Communion de prière AGAPE

Site créé le 15 Août 2005 jour de l'Assomption
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-24%
Le deal à ne pas rater :
PARISOT ZODIAC Lit adulte 140 x 190 cm – Contemporain
99.99 € 131.13 €
Voir le deal

 

 Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Espérance

Espérance


Nombre de messages : 3941
Age : 76
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 13 Fév - 9:56

Le Semeur


Évangile selon saint Matthieu chapitre 13, versets 01-12 


01 Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer.
02 Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage.
03 Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur sortit pour semer.
04 Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger.
05 D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde.
06 Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché.
07 D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés.
08 D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un.
09 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »
10 Les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? »
11 Il leur répondit : « À vous il est donné de connaître les mystères du royaume des Cieux, mais ce n’est pas donné à ceux-là.
12 À celui qui a, on donnera, et il sera dans l’abondance ; à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a. 


MEDITATION

Frère Jocelyn Dorvault

Pour que la terre devienne semence
Le grain semé, c’est la Parole de Dieu. Parole d’Alliance et de vie. Partagée généreusement à tous les hommes. La terre, c’est nous. Qui que nous soyons. Terre pierreuse et sèche, terre sans profondeur, terre envahie par les ronces, ou bien terre préparée et accueillante. La Bonne Nouvelle, pour nous, qui ne sommes pas toujours très sûrs d’être des sols bien fertiles, c’est que Dieu sème sans compter, d’un geste large, inlassablement, dans l’espoir que les terres que nous sommes, porteront un jour ou l’autre, beaucoup de fruits.

Et ce qui est très beau avec la figure de la graine pour dire la Parole de Dieu, c’est qu’elle montre comment cette Parole se donne totalement, dans le but de ne faire plus qu’un avec celui qui l’entend. 


En effet, le grain qui est semé doit s’abandonner, il doit même mourir, pour se mêler à la terre qui le reçoit, et devenir ainsi un nouveau plant.

Vous aurez d’ailleurs noté que celui qui est d’abord ensemencé comme une terre fertile devient lui-même le plant qui porte du fruit et une nouvelle semence.



On retrouve là toute la dynamique de l’Incarnation : en Christ, le Verbe de Dieu, incarné dans notre humanité fragile, totalement donné jusqu’à mourir sur une croix, ressuscite au cœur de ses disciples, comme une récolte abondante de Parole vivante et qui sera semée de nouveau*. Et ainsi, depuis deux mille ans, la Parole de Dieu n’a cessé d’être semée, de s’incarner dans des terres d’humanité toujours nouvelles, où elle meurt, et ressuscite en d’abondantes récoltes à resemer sans cesse.


N’est-ce pas à chacun de nous qu’il revient, aujourd’hui, de transmettre et d’être de généreux semeurs de vie ?





* Évangile selon saint Marc ch 16, v 15. 




















source :  retraite dans la ville






Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 15 Fév - 8:48

Bonjour,

Parabole et interprétation du semeur :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 13, versets 13-23

13 Si je leur parle en paraboles, c’est parce qu’ils regardent sans regarder, et qu’ils écoutent sans écouter ni comprendre.
14 Ainsi s’accomplit pour eux la prophétie d’Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.
15 Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent, – et moi, je les guérirai.
16 Mais vous, heureux vos yeux puisqu’ils voient, et vos oreilles puisqu’elles entendent !
17 Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.
18 Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur.
19 Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin.
20 Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ;
21 mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt.
22 Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit.
23 Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

Méditation :
Par Frère Jocelyn Dorvault Couvent du Caire

Pour une éducation des oreilles !

Une certaine idolâtrie du langage voudrait nous faire croire que « le mot est la chose », que la parole vraie doit, nécessairement, correspondre à ce qu’elle énonce. Sans écart. Et que cette parole, qui se transmettrait comme un trésor, serait en possession de celui qui la donne.
Il faudrait ainsi être saint pour parler de sainteté, il faudrait être libre pour parler de liberté, il faudrait être pur pour parler de pureté… En fait, non ! Les mots, le langage, la parole même sont toujours au service de réalités qui les dépassent largement. Nous pouvons parler d’une liberté que nous ne possédons pas, mais que nous espérons, d’un amour, d’un pardon, d’une sainteté, d’une pureté que nous ne possédons pas, mais que nous désirons. Le fait d’être pécheur ne nous empêche pas de savoir parler du salut aux autres.
La vérité est toujours au-delà de soi et c’est pourquoi elle déborde largement la parole. Dans la parole, nous offrons ce que nous n’avons pas.
L’écart de la Parole, c’est exactement ce que Jésus met en scène dans ses paraboles. Sa Parole n’est pas un en-soi : ni à lire au pied de la lettre ni à absolutiser.
Ainsi, même la Parole de Dieu s’incarne dans une formulation fragile et qu’on peut facilement contredire. Elle finira d’ailleurs clouée sur le bois. Jésus nous rappelle ainsi que la Parole n’est toujours qu’un outil fragile qui oriente notre regard vers un réel qui la déborde infiniment.
Il nous faut donc être attentifs, vigilants, il faut interpréter, traduire, reformuler la Parole pour découvrir et comprendre sa vérité profonde. On ne peut pas se contenter d’une lecture littérale, au premier degré. Et ce qui est valable pour la Parole de Dieu, l’est aussi pour toutes les autres paroles, en particulier celles qui se présentent à nous comme absolues et définitives.
Avec ses paraboles, Jésus nous invite donc à une écoute active, car ce qui l’intéresse ce n’est pas, comme tant de gourous, de guider des sourds, mais de leur ouvrir les oreilles.

Source : Retraite dans la ville
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrzup.html?m=AMAAAC3n4jYAAcAWY_IAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcZi2JjnXBGskJQQiu8bEI3-ojAAAH_tM&b=c8427008&e=6339c892&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyLun 18 Fév - 11:59

Bonjour,

Le bon grain et l’ivraie :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 13, versets 24-30

24 Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ.
25 Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l’ivraie au milieu du blé et s’en alla.
26 Quand la tige poussa et produisit l’épi, alors l’ivraie apparut aussi.
27 Les serviteurs du maître vinrent lui dire : “Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ?”
28 Il leur dit : “C’est un ennemi qui a fait cela.” Les serviteurs lui disent : “Veux-tu donc que nous allions l’enlever ?”
29 Il répond : “Non, en enlevant l’ivraie, vous risquez d’arracher le blé en même temps.
30 Laissez-les pousser ensemble jusqu’à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d’abord l’ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, ramassez-le pour le rentrer dans mon grenier.” »

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

Étouffer le mal par le bien :

Une des questions les plus redoutables auxquelles un chrétien peut être confronté est celle de l’existence du mal. Si Dieu est à la fois tout-puissant et bon, comme est-il possible que du mal subsiste dans le monde ?
La question est en effet difficile, et les quelques lignes de la méditation de ce jour ne suffiront pas à y répondre. Toutefois, Jésus donne dans ces lignes d’Évangile quelques repères importants.
D’abord, le mal n’est jamais envoyé par Dieu. Dans le champ, c’est un ennemi qui a semé l’ivraie. Dieu ne nous veut pas de mal, pas même pour nous éprouver en vue d’une récompense future.
Ensuite, la lutte contre le mal et l’action pour le bien ne doivent pas nous préoccuper de la même façon. Comme les serviteurs doivent avant tout veiller sur le blé, prioritairement, il nous est demandé de faire le bien.
Dans notre monde, le bien et le mal s’affrontent, comme dans le champ de la parabole, il y a une concurrence entre le blé et l’ivraie. Plus nous prenons soin du blé, moins il restera d’espace pour l’ivraie ! Si nous ne pouvons vaincre le mal, alors du moins noyons-le dans un océan de bien ! Tel homme est égoïste ? Redoublons de charité ! Tel autre répand le mensonge ? Rayonnons de vérité !
Enfin, s’il est vrai que le mal existe bel et bien, si l’ennemi peut le semer, il n’en sera pas toujours ainsi. Au jour de la moisson – qui symbolise le jugement – l’ivraie sera brûlée. Mais cela, ce n’est pas notre affaire : Dieu s’en chargera lui-même.

Source : Retraite dans la ville
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrzuu.html?m=AMMAAC2CMCUAAcAWetQAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcant8U3LifzIhTgut6VlV8lw2JAAH_tM&b=e358d44c&e=7d1b56fc&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 20 Fév - 7:37

Bonjour,

La graine de moutarde :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 13, versets 31-32

31 Il leur proposa une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ.
32 C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. »

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

Les gènes du Royaume :

Quel contraste entre la graine de moutarde, considérée comme la plus petite de toutes les graines, et la grandeur de l’arbre ! Qui aurait pu deviner une telle croissance ? Et pourtant, de la graine à l’arbre, malgré les apparences, il y a une parfaite continuité : c’est toujours la même plante. La génétique nous l’affirme : l’arbre était déjà programmé dans la graine, comme s’il y était déjà entièrement contenu.
Jésus veut convaincre ses disciples que tout le Royaume des Cieux est déjà présent, depuis le jour où Jésus a commencé à répandre sa parole. Certes, il n’est sans doute pas encore visible partout – mais la difficulté à le voir ne vient-elle pas de nous ? Il demande encore à croître, mais il est déjà dans le monde.
De même que la graine n’est pas seulement une annonce de la plante à venir, mais qu’elle contient déjà en elle cette plante qui n’a plus qu’à grandir, la Parole de Dieu n’est pas seulement une annonce du Royaume : elle en est déjà, discrètement, la réalisation. Partout où la Parole de Dieu est lue, méditée, annoncée, le Royaume des Cieux est présent.
Quand quelques chrétiens prennent au sérieux l’Évangile et décident de la vivre, alors cette communauté qu’ils forment, ce lieu où se vit l’amour de Dieu et du prochain, réalise déjà ce que sera le Royaume. La vie évangélique peut sembler encore modeste, discrète, presqu’invisible parfois ; elle renferme pourtant cette puissance que rien ne peut arrêter, ce pouvoir de transformation de nos cœurs et du monde.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrzz3.html?m=AMwAAC8Fjv8AAcAXUIgAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcbMTkfeD6UTpsTEeVlN7nIjYelAAH_tM&b=64a44afa&e=8f803235&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 22 Fév - 8:58

Bonjour,

Le levain :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 13, versets 33-35

33 Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »
34 Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole,
35 accomplissant ainsi la parole du prophète : J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.

Méditation :
Par Frère Cyrille-Marie Richard

Au-delà de l'imaginable :

Voici une parole déconcertante de Jésus : il revendique de parler en paraboles. Les paraboles, ce sont ces petites histoires imagées qui décrivent, avec des comparaisons très concrètes, les réalités les plus difficiles à imaginer. En particulier, dans l’Évangile selon saint Matthieu, c’est par ce procédé que Jésus parle du Royaume des Cieux.
Mais les paraboles ne sont pas toujours faciles à décoder ! Même les disciples ne les comprennent pas toujours, et Jésus est parfois obligé de leur en expliquer le sens.
Il me semble que le Royaume des Cieux ne peut pas être décrit par une définition comme dans le dictionnaire. Le Royaume des Cieux est indescriptible ! C’est une réalité tellement différente de tout ce que nous pouvons connaître et même imaginer que seules des métaphores peuvent en donner une idée.
De plus, en utilisant des paraboles, Jésus parle à tous, mais tous ne comprendront pas. Comprendre les paraboles, cela ne nécessite pas d’avoir fait des études poussées, mais cela demande de travailler, de chercher, de passer du temps avec la Parole de Dieu. Loin de vouloir exclure qui que ce soit, Jésus ne veut pourtant s’imposer à personne. Il choisit de se révéler à ceux qui le cherchent. Seuls ceux qui acceptent de recevoir sa parole, de la méditer, et de passer du temps à la comprendre en saisiront la richesse. Pour trouver le Royaume, il faut l’avoir cherché ; pour le chercher, il faut avoir désiré quelque chose de plus grand que ce que le monde donne à voir.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrzz4.html?m=ANEAAC8184MAAcAYvWwAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBcb2fjbuyhpD9FRTqb0kYaDy23hwAH_tM&b=f4571abd&e=56ce64ea&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 7 Juin - 19:58

Reprenons notre méditation de l'Evangile de saint Matthieu !


« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »
(Matthieu 28, 20)

Bonjour à toutes et tous,

Vous êtes déjà plus de 36.000 fidèles à suivre l’aventure de Matthieu pas à pas.
Les très nombreux témoignages que nous recevons nous encouragent dans notre mission.
"Matthieu pas à pas" : reprendra donc le lundi de Pentecôte, 10 juin 2019.
Nous avons gardé la même approche artistique que pour la première saison.

Rappel, voici la vidéo de lancement de "Matthieu pas à pas" :



frère Yves Habert présente "Matthieu pas à pas" :



Vous pouvez suivre ces méditations sur Agapé ou vous inscrire ici :
https://matthieu.retraitedanslaville.org/sinscrire

Alors, bonne route avec Saint Matthieu !
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyLun 10 Juin - 10:48

Explication de l’ivraie  

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 13, versets 36-43

36 Alors, laissant les foules, il vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. »
37 Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ;
38 le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais.
39 L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges.
40 De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde.
41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume toutes les causes de chute et ceux qui font le mal ;
42 ils les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.
43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende !



Méditation :
Par Sœur Carine Michel

Antidote à la peur :

« Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie. » N’y aurait-il pas une certaine crainte dans cette demande ? Le problème des disciples est peut-être le même que le nôtre : comment m’assurer de n’être pas que de l’ivraie qui sera jetée au feu ? Dans ma vie, il y a du bon grain et de l’ivraie. Puisque je me reconnais parfois dans « ceux qui font le mal »*, que va-t-il se passer pour moi après la mort ? Est-ce la fournaise qui m’attend ?
De fait, aucun de nous ne peut se considérer comme juste. Je cours toujours le risque de me leurrer sur moi-même. Seul le regard de Dieu sépare ce qui est bon et ce qui ne l’est pas.
Ce regard de Dieu sur ma vie, je l’entends dans sa Parole : « Je ne suis pas venu appeler les justes mais les pécheurs. »** D’accord, mais en vue de quoi ? « Je suis venu pour que les hommes aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance. »***
Alors, même si parfois je m’égare, je ne peux pas croire que cela me condamne tout entière à la fournaise. Au contraire, un chant de louange monte à mes lèvres pour célébrer la miséricorde de Dieu.
Ce cantique est l’antidote à ma peur. Il est à la fois une prière confiante et une reconnaissance de la bonté du Seigneur.
Seigneur, je te présente l’ivraie de mon cœur, que nul ne peut arracher, pas même moi. « Viens au secours de ma faiblesse »****
Puisse le bon grain croître et se fortifier, et l’ivraie se flétrir. Viens dans mon cœur, Seigneur, pour m’apprendre à aimer !

* Matthieu 13, 41.
** Matthieu 9, 12-13.
*** Jean 10, 10.
**** Romain 8, 26.

Source : "Retraite dans la ville"


Dernière édition par Serviteur44 le Mer 12 Juin - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 12 Juin - 13:17

Paraboles sur le Royaume :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 13, versets 44-53

44 Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ.
45 Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines.
46 Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle.
47 Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons.
48 Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien.
49 Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes
50 et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
51 « Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ».
52 Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien. »
53 Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là.

Méditation
Par Sœur Carine Michel

La lumière du Royaume :

Que se passe-t-il après la mort ? Personne n’est jamais revenu pour nous le dire. En fait, si, il y en a un : notre Seigneur Jésus Christ !
Dans les récits de résurrection, Jésus ne parle ni de jugement, ni de paradis, ni d’enfer. Il privilégie la rencontre. Il explique l’Écriture*, et il envoie annoncer l’Évangile**, avec la force de l’Esprit saint***.
Lorsque Jésus parle de jugement avant sa Passion, il ne cherche pas à décrire ce qui se passe après la mort. Il s’agit plutôt d’un enseignement sur ce qui est vivifiant et sur ce qui est mortifère. Autrement dit, sur ce qui nous rapproche du Royaume de Dieu et sur ce qui nous en éloigne.
Le Royaume de Dieu est comparé à quelque chose de précieux : un trésor, une perle rare. Pour trouver le Royaume, il faut d’abord le chercher, le chercher vraiment. Le chercher tous les jours, et pas seulement quand il y a des problèmes.
Dans le même temps, il faut avoir le regard habité par la lumière de Dieu. Cette lumière éclaire toute chose d’un jour nouveau. Dans la parabole, ils donnent tout pour ce qu’il y a de plus précieux.
De même, le filet prend tout, c’est-à-dire tout notre être, avec ce qu’il y a de bon et de moins bon. Le Royaume se trouve en mettant tout sous le regard de Dieu. Le Royaume se découvre lorsque nous laissons la lumière de Dieu habiter chaque instant de nos vies. Seigneur, voici ma vie. Je te la remets pour que tu viennes l’habiter avec moi. Le Royaume, c’est maintenant !


* Luc 24, 25-27 et 45.
** Matthieu 28, 18-20 ; Marc 16, 15-20 ; Jean 20, 21.
*** Luc 24, 49 ; Jean 20, 22.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrnr.html?m=AMAAAD83KdYAAcAbeS4AAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdAGIWRW3O658sRH6GBiofXozyjQAH_tM&b=add7ac56&e=b5333f9b&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 14 Juin - 8:48

Jésus rejeté à Nazareth :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 13, versets 54-58

54 Il se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ?
55 N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ?
56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? »
57 Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. »
58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi.

Méditation
Par Sœur Carine Michel

Congelé ou enflammé ?

Jésus a bien parlé, mais personne ne semble se préoccuper de ce qu’il a dit. Tous s’interrogent : cet homme, que nous connaissons tous, peut-il être porteur de la Parole de Dieu ? La sagesse immense de Dieu peut-elle se manifester si simplement ?
Ces versets interpellent notre rapport à la forme et au fond du message évangélique, au signifiant et au signifié, dirait Ferdinand de Saussure*. Le fond du message est le plus important, mais parfois la forme nous empêche d’arriver au fond.
Je me souviendrai toujours d’une veillée pascale où j’étais transie de froid. Dans une cathédrale glacée, le feu de ma foi est resté impuissant à maintenir mon cœur en éveil.
Entre deux chants, je pensais « Oui Seigneur, je crois que tu es mort et ressuscité pour nous… mais faites que ça se termine vite ! » Ce jour-là, le froid a congelé la qualité de ma présence.
Bien sûr, nous sommes tous très heureux d’une « belle messe », si tant est qu’il soit possible d’en donner une définition. Mais quand la pauvreté de la forme nous agace, est-ce que nous savons revenir au fond du mystère qui est célébré ?
Ou bien ne pensons-nous qu’à commenter l’homélie, les chants, et le manque de chauffage ? Probablement un peu des deux. Ne laissons pas la forme entraver notre chemin vers Dieu. Si la forme nous éloigne de l’Évangile, descendons au fond de notre cœur, pour y rencontrer celui qui l’a un jour embrasé.

* Linguiste suisse (1857-1913).

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrn7.html?m=AMIAAD-rrJsAAcAbeVIAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdAwUN93tBI46MQF-G97LaAfHhKQAH_tM&b=bd9ba42a&e=2eddced6&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyLun 17 Juin - 13:16

La mort de Jean-Baptiste :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 14, versets 01-13

01 En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, apprit la renommée de Jésus
02 et dit à ses serviteurs : « Celui-là, c’est Jean le Baptiste, il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. »
03 Car Hérode avait fait arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison. C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe.
04 En effet, Jean lui avait dit : « Tu n’as pas le droit de l’avoir pour femme. »
05 Hérode cherchait à le faire mourir, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète.
06 Lorsque arriva l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode.
07 Alors il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait.
08 Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. »
09 Le roi fut contrarié ; mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner.
10 Il envoya décapiter Jean dans la prison.
11 La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère.
12 Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, qu’ils ensevelirent ; puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.
13 Quand Jésus apprit cela, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied.

Méditation
Par Frère Hervé Ponsot

Le juste pouvoir

Qui détient le pouvoir en Galilée ? Si l’on en croit notre évangile, c’est Hérode. Et comme l’un des grands principes du pouvoir est de le montrer, de le « faire sentir » comme on a coutume de le dire, Hérode offre à la fille d’Hérodiade ce qu’elle demande, la tête de Jean-Baptiste, un prophète reconnu et estimé, sans doute par Hérode lui-même.
Pourtant, ce que nous montre l’évangéliste, c’est qu’il est d’autres pouvoirs capables de fléchir ou d’impressionner Hérode :
Hérodiade, sa femme, et celle que l’on a coutume d’appeler Salomé, la fille d’Hérodiade, obtiennent de lui ce qu’elles veulent. Sans parler de Jésus qui, aux dires même de notre potentat, serait ressuscité d’entre les morts et toujours capable de faire des miracles.
On dit souvent du pouvoir qu’il est éphémère, qu’il isole celui qui l’exerce, qu’il crée des jalousies : Hérode en a fait l’expérience, et tout cela se vérifie tragiquement dans l’histoire de tous les peuples jusqu’à chez nous aujourd’hui.
Pourtant, le pouvoir n’est pas en soi méprisable, dès lors qu’il n’est pas recherché pour lui-même, mais pour le bien du prochain, de ceux sur lesquels il s’exerce.
Que ce pouvoir résulte de la responsabilité d’époux ou d’épouse, de père ou de mère, de chef d’entreprise, d’enseignant, d’édile, ou même de prêtre ou d’évêque, et dans bien d’autres situations encore, Hérode nous montre paradoxalement comment l’exercer : en prenant le contre-pied de ce qu’il a fait, autrement dit en accueillant les reproches, en ne se lançant pas d’imbéciles défis, en livrant à ceux qui nous entourent une parole de paix.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrn9.html?m=ANAAAEBFSQYAAcAbeVQAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdBvmR3xCkgfhfQcixt9cMl92WKQAH_tM&b=7d2e5db7&e=99cb4e47&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 19 Juin - 20:14

Jésus nourrit cinq mille hommes :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 14, versets 14-22

14 En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades.
15 Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture ! »
16 Mais Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
17 Alors ils lui disent : « Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. »
18 Jésus dit : « Apportez-les moi. »
19 Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule.
20 Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins.
21 Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.
22 Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules.

Méditation
Par Frère Hervé Ponsot

Écologie responsable

Cinq pains, deux poissons… Trois fois rien ! Suffisants pourtant pour nourrir cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants : parce que Jésus est passé par là et l’on ne peut que s’en réjouir. Mais aujourd’hui, avec 7 milliards d’hommes, et 9 milliards attendus en 2050, où et comment Jésus va-t-il passer ? Peut-on encore attendre de lui l’indispensable multiplication des pains… et de l’eau, la grande absente de notre évangile, pourtant cruciale aujourd’hui elle aussi ?
La réponse est claire, Jésus passe, mais il le fait en se tournant encore une fois vers les disciples que nous sommes pour leur dire : « donnez-leur vous-mêmes à manger ».
Allons-nous nous replier sur nous-mêmes et nous récrier : « mais nous n’avons que cinq fromages et deux bouteilles de vin » ? Halte-là ! Tous les spécialistes de l’alimentation au niveau mondial le disent : « Il ne s’agit pas de cela. Nous disposons de ressources suffisantes. Nous devons seulement apprendre à les gérer : ne rien gâcher, restreindre certaines consommations abusives, partager, redistribuer »…
Le pape François nous l’a redit dans son encyclique Laudato Si : « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète. Nous avons besoin d’une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous. »
Le pape François parle d’une conversion, un mot que nous réservons généralement à d’autres contextes, mais il s’agit bien de cela : face à des exigences nouvelles, tourner le dos à nos habitudes, trouver auprès du Seigneur la force spirituelle pour avancer autrement et, aussi modestement que le fameux colibri de Pierre Rabbhi, travailler ensemble et chacun pour sa part à éteindre le danger qui nous menace.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqw.html?m=AM4AAEDfxzgAAcAbeXgAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdCkQYJq1E1rv5QyKWceUFc8EzpgAH_tM&b=ccfea0e2&e=a59b646e&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 21 Juin - 12:10

Jésus marche sur la mer :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 14, versets 23-35

23 Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul.
24 La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.
25 Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer.
26 En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier.
27 Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! C’est moi ; n’ayez plus peur ! »
28 Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. »
29 Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus.
30 Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! »
31 Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »
32 Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba.
33 Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »
34 Après la traversée, ils abordèrent à Génésareth.
35 Les gens de cet endroit reconnurent Jésus ; ils firent avertir toute la région, et on lui amena tous les malades.

Méditation
Par Frère Hervé Ponsot

La foi qui fait marcher :

Marcher sur les eaux est-il plus difficile que « marcher sur des œufs » ? C’est certainement plus rare, puisqu’à l’exception du frère dominicain Raymond de Peñafort qui étendit sa chape pour traverser les eaux, on ne connaît d’autre cas que celui qui nous est rapporté dans l’Évangile.
Les deux marches ont en commun d’exiger prudence et délicatesse, mais il faut en outre pour la première une assistance divine obligatoire, fondée sur la foi, alors qu’elle n’est que facultative pour la deuxième.
Sans la foi, cela ne marche pas, c’est le cas de le dire. Avec la foi, celle dont Jésus nous dit qu’elle peut déplacer les montagnes, c’est autre chose.
Dans le contexte, il est clair que la foi n’est pas la connaissance des vérités révélées, qui n’existaient pas toutes encore, et surtout qui n’auraient été d’aucun secours à Pierre : elle est le lien personnel très fort qui unit tellement une personne au Christ, que celle-ci en vient à faire ce que ce dernier fait. Ce lien, analogue à celui qui relie deux alpinistes dans une cordée, retient l’un des deux quand l’autre tombe. Mais Jésus n’étant pas susceptible de tomber, celui qui lui est relié ne risque rien, sauf à détacher la corde de la foi comme l’a fait Pierre, et à regarder le vent et non plus son Seigneur !
La chute fut rapide, mais la miséricorde de Jésus ne le fut pas moins : il est toujours là pour nous tendre une main secourable.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqx.html?m=AMAAAECkm8wAAcAbeYoAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdDD96JSR7sJ-ISwi8aH1QDNegVwAH_tM&b=aaa6d54d&e=4e3bc769&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyLun 24 Juin - 11:52

Traditions et hypocrisie :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 14, versets 01-09

01 Alors des pharisiens et des scribes venus de Jérusalem s’approchent de Jésus et lui disent :
02 « Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? En effet, ils ne se lavent pas les mains avant de manger. »
03 Jésus leur répondit : « Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au nom de votre tradition ?
04 Car Dieu a dit : Honore ton père et ta mère. Et encore : Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.
05 Et vous, vous dites : “Supposons que quelqu’un déclare à son père ou à sa mère : “Les ressources qui m’auraient permis de t’aider sont un don réservé à Dieu.”
06 Dans ce cas, il n’aura plus à honorer son père ou sa mère.” Ainsi, vous avez annulé la parole de Dieu au nom de votre tradition ! Hypocrites !
07 Isaïe a bien prophétisé à votre sujet quand il a dit :
08 Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi.
09 C’est en vain qu’ils me rendent un culte ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains. »

Méditation
Par frère Grégoire Laurent-Huyghes-Beaufont

Bonnes manières :

Tes disciples n’ont aucune éducation ! Moi, ma maman m’a appris à me laver les mains… » Apparemment, les disciples n’avaient pas les bonnes manières… La réponse est tranchante, c’est bien dans la manière de Jésus avec les scribes : « Hypocrites ! vous dites que vous honorez la tradition reçue des pères, vous dites que les manières de mes disciples l’annuleraient ?
Mais c’est cette soi-disant bonne éducation qui vous permet de mépriser et père et mère.
Vous vous lavez les mains et vous autorisez que l’on dise : “du sort de mes parents, oh, je m’en lave les mains”. C’est inhumain ! À force de ne plus ouvrir votre bible, vous vous fermez le cœur. » Le débat est d’aujourd’hui : qu’est-ce qui règle nos manières, les traditions ou bien la Bible ?
La tradition, c’est une manière qu’a notre mère l’Église de dire les histoires de la Bible, pour qu’on les sache par le cœur. La Bible, c’est des histoires qu’on se raconte de père en fille, chacun à sa manière, pour nous régler le cœur. Écoutons bien le Christ et entendons la règle : la tradition ne doit régler, ne doit juger de nos manières que si elle est elle-même jugée par la Parole de Dieu, que si elle est en règle avec elle.
Or la Parole de Dieu, l’Église notre mère nous l’a dit : la Parole, ce n’est pas la tradition ou bien la Bible, la Parole, c’est Jésus Christ. Et c’est bien Lui, seulement Lui, que la tradition en nous racontant la Bible doit faire grandir dans nos cœurs pour que nous ayons les bonnes manières.
Pour que Jésus nous apprenne et nous enseigne ses manières à Lui : sa manière toute divine d’être fils de l’homme, sa manière des plus humaines d’être enfant du Père.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqs.html?m=AM8AAEGzS4EAAcAbeb4AAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdEDQAUILyJK2WQkmaMacoPqhSyQAH_tM&b=cbed6a28&e=9b75e767&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 26 Juin - 12:58

Le pur et l’impur :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 15, versets 10-20

10 Jésus appela la foule et lui dit : « Écoutez et comprenez bien !
11 Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur ; mais ce qui sort de la bouche, voilà ce qui rend l’homme impur. »
12 Alors les disciples s’approchèrent et lui dirent : « Sais-tu que les pharisiens ont été scandalisés en entendant cette parole ? »
13 Il répondit : « Toute plante que mon Père du ciel n’a pas plantée sera arrachée.
14 Laissez-les ! Ce sont des aveugles qui guident des aveugles. Si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans un trou. »
15 Prenant la parole, Pierre lui dit : « Explique-nous cette parabole. »
16 Jésus répliqua : « Êtes-vous encore sans intelligence, vous aussi ?
17 Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche passe dans le ventre pour être éliminé ?
18 Mais ce qui sort de la bouche provient du cœur, et c’est cela qui rend l’homme impur.
19 Car c’est du cœur que proviennent les pensées mauvaises : meurtres, adultères, inconduite, vols, faux témoignages, diffamations.
20 C’est cela qui rend l’homme impur, mais manger sans se laver les mains ne rend pas l’homme impur. »


Méditation
Par frère Grégoire Laurent-Huyghes-Beaufont


Lavabo :

Le lavabo, c’est durant la messe, avant de consacrer le pain, le vin, le prêtre qui prie en se lavant les mains : « Seigneur, purifie-moi de mon péché. » Il se lave les mains, mais c’est du cœur qu’il s’agit. Jésus nous le dit, le prêtre le sait bien, chacun de nous a pu le vérifier : le cœur de l’homme est sale, le sien, le tien, le mien.
Je n’ai peut-être pas commis tous les crimes possibles, mais la racine de tous est dans mon cœur.
Lave-moi, Seigneur, purifie-moi, car je me vois coupable du mal. » Il y a des fois où je le sais, il y a des fois où suis aveugle au mal de mon cœur. Le scandale de mon péché – cela, j’en ai été capable ?
Que ça me pèse sur le cœur ! « Lave-moi Seigneur, purifie-moi », car je suis capable du pire, il y a des fois où je le sens : puisque d’autres sont coupables, je pourrais l’être aussi ; il y a des fois où je m’aveugle : oh, le scandale de ce péché ! – cela, un homme comme moi en est donc capable ?
Mon cœur coupable du mal, nos cœurs capables du pire, sans doute. Mais aussi, mais surtout, nos cœurs capables du bien et puis coupables du meilleur : parfois nous le savons, parfois nous en doutons.
Ce cœur, le mien, le tien, le sien, tous sont capables de Jésus Christ.
À la prochaine messe, n’oublions pas le lavabo, avec le prêtre, avant de nous offrir avec le pain, le vin : tendons la main et présentons nos cœurs, avec cette prière à la Parole et puis au pain : me suis lavé les mains, à Toi de me laver le cœur.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrq1.html?m=AM8AAEIPmowAAcAbekQAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdEtcMWf2IfTnCRUacES7zfjQiBQAH_tM&b=378997ab&e=2f52aa63&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 28 Juin - 10:49

La foi de la Cananéenne :

Évangile selon saint Matthieu
chapitre 15, versets 21-28

21 Partant de là, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon.
22 Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. »
23 Mais il ne lui répondit pas un mot. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! »
24 Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »
25 Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! »
26 Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »
27 Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. »
28 Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Méditation
Par frère Grégoire Laurent-Huyghes-Beaufont

Ramasse-miettes :

On marche et on voyage, mais on reste toujours à table. Les chiens, dans la Bible, ont bien souvent le mauvais rôle. Au deuxième livre de Samuel, un dénommé Méphiboshet, qui était boiteux, disait au roi David : je ne suis qu’un chien crevé, je ne mérite pas que tu me donnes à manger*. Alors, les petits chiens sous la table méritent-ils le pain ?
Non, assurément. Les petits chiens sous la table y ont-ils même droit ? Sûrement pas. Et pourtant, ils font les ramasse-miettes. Les pharisiens pensaient qu’il suffisait de se laver les mains pour être en règle et prendre un bout de pain : ils étaient sûrs de leurs manières, ils étaient sûrs de leur bon droit.
La Cananéenne, elle, n’a pas les mêmes prétentions : elle sait bien que Dieu ne lui doit rien, que c’est une grâce qu’elle demande. Peut-être qu’elle se souvient de Méphiboshet, qui mangera à la table du roi, « comme l’un de ses fils ».
Et même, elle sait qu’elle n’a aucun mérite, sinon d’avoir eu la grâce de croiser Jésus, alors elle n’exige rien, alors elle mendie. Jésus voit bien que la foi de cette femme est grande : elle n’a aucun droit, et pourtant elle tend la main.
Jésus voit bien, aussi, que cette femme a tout compris : qu’il s’agisse du beau morceau dans la corbeille ou de quelques miettes sous la table, quand il s’agit du pain de Dieu, un gros morceau ou bien petites miettes, ça vous relève, ça vous guérit.
Quand nous tendons à Dieu nos mains, ne soyons pas des pharisiens, sachons que nous ne méritons rien. Quand nous voyons qu’Il se fait pain pour notre faim, n’oublions pas que rien n’est dû, oublions d’être pharisiens : puisque je ne mérite rien et puisque tout de Toi est pure grâce, je tends les mains, heureux que Tu me donnes de ramasser les miettes.


* 2ème livre de Samuel 9, 1-13.

Source : "Retraite dans la ville"
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyLun 1 Juil - 15:43

Seconde multiplication des pains :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 15, versets 29-39

29 Jésus partit de là et arriva près de la mer de Galilée. Il gravit la montagne et là, il s’assit.
30 De grandes foules s’approchèrent de lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d’autres encore ; on les déposa à ses pieds et il les guérit.
31 Alors la foule était dans l’admiration en voyant des muets qui parlaient, des estropiés rétablis, des boiteux qui marchaient, des aveugles qui voyaient ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël.
32 Jésus appela ses disciples et leur dit : « Je suis saisi de compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, ils pourraient défaillir en chemin. »
33 Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour rassasier une telle foule ? »
34 Jésus leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. »
35 Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
36 Il prit les sept pains et les poissons ; rendant grâce, il les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules.
37 Tous mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles pleines.
38 Or, ceux qui avaient mangé étaient quatre mille, sans compter les femmes et les enfants.
39 Après avoir renvoyé la foule, Jésus monta dans la barque et alla dans le territoire de Magadane.

Méditation
Par Soeur Sandrine Letrou


La boulangerie du Bon Dieu :

Jésus prend soin de cette grande foule même s’il n’est pas dupe de sa motivation. Elle le suit principalement à cause des signes qu’elle a déjà vus, et aussi parce qu’elle a faim de nourriture terrestre et céleste. Nous retrouvons déjà ces deux dimensions dans le récit de la tentation. « L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »*
La multiplication des pains est relatée par les quatre évangélistes en référence à la manne du désert. Mais ici, il ne suffit pas de se baisser.
Que possédez-vous, dit Jésus aux disciples, pour nourrir ces gens ? « Sept pains et quelques petits poissons ». Pourtant, avec ce peu Jésus va nourrir et même rassasier, signe du banquet éternel. En prenant l’offrande, Jésus rend grâce et fait distribuer la nourriture. Ces gestes ne vous rappellent-ils rien ?
À l’Eucharistie, Dieu fait fructifier le peu que nous lui présentons pour que nous devenions les convives, les invités aux noces de l’Agneau. Les disciples et nous sommes conviés à entrer dans cette attitude d’accueil. Jésus dévoile sa véritable identité : le pain vivant descendu du ciel dont la présence rassasie pleinement et gratuitement l’homme.
Au sein d’un centre anti-cancer dans lequel j’étais aumônier, les patients, leurs familles ou les soignants me demandaient : « Pourquoi vas-tu à la messe ? » Je leur répondais : pour que le Christ fasse fructifier le peu que je lui offre, une simple présence, quelquefois distraite, afin qu’à mon tour je sois nourriture pour les autres. Nous venons souvent demander des choses à l’Eucharistie, mais nous, qu’apportons-nous ?

*Évangile selon saint Matthieu ch 4, v 4.
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 3 Juil - 13:01

Les signes des temps :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 16, versets 1-12

01 Les pharisiens et les sadducéens s’approchèrent pour mettre Jésus à l’épreuve ; ils lui demandèrent de leur montrer un signe venant du ciel.
02 Il leur répondit : « Quand vient le soir, vous dites : “Voici le beau temps, car le ciel est rouge.”
03 Et le matin, vous dites : “Aujourd’hui, il fera mauvais, car le ciel est d’un rouge menaçant.” Ainsi l’aspect du ciel, vous savez en juger ; mais pour les signes des temps, vous n’en êtes pas capables.
04 Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe de Jonas. » Alors il les abandonna et partit.
05 En se rendant sur l’autre rive, les disciples avaient oublié d’emporter des pains.
06 Jésus leur dit : « Attention ! Méfiez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. »
07 Ils discutaient entre eux en disant : « C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. »
08 Mais Jésus s’en rendit compte et leur dit : « Hommes de peu de foi, pourquoi discutez-vous entre vous sur ce manque de pains ?
09 Vous ne comprenez pas encore ? Ne vous rappelez-vous pas les cinq pains pour cinq mille personnes et combien de paniers vous avez emportés ?
10 Les sept pains pour quatre mille personnes et combien de corbeilles vous avez emportées ?
11 Comment ne comprenez-vous pas que je ne parlais pas du pain ? Méfiez-vous donc du levain des pharisiens et des sadducéens. »
12 Alors ils comprirent qu’il ne leur avait pas dit de se méfier du levain pour le pain, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens.

Méditation
Par Soeur Sandrine Letrou
Dominicaine de l'Immaculée Conception, Toulouse.


Bonne pâte :

L’expression bonne pâte se dit d’une personne facile de caractère et dont on peut parfois abuser. Ici, et d’une manière générale dans l’Évangile, le Christ ne se présente pas comme une bonne pâte. Jésus ose dire et l’on ne peut pas le tromper ! Il connaît les intentions secrètes des cœurs.
Dans ce passage, il refuse d’entrer dans le jeu des pharisiens et des sadducéens qui le tentent comme Satan au désert. Jésus, montre-nous une preuve de ta divinité !
Le Christ n’est donc pas dupe d’un merveilleux qui attirait déjà les foules. Être rassasié ne suffit pas à éradiquer le doute et l’incrédulité. Même les disciples restent dans l’incompréhension et ne saisissent pas que Jésus est l’unique nourriture. C’est par un accueil dans la foi que le signe prend tout son sens.
Jésus demande d’être aimé pour lui-même.
À l’hôpital, un soignant me demande un jour : « Comment être certain que Dieu existe ? » Je lui réponds : « Essaye de te souvenir d’un signe d’amour que le Seigneur a mis sur ton chemin.
De la mémoire de ce signe, tu remonteras à celui qui te l’a donné.
Fais-le en toute confiance. Dieu n’abusera jamais de toi. Cela me fait penser à ce passage : « Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. »* Laissons Dieu être ce levain caché dans notre pâte afin de devenir signe pour nos frères.

* Évangiles selon saint Matthieu ch 13, v 33 et saint Luc ch 13, v 21.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrq2.html?m=AMIAAEKmRx4AAcAbexAAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdHBGQgQVVp6j_R0CDkSc2Ay1WQgAH_tM&b=47263e0d&e=e6fb1299&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 5 Juil - 16:06

Profession de foi de Pierre :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 16, versets 13-23

13 Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? »
14 Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
15 Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
16 Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »
17 Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
18 Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
19 Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »
20 Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne que c’était lui le Christ.
21 À partir de ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.
22 Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. »
23 Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Méditation
Par Soeur Sandrine Letrou
Dominicaine de l'Immaculée Conception, Toulouse.


Chemin de foi :

La personnalité de Jésus nous pose question et lui nous en pose. « Aux dires des gens » amène les apôtres à rapporter ce qu’ils entendent. La réponse n’est pas le fruit d’une expérience intérieure. Elle ne nécessite aucune implication personnelle. Toutefois, une autorité particulière est reconnue à Jésus. La seconde question appelle une réponse personnelle, engageante des apôtres. Pierre, porte-parole du groupe, exprime clairement que Jésus n’est pas celui qui prépare la venue d’un autre. Il est l’envoyé de Dieu.
Chez Matthieu, la confession partielle de l’identité mystérieuse de Jésus par Pierre n’est pas la première. Rappelons-nous qu’à l’occasion de la marche de Jésus sur les eaux, les apôtres avaient confessé solennellement sa divinité*.
Dans ce passage, l’apôtre devient le modèle d’une foi chrétienne ferme. Roc sur lequel l’Église naissante va s’établir. Il ne réalise certainement pas ce qu’implique sa confession de foi. Jésus va alors préparer ses apôtres à l’évènement pascal qui permettra de révéler pleinement son identité. La foi solide de Pierre devra passer par le reniement et l’accueil du pardon pour devenir inébranlable.
La maladie et la mort changent la perception de la vie et font mûrir la foi, me dit un jour une patiente en soins palliatifs. « Ma foi n’est plus le fruit d’une interprétation personnelle, ni la conséquence de ce que j’ai entendu. Je rentre dans une relation filiale qui l’épure et la renforce. Je sais que je ne passerai pas la Croix seule. » Cette femme m’a appris qui était le Christ pour elle.

*Évangile selon saint Matthieu ch 14, v 33.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqp.html?m=AM8AAEOZm28AAcAbe4gAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdHrR__vgjGXpVRU2DPBDzDoLW8wAH_tM&b=088dd649&e=53cf7f41&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyLun 8 Juil - 12:54

Suivre sans condition :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 16, versets 24-28

24 Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.
25 Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera.
26 Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?
27 Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite.
28 Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venir dans son Règne. »


Méditation
Par Frère Hervé Ponsot
Couvent de Montpellier


Vivre dès maintenant :

L’idée que la vie doive passer par la mort est à la fois douloureuse et banale : douloureuse parce que personne ne peut a priori se tourner de bon cœur et avec enthousiasme vers la mort, et banale parce que, comme le rappellent d’ailleurs d’autres passages d’Évangile, il faut que le grain meure pour que le fruit advienne.
Mais dans la bouche de Jésus aujourd’hui, ce fruit est la vie : faut-il alors penser, comme on l’a souvent dit, que seule la vie éternelle importe, que la vie terrestre n’est qu’un succédané qu’il faut traverser tant bien que mal ?
Ce serait se méprendre sur le propos de Jésus : quand il nous parle de la vie, il évoque tout à la fois la vie terrestre que nous connaissons et la vie éternelle :
« Dans cette existence de chaque jour que nous recevons de ta grâce, la vie éternelle est déjà commencée. »*
Elle a commencé avec notre création à l’image et à la ressemblance de Dieu, elle s’est ancrée avec le don de l’Esprit qui vient nous relier au Christ, elle continue et croît avec la charité qui nous tourne sans cesse vers Dieu et vers nos frères.
Dans cette perspective, la mort n’est qu’une porte à franchir vers cette vie en plénitude, et ne devrait pas faire peur à ceux qui y reconnaissent une ouverture vers quelque chose de plus grand, la vie avec le Christ.


* Missel Romain, Préface des dimanches n° 6.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrq3.html?m=AMoAAEOkIn8AAcAbe44AAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdIqkFs5RO82XlRl6xvGuv38j04QAH_tM&b=7f097da6&e=6965032b&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 10 Juil - 13:00

Jésus transfiguré :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 17, versets 01-08

01 Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne.
02 Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
03 Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
04 Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
05 Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »
06 Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte.
07 Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
08 Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.

Méditation
Par Frère Hervé Ponsot
Couvent de Montpellier

Plus blanc que blanc !

À une époque pas si lointaine, la publicité de certaines lessives assurait que ces dernières lavaient « plus blanc que blanc ». Ce qui a conduit l’humoriste français Coluche à s’interroger : « je n’ose plus changer de lessive, j’ai peur que ça ne devienne transparent après ».
Qu’aurait dit alors notre humoriste de cette blancheur attachée aux vêtements de Jésus ? Peut-être aurait-il compris que la vraie blancheur, comme cette lumière qu’évoque notre évangile, sont des dons qui signalent un autre monde et en ouvrent la connaissance.
Mais pas un monde nécessairement autre : Pierre, Jacques et Jean voient de leurs yeux de chair, fût-ce de manière très fugitive, ce monde nouveau se présenter devant eux.
Et le terme de Transfiguration le dit bien à sa manière : il ne s’agit ni de révolution, ni de transformation, mais d’un monde déjà là, tout à la fois présent et caché, qui se révèle à travers la figure de notre monde.
Ce qui justifie le désir spontané des disciples de garder à portée de main, ou plutôt de cœur et d’yeux, ce trésor inattendu.
Mais ce qui leur était demandé, comme cela est demandé à tous les disciples de Jésus, n’est pas de conserver à titre personnel cette révélation d’un autre monde, mais de la faire apparaître et grandir autour d’eux afin que s’ouvrent non pas les yeux de chair, mais ceux du cœur sur toutes les lumières et les blancheurs cachées de notre monde.


Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrq4.html?m=AMUAAEQwCHcAAcAbe8IAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdJUwSO5HkaUGdTl6oMtlgKz-nggAH_tM&b=77a96e3b&e=327a7442&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 12 Juil - 8:42

Secret et prophétie :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 17, versets 09-13

09 En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »
10 Les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? »
11 Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre toute chose à sa place.
12 Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu. Et de même, le Fils de l’homme va souffrir par eux. »
13 Alors les disciples comprirent qu’il leur parlait de Jean le Baptiste.

Méditation
Par Frère Hervé Ponsot
Couvent de Montpellier

À la vie, à la mort :

Elle paraît étrange la réaction des disciples après la Transfiguration chez saint Matthieu : on aurait attendu, comme Marc le rapporte de son côté, qu’ils s’interrogent sur cette curieuse annonce d’une résurrection… Mais Matthieu nous les présente comme discutant sur le statut d’Élie, par le biais d’une question un peu embrouillée concernant le retour du prophète et son rapport à Jean-Baptiste : certes, Élie était présent à la Transfiguration, et l’on pouvait s’interroger sur lui, mais le débat à son sujet laisse probablement de marbre nombre de lecteurs contemporains !
C’est le moment de se rappeler que les Évangiles, et les textes bibliques plus généralement, sont écrits en vue d’un public déterminé, même si leur propos a des visées plus lointaines.
L’Évangile de Matthieu s’adresse prioritairement à un public juif pour lequel le statut d’Élie était une vraie question : parti au milieu des nuées dans un char de feu sans avoir connu la mort humaine, qu’était-il devenu ? Que signifie sa présence à la Transfiguration ? Serait-il le précurseur de Jésus dans la résurrection ?
Jésus ne répond pas vraiment à cette question, il fait redescendre tout le monde sur terre. S’il faut chercher un précurseur, il s’en trouve un à portée de la main ou plutôt de mémoire, Jean-Baptiste. Précurseur, celui-ci l’a été en tentant déjà de ramener ses contemporains à Dieu, mais il a payé de sa vie cette entreprise de « remise en place ». Les disciples doivent donc comprendre que la Transfiguration, et donc la résurrection, annonce une gloire qui passe par la mort, et la dépasse.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqo.html?m=ANAAAEQuHX0AAcAbe9IAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdJ-8JhcGSLbj1SCiHXC2NDVF2ZQAH_tM&b=4e4b2a36&e=6aa92d35&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyLun 15 Juil - 17:38

Guérison d’un épileptique :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 17, versets 14-20

14 Quand ils eurent rejoint la foule, un homme s’approcha de lui, et tombant à ses genoux,
15 il dit : « Seigneur, prends pitié de mon fils. Il est épileptique et il souffre beaucoup. Souvent il tombe dans le feu et, souvent aussi, dans l’eau.
16 Je l’ai amené à tes disciples, mais ils n’ont pas pu le guérir. »
17 Prenant la parole, Jésus dit : « Génération incroyante et dévoyée, combien de temps devrai-je rester avec vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. »
18 Jésus menaça le démon, et il sortit de lui. À l’heure même, l’enfant fut guéri.
19 Alors les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent en particulier : « Pour quelle raison est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? »
20 Jésus leur répond : « En raison de votre peu de foi. Amen, je vous le dis : si vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : “Transporte-toi d’ici jusque là-bas”, et elle se transportera ; rien ne vous sera impossible. »

Méditation
Par frère Grégoire Laurent-Huyghes-Beaufont
Couvent de Lyon

Avec mais pas sans nous :

Diagnostic : épilepsie. Traitement : exorcisme ou médecine ? L’exorciste du diocèse renverrait sans doute le père de l’enfant à un bon neurologue, et il aurait raison. À l’époque de Jésus, les choses sont moins clairement délimitées. Le mal dont il s’agit empêche l’enfant de vivre ; il perd pied et tombe : un coup dans l’eau, tantôt le feu ; à chaque fois déséquilibre, à chaque fois il risque de suffoquer.
Sa vie est en danger : ce n’est pas là volonté divine, c’est là bien l’œuvre de la mort : pas étonnant d’y voir la trace du démon.
Il est un autre mal qui empêche les disciples de soigner. Jésus guérit et nous signale notre trop petite foi. Chacun selon son caractère, les uns le feu, les autres l’eau, chacun a ses manques de foi : douter de la puissance de l’amour de Dieu, ou bien douter des moyens humains par lesquels cet amour peut et veut agir.
Celle qui pense que son chapelet va remplacer le médecin, celui qui croit que Jésus n’a rien à voir avec la santé du corps.
Combien de temps devrai-je vous supporter ? Jésus dit être fatigué d’être « avec nous » : ce qui le fatigue, c’est que trop souvent on oublie qu’Il est là avec nous, trop souvent on oublie qu’Il n’est pas là sans nous. Même après sa résurrection*.
C’est un juste équilibre que Jésus vient rétablir en nous : équilibre de la foi, pour que l’on puisse respirer et que l’on ne manque pas d’air, même quand Il nous faut passer par l’eau ou par le feu.

*Évangiles selon saint Marc ch 16, v 14 et saint Luc ch 24, v 25.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrq5.html?m=ANAAAESCd-kAAcAbe_AAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdK-OGiH8EtytwRsGnz3oiq5It9gAH_tM&b=59db0277&e=f630c15a&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMer 17 Juil - 13:11

La question de l’impôt pour le Temple :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 17, versets 22-27

22 Comme ils étaient réunis en Galilée, Jésus leur dit : « Le Fils de l’homme va être livré aux mains des hommes ;
23 ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés.
24 Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n’est-ce pas ? »
25 Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l’impôt ? De leurs fils, ou des autres personnes ? »
26 Pierre lui répondit : « Des autres. » Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres.
27 Mais, pour ne pas scandaliser les gens, va donc jusqu’à la mer, jette l’hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

Méditation
Par frère Grégoire Laurent-Huyghes-Beaufont
Couvent de Lyon


Pile et face :

Une pêche miraculeuse, un poisson-porte-monnaie. Ça vous a des airs merveilleux, ça sonne comme un conte. Mais savoir si on va payer l’impôt pour l’entretien du Temple n’est pas un jeu d’enfant. Jésus prend au sérieux la question qu’on a posée à Pierre. Lui qui est libre, qui nous rend libres, c’est librement qu’Il se soumet à la loi du Temple, même quand elle le condamnera à mort.
Jésus vient d’ailleurs d’annoncer qu’on allait le livrer, qu’on allait le tuer. Et les disciples en conçoivent une grande peine : la mort d’un ami, c’est rarement réjouissant. Alors quand il s’agit d’une trahison suivie d’un meurtre, il y a de quoi être attristé. Dans l’Évangile, il y a plusieurs « annonces de la Passion » que nous signalent les sous-titres de nos bibles. Jésus essaie de nous préparer à tout ce qui va arriver. Avons-nous bien écouté ?
Ce n’est pas sûr : si on est trop triste, c’est qu’on s’arrête bien souvent à la Passion. Comme si on oubliait qu’une pièce avait deux faces. D’un côté, la mort, de l’autre : le troisième jour, Il va se relever. Notre foi, c’est pile et face : annonce de la Passion, annonce de la résurrection. C’est là-dessus que s’édifie et se maintient le Temple de l’Église.
Notre foi et puis notre espérance, c’est toute la Pâque de Jésus, n’oublions pas qu’Il ressuscite. On a parfois tendance à ne voir qu’un seul des deux côtés : la beauté du Temple ou nos vies qui tombent en ruines ; la santé de notre âme, mais les marchands du Temple. Tenons en même temps les deux côtés. Tenons fermement que, pour notre âme et pour notre Église, aussi douloureux que puissent être les temps présents, le troisième jour n’a pas de fin.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqu.html?m=AL4AAETLakAAAcAbe_IAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdLoaYf3vtiCDKTt-lHcs1IwyB1AAH_tM&b=81458fad&e=c8d74b0d&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Espérance

Espérance


Nombre de messages : 3941
Age : 76
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/05/2011

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyVen 19 Juil - 11:09

Le plus grand dans le royaume 



Évangile selon saint Matthieu chapitre 18, versets 01-05


 
01 À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »
02 Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,
03 et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
04 Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
05 Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. 



MEDITATION  par Frère Grégoire Laurent-Huyghes-Beaufont, Couvent de Lyon




Faiblesse et dépendance
On a parfois une image un peu trop mièvre, un peu trop tendre de l’enfance : c’est la vie dans sa fraîcheur, c’est le symbole de l’innocence. Pourtant, on a vu il y a quelques jours la mort œuvrer dans un enfant, qui ne pouvait rien faire par lui-même : il a fallu le Christ pour le sauver. L’enfance, c’est une vie en dépendance. Et tous les parents le savent bien : un enfant, ça s’éduque, car il n’attend pas ses dix-huit ans pour être responsable moralement : un enfant, c’est une promesse, c’est aussi une grande faiblesse. En Jésus Christ, le grand se fait petit, et faible, et dépendant.
Ce qu’Il a librement choisi d’être, à nous de reconnaître que nous le sommes : petit, et faible, et dépendant. L’invitation du Christ à accueillir l’enfant pourrait se comprendre ainsi : ne pas se cacher notre faiblesse, ne pas oublier que l’on dépend. Ne pas oublier, non plus, que l’on reste responsable moralement.
Deux bons principes de discernement : quelle place donnons-nous à la faiblesse, la nôtre et celle des autres ? Question d’humble prudence. Deuxième principe : sachant la petitesse, comptons-nous sur nos seules forces vite épuisées ou faisons-nous appel à l’aide du Christ ?

Question d’humble confiance. La foi sans doute déplace les montagnes, mais toutes les montagnes ne doivent pas être bougées. Ainsi, on peut dire oui, ou bien on peut renoncer. Et pour tenir la décision, qu’il s’agisse de s’engager, qu’il s’agisse de se retirer, un bon indicateur : la joie paisible d’un cœur d’enfant. 




http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqz.html?m=AMUAAEV4Wd8AAcAbe_4AAAFjJuQAAAA15vQAABLRAAhpYwBdMSTHnS4EdB39TU6n6UTZU6UkBwAH_tM&b=f268c2c5&e=a4ba6058&x=9-lVapA6-H9bqns8G0jGAno0LUzwJpPJjmkYIbmIxS8
Revenir en haut Aller en bas
Serviteur44

Serviteur44


Nombre de messages : 4620
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 16/06/2012

Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 EmptyMar 23 Juil - 9:50

Mise en garde :


Évangile selon saint Matthieu
chapitre 18, versets 06-10

06 Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’il soit englouti en pleine mer.
07 Malheureux le monde à cause des scandales ! Il est inévitable qu’arrivent les scandales ; cependant, malheureux celui par qui le scandale arrive !
08 Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le et jette-le loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer dans la vie éternelle manchot ou estropié, que d’être jeté avec tes deux mains ou tes deux pieds dans le feu éternel.
09 Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans la vie éternelle, que d’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne de feu.
10 Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.

Méditation
Par Soeur Sandrine Letrou
Dominicaine de l'Immaculée Conception, Toulouse.



Attention à la chute :

Malheureux celui par qui le scandale arrive ! Le mot scandale surgit à quatre reprises dans notre passage, concentré sur deux petits versets. Et nous sommes précisément dans le discours sur l’Église. Quelle insistance ! Sans parler du sort réservé à ceux qui en sont à l’origine. Cela fait froid dans le dos ! Brûlante parole d’actualité. Comme remède, l’évangéliste Matthieu ouvre le volet de la correction fraternelle, essayons d’en savoir plus.
Le chemin spirituel est souvent truffé d’embûches, de séductions et de compromis. Le cœur de l’homme est toujours attisé par des envies irrépressibles. Mais être source de scandale, choquer un seul de ces petits, occasionne une blessure, une fracture non seulement privée ou individuelle, mais aussi collective.
Le croyant est alors coupé de lui-même, des autres, de Dieu puis entraîné à la mort.
Matthieu propose la solution du dialogue. Chaque soir, avec mes sœurs, nous prenons un temps communautaire et personnel de relecture de notre journée. Oser et savoir reconnaître, devant Dieu, les autres et soi-même, que l’on puisse être source de contre-témoignage. Nous savons aussi que dans les Équipes Notre-Dame, les couples prennent un temps mensuel pour s’asseoir et discuter en vérité. Aimer l’autre, c’est oser lui dire une parole qui va le réveiller, une résurrection.

Source : "Retraite dans la ville"
http://go.communaute.retraitedanslaville.org/nl2/i5tg/lrrqv.html?m=AL4AAEVp7_wAAcAbfAgAAAGeCTkAAAA15vQAABLRAAhpYwBdNR4Kf7BYIm2yRMSBywTJuTYOCwAH_tM&b=49e8a058&e=9e28172e&x=QxNW56b3e7pp7qTv6gbe4VaDMlaqGWTFgOc6otqpGiQ
Revenir en haut Aller en bas
https://tinyurl.com/trd4bsu
Contenu sponsorisé





Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"   Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE" - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Evangile de Matthieu pas à pas par "RETRAITE DANS LA VILLE"
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Evangile du jour Matthieu 5. 1-12
» Carême dans la ville, méditation et prière quotidienne :
» Avent dans la ville, méditation pour se préparer à Noël :
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» AVENT 2020 avec "Avent dans la ville"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Communion de prière AGAPE  :: Vie spirituelle :: Apprendre à prier-
Sauter vers: