Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €

 

 Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 29 Oct - 7:18

Bonjour,

L'appel de Matthieu :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 9, versets 09-13

09 Jésus partit de là et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.
10 Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples.
11 Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? »
12 Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades.
13 Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

Le suivre à la maison :

La scène est belle. Jésus passe, voit un homme et un mot suffit. L’homme lâche tout pour suivre Jésus : son métier, sa famille, sa maison. Il ne prend même pas le temps de se faire un petit baluchon. Le voilà parti sur les routes de Galilée, marchant derrière Jésus. Mais l’Évangile dit-il vraiment cela ? Notre imagination n’a-t-elle pas comblé beaucoup de non-dits ?
Après tout, ce passage raconte bien peu de choses. Et la suite du texte ne présente pas Jésus marchant sur les routes, mais attablé à la maison. D’ailleurs, quelle est cette maison ?
Saint Luc, plus précis, nous le dit : c’est celle de Matthieu lui-même. Le futur apôtre donne un repas chez lui, il a invité Jésus, et aussi les collecteurs d’impôts, ses collègues de travail.
Mais alors… Matthieu n’a-t-il donc pas tout quitté ? Il a encore sa maison, son travail. Comment comprendre : « Il se leva et le suivit » ? La clé, c’est le sens de l’expression « suivre Jésus ».
Notre imagination nous avait égarés : ce n’est pas forcément partir sur les routes en abandonnant tous ses biens. La suite de Jésus, pour Matthieu, cela aura signifié : l’inviter chez lui, à sa table, avec ses autres amis. Cela n’aura pas été un départ vers des aventures extraordinaires, mais simplement une place ouverte au Christ dans les activités ordinaires. La suite du Christ n’est pas un type d’exploit tellement difficile qu’on le délèguerait à quelques missionnaires spécialisés. C’est la demande que Jésus nous adresse pour entrer dans notre vie.

Évangile selon saint Luc ch 5, v 27-29.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 31 Oct - 7:19

Bonjour,

Le vieux et le neuf :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 9, versets 14-17

14 Alors les disciples de Jean le Baptiste s’approchent de Jésus en disant : « Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
15 Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront.
16 Et personne ne pose une pièce d’étoffe neuve sur un vieux vêtement, car le morceau ajouté tire sur le vêtement, et la déchirure s’agrandit.
17 Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres éclatent, le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. »

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

À table !

Après avoir été attaqué parce qu’il prenait son repas avec des pécheurs, Jésus se voit maintenant reprocher de prendre un repas… tout court ! Faudrait-il donc qu’il jeûne perpétuellement ?
Jésus n’est pas opposé au jeûne. Dans un autre discours*, il en fait même la promotion. Mais encore faut-il savoir ce que signifie le jeûne. Ici, selon Jésus, ce serait un signe de deuil ; le repas, au contraire, un signe de noces.
On retrouve ici toute la différence entre la prédication de Jean-Baptiste et celle de Jésus. Pour le premier, il faut se convertir afin d’affronter dans les meilleures conditions le jugement qui vient**. L’austérité est le signe du deuil, car le monde ancien va mourir. La pénitence est nécessaire pour supporter les épreuves liées à l’avènement du Royaume.
Jésus ne conteste pas cela, mais il met en avant un autre aspect du Royaume. Certes, l’ancien monde doit encore mourir, mais le nouveau est déjà là. Le Christ rend présent le Royaume. Quand ils sont avec Jésus, les disciples en font déjà l’expérience. Et depuis les prophètes, le plus beau symbole du Royaume est un repas.
Celui qui l’a bien compris, c’est Astérix le Gaulois. Dans chaque aventure, après qu’il eut traversé mille péripéties, affronté mille dangers, le bonheur à la fin est retrouvé et se traduit par un grand banquet sous les lampions.
De même, pour nous qui sommes disciples de Jésus, le temps de l’épreuve est en train de prendre fin. Christ a vaincu la mort, le monde ancien s’en est allé, voici venir le temps de la vie en abondance. À table avec lui !

* Évangile selon saint Matthieu ch 6, v 18-20.
** Évangile selon saint Matthieu ch 3, v 1-10.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 2 Nov - 7:20

Bonjour,

Guérison et résurrection :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 9, versets 18-26

18 Tandis que Jésus leur parlait ainsi, voilà qu’un notable s’approcha. Il se prosternait devant lui en disant : « Ma fille est morte à l’instant ; mais viens lui imposer la main, et elle vivra. »
19 Jésus se leva et le suivit, ainsi que ses disciples.
20 Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement.
21 Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »
22 Jésus se retourna et, la voyant, lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.
23 Jésus, arrivé à la maison du notable, vit les joueurs de flûte et la foule qui s’agitait bruyamment. Il dit alors :
24 « Retirez-vous. La jeune fille n’est pas morte : elle dort. » Mais on se moquait de lui.
25 Quand la foule fut mise dehors, il entra, lui saisit la main, et la jeune fille se leva.
26 Et la nouvelle se répandit dans toute la région.

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

Le Dieu-serviteur :

Deux miracles d’un coup ! La renommée de Jésus est si grande qu’il est sollicité pour une guérison et une résurrection en même temps. Mais les demandeurs de miracle ne sont pas des gens respectueux qui attendraient sagement leur tour comme dans la salle d’attente d’un médecin.
La femme dont il est question vient en quelque sorte extorquer une guérison. Elle s’approche de Jésus par-derrière, espérant n’être pas vue. Elle ne veut pas lui parler, seulement toucher son vêtement – une pratique qui n’est pas sans rappeler la superstition. Jésus pourrait légitimement s’en offusquer, mais au contraire, il accorde, par sa parole, la guérison à la femme. Celle-ci est prête à tout pour guérir et a une confiance absolue en Jésus : voilà qui suffit à le toucher.
Quant au notable (un chef, dit le texte grec), sa demande n’est pas une supplication. Il a tellement l’habitude de donner des ordres qu’il se met à en donner à Jésus : « Viens ! » Il lui parle comme à un serviteur. Chose extraordinaire, Jésus ne refuse pas ce rôle : « il se leva et le suivit », dit l’Évangile. D’habitude, cette phrase décrit les disciples qui se mettent à la suite du Christ. Ici, c’est Jésus qui marche à la suite d’un père éprouvé et se fait son serviteur.
Pour cette femme, pour cet homme, pour nous, Jésus se rend infiniment disponible, dans des rencontres d’une simplicité absolue, où toute distance est abolie. En nous, seuls comptent le désir de l’avoir à notre côté et la confiance qu’on lui porte. En lui, il n’y a plus que la miséricorde du Dieu qui s’est fait serviteur.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 5 Nov - 8:34

Bonjour,

Guérison de deux aveugles :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 9, versets 27-31

27 Tandis que Jésus s’en allait, deux aveugles le suivirent, en criant : « Prends pitié de nous, fils de David ! »
28 Quand il fut entré dans la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : « Croyez-vous que je peux faire cela ? » Ils lui répondirent : « Oui, Seigneur. »
29 Alors il leur toucha les yeux, en disant : « Que tout se passe pour vous selon votre foi ! »
30 Leurs yeux s’ouvrirent, et Jésus leur dit avec fermeté : « Attention ! que personne ne le sache ! »
31 Mais, une fois sortis, ils parlèrent de lui dans toute la région.

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Fils de David

En lisant cet Évangile, un regard trop rapide ou trop habitué pourrait penser « encore une guérison ». Pourtant elles ne se ressemblent pas. Elles ne sont pas stéréotypées. L’intérêt de ces récits se cache dans les détails. Chaque récit met l’accent sur un aspect du mystère de la « guérison » apportée par Jésus.
Le détail qui me frappe ici est cette interpellation de Jésus « Fils de David ». Pour les Juifs, le « Fils de David » attendu c’est le Christ, le Messie. C’est la promesse que Dieu a faite à David*. Par cette affirmation, les deux aveugles témoignent que la puissance de guérison de Jésus vient de Dieu. Leur foi les sauve ! Uniquement eux ? Non, elle devient semence de foi et de salut pour les autres. D’autres reprendront l’expression des deux aveugles et se demanderont : « Celui-là n’est-il pas le Fils de David ? »**.
Notons que Jésus ne se désigne jamais lui-même ainsi pour laisser la place à un acte de foi. De fait, les guérisons révèlent la foi qui se cache dans le cœur de l’Homme. Les deux aveugles ne se contentent pas de désigner le Christ. Guéris, ils ont envie d’en témoigner. Ils parlèrent de Jésus dans toute la région. Nous aussi nous avons pu expérimenter la guérison ou le relèvement. Certes, ce n’est pas de façon aussi spectaculaire que pour les deux aveugles. Pourtant, notre perception de Jésus en a été changée, et sans doute aussi notre manière d’en témoigner.

* Deuxième livre de Samuel ch 7, v 16.
** Évangile selon saint Matthieu ch 12, v 23.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 7 Nov - 9:44

Bonjour,

Guérison d’un possédé sourd-muet :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 9, versets 32-34

32 Ils sortirent donc, et voici qu’on présenta à Jésus un possédé qui était sourd-muet.
33 Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler. Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! »
34 Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Réaction en chaîne :

Les guérisons opèrent une révélation qui ne laisse pas indifférents les contemporains de Jésus. Dans cet Évangile, on trouve deux réactions opposées : admiration et rejet.
Le récit de guérison est concentré en deux phrases. L’accent est mis sur les spectateurs et non sur le malade guéri. Ici, ce qui compte, c’est la réaction de ceux qui l’entourent. Les pharisiens ont trouvé une explication : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Pourquoi est-il si difficile pour les pharisiens de croire que Jésus guérit au nom du Dieu de vie ? Tentons diverses hypothèses : il a quitté son village pour aller sur les routes, il n’a ni travail, ni femme, ni enfant, et surtout il ne respecte pas les règles religieuses des pharisiens. En somme, il ne rentre pas bien dans les cases de leur société et cela les perturbe. Ils n’acceptent pas d’être déplacés dans leurs représentations.
Mais s’ils ne veulent pas bouger, comment pourront-ils goûter le vin nouveau ? Comment verront-ils le Royaume qui vient ? Leur foi est enfermée dans leurs certitudes, et elle sent le renfermé.
À l’inverse, il y a la foule qui est saisie d’admiration pour Jésus. Ils admirent sa puissance comme ils applaudiraient une performance hors norme. Ils sont touchés non pas dans leur foi, mais plutôt dans leur désir de puissance. Cette foule voudra ensuite s’emparer de Jésus pour le faire roi* afin que sa puissance soit au service de leurs désirs. Admiration ou rejet : aucune de ces positions n’est juste. Le signe appelle la foi.

* Évangile selon saint Jean ch 6, v 15.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 9 Nov - 8:31

Bonjour,

Le ministère de Jésus :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 9, verset 35

35 Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

En paroles et en actes :

Ce verset a été choisi parce qu’il résume toute la vie publique de Jésus : il marchait, prêchait, guérissait. Le sens de sa mission ne s’exprime pas seulement par des paroles, mais aussi par des actes. Quand les disciples de Jean le Baptiste demandent à Jésus « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? » il répond : « les aveugles voient et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres »*. Ses interlocuteurs lui demandent qui il est, il répond par ce qu’il fait. Il rappelle d’abord les actes de guérison avant l’annonce de la Bonne Nouvelle. Mais pourquoi Jésus perd-il son temps à guérir ceux qui viennent à lui ? N’aurait-il pas dû plutôt consacrer toute son énergie à l’annonce du Royaume de Dieu ?
Mais précisément à travers ces actes, il assure à son auditoire que son autorité vient bien du Dieu unique et sauveur et non pas du « chef des démons ». La tradition hébraïque associe depuis longtemps l’action de Dieu envers son peuple avec la guérison**. D’autre part, la Parole de Dieu est efficace : elle réalise dans la chair la Bonne Nouvelle du salut. C’est ainsi que, traditionnellement, le peuple hébreu attend du Messie un « message » et des « signes » de guérison et de libération***. Jésus guérit pour incarner la Bonne Nouvelle qu’il annonce dans les cœurs des malades, ceux des disciples et le nôtre. Cette Parole est aujourd’hui à notre disposition comme du bon pain frais sur la table. Ne la laissons pas rassir.

* Évangile selon saint Matthieu ch 11, v 5.
** Livre d'Isaïe ch 35, v 4-6.
*** Livre d'Isaïe ch 61, v 1.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 12 Nov - 8:35

Bonjour,

Jésus et les foules sans berger :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 9, versets 36-38

36 Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.
37 Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
38 Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

Méditation :
Par Frère Jocelyn Dorvault Couvent du Caire

Recherchons ouvriers qualifiés !
C’est la crise ! La foule innombrable est en attente du salut, mais trop peu de pasteurs sont en mesure de le lui proposer. En lisant ces lignes, je pense à tous mes amis qui ne font plus confiance aux institutions religieuses et qui se trouvent perdus, errant sur les chemins d’une foi solitaire. Jésus constate le problème, mais ne le résout pas lui-même. Il demande aux disciples de prier Dieu pour qu’il intervienne. C’est à lui d’envoyer des ouvriers à la moisson, des pasteurs qui s’occupent des brebis, pour que la foule désemparée et abattue se trouve rassurée, encouragée, conduite.
Mais, dans le contexte de la Palestine au temps de Jésus, les pasteurs ne manquent pourtant pas : prêtres, scribes, pharisiens, guides de toute sorte sont omniprésents. À ce clergé qui s’est, d’une certaine manière, perpétué jusqu’à aujourd’hui, on pourra ajouter les gourous, leaders d’opinion de toute sorte et autres coaches de vie personnelle.
Le monde n’a finalement jamais manqué de guides qui enseignent ce qu’il faut faire ou penser. Si « les ouvriers sont peu nombreux », cela ne signifie donc pas qu’il manque de pasteurs, mais plutôt qu’il manque de pasteurs qualifiés. Hier comme aujourd’hui, les mauvais pasteurs sont à l’œuvre, aveugles guidant des aveugles* et pillards de toute sorte** qui, d’abus en négligence, finissent par faire fuir les brebis.
Souvent, nous prions pour les vocations. Jésus nous invite plutôt à demander des pasteurs selon son cœur. Bien que beaucoup soient déjà à l’œuvre, les bergers qui manquent à ce troupeau éparpillé, ce sont ceux qui aiment leurs brebis, qui vivent avec elles et non au-dessus, qui sont à leur écoute, qui connaissent leurs noms et leurs situations particulières, qui donnent leur vie pour qu’elles s’épanouissent fortes et libres. N’est-ce pas ainsi que ces brebis bien conduites auront un jour le désir de devenir pasteurs à leur tour, et que la crise pourra se résoudre ?

* Évangile selon saint Matthieu ch 15, v 14.
** Évangile selon saint Jean ch 10, v 10-13.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 14 Nov - 10:10

Bonjour,

Douze pour une mission :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 10, versets 1-4

01 Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité.
02 Voici les noms des douze Apôtres : le premier, Simon, nommé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ;
03 Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ;
04 Simon le Zélote et Judas l’Iscariote, celui-là même qui le livra.

Méditation :
Par le Frère Jocelyn Dorvault Couvent du Caire

Faillibles témoins :

Ils sont douze apôtres. Comme les douze tribus d’Israël. Institués là symboliquement comme douze nouveaux patriarches d’un nouveau peuple porté par une nouvelle Alliance. Apôtre, cela veut dire « envoyé ». Ils sont envoyés. C’est la réponse à la prière demandée par Jésus juste avant. Voilà les ouvriers envoyés pour la moisson, les pasteurs qui manquaient pour que les brebis soient conduites au salut. Pourtant, ces ouvriers, choisis et envoyés, sont tout, sauf exemplaires. À commencer par le premier : Pierre. Cet apôtre, inspiré par l’Esprit lorsqu’il confesse la messianité de Jésus, est aussitôt qualifié de « Satan » lorsqu’il refuse la logique de la croix (1). Cette pierre sur laquelle Jésus fondera son Église est aussi la pierre d’achoppement sur laquelle il bute. À la fois enthousiaste et exalté, prêt à mourir pour le Christ (2), il est pourtant, tout au long de l’Évangile, la figure du disciple qui ne comprend rien, qui agit maladroitement (3), et surtout qui trahira son maître d’une façon pitoyable (4).
Tous ceux qui suivent sur la liste n’ont pas grand-chose à lui envier. Aucun d’eux ne sera à la hauteur : lents à croire, incapables de veiller, prenant la fuite sans demander leur reste. Tout au bout, Judas ferme la marche de cette équipe de bras cassés. Il cristallise toutes les fragilités de ses pairs : la trahison de son Seigneur est une erreur qu’il regrette amèrement et n’arrivera pas à réparer (5). Pourquoi Dieu a-t-il choisi ces pasteurs qui ne sont ni infaillibles ni meilleurs que les autres ? Peut-être qu’il n’avait pas le choix. Dieu prend notre humanité comme elle est. Fragile et tordue. Mais c’est aussi à cette humanité-là qu’il fait confiance. Ces pasteurs, lorsqu’ils sont conscients de leur fragilité, savent guider chacune des brebis du troupeau, avec modestie et compassion. Compagnons d’humanité, « frères » plutôt que maîtres (6), ils sont alors d’authentiques témoins de la miséricorde divine.

(1) Évangile selon saint Matthieu ch 16, v 23.
(2) Évangile selon saint Luc ch 22, v 33.
(3) Évangile selon saint Matthieu ch 17, v 4.
(4) Évangile selon saint Matthieu ch 26, v 69-75.
(5) Évangile selon saint Matthieu ch 27, v 4.
(6) Évangile selon saint Matthieu ch 23, v 10.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 16 Nov - 8:42

Bonjour,

Des disciples pauvres :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 10, versets 5-10

05 Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : « Ne prenez pas le chemin qui mène vers les nations païennes et n’entrez dans aucune ville des Samaritains.
06 Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
07 Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
08 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement.
09 Ne vous procurez ni or ni argent, ni monnaie de cuivre à mettre dans vos ceintures,
10 ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. L’ouvrier, en effet, mérite sa nourriture.

Méditation :
Par Frère Jocelyn Dorvault Couvent du Caire

Dieu, what else ?

Par où commencer quand on veut sauver le monde ? Jésus fait le choix de la proximité. On n’ira pas d’abord annoncer la venue du Royaume aux nations païennes. Elles en ont certes besoin, mais les ouvriers restent peu nombreux, donc il s’agit de parer au plus pressé. De même pour les Samaritains, considérés comme des hérétiques (1), mais qui ne s’en sortent finalement pas si mal au point que Jésus les cite régulièrement en exemple (2). Il faut commencer par la Maison d’Israël, le peuple élu, les Juifs. Car beaucoup sont perdus.
Ce sont eux, le troupeau, dont Jésus parlait à la fin du chapitre IX, auquel il faut redonner sens et courage. Perdus dans les méandres de la Loi (3) exclus par les règles de pureté rituelles (4), condamnés par la morale religieuse, désorientés par l’écart entre la prédication des clercs et leurs agissements (5), voilà les brebis qu’il s’agit de réconforter et de conduire.
C’est à elles en premier lieu qu’il faut annoncer que Dieu est toujours là, malgré les impasses de la religion. D’ailleurs, ce que proposent ces prédicateurs d’un nouveau genre, ce ne sont pas de nouvelles liturgies, de nouvelles règles morales, de nouveaux concepts théologiques, mais un cœur à cœur direct avec Dieu (6). Un cœur à cœur qui restaure, qui soulage, qui relève. Un cœur à cœur avec le Père où chacun peut entendre qu’il a la dignité des enfants de Dieu. Du coup, cette prédication qui sauve de l’exclusion et du jugement peut se faire dans la simplicité, sans tralala, sans argent, sans beaux habits, sans provision. Il suffira de transmettre ce qu’on a soi-même reçu : l’amour de Dieu (7). C’est cet amour même qui récoltera les cœurs, c’est lui qui rassemblera le troupeau. Cet amour c'est Dieu lui-même. De quoi d’autre auraient-ils besoin ?

(1) Évangile selon saint Jean ch 8, v 48.
(2) Évangile selon saint Luc ch 10, v 25-37.
(3) Évangile selon saint Matthieu ch 11, v 28.
(4) Livre du Lévitique ch 11-15.
(5) Évangile selon saint Matthieu ch 23, v 3.
(6) Évangile selon saint Matthieu ch 6, v 6.
(7) Évangile selon saint Jean ch 13, v 34.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 7 Jan - 8:44

Bonjour,

Mission des Douze :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 10, versets 11-16

11 Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez là jusqu’à votre départ.
12 En entrant dans la maison, saluez ceux qui l’habitent.
13 Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne vers vous.
14 Si l’on ne vous accueille pas et si l’on n’écoute pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds.
15 Amen, je vous le dis : au jour du Jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins sévèrement que cette ville.
16 « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes.

Méditation :
Frère Cyrille-Marie Richard

Être missionnaire :

Sainte Thérèse de Lisieux aurait voulu être missionnaire dans des terres lointaines ! À lire les avertissements de Jésus, on se dit qu’elle a fait le bon choix en demeurant plutôt cloîtrée dans un Carmel, car la mission de l’évangélisateur est décrite en des termes qui ne font guère rêver.
Il faut d’abord sélectionner ceux qui sont dignes d’entendre l’Évangile, et ne pas aller vers les autres. Il faut être prêt à secouer la poussière de ses pieds, antique geste de dédain. Il faut accepter l’échec de l’évangélisation. Il faut enfin ressembler au serpent, animal peu sympathique, réputé surtout pour sa ruse.
Ce n’est pas ce qu’on attend spontanément de quelqu’un qui porte la Parole de Dieu. Ces recommandations paraissent humaines, trop humaines.
Mais justement, elles sont humaines, parce que l’annonce de l’Évangile passe par des hommes.
Le Seigneur a choisi que sa parole se diffuse dans le monde grâce à des missionnaires qui ne sont ni des dieux ni des anges, mais des êtres humains.
Même quand il se révèle à Paul sur la route de Damas(1), Jésus ne lui dit pas grand-chose : il préfère qu’un homme, Ananie, – pourtant peu enthousiaste – s’en charge.
La révélation ne se fait pas par des voix venues du ciel, mais par nos témoignages d’hommes et de femmes, avec nos qualités et nos maladresses, nos réussites et nos échecs, notre candeur innocente ou notre stratégie rusée. En nous chargeant de cette tâche, Dieu n’a pas choisi le moyen le plus efficace pour répandre l’Évangile, mais il a choisi celui qui honore les hommes et femmes qu’il a créés en leur accordant toute sa confiance.

(1) Actes des Apôtres ch 9, v 1-20.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 9 Jan - 10:11

Bonjour,

Annonce des persécutions :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 10, versets 17-25

17 Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues.
18 Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens.
19 Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là.
20 Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.
21 Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort.
22 Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.
23 Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra.
24 Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, ni le serviteur au-dessus de son seigneur.
25 Il suffit que le disciple soit comme son maître, et le serviteur, comme son seigneur. Si les gens ont traité de Béelzéboul le maître de maison, ce sera bien pire pour ceux de sa maison.

Méditation :
Frère Cyrille-Marie Richard

Évangéliser par transparence :

Qui donc a encore envie, après avoir entendu cette parole de Jésus, de devenir missionnaire ? Être détesté, être livré à la mort par ses proches, devoir s’enfuir… est-ce bien cela la joie du Royaume promise aux disciples ?
Il faut bien comprendre le sens de ces paroles. Jésus n’est pas en train de donner une liste de toutes les choses à faire, parmi lesquelles on trouverait l’obligation d’être persécuté, voire martyrisé.
Ce qui est affirmé ici, c’est que le témoignage d’un missionnaire repose avant tout sur la ressemblance avec Celui qu’il annonce, en l’occurrence : le Seigneur Jésus. Le Christ ne cherche pas à nous effrayer en dressant la liste de toutes les épreuves désagréables que nous avons à supporter. Il cherche au contraire à nous rassurer en nous affirmant : « tout cela, je l’ai vécu moi-même ».
La vie de disciple, y compris dans sa dimension missionnaire, repose dans l’image du Christ qui transparaît en nous.
C’est dans cette ligne qu’il faut comprendre « ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là, […] c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous ». Cela ne signifie pas que des paroles mystérieuses arriveront comme par miracle sur nos lèvres ! Cela veut dire tout simplement que c’est par nous, par notre témoignage, par le moyen de notre vie, que la Parole de Dieu est annoncée.
De même que Jésus a expliqué sa mission (1), en recourant aux chants du Serviteur souffrant d’Isaïe(2), le disciple peut témoigner par toute sa vie, même dans ses épreuves, de la fidélité du Seigneur pour son peuple.


(1) Évangiles selon saint Matthieu ch 8, v 17 ; saint Jean ch 12, v 38 ; saint Luc ch 24, v 26 ; Actes des Apôtres ch 8, v 32.
(2) Livre d'Isaïe ch 52, v 13 – ch 53, v 12.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 11 Jan - 8:43

Bonjour,

Ne craignez rien ! :

Évangile selon saint Matthieu chapitre 10,
versets 26-39

26 Ne craignez donc pas ces gens-là ; rien n’est voilé qui ne sera dévoilé, rien n’est caché qui ne sera connu.
27 Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en pleine lumière ; ce que vous entendez au creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits.
28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps.
29 Deux moineaux ne sont-ils pas vendus pour un sou ? Or, pas un seul ne tombe à terre sans que votre Père le veuille.
30 Quant à vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés.
31 Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux.
32 Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux.
33 Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux.
34 Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.
35 Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère :
36 on aura pour ennemis les gens de sa propre maison.
37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ;
38 celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi.
39 Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera.

Méditation :
Frère Cyrille-Marie Richard

Le beau témoignage :

À la fin de l’exhortation de Jésus sur la mission ; ce n’est plus d’échec ou de rejet qu’il s’agit, mais du risque du martyre. Il y a des gens qui ont le pouvoir de tuer. Il ne faut pas les craindre, dit Jésus. Comment comprendre une telle injonction ? Cela n’est acceptable que parce que Jésus l’a lui-même vécu. Parler du martyre est risqué : qui sait comment celui qui en parle réagirait s’il était confronté à cette situation extrême ? Jésus, lui qui sait déjà par quelle mort il va passer, est le seul qui ait, à ce sujet, une parole autorisée.
Jésus ne relativise pas les difficultés. Quand il dit de ne pas craindre ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme, il ne dévalorise pas du tout le corps, comme si tout ce qui est corporel – y compris la souffrance infligée aux martyrs – n’était rien du tout ; seule l’âme serait digne de considération.
Au contraire, s’il faut ne pas craindre cette mort du corps, c’est parce qu’elle est un élément fondamental du témoignage des chrétiens. « Nous proclamons un Messie crucifié »(1), dira saint Paul. Plus généralement, c’est toute notre personne, pas seulement l’âme, mais aussi le corps, qui a de la valeur aux yeux de Dieu. L’annonce de la Parole de Dieu se fait aussi en considération du corps humain. Si les martyrs vont jusqu’à donner leur corps, cela signifie que, pour chacun d’entre nous, la place accordée au corps dans notre discours est capitale. Ce qui blesse le corps – maladie, misère, violence… – ne peut pas être négligé et doit même être combattu pour une authentique annonce de l’Évangile.

(1) Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens ch 1, v 23.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 14 Jan - 10:11

Bonjour,

L’accueil des envoyés :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 10, versets 40-42

40 Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé.
41 Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste.
42 Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense.»

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Récompense de prophète :

L’une des façons d’entendre ce texte est de conclure que celui qui accueille son prochain recevra une récompense. Une récompense ? N’est-ce pas là une façon bien mercantile d’inciter à la charité ? N’est-ce pas contradictoire avec cette recommandation de Jésus : « quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite »* ?
Cela me rappelle Abraham et Sara qui accueillent généreusement trois mystérieux voyageurs aux chênes de Mambré**. À l’issue de cette rencontre, Abraham et Sara reçoivent l’annonce de la naissance d’un fils, ce qui était leur vœu le plus cher. Quand on lit rapidement, ce récit peut nous laisser l’impression que la naissance à venir est une récompense pour l’accueil généreux qu’ils ont offert. Mais si nous prenons un peu de recul, et que nous regardons l’ensemble de la saga d’Abraham, nous nous rendons compte que la promesse d’une descendance a déjà été faite cinq fois***.
Ce récit annonce, en plus, la date de la naissance. Les trois voyageurs sont donc des messagers prophétiques.
Abraham les accueille avec ce qu’il est et ce qu’il a : un veau, des galettes et du lait. Il se rend ainsi disponible pour accueillir ce qu’ils sont. Il peut donc entendre la prophétie. Ainsi : « Qui accueille un prophète en tant que prophète recevra une récompense de prophète. »**** La récompense dont parle le texte n’est pas un donnant-donnant, mais un accueil réciproque de l’autre, où l’altérité est une richesse. Jésus ne nous parle pas ici de charité, mais d’altérité. À travers l’autre, Dieu me rejoint dans ma vie quotidienne. Accueillir autrui c’est laisser Dieu me rejoindre à travers un visage.

* Évangile selon saint Matthieu ch 6, v 11.
** Livre de la Genèse ch 18, v 1-15.
*** Livre de la Genèse ch 12, v 2 et 7 ; ch 13, v 15 ; ch 15, v 4 et 18 ; ch 17, v 4-8 ; ch 17, v 16 et 19.
**** Évangile selon saint Matthieu ch 10, v 41.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 16 Jan - 7:08

Bonjour,

La bonne question de Jean Baptiste :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 11, versets 01-06

01 Lorsque Jésus eut terminé les instructions qu’il donnait à ses douze disciples, il partit de là pour enseigner et proclamer la Parole dans les villes du pays.
02 Jean le Baptiste entendit parler, dans sa prison, des œuvres réalisées par le Christ. Il lui envoya ses disciples et, par eux,
03 lui demanda : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »
04 Jésus leur répondit : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez :
05 Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.
06 Heureux celui pour qui je ne suis pas une occasion de chute !»

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Question de recrutement :

Jean le Baptiste envoie ses disciples demander à Jésus : « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »* Jean le Baptiste est-il en train de douter ? Ou bien est-ce un procédé pédagogique pour que ses disciples rencontrent Jésus ?
Quelle que soit l’intention de Jean le Baptiste, il est vrai que Jésus ne ressemblait pas au messie attendu à cette époque. La « fiche de poste » du sauveur était plutôt : rassembler les différents groupes juifs et mettre au point une stratégie pour se libérer des dominations étrangères. Il devait être reconnu comme envoyé par Dieu grâce à son charisme et à sa connaissance de la Torah.
Jésus connaît les Écritures, mais, pour le reste, il ne correspond pas au profil. Beaucoup sont touchés par sa parole, mais de là à penser qu’il est le Messie, il y a un pas que beaucoup n’osent pas franchir.
Alors Jésus répond par un autre élément de la figure messianique, annoncé par le prophète Isaïe** : la puissance de Dieu rend la vue aux aveugles, fait entendre les sourds, bondir les boiteux, parler les muets et libère les captifs. Les guérisons et les signes accomplis par Jésus témoignent que sa puissance vient de Dieu.
Mais, dans l’esprit de ses contemporains, il ne remplit pas tous les critères du messie sauveur. Il est trop différent de celui qu’ils attendent. Cela nous rappelle Saül, issu d’une modeste famille de la plus modeste des tribus d’Israël***, et David, le petit berger, qui deviendront tous deux rois d’Israël. Dieu se joue de nos préjugés pour nous rappeler que son dessein nous concerne tous, que nous ayons ou pas la « tête de l’emploi ».

* Évangile selon saint Matthieu ch 11, v 3.
** Livre d’Isaïe ch 35, v 3-6 et ch 61, v 1.
*** Premier livre de Samuel ch 9, v 21.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 18 Jan - 8:41

Bonjour,

Jésus rend témoignage à Jean Baptiste :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 11, versets 07-15

07 Tandis que les envoyés de Jean s’en allaient, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? un roseau agité par le vent ?
08 Alors, qu’êtes-vous donc allés voir ? un homme habillé de façon raffinée ? Mais ceux qui portent de tels vêtements vivent dans les palais des rois.
09 Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis, et bien plus qu’un prophète.
10 C’est de lui qu’il est écrit : Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi.
11 Amen, je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ; et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux est plus grand que lui.
12 Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent, le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer.
13 Tous les Prophètes, ainsi que la Loi, ont prophétisé jusqu’à Jean.
14 Et, si vous voulez bien comprendre, c’est lui, le prophète Élie qui doit venir.
15 Celui qui a des oreilles, qu’il entende !

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Élie, le retour !

Jean le Baptiste est pour nous une figure familière, et nous sommes heureux d’entendre Jésus en faire l’éloge. Mais tout d’un coup surgit un intrus : que vient faire Élie dans cette histoire ?
Dans la tradition juive, Élie est le plus grand des prophètes. Nous le retrouvons d’ailleurs aux côtés de Moïse lors de la Transfiguration de Jésus. Le Livre des Rois nous montre Élie luttant, au péril de sa vie, contre l’idolâtrie. Élie annonce la parole de Dieu et Dieu lui donne d’accomplir des signes puissants pour attester de son autorité. On dit d’Élie que « sa parole brûlait comme une torche »* apportant la lumière de la vérité dans les ténèbres de l’erreur.
Jean le Baptiste et Élie partagent donc la même mission de détourner le peuple de sa conduite mauvaise pour le ramener sur les chemins du Seigneur. Mais Jean le Baptiste n’est-il pas plus qu’un lointain successeur d’Élie ?
Dans le récit biblique, Élie n’est pas mort, il a été emmené au ciel dans un char de feu**. Depuis lors, la tradition rapporte qu’Élie reviendra avant la venue du Messie***. Si Jean le Baptiste est le prophète Élie « qui devait venir », alors Jésus est le Messie. Cette référence à Élie ne nous touche pas beaucoup aujourd’hui, mais pour les contemporains de Jésus, le message était très clair et complètement subversif : Jésus est notre Sauveur.
Élie et Jean le Baptiste sont deux très belles figures du « disciple-missionnaire » : ils se nourrissent de la Parole de Dieu au point que toute leur vie la proclame. Et nous, est-ce que notre vie proclame la Parole reçue de Dieu ?

* Livre de l’Ecclésiastique ch 48, v 1.
** Deuxième Livre des Rois ch 2, v 11.
*** Livre de Malachie ch 3, v 23.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Espérance

Espérance


Nombre de messages : 3941
Age : 76
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 21 Jan - 10:21

Les échos de l’opinion 

Évangile selon saint Matthieu chapitre 11, versets 16-19
16 À qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d’autres en disant :
17 “Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”
18 Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l’on dit : “C’est un possédé !”
19 Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit, et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu’elle fait. » 


Méditation


Frère Jocelyn Dorvault 



Bien faire et laisser dire
Il y a ceux qui boivent et ceux qui ne boivent pas. Il y a ceux qui mangent et ceux qui ne mangent pas. Il y a les ascètes et il y a les gloutons. Quelle est la bonne attitude à adopter ? Les sages diront : « il faut un juste milieu, être raisonnable, boire, mais pas trop, jeûner, mais pas trop, se faire plaisir, mais pas trop, se contraindre, mais pas trop, donner, mais pas trop », du moyen en toute chose… au risque d’une vie moyenne, elle-même. Cette « moyenneté », qui frôle la médiocrité, n’est pourtant pas le langage du cœur, plus porté à l’excès. L’amour, l’adhésion, l’élan de vie sont de l’ordre du débordement, par définition excessifs.

Il y a donc Jean Baptiste le fou de Dieu qui ne mange rien, et il y a Jésus le Fils de Dieu qui ne manque jamais de partager un repas pour se faire de nouveaux amis. Aussi excessifs l’un que l’autre dans leur amour pour Dieu, et pour l’humanité qu’ils veulent sauver. Aucun des deux n’est dans la demi-mesure. Mais l’un et l’autre suivent le chemin de salut qui leur paraît le meilleur. 


« Au diable les tièdes » dit l’Esprit*. Il faut aller « à fond » là où nous pensons que Dieu et nos frères nous attendent.


Si nous n’allons pas « à fond », c’est parce que, souvent, le regard des autres nous fait douter de notre bonté, de notre beauté, de notre force ! Et de notre capacité de Dieu ! Alors nous dépensons beaucoup d’énergie à essayer de rentrer dans les cases raisonnables de la « moyenneté ». Nous essayons de faire « comme tout le monde » sans pourtant jamais arriver à plaire à tout le monde. Alors on passe à côté de sa vocation.


Qu’on « mange » ou qu’on ne « mange » pas, on s’en fiche. Et ce qu’en pensent les autres, on s’en fiche aussi. La sainteté ne dépend pas de telle ou telle façon de vivre, mais plutôt de la passion, de la générosité, de l’engagement avec lesquels nous vivons. C’est dans cet enthousiasme que se rencontre l’Esprit de Dieu, notre unique guide et notre unique sagesse.


* Livre de l'Apocalypse ch 3, v 15.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance

Espérance


Nombre de messages : 3941
Age : 76
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 23 Jan - 10:30

Lamentation sur les villes de Galilée 

Évangile selon saint Matthieu chapitre 11, versets 20-24 

20 Alors Jésus se mit à faire des reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne s’étaient pas converties :
21 « Malheureuse es-tu, Corazine ! Malheureuse es-tu, Bethsaïde ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, ces villes, autrefois, se seraient converties sous le sac et la cendre.
22 Aussi, je vous le déclare : au jour du Jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous.
23 Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu’au ciel ? Non, tu descendras jusqu’au séjour des morts ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, cette ville serait encore là aujourd’hui.
24 Aussi, je vous le déclare : au jour du Jugement, le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi. » 



MEDITATION


Frère Jocelyn Dorvault
Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Separator
Couvent du Caire


À sourde oreille, voix têtue !
Jésus est déçu. Déçu et fâché. Il a parcouru toute la Galilée, il a enseigné la venue du Royaume, guérissant, ressuscitant, purifiant pour attester de son message, mais ça n’a pas suffi. Si les grandes villes païennes, fameuses pour leur impiété, se sont converties à l’écoute de ce message, les petites villes de Galilée font, elles, la sourde oreille. Nous avons ici un écho aux difficultés que les premiers missionnaires chrétiens ont pu rencontrer. Souvent mal reçus*, ils étaient même parfois chassés ou persécutés. Il faut dire que si quelques disciples privilégiés ont été témoins de la prédication de Jésus, de sa résurrection et de son Ascension, ce que la plupart des gens gardaient en mémoire, c’était plutôt sa mort honteuse. Portée par un Messie crucifié, la prédication du Royaume n’allait donc pas de soi. D’autant plus qu’on tardait à en percevoir les signes visibles.

La déception et les reproches de Jésus font écho à la frustration ressentie aujourd’hui par nombre de prédicateurs. Ils se donnent bien du mal à essayer de montrer combien l’Évangile est une Bonne Nouvelle, mais rencontrent peu d’écho. Le monde reste indifférent et même méfiant.
C’est d’ailleurs une drôle de question que celle-ci : comment ce qui transforme la vie de quelques-uns ne touche-t-il pas le cœur de tous ? C’est aussi la question que se posent tant de grands-parents, désolés de voir leurs petits enfants (et souvent, déjà, leurs enfants) complètement désintéressés des trésors de la foi !
Une chose est sûre pourtant : finalement, après bien des épreuves, le message de Jésus est passé et bien que, 2000 ans après, la venue du Royaume ne saute toujours pas aux yeux, les valeurs de l’Évangile sont, malgré tout, présentes dans notre monde, bien au-delà des murs de nos institutions. Ne nous inquiétons donc pas. La parole de Dieu fait son chemin et s’incarne parfois sous de nouvelles formes. Ne nous lassons donc pas de l’annoncer.

* Évangile selon saint Matthieu ch 10, v 14.
Revenir en haut Aller en bas
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 25 Jan - 8:53

Bonjour,

Louange et repos :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 11, versets 25-30

25 En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits.
26 Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
27 Tout m’a été remis par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler.
28 « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.
29 Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.
30 Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Méditation
Par Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire

De curieux ignorants :

Les petits, c’est nous. Il faut commencer par là. Puisque l’Évangile nous a été révélé, et que l’Évangile est révélé aux petits, alors, les « petits », c’est nous. Les petits ce sont ceux qui ne sont ni sages ni savants. C’est-à-dire ceux qui ne « savent » pas. Mais il est bon que nous ne sachions pas, car aux sages et aux savants, la Révélation reste cachée. C’est quoi le problème des savants ?
Le danger, ce n’est pas la science, bien sûr, ni la recherche ou l’intelligence. Le danger c’est celui de l’idolâtrie, de l’enfermement du réel dans des définitions, des dogmes, des Lois, des pratiques, autant de choses qui sont certainement des formulations nécessaires, mais auxquelles il ne faudrait jamais s’arrêter. Le danger, c’est l’oubli de notre ignorance fondamentale et pourtant bonne puisqu’elle ouvre nos oreilles.
En effet, celui qui ne sait pas écoute, car il a besoin d’apprendre. Mais celui qui croit savoir, aveuglé par ses certitudes, reste sourd à la nouveauté de Dieu et à la complexité du monde.
Il n’est pourtant pas question de se résigner au « mystère » et encore moins de laisser les autres « savoir » à notre place. Nous ne sommes pas idiots, nous sommes justes ignorants. Et cette ignorance de Dieu, du monde et de nous-mêmes, aussi, bien souvent, nous invite à l’humilité. Mais cela ne nous empêche pas d’être curieux.
Humblement à l’écoute de l’Esprit, à l’écoute du monde, l’autre pourra se révéler, non pas tel que nous croyons le connaître, mais tel qu’il est vraiment : sans cesse à découvrir. Alors, qu’attendons-nous pour ouvrir nos oreilles, discerner, interpréter, réfléchir, douter ? Avons-nous peur de nous perdre ? C’est pourtant sur ce chemin-là* que la vérité nous précède.

*Évangile selon saint Luc ch 24, v 13-33.

Source :
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrzon.html?m=AMoAACrRp_0AAcANJ2QAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcSoLuHgnYarILQZub14XGddr-qAAH_tM&b=f2b95fb5&e=6fcbce72&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ


Dernière édition par Serviteur44 le Lun 28 Jan - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 28 Jan - 8:33

Bonjour,

Les épis arrachés :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 12, versets 01-08

01 En ce temps-là, un jour de sabbat, Jésus vint à passer à travers les champs de blé, ses disciples eurent faim et ils se mirent à arracher des épis et à les manger.
02 Voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire le jour du sabbat ! »
03 Mais il leur dit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David, quand il eut faim, lui et ceux qui l’accompagnaient ?
04 Il entra dans la maison de Dieu, et ils mangèrent les pains de l’offrande ; or, ni lui ni les autres n’avaient le droit d’en manger, mais seulement les prêtres.
05 Ou bien encore, n’avez-vous pas lu dans la Loi que le jour du sabbat, les prêtres, dans le Temple, manquent au repos du sabbat sans commettre de faute ?
06 Or, je vous le dis : il y a ici plus grand que le Temple.
07 Si vous aviez compris ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice,
08 vous n’auriez pas condamné ceux qui n’ont pas commis de faute. En effet, le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

Dieu et mon droit :

On a l’impression, en lisant l’Évangile, que la vie de Jésus a été tout entière marquée par les controverses sur le respect du sabbat ou, plus généralement, par la question de l’observance – stricte ou laxiste – de la Torah. Comme ces épisodes concernent les israélites, on pourrait en conclure que pour les chrétiens, non concernés par la multitude des détails de la Loi de Moïse, ce texte est sans intérêt.
Il n’en est rien ! Comme chrétiens, nous pouvons aussi avoir la tentation d’ouvrir notre bible pour y chercher directement ce que nous devons faire. Ce que les pharisiens font avec l’Ancien Testament, nous risquons de le faire avec le Nouveau. Nous aurons remplacé un livre par un autre, mais aurons-nous vraiment gagné la liberté évangélique ?
La question fondamentale n’est finalement pas celle du sabbat. L’histoire que Jésus raconte au sujet de David n’a d’ailleurs rien à voir avec le repos hebdomadaire. David a permis de manger des pains qui ne lui étaient pas destinés. Pourquoi est-ce tout de même acceptable ? Parce que c’était David ! Au Temple, les prêtres travaillent le jour du sabbat. Quelle est leur excuse ? Ce sont les prêtres !
La question n’est donc pas celle de la Loi, mais du législateur. Les héros de notre histoire sont les disciples : ils se sont affranchis d’un article de loi sur le sabbat, car ils ont reconnu en Jésus le vrai législateur. Ils nous apprennent ce qu’est une vraie attitude chrétienne. Face à un choix, le chrétien n’est pas celui qui se demande « que dit le texte ? », mais « que ferait le Christ ?

Source :
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrz5l.html?m=AMwAACtskPkAAcANwgYAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcTndyECHxMHaXQa2gllfztRihlwAH_tM&b=866edf38&e=36fa69ed&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 30 Jan - 8:48

Bonjour,

L’homme à la main paralysée :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 12, versets 09-13

09 Il partit de là et entra dans leur synagogue.
10 Or il s’y trouvait un homme qui avait une main atrophiée. Et l’on demanda à Jésus : « Est-il permis de faire une guérison le jour du sabbat ? » C’était afin de pouvoir l’accuser.
11 Mais il leur dit : « Si l’un d’entre vous possède une seule brebis, et qu’elle tombe dans un trou le jour du sabbat, ne va-t-il pas la saisir pour la faire remonter ?
12 Or, un homme vaut tellement plus qu’une brebis ! Il est donc permis de faire le bien le jour du sabbat. »
13 Alors Jésus dit à l’homme : « Étends la main. » L’homme l’étendit, et elle redevint normale et saine comme l’autre.

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

Restaurer la création :

Encore le sabbat ! Et encore une transgression de la part de Jésus. Cette fois, il guérit un homme ; c’est un travail, donc c’est interdit. Tout le monde, à l’époque de Jésus, n’avait cependant pas une position aussi radicale. Les rabbins discutaient longuement pour déterminer les exceptions possibles. Les petites gens avaient aussi leur réponse : quand une brebis tombe dans un trou, le bon sens commande de la secourir, même le sabbat.
La position de Jésus, dans ce texte, est fondée sur un double argument : l’homme a une valeur bien plus grande que la brebis, et Jésus est d’une bonté bien plus grande que le propriétaire de l’animal. La rencontre entre Jésus et l’homme à la main atrophiée, c’est la rencontre entre un Christ plein de miséricorde et une créature aimée de Dieu.
Se rejoue, à chaque rencontre que fait Jésus, ce qui fit l’émerveillement divin aux jours de la Création : « et Dieu vit que cela était bon ». Et quand il créa l’homme et la femme, c’était même « très bon ». Le jour du sabbat fut pour Dieu le moment de la contemplation de son œuvre, le temps où il vit la beauté de ce qu’il venait de créer.
Il ne pouvait y avoir de meilleur jour que le sabbat pour restaurer, par la guérison de l’homme, une créature de Dieu. Voilà bien le cœur du plan divin ! En raison de sa miséricorde, le Seigneur veut donner, par sa grâce, à chaque homme de pouvoir devenir ce que le Seigneur a voulu pour lui quand il l’a créé : un être fait pour la vie, à la ressemblance et à l’image de Dieu.

Source : Retraite dans la ville :
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrz5m.html?m=AMEAACv0NIoAAcAPZlAAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcURp0jqLXkH4ATJmxnNHx5RH8hQAH_tM&b=77ba941c&e=b6b13f42&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 1 Fév - 7:05

Bonjour,

Jésus, le serviteur de Dieu :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 12, versets 14-23

14 Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil contre Jésus pour voir comment le faire périr.
15 Jésus, l’ayant appris, se retira de là ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous.
16 Mais il leur défendit vivement de parler de lui.
17 Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe :
18 Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui je trouve mon bonheur. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement.
19 Il ne cherchera pas querelle, il ne criera pas, on n’entendra pas sa voix sur les places publiques.
20 Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement.
21 Les nations mettront en son nom leur espérance.
22 Alors on lui présenta un possédé qui était aveugle et muet. Jésus le guérit, de sorte que le muet parlait et qu’il voyait.
23 Toutes les foules étaient dans la stupéfaction et disaient : « Cet homme ne serait-il pas le fils de David ? »

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

La force dans la faiblesse :

Juste avant cette scène, Jésus a réalisé un geste de puissance en guérissant un paralytique. Surtout, il l’a fait un jour de sabbat et s’est affirmé « maître du sabbat »* Cela le place au rang du Dieu tout-puissant et Créateur. On pourrait en conclure logiquement qu’un homme détenant un tel pouvoir et une telle force n’a rien à craindre des hommes. C’est ce que diront ironiquement au pied de la croix, ceux qui l’auront mis à mort : « Il en a sauvé d’autres ; qu’il se sauve lui-même. »**
Mais le récit d’aujourd’hui vient recadrer cette fausse compréhension de l’identité de Jésus. Son pouvoir n’est pas au service de lui-même ; à aucun moment, il n’use d’une quelconque force pour échapper à ses adversaires.
Au contraire : s’il veut leur échapper, pour quelques temps encore, il doit fuir, montrant ainsi, en même temps que sa force, sa vulnérabilité.
Mais cette fuite n’est pas un frein à sa mission : même quand il se soustrait à ses ennemis, des gens le suivent et il continue à faire pour eux des miracles. Il va même guérir un homme qui était à la fois possédé, aveugle et muet. C’est dire que la persécution dont il est victime n’empêche pas son action salvatrice. Ce qui se joue ici, c’est déjà comme une anticipation de sa mort. Même la mort ne pourra mettre fin au déploiement du salut divin. En citant le chant du serviteur du prophète Isaïe, l’évangéliste nous montre que celui qui exclut la violence et combat pour la justice reçoit la vraie puissance, celle de l’Esprit-Saint.

* Évangile selon saint Matthieu ch 12, v 8.
** Évangile selon saint Matthieu ch 27, v 42.

Source : "Retraite dans la ville" :
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrz52.html?m=AM4AACvkBDAAAcAQ1_AAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcU72EUPoZv7DsR8uYvt9-ys5oPQAH_tM&b=f86aef8b&e=2288c8f1&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 4 Fév - 9:46

Bonjour,

Suivre le bon Esprit :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 12, versets 24-32

24 En entendant cela, les pharisiens disaient : « Il n’expulse les démons que par Béelzéboul, le chef des démons.
25 Connaissant leurs pensées, Jésus leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même devient un désert ; toute ville ou maison divisée contre elle-même sera incapable de tenir.
26 Si Satan expulse Satan, c’est donc qu’il est divisé contre lui-même ; comment son royaume tiendra-t-il ?
27 Et si c’est par Béelzéboul que moi, j’expulse les démons, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges.
28 Mais, si c’est par l’Esprit de Dieu que moi, j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est venu jusqu’à vous.
29 Ou encore, comment quelqu’un peut-il entrer dans la maison de l’homme fort et piller ses biens, sans avoir d’abord ligoté cet homme fort ? Alors seulement il pillera sa maison.
30 Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse.
31 C’est pourquoi, je vous le dis : Tout péché, tout blasphème, sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas pardonné.
32 Et si quelqu’un dit une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un parle contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné, ni en ce monde-ci, ni dans le monde à venir.

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Esprit de force :

Nous n’avons pas l’habitude qu’une affaire de démon soit une bonne nouvelle. Pourtant, elle est là sous nos yeux. Jésus chasse les démons : une force plus grande que le mal est à l’œuvre dans le monde. Cette force, c’est l’Esprit de Dieu.
Les pharisiens, eux, doutent de la source de l’autorité de Jésus. Ses œuvres sont grandes, mais Jésus ne correspond pas au portrait qu’ils se font de celui qui agit au nom de Dieu. Alors ils sont prêts à envisager le pire : il est animé par le chef des démons.
Jésus va expliquer d’où vient son autorité à travers l’image de l’homme fort. Ce verset obscur s’éclaire en le rapprochant du récit de la tentation de Jésus au désert*. L’homme fort est le chef des démons**. Jésus l’a vaincu en contre-attaquant sur chacune des tentations.
Il peut ensuite « piller » sa maison en expulsant les démons. Le signe ultime de cette victoire de Dieu sur le mal est dans la mort et la résurrection du Christ. Comme chrétien, nous mettons notre foi dans cette puissance de l’Esprit de Dieu. Il combat avec nous, tous les jours, contre tout ce qui s’oppose à Dieu. Mais comment comprendre ce verset si difficile sur le « le blasphème contre l’Esprit » qui ne peut être pardonné ? Dans le pardon, il y a l’idée de « donner par-dessus… », donner malgré tout ce qu’on a fait. En nous donnant l’Esprit, Dieu nous donne tout. Il ne peut rien nous donner de plus si nous le refusons. Le Dieu de Jésus Christ est un Dieu qui donne de façon inconditionnelle, oui nous le croyons !

* Évangile selon saint Matthieu ch 4, v 1-11.
** Évangile selon saint Matthieu ch 12, v 24.

Source : Retraite dans la ville
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrz5t.html?m=AMwAACyM_TgAAcAQ7UQAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcV7HjsjildT2VThCLcxgt3GdJgwAH_tM&b=312206f7&e=3ad23389&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyMer 6 Fév - 9:17

Bonjour,

La parole comme un beau fruit :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 12, versets 33-37

33 Prenez un bel arbre, son fruit sera beau ; prenez un arbre qui pourrit, son fruit sera pourri, car c’est à son fruit qu’on reconnaît l’arbre.
34 Engeance de vipères ! Comment pouvez-vous dire des paroles bonnes, vous qui êtes mauvais ? Car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur.
35 L’homme bon, de son trésor qui est bon, tire de bonnes choses ; l’homme mauvais, de son trésor qui est mauvais, tire de mauvaises choses.
36 Je vous le dis : toute parole creuse que prononceront les hommes, ils devront en rendre compte au jour du Jugement.
37 D’après tes paroles, en effet, tu seras reconnu juste ; d’après tes paroles tu seras condamné. »


Méditation :
Par Sœur Carine Michel

L’esprit de la parole :

Dans le développement d’un être humain, la parole tient une place centrale. Une parole ajustée déploie l’être, tandis que son absence ou sa toxicité créent de profondes blessures. Cette activité de la parole qui fonde nos vies est aussi au fondement de l’Écriture. Dans le récit de la création, « Dieu dit : “Que la lumière soit” et la lumière fut. »*. La parole de Dieu est « performative » parce qu’« elle fait ce qu’elle dit ».
Qu’en est-il dans notre vie quotidienne ? Nos paroles disent quelque chose de qui nous sommes, au fond de notre cœur. Comme le dit ce dicton très ancien**, « on reconnaît l’arbre à ses fruits ». Nous retrouvons cette idée au livre des Psaumes : « Celui […] qui agit avec justice et dit la vérité selon son cœur. Il met un frein à sa langue, ne fait pas de tort à son frère et n’outrage pas son prochain »***.
Le juste ne se reconnaît donc pas seulement à ses actes, mais aussi à ses paroles ou à son silence. Interrogeons-nous : est-ce que mes paroles sont justes ? Que disent-elles de mon cœur que je ne veux peut-être pas voir ?
Oui, la Parole de Dieu nous bouscule. Elle nous pousse toujours plus loin dans nos retranchements, en vue d’un ajustement toujours plus fidèle à la volonté de Dieu. Le découragement peut nous guetter devant ce chemin qui n’en finit pas. C’est alors le moment de nous rappeler que l’Esprit de Dieu est avec nous. En faisant mémoire de nos expériences passées, nous pouvons contempler l’œuvre de l’Esprit : consolation dans l’épreuve, force dans nos combats et sagesse dans nos discernements. Que l’Esprit vienne encore habiter notre cœur et nos paroles !

* Livre de la Genèse ch 1, v 3.
** Livres des Proverbes ch 11, v 30.
*** Psaume 14, v 2-3.

Source : Retraite dans la ville
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrz5v.html?m=AMsAACy029UAAcASGJAAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcWlUCE2N-rfPWTxeG9-fh_2RnLgAH_tM&b=9b789336&e=fd266480&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyVen 8 Fév - 10:00

Bonjour,

Le signe de Jonas :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 12, versets 38-45

38 Quelques-uns des scribes et des pharisiens lui adressèrent la parole : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. »
39 Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas.
40 En effet, comme Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits, le Fils de l’homme restera de même au cœur de la terre trois jours et trois nuits.
41 Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.
42 Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon.
43 Quand l’esprit impur est sorti de l’homme, il parcourt des lieux arides en cherchant où se reposer, et il ne trouve pas.
44 Alors il se dit : “Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.” En arrivant, il la trouve inoccupée, balayée et bien rangée.
45 Alors il s’en va, il prend avec lui sept autres esprits, encore plus mauvais que lui ; ils y entrent et s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme-là est pire à la fin qu’au début. Voilà ce qui arrivera à cette génération mauvaise. »

Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Au cœur de la mer :

Jésus chasse les démons par l’Esprit de Dieu, mais cela ne suffit pas à convaincre les scribes et les pharisiens. Alors Jésus continue son enseignement.
Une fois que le démon est chassé, si l’Esprit de Dieu n’habite pas le cœur de celui qui en a été délivré, alors le mal peut revenir et il sera pire encore. Le signe et la parole donnés par Jésus ne suffiraient-ils pas ? Pour être efficace, un don doit encore être reçu. Il a besoin que nous lui fassions une véritable place dans notre vie. Jésus n’est pas un distributeur de miracles ni le prêtre un distributeur de sacrements qui ne solliciterait aucune réponse de notre part. Pour que le don de Dieu soit vivant en nous, il faut le nourrir : par la méditation de la Parole de Dieu, par la relecture de vie et par une charité en actes, etc. Un esprit vivant est un esprit vivifiant !
Le véritable signe que Jésus nous donne est sa mort et sa résurrection ; le témoignage que la vie à sa suite est plus forte que la mort. Le parallèle avec Jonas nous montre que ce signe est déjà à l’œuvre aujourd’hui dans nos vies. Jonas s’est retrouvé dans le ventre du monstre marin, au cœur de la mer et de la mort, parce qu’il refusait d’accomplir la Parole de Dieu*. Dans l’épreuve, Jonas prie : il crie sa détresse et il fait mémoire de la parole de Dieu**. Ce retour vers Dieu le ramène à la vie. Lorsque nous sommes « dans le ventre du monstre marin », faisons comme Jonas, tournons-nous vers Dieu : regardons la croix du Christ ressuscité au matin de Pâques et invoquons l’Esprit pour qu’il vienne nous relever ! »

* Livre de Jonas ch 1, v 1-3.
** Livre de Jonas ch 2, v 2-10.

Source : Retraite dans la ville
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrz5g.html?m=AM4AACz230sAAcATjYIAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcXPfYxJ8-smpJRkOmjJ0vUdyrCQAH_tM&b=c3098620&e=aaa7e60d&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 EmptyLun 11 Fév - 8:35

Bonjour,

La vraie famille de Jésus :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 12, versets 46-50

46 Comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler.
47 Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »
48 Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »
49 Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
50 Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Méditation :
Par Frère Jocelyn Dorvault
Couvent du Caire

Famille je vous (h)aime :

Dans la plupart des civilisations, les liens familiaux sont considérés comme essentiels à la stabilité sociale. La famille est un milieu protecteur et nourrissant, le premier lieu de notre construction personnelle. En tout cas, ça devrait l’être. Plus que cela, l’appartenance à une famille est un droit et l’on n’hésite pas, aujourd’hui, à faire des recherches génétiques, avec l’ADN, pour vérifier les liens de parenté entre deux personnes. Par le sang, chacun de nous hérite d’un patrimoine qui, d’une certaine manière, le caractérise et influe sur son évolution. Alors quand Jésus remballe sa famille et semble remettre en question les liens qui l’unissent à ses frères, et surtout à sa mère, Marie, qui l’a veillé de la crèche à la croix, on est en droit d’être un peu choqué.
Pourtant, il faut bien accepter de l’entendre, l’Évangile relativise la notion de famille, au sens charnel, et la priorité des liens du sang. « Qui est ma mère, qui sont mes frères ? » Jésus se fait provocant pour nous rappeler que nous appartenons à une famille plus universelle, et que nous avons tous le même Père*.
Dans cette famille des enfants de Dieu, bien que nombreux et différents, nous partageons un patrimoine commun qui nous caractérise et nous oriente plus sûrement que n’importe quelle séquence ADN ; une sorte de patrimoine génétique spirituel : la Parole de Dieu. Une Parole où Dieu dit à chacun de nous « je t’aime » et « tu peux aimer aussi »**.
Ce que Jésus affirme, c’est que celui qui écoute cette Parole, qui est Bonne Nouvelle, et la fait résonner dans sa vie, s’y découvre fils ou fille de Dieu, frère et sœur de Jésus-Christ et de tous ceux qui reçoivent leur vie du même Père. Mais si vous doutez encore que Dieu est bien votre Père, alors n’hésitez pas à faire une recherche en paternité, en scrutant cet ADN spirituel qu’il nous transmet, c’est-à-dire sa Parole vivante, et en évaluant vos actions à la lumière de ce patrimoine de vie.

* Évangile selon saint Matthieu ch 23, v 9.
** Évangile selon saint Jean ch 13, v 34.

Source : Retraite dans la ville
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrzul.html?m=AL4AAC074mIAAcATo0IAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcYOyCw-j3JSSBR9SLFFEl2rZgsQAH_tM&b=68fb0b8f&e=414bec07&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Contenu sponsorisé





Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Evangile du jour Matthieu 5. 1-12
» Carême dans la ville, méditation et prière quotidienne :
» Avent dans la ville, méditation pour se préparer à Noël :
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» AVENT 2020 avec "Avent dans la ville"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Vie spirituelle :: Apprendre à prier-
Sauter vers: