toutes ont donné leur langue au chat et je voyais dans le regard de chacun(ne) qu'ils(elles) avaient tous(tes) hâte de savoir le nom de cette fameuse dame. Je leur dis que le nom de cette dame était (dame violence).

Oui, coeurtendre a pris la plus grande décision qu'il ait jamais prise depuis le début de son mandat. Mettre (dame violence) à la porte pour toujours. J'en ai profité par le suite, pour avertir les bénéficiaires de notre nouveau système de caméras de protection. Il n'y a eu qu'une dizaine de personnes pour s’opposer au système de protection par caméras, et qui sont sorties de la salle en critiquant, en sacrant, et en promettant de s’en plaindre auprès des médias.

Mais à ma très grande surprise, quand les dix sont sorties, les autres se sont levées pour applaudir en criant : Dame violence à la porte>>>dame violence à la porte>>dame violence à la porte ! Le curé ne me l'avait pas dit, mais il avait été témoin sans le vouloir. Il devait se rendre dans le sous-sol de l'église et, juste au moment où coeurtendre a dit qu’il mettrait une dame à la porte, le curé se demandait bien lui aussi quel était le nom de cette paroissienne que je mettrais à la porte? Alors il s'est dit en lui-même : Je vais écouter avant d'entrer, et quand il a entendu que le nom de la dame était dame violence, il s'est dit en lui-même : je me suis fait prendre au piège comme les autres.

Coeurtendre écrit : J'étais content de la réaction des gens mais je m'attendais à des réactions négatives de la part de l'ex-responsable.
J'avais tellement peur de l'agir de cette femme qu'à chaque fois qu'elle me faisait parvenir un dessert, je le jetais à la poubelle sans qu'elle le sache. Je m'attendais au pire avec cette femme. Cinq jours après les applaudissements, sans nous avoir prévenus,la télé, la radio, les journaux sont venus sur place pour faire leur enquête sur notre système de protection par caméras qui, d'après les dix personnes qui étaient contre, brimait la vie privée des personnes, qui ne venaient plus manger pour cette raison. Ce qui a été merveilleux dans tout cela, c'est que l'ex-responsable est celle qui a envoyé les dix personnes se plaindre aux médias, or après enquête des médias qui se sont présentés sur place, un article est paru dans le journal, en gros titre : Dame violence à la porte !

Mais quelques jours avant que les médias se présentent, les deux jeunes filles sont revenues, aussi provocantes dans leur habillement, et comme l'autre fois elles sont arrivées vers 17 heures 57 et elles ont demandé à manger. Après les avoir bien servies, je leur ai dit qu'elles pouvaient prendre leur temps, qu'il n’y avait pas de danger, que nous étions protégés par un système de caméras. Elles n'ont même pas mangé : elles sont sorties comme un courant d'air frais, et elle sont retournées chez l'ex-responsable.

Une semaine plus tard, je me lève le matin vers 6 heures et je sors prendre l'air ; de loin, j’aperçois sur une auto un gros sac et je m'approche, et je vois qu'il est écrit : ceci est une bombe. J'ai fait appel aux policiers et il y avait réellement une bombe artisanale dans le sac, et les policiers s'en sont occupés ; moi, je suis allé avec d'autres policiers vérifier la cassette vidéo et l’on voyait un homme masqué habillé de noir venir déposer le sac sur l'auto. Quelques jours après, je me suis fait attaquer par un couple qui consommait de la drogue, mais j'ai été plus que chanceux car un homme qui m’a reconnu est venu à mon aide et les commerçants ont fait appel aux policiers.


Quelque temps après je me souviens d’une soirée, vers 22 heures 30, où il faisait très chaud et où j’avais décidé d’aller faire une marche, et la faim était au rendez-vous. Alors je suis allé manger dans un restaurant dont le propriétaire avait pris l’engagement de préparer une soupe une fois par semaine pour en faire don aux pauvres. Je suis entré dans le restaurant pour manger un hamburger et des frites ; quand le tout a été servi, deux hommes sont entrés et sont venus se mettre devant ma table en sacrant après moi, et ils ont jeté à terre tout ce qui se trouvait sur la table, et ils sont repartis en sacrant. Les pauvres n'ont pas été chanceux car il y avait un système de caméras dans le restaurant et, chaque fois que je m'y rendais, je m'assoyais toujours en face des caméras.

Une autre rencontre innoubliable,c'est un motard qui un jour m'avait promis qu'il me tuerait s'il me rencontrait sur sa route. Une soirée je vais faire ma marche et, dans une ruelle pas trop loin d'un parc qui était un lieu de rendez-vous pour les drogués, cet homme en me voyant, laisse sa moto et se dirige ver moi.

Rendu face à face avec moi, il me demande :

Tu te souviens de moi, n'est-ce pas!!!

Coeurtendre lui répond : Oui, certainement, j'ai une mémoire à toute épreuve.

Le motard: Si tu as une mémoire à toute épreuve, tu dois te souvenir de la promesse que je t'ai fait si j’avais le malheur de te rencontrer sur ma route, tu t'en souviens?

Coeurtendre lui répond : Je fais plus que m'en souvenir, tu voulais me tuer, tu as peut-être changé d'idée, mais si tu veux vraiment me tuer, moi ça ne me dérange pas du tout. Si tu me tues, le pire c'est toi, tu vas aller
en prison un jour ou l'autre, et même si je ne suis pas encore mort, j'ai beaucoup de peine pour toi qui vas perdre ta liberté à cause de moi.

Je t'en demande pardon avant et je te promets de prier pour toi après.
Coeurtendre écrit : Je ne savais pas qui il était mais il me l'a dit : il était le neveu de l'ex-responsable.

Nous avons parlé ensemble et il a fini par me donner la main, et il est reparti avec sa moto, et moi encore en vie je suis
reparti tout joyeux pour le presbytère, et il m'arrivait de me parler à voix haute, en me disant en riant : je suis encore vivant,
Dieu Merci, Dieu soit Béni !


Moi coeurtendre, j'ai toujours pardonné aux uns et aux autres toutes les attaques qu’ils ont portées contre moi, ainsi que les menaces de mort.Qui plus est, je savais qu'ils étaient manipulés par l'ex-responsable dans le but de me faire peur, mais le pauvre coeurtendre ne savait pas comment faire pour avoir peur car je ne suis pas peureux du tout.


Quand j'étais enfant et que mon père me battait dangereusement, je me souviens qu'avec le temps je n'avais plus aucune réaction à sa violence démesurée, j'étais comme paralysé par la peur. Mais quand tout était terminé, je regardais mon père du coin de l’oeil, j'essayais de comprendre le pourquoi de cette violence? Je n'ai jamais eu de réponse, mais en vieillissant j'ai fini par comprendre qu'il fallait réellement qu'il soit malade pour agir avec autant de violence envers ses dix enfants, excepté une fille qu'il n'a jamais touchée. Pas facile à comprendre. J'ai toujours agi envers les hommes violents de la même façon que j'agissais envers mon père. Pourquoi moi, ne suis-je pas devenu violent après avoir tant subi la violence?

Il faudrait bien que Dieu me le dise un jour. Toute ma vie d'enfance j'ai essayé de comprendre pourquoi mon pauvre père était violent, et je n'ai jamais eu de réponse de personne, mais je savais que quoi qu'il arrive, je devais aimer cet homme qui malgré ses excès de violence, était mon pauvre père, et quand on aime on pardonne. Ici, je ne sais pas si je risque d'être mal compris, mais je voudrais reprendre cette phrase en écrivant ceci : Quand on aime avec son cœur, on ne pense pas à raisonner son pardon, mais on aime avec son coeur, car l'homme qui rayonne n'est pas celui qui raisonne mais celui qui pardonne.

6 Suite Arrow 7 coeurtendre nous parle des jeunes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
coeurtendre

coeurtendre


Nombre de messages : 706
Age : 64
Localisation : Trois-Rivières
Date d'inscription : 19/10/2006

"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty
MessageSujet: Re: "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu   "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu EmptyJeu 19 Juil - 16:34

Bonjour, chers(ères) amis(es) internautes d'Agape, j'ai répondu sur d'autres forums, ce qui a pris beaucoup de mon temps. Ensuite j'approche des 500 messages privés. Fanny et moi nous prenons beaucoup de temps pour nous consulter concernant le bon fonctionnement du site Agape. Pour nous chaque membre est plus qu' important. Nous prenons beaucoup de temps pour réfléchir avant de prendre certaines décisions pour le bien de tous les membres qui viennent chercher la paix, l'Amour, la charité et la prière sur les forums d'Agape.

Mais sincèrement, je dois vous dire que je m'approche du grand pardon et je trouve cela de plus en plus difficile à écrire, mais je le fais en pensant faire du bien au moins à une seule personne. La Bienheureuse mère Teresa de Calcutta disait : l'important ce n'est pas la foule mais chaque personne dans la foule. C'est un peu la raison pour laquelle j'écris que l'importance de témoigner de l'Amour du Christ et de Son Pardon doit faire partie de notre devoir de chrétien, même si ce n'est que pour une seule âme.

Maintenant je poursuis avec la suite de mon récit. Malgré la responsabilité que m'avait confiée la paroisse, d’accueillir 60 personnes qui venaient pour le dîner et le souper, je voulais absolument faire quelque chose pour les jeunes de 9 à 15 ans pour les sortir de la rue. J'ai toujours eu confiance dans les jeunes et mon désir était de leur donner ce que moi je n'avais pas reçu à leur âge. Alors, j'ai fait l'achat de quatre mille dollars canadiens de jeux de société éducatifs pour les jeunes et les personnes du troisième âge. Cela faisait plusieurs années que je mettais un peu d’argent de côté pour ce projet qui me tenait à coeur.


Mon but était de créer un lien affectif avec les enfants et les personnes âgées. J'ai formé une équipe de 5 jeunes avec quelques parents pour me venir en aide. Le curé et les chevaliers de Colomb me parrainaient et tout fonctionnait comme sur des roulettes, jusqu'au jour où l'animatrice de pastorale s'est aperçu que ces jeunes fréquentaient notre groupe des loisirs éducatifs. Elle a communiqué par téléphone avec les parents pour leur dire que "la personne qui s'occupait de leurs enfants était bizarre et avait des problèmes personnels".

Nous avions une quinzaine de jeunes qui venaient à nos rencontres de loisirs éducatifs, mais après le faux témoignage de cette animatrice de pastorale nous avions à peine 5 jeunes qui y venaient. Il m'a fallu communiquer avec tous les parents pour leur expliquer la vraie raison de la démarche de cette femme, qui éprouvait une jalousie maladive de voir que ces jeunes venaient à nos rencontres de loisirs. Moi je voulais seulement aimer et venir en aide à ces jeunes pour les sortir de la rue. À chaque fois que nous avions nos rencontres, elle passait à travers la salle pour voir si certains de ces jeunes fréquentaient notre groupe, afin de faire ensuite un appel aux parents dans le but de porter un faux témoignage et de les dissuader d'envoyer leurs enfants aux loisirs éducatifs.

Le curé de la paroisse lui a demandé de ne plus venir dans la salle quand nous avions nos rencontres avec les jeunes. Je me suis toujours demandé comment une femme qui travaille en pastorale pouvait réussir à prier en faisant de faux témoignages sans avoir aucun problème de conscience. Mais avec les années je me suis rendu compte qu'il existe certaines personnes qui exercent leur travail de pastorale comme un job, beaucoup plus que si elles en avaient reçu la mission comme cela se vivait autrefois.

Comme je faisais partie du conseil de pastorale de ma paroisse, quelques jours avant une réunion où je savais que cette femme devait être présente, j'ai dit au curé que je n’y participerais pas cette fois-ci. Le curé n'était pas d'accord avec ma décision et il m’a dit ceci : J'aimerais que tu y participes, mais si tu ne veux pas je comprends la raison de ta non-participation. La réunion de cette rencontre avait lieu à 18 heures 30 pm et devait finir vers 20 heures 30. Habituellement chaque soir je passais par l'église pour entrer au presbytère afin de vérifier si les portes et les lumières étaient bien fermées. Mais cette soirée-là une surprise m'y attendait. En entrant dans la sacristie, je me rends compte que la réunion n'est pas encore finie et il est 23 heures pm. En ouvrant la porte pour me rendre au presbytère, j'entends l'animatrice de pastorale qui me crie après en me disant très agressivement : "TOUEZ, VIENS ICITE, ON VEUT TE PARLER". J'ai fait comme si je ne l'avais pas entendue, car je sentais intérieurement qu'il y avait un piège pour moi.

Mais à ma très grande surprise le curé est venu me rejoindre pour me demander de venir quelques minutes, à l'invitation de cette Animatrice. Le curé m'avait dit : Tu sais on ne sait jamais, elle a peut-être une bonne nouvelle pour toi. Je lui ai répondu que mes doutes était pires que ceux de Saint-Thomas, mais pour faire plaisir j'ai dit oui.

Coeurtendre écrit : Voici la brève communication que nous avons eue. L'animatrice de pastorale dit : Si un jour le curé meurt, ce sera de ta faute à toi coeurtendre, oké là.

Coeurtendre a répondu : Vous me faites demander juste pour m'accuser du meurtre du curé qui n'est pas encore mort et dont vous savez vous-même comme tous les autres, que le curé et moi, nous nous entendons très bien depuis de longues années.

Coeurtendre vous demande à vous, chère animatrice, vu que notre curé est encore en vie : Est-ce qu'il a le droit de parole pour défendre sa propre cause avant qu'il meure ? Coeurtendre fait la remarque qu'après m'être exprimé, tout le groupe a éclaté de rire.

L'animatrice de pastorale et l'ex-responsable que je remplaçais depuis presque un an, sont les deux seules qui ne l'ont pas trouvée drôle. Mais ensuite au lieu de laisser le droit de parole au curé pour qu'il défende sa propre cause, l'animatrice m’a regardé les yeux dans les yeux et m’a dit ceci, devant tout le groupe.

L'Animatrice : Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour te faire sortir de la paroisse, tu m'entends ? Coeurtendre écrit : Comme j'allais pour prendre la parole afin d’expliquer que sûrement j'avais bien fait de ne pas venir participer à cette réunion de pastorale qui en fait n'en était pas une, le curé a insisté pour prendre la parole avant que je commence à m'exprimer..

Le curé a regardé les deux femmes et il s’est adressé très particulièrement à elles en faisant remarquer à ces deux femmes qu'il y avait quelques marguilliers qui étaient témoins de ces paroles. Il a dit : Coeurtendre a toujours été mon bras droit dans la paroisse et je n'ai aucun reproche à lui faire, et si un jour je meurs, j'ai bien peur que la raison soit beaucoup plus de votre côté, car si coeurtendre n'avait pas été là jusqu'à maintenant je serais sûrement déjà mort.

Coeurtendre écrit : Après que le curé eut pris la parole, les deux femmes se sont levées en colère et ont quitté les lieux en disant que tout cela n'était pas encore fini et qu'elles n'avaient pas encore dit leur dernier mot. En m'en retournant au presbytère, j'ai fait remarquer au curé que je n'étais pas déçu d'avoir manqué la première partie de cette malheureuse rencontre de pastorale dont le contenu n'était pas trop pastoralement dans l'esprit de l'Évangile. La supposée rencontre de pastorale a fini à 23 heures 45 pm.

Le lendemain de cette rencontre, la seule phrase que j'avais entre les deux oreilles était celle-ci : Si le curé meurt ce sera toi le responsable. Je disais au curé que c'était une grosse accusation, et en plus dans une réunion d'un conseil de pastorale ! du jamais vu.

Le curé me répondit : Tu n'as pas à t'en faire, elles ne savent pas ce qu'elles disent, et ensuite les marguilliers et moi nous serons toujours là pour te défendre si elles veulent aller trop loin. Je vais prévenir tout les marguilliers et les chevaliers de Colomb de cette réunion d'hier soir.

Coeurtendre dit au curé : Moi je commence à être sérieusement inquiet de ne pas trop savoir ce qu'il y a de caché derrière la phrase de cette animatrice de pastorale qui a dit hier soir : Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour te faire partir de cette paroisse, est-ce que tu m'entends?

Le curé : Nous serons vigilants et nous garderons l'oeil ouvert.
Coeurtendre écrit à tous ceux et celles qui me lisent : J'ai plus que gardé l'oeil ouvert, car cette histoire me coupait le sommeil et l'appétit. L'ex-responsable continuait toujours à me faire parvenir un dessert de temps en temps et, sans dire un mot comme j'en avais l'habitude, je le mettais à la poubelle, car je ne faisais aucunement confiance à cette femme que je considérais comme une femme malade et déséquilibrée.


Je me sentais loin de la vie merveilleuse que je vivais quand je demeurais avec les frères. Ma petite vie de paradis d'autrefois était en train de devenir une vie cauchemardesque dans cette paroisse où il y avait trop de personnes en conflit les unes avec les autres. Avant d'être dans cette paroisse, je n'aurais jamais cru que ce genre de conflit existait dans certaines de nos paroisses. Il m’avait fallu avoir les deux pieds dedans pour croire que cela existait réellement. Je ne m'attarderai pas à expliquer les raisons pour lesquelles certaines de nos paroisses en sont arrivées à tomber dans le piège de la division, de la haine et de la violence et des conflits, mais un jour je reprendrai ce petit bout de texte avec un peu plus d'approfondissement sur le sujet. Mon prochain récit aura pour titre : Coeurtendre a pris une décision qui lui a évité un séjour à l'hôpital.cheers sunny ostie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty
MessageSujet: Re: "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu   "Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Renaître à l'éternel Présent de la grande joie de Dieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dictionnaire d'Exemples, "Fête du Saint-Sacrement"
» Dieu aime celui qui donne avec joie
» ""Vous cherchez la porte du ciel""
» Témoin de Dieu : Maïti GIRTANNER"le pardon comme c'est
» "Seigneur,enfin fini l'homélie sur le poulet"&quot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Echanges autour de la prière :: Echanges et discussions amicales-
Sauter vers: